L'évolution de la division d'infanterie américaine

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas

L'évolution de la division d'infanterie américaine

Message  Catalina le Sam 03 Mai 2008, 3:21 pm

En janvier 1929, le Général Parker, Assistant Chieff of Staff, G-3, constatant que les armées européennes s'orientaient vers des divisions plus petites et maneuvrables, mécanisées en Grande-Bretagne, motorisées en France, demanda que soit étudiée une réorganisation des divisions américaines sur une structure triangulaire. L'armée ayant prévu de s'équiper d'un fusil semi-automatique et de mitrailleuses légères refroidies par air, Parker demanda que la 2nd Infantry Division conduise des essais pour déterminer la combinaison la plus efficace. L'étude devait porter sur une une division dont le train de combat resterait hippomobile tandis que le train de campagne serait motorisé.

Le Major General Robert H. Allen, commandant l'Infanterie et responsable de l'organisation et de l'entraînement accepta cette proposition mais confia l'étude à l'Infantry Board de Fort Benning plutôt qu'à la 2nd Infantry Division.

Durant la phase d'étude, plusieurs propositions furent faites tournant sur une organisation triangulaire permettant une plus grande maneuvrabilité, améliorant le commandement et le contrôle et simplifiant les communications et le ravitaillement. L'idée fut cependant abandonnée devant la résistance des chefs militaires, notamment Summerall qui avait commandé des troupes américaines en France et ne voyait pas la necessité de changer l'organisation quartenaire alors en vigueur, parfaitement adaptée aux attaques frontales.

La question d'une réorganisation de des divisions d'infanterie va rester en sommeil jusqu'en octobre 1935, lorsque le Major General John B. Hugues va rescuciter l'idée dans un mémorandum adressé au Général Malin Craig, succsseur de Mac Arthur comme chef d'état-major.

Le 16 janvier 1936, Craig créa le Modernization Board, placé sous l'autorité de Hugues et destiné à examiner et moderniser l'armée. Le Modernization Board remit son rapport le 30 juillet 1936. Il rejetait la division du type quartenaire au profit d'une organisation triangulaire pouvant facilement constituer trois "combat team". La division d'infanterie devait passer de 22000 hommes à 13 500 hommes avec une structure de commandement simplifiée. L'échelon brigade pour l'infanterie et l'artillerie de campagne était éliminé, permettant au commandant de la division de contrôler directement ses régiments. Chaque régiment d'infanterie devait être constitué de trois bataillons de fusilliers et d'un bataillon de mitrailleurs. Le régiment d'artillerie devait comporter trois batailons mixant obusiers de 75 mm et mortiers de 81 mm, devant chacun être rattachés à un régiment d'infanterie au combat, et un bataillon d'obusiers de 105 mm. Pour la premiére fois depuis la Grande Guerre, la Cavalerie réaparraissait dans l'organigramme de la division d'infanterie sous la forme d'un escadron de reconnaissance moorisé. Le Génie était réduit à un bataillon (contre un régiment auparavant) ayant pour principale fonction de maintenir les routes en bon état et d'assurer le contrôle du trafic. Une compagnie de transmissions devait maintenir les communications entre la division et les QG régimentaires, des détachements de transmissions assurant la même fonction au sein de chaque régiment. C'est dans le domaine du ravitaillement que les changements devaient être les plus importants avec l'introduction d'un bataillon de camions et une simplification des services. Les hopitaux de campagne passaient au niveau du Corps d'armée, un bataillon médical assurant le ramassage et l'évacuation des blessés au niveau de la division et des détachements médicaux donnant les premiers soins au sein de chaque unité.

En conformité avec la demande de Craig d'utiliser les armes les plus récentes, le Modernization Board recommandait que chaque fantassin soit armé du nouveau fusil Garand, adopté en janvier. Pour l'artillerie elle souhaitait le nouvel obusier de 105 mm qui n'était pas encore en dotation.

Aprés lecture du rapport, Craig décida de tester cette nouvelle organisation en y attachant un bataillon antichar, un bataillon antiaérient et un bataillon d'observation, choisissant la 2nd Infantry Division du Major General James K. Parson pour conduire les essais entre septembre et novembre 1937 au Texas.

Avant même la fin des essais, le Major General Georges A. Lynch, commandant l'Infanterie, opposa son veto à cette organisation jugeant que le retrait des mitrailleuses du bataillon de fusilliers et l'attachement d'un détachement de transmissions et d'une batterie de mortiers au régiment d'infanterie étaient des erreurs nuisant au travail d'équipe et à l'unité de commandement. Les ravitaillements et services opérant en arriére du front, Lynch ne voyait pas d'utilité pour eux au sein de la division d'infanterie suggérant que la division devait s'occuper du combat et le corps du soutien logistique.

Le rapport des essais conduits identifia plusieurs des faiblesses identifiées par Lynch. Son principal rédacteur, le Brigadier General Lesley J. McNair proposa une nouvelle division plus petite et puissante. Il recommanda que chaque régiment d'infanterie soit composé d'une compagnie antichar et de trois bataillons chacun avec une compagnie de mitrailleuses et mortiers et trois compagnies de fusilliers. L'apparition d'une compagnie antichar dans chaque régiment éliminait le besoin d'attacher un bataillon antichar à la division. Pour l'artillerie, McNair souhait que les obusiers de 75 mm soient remplacés par des canons de 75 mm, les mortiers de 81 mm disparaissant, et que soit incorporé un bataillon d'obusiers de 155 mm. L'escadron de reconnaissance devait être rattaché au corps et non à la division, le bataillon du génie être réduit à une compagnie la police militaire s'occuppant du contrôle du trafic. Les services et ravitaillements devaient être réduits à un simple bataillon. Avec ces changements, le volume de la division d'infanterie devait passer à 10 275 hommes.

Aprés analyse des rapports et commentaires, le Modernization Board revit sa copie avec une division organisée en trois "combat team" construits autour du régiment d'infanterie. Chaque régiment devait comporter un état-major, une compagnie de services et trois bataillons avec pour chacun une compagnie d'armes lourdes (mortiers de 81 mm, mitrailleuses de 7.62 et 12.7) et trois compagnies de fusiliers mais pas d'unités antichars. Les mitrailleuses de 12.7 mm et les canons de 37 mm de la compagnie de commandement devant assurer cette fonction. L'artillerie devait désormais comprendre un régiment à trois bataillons de canons de 75 mm, et un régiment à un bataillon d'obusiers de 105 mm et un bataillon d'obusiers de 155 mm. Le bataillon du génie demeura mais fut réduit, le contrôle du trafic passant à une compagnie de police militaire. Au final, la nouvelle division d'infanterie devait comporter 11 485 hommes en temps de guerre et 7 970 en temps de paix.

De nouveau, la 2nd Infantry Division fut choisie par Craig pour tester cette nouvelle organisation à partir de février 1939. Krueger, commandant cette Provisional 2nd Infantry Division apprécia cette nouvelle organisation, demandant cependant quelques ajustements de détails essentiellement sur les services. Le 14 septembre 1939, le Lieutenant Colonel Harry Ingles du Modernization Board présenta les recommandations du comité au Général Marshall qui avait remplacé Craig le 1er septembre comme chef d'état-major. Bien que la nouvelle organisation ne satisfasse pas complétement Marshall, celui-ci l'approuva; le déclenchement du conflit en Europe rendant cette modernsation de l'armée urgente. Il autorisa la réorganisation des 1st, 2nd et 3rd Divisions sur ce modèle et l'activation des 5th et 6th Division chacune avec un effectif "temps de paix" de 7 800 hommes.

L'organisation de la division d'infanterie américaine sera de nouveau revue le 1er novembre 1940 à la lumiére des combats de mai-juin 1940 avec un renforcement de la composante antichar et le remplacement des canons de 75 mm par le nouvel obusier de 105 mm (le canon de 75 restant cependant en dotation comme arme antichar au sein d'une batterie de huit piéces rattaché au groupe d'obusiers de 155 mm).

source (entre autres): http://en.wikisource.org/wiki/User:CORNELIUSSEON/WORK_IN_PROGRESS
avatar
Catalina
Général de Division
Général de Division

Nombre de messages : 1659
Age : 44
Localisation : Deux-Sèvres
Date d'inscription : 17/09/2006

Revenir en haut Aller en bas

Re: L'évolution de la division d'infanterie américaine

Message  Goliath le Sam 03 Mai 2008, 7:51 pm

Très très intéressant, merci Catalina !
Donc, si j'ai bien compris, dès novembre 1940, les unités de 75 mm sont remplacées par des 105 mm M1 mais ces 75 restes comme pièces de protection pour les plus lourds 155 mm.
Si je peux poser une question : combien et comment sont répartis les pièces de 37 mm de la compagnie de commandement d'un régiment ?
Par déduction, les équipes Bazooka rentrent dans la compagnie lourde, aux côtés des 3 compagnies de fusiliers, dans un bataillon d'un régiment, c'est celà ?

Merci clin doeil gri

Goliath
avatar
Goliath
Général de Division
Général de Division

Nombre de messages : 2830
Age : 24
Localisation : Autriche-France (95)
Date d'inscription : 20/10/2007

http://sturmovik.histoquiz-contemporain.com/

Revenir en haut Aller en bas

Re: L'évolution de la division d'infanterie américaine

Message  Catalina le Sam 03 Mai 2008, 10:05 pm

J'aurai du être plus précis maleureu gri

L'artillerie divisionnaire américaine aprés la réorganisation de novembre 1940 compte quatre bataillons dont trois de 105 mm Howitzer M2A1 (remplaçant les 75 mm Gun M1897A4) et un de 155 mm Howitzer M1917/1918 (le 155 mm Howitzer M1 n'est pas encore en service). Au sein de ce dernier l'on retrouve une batterie de huit piéces de 75 mm M1897 sur affût M2 dédiés à la lutte antichar et constituant en fait une batterie divisionnaire antichar.

Aprés les réorganisations de fin 1940, les piéces antichar de 37 mm sont présentes dans l'artillerie (une section de six piéces par bataillon de 105 et de 155 mm, soit 24 au total dans une division triangulaire), dans l'infanterie (une compagnie de douze piéces par régiment, soit 36 au total dans une division triangulaire) et, théoriquement, dans le bataillon antichar divisionnaire qui reléve de l'infanterie (trois compagnies à douze piéces pour 36 canons de 37 mm suplémentaires). Théoriquement, car seules les 3rd et 5th Infantry Division seront dotées de ce bataillon antichar!!

Dans une division de la Garde Nationale (qui sont encore du type Quartenaire), l'on a seize piéces de 75 mm en deux batteries antichar (une par bataillon de 155 mm), toujours une section antichar à six piéces par bataillon d'artillerie (soit 36 piéces au total) et une compagnie à douze piéces par régiment d'infanterie (soit 48 piéces au total).

Les canons de 37 mm au niveau de la compagnie de commandement du régiment d'infanterie ne se retrouve que dans l'organisation de septembre 1939 qui sera modifiée trés rapidement.

Les Bazookas n'existent pas encore en novembre 1940, le premier a été produit le 14 juin 1942... mort de rir gri
avatar
Catalina
Général de Division
Général de Division

Nombre de messages : 1659
Age : 44
Localisation : Deux-Sèvres
Date d'inscription : 17/09/2006

Revenir en haut Aller en bas

Re: L'évolution de la division d'infanterie américaine

Message  Catalina le Sam 03 Mai 2008, 10:25 pm

Tant qu'à faire autant préciser que l'organisation de la division d'infanterie sera de nouveau revue le 1er avril 1942 et le 15 juillet 1943. C'est à cette derniére date qu'apparaissent les Bazookas. Jusqu'à cette date, le fantassin américain ne dispose que de la grenade à fusil M9 (adoptée le 30 décembre 1940 et tirée du fusil Springfield M1903) comme moyen antichar. Une autre réorganisation de détail aura lieu le 26 février 1944 et elle sera de nouveau légérement remaniée le 24 janvier 1945. Dans l'ensemble, l'on peut dire que l'organisation générale de la division d'infanterie américaine est fixée en novembre 1940.
avatar
Catalina
Général de Division
Général de Division

Nombre de messages : 1659
Age : 44
Localisation : Deux-Sèvres
Date d'inscription : 17/09/2006

Revenir en haut Aller en bas

Re: L'évolution de la division d'infanterie américaine

Message  Goliath le Sam 03 Mai 2008, 11:09 pm

T'inquiète pas, c'est parfait ! clin doeil gri
Donc en somme, en novembre 1940, c'est 60 canon AC de 37 mm dans une division triangulaire non dotée de compagnie anti-char, et 96 dans une division équipée, comme les 5th et 3rd Infantery Divison.

Les Bazookas n'existent pas encore en novembre 1940, le premier a été produit le 14 juin 1942... mort de rir gri
Ben quand même, je parlais plus tard qu'en novembre 1940 ! mort de rir gri
Donc dates à retenir : 1er avril 42, 15 juillet 43 (bon, enfin les bazooka !), 26 février 44 et 24 janvier 45.

merci Catalina pour les précisions ! clin doeil gri
avatar
Goliath
Général de Division
Général de Division

Nombre de messages : 2830
Age : 24
Localisation : Autriche-France (95)
Date d'inscription : 20/10/2007

http://sturmovik.histoquiz-contemporain.com/

Revenir en haut Aller en bas

Re: L'évolution de la division d'infanterie américaine

Message  Catalina le Dim 04 Mai 2008, 7:06 am

Encore quelques précisions sur l'évolution de la division d'infanterie américaine:

1er novembre 1940:
- la section d'infanterie est à trois groupes de fusiliers tous armés du Garand et un groupe de mitrailleurs avec 2 BAR;
- la section d'armes lourdes est à un groupe de 3 mortiers de 60 et un groupe de 2 M1919A4 + 2 BAR pour la défense antiaérienne;
- la compagnie d'infanterie est à trois sections + une section d'armes lourdes;
- la compagnie d'armes lourdes est à deux sections de 4 mitrailleuses M1917A1 (+1 BAR de défense AA), une section de 4 mitrailleuses M2HB (+1 BAR de défense AA, la vocation des M2HB étant alors antichar) et une section de 4 mortiers de 81 mm (+1 BAR de défense AA);
- le bataillon d'infanterie est à trois compagnies + une compagnie d'armes lourdes.

1er avril 1942:
- le bataillon dispose désormais d'une compagnie de commandement avec une section antichar et une section de pionniers (1 BAR et 1 M1903A3 Lance-grenades);
- la section d'infanterie passe à trois groupes, chacun disposant d'un BAR et d'un M1903A3 LG;
- la section de 4 mitrailleuses M2HB disparaît de la compagnie d'armes lourdes et une section antichar à 4 canons de 37 mm (+ 2 BAR et 4 M1903A3 LG)apparaît dans la compagnie de commandement de chaque bataillon;
- une compagnie régimentaire de canons apparaît avec (théoriquement) 6 obusiers de 75 mm et 2 obusiers de 105 mm censés être automoteurs...

15 juillet 1943:
- apparition d'un tireur d'élite armé du M1903A4 dans chaque section d'infanterie. Les M1903A3 disparaissent le Garand pouvant désormais tirer des grenades (3 manchons LG par groupe). Apparition du "Walkie Talkie".
- la mitrailleuse M2HB remplace le BAR pour la défense aérienne, 1 par section d'armes lourdes, 1 à la section antichar, 1 à la section de pionniers et 1 à l'EM de la compagnie d'armes lourdes pour un total de six par bataillon;
- chaque compagnie d'infanterie est dotée de 3 Bazookas, 6 autres étant présents dans la section antichar, 6 à la section de mortiers et 2 à la section de pionniers (23 par bataillon);
- le canon antichar de 37 mm est remplacé par le canon antichar de 57 mm à raison de 3 piéces dans la section antichar de la compagnie de commandement et 9 dans la compagnie antichar régimentaire;
- la compagnie régimentaire de canons est désormais à six piéces de 105 mm M3 tractés.

26 février 1944:
- chaque compagnie d'infanterie est désormais dotée de 5 Bazookas, la section antichar n'en compte plus que 3 tandis que les Bazookas de la section de mortiers sont dispatchés entre celle-ci et les sections de mitrailleuses (26 par bataillon);
amendement de juin 1944:
- six pistolets-mitrailleurs sont octroyés à chaque compagnie d'infanterie + 2 à la compagnie de commandement du bataillon;
- six mitrailleuses M1919 supplémentaires sont octroyées à chaque bataillon ainsi que six BAR supplémentaires par compagnie.

24 janvier 1945:
Réorganisation de détail visant à économiser la "ressource humaine", l'armée américaine étant confrontée à une crise des effectifs.

A noter qu'outre la division d'infanterie classique, l'armée américaine prévoyait de créer dix divisions d'infanterie motorisée (la division d'infanterie américaine classique ne l'est pas complétement), et des divisions d'infanterie légère: 10th Light Division (Pack, Alpine), 71st Light Division (Pack, Jungle) et 89th Light Division (Truck) autorisées en juin 1943. Une seule division d'infanterie motorisée sera mise sur pied, la 4th Motorized Division qui, finalement, sera remise sur le type classique de même que les divisions d'infanterie légére (à l'exception de la 10th Mountain Division).
avatar
Catalina
Général de Division
Général de Division

Nombre de messages : 1659
Age : 44
Localisation : Deux-Sèvres
Date d'inscription : 17/09/2006

Revenir en haut Aller en bas

Re: L'évolution de la division d'infanterie américaine

Message  Invité le Dim 04 Mai 2008, 9:20 am

D'un point de vue strictement infanterie, une DI US (structure ternaire) comprenaient 3 régiments, eux mêmes composés de 3 bataillons à 3 compagnies + une Cie QG, c'est bien cela ?

Invité
Invité


Revenir en haut Aller en bas

Re: L'évolution de la division d'infanterie américaine

Message  Catalina le Dim 04 Mai 2008, 12:05 pm

Jean-Louis a écrit:D'un point de vue strictement infanterie, une DI US (structure ternaire) comprenaient 3 régiments, eux mêmes composés de 3 bataillons à 3 compagnies + une Cie QG, c'est bien cela ?

Oui, trois régiments à une compagnie de commandement, une compagnie de services, une compagnie antichar, une compagnie de canons (à partir de 1942) et trois bataillons à une compagnie de commandement, une compagnie d'armes lourdes et trois compagnies de fusiliers chacun.
avatar
Catalina
Général de Division
Général de Division

Nombre de messages : 1659
Age : 44
Localisation : Deux-Sèvres
Date d'inscription : 17/09/2006

Revenir en haut Aller en bas

Re: L'évolution de la division d'infanterie américaine

Message  Invité le Dim 04 Mai 2008, 12:30 pm

Merci Catalina! beret
Suivant l'évolution de la situation sur le terrain, des composantes pouvaient être détachées et d'autres attachées à la Division d'Infanterie US, ce qui dénote une grande souplesse au niveau commandement, qu'ils soit divisionnaire, de Corps d'Armée , d'Armée et de Groupe d'Armées. Par exemple, le 18 décembre 1944, lors de l'offensive des Ardennes, la 99th ID US à été attachée à la 2nd ID, et à partir du 20 décembre, l'ensemble de la 1st Army US fut attachée (temporairement) au 21 th Army Group de Montgommery, alors qu'elle dépendait organiquement du 12th army Group de Bradley, basé à Luxembourg.
Cette souplesse d'esprit contraste fortement avec les méthodes allemandes, ou tous lambeaux d'initiatives avaient été enlevés, tout devant passer par l'OKH ou l'OKW, entraînant une paralysie et des réactions bien trops lentes des formations allemandes.
Ce résultat était du à la démence de Hitler, véritable malade mental.

Invité
Invité


Revenir en haut Aller en bas

Re: L'évolution de la division d'infanterie américaine

Message  Catalina le Dim 04 Mai 2008, 12:53 pm

L'Evolution de la division d'infanterie américaine du type ternaire en chiffres:

1- Organisation approuvée par Craig le 13 août 1936 à titre d'essai:

13 552 hommes dont Infanterie: 7 416 et Artillerie: 2 529
6 284 fusils
314 BAR -dont défense antiaérienne -
486 mitrailleuses calibres .30 (M1917A1 et M1919A4)
56 mitrailleuses calibre .50 - à vocation antichar -
36 mortiers de 60 mm
36 mortiers de 81 mm - dans l'artillerie -
24 obusiers de 75 mm
12 obusiers de 105 mm
1 868 véhicules

2- Organisation recommandée en mars 1938 aprés essais:

10 275 hommes dont Infanterie: 6 987 et Artillerie: 1 818
4 509 fusils
423 mitrailleuses calibre .30
81 mortiers de 60 mm
18 mortiers de 81 mm
24 canons antichars de 37 mm
36 canons de 75 mm
12 obusiers de 155 mm
1 249 véhicules

3- Organisation retenue en novembre 1940 aprés amendement du 1er juin 1941 (disparition du bataillon antichar divisionnaire):

15 245 hommes dont Infanterie: 10 020 et Artillerie: 2 685
6 942 fusils
375 BAR
179 mitrailleuses calibre .30
113 mitrailleuses calibre .50
81 mortiers de 60 mm
36 mortiers de 81 mm
60 canons antichar de 37 mm
8 canon de 75 mm - à vocation antichar -
36 obusiers de 105 mm
12 obusiers de 155 mm
1 834 véhicules

4- Organisation approuvée le 1er août 1942:

15 514 hommes dont Infanterie: 9 999 et Artillerie: 2 479
6 233 fusils
567 BAR
147 mitrailleuses calibre .30
133 mitrailleuses calibre .50
81 mortiers de 60 mm
57 mortiers de 81 mm
109 canons antichars de 37 mm
18 obusiers automoteurs de 75 mm
6 obusiers automoteurs de 105 mm
36 obusiers de 105 mm
12 obusiers de 155 mm
2 149 véhicules

5- Organisation proposée par par l'Army Ground Force le 1er mars 1943:

13 412 hommes dont Infanterie: 8 919 et Artillerie: 1 949
6 465 fusils
243 BAR
189 mitrailleuses calibre .30
224 mitrailleuses calibre .50
90 mortiers de 60 mm
54 mortiers de 81 mm
504 Bazookas
63 canons antichars de 37 mm
54 obusiers de 105 mm
12 obusiers de 155 mm
1 640 véhicules

6- Organisation adoptée le 15 juillet 1943:

14 253 hommes dont Infanterie: 9 354 et Artillerie: 2 160
6 518 fusils
243 BAR
157 mitrailleuses calibre .30
236 mitrailleuses calibre .50
90 mortiers de 60 mm
54 mortiers de 81 mm
557 Bazookas
57 canons antichars de 57 mm
54 obusiers de 105 mm
12 obusiers de 155 mm
2 012 véhicules

7- Organisation modifiée du 24 janvier 1945:

14 037 hommes dont Infanterie:9 204 et Artillerie: 2 111
6 349 fusils
405 BAR
211 mitrailleuses calibre .30
237 mitrailleuses calibre .50
90 mortiers de 60 mm
54 mortiers de 81 mm
558 Bazookas
57 canons antichars de 57 mm
54 obusiers de 105 mm
12 obusiers de 155 mm
2 114 véhicules
avatar
Catalina
Général de Division
Général de Division

Nombre de messages : 1659
Age : 44
Localisation : Deux-Sèvres
Date d'inscription : 17/09/2006

Revenir en haut Aller en bas

Re: L'évolution de la division d'infanterie américaine

Message  Catalina le Dim 04 Mai 2008, 1:04 pm

Jean-Louis a écrit:Merci Catalina! beret
Suivant l'évolution de la situation sur le terrain, des composantes pouvaient être détachées et d'autres attachées à la Division d'Infanterie US, ce qui dénote une grande souplesse au niveau commandement, qu'ils soit divisionnaire, de Corps d'Armée , d'Armée et de Groupe d'Armées.

Cette "souplesse" a surtout des origines économiques (tant en matériels qu'en hommes)... clin doeil gri Attacher des unités extérieurs à la division nuisait à la chaine de commandement et à l'efficacité sur le terrain.

Le systéme de Replacement Depot américain fut catastrophique même s'il permit de maintenir plus longtemps les unités en premiére ligne et donc de réduire le format (et le coût) de l'armée américaine.

Hormis quelques unités d'élite et cas individuels, le fantassin américain est à la fois le mieux équipé et le moins combattif de tous les bélligérants de la Seconde Guerre mondiale, l'armée américaine comptant surtout sur sa supériorité matérielle et logistique pour pallier son manque d'efficacité.
avatar
Catalina
Général de Division
Général de Division

Nombre de messages : 1659
Age : 44
Localisation : Deux-Sèvres
Date d'inscription : 17/09/2006

Revenir en haut Aller en bas

Re: L'évolution de la division d'infanterie américaine

Message  Invité le Dim 04 Mai 2008, 1:14 pm

C'est vrai, et il est indéniable que les américains n'étaient pas à 10 chars près ! Evidement, si l'équipage brulait, cela coincait un peu, mais la censure veillait, ce qui ne fut pas le cas au Viêt-Nâm.

Invité
Invité


Revenir en haut Aller en bas

Re: L'évolution de la division d'infanterie américaine

Message  Goliath le Dim 04 Mai 2008, 3:42 pm

Merci pour toutes ces informations catalina ! beret
maintenant, on peut dire que les divisions d'infanterie américaines de la WWII ne sont plus un secret ! mort de rir gri
Tu aurais la même chose pour les I.D. allemandes ou britanniques ? clin doeil gri

goliath
avatar
Goliath
Général de Division
Général de Division

Nombre de messages : 2830
Age : 24
Localisation : Autriche-France (95)
Date d'inscription : 20/10/2007

http://sturmovik.histoquiz-contemporain.com/

Revenir en haut Aller en bas

Re: L'évolution de la division d'infanterie américaine

Message  Narduccio le Dim 04 Mai 2008, 3:57 pm

Catalina a écrit:Hormis quelques unités d'élite et cas individuels, le fantassin américain est à la fois le mieux équipé et le moins combattif de tous les bélligérants de la Seconde Guerre mondiale, l'armée américaine comptant surtout sur sa supériorité matérielle et logistique pour pallier son manque d'efficacité.

Si je ne me trompe pas, c'était aussi l'armée ou il y a eu le plus de pertes par tirs "amis". Les soldats américains ont toujours eu une réputation de cow-boys : "on tire d'abord, on réfléchi après".

Narduccio
Général (Administrateur)
Général (Administrateur)

Nombre de messages : 4665
Age : 58
Localisation : Alsace
Date d'inscription : 05/10/2006

Revenir en haut Aller en bas

Re: L'évolution de la division d'infanterie américaine

Message  Invité le Dim 04 Mai 2008, 5:40 pm

Narduccio a écrit:
Catalina a écrit:Hormis quelques unités d'élite et cas individuels, le fantassin américain est à la fois le mieux équipé et le moins combattif de tous les bélligérants de la Seconde Guerre mondiale, l'armée américaine comptant surtout sur sa supériorité matérielle et logistique pour pallier son manque d'efficacité.

Si je ne me trompe pas, c'était aussi l'armée ou il y a eu le plus de pertes par tirs "amis". Les soldats américains ont toujours eu une réputation de cow-boys : "on tire d'abord, on réfléchi après".

C'est vrai que le nombre d'hommes abattus par des sentinelles paniquées, d'hommes mitraillés ou bombardés par leurs propre aviation en s'arrêtant à ça, c'est les américains qui ont le pompom. Mais dire qu'ils étaient les moins combatifs, je nuancerais moi !
C'est certain qu'une division qui vient de débarquer d'Angleterre ou des USA, n'a pas la même valeur aux combats qu'une division aguerrie. Il y avait aussi un problème dans la formations des cadres, officiers (surtout) et sous officiers. Même dans le commandement supérieur US, il y avaient des "cas" ! Prenons le major -general Jones, qui commandait la 106ème ID US dans le Schnee Eiffel, Sa division a subit de lourde pertes lors du déclenchement de l'offensive de décembre 1944 parce qu'elle était au contact et le plus en avant sur cette partie du front, c'est vrai, mais des centaines d'hommes sont morts parceque Jones était imcompétent ! Il n'avait aucune vision de ce qui se passait, même après le premiers chocs, il rendait compte a Ridgway d'une situation sans inquiétude, alors qu'un régiment entier de sa division, le 422nd Infantery avait été fait prisonniers, lequel régiment était commandé par le plus jeune colonel de l'US Army, Georges Deschenaux, qui s'était complètement effondré.
Le Chef du 12th Army Group, le bien connu Omar Bradley était en fait un anglophobe aigü et détestait Montgomery (ce qui peux se comprendre). Lors du Débarquement du 6 juin, il avait avec dédain reffusé les chars spéciaux que Montgomery voulait lui céder, estimant que ses hommes n'auraient pas besoin de ces "funnies". Résultat : un massacre de Gi's a Omaha-la-sanglante !
Je veux bien que le terrains de ce secteur était le plus défavorable à un débarquement, mais avec les funnies, les pertes auraient certainement étés moins lourdes ! On a monté en épingle la qualité de la 352ème Division d'infanterie allemande qui leurs faisait face, mais même le commandant, interrogé plus tard a dis que sa division aurait été détruite bien plus tôt si Bradley avaient eut ces blindés spéciaux ! Le nombre de morts qui ont sautés sur des mines, tués par des nids de mitrailleuse, tout cela aurait pu être réduit au silence bien plus tôt ! Je ne parle pas des commandants des LCT qui, par peur, ont envoyés les Sherman DD à 6 km des côtes, lesquels ont coulés avec leurs équipages........ Mais quand les unités US avaient déja connu le feu, elle ne fuyaient pas comme des lapins ! La manière dont ces unités aguerries ont résistés lors de l'offensive des Ardennes est la pour le prouver !
N'oublions pas non plus que ces hommes d'outre atlantique étaient pour la plupart très jeunes ! Hitler considéraient les soldats
US comme les "Italiens" alliés. En cela, il s'est trompé lourdement. Et pour finir, un petit détail : Vous pouvez avoir le meilleurs matériel du monde, si le sodat qui dispose de ce matériel est un peureux, ben le matériel restera la, tout seul, à la dispositions de l'ennemi.

Invité
Invité


Revenir en haut Aller en bas

Re: L'évolution de la division d'infanterie américaine

Message  Narduccio le Dim 04 Mai 2008, 6:18 pm

Quant on regarde les chiffres, il n'y a pas eu trop de déserteurs.

Eddie Slovik fut le seul soldat américain fusillé pour désertion durant la seconde guerre mondiale. Il fut fusillé le 31/01/1945 à Sainte Marie aux Mines en Alsace. Il fut fusillé pour l'exemple, pour endiguer une vague de désertion qui touchait l'armée américaine. 21 049 soldats américains furent jugés pour désertion, 49 furent condamnés à morts, un seul fut exécuté.



Sur Wikipédia, mais en anglais: http://en.wikipedia.org/wiki/Eddie_Slovik

Narduccio
Général (Administrateur)
Général (Administrateur)

Nombre de messages : 4665
Age : 58
Localisation : Alsace
Date d'inscription : 05/10/2006

Revenir en haut Aller en bas

Re: L'évolution de la division d'infanterie américaine

Message  Catalina le Dim 04 Mai 2008, 9:39 pm

Goliath a écrit:Merci pour toutes ces informations catalina ! beret
maintenant, on peut dire que les divisions d'infanterie américaines de la WWII ne sont plus un secret ! mort de rir gri
Tu aurais la même chose pour les I.D. allemandes ou britanniques ? clin doeil gri

goliath

Bien sur que j'ai... clin doeil gri pour les britanniques c'est relativement simple il n'y a quasiment aucun changement au cours de la guerre (et trés peu depuis la premiére Guerre mondiale) pour les allemands, par contre... les changements se font de plus en plus nombreux au cours de la progression du conflit. Je prépare cela dans la semaine.
avatar
Catalina
Général de Division
Général de Division

Nombre de messages : 1659
Age : 44
Localisation : Deux-Sèvres
Date d'inscription : 17/09/2006

Revenir en haut Aller en bas

Re: L'évolution de la division d'infanterie américaine

Message  Invité le Lun 05 Mai 2008, 8:21 am

Catalina a écrit:
Goliath a écrit:Merci pour toutes ces informations catalina ! beret
maintenant, on peut dire que les divisions d'infanterie américaines de la WWII ne sont plus un secret ! mort de rir gri
Tu aurais la même chose pour les I.D. allemandes ou britanniques ? clin doeil gri

goliath

Bien sur que j'ai... clin doeil gri pour les britanniques c'est relativement simple il n'y a quasiment aucun changement au cours de la guerre (et trés peu depuis la premiére Guerre mondiale) pour les allemands, par contre... les changements se font de plus en plus nombreux au cours de la progression du conflit. Je prépare cela dans la semaine.

Ca doit être interessant !La comparaison entre un DI allemande de 40 et une de fin 1944, ca risque d'être drôle, sachant que Adolf n'aimait dissoudre des unités, mêmes si elles n'existaient plus que sur le papier, ils finissent par se retrouver avec des "Divisions" de la taille d'une Brigade, ou pire, d'un régiment.....

Invité
Invité


Revenir en haut Aller en bas

Re: L'évolution de la division d'infanterie américaine

Message  Zek le Ven 05 Sep 2008, 4:29 pm

Concernant la motorisation (voire la mécanisation) des divisions d'infanterie américaine, était-elle la même sur tous les théatres d'opérations ? Si je pose cette question, c'est que de nombreuses unités de l'US Army ont combattu dans le Pacifique, à des endroits où la motorisation entraînait parfois plus de problèmes qu'elle n'en résolvait.
avatar
Zek
Commandant
Commandant

Nombre de messages : 275
Age : 32
Localisation : Nomade
Date d'inscription : 12/09/2006

Revenir en haut Aller en bas

Re: L'évolution de la division d'infanterie américaine

Message  Catalina le Ven 05 Sep 2008, 11:33 pm

L'infanterie américaine se déplaçait à pied. Son organisation était la même quelque soit le théâtre d'opérations à l'exception de quelques divisions légéres expérimentales qui furent vite remise sur le modèle standard. Dans une division d'infanterie de l'U.S. Army seule l'artillerie était entiérement motorisée, l'infanterie ne disposait de moyens de transport organiques que pour ses armes lourdes. Lorsqu'une telle division devait effectuer des mouvements stratégiques ou participer à des percées en conjonction avec des divisions blindées, elle recevait des moyens de transport supplémentaires des échelons hiérarchiques supérieurs.

Dans le Pacifique, ce sont surtout les Marines, moins motorisés que l'U.S. Army qui ont combattus. En Italie, où le terrain montagneux rendait également difficile la progression d'unités motorisées, les français fournirent à l'U.S. Army des mûlets de bât... clin doeil gri
avatar
Catalina
Général de Division
Général de Division

Nombre de messages : 1659
Age : 44
Localisation : Deux-Sèvres
Date d'inscription : 17/09/2006

Revenir en haut Aller en bas

Re: L'évolution de la division d'infanterie américaine

Message  Contenu sponsorisé


Contenu sponsorisé


Revenir en haut Aller en bas

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut

- Sujets similaires

 
Permission de ce forum:
Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum