Le Lieutenant-General Patch

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas

Le Lieutenant-General Patch

Message  H3rd le Jeu 03 Avr 2008, 10:51 pm

Alexander Mac Carrell PATCH salut



Fils d'un officier, Alexander Mac Carrell Patch naît au Fort Huachuca en Arizona en 1889. Il choisit l'infantrie à sa sortie de West Point en 1913
Il combat en France en 1917-1918, (à St Mihiel notamment). Il est Captain au sortir de la guerre
Major en 1920, il poursuit lentement sa carrière :
Instructeur à l'académie militaire de Santon en Virginie, à Fort Benning et Fort Bragg. En 1932, il est diplomé de l'Army War College de Washington.
A la veille de la seconde guerre mondiale, il a la réputation de chef energique, tres soucieux de la discipline et de l'entraînement de ses troupes, habile tacticien et d'officier de troupe.
Brigadier General à titre provisoire en 1941, il est promu Major General l'année suivante
Il est alors envoié en Nouvelle-Calédonie pour établir une liaison avec les Forces Françaises Libres pour la défence de l'île contre les japonnais.
En décembre 1942, Patch est choisi par le Général Marshall pour diriger une Task Force dans le Pacifique Sud. Il prend le commandement des forces américaines à Guadalcanal, succédant au Général de Marines Vandergrift. Avec le 26th Army Corps, composé d’une division de Marines et de deux divisions de l’armée de terre, il réussit à chasser les derniers défenseurs japonais en février 1943. Ses succès lui valent les Distinguished Service Medal de l’armée et de la Marine pour " services méritoires exceptionnels.
De retour aux Etats Unis en Mai 1943, il prend la tête du 4th Army Corp et entraîne ses troupes dans le desert
Il est nommé par le General Marshall avec l'accord du Lieutenant-General Devers (chef du 6th Army Group) à la tête de la 7th Army
A partir de Mars 1944, il prend la tête de la Force 163, état major chargé de la planification du Débarquement en Provence, qui est devenu plus tard l'état major opérationnel de de la 7th Army.
Promu Lieutenant-General , Patch commande la 7th Army en Provence, dans la Vallée du Rhône, Vosges, Alsace et Allemagne, jusqu'a la victoire
En juin 1945, il cède son commandement au Major-General Haislip (chef du 15th Army Corp a cette époque me semble t-il).
Patch revient alors aux Etats Unis et prend la présidence d'une commition chargée d'évaluer les effectifs et les besoins de l'armée américaine d'apres guerre.
Le Lieutenant-General Patch meurt brutalement d'une pneumonie le 21 novembre 1945


Patch Razz d'épaule de la 7th Army


Le Lieutenant-General Patch (à droite) décore le Lieutenant A. Murphy de la 3rd Division

On dit de lui qu'il était un homme cultivé, simple et tres croyant. Patch apparait comme l'un des généraux les plus expérimentés de l'armée américaine car il fut l'un des rares généraux responsable militaire du théatre européen ayant eu une expérience dans le Pacifique.
Dans ses Mémoires, son subordonné, le général Truscott, le décrit ainsi lorsqu’il le rencontre pour la première fois en juin 1944 :
(Le Lieutenant General Truscott, nommé chef du 6th Army Corp en février 1944 dépendant de la 7th Army de Patch)
" Il était mince et sec, habillé sobrement et aux manières directes, incontestablement très intelligent et avec une pointe d’humour écossais. Son élocution rapide et presque saccadée me donna l’impression qu’il était nerveux et qu’il avait quelque difficulté à s’exprimer (...) Je n’ai jamais changé d’avis à l’égard du général Patch. Je l’ai toujours considéré avec respect comme un homme d’une intégrité exemplaire, un chef courageux et compétent et un camarade d’armes généreux "

Le général de Lattre de Tassigny fait également un portrait très positif de Patch. Evoquant leurs réunions de travail communes à Naples (Le général d'armée français Jean de Lattre de Tassigny commandait la 1ère Armée Française rattachée à la 7th Army de Patch à l'occasion du débarquement en Provence et pour le reste de la durée du conflit), de Lattre écrit qu’" il avait noué d’emblée (avec lui) des rapports d’amitié et de grande confiance ". " Calme, un peu taciturne, le visage aux traits émaciés surgissant d’un foulard violet, le général Patch impressionnait par la pureté de ses yeux où vivait un éclat bleu émouvant. Profondément religieux, d’une foi mystique, il avait des délicatesses charmantes " De Lattre rappelle le jour où, à Alger, Patch avait cru le plan Anvil annulé au profit de la " variante " de l’Adriatique. Le général américain lui avait dit : " Ah ! Général, nous n’avons plus grand-chose à faire ". Puis, après un silence, " We must pray " (nous devons prier). Le général de Lattre ajoute : " Cet homme sensible qui parlait de sa femme avec tendresse et chérissait son fils, destiné à tomber glorieusement dans les Vosges en novembre 1944, était aussi un chef solide, d’une haute et claire intelligence, d’une exceptionnelle fermeté d’âme. Les plans qu’il arrêta étaient conçus avec une parfaite sagesse "

La coopération militaire franco-américaine a donc bien fonctionné au cours de l’opération Anvil - Dragoon (Débarquement en Provence), grâce à des chefs - Patch et de Lattre - compétents et ayant de l’estime l’un pour l’autre. Dans son message aux soldats de la VIIe Armée, Patch écrit : " côte à côte, portant le même uniforme, utilisant le même équipement, des soldats français et américains ayant l’expérience du combat combattent avec un seul objectif et un but commun, la destruction du nazisme et de l’armée allemande". Patch a manifesté à plusieurs reprises, par des gestes amicaux, sa volonté de s’entendre avec son subordonné parfois difficile. Le 19 août, après avoir accepté de modifier son planning, de Lattre vit soudain " les yeux clairs et graves du chef s’adoucir ". " Avec une hésitation pleine de pudeur "- écrit de Lattre - il sort de sa poche son portefeuille et en retire une petite fleur à deux brins qui commence à jaunir : " Tenez, me dit-il, en la cassant en deux et en me tendant l’un des brins, c’est une jeune fille qui me l’a donnée sur les pente du Vésuve à la veille de l’embarquement. Elle m’a prédit qu’elle me porterait chance. Gardons chacun la moitié de ce porte-bonheur et qu’il conduise nos deux armées côte à côte sur le chemin de la Victoire... "

Sources :
le site stratisc.org
le livre "Au coeur du Reich" de F. de Lannoy

Le tout mixé et saisi par mes soins I love you

Merci de m'avoir lu study

Amlt H3rd
avatar
H3rd
Sous-lieutenant
Sous-lieutenant

Nombre de messages : 190
Age : 27
Localisation : Turckheim 68 Alsace
Date d'inscription : 22/03/2008

Revenir en haut Aller en bas

Re: Le Lieutenant-General Patch

Message  Invité le Ven 04 Avr 2008, 2:40 pm

Comme quoi, un Lieutenant-Général est aussi un être humain.........On l'oublie parfois !
Pas mal du tout ton exposé ! pouce

Invité
Invité


Revenir en haut Aller en bas

Re: Le Lieutenant-General Patch

Message  H3rd le Ven 04 Avr 2008, 6:03 pm

Merci beret

Je vais surement commencer un post sur le malconnu General Devers, chef du 6th Army Group

Amlt H3rd
avatar
H3rd
Sous-lieutenant
Sous-lieutenant

Nombre de messages : 190
Age : 27
Localisation : Turckheim 68 Alsace
Date d'inscription : 22/03/2008

Revenir en haut Aller en bas

Re: Le Lieutenant-General Patch

Message  Contenu sponsorisé


Contenu sponsorisé


Revenir en haut Aller en bas

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut

- Sujets similaires

 
Permission de ce forum:
Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum