Antiracisme : la construction du mythe Jesse Owens

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas

Antiracisme : la construction du mythe Jesse Owens

Message  adriano76 le Ven 04 Juil 2008, 10:59 am

Jesse Owens, le coureur noir et la star qui remporta quatre médailles d'or aux Jeux Olympiques de 1936 à Berlin, mourut en 1980 à l'âge de 66 ans. Comme si souvent pendant sa vie, même cette occasion fut utilisée par les principales chaînes de télévision et par la presse écrite pour répandre des mensonges, qui ont fini par être largement accepté à force d'être répétés depuis des années. Avec l'inauguration d'une rue Owens à Berlin en mars 1984, une autre opportunité fut fournie aux fanfares médiatiques pour répandre des mythes mensongers. Le compte-rendu de la chaîne NBC du dimanche 4 mars fut particulièrement stupide et ignoble. [Photo: James Cleveland («Jesse») Owens.]
Les mythes, qui sont habituellement présentés comme des faits réels, consistent à dire que le Chancelier allemand Adolf Hitler fut furieux quand Owens gagna la course; que Hitler refusa de serrer la main de Owens parce qu'il était noir; que les Allemands furent embarrassés parce que la victoire d'Owens «démentait» les idées allemandes sur les différences raciales, et ainsi de suite. En réalité, Owens fut acclamé par les Berlinois avec autant d'enthousiasme que pour les athlètes allemands. Jesse Owens lui-même raconta qu'en une occasion, alors qu'il était dans le stade, il échangea un signe avec Hitler: «Quand je passai devant le Chancelier, il se leva, me fit un signe de la main, et je lui rendis son salut.»

De même, pour la prétendue «bouderie» [de Hitler], les faits racontent une histoire qui est assez différente de celle qui est habituellement entendue. Hitler était dans sa loge le premier jour de compétition quand Hans Wöhlke battit le record olympique du lancement du poids et, accessoirement, devint le premier allemand à réaliser un record olympique. A la requête d'Hitler, Wöhlke et le vainqueur de la troisième place, un autre allemand, furent conduits à la loge pour recevoir les félicitations personnelles du [Chancelier. Peu de temps après, Hitler salua personnellement trois Finlandais qui avaient gagné des médailles dans l'épreuve du 10 000 mètres. Ensuite il félicita deux femmes allemandes qui avaient remporté la première et la deuxième place dans le lancer du javelot féminin. Le seul autre événement prévu ce jour-là était le saut en hauteur, qui était disputé tard. Quand tous les sauteurs allemands furent éliminés, Hitler quitta le stade plongé dans l'obscurité alors que la pluie menaçait, et il ne fut pas présent pour saluer les trois vainqueurs -- tous des Etats-Unis, et deux d'entre eux étaient des Noirs.

Hitler partit parce qu'il était tard, pas parce qu'il voulait éviter de saluer quelqu'un. En outre, au moment où il partit, Hitler ne pouvait pas savoir si les vainqueurs seraient Noirs ou Blancs.

Le Comte Baillet-Latour, président de la Commission Olympique Internationale, envoya un mot au dirigeant allemand, disant qu'en tant qu'hôte des Jeux, il devait féliciter tous les vainqueurs, ou aucun. Aussi, quand Jesse Owens gagna la finale du 10 000 mètres le jour suivant, il ne fut pas publiquement salué par Hitler -- ni aucun autre médaillé de cette épreuve ou des suivantes.

L'idée que les Allemands aient été «embarrassés» à cause des victoires de non-Blancs aux Jeux de Berlin est ridicule. Jesse Owens est très largement montré dans Olympia [plus connu en France sous le titre de Les dieux du Stade], le documentaire allemand officiel sur les Jeux. Le chef d'oeuvre de Leni Riefenstahl prêtait aussi une grande attention à de nombreux autres athlètes non-Blancs, incluant de remarquables athlètes Japonais. La même chose est vraie dans le livre de luxe, semi-officiel, commémorant les Jeux, Die Olympischen Spiele 1936, réalisé par le Cigaretten-Bilderdienst. Jesse Owens est montré sept fois dans ce livre -- plus que tout autre athlète -- et il est admirativement décrit comme «le plus rapide du monde». Une grande photo du livre montre les noms des vainqueurs gravés dans le granite du stade, et on distingue nettement sur la photo: «Owens USA». [Image: Affiche olympique.]

Malgré la remarquable réussite de Jesse Owens, et d'autres athlètes de toutes les races, l'Allemagne remporta plus de médailles d'or que toute autre nation, «gagnant» ainsi les Jeux Olympiques, un fait habituellement passé sous silence dans les commentaires [actuels] sur les Jeux de 1936. [L'Allemagne remporta 33 médailles d'or et termina loin devant les Etats-Unis, avec une différence de 57 points, NDT.]

Dans une lettre du 14 mars 1984 adressée au Directeur de la chaîne de télévision ouest-allemande ZDF, l'ancien athlète allemand Walther Tripps protesta contre le compte-rendu erroné annonçant que Adolf Hitler n'avait pas salué Owens publiquement parce que Owens était un Noir. Tripps fut lui-même un coureur de relais de premier plan aux Jeux de 1936. Après avoir envoyé cette lettre, Tripps affirma encore verbalement qu'après les Jeux, Hitler invita tous les médaillés olympiques, incluant Owens, à une réception à la Chancellerie du Reich. Hitler félicita personnellement et serra la main de tous les médaillés, y compris Owens, qui plus tard confirma cela en plusieurs occasions. Voici le texte de la lettre de Walther Tripps:

Au Directeur de la ZDF
Re: «Heute», émission d'informations du 10 mars 1984

Dans son reportage sur l'inauguration de la plaque de «l'Allée Jesse Owens» devant le Stade Olympique de Berlin, votre reporter a fait une affirmation absolument inexacte. Il a répété le stupide mensonge selon lequel en 1936 Hitler aurait refusé de rencontrer l'incomparable et quadruple médaillé olympique Jesse Owens, à cause de la couleur de sa peau et de son ascendance africaine. Il semble que le reporter ait cherché à mettre en évidence ce qui est appelé la doctrine de haine raciale.

Cette histoire n'est pas seulement un conte de fée. C'est un mensonge lamentable. Aujourd'hui la vérité est effacée, pour des raisons politiques je présume. Mais elle ne mourra pas. Il y a trop de témoins de l'époque. Je suis l'un d'entre eux.

En réalité, Adolf Hitler reçut et félicita les médaillés allemands des Jeux de 1936 à la loge d'honneur au Stade Olympique. Les 800 000 spectateurs quotidiens, incluant de nombreux visiteurs étrangers, applaudirent cela avec enthousiasme. Le Dr Gisela Mauermayer (qui vit maintenant à Munich), Tilly Fleischer-Grothe (vivant maintenant à Lahr), Gerhard Stöck (vivant maintenant à Hambourg) et d'autres figuraient parmi ceux qui furent personnellement honorés.

Il était aussi prévu d'honorer le remarquable et inoubliable Jesse Owens de la même manière. Mais à ce moment le président du Comité Olympique International, le Comte Baillet-Latour, interrompit le plan d'Hitler en faisant observer que cette pratique était en opposition avec les règles du Comité. Le Comte, cependant, n'eut pas d'objection à ce que cette sorte de séances de félicitations se déroule à la Chancellerie du Reich.

Le Dr Karl Ritter von Halt, alors président du Comité Olympique National Allemand et dirigeant de l'Association allemande d'athlétisme, confirma plus tard ces faits lors d'une réunion des anciens membres de l'équipe allemande. J'étais l'un de ceux qui étaient présents à Stuttgart avec l'inoubliable Ritter von Halt, qui participa [à cette réunion] peu de temps après sa libération du camp de concentration soviétique de Sachsenhausen (entre autres, l'acteur Heinrich George et l'entraîneur du Reich, le Dr Nerz, moururent ici !). Etaient aussi présents Borchmeyer (qui participa à la course finale contre Owens, et qui vit maintenant à Francfort), Blask, Hem. Tilly Fleischer, Dr Gisela Mauermayer, Dr Metzner, Hornberger, Stöck, Syring, Dessecker, et beaucoup d'autres. Ils sont tous des témoins de la camaraderie et de la vérité [de l'époque].

Les faits seront publiés dans le magazine du «Club des anciens médaillés allemands des Sports». Comme le Président Daume du Comité Olympique National le déclara pendant la cérémonie à Berlin, l'honneur appartient à ceux qui le méritent. Les personnages du microphone qui répandent des mensonges n'apparaissent pas sur l'écran de télévision!

[signé] Walther Tripps

Jesse Owens, et c'est tout à son honneur, ne participa jamais lui-même à la fabrication de ce mythe. Il souligna toujours constamment la chaleur de la réception qu'il reçut en Allemagne et sa joie pendant ces journées à Berlin. Mais il ne put pas empêcher d'autres personnes de l'utiliser comme un symbole, pendant sa vie aussi bien qu'après sa mort, pour calomnier l'Allemagne pour des motifs qui leur sont propres.

Mark Weber
Jesse Owens : Mythe et réalité

J'avais lu des propos similaires dans une revue d'histoire (que je vais essayé de retrouver). L'autobiographie de Jesse Owens confirme qu'ils se sont salués plusieurs fois et qu'il avait été bien accueillie à Berlin. D'après mon savoir sur la hiérarchisation des races des nazies elle ne concernait pas les peuples vivant en dehors de l'Europe.

Selon ma réflexion personelle, étant donné qu'Hitler s'était allié avec les Japonais et avec les Turcs et Nord-africains; il n'est pas certain qu'il haïssait tout ce qui était non blanc. Il haissait bien plus les juifs ou les français.

Et ce qui achève de me convaincre de la malhonnêteté des médias c'est le fait que l'Allemagne avait littéralement écrasée les J.O de 1936 avec 89 médailles (ce dont on ne dit jamais) soit 33 médailles de plus que les Usa et les autres ne dépassaient pas les 22 médailles. A la limite malgré les excellentes perfs d'Owens on pourrait dire qu'avec de tels résultats les racistes prônant la supériorité de la race aryenne auraient (dans leur imaginaire) presque tord de penser qu'ils disent faux.

En conclusion, Jesse Owens est un bel exemple de récupération politique et de propagande. C'est dégueulasse d'utiliser le mythe Hitler pour faire oublier qu'Owens selon ses dires avait été bien mieux reçu en Allemagne; mieux qu'à son retour aux Etats-Unis qui a l'époque pratiquait la ségrégation raciale. Voilà comment les Etats-Unis se débarassent de son passé des années 30 en le refourguant sur le diable de l'époque. Depuis l'info erroné tourne en boucle.

J'aimerais jamais Hitler mais l'honnêteté d'Owens, son visage souriant et ses résultats exceptionels à l'époque ou les sprinters n'étaient pas body-buildés et dopés me le rend sympathique. Ce n'est pas l'Allemagne nazie a qui il a fait la nique (sans le vouloir) mais aux Etats-Unis. L'homme blanc finissant second n'étant pas un allemand mais également un américain. Et les images d'Hitler sont donc faussés puisqu'il n'avait pas assisté à la finale.

Freies Arabien Legion SS


Soldats allemands et arabes


Freies Indien Legion


[b]Soldat asiatique de la Wehrmacht [b]



Je ne suis ni nazi ni antisémite je dis juste cela pour démonter un mythe et dire que l'armée US était bien moins multiethnique
avatar
adriano76
Lieutenant-colonel
Lieutenant-colonel

Nombre de messages : 408
Age : 23
Localisation : Seine-Maritime
Date d'inscription : 31/03/2007

http://militaria-allemand-ww2.skyrock.com/

Revenir en haut Aller en bas

Re: Antiracisme : la construction du mythe Jesse Owens

Message  Phil642 le Ven 04 Juil 2008, 11:10 am

Ces "groupes" ethniques étaient d'infîmes minorités, elle n'ont aucunement pesé dans la balnce des combats.

Il était nécessaire, d'un point de vue stratégique, de s'allier les anti Brtitanniques ou anti communistes (Arabe, Indiens, Chinois, etc ...) surtout pour que les populations puissent collaborer.

Je n'aurais pas donné cher de leurs vies une fois la victoire nazie venue ...
avatar
Phil642
Général (Administrateur)
Général (Administrateur)

Nombre de messages : 7674
Age : 51
Localisation : La vie est Belge
Date d'inscription : 09/05/2006

Revenir en haut Aller en bas

Re: Antiracisme : la construction du mythe Jesse Owens

Message  adriano76 le Ven 04 Juil 2008, 11:19 am

Je n'aurais pas donné cher de leurs vies une fois la victoire nazie venue ...
Sa c'est sur quoique la plupart des derniers nazis se sont bien enfui en Irak, Syrie et Egypte...
avatar
adriano76
Lieutenant-colonel
Lieutenant-colonel

Nombre de messages : 408
Age : 23
Localisation : Seine-Maritime
Date d'inscription : 31/03/2007

http://militaria-allemand-ww2.skyrock.com/

Revenir en haut Aller en bas

Re: Antiracisme : la construction du mythe Jesse Owens

Message  Phil642 le Ven 04 Juil 2008, 11:21 am

adriano76 a écrit:
Je n'aurais pas donné cher de leurs vies une fois la victoire nazie venue ...
Sa c'est sur quoique la plupart des derniers nazis se sont bien enfui en Irak, Syrie et Egypte...

En effet, ils ont perdu ... et les pays d'acceuil avaient besoins de "spécialistes" contre Israel en échange d'immunité.
avatar
Phil642
Général (Administrateur)
Général (Administrateur)

Nombre de messages : 7674
Age : 51
Localisation : La vie est Belge
Date d'inscription : 09/05/2006

Revenir en haut Aller en bas

Re: Antiracisme : la construction du mythe Jesse Owens

Message  adriano76 le Ven 04 Juil 2008, 11:35 am

et Israel était considéré comme un pays d'origine juive et dans ces pays aujourd'hui, les organisations nazies sont nombreuses .
avatar
adriano76
Lieutenant-colonel
Lieutenant-colonel

Nombre de messages : 408
Age : 23
Localisation : Seine-Maritime
Date d'inscription : 31/03/2007

http://militaria-allemand-ww2.skyrock.com/

Revenir en haut Aller en bas

Re: Antiracisme : la construction du mythe Jesse Owens

Message  Phil642 le Ven 04 Juil 2008, 12:43 pm

adriano76 a écrit:et Israel était considéré comme un pays d'origine juive et dans ces pays aujourd'hui, les organisations nazies sont nombreuses .

Faux!

On en a parlé déjà ailleurs!

Il s'agit de Russes immigrés dont la parenté juive n'est pas franchement évidente, il ne s'agit pas "d'organisations" mais d'individus qui se regroupent par instinct grégaire et foutent la merde.

Ceci dit une loi va être votée pour les rapatrier en Russie, le climat y est certainement plus doux pour eux.
avatar
Phil642
Général (Administrateur)
Général (Administrateur)

Nombre de messages : 7674
Age : 51
Localisation : La vie est Belge
Date d'inscription : 09/05/2006

Revenir en haut Aller en bas

Re: Antiracisme : la construction du mythe Jesse Owens

Message  adriano76 le Ven 04 Juil 2008, 5:13 pm

ok ok j'avais pas vu le fil !
avatar
adriano76
Lieutenant-colonel
Lieutenant-colonel

Nombre de messages : 408
Age : 23
Localisation : Seine-Maritime
Date d'inscription : 31/03/2007

http://militaria-allemand-ww2.skyrock.com/

Revenir en haut Aller en bas

Re: Antiracisme : la construction du mythe Jesse Owens

Message  Bill Getz le Ven 04 Juil 2008, 10:18 pm

je dis juste cela pour démonter un mythe et dire que l'armée US était bien moins multiethnique

Super le raccourcis entre Owens/hitler et l'armée américaine ...

Tu étaye une thèse qui semble dire qu'hitler n'a pas bouder Owens parce qu'il est noir (il est pas raciste envers les noirs juste envers les juifs c'est moins grave) mais parce qu'il a reçu une lettre de Comte Baillet-Latour qui lui a dit "qu'il devait féliciter tous les vainqueurs, ou aucun." or pourquoi le premier jours il n'a pas féliciter le sportif à la deuxième place du lancement du poids et pour la troisième place du javelot féminin ? Et pourquoi/sous qu'elle raison quitta-t-il le stade lorsque "tous les sauteurs allemands furent éliminés" ? La pluie ? C'est déjà la preuve d'une selection.

Ensuite, sources ? Des photos ces livres, de ses marques ?
Mark Weber
Jesse Owens : Mythe et réalité

Une rapide recherche me donne comme réponses :

OH ! le même texte ! A la ligne :
http://library.flawlesslogic.com/owens_fr.htm
http://seulementblanc.sosfrance.com/forum/viewtopic.php?t=7082&sid=4d1889f7c80cd37931756caeaec5620a

Mais .... mais ....

http://library.flawlesslogic.com/index.htm a écrit:Voir aussi (hors-site)
Robert Faurisson sur Mythes
juifs autour des JO de Berlin
.

Nan mais je rêve ... http://www.revisionists.com/revisionists/weber.html
http://www.google.com/search?q=Mark+Weber&ie=utf-8&oe=utf-8&aq=t&rls=org.mozilla:fr:official&client=firefox-a


Franchement adriano76 sig et dégage.
avatar
Bill Getz
Major
Major

Nombre de messages : 136
Age : 32
Localisation : Sundgau
Date d'inscription : 19/05/2007

http://www.france-airsoft.fr

Revenir en haut Aller en bas

Re: Antiracisme : la construction du mythe Jesse Owens

Message  Vatutin le Ven 04 Juil 2008, 10:44 pm

Bill Getz a écrit:

Franchement adriano76 sig et dégage.

Je pense qu'Adriano76 nous a démontré par son passé sur ce forum qu'il n'était pas de ce bord. C'était un questionnement sincère de sa part. Le doute sur un sujet est ce qui nous fait tous avancer. beret
avatar
Vatutin
Major
Major

Nombre de messages : 148
Age : 36
Localisation : Nantes
Date d'inscription : 27/03/2008

Revenir en haut Aller en bas

Re: Antiracisme : la construction du mythe Jesse Owens

Message  Charlemagne le Ven 04 Juil 2008, 11:20 pm

Adriano76, les liens cités par Bill Getz sont troublants. Pourrais tu nous éclaircir sur le sujet?
avatar
Charlemagne
Police militaire (Modérateur)
Police militaire (Modérateur)

Nombre de messages : 4794
Age : 29
Localisation : Montpellier
Date d'inscription : 11/02/2006

Revenir en haut Aller en bas

Re: Antiracisme : la construction du mythe Jesse Owens

Message  tayp' le Ven 04 Juil 2008, 11:36 pm

Même interrogation que Charlemange...

_________________
avatar
tayp'
Police militaire (Modérateur)
Police militaire (Modérateur)

Nombre de messages : 4020
Age : 26
Localisation : Paris
Date d'inscription : 20/11/2006

Revenir en haut Aller en bas

Re: Antiracisme : la construction du mythe Jesse Owens

Message  Ming le Ven 04 Juil 2008, 11:47 pm

adriano76 a écrit:
Je n'aurais pas donné cher de leurs vies une fois la victoire nazie venue ...
Sa c'est sur quoique la plupart des derniers nazis se sont bien enfui en Irak, Syrie et Egypte...

Des savants allemands qui avaient travaillé avec Von Braun pour la plupart et qui mirent au point une série de lanceurs destinés à réduire Israël à l'état d'un champ de ruines. Cependant, il n'y a pas eu que des "nazis" qui se sont expatriés mais des techniciens voir des ingénieurs comme Kurt Tank et pas seulement dans les pays arabes mais aussi en Inde.

_________________


Patrie, Courage, Foi. Regarde Saint Michel et saute rassuré.

Wenn de net wellcht metkommen, los es stehn !

Membre du club des survivants du péril thaïlandais, du canon de 88 sulfateur de l'infâme colonel Olrik (rebus: oui russe, non russe, liquide, vomi)

Clairement, je suis ami avec les touffes

http://pbycatalina.wordpress.com

http://thehighflight.wordpress.com/
avatar
Ming
Général (Administrateur)
Général (Administrateur)

Nombre de messages : 5777
Age : 45
Localisation : MingLouffie occidentale
Date d'inscription : 04/10/2007

Revenir en haut Aller en bas

Re: Antiracisme : la construction du mythe Jesse Owens

Message  Baugnez44 le Jeu 31 Juil 2008, 12:28 pm

J'ai trouvé un autre lien où on évoque le sujet sous le même angle. Ca pue. tapper une quiche

_________________
Toutes les vertus secondaires comme le courage, la discipline, la fidélité, l'endurance n'ont un effet positif qu'aussi longtemps qu'elles servent une cause positive. Si une cause positive devient négative, les vertus secondaires deviennent problématiques
avatar
Baugnez44
Général (Administrateur)
Général (Administrateur)

Nombre de messages : 2673
Age : 60
Localisation : Suisse
Date d'inscription : 04/01/2007

Revenir en haut Aller en bas

Re: Antiracisme : la construction du mythe Jesse Owens

Message  Phil642 le Jeu 31 Juil 2008, 2:36 pm

Baugnez44 a écrit:J'ai trouvé un autre lien où on évoque le sujet sous le même angle. Ca pue. tapper une quiche

En effet, un mot à propos de l'auteur: http://www.resistances.be/vho.html

Edit:

La propagande massive du VHO


--------------------------------------------------------------------------------

Cependant, Oradour n'est pas la seule cible de Vincent Reynouard, qui travaille avec la Fondation européenne pour le libre examen historique (VHO) - Recherche historique libre. Cette organisation belge flamande au départ, a été créée en 1985. Son dirigeant, Siegfried Verbeke, est un des principaux porte-parole du courant négationniste en Europe. Parmi ses fondateurs, il y a des membres du parti d'extrême droite flamand, le Vlaams Block, dont son président André Van Hecke. Le VHO appartient à l'internationale négationniste. Siegfried Verbeke est aussi cofondateur du parti d'extrême droite Vlaams Belang, ex-Vlaams Blok (5). Le VHO produit et diffuse une masse énorme de documents. Il a été l'objet de perquisitions avec saisies de documents, ses responsables ont encouru des condamnations.

Avec Siegfried Verbeke travaille également son frère Herbert ; c'est lui qui a interviewé Vincent Reynouard dans la brochure : Les Camps de concentration allemands 1941-1945, Mythes propagés et réalités occultées, diffusée dans les établissements scolaires durant l'année 1999-2000. Ce texte typiquement négationniste montre des photos de déportés en bonne santé, les autres photos étant qualifiées de truquées. Les déclarations des témoins sont démontées, et d'autres sont citées qui confirment leur thèse, comme celles contenues dans le témoignage d'une soi-disant déportée polonaise médecin, qui aurait à Auschwitz mis au monde 300 bébés (et même 3 000, peut-on lire plus loin !), sans aucun décès ! Alerté par les déportés, le ministre de l'Éducation nationale saisit et interdit la brochure.
Deux ans plus tard, deux ouvrages arrivent dans des lycées : La Controverse sur l'extermination des juifs par les Allemands, tome I : L'Examen des preuves, et tome II : Réalités de la « solution finale ». Ces livres sont signés Jean-Marie Boisdefeu et proviennent du VHO. Ils sont accompagnés d'une lettre adressée au directeur de l'établissement, émanant d'une « Fondation pour la Mémoire de la Déportation » dont la dénomination est complétée par « ...de ses martyrs et de ses Héros », sur papier à lettres de la Fondation pour la Mémoire de la Déportation, reproduisant son logo et ses références ; seule l'adresse a été changée. Elle est signée de la présidente, dont le nom est un peu modifié : Marie Chambart de Mauwe, et la signature exacte. Naturellement la circulation de ces livres a été stoppée et j'ai porté plainte auprès du procureur de la République.

Le VHO se tient au courant des activités de la FMD. Il a lu un numéro de Mémoire et Vigilance, bulletin des Amis de la Fondation (AFMD), citant une conférence où je dénonçais ces méthodes. Il s'en justifie en se référent aux méthodes de la Résistance : « Marie-José Chombart de Lauwe s'offusque face aux ruses qui ont pu être employées afin de diffuser les écrits révisionnistes (rédaction de fausses circulaires, copies de logos, etc.). Nous lui rappelons que la Résistance et les services secrets anglais ont agi ainsi pendant la guerre, imprimant de faux journaux, de fausses lettres, etc. Ce sont les procédés habituels de la "propagande noire" » (Sans concession, n° 11, mars 2005).

Dans ce numéro de Sans concession, revue du VHO, Herbert Verbeke rend hommage à Ernst Zündel, « ce général d'armée, héroïque révisionniste », qui a été « déporté vers l'Allemagne, son pays d'origine », par les États-Unis. Le 8 novembre 2005, Zündel a comparu devant le tribunal de Mannheim. C'est aussi à Mannheim que Fred Leuchter (auteur d'un « rapport » niant les chambres à gaz dans les années 1980), avait été inculpé et écroué en 1994. Il avait été mis en accusation par le parquet de cette ville, suite à des réunions en Allemagne, où il niait le génocide, incitant à la haine raciale et « portant atteinte à la mémoire des morts » (6).

À son tour, Siegfried Verbeke a été arrêté en Hollande le 5 août 2005. Il fait l'objet d'un mandat européen lancé en juillet 2004 par le parquet de Mannheim, qui demande son extradition.

Source: http://www.fndirp.asso.fr/scenenegationniste.htm
avatar
Phil642
Général (Administrateur)
Général (Administrateur)

Nombre de messages : 7674
Age : 51
Localisation : La vie est Belge
Date d'inscription : 09/05/2006

Revenir en haut Aller en bas

Re: Antiracisme : la construction du mythe Jesse Owens

Message  ghjattuvolpa* le Jeu 31 Juil 2008, 4:34 pm

Tu as dit le mot juste : ces gens sont des négationnistes pas des révisionnistes (ce sens est complètement galvaudé et choisi à dessein par les négationnistes). Tout historien est révisionniste au sens où il va examiner de façon critique ses sources et les autres auteurs. Un négationniste est quazlqu'un qui prend prétexte du doute épistémologique pour faire passer une thèse préfabriquée d'avance et connotée idéologiquement et malhonnête dans le sens où ils savent pertinemment que ce qu'ils disent est faux et que même le régime qu'ils essaient d'absoudre revendiquait son action.
avatar
ghjattuvolpa*
Police militaire (Modérateur)
Police militaire (Modérateur)

Nombre de messages : 1283
Date d'inscription : 18/06/2008

Revenir en haut Aller en bas

Re: Antiracisme : la construction du mythe Jesse Owens

Message  LeLuron le Jeu 31 Juil 2008, 5:21 pm

Bill Getz a écrit:

Franchement adriano76 sig et dégage.

C'est beau la tolérance et la compréhension...

Bon sinon j'ai parcouru le site de Baugnez et j'ai bien aimé ce titre: "Aucun racisme en allemagne"
Donc je confirme: ce site fleure bon le III reich...
Ce que j'aimerais savoir c'est si ce qui est dit par l'article cité au début du sujet est vrai ou non?

LeLuron
Major
Major

Nombre de messages : 137
Date d'inscription : 09/04/2008

Revenir en haut Aller en bas

Re: Antiracisme : la construction du mythe Jesse Owens

Message  Ming le Jeu 31 Juil 2008, 5:26 pm

Voilà pourquoi les propos de ce site et la manière dont ils sont rédigés me disaient quelque chose : j'ai déjà par le passé lu le même genre d'inepties (le mot est faible) relatives aux chambres à gaz. Même auteur, même tissu de c....

_________________


Patrie, Courage, Foi. Regarde Saint Michel et saute rassuré.

Wenn de net wellcht metkommen, los es stehn !

Membre du club des survivants du péril thaïlandais, du canon de 88 sulfateur de l'infâme colonel Olrik (rebus: oui russe, non russe, liquide, vomi)

Clairement, je suis ami avec les touffes

http://pbycatalina.wordpress.com

http://thehighflight.wordpress.com/
avatar
Ming
Général (Administrateur)
Général (Administrateur)

Nombre de messages : 5777
Age : 45
Localisation : MingLouffie occidentale
Date d'inscription : 04/10/2007

Revenir en haut Aller en bas

Re: Antiracisme : la construction du mythe Jesse Owens

Message  Catalina le Mer 06 Aoû 2008, 11:02 am

Ce n'est pas car l'on trouve des informations non politiquement correctes sur des sites douteux que l'on doit forcémment les rejeter ou les considérer comme des inépties... !!

Dans le cas particulier de Jesse Owens, ce dernier a, dans son autobiographie (publiée en 1970), confirmé que Hitler est bien venu le saluer et s'est montré cordial avec lui. A contrario, le président Roosevelt refusa de le recevoir pour ne pas offusquer les électeurs du sud. En 1984, pour l'inauguration du stade olympique de Berlin, la veuve de Jesse Owens déclara que son mari avait été plus respecté par les autorités nazies que par les dirigeants de son équipe nationale... logique, à cette époque les Etats-Unis pratiquaient l'appartheid...
avatar
Catalina
Général de Division
Général de Division

Nombre de messages : 1659
Age : 44
Localisation : Deux-Sèvres
Date d'inscription : 17/09/2006

Revenir en haut Aller en bas

Re: Antiracisme : la construction du mythe Jesse Owens

Message  Ming le Mer 06 Aoû 2008, 11:56 am

Apartheid non, ségrégation oui. L'apartheid était un régime spécifique à l'Afrique du Sud, qui a émergé après la seconde guerre mondiale (en 1948 au moment ou les Usa de leur côté commençaient à mettre fin à certains textes de ségrégation) avec la victoire du parti national.

_________________


Patrie, Courage, Foi. Regarde Saint Michel et saute rassuré.

Wenn de net wellcht metkommen, los es stehn !

Membre du club des survivants du péril thaïlandais, du canon de 88 sulfateur de l'infâme colonel Olrik (rebus: oui russe, non russe, liquide, vomi)

Clairement, je suis ami avec les touffes

http://pbycatalina.wordpress.com

http://thehighflight.wordpress.com/
avatar
Ming
Général (Administrateur)
Général (Administrateur)

Nombre de messages : 5777
Age : 45
Localisation : MingLouffie occidentale
Date d'inscription : 04/10/2007

Revenir en haut Aller en bas

Re: Antiracisme : la construction du mythe Jesse Owens

Message  Catalina le Jeu 07 Aoû 2008, 9:51 am

Oui Ming beret , j'ai utilisé le terme appartheid qui est un mot afrikaan car ce terme recouvre exactement la même réalité que la ségregation aux Etats-Unis tout en marquant beaucoup plus les esprits du fait de sa proximité historique plus récente.
avatar
Catalina
Général de Division
Général de Division

Nombre de messages : 1659
Age : 44
Localisation : Deux-Sèvres
Date d'inscription : 17/09/2006

Revenir en haut Aller en bas

Re: Antiracisme : la construction du mythe Jesse Owens

Message  Contenu sponsorisé


Contenu sponsorisé


Revenir en haut Aller en bas

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut

- Sujets similaires

 
Permission de ce forum:
Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum