Serrer les fesses...

Page 1 sur 2 1, 2  Suivant

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas

Serrer les fesses...

Message  Baugnez44 le Lun 03 Mar 2008, 2:16 pm

... ou faire dans leur froc. A mon avis, c'est ce qu'on dû ressentir les passagers de ce vol dont la (première) tentative d'atterrisage a été plutôt chahutée. affraid

Quoiqu'il en soit, chapeau au pilote. salut

http://www.liveleak.com/view?i=ddb_1204404185

_________________
Toutes les vertus secondaires comme le courage, la discipline, la fidélité, l'endurance n'ont un effet positif qu'aussi longtemps qu'elles servent une cause positive. Si une cause positive devient négative, les vertus secondaires deviennent problématiques
avatar
Baugnez44
Général (Administrateur)
Général (Administrateur)

Nombre de messages : 2673
Age : 60
Localisation : Suisse
Date d'inscription : 04/01/2007

Revenir en haut Aller en bas

Re: Serrer les fesses...

Message  bigbasketeur le Lun 03 Mar 2008, 3:04 pm

- Ca c'est sur , A+ . étoné gri
avatar
bigbasketeur
Général de Division
Général de Division

Nombre de messages : 4579
Age : 36
Localisation : Toulouse .
Date d'inscription : 29/06/2006

http://www.histoquiz-contemporain.com/forum/index.php?sid=39a430

Revenir en haut Aller en bas

Re: Serrer les fesses...

Message  Thomasp86 le Lun 03 Mar 2008, 7:00 pm

Comme il dérive !

Il devait il y avoir un sacré vent ! En tout cas, je préfere refaire un tour plutot que de me crashé, chapeau au pilote mort de rir gri mort de rir gri mort de rir gri
avatar
Thomasp86
Colonel
Colonel

Nombre de messages : 598
Age : 31
Localisation : Brabant Wallon (Belgique)
Date d'inscription : 31/01/2008

Revenir en haut Aller en bas

Re: Serrer les fesses...

Message  Narduccio le Lun 03 Mar 2008, 10:19 pm

Thomasp86 a écrit:Comme il dérive !

Il devait il y avoir un sacré vent ! En tout cas, je préfere refaire un tour plutot que de me crashé, chapeau au pilote mort de rir gri mort de rir gri mort de rir gri

Pas évident, avec une telle tempête il risque des cisaillement de vents et donc une perte brutale de la portance.

Narduccio
Général (Administrateur)
Général (Administrateur)

Nombre de messages : 4663
Age : 58
Localisation : Alsace
Date d'inscription : 05/10/2006

Revenir en haut Aller en bas

Re: Serrer les fesses...

Message  Phil642 le Lun 03 Mar 2008, 10:34 pm

Chapeau le pilote!

Son exploit est loin d'être passé inaperçu, toutes les chaînes de télé l'on montré ce soir.

L'équipage mérite une sacrée médaille, la manoeuvre n'était pas évidente et le crash certain avec des opérateurs moins doués ... pouce
avatar
Phil642
Général (Administrateur)
Général (Administrateur)

Nombre de messages : 7673
Age : 51
Localisation : La vie est Belge
Date d'inscription : 09/05/2006

Revenir en haut Aller en bas

Re: Serrer les fesses...

Message  Vinz le Mar 04 Mar 2008, 1:46 pm

Oui d'accord avec toi

Les infos soulignent la grande métrise du ou des pilotes, une sacrée maitrise,
avec un crash quasi certain.



Une sacrée frayeur pour les passagers tout de même.
avatar
Vinz
Colonel
Colonel

Nombre de messages : 637
Age : 33
Localisation : Lille
Date d'inscription : 13/10/2007

Revenir en haut Aller en bas

Re: Serrer les fesses...

Message  Baugnez44 le Mar 04 Mar 2008, 1:49 pm

J'avoue que si j'avais été dans cet appareil, je ne sais pas si j'oserais remettre les pieds dans un avion. Encore que l'approche optimiste serait de dire qu'il faut réellement un invraisemblable concours de circonstances pour qu'un appareil moderne se crashe.

_________________
Toutes les vertus secondaires comme le courage, la discipline, la fidélité, l'endurance n'ont un effet positif qu'aussi longtemps qu'elles servent une cause positive. Si une cause positive devient négative, les vertus secondaires deviennent problématiques
avatar
Baugnez44
Général (Administrateur)
Général (Administrateur)

Nombre de messages : 2673
Age : 60
Localisation : Suisse
Date d'inscription : 04/01/2007

Revenir en haut Aller en bas

Re: Serrer les fesses...

Message  Vinz le Mar 04 Mar 2008, 1:56 pm

Quand vous regardez bien il a fallu une sacrée puissance
moteur pour qu'il puisse redécoller comme sa, il vole un certain temps juste au
dessus de la piste, à quelques centimètre.
avatar
Vinz
Colonel
Colonel

Nombre de messages : 637
Age : 33
Localisation : Lille
Date d'inscription : 13/10/2007

Revenir en haut Aller en bas

Re: Serrer les fesses...

Message  Invité le Lun 10 Mar 2008, 10:25 pm

non ils ont du simplement eu envhie de vomir. J'arrive d'un voyage sa brasait beaucuop je ne l'ai pas fait dans mon froc. Je ne penses pas que même si sa brasse on ne le fais pas dans son froc

Invité
Invité


Revenir en haut Aller en bas

Re: Serrer les fesses...

Message  Ming le Mer 12 Mar 2008, 2:22 pm

Hummm pas trop compliqué en soi-même. En fait, même s'il est vrai que ça n'est pas franchement fréquent, tout pilote est confronté un jour ou l'autre à ce genre de situation. Brusque dégradation des conditions météo, apparition de fortes rafales (j'ai souvenir d'un vol en planeur ou j'ai du lutter aux commandes pour garder l'appareil en ligne dans le sud est, avec de brusques changements de l'aiguille du variomètre, ou si vous préférez des méga trous d'air et un ballotement de droite à gauche comme si j'avais été sur une mer déchâinée) voir pire question transport aérien, vol dans la turbulence d'un appareil qui vient juste de se poser (ça, c'est nettement plus méchant parce qu'invisible et imprévisible).

Mais je vous rassure, c'est justement pour ce genre de situations que les pilotes sont formés. Dans la logique il aurait même pu remettre les gaz sur un seul réacteur puisque l'appareil et sa poussée sont pensés pour ce genre de situation.
La poussée fournie est de plusieurs tonnes et à l'occasion d'un stage chez Pratt & Whitney (un des plus grands motoristes aéronautiques) on nous avait montré une petite vidéo ou l'on voyait une voiture décoller comme un ballot de paille sous la poussée maxi d'un réacteur civil (si ça avait été un militaire elle aurait pris feu à cause de la post combustion). La voiture devait être à une 50aine de mètres, elle a volé sur plusieurs centaines de mètres en une série de figures assez impressionnantes.
Dans le même genre d'idées, le volume d'air aspiré est lui aussi impressionnant. Raison pour laquelle il ne faut jamais s'approcher d'un compresseur de réacteur en mouvement parce qu'on a vite fait de s'y faire aspirer et de mourir tranché par les ailettes -ça paraît idiot mais il y a plus d'un mécano qui est mort de cette manière-.

_________________


Patrie, Courage, Foi. Regarde Saint Michel et saute rassuré.

Wenn de net wellcht metkommen, los es stehn !

Membre du club des survivants du péril thaïlandais, du canon de 88 sulfateur de l'infâme colonel Olrik (rebus: oui russe, non russe, liquide, vomi)

Clairement, je suis ami avec les touffes

http://pbycatalina.wordpress.com

http://thehighflight.wordpress.com/
avatar
Ming
Général (Administrateur)
Général (Administrateur)

Nombre de messages : 5777
Age : 45
Localisation : MingLouffie occidentale
Date d'inscription : 04/10/2007

Revenir en haut Aller en bas

Re: Serrer les fesses...

Message  Vinz le Mer 12 Mar 2008, 3:38 pm

Je me rappelle sur une vidéo, une personne se faire aspirer
par un réacteur militaire, d'un avion de combat, je ne sais comment mais la
personne est ressortie de l'autre coté, certes sans ses vêtements et blessé,
mais encore en vie et avec tout ses membres.
avatar
Vinz
Colonel
Colonel

Nombre de messages : 637
Age : 33
Localisation : Lille
Date d'inscription : 13/10/2007

Revenir en haut Aller en bas

Re: Serrer les fesses...

Message  Ming le Mer 12 Mar 2008, 5:03 pm

Bin elle a eu un sacré coup de chance parce qu'en pratique tu n'as pas assez d'espace pour y faire passer quoi que ce soit : les essais de résistance des réacteurs sont menés avec des poulets morts, projetés par canon à vitesse lente de manière à restituer l'impact. Entre le compresseur haute pression, le compresseur basse pression, la chambre de combustion, les deux turbines et la tuyère, rien n'en ressort de manière vivante, et des poulets ne restent que quelques plumes à moitié brûlées.
Je crois plutôt que ton gars s'est retrouvé coincé dans l'entrée d'air. Au delà, c'est strictement impossible, car les espaces sont bien trop réduits et même une main serait broyée et déchiquetée.

_________________


Patrie, Courage, Foi. Regarde Saint Michel et saute rassuré.

Wenn de net wellcht metkommen, los es stehn !

Membre du club des survivants du péril thaïlandais, du canon de 88 sulfateur de l'infâme colonel Olrik (rebus: oui russe, non russe, liquide, vomi)

Clairement, je suis ami avec les touffes

http://pbycatalina.wordpress.com

http://thehighflight.wordpress.com/
avatar
Ming
Général (Administrateur)
Général (Administrateur)

Nombre de messages : 5777
Age : 45
Localisation : MingLouffie occidentale
Date d'inscription : 04/10/2007

Revenir en haut Aller en bas

Re: Serrer les fesses...

Message  Invité le Mer 12 Mar 2008, 5:44 pm

Ming m'enlève les mots de la bouche...

Je ne parviens malheureusement pas à trouver une vidéo slow motion du poulet qui passe à travers le réacteur lors d'un test et qui en ressort pratiquement sous forme d'atomes, mais voici à quoi ça ressemble de loin:

http://www.dailymotion.com/relevance/search/r%25C3%25A9acteur%2B/video/x2mzu3_boeing757birdstrike_fun

Un poulet, même petit, n'ayant aucune chance de passer à travers le compresseur, un être humain...
Dédicace à Ming: Birdstrike-test sur un cockpit (mais que fait la SPA? mort de rir gri)
http://fr.youtube.com/watch?v=SphwjDru8Fw

P.S.: A noter, comme tu le sais Ming, que de plus en plus d'aéroports utilisent des faucons dressés pour éloigner les oiseaux avant les procédures d'atterrissage et de décollage. Le progrès me dites-vous?

On est HS là? Ah non, on est à la cantine. Je prendrai un chicken menu svp (c'est nul!).

Cordialement.

Invité
Invité


Revenir en haut Aller en bas

Re: Serrer les fesses...

Message  Baugnez44 le Mer 12 Mar 2008, 5:51 pm

Une "bête" question. Dans la première vidéo, après avoir "avalé" le poulet, le réacteur se met à cracher des flammes (le poulet aurait-il été trop épicé? mort de rir gri ) pendant un certain temps avant que cela s'arrête. Le pilote aurait-il coupé le réacteur? N'est-ce pas un peu délicat en phase de décollage? Encore qu'au moment où les flammes s'arrêtent, l'avion a déjà une certaine altitude.

_________________
Toutes les vertus secondaires comme le courage, la discipline, la fidélité, l'endurance n'ont un effet positif qu'aussi longtemps qu'elles servent une cause positive. Si une cause positive devient négative, les vertus secondaires deviennent problématiques
avatar
Baugnez44
Général (Administrateur)
Général (Administrateur)

Nombre de messages : 2673
Age : 60
Localisation : Suisse
Date d'inscription : 04/01/2007

Revenir en haut Aller en bas

Re: Serrer les fesses...

Message  Invité le Mer 12 Mar 2008, 6:09 pm

Me faudrait l'avis de Ming pour être sûr, mais mon avis à moi c'est que ce genre de rencontres éphémères avec des volatiles imprudents donne lieu à un retour précipité sur le plancher des vaches, vu les dégâts que ça occasionne aux réacteurs visités...

Invité
Invité


Revenir en haut Aller en bas

Re: Serrer les fesses...

Message  elgor le Mer 12 Mar 2008, 6:28 pm

je me range à l'avis de Ming .En théorie le seul type de réacteur où la persoone aurait une chance de ne pas etre déchiquetée est le stato-réacteur qui n'a pas de pièces mobiles. J'ai bien dit en théorie, car le conduit du stato-réacteur se rétrécit quand même et le quidam risquerait d'être comme du dentifrice sortant du tube pouce , en outre il serait roti à point. Mais par dessus tout, il ne pourrait pas être aspiré sur un aérodrome par le stato-réacteur, celui-ci ne se mettant en route qu'à grande vitesse donc en vol.
avatar
elgor
Général de Division
Général de Division

Nombre de messages : 1108
Age : 68
Localisation : Myrelingues la brumeuse
Date d'inscription : 10/03/2008

Revenir en haut Aller en bas

Re: Serrer les fesses...

Message  Ming le Mer 12 Mar 2008, 7:42 pm

(LSR) P.S.: A noter, comme tu le sais Ming, que de
plus en plus d'aéroports utilisent des faucons dressés pour éloigner
les oiseaux avant les procédures d'atterrissage et de décollage. Le
progrès me dites-vous?

Herr Motpulk Von LSR, ça a été expérimenté à Roissy CDG et je crois même que c'est toujours utilisé pour deux raisons : la première pour éloigner les oiseaux, la deuxième parce que le terrain herbeux ceinturant les pistes est un vrai nid de lapins, et leurs terriers endommagent les fondations des bretelles, taxiways, etc.

(Elgor) Mais par dessus tout, il ne pourrait pas être
aspiré sur un aérodrome par le stato-réacteur, celui-ci ne se mettant
en route qu'à grande vitesse donc en vol.


500 km/h pour être précis mais la compression naturelle dans la veine du "moteur" (en fait la tuyère et ses injecteurs) s'effectue dès les 400 km/h. La seule différence est alors que le rendement est quasi nul (conso élevée pour une poussée négligeable).
Mais le problème est surtout que le stato n'est pas employé en aviation civile. Les seuls appareils qui s'en sont servis, à part ceux de René Leduc, sont le Griffon et d'une manière dérivée le J-58 qui propulsait le Blackbird. A vitesse max, ces réacteurs fonctionnent de manière similaire, bien que la turbine soit toujours en rotation.

(Baugnez44) Le pilote aurait-il coupé le réacteur? N'est-ce
pas un peu délicat en phase de décollage? Encore qu'au moment où les
flammes s'arrêtent, l'avion a déjà une certaine altitude.

Le réacteur est prévu pour se prendre un dégât (ça porte d'ailleurs un nom : FOD : Foreign Object Damage) et continuer à fonctionner. Cela fait partie des normes de construction aéronautiques occidentales (et vraisemblablement russes également). Chez General Electric (autre motoriste aéro) j'ai assisté à la rencontre d'une énorme soufflante (compresseur basse pression) avec une barre métallique. Deux aubes ont pété sur le moment, la nacelle s'est déformée sous le choc, il y a eu une baisse de poussée mais le moteur a continué à fonctionner.
Même si le cas se produisait sur un bimoteur transatlantique, il y a ce que l'on appelle l'ETOPS (Engine Turns Off Passengers Swim... nan je plaisante ! Extended range Twin Engine Operation Permorfance Standards) un règlement qui oblige avionneurs et motoristes à ce que les bimoteurs puissent continuer à voler sur un seul et unique moteur jusqu'à trouver un aéroport ou se poser.

Ce qui est en revanche nettement plus emm... c'est le cas d'une collision entre oiseau, voir insectes et appareil, pas dans le moteur. A Hambourg notamment il y a eu ce cas, celui d'un Airbus rentré en collision avec un vol de mouettes. Non seulement toute l'aéroynamique de l'avion a été touchée (volets bloqués, commandes qui ne répondent pas immédiatement etc) mais en plus le pare-brise était couvert de sang et de plumes, il a fallu se poser en PSV (aux instruments) sur un appareil qui volait avec la grace d'un pavé.
Avec les insectes c'est encore pire. La collision avec une nuée de sauterelles -en Afrique notamment- ça peut devenir très très grave. C'est un coup à voir les deux réacteurs s'éteindre, perdre la totalité de la vision extérieure et se retrouver profondémment dans la m... , d'autant plus qu'un transport de passagers ça ne plane pas d'une manière extraordinaire.

_________________


Patrie, Courage, Foi. Regarde Saint Michel et saute rassuré.

Wenn de net wellcht metkommen, los es stehn !

Membre du club des survivants du péril thaïlandais, du canon de 88 sulfateur de l'infâme colonel Olrik (rebus: oui russe, non russe, liquide, vomi)

Clairement, je suis ami avec les touffes

http://pbycatalina.wordpress.com

http://thehighflight.wordpress.com/
avatar
Ming
Général (Administrateur)
Général (Administrateur)

Nombre de messages : 5777
Age : 45
Localisation : MingLouffie occidentale
Date d'inscription : 04/10/2007

Revenir en haut Aller en bas

Re: Serrer les fesses...

Message  Invité le Mer 12 Mar 2008, 7:53 pm

Ming a écrit:
Avec les insectes c'est encore pire. La collision avec une nuée de sauterelles -en Afrique notamment- ça peut devenir très très grave. C'est un coup à voir les deux réacteurs s'éteindre, perdre la totalité de la vision extérieure et se retrouver profondémment dans la m...
étoné gri (j'aime bien les smileys, oui... clin doeil gri )
Etonnant! Je te crois, mais je poserai un peu la question à une de mes connaissances, pilote de ligne de son état, pour connaître un peu les procédures en cas d'essain de sauterelles- bien que j'imagine qu'en Europe se soit un cas de figure assez rare. (J'avoue que ce n'est pas le meilleur, ayant déjà deux fois confondu la droite et la gauche lors du réglage du pilote automatique - véridique mort de rir gri). (Si tu veux, j'en ai des bonnes à te raconter au sujet de la facon dont les pilotes de ligne - fret - arrondissent leurs fins de mois...)

Invité
Invité


Revenir en haut Aller en bas

Re: Serrer les fesses...

Message  Jérôme FFM le Jeu 13 Mar 2008, 11:15 am

Impressionnante vidéo!

"C'est un grand moment de la Luftwaffe" mort de rir gri

Jérôme FFM
Sergent
Sergent

Nombre de messages : 45
Date d'inscription : 11/03/2008

Revenir en haut Aller en bas

Re: Serrer les fesses...

Message  Ming le Jeu 13 Mar 2008, 11:40 am

J'avais pas vu la vidéo : le test est effectué sur un Antonov 72 ex Aéroflot, et ça se passe en Russie, on entend le gars dire "go".

_________________


Patrie, Courage, Foi. Regarde Saint Michel et saute rassuré.

Wenn de net wellcht metkommen, los es stehn !

Membre du club des survivants du péril thaïlandais, du canon de 88 sulfateur de l'infâme colonel Olrik (rebus: oui russe, non russe, liquide, vomi)

Clairement, je suis ami avec les touffes

http://pbycatalina.wordpress.com

http://thehighflight.wordpress.com/
avatar
Ming
Général (Administrateur)
Général (Administrateur)

Nombre de messages : 5777
Age : 45
Localisation : MingLouffie occidentale
Date d'inscription : 04/10/2007

Revenir en haut Aller en bas

Re: Serrer les fesses...

Message  Vinz le Jeu 13 Mar 2008, 12:40 pm

J'ai retrouvé la vidéo dont je vous parlais.

http://fr.youtube.com/watch?v=L_gpPbpONK4&feature=related

Commentaires des spécialistes... Ming ton avis?
avatar
Vinz
Colonel
Colonel

Nombre de messages : 637
Age : 33
Localisation : Lille
Date d'inscription : 13/10/2007

Revenir en haut Aller en bas

Re: Serrer les fesses...

Message  Ming le Jeu 13 Mar 2008, 12:45 pm

C'est bien celle à laquelle je pensais. L'avion est un Grumman A-6 Intruder, un appareil d'attaque de l'aéronvale américaine, et il s'est fait aspirer par l'entrée d'air, mais il n'est pas sorti par la tuyère... ou alors ça aurait été en petits morceaux ! Il est resté coincé dans la veine d'entrée d'air, parce que par chance le diamètre des réacteurs de l'A-6 est relativement petit (si ça avait été sur F-18 ça se serait passé bien différement...)
Le moins qu'on puisse dire c'est qu'il a eu beaucoup de chance que ses équipiers le sortent de là parce qu'en principe une fois aspiré, c'est comme si tu mettais ta main dans un mixer...

_________________


Patrie, Courage, Foi. Regarde Saint Michel et saute rassuré.

Wenn de net wellcht metkommen, los es stehn !

Membre du club des survivants du péril thaïlandais, du canon de 88 sulfateur de l'infâme colonel Olrik (rebus: oui russe, non russe, liquide, vomi)

Clairement, je suis ami avec les touffes

http://pbycatalina.wordpress.com

http://thehighflight.wordpress.com/
avatar
Ming
Général (Administrateur)
Général (Administrateur)

Nombre de messages : 5777
Age : 45
Localisation : MingLouffie occidentale
Date d'inscription : 04/10/2007

Revenir en haut Aller en bas

Re: Serrer les fesses...

Message  Vinz le Jeu 13 Mar 2008, 12:54 pm

Il me semblait qu'il était ressortie après c'être fait aspiré.

Ne le voit-on pas sur la vidéo? Pendant le ralenti vers la 25eme seconde
avatar
Vinz
Colonel
Colonel

Nombre de messages : 637
Age : 33
Localisation : Lille
Date d'inscription : 13/10/2007

Revenir en haut Aller en bas

Re: Serrer les fesses...

Message  Ming le Jeu 13 Mar 2008, 2:07 pm

Nan nan, c'est impossible Vinz. Qui plus est, l'A-6 ne possède pas de volets de dérivation d'air et même si tel était le cas, les volets sont tellements petits qu'il faudrait être de la taille d'une souris pour y passer.
Tu vas mieux comprendre avec ce dessin, ce n'est pas le réacteur d'un A-6 mais ça s'en approche très fort :

http://images.google.fr/imgres?imgurl=http://upload.wikimedia.org/wikipedia/commons/thumb/4/4c/Jet_engine.svg/800px-Jet_engine.svg.png&imgrefurl=http://commons.wikimedia.org/wiki/Image:Jet_engine.svg&h=320&w=800&sz=141&hl=fr&start=11&um=1&tbnid=N6PuLPdACj0l8M:&tbnh=57&tbnw=143&prev=/images%3Fq%3D%2Bjet%2Bengine%2Bcutaway%2Bview%26um%3D1%26hl%3Dfr%26client%3Dfirefox-a%26channel%3Ds%26rls%3Dorg.mozilla:fr:official

Pour que le mécano arrive déjà à franchir la section froide (en bleu et à l'avant) c'est impossible parce que les stators ou disques d'aubes de compresseurs tournent à des vitesses qui dépassent les 5 000 tr/min.
Les trois premiers étages à gauche sont les disques basse pression et les suivants les haute pression. Sur ce réacteur là, il y a 17 étages à franchir, sachant qu'en plus le diamètre de la veine se rétrécit se plus en plus en allant à la chambre de combustion : à cet endroit là tu n'y glisses pas ta main.

Donc comme je te le disais, le mécano est resté bloqué dans l'entrée d'air, a du se polir la main contre le premier étage de compresseur, mais n'est sûrement pas passé au travers du turboréacteur. Rien ni personne n'en ressort vivant. Même un caillou -parce que ça arrive fréquemment- finit toujours par toucher une des aubes, que ce soit de la turbine ou du compresseur et éclate sous l'effet 1/ du choc 2/ou de la chaleur qui dépasse allègrement les 1000 ° c.

_________________


Patrie, Courage, Foi. Regarde Saint Michel et saute rassuré.

Wenn de net wellcht metkommen, los es stehn !

Membre du club des survivants du péril thaïlandais, du canon de 88 sulfateur de l'infâme colonel Olrik (rebus: oui russe, non russe, liquide, vomi)

Clairement, je suis ami avec les touffes

http://pbycatalina.wordpress.com

http://thehighflight.wordpress.com/
avatar
Ming
Général (Administrateur)
Général (Administrateur)

Nombre de messages : 5777
Age : 45
Localisation : MingLouffie occidentale
Date d'inscription : 04/10/2007

Revenir en haut Aller en bas

Re: Serrer les fesses...

Message  Vinz le Jeu 13 Mar 2008, 3:09 pm

J'étais tout à fait d’accord avec toi je connais un peu le fonctionnement d'un réacteur.

C'est juste que sur la fin de la vidéo on voit quelque chose ressortir, en
regardant bien il me semble que se sont des morceaux de vêtements en flamme
avatar
Vinz
Colonel
Colonel

Nombre de messages : 637
Age : 33
Localisation : Lille
Date d'inscription : 13/10/2007

Revenir en haut Aller en bas

Re: Serrer les fesses...

Message  Contenu sponsorisé


Contenu sponsorisé


Revenir en haut Aller en bas

Page 1 sur 2 1, 2  Suivant

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut

- Sujets similaires

 
Permission de ce forum:
Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum