Appel du 18 juin

Page 1 sur 2 1, 2  Suivant

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas

Appel du 18 juin

Message  LeLuron le Mer 18 Juin 2008, 9:36 am

Bonjour a tous.

Le 18 juin 1940 a 18 heures (locales) est lancé sur les ondes de la BBC le premier discours du général de Gaulle invitant a la résistance. Faisant écho a l'appel du maréchal Petain appellant a l'armistice, prononcé la veille, l'appel du général est au final très peu entendu sur le moment. Il n'en demeure pas moins comme mythique et fondateur de la résistance française a l'allemagne et de la France Libre.
Cet appel est souvent confondu avec l'affiche "a tous les français" qui fut placardé sur les murs du royaume uni. A noter qu'il n'existe aucun enregistrement de l'appel original.
Le 18 juin 2005 est classé sur le registre de la mémoire du monde par l'UNESCO l'appel du 18 juin. Cet enregistrement concerne 4 documents:le manuscrit du texte de l’appel radiodiffusé du 18 juin, l’enregistrement radiophonique de l’appel du 22 juin, le manuscrit de l’affiche « À tous les Français » du 3 août et l’affiche elle-même.

vous pouvez écoutez le discours du 22 juin ici: http://www.charles-de-gaulle.org/dossier/18juin/temoignages/son22j.htm

Et voici l'affiche "a tous les Français":


Moi aussi je termine mon message par Vive la France.

LeLuron
Major
Major

Nombre de messages : 137
Date d'inscription : 09/04/2008

Revenir en haut Aller en bas

Re: Appel du 18 juin

Message  roger15 le Jeu 19 Juin 2008, 11:57 am

L'appel du 18 juin 1940 reproduit dans la presse française du lendemain.

Bonjour à toutes et bonjour à tous, Smile

Il y a 68 ans aujourd'hui c'était le mercredi 19 juin 1940. Est-ce que la presse française a oui ou non évoqué le fameux "appel" radiophonique, lancé la veille à 18 heures sur les ondes de la BBC, du général de Gaulle ?

Dans ma jeunesse et mon adolescence (dans les années soixante) chaque 18 juin les journaux télévisés (d'abord de la RTF jusqu'en 1964, puis de l'ORTF ensuite) montrait la cérémonie du Mont-Valérien à Suresnes (département de la Seine jusqu'en 1968, puis des Hauts-de-Seine ensuite) où le général de Gaulle déposait une gerbe en l'honneur des Résistants fusillés par les Allemands, puis entrait seul dans la crypte du "Mémorial de la France combattante" (que le général de Gaulle a inauguré le 18 juin 1960, pour le vingtième anniversaire de son "appel") où il a quinze caveau, dont le n°9 est vide, réservé pour le dernier Compagnon de la Libération.

Mais, sur l'appel lui-même, aucune information n'était donnée…

Ce n'est qu'à partir de 1971, après le décès du général de Gaulle (survenu dans la soirée du 9 novembre 1970) que la télévision française a enfin osé faire tomber le tabou sur la période 1940-1944. Et on a pu voir (et surtout entendre) pour la première fois la voix du Maréchal Pétain (strictement proscrite du temps du général) lors de son "appel" du 17 juin 1940 dans e film en noir et blanc de Marcel Pagnol "La fille du puisatier" tourné en 1940 avec Raimu et Fernandel (voir :
http://www.marcel-pagnol.com/film.php?id=21 ).

Le site
http://www.dvdclassik.com/Critiques/fille-du-puisatier-dvd.htm évoque ce fameux discours du Maréchal Pétain (avec, gage d'authenticité, à la fin les notes de "La Marseillaise" "Aux armes citoyens" qui était alors l'indicatif officiel de la radiodiffusion nationale française) :

« En 1940, Marcel Pagnol est un artiste totalement indépendant. Il maîtrise la chaîne de fabrication d’un film de A à Z, possédant plateaux, laboratoires, salles de montage et de mixage, réseau de distribution et, cela a son importance dans l’univers amical de sa petite entreprise, des chambres et un restaurant. Les tournages se passent en famille, cuisinier ou maçon font les acteurs, les "artistes" aident à construire les décors. Les succès du "Schpountz" et de "La femme du boulanger" ont encore conforté sa position dans le paysage cinématographique français. Mais cette année, qui voit l’entrée en guerre de la France et sa
capitulation devant l’armée allemande, marque la fin de cette époque bénie pour Pagnol cinéaste, et "La Fille du puisatier", produit donc en 1940, va subir de plein fouet les troubles de cette période historique si sombre. Le film est au départ une commande du Service Cinématographique des Armées qui espère, avant guerre, resserrer ses liens avec l’Italie mussolinienne. Pagnol s’évertue à gommer tout ce qui a trait à un hypothétique rapprochement franco-italien et il ne reste effectivement plus rien de cette idée dans le film que nous connaissons aujourd’hui. Le cinéaste avait d’ailleurs été également approché par Henry Torres, le chef du Service Cinématographique, pour réaliser un film ce coup-ci franco-britannique, mais le projet ne pu être mené à bien. Cette anecdote en dit long sur le difficile positionnement de la France dans la géopolitique de l’époque.

Le tournage débute le 20 mai 1940, mais il est très rapidement interrompu en juin au moment de la débâcle. Il reprend le 13 août de la même année. Entre-temps, Pagnol a modifié son scénario afin de coller à la réalité du moment. La première version du film prévoyait la victoire de la France, la version définitive rassemble la famille et les villageois autour d’un poste de radio où l’on entend le maréchal Pétain déclarer l’armistice et la capitulation de la France. "La Fille du puisatier" est d’ailleurs l’un des seuls films qui évoquent ce moment douloureux de l’armistice. En intégrant à la dernière minute ce discours, Pagnol souhaite rendre hommage à deux de ses amis tombés lors de la débâcle, l’acteur Robert Bassac et l’avocat de Pagnol Victor Vin-Vial. Alors même que la propagande du gouvernement de Vichy vise à minimiser l’ampleur des combats, à faire porter toute la responsabilité
du conflit à la France, à faire oublier les soldats tombés au front, Pagnol fait réciter dans son film l’hommage aux morts et fait raisonner au loin le clairon des soldats tombés au champ d’honneur. « Alors, on a perdu la guerre… Pourquoi avons-nous été battus si vite ? » demande Raimu, « Morts pour rien » pleure la femme du quincaillier, « Non madame, ce n’est pas vrai ! Ils n’ont pas sauvé la France mais ils l’ont prouvé : les morts des batailles perdues sont les raisons de vivre des vaincus » lui répond Patricia. Le discours est clair et le film est interdit de projection pendant plus d’un an par la Kommandantur, jusqu’à ce que Pagnol cède et retire cette scène de son film. "La Fille du puisatier" est un témoignage unique de la France rurale au moment de la capitulation. C’est l’incompréhension, le choc ; et s’ils ne sont pas directement touchés par les évènements, tous ressentent que rien ne sera plus pareil. »

Donc ce film "La fille du puisatier" est incontournable pour comprendre l'état d'esprit réel de la France de juin 1940. Si vous ne l'avez pas encore vu, comblez cette lacune au plus vite !…

En ce qui concerne l'appel du 18 juin 1940 proprement dit, ce n'est qu'avec l'excellent livre de Maurice Schuman (le porte-parole du général de Gaulle à Londres pendant la guerre) "Un certain 18 juin" paru aux édition Plon au 2ème trimestre de 1980 (qui n'évoque curieusement pas la journée de Charles de Gaulle le 18 juin1940, comme je m'attendais en achetant ce livre, mais comment ont vécu le 18 juin 1940 Adolf Hitler et Benito Mussolini, Philillpe Pétain, Winston Churchill, Franklin Roosevelt, Joseph Staline, Mitsumasa Yonai, Francisco Franco, le général Noguès, et enfin la ville de Paris) que j'ai appris (page 273) comment reconnaître l'original de cet "appel" du 18 juin 1940 reproduit par la presse française : « 18 juin 1940 22h30, heure allemande. Roger Langeron [préfet de police de Paris] regagne son appartement. Laurence, sa femme, lui trouve meilleur air. Sans rien lui dire il lui tend le texte de l'Appel [qu'un gardien de la paix lui a remis dans une enveloppe cacheté à 22 heures, heure allemande (20 heures Temps Universel), en provenance du service d'écoute de la préfecture de police de Paris chargé de retranscrire les émissions "régulièrement annoncées de la BBC"]. Elle remarque une faute d'orthographe : le nom du général de Gaulle a été écrit avec un seul l. »

Et puis, et surtout, Henri Amouroux a fait paraître en 1990 aux éditions Fayard une 2ème édition "augmentée et mise à jour" de son livre "Le 18 juin 1940", dont la première édition datait de 1964 (Henri Amouroux avait préalablement été s'entretenir au palais de l'Élysée avec le Général de Gaulle, en février 1964, sur les circonstances précises de cet "appel").


A la page 340 Henri Amouroux écrit : « Aucun enregistrement n'a eu lieu et il ne reste aucune trace, dans les discothèques de la BBC, de l'appel du 18 juin. Cependant, traduit par Miss Elisabeth Barker, reproduit par les journaux anglais, diffusé par les agences, et notamment par notre agence Havas à Londres, qui le répercute sur l'Amérique du Sud et sur le Moyen Orient, entendu, répété, déformé par quelques milliers d'auditeurs, les mots d'espoir, prononcés par Charles de Gaulle, commencent leur chemin. Lentement pour débuter. »

Et Henri Amouroux indique, page 341, les titres des journaux datés du mercredi 19 juin 1940 qui ont reproduit l'appel du 18 juin 1940 :

* "Marseille-Matin" et "Le Petit Marseillais" en reproduisent "l'essentiel" à la troisième page, sous le titre "Actuellement à Londres - le général de Gaule - invite à la résistance - les Français expatriés" ;

* "Le Petit Provençal" le reproduit intégralement sur deux colonnes en première page !… Cet appel est précédé des mots suivants : "La BBC communique : Le général de Gaule, actuellement à Londres, s'est exprimé en ces termes". Suivent soixante-dix lignes environ qu'il est curieux, puisque aucun enregistrement n'a été réalisé, de comparer au texte officiel, que le général de Gaulle a publié dans ses "Mémoires de Guerre" (tome I "L'Appel, 1940-1942" paru en 1954).

Et Henri Amouroux a relevé les passages "sur les défaillances des journalistes… ou sur les améliorations qu'avec le temps un auteur peut apporter à son texte" :

Début du texte "officiel" de l'appel du 18 juin 1940 (tel qu'il est reproduit dans les "Mémoires de Guerre") :
« Les chefs qui, depuis de nombreuses années, sont à la tête sont à la tête des armées françaises ont formé un gouvernement. Ce gouvernement, alléguant de la défaite de nos armées, s'est mis en rapport avec l'ennemi pour cesser le combat. »
Début du texte "officieux" de l'appel du 18 juin 1940 (tel qu'il est reproduit dans "Le Petit Provençal" du 19 juin 1940 reprenant intégralement la dépêche de l'agence Havas du 18 juin 1940 au soir) :
« Le gouvernement français a demandé à l'ennemi à quelles conditions pourrait cesser le combat. Il a déclaré que si ces conditions étaient contraires à l'honneur, à la dignité, à l'indépendance de la France, la lutte devrait continuer. »

Dans le texte "officiel" de l'appel, la phrase « Ce sont les chars, les avions, la tactique des Allemands qui ont surpris nos chefs au point de les amener là où en sont aujourd'hui » devient simplement dans le texte "officieux" : « Ce sont les chars, les avions, la tactique des Allemands qui ont surpris nos chefs ».

Dans le texte "officiel" de l'appel, la phrase « Croyez-moi, moi qui vous parle en connaissance de cause et vous dis que rien n'est perdu pour la France… » devient dans le texte "officieux" :« L'homme qui vous parle le fait en toute connaissance de cause. Croyez-le quand je vous dis que rien n'est perdu pour la France ».

Enfin, dans le texte "officiel" de l'appel, la phrase fameuse (trop fameuse sans doute…) « Car la France n'est pas seule ! Elle n'est pas seule ! Elle n'est pas seule ! Elle a un vaste Empire derrière elle. Elle peut faire bloc avec l'Empire britannique qui tient la mer et continue la lutte. Elle peut, comme l'Angleterre, utiliser sans limites l'immense industrie des États-Unis » devient dans le texte "officieux" : « Car la France n'est pas seule. Elle peut faire bloc avec l'Empire britannique qui tient la mer et continue la lutte. Elle peut, comme l'Angleterre, utiliser sans limites l'immense industrie des États-Unis. »

Henri Amouroux termine en disant : « Il n'existe aucune autre divergence notable. »

Enfin, Henri Amouroux signale (page 342) le cas intéressant du quotidien lyonnais "Le Progrès" publié dans la nuit du 18 au 19 juin 1940, soit seulement quelques heures avant l'entrée des troupes allemandes à Lyon dans l'après-midi du 19 juin 1940 (cette première occupation ne durera que seize jours car elle prendra fin le 4 juillet 1940 ; la seconde commencera le 11 novembre 1942 avec l'invasion de la zone dite "libre") a cependant publié en deuxième page un résumé de cet appel : « Londres 18 juin. Le général de Gaule, auteur de nombreuses études sur le rôle des chars d'assaut, a prononcé ce soir une allocution à la radio de Londres. La France n'a pas peur a-t-il dit. Elle a un vaste Empire derrière elle. Elle peut faire bloc avec l'empire britannique qui continue la lutte. Cette guerre n'est pas tranchée par la bataille de France. Cette guerre est une guerre mondiale. Foudroyés aujourd'hui par la force mécanique de l'Allemagne, nous pourrons vaincre par une force supérieure mécanique. Le destin du monde est là.
Il a conclu : "Quoi qu'il arrive, la flamme de la résistance française ne doit pas s'éteindre et ne s'éteindra pas."
Demain, le général de Gaule parlera de Londres.
»

Voilà quelques éléments qui vous permettront de mieux savoir comment a pu être connu des Français ce fameux "appel" du 18 juin 1940.

Roger le Cantalien.
. Rolling Eyes
avatar
roger15
Commandant
Commandant

Nombre de messages : 288
Age : 67
Localisation : Maurs-la-Jolie (Sud-Ouest du Cantal)
Date d'inscription : 04/05/2008

Revenir en haut Aller en bas

Re: Appel du 18 juin

Message  ghjattuvolpa* le Jeu 19 Juin 2008, 1:28 pm

La presse française de France n'a mentionné de Gaulle que le 21 juin pour signaler son départ et pour le dénigrer sur commande du gouvernement. L'appel radiophonique n'a pas été enregistré.
Seule la presse française de Londres a mentionné et publié cet appel sous forme écrite
avatar
ghjattuvolpa*
Police militaire (Modérateur)
Police militaire (Modérateur)

Nombre de messages : 1283
Date d'inscription : 18/06/2008

Revenir en haut Aller en bas

Re: Appel du 18 juin

Message  roger15 le Jeu 19 Juin 2008, 3:50 pm

ghjattuvolpa* a écrit: La presse française de France n'a mentionné de Gaulle que le 21 juin pour signaler son départ et pour le dénigrer sur commande du gouvernement. L'appel radiophonique n'a pas été enregistré.
Seule la presse française de Londres a mentionné et publié cet appel sous forme écrite

Avant d'écrire N'IMPORTE QUOI, renseigne-toi un minimum !... et quand on prétend qu'un Internaute a écrit une erreur on cite ses sources !...

Roger.

Merci de rester courtois

Phil
avatar
roger15
Commandant
Commandant

Nombre de messages : 288
Age : 67
Localisation : Maurs-la-Jolie (Sud-Ouest du Cantal)
Date d'inscription : 04/05/2008

Revenir en haut Aller en bas

Re: Appel du 18 juin

Message  ghjattuvolpa* le Jeu 19 Juin 2008, 4:51 pm

Source : Amouroux. Le même... Comme quoi il n'était pas au courant du journal mentionné quand il a écrit nombre de ses livres. Pas la peine de le prendre de haut, il se trouve que je lis énormément de livres sérieux sur cette période et aucun ne mentionne que De Gaulle a été diffusé par la presse frnaçaise de France.
Ceci semble étrange: De Gaulle est dissident, il va contre le gouvernement pro-armistice, il y a encore la censure militaire.
J'aimerais avoir ces journaux ou un fac-similé sous les yeux parce que ce fait est quasi-inconnu. Je ne conteste pas ce qui est dit mais c'est une nouveauté, une découverte.

La première mention que je trouve est la suivante :
"Selon une information de l'agence Stefani, qui reprend l'appel radiodiffusé du chef du gouvernement français, le maréchal Pétain, précise que le général De Gaulle qui s'était réfugié en Angleterre et qui à plusieurs reprises avait parlé à la radio anglaise pour inviter le peuple françaisà continuer la lutte, malgré que la situation sur le terrain militaire était desespérée, a été relevé de ses fonctions pour insoumission et pour tentative de révolte contre son gouvernement. L'information de la radio précise que bien que le général De Gaulle a été relevé de ses fonctions, les mesures de justice suivront leur cours" (presse parisienne 25 juin 1940)
avatar
ghjattuvolpa*
Police militaire (Modérateur)
Police militaire (Modérateur)

Nombre de messages : 1283
Date d'inscription : 18/06/2008

Revenir en haut Aller en bas

Re: Appel du 18 juin

Message  roger15 le Jeu 19 Juin 2008, 6:16 pm

Bonjour Ghjattuvolpa*, Smile

D'abord j'aimerai bien que tu aies l'amabilité de me dire quel est ton prénom, car j'ai horreur de débattre avec une personne au pseudonyme imprononçable…

Les allusions à propos des pseudos ne sont pas tolérées, chacun est libre de choisir celui qui le convient dans les règles du forum, ghjattuvolpa est Corse et a donc tout à fait le droit de porter un pseudo à consonnance de la langue parlée là bas. Si difficulté il y a pour écrire, un copier/coller suffit, et prononcer ne sert à rien lorsqu'on tape sur un clavier.

Ensuite, j'aimerais que quand tu cites un ouvrage de quelqu'un tu ne dises pas "Amouroux" seulement, sans dire le titre exact du livre où tu as trouvé ce que tu indiques, l'éditeur, la date de parution du livre, et la page où tu as trouvé les informations que tu indiques. Tu as peut-être remarqué que dans tous mes messages je prends cette peine. Pourquoi le fais-je ? Tout simplement parce que je veux que tout le monde puisse vérifier un jour, en consultant ce livre dans une bibliothèque, si ce que j'ai cité est exact ou non.

Evidemment tu ne peux pas le savoir, vu que tu viens tout juste d'arriver sur ce forum, mais si tu consultais mes autres messages sur ce forum, tu saurais que je suis un grand amateur de l'histoire de la presse française en général, et de la Seconde guerre mondiale en particulier… Je l'ai d'ailleurs indiqué dans ma présentation en arrivant sur ce forum : http://deuxiemeguerremondia.forumactif.com/presentation-des-nouveaux-membres-f1/bonjour-d-un-cantalien-t5944.htm

Alors, car ce que tu as écrit a pu légitimement semer le trouble chez ceux qui ont lu ce que j'ai écrit dans mon message d'aujourd'hui à 11h57 et qui se demandent maintenant si j'écris vraiment des choses sérieuses, je conseille aux Internautes de ce forum de la Seconde guerre mondiale de regarder les deux liens Internet suivants :

http://www.charles-de-gaulle.org/dossier/18juin/temoignages/messmer.htm
qui donne le témoignage de Pierre Messmer sur la façon dont il a appris l'appel du 18 juin par la lecture du "Petit Provençal" du 19 juin 1940 ;

http://www.charles-de-gaulle.org/dossier/18juin/temoignages/unes.htm
qui donne les photographies des articles que j'ai cités plus haut (à noter que "Le Progrès" de Lyon écrit bien "de Gaulle" avec deux l).

De plus, le quotidien parisien "Le Matin" (donc sous contrôle allemand) du 20 juin 1940 évoque même le général de Gaulle (bien avec deux l) qui a été rappelé à Paris et dont "ses déclarations dans la capitale britannique doivent être considérées comme nulles et non avenues". Voir : http://www.charles-de-gaulle.org/dossier/18juin/temoignages/art10640.htm

J'espère, Ghjattuvolpa*, qu'après avoir vu les photos des articles de presse dans le deuxième lien Internet que j'ai cité, tu voudras bien reconnaître que je n'ai rien écrit d'inexact.

Roger le Cantalien. Rolling Eyes
avatar
roger15
Commandant
Commandant

Nombre de messages : 288
Age : 67
Localisation : Maurs-la-Jolie (Sud-Ouest du Cantal)
Date d'inscription : 04/05/2008

Revenir en haut Aller en bas

Re: Appel du 18 juin

Message  ghjattuvolpa* le Jeu 19 Juin 2008, 6:42 pm

La polémique doit rester sur le terrain historique et polèmique il n'y aura même pas car je te crois... Je suis seulement surpris car les faits mentionnés sont très peu connus. Tous les historiens sont d'accord pour dire que l'appel a été quasiment inaudible. Ce qui ne veut pas dire que tu aies tort... D'ailleurs par défaut l'article cité parle aussi de l'appel et autant lui donne une publicité qu'il n'aurait pas eu sinon.
La version du livre d'Amouroux est je le concède fort ancienne : La Vie quotidienne des Français sous l'occupation Editions de 1973. étoné gri
PS : La démarche de citer précisément les sources est une excellente démarche, malheureusement je n'ai pas toujours le livre sous la main.

Rassure toi, je ne remet absolument pas en doute le sérieux de tes propos, il s'agit d'un simple débat contradictoire.
Exact : Le Matin mentionne le général de Gaulle mais ne décrit pas son appel. J'avais pourtant bien cherché, mais le petit article est bas à gauche du recto du Journal. yeu gri
avatar
ghjattuvolpa*
Police militaire (Modérateur)
Police militaire (Modérateur)

Nombre de messages : 1283
Date d'inscription : 18/06/2008

Revenir en haut Aller en bas

Re: Appel du 18 juin

Message  roger15 le Jeu 19 Juin 2008, 7:36 pm

Bonjour Ghjattuvolpa*, Smile

Tu sais, en matière de Seconde guerre modiale, je n'aime pas beaucoup les "historiens" (sauf Marc Ferro), je préfère nettement les journalistes (Raymond Cartier et Henri Amouroux), et tous ceux qui recherchent dans les documents d'époque. Par exemple, je te conseille de consulter les exemplaires numérisés du "Figaro" et de "La Croix" entre 1939 et 1944 sur "Gallica" :

* pour "Le Figaro" (jusqu'en novembre 1942) :
http://gallica.bnf.fr/ark:/12148/cb34355551z/date ;

* pour "La Croix" (jusqu'en juin1944) :
http://gallica.bnf.fr/ark:/12148/cb343631418/date1944


Roger le Cantalien. Rolling Eyes



Remarque pour les responsables de ce forum : comme je constate que par deux fois sur ce sujet un modérateur (le deuxième n'a même pas eu la correction de donner son pseudonyme !…) s'est permis de critiquer publiquement le contenu de mes messages, j'en déduits que les responsables de ce forum n'apprécient décidément pas du tout ce que j'écris, et tiennent à me ridiculiser en public !... Pourtant, je suis le seul à dire bonjour, et à essayer de rédiger des messages en bon français, sur des sujets qui sortent un peu des sentiers battus…

Vu que ça ne vous plait pas, je vais rapidement en tirer les conséquences, et vous donne ma démission de ce forum où la liberté d'expression existe pour tous les autres sauf pour moi !…
avatar
roger15
Commandant
Commandant

Nombre de messages : 288
Age : 67
Localisation : Maurs-la-Jolie (Sud-Ouest du Cantal)
Date d'inscription : 04/05/2008

Revenir en haut Aller en bas

Re: Appel du 18 juin

Message  ghjattuvolpa* le Jeu 19 Juin 2008, 7:45 pm

Si tu es susceptible sur le contenu de tes posts (je les juge intéressants et fondés), je le suis sur mon pseudo qui ne change jamais d'un forum à l'autre.
Il se trouve que justement en parallèle à mes maigres participations ici je suis en train de scanner mes exemplaires de journaux d'époque. C'est effectivement une source très importante. Cependant toute source doit être critiquée, recoupée, etc.. C'est le travail de l'historien. Je pense que les journalistes ont tous reconnus cet apport. Les journalistes ne font pas vraiment d'histoire, mais font souvent (pas toujours) d'intéressantes synthèses. Chacun fait son métier et la rencontre des genres produit souvent de bons résultats.
avatar
ghjattuvolpa*
Police militaire (Modérateur)
Police militaire (Modérateur)

Nombre de messages : 1283
Date d'inscription : 18/06/2008

Revenir en haut Aller en bas

Re: Appel du 18 juin

Message  Phil642 le Jeu 19 Juin 2008, 7:53 pm

@ Roger15

Et bien nous n'avons besoin ici que de gens cordiaux et non susceptibles.

Le but est le pertage dans la convivialité et non des joutes et l'écrasement des autres membres par une pseudo culture (confiture).

Bon vent (d'europe)


Phil
avatar
Phil642
Général (Administrateur)
Général (Administrateur)

Nombre de messages : 7672
Age : 51
Localisation : La vie est Belge
Date d'inscription : 09/05/2006

Revenir en haut Aller en bas

Re: Appel du 18 juin

Message  ghjattuvolpa* le Jeu 19 Juin 2008, 8:18 pm

Tout à fait, et j'ai été surpris de l'attaque. Je le redis : l'information qui a été communiquée est une découverte très intéressante. Tout le reste de la polémique est à mettre au placard.
Peace
avatar
ghjattuvolpa*
Police militaire (Modérateur)
Police militaire (Modérateur)

Nombre de messages : 1283
Date d'inscription : 18/06/2008

Revenir en haut Aller en bas

Re: Appel du 18 juin

Message  ROCO le Jeu 19 Juin 2008, 8:27 pm

je trouve bien dommage qu'une personne comme Roger 15 s'en aille, il avait de très bons renseignements et de très bonne source. Il connait tellement bien la presse de l'époque qui est sa passion que quelque fois on peut s'emporter sur certains sujets .....C'set ça la passion.

ROCO
Lieutenant-colonel
Lieutenant-colonel

Nombre de messages : 386
Age : 77
Localisation : Loire(42)
Date d'inscription : 02/11/2006

Revenir en haut Aller en bas

Re: Appel du 18 juin

Message  Phil642 le Jeu 19 Juin 2008, 8:43 pm

Passion ne signifie pas toujours raison!

J'apprécie aussi les interventions de roger15, mais si c'est pour se taper un sale caractère ...
avatar
Phil642
Général (Administrateur)
Général (Administrateur)

Nombre de messages : 7672
Age : 51
Localisation : La vie est Belge
Date d'inscription : 09/05/2006

Revenir en haut Aller en bas

Re: Appel du 18 juin

Message  ghjattuvolpa* le Jeu 19 Juin 2008, 11:23 pm

J'avoue ne pas avoir lu le passage où il citait les titres et les dates de journaux (je l'ai expliqué, je scanne en parallèle mes journaux, coïncidence pas banal) et avoir répondu directement à la question de fin. Mais ce qu'il affirme est réellement novateur car on admet que l'appel de De Gaulle a été extrêmement peu diffusé ou entendu. Frenay n'en a entendu parler que mi- juillet 40, Bourdet le 24 juin, Tony Révillon le 25 etc... Les journaux parisiens citent surtout les condamnations de De Gaulle (évidemment). Ma collection de journaux de zone nono est trop faible, mais il ne faut pas oublier que De Gaulle était ancien secrétaire d'Etat et que la Grande Bretagne était alliée de la France encore jusqu'au 22 juin... ceci explique que le texte ait pu franchir les obstacles.
Voici le texte publié dans le JO France Libre 20 janvier 1941

avatar
ghjattuvolpa*
Police militaire (Modérateur)
Police militaire (Modérateur)

Nombre de messages : 1283
Date d'inscription : 18/06/2008

Revenir en haut Aller en bas

trait de caractére

Message  ROCO le Ven 20 Juin 2008, 7:11 pm

mon patron me disait: " avoir mauvais caractére n'est finallement pas si grave pour un homme c'est la preuve qu'il en a.C'est avec ces gens là qu'on peut faire de belles choses mais il faut savoir les gérer."
de gaulle avait-il si bon caractère que ça?
Bien sur c'est mieux un homme de bon caractère , mais ce n'est va pas toujours, c'est même rarement avec eux que les choses avancent.!!!
Enfin on peut toujours philosopher

ROCO
Lieutenant-colonel
Lieutenant-colonel

Nombre de messages : 386
Age : 77
Localisation : Loire(42)
Date d'inscription : 02/11/2006

Revenir en haut Aller en bas

Petite questions aux histoiriens que vous êtes

Message  Magali le Ven 05 Fév 2010, 7:19 pm

Bonjour,

comme toujours au sujet du 18 juin, on se contente d'analyser l'appel en lui même. Dans le cadre d'un travail scolaire, je dois en trouver les causes, les adjuvants et opposants. Auriez-vous une piste pour moi surtout en se qui concerne les politiques émergeant de juin 1940. Certains politiques étaient-ils monarchistes ou anarchistes? Quelqu'un d'autre que de Gaulle aurait pu résister?

Merci de vos réponses! J'admire vos connaissances et votre passion à débattre sur un sujet!

Magali

Magali
Soldat 1ère classe
Soldat 1ère classe

Nombre de messages : 1
Age : 25
Localisation : Suisse
Date d'inscription : 05/02/2010

Revenir en haut Aller en bas

Re: Appel du 18 juin

Message  Laurent "Pink panth le Mar 09 Fév 2010, 11:31 am

Oups desolé
(repetition d'arguments deja abordés sur ce fil)
avatar
Laurent "Pink panth
Lieutenant-colonel
Lieutenant-colonel

Nombre de messages : 377
Date d'inscription : 12/07/2006

http://1dfl.francaislibres.net/

Revenir en haut Aller en bas

Re: Appel du 18 juin

Message  Phil642 le Ven 18 Juin 2010, 2:05 pm

En images aujourd'hui Les commémorations du 18 juin 2010


http://www.lemonde.fr/societe/article/2010/06/18/il-y-a-soixante-dix-ans-l-appel-du-18-juin_1374687_3224.html
avatar
Phil642
Général (Administrateur)
Général (Administrateur)

Nombre de messages : 7672
Age : 51
Localisation : La vie est Belge
Date d'inscription : 09/05/2006

Revenir en haut Aller en bas

l' engagement

Message  breiz izel le Ven 18 Juin 2010, 3:34 pm

1) L' important n' est pas de savoir si l' appel a été entendu le 18 juin, c' est qu' il a été entendu, lu, directement ou par oui-dire, et suivi de réaction.
2) Il a rassemblé, fédéré des personnes qui ne purent supporter soit l' incroyable discours du maréchal pétain, soit la situation dans laquelle se trouva la France, soit la haute trahison de l' Etat français envers l' Angleterre et la Pologne en ne respectant pas la signature de la France, soit tout à la fois.

breiz izel
Colonel
Colonel

Nombre de messages : 534
Age : 70
Localisation : France
Date d'inscription : 21/08/2009

Revenir en haut Aller en bas

Re: Appel du 18 juin

Message  Phil642 le Lun 18 Juin 2012, 5:25 pm

C'était il y a 73 ans ...
avatar
Phil642
Général (Administrateur)
Général (Administrateur)

Nombre de messages : 7672
Age : 51
Localisation : La vie est Belge
Date d'inscription : 09/05/2006

Revenir en haut Aller en bas

Re: Appel du 18 juin

Message  kloo95 le Mer 12 Déc 2012, 6:56 pm

Magali, si tu souhaites vraiment connaître "l'ambiance" politique et surtout des noms précis en 1940, je te conseil de lire le tom 1 des mémoires de guerres de De Gaulle, il explique comment Pétain est arriver au pouvoir ect.
De plus, même si la presse a joué un rôle majeur dans la diffusion de l'appel du 18 juin 1940, ce sont surtout des tracts imprimés avec cet appel qui vont être distribués légalement mais surtout illégalement en France (interdits). Mais il faut également savoir que de Gaulle était si peut connu (tout du moins par les Anglais) que des photos ont été mises a différents endroits afin que la population savent qui il était.
De Gaulle a prit en quelque sorte les "reines" de la résistance, mais il faut savoir qu'il est aidé par un bon nombre de personnes, c'est une petite équipe.
Mais je te le redis, les mémoires de guerre de De Gaulle (TOM 1) aborde la situation de 40 très précisément et parle aussi de son appel du 18 juin 1940 depuis la BBC.
Voilà, j'aurais pas apportée grand chose. Bonne soirée

kloo95
Soldat 1ère classe
Soldat 1ère classe

Nombre de messages : 9
Age : 21
Localisation : le mans
Date d'inscription : 03/12/2012

Revenir en haut Aller en bas

Re: Appel du 18 juin

Message  Phil642 le Jeu 18 Juin 2015, 10:04 am

Nous sommes le 18 Juin, souvenons-nous:

avatar
Phil642
Général (Administrateur)
Général (Administrateur)

Nombre de messages : 7672
Age : 51
Localisation : La vie est Belge
Date d'inscription : 09/05/2006

Revenir en haut Aller en bas

les résistances

Message  breiz izel le Jeu 18 Juin 2015, 10:13 am

Le catalyseur de toutes les Résistances, point de départ d' une épopée

breiz izel
Colonel
Colonel

Nombre de messages : 534
Age : 70
Localisation : France
Date d'inscription : 21/08/2009

Revenir en haut Aller en bas

Re: Appel du 18 juin

Message  le ronin le Jeu 18 Juin 2015, 10:47 am

Merci pour le partage Phil .Hé! oui, il ne faut pas oublier , cet appel historique.



Amicalement,


le ronin.

_________________
....La véritable personnalité d'un homme ne se dévoile qu'au feu, tout le reste n'est que littérature.....


Semper fidelis .
avatar
le ronin
Police militaire (Modérateur)
Police militaire (Modérateur)

Nombre de messages : 3422
Age : 64
Localisation : Dans l'Hérault, cong!
Date d'inscription : 25/06/2008

Revenir en haut Aller en bas

Re: Appel du 18 juin

Message  riderdigeste le Ven 19 Juin 2015, 9:30 am

Des Grands hommes comme de Gaulle, ça nous manque.... yeu gri
avatar
riderdigeste
Colonel
Colonel

Nombre de messages : 614
Localisation : Le Plat pays (BW)
Date d'inscription : 31/05/2008

Revenir en haut Aller en bas

Re: Appel du 18 juin

Message  Contenu sponsorisé


Contenu sponsorisé


Revenir en haut Aller en bas

Page 1 sur 2 1, 2  Suivant

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut

- Sujets similaires

 
Permission de ce forum:
Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum