L'évolution de la division d'infanterie britannique

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas

L'évolution de la division d'infanterie britannique

Message  Catalina le Jeu 08 Mai 2008, 2:26 pm

Suite de l'examen des divisions d'infanterie de la Seconde Guerre mondiale avec cette fois ci la britannique ^^

La division d'infanterie britannique dans son organisation de 1938 compte trois brigades d'infanterie à trois bataillons de quatre compagnies de fusiliers + une compagnie antichar par brigade. Au cours de la Premiére Guerre mondiale, le nombre de bataillons d'infanterie était passé de quatre à trois par brigade en 1917 avant de revenir à quatre aprés-guerre. Au milieu des années trente ce nombre a de nouveau été rammené à trois par brigade, la réorganisation de 1938 rammenant le nombre de sections par compagnie de quatre, à quatre groupes de combat chacune, à trois de trois groupes. Chaque groupe de combat est équipé d'un fusil mitrailleur Bren en remplacement du Lewis de la Grande Guerre.

Aprés-guerre =====> 1938: 3 brigades à 4 bataillons de 4 compagnies à 4 sections de 4 groupes
1938 ====> 3 brigades à 3 bataillons de 4 compagnies à 3 sections de 3 groupes + 1 compagnie antichar par brigade

Au cours de cette réorganisation, chaque section a gagné un mortier de 2 pouces (50,8 mm) et un fusil antichar Boys. La compagnie antichar des brigades d'infanterie est à neuf canons de 2 livres ou, le plus souvent, de 25 mm antichar modèle 1934 français. La compagnie de commandement de chaque bataillon compte une section de 2 mortiers de 3 pouces (76,2 mm), une section antiaérienne à quatre camions armés chacun d'un Bren et d'un fusil antichar Boys et une section de dix chenillettes Bren Carrier, chacune armée d'un Bren, avec trois fusils antichars Boys.

Les mitrailleuses lourdes Vickers sont regroupées au sein d'un bataillon à 48 pièces détaché auprés de la division. Il était cependant prévu de mettre en place un bataillon de mitrailleuses par brigade d'infanterie (ce qui ne sera jamais réalisé).

L'artillerie divisionnaire d'aprés guerre comptait trois brigades d'artillerie à quatre batteries chacune (trois de six canons de 18 livres, 1 de six obusiers de 4,5 pouces). En 1938, la brigade d'artillerie est redésignée régiment. Chaque division d'infanterie compte désormais trois régiments de campagne à deux batteries de douze canons de 25 livres (87,6 mm) ou huit canons de 18 livres et quatre obusiers de 4,5 pouces. Un régiment antichar à quatre batteries de douze canons de 2 livres fait également partie de l'artillerie divisionnaire.

Trois compagnies du génie et un régiment de cavalerie complétent l'organigramme de la division d'infanterie britannique qui compte au total 13 600 hommes entiérement motorisés.

Une première réorganisation est prévue le 10 avril 1940 qui doit faire passer le groupe de combat de huit à onze hommes. Il n'est pas certain que cette réorganisation ait pu être mise en application avant l'offensive allemande de mai. Après Dunkerque, un comité va être mis en place pour réorganiser complétement l'infanterie britannique. Ce comité Bartholemew (du nom du General Sir William Bartholemew, un officier d'artillerie) va émettre les recommendations suivantes:
- le bataillon de mitrailleuses devient organique à la divion;
- un régiment d'artillerie antiaérienne légére est mis en place dans chaque division;
- au sein du régiment d'artillerie de campagne, la batterie à 12 canons est abandonnée au profit d'une organisation en trois batteries de huit canons;
- la compagnie antichar de la brigade d'infanterie disparaît au profit d'une section antichar à trois, puis six, pièces de livres;
- la section de mortiers du bataillon passe de deux à six pièces.

Toutes ces recommendations sont mises en application dans la nouvelle organisation adoptée le 4 juin 1941. La division d'infanterie compte désormais trois brigades d'infanterie à trois bataillons, trois régiments d'artillerie de campagne à 24 pièces de 25 livres, un régiment antichar à 64 canons de 2 livres, un régiment antiaérien à 48 Bofors de 40 mm, un bataillon de 48 mitrailleuses, un régiment de reconnaissance, trois compagnies du génie et les services habituels. Le groupe de combat est désormais à dix hommes. Divers amendements seront introduits en 1942 sur les divisions déployées au Moyen-Orient afin d'adapter cette organisation aux rigueurs de ce théâtre d'opérations. Ainsi, les sections antichars des batailons d'infanterie seront portées à huit pièces de 2 livres. Ce canon sera peu à peu remplacé par le 6 livres à partir de 1942 avec, dans un premier temps, des batteries à six canons de 2 livres et six canons de 6 livres dans le régiment antichar divisionnaire.

Le 30 avril 1943, la division d'infanterie britannique connaît sa derniére réorganisation. Le PIAT remplace désormais le fusil antichar Boys. Le bataillon de mitrailleuses devient bataillon d'appui organisé en trois groupes (un par brigade d'infanterie). Chacun de ces groupes d'appui compte douze mitrailleuses Vickers, huit mortiers de 4,2 pouces (107 mm) et seize canons antiaériens de 20 mm. En février 1944, ce bataillon d'appui redeviendra bataillon de mitrailleuses avec 36 mitrailleuses Vickers et 16 mortiers de 4,2 pouces. Les canons de 20 mm passent au régiment d'artillerie antiaérienne (24 piéces) en complément des Bofors de 40 mm désormais au nombre de 54. Ces sections de 20 mm disparaîtront en juillet 1944, la menace aérienne allemande étant faible à cette époque. Il ne semble pas que les régiments antiaériens en Italie aient reçus ces canons de 20 mm.

Le régiment antichar est à 32 canons de 6 livres et 16 canons de 17 livres en 1943. L'introduction du 17 livres permet de reverser une partie des 6 livres à l'infanterie en remplacement du 2 livres antérieur. En 1944, la proportion entre 6 livres et 17 livres es inversée avec 16 canons du premier modéle et 32 du second. La division d'infanterie compte désormais 18 400 hommes entiérement motorisés grace à 3 350 véhicules dont 595 'Carrier' blindés.

Les divisions déployées en Birmanie ont une organisation différente, pour tenir compte de la géographie locale tandis qu'une seule division de montagne est organisée sur le Théâtre Europeén.
avatar
Catalina
Général de Division
Général de Division

Nombre de messages : 1659
Age : 44
Localisation : Deux-Sèvres
Date d'inscription : 17/09/2006

Revenir en haut Aller en bas

Re: L'évolution de la division d'infanterie britannique

Message  Briselance le Dim 01 Sep 2013, 1:28 am

"le plus souvent, de 25 mm antichar modèle 1934 français"

Ah bon ? Nous leur avons refilé du matos en 1940, comme avec les Ricains en 1917 avec les Hotchkiss 1914 ?
avatar
Briselance
Général de Division
Général de Division

Nombre de messages : 1430
Age : 30
Localisation : France (59)
Date d'inscription : 05/04/2008

Revenir en haut Aller en bas

Re: L'évolution de la division d'infanterie britannique

Message  Catalina le Sam 26 Avr 2014, 12:19 am

Oui Briselance, et nous avons reçus en échange des fusils antichars Boys  beret 

De même il était prévu que l'on fournisse aux Anglais des chars B1bis, que le char Hotchkiss devienne le char léger standard livré aux Alliés et que l'on reçoive des Scout Car Daimler Dingo.
avatar
Catalina
Général de Division
Général de Division

Nombre de messages : 1659
Age : 44
Localisation : Deux-Sèvres
Date d'inscription : 17/09/2006

Revenir en haut Aller en bas

Re: L'évolution de la division d'infanterie britannique

Message  Contenu sponsorisé


Contenu sponsorisé


Revenir en haut Aller en bas

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut

- Sujets similaires

 
Permission de ce forum:
Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum