Un monde fou, un monde parano

Page 1 sur 2 1, 2  Suivant

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas

Un monde fou, un monde parano

Message  Phil642 le Jeu 17 Juil 2008, 2:20 pm

Le développement de la pensée scientifique, des sciences médicales, de l’hygiène, les innovations technologiques, les sciences cognitives… ont permis aux populations des pays « riches » d’atteindre un état de bien-être, de santé, une espérance de vie inédits par le passé. Avec un minimum de revenus, nous pouvons espérer vivre bien mieux que le Roi-Soleil lui-même. Et pourtant, à l’instar de ce qu’ont connu nos ancêtres qui redoutaient Satan, les sorcières, les magiciens et leurs maléfices, bon nombre de nos contemporains se complaisent dans une psychose permanente. Une psychose qui s’alimente d’acronymes tels que GSM, OGM, OVNI, PCB, HAP, … ou bien encore de termes mystérieux tels que « dioxines, radioactivité, ondes (plus ou moins négatives !), champs électromagnétiques, énergies telluriques ou cosmiques, … » et, bien sûr, les « produits chimiques » de toute espèce ! Les névroses de ce type sont entretenues ad nauseam par les medias. A la radio, récemment, un présentateur déclarait sur un ton péremptoire que le titane et l’acier inoxydable (des métaux inertes) sont des « produits chimiques » et, à ce titre, dangereux ! Il avait raison ! Tout ce que nous voyons autour de nous, même un innocent caillou, est « produit chimique » et potentiellement dangereux ; de même que de l’eau ultra pure, ingurgitée en excès. Imaginez aussi que l’on se mette à croquer des cailloux, de l’acier inox ou du titane, voire du fer …



Que de niaiseries stupéfiantes ! Et, dans le même temps, notre société dite « développée » fonce tête baissée vers une des plus grandes catastrophes qu’ait jamais connues la planète Terre : à savoir, l’épuisement de ses ressources (air, eau, biomasse, terres arables, énergies fossiles, pêcheries, …) et un bouleversement effrayant de sa stabilité thermique. Voilà quelques décennies, un homme politique belge, effrayé par le déséquilibre budgétaire dans lequel s’engouffrait la Belgique, évoquait un « train qui fonce dans le brouillard » … et encore ce train était-il sensé rouler sur des rails. Dans le cas de la société humaine et de son insouciance, je suggèrerais la comparaison avec un autobus qui fonce sur une route sinueuse dans un brouillard opaque !



Pourquoi un tel contraste entre des psychoses, que je qualifierais de « clopinettes », et le drame planétaire qui se prépare et va aller s’amplifiant dans les prochaines décennies ? La critique que j’élabore ici s’articule sur deux points : (1) savoir de quoi il retourne quand on parle de risques réels, potentiels ou présumés, développés par une substance (chimique ou non), par un phénomène énergétique, … et, sur ces bases, fixer des normes pertinentes ; (2) définir ce sacro-saint « principe de précaution » qui est trop souvent mis en exergue pour justifier toute espèce de psychose plus ou moins avérée. Entendons-nous bien, je ne réfute pas ce « principe » : j’affirme seulement qu’il faut le définir sur base de critères réalistes et de priorités, et non pas sur des on-dit, sur de vagues soupçons ou sur des bruits répandus dans les media. Si on appliquait à la vie courante des critères aussi stricts que ceux attribués aux « risques » évoqués plus haut, on éviterait soigneusement (1) de se balader en rue, (2) de prendre le volant de sa voiture, (3) de s’aventurer en montagne ou de prendre l’avion (exposition accrue aux rayons cosmique), (4) de s’exposer au moindre rayon de soleil (UV), (5) de boire la moindre goutte de boisson alcoolisée, etc, … La liste est décidément trop longue de ces principes élémentaires de précaution que nous négligeons au quotidien parce que nous y sommes habitués. Et si nos contemporains sont aussi sensibilisés aux névroses évoquées plus haut, c’est dû à ce qu’il est convenu d’appeler « l’analphabétisme scientifique ». Ce n’est pas un reproche, c’est un constat. Alors, accordons parfois un minimum de confiance aux scientifiques ; ils ne sont pas tous d’immondes et sadiques assassins.



On est estomaqué de constater le foin fait à propos des dioxines qui n’ont jamais tué personne, à l’exception du directeur de l’usine de « produits chimiques » de Seveso (qui s’est suicidé !). L’effet le plus manifeste d’une intoxication aigüe par les dioxines, c’est le cas le plus récent et le mieux célébré de la « chloracné » développée par le président ukrainien après qu’un individu malveillant lui eût administré une dose massive de dioxine(s). La crise belge du même nom, outre qu’elle était en réalité due aux PCB, a coûté des milliards à notre société qui, paniquée, s’est alors précipitée sur le poisson … au moins aussi contaminé que les poulets incinérés ! Si les dioxines sont tellement dangereuses, pourquoi n’interdit-on pas les barbecues qui en sont une source importante, à l’instar de toute combustion mal gérée, tels les feux de bois, incendies de forêt, brûlage « sauvage » de pneus, … Les incinérateurs de déchets, tant décriés et dont personne ne veut plus, sont, à présent, proportionnellement bien plus « propres » qu’un beau feu de bois crépitant dans une innocente cheminée. Je suis ébahi lorsque je vois un reportage consacré à un incendie dont j’entends dire que les fumées ne sont pas toxiques parce que « des produits chimiques ne sont pas à l’origine des flammes ». Bêtise que cela : toute fumée noire est toxique parce qu’elle produit des suies qui sont l’indice d’une mauvaise combustion et qu’elle véhicule donc des HAP (hydrocarbures aromatiques polycycliques) ainsi que des dioxines, fût-ce en traces infimes. Pourquoi faut-il ainsi tirer des conclusions aussi dénuées de sens sinon pour dérouter encore plus l’auditeur qui, dès lors, va se permettre, en toute bonne conscience, d’incinérer n’importe quoi dans le fond de son jardin puisque, ce qu’il va brûler, ce ne sont pas des « produits chimiques ».



Dans le domaine de la radioactivité, on pèche systématiquement par omission en oubliant de prendre en compte l’existence, sur notre planète, d’une radioactivité naturelle bien plus significative que celle provoquée par la technologie (hormis, bien sûr, les accidents, pratiquement toujours dus à des négligences inexcusables !) Pourquoi tout ce foin à propos d’un récent lâcher d’uranium : soit quelques dizaines de kg dans 30 tonnes d’effluents, par une entreprise nucléaire en France. On déclenche une alarme générale (ce qui est logique et légal), mais on néglige, dans les commentaires, de signaler que l’uranium est très peu soluble dans l’eau et ne risque donc pas d’entrer dans la chaîne alimentaire en quantités significatives. On ne dit pas non plus que chaque m3 d’eau de rivière, en France, véhicule en permanence quelques mg d’uranium naturel et que, de ce fait, les seuls fleuves de France déversent dans les mers, bon an mal an, quelque 1000 tonnes d’uranium. Et, dans le même temps, on néglige soigneusement de calmer les esprits à propos des risques de contamination, au sujet desquels, il faudrait signaler que, dans le sol d’un potager, disons, de cinq ares, sur une profondeur de 50 cm (couche considérée comme cultivable), se trouvent, naturellement présents : 1 kg d’uranium, 3 kg de thorium et, le comble, 3,5 tonnes de potassium (très soluble, lui) qui, par le 40K qu’il contient, développe une radioactivité de 100 millions de becquerels. Notre propre corps, toujours à cause du potassium présent dans nos tissus, dégage quelques milliers de becquerel. Les « pets » de radioactivité lâchés par les réacteurs nucléaires en fonctionnement de routine, voire même en cas d’accident mineur, ne sont que roupie de sansonnet en comparaison de la radioactivité naturelle qui nous imprègne en permanence.



L’accident de Tchernobyl a été, pour les écolos, un merveilleux prétexte pour radicaliser leur opposition à l’énergie nucléaire dont nous avons pourtant un besoin pressant. Mais pourquoi donc refuse-t-on de publier les résultats des bilans sanitaires officiels de l’accident, après 20 ans d’observations minutieuses … Sans doute ne sont-ils pas assez « spectaculaires ». Et puis, il se pourrait que l’OMS et les instances officielles des pays concernés, qui publient régulièrement ces bilans, soient aussi de criminels dissimulateurs. Oui, il est manifeste que les malformations néonatales sont en hausse dans les territoires qui ont subi les retombées de l’accident. Mais pourquoi néglige-t-on de dire qu’il en va de même partout ailleurs en Russie, en Ukraine, en Biélorussie ? A titre d’explication du phénomène, on pourrait publier les statistiques de la consommation d’alcool (en croissance dans ces pays) qui atteint 14,5 L ( !) par an et par habitant, tous âges et sexes confondus. D’autre part, pourquoi, 20 ans après, « oublie-t-on » de révéler le bilan réel des décès consécutifs à l’accident ? Bilan qui fait état, au pire, de 50 morts : en ce compris les 31 personnes décédées dans les semaines qui ont suivi l’accident. Cinquante morts, n’est-ce pas assez ? Pourquoi vouloir à tout prix renchérir dans l’horreur : l’audimat dépend-t-il à ce point d’un racolage alimenté par des bilans morbides ? Terrible aussi, le constat que, à ce jour, plus de 2000 jeunes gens aient déjà été victimes d’un cancer thyroïdien. Les tergiversations des autorités soviétiques d’alors (1986) n’ont pas permis d’administrer à temps les comprimés d’iodure de potassium qui auraient largement « limité les dégâts » sanitaires. C’était d’ailleurs une époque où les « progressistes » européens de tout poil proclamaient haut et fort que les normes de sécurité nucléaire et industrielles étaient, en Union Soviétique, les plus sévères du monde !



Dans la polémique qui entoure les ondes utilisées par les GSM, l’Organisation Mondiale de la Santé et l’Académie des Sciences de France ont clairement déclaré qu’aucune étude statistique n’a pu en démontrer la nocivité … Et pourtant, un scientifique belge a récemment publié des chiffres qui interpellent : des rats exposés aux microondes présentent une espérance de vie moindre que ceux qui en ont été épargnés. Mais voilà : il faut constater que ces pauvres bêtes ont été, littéralement, placées dans des fours à microondes. C'est-à-dire des ondes électromagnétiques dont la fréquence (l’énergie photonique) peut exciter thermiquement les molécules d’eau mais, certainement pas les ioniser ou les altérer chimiquement. Ainsi donc, les GSM ne peuvent-ils exercer aucune action cancérogène ou mutagène sur l’ADN. La mortalité de ces pauvres rats de laboratoire est, sans aucun doute, attribuable au fait que, pendant une fraction significative de leur courte existence, des savants les ont cruellement soumis à un stress thermique qui leur a raccourci la vie.



Les OGM doivent être strictement contrôlés, voire limités, c’est évident. Ils pourraient menacer la biodiversité des régions agricoles. Mais en cette matière, rien de neuf : depuis des dizaines de siècles, nous ne consommons plus que des « Organismes Génétiquement Modifiés » par l’homme qui a soumis ses cultures et ses élevages à une patiente sélection artificielle. D’autre part, cela fait belle lurette que l’agriculture intensive a fait des ravages sur la terre entière et il est déjà trop tard pour mettre le holà à cette vague de destruction. Par ailleurs, il faut comprendre les producteurs européens qui tiennent à conserver la richesse, la variété, la saveur et la spécificité de leurs productions que menacent les OGM de la mondialisation. Les sociétés adeptes du hamburger ne peuvent bien sûr pas digérer une telle réaction d’opposition. Au-delà ce ces constats, faut-il donc, pour s’opposer aux OGM, semer la paranoïa à propos de leur prétendue toxicité ? Il y a là un pas qui ne devrait pas être franchi, sinon sur base d’arguments autrement péremptoires que ceux présentés par des « faucheurs » excités.



La chasse aux sorcières existe depuis trop longtemps : elle relève d’une réaction viscérale chez l’être humain dont le cerveau est trop enclin à détecter, autour de lui, des interventions occultes d’esprits malfaisants. Il est vraiment dommage que la presse, souvent à l’affût de sensationnel, s’y associe à ce point. En revanche, bien plus d’informations devraient être consacrées aux conséquences catastrophiques d’un mode de développement auquel nous adhérons presque tous sans restriction aucune. Nos enfants et petits enfants vont payer la note de notre insouciance. Ils auront à affronter des problèmes immensément plus graves que les traces de dioxines, de radioactivité, de gènes déroutés et autres « produits chimiques » que nous leur auront laissé en héritage. Le délabrement de la planète Terre menace l’existence de milliards d’individus. Il serait temps de remettre à l’heure les horloges de l’info pour mieux s’attaquer aux vrais problèmes sans détourner l’attention vers d’autres que l’on sait mineurs.



Cloron
avatar
Phil642
Général (Administrateur)
Général (Administrateur)

Nombre de messages : 7673
Age : 51
Localisation : La vie est Belge
Date d'inscription : 09/05/2006

Revenir en haut Aller en bas

Re: Un monde fou, un monde parano

Message  Invité le Jeu 17 Juil 2008, 3:10 pm

..........Si d'ici la, une grande catastrophe naturelle ne vient pas régler définitivement le problème humain..........
Le climat devient instable, cette fois, on ne peut pas nier l'influence des activité humaines sur ce problème. Mais il est fort probable que n'ayant aucun prédateur naturel, l'Humain s'autodétruise, et le plus bête, c'est un "suicide", car on est parfaitement conscient des problèmes, mais règne toujours la maxime " Après nous, les mouches........."

Invité
Invité


Revenir en haut Aller en bas

Re: Un monde fou, un monde parano

Message  panzer-model le Jeu 17 Juil 2008, 5:07 pm

Oui c'est vrai, une triste réalité où tout le monde se fout de l'autre vu que la société de consommation est lancée à fonds dans la surconsommation et le gaspillage à outrance.

Un dicton dit : qui sème le vent récolte la tempête.... Je crois que nous y allons en plein dedans sans vraiment réagire efficacement car il serait répondu : atteinte aux libertés etc etc...

A une époque certain ce sont construit des abris anti-nucléaire, maintenant il faudrait en faire des anti catastrophes/innodations/séismes.......

On est mal barré...... Extinction de l'espèce humaine ? ou de toute formes de vies connues actuellement ? La dernière me semble plus que réelle..
avatar
panzer-model
Colonel
Colonel

Nombre de messages : 554
Age : 47
Localisation : HERAULT
Date d'inscription : 15/07/2007

Revenir en haut Aller en bas

Re: Un monde fou, un monde parano

Message  Invité le Jeu 17 Juil 2008, 7:03 pm

Je ne pousserais pas jusqu'a l'extinction de toutes formes de vie. La planète a connu de gigantesques catastrophe ou plus de 95 % des espèces vivantes ont carrément disparues ! Il faudrait voir "a partir de quoi" la vie pourrait de nouveau s'étendre pour atteindre un niveau de conscience et de connaissance comparable a celui de l'humain. Il ne faudrait pas que ça reparte de trop loin dans le primitif, parce que d'ici 700à 800 millions d'années, la température aura fortement augmenté, car le Soleil vieilli aussi, et si sa luminosité et son rayonnement augmente tout les jours, de très peu, mais elle a déja augmenté de 10% en 1 milliard d'année, et la durée des jours augmente aussi, très lentement, mais inexorablement. Et je ne parlerai pas des effets si la Lune quittait l'orbite terrestre, parce qu'elle s'éloigne petit à petit, et sans la Lune, nous ne serions pas la !

Invité
Invité


Revenir en haut Aller en bas

le danger

Message  fabom77 le Jeu 17 Juil 2008, 9:57 pm

moi je pense que l'un des plus grands danger du monde c'est l'etre humain mais je comprend que certaine personne ne sont du meme avis
avatar
fabom77
Adjudant
Adjudant

Nombre de messages : 71
Age : 23
Localisation : Coupvray
Date d'inscription : 10/03/2008

Revenir en haut Aller en bas

Re: Un monde fou, un monde parano

Message  Ming le Jeu 17 Juil 2008, 10:07 pm

C'est bizarre que vous parliez de çan vous allez comprendre pourquoi. Aujourd'hui j'appelle un de mes amis qui est aussi un client pour lequel je ponds des sujets sur les motorisations électriques aéronautiques, ultra légères etc. et il me parle de son édito sur les OGM. Je lui dis qu'hier soir j'ai ressorti une chanson d'un de mes groupes fétiches (Eddy si tu me dis que connais pas, je te crois pas ! ) Steppenwolf et la chanson s'appelle the ostrich (l'autruche).

Cette chanson, détail d'importance, a été composée en 1968 et le plus marquant de tous les couplets c'est le deuxième, ça dit ceci :

The water's getting hard to drink
We've mangled up the country side
The air will choke you when you breathe
We're all committing suicide
But it's alright
It's progress folks keep pushin' till your body rots
Will strip the earth of all it's green
And then divide her into parking lots

Trado :

l'eau devient imbuvable
on a mutilé la campagne
l'air vous obstrue (les poumons) quand vous le respirez
on est tous en train de se suicider
mais c'est okay
c'est le progrès les amis, continuez jusqu'à ce que nos corps pourrissent
nous allons dépouiller la terre de tout ce qu'elle a de vert
et ensuite la diviser en parkings

Pour reprendre JL sur ce qu'il disait vis-à-vis du soleil en fait la terre aura cessé d'exister en tant que telle d'ici 2 milliards d'années, c'est-à-dire au moment ou le soleil aura consommé toute son énergie et se sera transformé en une gigantesque étoile dont les rayons brûleront tout ce qui existe sur la croute terrestre, à commencer par les UV (ça sera le moment de sortir la creme solaire indice 200 000...) qui réduiront la couche d'ozone à zéro.
Il y a longtemps de ça j'avais pondu un papier de science fiction pas aussi fictionnel que ça ou Mars, la planète amie chère à Von Braun devenait une seconde terre avec le procédé de terrafirmation (création d'oxygène ou plutôt d'une atmosphère respirable) ce qui permettait à une colonie humaine de s'expatrier et de trouver un nouvel habitat.
J'avais terminé tout ça sur une note très pessimiste, rappelant que comme on le constate depuis des années, on y aurait également apporté nos mauvaises habitudes et l'industrie lourde sa pollution et que certains, pour faire des profits, ne s'embarassent pas de détails superflus à leurs yeux...
Mais pour vous donner une idée plus précise de cette fin, on a même pas besoin d'aller sur mars, parce qu'en orbite moyenne on est actuellement confronté à un grave probleme, celui des débris laissés par les précédentes missions astronautiques. Ca veut dire que l'on a déjà commence à expolluer et ça prend des formes graves dans d'autres domaines : en matière de pharmacopée par exemple on sait que l'on arrive au bout des molécules terrestres (plantes) à usage médical, ce qui veut dire que désormais ce sont les océans qui font l'objet de recherches à cause de leurs capacités en ce domaine -algues, éponges, etc-. Quand on voit ce qui y est déversé dedans, entre les dégazages de pétroliers, les têtes nucléaires des sous-marins soviétiques et américains qui ont coulé pendant la guerre froide, etc. ça laisse songeur dans le mauvais sens du terme.

_________________


Patrie, Courage, Foi. Regarde Saint Michel et saute rassuré.

Wenn de net wellcht metkommen, los es stehn !

Membre du club des survivants du péril thaïlandais, du canon de 88 sulfateur de l'infâme colonel Olrik (rebus: oui russe, non russe, liquide, vomi)

Clairement, je suis ami avec les touffes

http://pbycatalina.wordpress.com

http://thehighflight.wordpress.com/
avatar
Ming
Général (Administrateur)
Général (Administrateur)

Nombre de messages : 5777
Age : 45
Localisation : MingLouffie occidentale
Date d'inscription : 04/10/2007

Revenir en haut Aller en bas

Re: Un monde fou, un monde parano

Message  Baugnez44 le Ven 18 Juil 2008, 8:35 am

Je suis plutôt d'accord avec tout ce qui a été écrit ci-dessu avec toutefois un bémol, mais de taille, à savoir celui du réchauffement climatique, qu me semble être la "grande peur de l'an deux mille".

Toutes les études montrent que s'il est bien quelque chose qui n'est jamais resté stable depuis 4 milliards d'année, c'est bien le climat. Même entre les période glaciaires, il s'est trouvé des petites prériodes de glaciation (ce qui explique par exemple pourquoi voici quelques siècles, il poouvait geler en mai dans des régions de France où il ne gèle généralement jamais. Or, nous sortons d'une glacation (voici moins de 20 000 ans, si je ne m'abuse) et il est donc normal que le climat se réchauffe. Dans la situation actuelle, il est très difficile de faire la part des chose entre le réchauffement dû à des causes naturelles et celui provoqué par l'homme. Les observations météorologiques sytématiques datent d'il y a à peine un siècle, nous somme toujours bien loin de comprendre la complexité des phéomènes climatiques et les interactions qui existent entre calottes glaciaire, océans, atmosphère, rayonnement solaire, etc. et nous avons la prétention, comme souvent, de tirer des conclusions que nous pensons définitives.

Bref, sans nier la gravité du phénomène, je suis beaucoup moins que beaucoup d'autres que nous puissions réellements y faire quelque chose. Et si l'écologie doivent être au premier plan des soucis de l'humanité, il ne faut pas perdre de vue que de nombreux écologistes sont au moins aussi fondamentalistes et intégriste qu'Ossama ben Laden.

_________________
Toutes les vertus secondaires comme le courage, la discipline, la fidélité, l'endurance n'ont un effet positif qu'aussi longtemps qu'elles servent une cause positive. Si une cause positive devient négative, les vertus secondaires deviennent problématiques
avatar
Baugnez44
Général (Administrateur)
Général (Administrateur)

Nombre de messages : 2673
Age : 60
Localisation : Suisse
Date d'inscription : 04/01/2007

Revenir en haut Aller en bas

Re: Un monde fou, un monde parano

Message  Phil642 le Ven 18 Juil 2008, 9:04 am

Il y eu également une mini glaciation durant le moyen âge.

Ceci dit je pense qu'il n'est pas sorcier de calculer l'impact de l'activité humaine sur l'athmosphère terrestre, il suffit d'additionner les tonnes de gaz à effet de serre et on constate qu'il y a quand même un solide déséquilibre.

Ce dont parle mon père n'est pas neuf, ça fait 30 ans qu'il essaye d'attirer l'attention (avec d'autre scientifiques) sur ces problèmes, la différence avec maintenant c'est que c'est devenu à la mode, mais il est trop tard.

Les déserts avancent, la population a doublé, les émeutes de la faim ont commencé et les guerres liés aux phénomènes climatiques aussi ...
avatar
Phil642
Général (Administrateur)
Général (Administrateur)

Nombre de messages : 7673
Age : 51
Localisation : La vie est Belge
Date d'inscription : 09/05/2006

Revenir en haut Aller en bas

Re: Un monde fou, un monde parano

Message  Baugnez44 le Ven 18 Juil 2008, 9:18 am

Quoique, au train où vont le choses, je me demande si la pollution ambiante ne nous aura pas tous empoisonnés bien avant que le réchauffement climatique n'ait même eu la chance de le faire.

_________________
Toutes les vertus secondaires comme le courage, la discipline, la fidélité, l'endurance n'ont un effet positif qu'aussi longtemps qu'elles servent une cause positive. Si une cause positive devient négative, les vertus secondaires deviennent problématiques
avatar
Baugnez44
Général (Administrateur)
Général (Administrateur)

Nombre de messages : 2673
Age : 60
Localisation : Suisse
Date d'inscription : 04/01/2007

Revenir en haut Aller en bas

Re: Un monde fou, un monde parano

Message  Ming le Ven 18 Juil 2008, 11:12 am

Les problèmes liés aux phénomènes météorologiques sont extrèmement complexes. Il y a bien de grandes équations marinées par de puissants calculateurs mais ce ne sont que des modèles dits "de prévision". La seule bonne méthode pour connaître l'évolution du temps reste la photo satellite. Et comme Baugnez le souligne ça fait à peine un siècle (et encore) que les observations sont systématiques et on découvre de nouveaux phénomènes régulièrement. Le Jet Stream a été découvert seulement juste après la seconde guerre mondiale, grâce aux B-29 qui allaient bombarder Tokyo et aux pilotes qui se rendaient compte d'un très fort vent qui les poussaient.
Le gros probleme de base c'est que la météo ou plutôt les phénomènes météo est un maillon d'une chaine complexe liée à plusieurs éléments au milieu desquels l'homme modifie un ou plusieurs paramètres, de manière plus ou moins grave, sans forcément le savoir -du moins auparavant car maintenant c'est un peu plus prévisible-.
Le souci étant que pour certains produits de grande consommation destinés à être manufacturés à la chaîne en nombre conséquent d'exemplaires, je n'ai jamais entendu parler de paramètres d'influence sur le climat. On a des critères de rendement, des critères de qualité, mais pas de critères d'influence sur l'environnement ou de prévisionnel qui soit capable de dire que tel système est capable de rejeter à partir de tel nombre de produits achetés et consommés tel(s) rejet(s) néfastes, en conséquence à même de faire revoir la conception du produit. Le meilleur exemple reste celui des normes Euro destinés aux véhicules. D'abord les constructeurs rechignent à les appliquer et/ou bénéficient pour certains véhicules de dérogations spéciales, ensuite si l'on remonte loin dans l'histoire automobile, sachant qu'un moteur à combustion interne offre un rendement moyen de 10 % et un moteur électrique un rendement de 90 %, il est fort dommage que les constructeurs ne se soient pas penchés sur l'électrique dès le départ. Et c'est sans parler des inepties relatives aux moteurs utilisant le gas oil, qui bénéficient de dérogations surprenantes (question pollution ça se présente là). Il y a bien des normes ou des réglementations mais il ne s'agit pas d'un réflexe inné de conception et c'est sans doute là qu'est le plus grave.
D'autre part, on en est à un tel point d'utilisation des carburants fossiles que passer au tout écologique est une utopie. Ne serait-ce qu'en aviation. Il n'est question de faire fonctionner des turboréacteurs avec des carburants verts que sur banc d'essai (Snecma l'a fait en 2007 pour le Bourget) mais dans le réel le critère prix pour les compagnies aériennes est un poids énorme. Ca veut dire que l'évolution se fera sur "l'électrisation" de quantité de systèmes, sauf les turboréacteurs eux-mêmes.
Ensuite il est également vrai qu'il se méfier comme de la peste des ayatollahs écologistes, qui sont capables de sortir des c.... monumentales. La dernière en date étant le chauffage au bois. Dégagé des critères de prix (une chaudière bois coute 3 à 4 fois le prix d'une chaudière normale) le principal problème est celui de l'approvisionnement en combustible. Si tout le monde se mettait à ce type de chauffage, les forêts seraient rapidement rasées et au rythme ou pousse un arbre (qui est essentiel à plusieurs cycles, on pourrait parler du poumon vert de l'amazone pour commencer) ça poserait des problemes de taille conséquente à plusieurs niveaux. Ce n'est qu'une vue parmi des milliers d'autres, tout simplement parce que l'écologie raisonnée n'est pas un ou deux voir trois problèmes mais une série de problèmes aux interactions liées de la même manière que la météo, pire, cela concerne également l'activité humaine puisqu'il ne faut pas oublier que ne pas polluer c'est splendide mais encore faut-il que cela puisse permettre de vivre décemment ou du moins avec un confort relatif.

_________________


Patrie, Courage, Foi. Regarde Saint Michel et saute rassuré.

Wenn de net wellcht metkommen, los es stehn !

Membre du club des survivants du péril thaïlandais, du canon de 88 sulfateur de l'infâme colonel Olrik (rebus: oui russe, non russe, liquide, vomi)

Clairement, je suis ami avec les touffes

http://pbycatalina.wordpress.com

http://thehighflight.wordpress.com/
avatar
Ming
Général (Administrateur)
Général (Administrateur)

Nombre de messages : 5777
Age : 45
Localisation : MingLouffie occidentale
Date d'inscription : 04/10/2007

Revenir en haut Aller en bas

Re: Un monde fou, un monde parano

Message  Phil642 le Ven 18 Juil 2008, 11:48 am

Ce qui est certain c'est qu'on va devoir changer nos habitudes: fini les longs courriers et les vacances aux 4 coins du monde à bas prix, le pull en hivers compensera l'impossibilité d'augmenter le chauffage, le télétravail plutôt que la navette, les TEC plutot que la voiture individuelle, bouffer des légumes plutot que la viande, fabriquer des produits fiables avec une longue durée de vie plutot que le consumérisme à outrance, acheter local et de saison plutot que de faire venir le vin de Californie et les roses du Kenya, ...

C'est la mondialisation capitaliste et la consommation à outrance qui foutent la merde.
avatar
Phil642
Général (Administrateur)
Général (Administrateur)

Nombre de messages : 7673
Age : 51
Localisation : La vie est Belge
Date d'inscription : 09/05/2006

Revenir en haut Aller en bas

Re: Un monde fou, un monde parano

Message  Invité le Ven 18 Juil 2008, 11:59 am

Et aussi a des faits inexorables ! Exemple : Avec la dérive des continents, un courant marin chaud comme le Gulf stream, finira par disparaitre ou au moins être très dévié, et sans le Gulf Stream, l'Europe risque de redevenir un grand congélateur, vu sa latitude actuelle........

Invité
Invité


Revenir en haut Aller en bas

Re: Un monde fou, un monde parano

Message  Ming le Ven 18 Juil 2008, 12:08 pm

Ya beaucoup de vrai dans ce que tu dis. Je pense que si le critère écologique était pris au sens réel du terme ça supposerait une énorme réorganisation de toutes les activités, des loisirs au travail en passant par les voyages, qu'ils soient d'affaires ou de vacances.
Il manque la volonté... Le dernier détail en date ce sont les courses de voitures. Au 24 heures du Mans j'ai bien vu la Peugeot Diesel FAP (filtre à particules) mais aucune voiture motorisée ne serait-ce que par un bloc hybride. Or dans ce seul domaine (peut-être pas le seul d'ailleurs) la compétition est un laboratoire d'essai en grandeur nature qui entraîne parfois des débouchés commerciaux (dégagé du vecteur pub). Ca veut dire que l'on rate une occasion réelle de progresser dans le propre ou le respecteux de la nature, alors qu'on a le vecteur dans tous les sens du terme. Pire, il existe une course écologique ou il faut parcourir le plus grand nombre de km avec un seul litre de gas oil. Si de votre côté vous en avez déjà entendu parler, faites moi signe, parce que cette manifestation est quasi inconnue du grand public...

L'écologie est encore trop confinée. Fondamentalement, on a pas besoin de voitures équipées de moteur de 2, 3, 4 voir 5 litres et même au delà (les ricains et leur amour pour les moteurs énormes qui consomment si peu lol) et les petits blocs turbocompressés existent déjà (la smart c'est un magnifique exemple).
Ce qui est étonnant c'est que seule une poignée d'intéressés se soucient de tout ça. Actuellement j'ai une connaissance qui travaille sur la motorisation électrique sur les paramoteurs. Ca touche, allez en comptant très large, 2500 personnes, c'est-à-dire 2500 utilisateurs potentiels qui ont compris que le 2 temps sur leur engin c'est polluant, bruyant et que ce n'est pas le meilleur avenir qu'on puisse offrir à la planète et aux sites qu'ils survolent.
Idem en vol en voile. On parle de plus en plus de treuils électriques pour remplacer les remorqueurs avions, qui en plus sont eux d'ancienne génération.
Mais c'est toujours la même chose, ça touche un nombre réduit d'utilisateurs ou passionnés qui me semble-t-il ont un contact régulier avec la nature et qui ont ou cherchent à la protéger.

_________________


Patrie, Courage, Foi. Regarde Saint Michel et saute rassuré.

Wenn de net wellcht metkommen, los es stehn !

Membre du club des survivants du péril thaïlandais, du canon de 88 sulfateur de l'infâme colonel Olrik (rebus: oui russe, non russe, liquide, vomi)

Clairement, je suis ami avec les touffes

http://pbycatalina.wordpress.com

http://thehighflight.wordpress.com/
avatar
Ming
Général (Administrateur)
Général (Administrateur)

Nombre de messages : 5777
Age : 45
Localisation : MingLouffie occidentale
Date d'inscription : 04/10/2007

Revenir en haut Aller en bas

Re: Un monde fou, un monde parano

Message  Invité le Ven 18 Juil 2008, 3:57 pm

Si je puis me permettre, je trouve les propos de ce Cloron au sujet des ondes émises par les GSM ("portables" pour les Français) et surtout au sujet des OGM fort optimistes. Trop peut-être.
Les seules informations "sérieuses" proviennent d'études "sérieuses" financées par les compagnies... de téléphonie mobile et par Monsanto ou ses affiliés. Les études menées par des entités indépendantes sont systématiquement (systémiquement même) dénigrées. Comme par hasard.
Comment peut-on contrôler les OGM alors que les pollens des plantes génétiquement modifiées sont semées à tout vent et vont donc fertiliser les plantes avoisinantes? Sommes-nous vraimement aware des dangers d'une diffusion anarchique de ces gènes?
Idem pour les ondes éléctromagnétiques propagées par les antennes GSM. Il est faux de dire qu'elles n'ont aucune incidence sur la santé. Mais une fois de plus les études sont orientées et celles qui vont dans le mauvais sens sont soit ignorées, soit ridiculisées. Pourtant...

Pour le reste: c'est un beau bordel dont il est illusoire de croire que l'on va se sortir. Si c'est nous qui décidions, ça se saurait. Etes-vous au courant de la décision de Bush concernant le moratoire sur les réserves de pétrole américaines - situées en zones protégées jusqu'à présent? Il va forer partout où il peut pour pomper du pétrole. (Achetez des actions "Bush and Cie.", c'est un conseil pour ceux qui veulent gagner facilement de l'argent). Savez-vous combien de centrales électrique alimentées au charbon construit la Chine toutes les semaines? Je n'ai plus le chiffre en tête mais c'est absolument affolifiant! Etc, etc.
Que devons-nous faire? Si quelqu'un a une réponse à cette question, qu'il me la soummette, merci.

Invité
Invité


Revenir en haut Aller en bas

Re: Un monde fou, un monde parano

Message  Phil642 le Ven 18 Juil 2008, 4:18 pm

Une petite mise au point.

Cloron est docteur en sciences nucléaire (Ph. D.) prof d'unif, il a eu son éméritat récemment, il a passé sa vie à étudier la pollution et à faire des statistiques sur l'impact de tel ou tel polluant sur la santé publique.

A la différence des médias, il s'est basé sur des chiffres bien réels et sur base uniquement de l'épistémologie et non sur les rumeurs et frayeurs, nul besoin donc de faire dans le spectaculaire ou de pousser le bête public avide de sensation à la parano.

De l'OGM l'humain en fait depuis des millénaires par sélection, la différence avec maintenant c'est que l'on fait ça de façon plus pointue et donc plus rapide.

L'univers est innondé d'ondes électromagnétiques autrement plus puissantes que les misérables gsm, ces ondes arrivent naturellement sur terre et la vie est apparue malgré ça.

Il est certain que nous avons affaire avec d'un côté des entreprises qui souhaitent innonder le monde de leurs produits de façon monopolistique et sans aucun scrupule et d'un autre une forme de contre pouvoir prêt à faire dans le spectaculaire alarmiste afin de lutter contre ces monopoles.

Aucun de ces système n'a raison, mais un bon scientifique ne sera pas écouté et surtout, si il est honnête, il gagnera beaucoup moins qu'un hypocrite chef d'entreprise ou un clown avide de célébrité.

Phil
avatar
Phil642
Général (Administrateur)
Général (Administrateur)

Nombre de messages : 7673
Age : 51
Localisation : La vie est Belge
Date d'inscription : 09/05/2006

Revenir en haut Aller en bas

Re: Un monde fou, un monde parano

Message  Ulrich von Hassel le Ven 18 Juil 2008, 4:57 pm

Moi, mes petits gestes (à ma petite échelle d'étudiant) pour l'environnement ne s'applique même pas vraiment pour le réchauffement (vu qu'on peut pas être sur), simplement que ca me parait logique pour des raisons de santé (pollution ambiante), raisons économiques (allegement de factures) et géopolitiques (moins de dépendances au pétrole>>pas de guerre d'Irak (et d'Iran?))
avatar
Ulrich von Hassel
Lieutenant-colonel
Lieutenant-colonel

Nombre de messages : 395
Date d'inscription : 02/04/2008

Revenir en haut Aller en bas

Re: Un monde fou, un monde parano

Message  Invité le Ven 18 Juil 2008, 5:00 pm

Phil642 a écrit:Une petite mise au point.
Cloron est docteur en sciences nucléaire (Ph. D.) prof d'unif, il a eu son éméritat récemment, il a passé sa vie à étudier la pollution et à faire des statistiques sur l'impact de tel ou tel polluant sur la santé publique.
Ce n'est pas un gage d'infaillibilité tout de même. A chacun sa spécialité.
J'aimerais qu'il ait raison en tout, mais j'attends de voir.

J'ajouterais qu'il y a une certaine différence entre les OGM modifiés "naturellement" ou "artisanalement" par le passé et les OGM que nous connaissons ajdh. Autrefois, il était impossible d'ajouter un gène d'araignée au lait. Entre autres exemples. Je ne crois pas me tromper en disant qu'une étude des conséquences de ces manipulations à long terme est, si pas inexistante, du moins non définitive.

Idem pour les ondes électromagnétiques: il existe une différence entre les ondes magnétiques "naturelles" émises par le cosmos et celles émises à proximité immédiates de notre cerveau.
Il se peut qu'elles n'aient aucune influence néfaste, mais aucune étude "sérieuse" ne l'a encore démontré absolument. Ou bien: laquelle?

Aucun de ces système n'a raison, mais un bon scientifique ne sera pas écouté et surtout, si il est honnête, il gagnera beaucoup moins qu'un hypocrite chef d'entreprise ou un clown avide de célébrité.

Cqfd?

Invité
Invité


Revenir en haut Aller en bas

Re: Un monde fou, un monde parano

Message  ghjattuvolpa* le Mar 22 Juil 2008, 11:26 pm

Vous savez quoi? Et bien moi je commence à faire mon jardin bio. Si j'avais les terrains je me chaufferais au bois. par contre pour le boulot, difficile d'éviter les déplacements et le relationnel. Quant aux OGM, c'est surtout un outil pour vendre plus d'herbicides... Surtout que les plantes c'est pas les animaux, elles font des hybrides non stériles... Donc faire passer un gène des légumineuses au maïs c'est lui ouvrir tout l'horizon des graminés.
avatar
ghjattuvolpa*
Police militaire (Modérateur)
Police militaire (Modérateur)

Nombre de messages : 1283
Date d'inscription : 18/06/2008

Revenir en haut Aller en bas

Re: Un monde fou, un monde parano

Message  Invité le Mer 23 Juil 2008, 11:00 am

Dans le style "rumeur" qui ont fait gagner des millions a certaines boites (avec la complicité de microsoft) et les entreprises qui ont payés ces sommes, c'était le coup du "bug de l'an 2000" ! Ou l'art d'exploiter commercialement une peur collective, étayée par des "scientifiques" à la solde des fabriquants des produits "qui réglait le problème"
Mon premier PC date de 1998, je l'avais encore en 2001, et il ne c'est ren passé du tout en passant de 1999 à 2000 ! Une des plus grande escroquerie légale de la fin du 20ème siècle, AVEC la complicité de certains scientifiques, du style qui recherchent la gloire et la reconnaissance.........Pour faire grimper le prix de leurs conférences ! Mr.Red

Invité
Invité


Revenir en haut Aller en bas

Re: Un monde fou, un monde parano

Message  Reine le Mer 23 Juil 2008, 12:27 pm

Jean-Louis a écrit:
Mon premier PC date de 1998, je l'avais encore en 2001, et il ne c'est ren passé du tout en passant de 1999 à 2000 ! Une des plus grande escroquerie légale de la fin du 20ème siècle, AVEC la complicité de certains scientifiques, du style qui recherchent la gloire et la reconnaissance.........Pour faire grimper le prix de leurs conférences ! Mr.Red

j'ai un pc qui fonctionne toujours depuis, il date de 1999 ^^ et il tourne très bien! alors bon

_________________
dura lex sed lex
avatar
Reine
Général de Division
Général de Division

Nombre de messages : 2582
Age : 31
Localisation : Nord
Date d'inscription : 16/04/2007

Revenir en haut Aller en bas

Re: Un monde fou, un monde parano

Message  Invité le Mer 23 Juil 2008, 1:13 pm

C'était une arnaque Reine ! Tu ne t'es pas laisseravoir, moi non plus.....

Pour revenir au propos de Phil et LSR,
Les rayonnements naturels sont infiniment plus puissants que celles de GSM ( qui sont des ondes styles "radar" en fait)
Les flots de neutrinos qui nous passent a travers et même à travers la terre sans être le moins du monde affecté, une tempête solaire, qui arrive à brouiller complètement les communications radios en ondes courtes et Ultra courtes ( donc a hautes énergies)
La radio activité qui s'échappe naturellement des maisons construites en granit ou en grès ( Ardennes, Bretagne) est bien plus élevées que les taux admis dans une Centrale Nucléaire !
Dans les "produits humains" largement installés mais dont on ne parle guère : Les lignes hautes tensions !, j'en ai une en face de chez moi, à 300 mètres environs, ici, ce n'est rien, mais une fois, je suis aller me ballader avec un tube néon à coté d'un poteau plus bas que les autres, vu la topographie du terrain; déja, quand il fait humide ( quand je vais aux champignons ) ,j'entend un grésillement continu dans les 50 mètres autours de cette ligne, mais si je me place tous près avec un tube néon, et bien il s'allume ! Le rayonnement émis d'un tube cathodique ( une bonne vieille TV, ou un moniteur CRT ) n'est pas mal non plus !
Mais tous cela n'est rien à coté des rayonnements cosmiques ! Et heureusement qu'ils sont la , car c'est grâce à tous ces types de rayonnements et de particules allant aussi vite que la lumière, que les atomes ont finis par hasard (?) a s'assembler pour former des molécules complexes, et pas que sur terre ! On a repéré depuis logtemps des acides aminés dans les nuages interstellaires ! Et les 20 acides aminés connus sont les bases de la vie sur terre..........Sans parler d'hydrocarbure comme le méthane, des radicaux hydroxyde et beaucoup de molécules organiques, la haut, entres les Etoiles...... spamafote


Dernière édition par Jean-Louis le Mer 23 Juil 2008, 1:22 pm, édité 1 fois

Invité
Invité


Revenir en haut Aller en bas

Re: Un monde fou, un monde parano

Message  ghjattuvolpa* le Mer 23 Juil 2008, 1:17 pm

Tu sais bien que les neutrinos n'interagissent pas avec la matière et que c'est pour ça qu'il est difficile de les détecter. Ce qui n'est pas le cas des micro-ondes et ondes radio. Tout est une question de fréquence de raisonnance. L'hypothèse c'est que des ondes électro-magnétiques pourraient rentrer en raisonnance avec les brins d'ADN et causer des ruptures réarrangements à l'origine de cancers (c'est comme ça qu'agissent les substances chimiques cancerigènes et le rayonnement nucléaire par rupture des liaisons dans les barreaux de l'échelle de la double hélice de l'ADN, liaisons fragiles car ce ne sont pas des liaisons de covalence, mais des ponts hydrogènes ou des forces de Van der Waals). Il y a des mécanismes de correction génique présents dans les cellules mais ils peuvent être débordés.


Moi mon ordinateur a laché (vieillesse). J'ai dû le réassembler. Coût : 300 € TTC. Quand on sait comment faire, c'est vraiment abordable.
Concernant les risques potentiels, un rapport de l'UE cible l'usage des pesticides comme un futur scandale de l'amiante.
Réflexions sur les perspectives du futur Développement de la PAC, Décembre 2007
www.europarl.europa.eu/activities/expert/eStudies.do?language=FR

Comme quoi la veille scientifique et réglementaire mène à tout.
avatar
ghjattuvolpa*
Police militaire (Modérateur)
Police militaire (Modérateur)

Nombre de messages : 1283
Date d'inscription : 18/06/2008

Revenir en haut Aller en bas

Re: Un monde fou, un monde parano

Message  Invité le Mer 23 Juil 2008, 1:45 pm

ghjattuvolpa* a écrit:Tu sais bien que les neutrinos n'interagissent pas avec la matière et que c'est pour ça qu'il est difficile de les détecter. Ce qui n'est pas le cas des micro-ondes et ondes radio. Tout est une question de fréquence de raisonnance. L'hypothèse c'est que des ondes électro-magnétiques pourraient rentrer en raisonnance avec les brins d'ADN et causer des ruptures réarrangements à l'origine de cancers (c'est comme ça qu'agissent les substances chimiques cancerigènes et le rayonnement nucléaire par rupture des liaisons dans les barreaux de l'échelle de la double hélice de l'ADN, liaisons fragiles car ce ne sont pas des liaisons de covalence, mais des ponts hydrogènes ou des forces de Van der Waals). Il y a des mécanismes de correction génique présents dans les cellules mais ils peuvent être débordés.


Moi mon ordinateur a laché (vieillesse). J'ai dû le réassembler. Coût : 300 € TTC. Quand on sait comment faire, c'est vraiment abordable.
Concernant les risques potentiels, un rapport de l'UE cible l'usage des pesticides comme un futur scandale de l'amiante.
Réflexions sur les perspectives du futur Développement de la PAC, Décembre 2007
www.europarl.europa.eu/activities/expert/eStudies.do?language=FR

Comme quoi la veille scientifique et réglementaire mène à tout.

Les mutations de l'ADN sont nécessaire à l'évolution. Et comme la Nature n'est pas d'une précision formidable, sur 100 mutations, 1 sera bénéfique, un certains nombre n'aura pas de conséquences ( TOUT l'ADN n'est pas "codant") et une autre partie aura des conséquences néfastes ou mortelles. Effectivement, les liaisons entre les 2 brins d'une chaîne ADN sont assez ténu, c'est d'ailleurs une nécessité ( crotte, je ne me souviens plus du nom de l'enzyme qui permet d'ouvrir la double hélice comme une fermeture éclair...), et de fait, je vois mal comment pouvoir être aussi malléable avec des liaisons types pont hydrogène ou pont disulfure !

Pour les PC, a l'époque, c'était rentable de les assembler soi même, maintenant, pour avoir des bécanes performantes, c'est même plus la peine ! on trouve des PC avec dual core, DDR2 667 Mhz, carte graphique Nvidia ( moi j'ai une Nvidia 7300, avec 512 mb de mémoire propre, PCI Express 16X), un graveur DVD tout format ( qui m'emmerdait et que j'ai viré 1 heure après avoir acheter le PC), un HD SATA II de 360 Go ( Ai rajouté un WD Raptor 10.000 Trs/Mins de 36 Go pour en faire mon disque système Wink ) j'ai ajouter une carte PCI avec 4 ports USB 2 et 3 HD externes branchés sur USB 2 , le tout pour moinsde 700 euros ! ( les HD externes, je les avais déja et mon moniteur TFT aussi )
Celui que j'avaisavant, je l'avais entièrement assemblé moi même, il est mort bêtement : le refroidisseur du CPU avait bougé, vu que c'était un Athlon 3000+, tu vois la surface du core ! il a cramé en 30 secondes ! Et j'allais pas acheter un Socket A d'occase, autant passer au dual core..... spamafote


Dernière édition par Jean-Louis le Mer 23 Juil 2008, 1:51 pm, édité 1 fois

Invité
Invité


Revenir en haut Aller en bas

Re: Un monde fou, un monde parano

Message  Baugnez44 le Mer 23 Juil 2008, 1:50 pm

Jean-Louis a écrit: Pour les PC, a l'époque, c'était rentable de les assembler soi même, maintenant, pour avoir des bécanes performantes, c'est même plus la peine ! on trouve des PC avec dual core, DDR2 667 Mhz, carte graphique Nvidia ( moi j'ai une Nvidia 7300, avec 512 mb de mémoire propre, PCI Express 16X), un graveur DVD tout format ( qui m'emmerdait et que j'ai viré 1 heure après avoir acheter le PC), un HD SATA II de 360 Go ( Ai rajouté un WD Raptor 10.000 Trs/Mins de 36 Go pour en faire mon disque système Wink ) j'ai ajouter une catre PCI avec 4 ports USB 2 et 3 HD externes branchés sur USB 2 , le tout pour moinsde 700 euros ! ( les HD externes, je les avais déja et mon moniteur TFT aussi )
Celui que j'avaisavant, je l'avais entièrement assemblé moi même, il est mort bêtement : le refroidisseur du CPU avait bougé, vu que c'était un Athlon 3000+, tu vois la surface du core ! il a cramé en 30 secondes ! Et j'allais pas acheter un Socket A d'occase, autant passer au dual core..... spamafote

quoi ?

_________________
Toutes les vertus secondaires comme le courage, la discipline, la fidélité, l'endurance n'ont un effet positif qu'aussi longtemps qu'elles servent une cause positive. Si une cause positive devient négative, les vertus secondaires deviennent problématiques
avatar
Baugnez44
Général (Administrateur)
Général (Administrateur)

Nombre de messages : 2673
Age : 60
Localisation : Suisse
Date d'inscription : 04/01/2007

Revenir en haut Aller en bas

Re: Un monde fou, un monde parano

Message  Reine le Mer 23 Juil 2008, 1:52 pm

Baugnez44 a écrit:

quoi ?



Bonne becane JL !

_________________
dura lex sed lex
avatar
Reine
Général de Division
Général de Division

Nombre de messages : 2582
Age : 31
Localisation : Nord
Date d'inscription : 16/04/2007

Revenir en haut Aller en bas

Re: Un monde fou, un monde parano

Message  Contenu sponsorisé


Contenu sponsorisé


Revenir en haut Aller en bas

Page 1 sur 2 1, 2  Suivant

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut

- Sujets similaires

 
Permission de ce forum:
Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum