L'amour pendant la guerre?

Page 2 sur 2 Précédent  1, 2

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas

Re: L'amour pendant la guerre?

Message  Kaiser Sauce le Jeu 28 Mai 2009, 2:01 pm

Voilà ça y est, j'ai retrouvé le nom de cette actrice (merci David au passage) il s'agit de Corinne Luchaire.

Sa biographie est ici : http://fr.wikipedia.org/wiki/Corinne_Luchaire
avatar
Kaiser Sauce
Sous-lieutenant
Sous-lieutenant

Nombre de messages : 183
Age : 42
Localisation : Dans mes chaussettes
Date d'inscription : 16/04/2009

Revenir en haut Aller en bas

Re: L'amour pendant la guerre?

Message  david885 le Jeu 28 Mai 2009, 3:22 pm

Kaiser Sauce a écrit:Voilà ça y est, j'ai retrouvé le nom de cette actrice (merci David au passage) il s'agit de Corinne Luchaire.

Sa biographie est ici : http://fr.wikipedia.org/wiki/Corinne_Luchaire

Avec une petite photo de la belle

avatar
david885
Adjudant
Adjudant

Nombre de messages : 92
Age : 28
Localisation : Nancy
Date d'inscription : 23/12/2008

Revenir en haut Aller en bas

Re: L'amour pendant la guerre?

Message  Cassiopée le Ven 26 Juin 2009, 11:09 pm

les homosexuels ont-ils connu le même sort? On parle des femmes, mais il est possible que les hmmes eussent pu finir tondus lors de la Libération.
avatar
Cassiopée
Aspirant
Aspirant

Nombre de messages : 153
Age : 82
Date d'inscription : 07/04/2009

Revenir en haut Aller en bas

Re: L'amour pendant la guerre?

Message  Major cowburn le Dim 28 Juin 2009, 8:09 pm

Ce cas de figure n'avait pas trop de risques de se présenter car la loi Française de la République tout comme la loi Allemande réprimait ce type de comportement,en conséquence ces gens ne s'étaient pas affichés ....Ils n'étaient pas à la vue du monde le butin consentant que s'était offert le vainqueur. Voir ces filles s'offrir aux boches,c'était une humiliation supplémentaire ,pour le pays tout entier.....ça aussi il faut le comprendre.....Bien sûr me direz-vous mais ces filles avaient chaud au cul ,on verra certaines d'entre elles passer dans les bras et les lits d'autres vainqueurs :les Amerloques et les pt'is gars de France dans tout cela :vaincus et cocus;le brelan d'as !!!!!!

Major cowburn
Général de Division
Général de Division

Nombre de messages : 1128
Date d'inscription : 17/02/2008

Revenir en haut Aller en bas

Re: L'amour pendant la guerre?

Message  Narduccio le Dim 28 Juin 2009, 11:19 pm

Pour revenir un peu au sujet :

Il fait beau à n’y pas croire. C’est par cette phrase - reproduite sans être placée entre guillemets et dont n’est pas citée la source (il s’agit d’un poème d’Aragon, "Maintenant que la jeunesse", qui fut mis en musique et chanté par Marc Ogeret, tiré du recueil "Le Nouveau Crève-Cœur" de 1948) - que s’ouvre "Vichy ou les infortunes de la vertu", sadien sous-titre du premier tome de "1940-1945. Années érotiques", de Patrick Buisson, sorti en avril 2008 et qui obtint le plus chaleureux accueil de la critique francophone autant qu’étrangère. De ce diptyque - à la documentation "des plus sérieuses", dixit Dominique Fernandez - paraît aujourd’hui, déjà, le second volet, "De la Grande Prostituée à la revanche des mâles". Politologue, historien, sociologue, Patrick Buisson l’est ici tout à la fois, lui à qui l’on devait notamment "Avec le temps", paru au Chêne en 1995, écrit en collaboration avec Léo Ferré sur des photographies du regretté Hubert Grooteclaes qui avait son atelier à Liège. Dans cette enquête menée sur un pan particulier des plus noires années du XXe siècle, les saisons de l’Occupation et de la Libération sont éclairées à travers l’actualité politique, cinématographique, littéraire, etc., domaines mis en scène avec brio. Les silhouettes des acteurs s’y voient tracées d’un sûr pinceau : c’est le moins qu’en pouvait espérer une Suzy Solidor (de Van Dongen à Tamara de Lempicka, des dizaines de grands artistes peignirent le portrait de l’interprète de l’audacieux "Ouvre"): "En fourreau de satin brodé de lamelles de nacre moulant ses hanches d’éphèbe et découvrant ses larges épaules offertes à la convoitise des deux sexes, Suzy se produit chaque soir, entourée d’un essaim d’élégantes androgynes". C’est à une exploration "des zones érogènes" de l’Occupation que s’adonne Patrick Buisson qui, dans le premier tome, montre combien "l’ordre moral" du régime de Vichy - "Travail, Famille, Patrie" - cohabita malaisément avec "l’ordre viril" du "courant fasciste fasciné par le modèle allemand".
Dans le second volume (où figure la photo ci-contre, qui traduit l’ardent accueil réservé aux libérateurs dans le Paris d’août 44), on voit qu’après la droite réactionnaire, la gauche républicaine en appellera, elle aussi, à "la purification des mœurs". Et quelques documents, écœurants, nous remettent en mémoire les mots placés en exergue du déchirant poème d’Eluard "Comprenne qui voudra" : "En ce temps-là pour ne pas châtier les coupables, on maltraitait des filles. On allait même jusqu’à les tondre".


http://www.lalibre.be/culture/livres/article/508035/1940-1945-annees-erotiques.html

Narduccio
Général (Administrateur)
Général (Administrateur)

Nombre de messages : 4636
Age : 57
Localisation : Alsace
Date d'inscription : 05/10/2006

Revenir en haut Aller en bas

Re: L'amour pendant la guerre?

Message  Baugnez44 le Lun 29 Juin 2009, 9:22 am

Livre intéressant que je suis en train de lire (de front avec quelques autres) et qui jette un éclairage différent sur cette période. Un des aspects les plus étranges est sans doute le fait qu'alors que Vichy s'efforçait de mettre en avant les valeurs morales et familiales (avec tout ce que cela sous-entend) sans réellement y parvenir, c'est à la libération que survint un coup de barre qui allait pour un temps remettre ces valeurs à l'honneur (et les filles et femmes qui avaient "fauté" dans "le droit chemin").

_________________
Toutes les vertus secondaires comme le courage, la discipline, la fidélité, l'endurance n'ont un effet positif qu'aussi longtemps qu'elles servent une cause positive. Si une cause positive devient négative, les vertus secondaires deviennent problématiques
avatar
Baugnez44
Général (Administrateur)
Général (Administrateur)

Nombre de messages : 2673
Age : 60
Localisation : Suisse
Date d'inscription : 04/01/2007

Revenir en haut Aller en bas

Re: L'amour pendant la guerre?

Message  Major cowburn le Lun 29 Juin 2009, 10:30 pm

Cette époque ne fut pas simple mais très complexe et surtout remplie d'hypocrisie quant aux considérations "morales"

Major cowburn
Général de Division
Général de Division

Nombre de messages : 1128
Date d'inscription : 17/02/2008

Revenir en haut Aller en bas

Re: L'amour pendant la guerre?

Message  Briselance le Sam 04 Sep 2010, 12:58 am

alors qu'elles sont probablement plus essentielles que les hommes
Mouais, bon. Pas de sexisme à l'amour moins deux.
Jusqu'à preuve du contraire, les femmes ne font pas les enfants toutes seules : Il doit y avoir un homme dans l'affaire.
Partant de là, nous (les hommes) sommes tout aussi essentiels que les femmes. Et inversement.
avatar
Briselance
Général de Division
Général de Division

Nombre de messages : 1430
Age : 30
Localisation : France (59)
Date d'inscription : 05/04/2008

Revenir en haut Aller en bas

Re: L'amour pendant la guerre?

Message  Briselance le Sam 04 Sep 2010, 1:11 am

Cassiopée a écrit:Ah, ben bravo la Résistance!

Peut-être serait-il bon de préciser qu'il ne s'agit pas de TOUTE la Résistance.

Malgré tout, même s'il est facile aujourd'hui de juger les choses d'hier, rien n'excuse un tel acharnement sur des femmes ou des hommes.
Où est la gloire du (de la) résistant(e), du (de la) patriote, quand on s'abaisse à ça ?
avatar
Briselance
Général de Division
Général de Division

Nombre de messages : 1430
Age : 30
Localisation : France (59)
Date d'inscription : 05/04/2008

Revenir en haut Aller en bas

apprendre à se connaître et se soutenir

Message  drogo le Lun 08 Sep 2014, 2:45 pm

Mon père, soldat alsacien mobilisé dans la ligne Maginot, a recherché, en janvier 1940 une "marraine de guerre" pour détourner son ennui (caractéristique de l'activité militaire inexistante dans cette Ligne jusqu'en avril-mai 1940) et, sans aucun doute, goûter aux mots de l'affection. Une jeune institutrice normande a répondu à son appel en lui adressant un paquet. Une correspondance s'est établie qui a débouché, sur une année, à un échange de 191 lettres y compris des fiançailles par courrier, une démobilisation en mai 40, la décision de ne pas rejoindre, en qualité d'Alsacien, l'armée allemande mais de franchir les lignes et de traverser la France pour embrasser, pour la première fois, sa fiancée, malgré le refus du père qui considérait le jeune amoureux comme un boche puisque alsacien, donc un fourbe. Sous l'oeil du père qui n'a autorisé qu'un baiser sur le front, les deux amoureux se sont donc rencontrés en septembre 1940. Ils se sont mariés le 31 décembre 40. L'amour a donc existé dans cette période trouble de la drôle de guerre et perduré jusqu'à la fin de vie de ce couple exemplaire. Un court métrage a été tiré de cette "aventure amoureuse".

drogo
Soldat 1ère classe
Soldat 1ère classe

Nombre de messages : 2
Age : 75
Localisation : mougins (France)
Date d'inscription : 12/03/2010

Revenir en haut Aller en bas

Re: L'amour pendant la guerre?

Message  Luhkah le Lun 08 Sep 2014, 7:17 pm

J'ai une anecdote.

L'un de mes grands oncles a épousé une allemande lors de l'occupation de l'allemagne par les alliés directement après la fin du conflit.

Ca a quelque peu jasé dans la famille. (La 1ère guerre mondiale comme la seconde étaient passée par là et l'un de mes grands-parents avaient été envoyé en camp de concentration...)

Mais finalement, avec le temps, ma grande tante à été acceptée par au moins une grande partie de ma famille. Je l'ai connue, et elle a toujours été adorable avec moi. (Pourtant en tant que métis belgo-congolais je n'ai rien d'un ubermensch... mort de rir gri mort de rir gri mort de rir gri)

Maintenant, d'après certains témoignage, le sexe et l'amour en tant de guerre sont souvent vus comme un moyen d'échapper à une réalité oppressante, autant pour les soldats que pour les femmes. Rares sont les idylles, même entre alliés, qui survivent à l'arrivée de la paix.

Il y a aussi le fait que beaucoup de soldats de tous les camps étaient très jeunes, et ne voulaient pas mourir puceau, ou voyait dans le conflit un moyen de prouver leurs virilités.

En ce qui concerne la collaboration horizontale, il faut aussi prendre en compte le fait qu'il s'agissait d'une question de survie pour certaine femme qui obtenait de leurs amants des rations, des conserves et de la nourriture pour leurs enfants.
 
Je me souviens sur un fil de discussion précédent d'une exposition de photo couleur sur paris pendant l'occupation. Cette dernière avait fait scandale dans certains milieux qui critiquait l'aspect "festif" de certaines photos. Cependant, si l'on regardait de prêt les photos, on voyait pas mal de gens "flottant" dans leurs vêtements et presque aucune voiture en train de rouler dans des rues pourtant inondées de soleil. 

La précarité de l'époque transparaît clairement, et les stratégie de survie on du jouer dans une bonne part de cette collaboration. (Il est a noter que la prostitution explosa lors de l'arrivée des alliés en France, sans doute les relations avec les alliés étaient mieux vues qu'avec les allemands...)
avatar
Luhkah
Lieutenant-colonel
Lieutenant-colonel

Nombre de messages : 439
Age : 37
Localisation : Bruxelles
Date d'inscription : 31/05/2010

Revenir en haut Aller en bas

Re: L'amour pendant la guerre?

Message  Contenu sponsorisé


Contenu sponsorisé


Revenir en haut Aller en bas

Page 2 sur 2 Précédent  1, 2

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut

- Sujets similaires

 
Permission de ce forum:
Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum