1956 : Retour des derniers prisonniers allemands

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas

1956 : Retour des derniers prisonniers allemands

Message  Ungern le Mer 29 Oct 2008, 8:38 am

1956,c'est l'année du retour des derniers prisonniers allemands du front de l'Est .

Comment c'est passé ce retour ?

Avec ou sans fanfare ,et si avec fanfare,quel air jouait la fanfare ?
Que disaient les discours ?
Que disaient les journaux ?
Qu'est ce que l'Etat allemand a fait pour leurs assurer un nouveau départ ?

Merci .
avatar
Ungern
Commandant
Commandant

Nombre de messages : 278
Age : 67
Localisation : Partout et nulle part
Date d'inscription : 27/07/2008

Revenir en haut Aller en bas

Re: 1956 : Retour des derniers prisonniers allemands

Message  Ming le Mer 29 Oct 2008, 10:44 am

En 1950, à Bonn, on estimait qu'il y avait encore 16 000 PG en Urss, l'estimation la plus pessimiste mentionnait quant à elle 100 000 ex soldats détenus de manière irrégulière ou contraints à rester en Urss ce malgré la fin de la guerre.

C'est Adenauer qui est en grande partie responsable de leur retour, ainsi que par effet ricochet, Krouchtchev. A cette époque, c'est-à-dire quelques 5 ans plus tard, l'Urss souhaite se rapprocher de l'Allemagne de l'Ouest ou du moins rétablir des relations diplomatiques durables. Cela a commencé par des échanges entre les diplomates des ambassades concernées dans les deux pays avant qu'Adenauer lui-même ne fasse une visite en Urss, avec dans sa manche son joker relatif à la condition des détenus. Ainsi Krouchtchev dans un geste "de bonne volonté" fit libérer ce qu'il prétendait être les derniers PG allemands encore sur le sol russe -ce qui n'est ni vrai ni faux, puisque certains non officiels y restèrent encore jusqu'à leur mort-.

Le retour s'effectua par un long voyage en train via la Pologne puis la RDA, après un stage de reconditionnement (nouveaux vêtements, nourriture un peu plus riche pour gagner quelques kg) et un changement drastique de traitement et la fin du bourrage de crâne politique.

La majorité des ex PG furent accueillis par l'organisation allemande des prisonniers de guerre et certains eurent droit à une réception à peine le pied posé sur le quai (Hartmann notamment) sous la forme d'un discours du Burgmeister de la ville concernée ou le train s'arrêtait (Herleshausen en l'occurence) ou nombreuses étaient les épouses espérant le retour de leur mari -car aucune liste de noms n'avait été établie, en conséquence de quoi nombreuses furent celles qui furent contraintes de demander aux PG à peine arrivés s'ils avaient connu ou eu connaissance d'un certain Hans, Heinrich, etc.-
On ne peut pas dire qu'il y a eu de fanfare, mais ces retours ont été largement diffusés dans toute la presse d'alors, quand la famille ne le savait pas elle-même avant que ce retour ne soit diffusé par voie de presse -car nombreux ont été les gens qui ont expédié des courriers aussi bien au gouvernement d'Adenauer qu'à celui de Krouchtchev-.

La fin de parcours de retour se terminait dans un centre de "démobilisation", un peu à la manière dont cela a été fait pour les prisonniers de guerre alliés revenant d'Allemagne, avec un entretien particulier, la fourniture de vêtements, une série de questions relatives aux lieux de détention, etc.

Quant à la reconversion, elle a été très différente d'un PG à un autre puisqu'elle a été avant tout conditionnée par l'état physique aussi bien que psychologique des anciens prisonniers de guerre. Pour reprendre le cas d'Hartmann, il avait perdu 50 kg durant sa détention et passa quelques semaines à craindre tout et rien, ayant du mal à communiquer avec les gens dans la rue, se déplaçant avec crainte, appeuré par le fait que la réception bruyante qu'on lui avait faite risquait de couper court à tout prochain retour de prisonniers.
Ce qui ne l'empêcha pas par la suite, ayant recouvert à la fois force et moral, d'intégrer la nouvelle Luftwaffe et par la suite de prendre les rennes de la JG-71.

_________________


Patrie, Courage, Foi. Regarde Saint Michel et saute rassuré.

Wenn de net wellcht metkommen, los es stehn !

Membre du club des survivants du péril thaïlandais, du canon de 88 sulfateur de l'infâme colonel Olrik (rebus: oui russe, non russe, liquide, vomi)

Clairement, je suis ami avec les touffes

http://pbycatalina.wordpress.com

http://thehighflight.wordpress.com/
avatar
Ming
Général (Administrateur)
Général (Administrateur)

Nombre de messages : 5777
Age : 45
Localisation : MingLouffie occidentale
Date d'inscription : 04/10/2007

Revenir en haut Aller en bas

Re: 1956 : Retour des derniers prisonniers allemands

Message  Ungern le Mer 29 Oct 2008, 4:28 pm

Ok ,

Merci pour toutes ces intéressantes précisions .


Mais ces "revenants" (dans tous les sens du mot) ,ils ont reçu un coup de pouce de la RFA ,ou alors c'était "merci et à la prochaine ..." .

En toute logique ils ont au moins du recevoir leurs arriérés de soldes ....


Et pour les prisonniers allemands originaires de la futre présente RDA ?
Ils ont pu revenir ou pas ?
avatar
Ungern
Commandant
Commandant

Nombre de messages : 278
Age : 67
Localisation : Partout et nulle part
Date d'inscription : 27/07/2008

Revenir en haut Aller en bas

Re: 1956 : Retour des derniers prisonniers allemands

Message  Ming le Ven 31 Oct 2008, 8:04 pm

Merci pour toutes ces intéressantes précisions .


Mais ces "revenants" (dans tous les sens du mot) ,ils ont reçu un coup de pouce de la RFA ,ou alors c'était "merci et à la prochaine ..." .

Support psychologique et médical oui, une aide temporaire si la proche famille n'existait plus, si ma mémoire est bonne. Il n'y a pas eu à franchement parler de réinsertion au sens auquel on pourrait l'entendre ou l'imaginer aujourd'hui. Pas mal d'entre-eux sont restés sur le carreau avec de forts problèmes psychologiques pendant de nombreuses années, ce que l'on qualifie aujourd'hui de shell-shock ou d'expérience de la détention, qui n'était pas alors pris en considération ou soigné avec des moyens appropriés.

En toute logique ils ont au moins du recevoir leurs arriérés de soldes ....

Conditionné par le fait que les archives les concernant existaient encore ou qu'ils possédaient encore leurs livrets militaires. Après, c'est en fonction du bon vouloir du gouvernement, étant donné que la changement fut comparable à ce qui a été chez nous, de Vichy à la République. Une retraite ou du moins une pension militaire oui, ce qui suppose qu'effectivement ils ont sans doute reçu leurs arriérés, ou au moins une partie, c'est-à-dire le temps qu'ils ont passé en Urss jusqu'à la cessation des hostilités (les administrations sont suffisamment vicieuses pour pondre un décret de ce genre...).

Et pour les prisonniers allemands originaires de la futre présente RDA ?
Ils ont pu revenir ou pas ?

La question qui tue c'est ou exactement... En RDA ou en RFA?Sachant que les derniers retours se sont effectués aux alentours des années 1955-56 en comptant large, au pire 1960, le mur de Berlin n'était pas encore bâti, il n'y avait alors rien qui s'opposait au retour des allemands de l'Ouest chez eux, via la RDA. Pour les osti la question a été différente, parce que certains ont été internés dans d'anciens camps de concentration, d'autres ont intégré ce qui ne s'appelait pas encore la volksarmée assez rapidement tandis que d'autres encore ont été détenus en Urss pendant un certain nombre d'années. Plusieurs éléments ont joué, notamment le passé politique du soldat, son bon vouloir lors des séances de bourrage de crâne politique,etc.

_________________


Patrie, Courage, Foi. Regarde Saint Michel et saute rassuré.

Wenn de net wellcht metkommen, los es stehn !

Membre du club des survivants du péril thaïlandais, du canon de 88 sulfateur de l'infâme colonel Olrik (rebus: oui russe, non russe, liquide, vomi)

Clairement, je suis ami avec les touffes

http://pbycatalina.wordpress.com

http://thehighflight.wordpress.com/
avatar
Ming
Général (Administrateur)
Général (Administrateur)

Nombre de messages : 5777
Age : 45
Localisation : MingLouffie occidentale
Date d'inscription : 04/10/2007

Revenir en haut Aller en bas

Re: 1956 : Retour des derniers prisonniers allemands

Message  roltanguy le Mer 17 Déc 2008, 9:16 am

bonjour,

sous ensemble du sujet:

après février 1944, tous les Malgré-Nous enrôlés de force ont été systématiquement incorporés dans la Waffen-SS. Cette chasse aux SS (Waffen) prisonniers par les Russes empêchera donc nombre de Malgré-Nous de rentrer, alors même qu'ils n'étaient pas volontaires SS.

quelqu'un peut il apporter un éclairage détaillé là dessus?
Merci d'avance
rol
avatar
roltanguy
Sous-lieutenant
Sous-lieutenant

Nombre de messages : 186
Age : 69
Localisation : fontainebleau 77
Date d'inscription : 01/05/2008

Revenir en haut Aller en bas

Re: 1956 : Retour des derniers prisonniers allemands

Message  Narduccio le Jeu 18 Déc 2008, 11:19 pm

roltanguy a écrit:après février 1944, tous les Malgré-Nous enrôlés de force ont été systématiquement incorporés dans la Waffen-SS.

Ca ne correspond pas avec les chiffres que j'ai lu dans divers ouvrages. En fait, le conseil de révision pour les waffen-SS se passait avant le conseil de révision pour la wehrmacht. Donc, les waffen-SS pouvaient sélectionner en premier les jeunes. Ensuite, le jeune devait déclarer, au cours de ce conseil, qu'il n'était pas volontaire pour la waffen-SS et ce n'est pas facile quand tu es un jeune de 16-17 ans et qu'il y a 2 ou 3 officiers qui te gueulent dessus ....

Narduccio
Général (Administrateur)
Général (Administrateur)

Nombre de messages : 4669
Age : 58
Localisation : Alsace
Date d'inscription : 05/10/2006

Revenir en haut Aller en bas

Re: 1956 : Retour des derniers prisonniers allemands

Message  roltanguy le Ven 19 Déc 2008, 8:47 am

Narduccio a écrit:
roltanguy a écrit:après février 1944, tous les Malgré-Nous enrôlés de force ont été systématiquement incorporés dans la Waffen-SS.

Ca ne correspond pas avec les chiffres que j'ai lu dans divers ouvrages. En fait, le conseil de révision pour les waffen-SS se passait avant le conseil de révision pour la wehrmacht. Donc, les waffen-SS pouvaient sélectionner en premier les jeunes. Ensuite, le jeune devait déclarer, au cours de ce conseil, qu'il n'était pas volontaire pour la waffen-SS et ce n'est pas facile quand tu es un jeune de 16-17 ans et qu'il y a 2 ou 3 officiers qui te gueulent dessus ....

ah ce n'est pas l'objet essentiel de ma question qui concerne surtout leur sort par les Russes et comment et quand ont-ils été ou exterminés (travail forcé) ou exécutés.

Sinon je sais pas quand tu regardes d'autres bouquins disent le contraire:
Entre deux fronts


les incorporés de force alsaciens dans la waffen ss

de Nicolas Mengus et André Hugel aux Editions Pier. En fait la vérité doit bien être comme tu le dis qu'ils avaient pas le choix de refuser ce qui revient à un enrolement de force .

Ce qui m'intéresse c'est leur sort par les Russes car pour ceux <récupérés> par les Occidentaux je suppose qu'on leur a pas sorti le tapis rouge mais qu'on a tenu compte de l'annexion de force Alsace Moselle ce qui parait indispensable.
avatar
roltanguy
Sous-lieutenant
Sous-lieutenant

Nombre de messages : 186
Age : 69
Localisation : fontainebleau 77
Date d'inscription : 01/05/2008

Revenir en haut Aller en bas

Re: 1956 : Retour des derniers prisonniers allemands

Message  roltanguy le Ven 19 Déc 2008, 9:01 am

a priori les SS les ont pas ratés .....

http://www.calixo.net/~knarf/guerre/malgre/malgre.htm
avatar
roltanguy
Sous-lieutenant
Sous-lieutenant

Nombre de messages : 186
Age : 69
Localisation : fontainebleau 77
Date d'inscription : 01/05/2008

Revenir en haut Aller en bas

Re: 1956 : Retour des derniers prisonniers allemands

Message  Narduccio le Ven 19 Déc 2008, 3:42 pm

roltanguy a écrit:Sinon je sais pas quand tu regardes d'autres bouquins disent le contraire:
Entre deux fronts


les incorporés de force alsaciens dans la waffen ss

de Nicolas Mengus et André Hugel aux Éditions Pier. En fait la vérité doit bien être comme tu le dis qu'ils avaient pas le choix de refuser ce qui revient à un enrôlement de force .
C'est bien à ce livre que je me réfère.

roltanguy a écrit:Ce qui m'intéresse c'est leur sort par les Russes car pour ceux par les Occidentaux je suppose qu'on leur a pas sorti le tapis rouge mais qu'on a tenu compte de l'annexion de force Alsace Moselle ce qui parait indispensable.

Un certain nombre d'incorporés de force ont cru qu'on accepterait qu'ils reprennent le combat du coté des alliés et ils ont été amèrement déçus. Il y a des témoignages d'exécutions sommaires lorsqu'ils se sont rendus.

Narduccio
Général (Administrateur)
Général (Administrateur)

Nombre de messages : 4669
Age : 58
Localisation : Alsace
Date d'inscription : 05/10/2006

Revenir en haut Aller en bas

Re: 1956 : Retour des derniers prisonniers allemands

Message  roltanguy le Ven 19 Déc 2008, 10:30 pm

Narduccio a écrit:
roltanguy a écrit:Sinon je sais pas quand tu regardes d'autres bouquins disent le contraire:
Entre deux fronts


les incorporés de force alsaciens dans la waffen ss

de Nicolas Mengus et André Hugel aux Éditions Pier. En fait la vérité doit bien être comme tu le dis qu'ils avaient pas le choix de refuser ce qui revient à un enrôlement de force .
C'est bien à ce livre que je me réfère.

roltanguy a écrit:Ce qui m'intéresse c'est leur sort par les Russes car pour ceux par les Occidentaux je suppose qu'on leur a pas sorti le tapis rouge mais qu'on a tenu compte de l'annexion de force Alsace Moselle ce qui parait indispensable.

Un certain nombre d'incorporés de force ont cru qu'on accepterait qu'ils reprennent le combat du coté des alliés et ils ont été amèrement déçus. Il y a des témoignages d'exécutions sommaires lorsqu'ils se sont rendus.


oui depuis j'ai trouvé. maleureu gri
je je suis écoeuré

pour en revenir coté Russe?
avatar
roltanguy
Sous-lieutenant
Sous-lieutenant

Nombre de messages : 186
Age : 69
Localisation : fontainebleau 77
Date d'inscription : 01/05/2008

Revenir en haut Aller en bas

Re: 1956 : Retour des derniers prisonniers allemands

Message  Contenu sponsorisé


Contenu sponsorisé


Revenir en haut Aller en bas

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut

- Sujets similaires

 
Permission de ce forum:
Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum