Le témoin imprévu

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas

Le témoin imprévu

Message  Ming le Jeu 11 Déc 2008, 12:21 pm

Le témoin imprévu c'est l'histoire de Jo Wajsblat, un adolescent de 15 ans, juif polonais, qui a survécu à l'enfer du camp de Birkenau vêtu de l'uniforme des déportés, un pyjama bleu rayé blanc.

J'ai eu la grande chance de rencontrer Monsieur Jo, qui régulièrement retourne à Auschwitz accompagné de lycéens pour expliquer dans le détail ce que c'était. Lors de notre rencontre, il avait demandé à un de mes amis de réaliser une cassette vidéo de manière à pouvoir toucher encore plus de monde que par ses visites régulières à Auschwitz. C'était peu de temps avant qu'il ne publie la totalité de l'histoire de sa survie dans l'enfer concentrationnaire.

Contre toute attente, Monsieur Jo a survécut à plus d'une demi-douzaine de sélections qui auraient du le conduire droit à la mort -dont une qui lui a valu de passer à un cheveu du gazage, voir plus bas-.
Il est originaire de Lodz, en Pologne, son père veut faire de lui un rabbin. Sa famille est nombreuse -ils sont quatre enfants, trois frères et une sœur-. Lorsque la Pologne est envahie en 1939, aucun des membres de la famille Wajsblat n'a idée que seul Jo survivra à la guerre.
Ils sont bien inquiets car ils ont entendu quelques rumeurs sur le traitement des juifs en Allemagne, mais il est assez dur de savoir ce qu'il en est exactement. Et puis le père de Monsieur Jo, qui possède un atelier de joaillerie, se refuse à imiter de nombreux juifs de Lodz, qui partent pour la Palestine ou l'Urss. Il pense à tort que ses machines lui permettront de continuer à vivre et à travailler.

L'instauration du ghetto de Lodz s'effectue le 8 février 1940. Comme à Varsovie, aucun des résidents n'a le droit d'en sortir et rapidement la faim règne. Jo et son frère effectuent régulièrement des expéditions en dehors du ghetto à leurs risques et périls pour ramener un peu de nourriture. Mais ça ne suffit pas. Jo se trouve un travail, pour ramener un peu d'argent. Ses parents sont malades et finissent par mourir de faim et de manque de soins. D'abord son père en 1941, puis sa mère, en août 1943. En juillet 1942, Jo assiste à la première rafle qui va toucher directement sa famille. Son petit frère, Henri, avec plein d'autres enfants du ghetto, est emmené. Henri à 9 ans, il est conduit à Chelmno ou il est gazé dans un camion.

"Ma mère a lavé Henri dans le baquet à lessive, elle l’a habillé de ses beaux vêtements de Shabbat en lui donnant des vêtements de rechange.
Ils se sont embrassés. Avec ma sœur Haya-Sarah, on est descendu avec lui. Il y avait une charrette en bas avec d’autres enfants. Ma sœur et moi nous l’avons suivi pour le rassurer. Puis on nous a renvoyés. Je n’ai jamais revu mon frère
".

A la mort de sa mère, sa tante Esther s'occupe d'eux. Elle non plus ne survivra pas, de même que la sœur de Jo, Haya-Sarah. Elles feront partie des dernières rafles du ghetto en été 1944 et seront gazées dès leur arrivée à Auschwitz. Jo se retrouve seul et habite avec le boulanger du quartier, avec lequel il restera jusqu'à ce qu'il soit déporté lui aussi à Auschwitz à la fin de l'été 1944.

Quand il arrive à Auschwitz après une nuit et une demie-journée de voyage il ne comprend pas ce qui lui arrive. Il a soif, mais il est décontenancé par les ss et les hommes très maigres vêtus de pyjamas bleus rayés blancs qui vont et viennent dans les hurlements et les aboiements des chiens.
Un des prisonniers demande à Jo son âge, il lui répond qu'il a 15 ans. "Dis que tu en as 17". D'autres, comme le boulanger qui l'a accueilli, ignore complètement que la mort attend son fils et sa femme. Persuadé qu'il les retrouva après la guerre, il les salue sans savoir que c'est la dernière fois qu'il les voie.
Mengele se charge de la sélection. Jo est considéré comme sain. Il est dirigé vers le camp E, celui des gitans. Quelques temps plus tard, son ami Haïm (prononcez "rahimé") lui fait ses adieux. Le frère de Haïm, Velvo, est emmené vers la chambre à gaz et Haïm a décidé de ne pas le laisser mourir seul. Parce que leur père est mort dans le ghetto en 1942.

Jo échappe à plusieurs sélections. 6 au total, dont une au cours de laquelle il ne devra sa survie qu'en s'échappant par une fenêtre du bâtiment des toilettes, collant au passage un vigoureux coup de pied dans le visage d'un ss.
Mais il a également eue une chance extraordinaire, et plutôt que de vous raconter ce qu'il en est, je préfère que vous l'écoutiez vous-même vous le dire. Cela se passe ici :

http://www.radiofrance.fr/reportage/laune/?rid=100000058&arch=1&imp=1

En bas de page vous avez parmi les écoutes disponibles celle-ci :

"Jo
Wajblatt raconte son histoire de rescapé d'une chambre à gaz
d'Auschwitz. Il a été déporté comme petit tzigane du ghetto de Lodz, en
Pologne. Ses frères et soeurs ont été gazés. Un jour, les SS sont venus
le chercher à son tour dans son baraquement....Interview réalisée par
Denis Lemarié à Auschwitz".


Par la suite Jo intégra un commando de travail, ce qui lui permit de survivre. Il quitta Birkenau en novembre 1944 par la même voie de chemin de fer par laquelle il y était arrivé et se retrouva à travailler sur des camions à Brunswick, dans le nord de l'Allemagne. Il fut libéré par les américains le 2 mai 1945 au camp de Wobelin, après avoir parcouru des km et des km sous la garde des ss.


_________________


Patrie, Courage, Foi. Regarde Saint Michel et saute rassuré.

Wenn de net wellcht metkommen, los es stehn !

Membre du club des survivants du péril thaïlandais, du canon de 88 sulfateur de l'infâme colonel Olrik (rebus: oui russe, non russe, liquide, vomi)

Clairement, je suis ami avec les touffes

http://pbycatalina.wordpress.com

http://thehighflight.wordpress.com/
avatar
Ming
Général (Administrateur)
Général (Administrateur)

Nombre de messages : 5777
Age : 45
Localisation : MingLouffie occidentale
Date d'inscription : 04/10/2007

Revenir en haut Aller en bas

Re: Le témoin imprévu

Message  Narduccio le Jeu 11 Déc 2008, 12:28 pm

SI les circonstances n'étaient pas si terrible, je dirais magnifique histoire Ming.

Narduccio
Général (Administrateur)
Général (Administrateur)

Nombre de messages : 4668
Age : 58
Localisation : Alsace
Date d'inscription : 05/10/2006

Revenir en haut Aller en bas

Re: Le témoin imprévu

Message  Ming le Jeu 11 Déc 2008, 12:59 pm

Parfois il est assez dur de se retrouver confronté avec l'histoire telle qu'elle a été vécue par quelqu'un, qui vous la raconte de vive voix. C'est le souvenir que j'en ai gardé en tous cas.
A l'époque ou son livre avait été publié, Monsieur Jo avait ajouté un cd-rom qui contenait plusieurs musiques typiquement Yiddish du ghetto de Lodz. Ce sont des airs ou le violon est majoritaire. J'oubliais une photo récente de Monsieur Jo (prise par le CRIF) ou il avait tenu à montrer le pantalon rayé qu'il avait porté :



_________________


Patrie, Courage, Foi. Regarde Saint Michel et saute rassuré.

Wenn de net wellcht metkommen, los es stehn !

Membre du club des survivants du péril thaïlandais, du canon de 88 sulfateur de l'infâme colonel Olrik (rebus: oui russe, non russe, liquide, vomi)

Clairement, je suis ami avec les touffes

http://pbycatalina.wordpress.com

http://thehighflight.wordpress.com/
avatar
Ming
Général (Administrateur)
Général (Administrateur)

Nombre de messages : 5777
Age : 45
Localisation : MingLouffie occidentale
Date d'inscription : 04/10/2007

Revenir en haut Aller en bas

Re: Le témoin imprévu

Message  panzerblitz le Jeu 11 Déc 2008, 1:44 pm

Poignante histoire ,je viens d'écouter l'interview ...ça me rapelle fortement le parcours de Martin Gray ,dans "Au nom de tout les miens" ...
avatar
panzerblitz
Police militaire (Modérateur)
Police militaire (Modérateur)

Nombre de messages : 4073
Age : 28
Localisation : Russie - Alsace - Ile de France - Oise
Date d'inscription : 05/05/2008

Revenir en haut Aller en bas

Re: Le témoin imprévu

Message  Ming le Jeu 11 Déc 2008, 2:06 pm

En effet il y a certaines ressemblances. Notamment au niveau des excursions en dehors du ghetto. Mais je crois que tous les enfants et adolescents confrontés à une situation similaire à l'époque ont tenté ou essayé, au risque d'y perdre leur vie.

_________________


Patrie, Courage, Foi. Regarde Saint Michel et saute rassuré.

Wenn de net wellcht metkommen, los es stehn !

Membre du club des survivants du péril thaïlandais, du canon de 88 sulfateur de l'infâme colonel Olrik (rebus: oui russe, non russe, liquide, vomi)

Clairement, je suis ami avec les touffes

http://pbycatalina.wordpress.com

http://thehighflight.wordpress.com/
avatar
Ming
Général (Administrateur)
Général (Administrateur)

Nombre de messages : 5777
Age : 45
Localisation : MingLouffie occidentale
Date d'inscription : 04/10/2007

Revenir en haut Aller en bas

Re: Le témoin imprévu

Message  babou le Mer 17 Déc 2008, 9:31 am

J'avais lu ce livre, son histoire est assez incroyable. C'est fou jusqu'où on est capable d'aller pour survivre. Son histoire vaut d'être lue.Quelle chance de pouvoir le rencontrer!
(Par contre la musique Yiddish, ca ne me plait pas trop!c'est triste)

babou
Sergent
Sergent

Nombre de messages : 44
Date d'inscription : 03/03/2008

Revenir en haut Aller en bas

Re: Le témoin imprévu

Message  Ming le Mer 17 Déc 2008, 11:07 am

babou a écrit:J'avais lu ce livre, son histoire est assez incroyable. C'est fou jusqu'où on est capable d'aller pour survivre. Son histoire vaut d'être lue.Quelle chance de pouvoir le rencontrer!
(Par contre la musique Yiddish, ca ne me plait pas trop!c'est triste)

Il a surtout -et encore je dois dire- une envie de vivre et de témoigner qui est extraordinaire. Je me rappelle que lorsque je l'avais rencontré il faisait plusieurs choses en même temps, il avait emmené des lycéens à Auschwitz en plein mois de janvier et il devait faire quelque chose comme -10° le matin. Les jeunes étaient un peu frigorifiés et il leur a expliqué qu'il y avait plusieurs dizaines d'années il avait passé l'hiver avec son pyjama de déporté et il y avait survécu.
Il leur avait exhibé ensuite deux petites boîtes translucides dans lesquelles il y avait dans chacune un bloc, leur expliquant que c'était les savons qu'il avait eu pour se laver, ce qu'il appelait "savon juif propre" (traduction littérale de l'allemand) qui étaient fait à base de graisse humaine -de déportés-. Je crois que si quelqu'un dans le groupe doutait du traitement qu'il avait enduré, à ce moment là ses derniers doutes ont du s'envoler.
Je crois que l'un des détails qu'il ne mentionne pas dans son livre repose sur les mille et un petits trucs qu'il a fait pour survivre. Il nous avait raconté à moi et Fabrice (un de mes amis qui effectuait le montage vidéo d'une de ses visites de groupe à Auschwitz) comment est-ce qu'il réussissait à avoir quelques morceaux de viande dans sa gamelle. Il avait chipé un paquet de tabac à peine entamé à un ss juste quand celui-ci lui avait tourné le dos, puis avait détalé en quatrième vitesse pour aller voir les cuisiniers, qui étaient des ukrainiens de mémoire et qui étaient fumeurs. C'est de cette sorte qu'il a réussi à augmenter le nombre de calories qu'il a pu ingérer pour se donner plus de chances de survie... au risque de se prendre une balle dans la tête.
Il a été un des plus jeunes déportés à Auschwitz, je crois que le plus jeune avait un an de moins que lui et qu'il a également survécu de la même manière, en disant qu'il avait 17 ans -si l'on fait abstraction des nouveaux nés dans le camp qui ont survécu, deux bébés à ma connaissance, les autres ayant été assassinés-.

Quant à la musique yiddish, tu as raison, elle est très triste. Mais celle-ci est du ghetto de Lodz, il y a d'autres airs qui sont beaucoup plus enjoués.

_________________


Patrie, Courage, Foi. Regarde Saint Michel et saute rassuré.

Wenn de net wellcht metkommen, los es stehn !

Membre du club des survivants du péril thaïlandais, du canon de 88 sulfateur de l'infâme colonel Olrik (rebus: oui russe, non russe, liquide, vomi)

Clairement, je suis ami avec les touffes

http://pbycatalina.wordpress.com

http://thehighflight.wordpress.com/
avatar
Ming
Général (Administrateur)
Général (Administrateur)

Nombre de messages : 5777
Age : 45
Localisation : MingLouffie occidentale
Date d'inscription : 04/10/2007

Revenir en haut Aller en bas

Re: Le témoin imprévu

Message  Contenu sponsorisé


Contenu sponsorisé


Revenir en haut Aller en bas

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut

- Sujets similaires

 
Permission de ce forum:
Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum