le temoignage d'hubert pfoch,jeune soldat

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas

le temoignage d'hubert pfoch,jeune soldat

Message  artilleurbigor56 le Mar 23 Déc 2008, 4:14 pm

voici le temoignage oculaire extraordinaire du soldat hubert pfoch du 21 aout 1942
"Notre compagnie d'infanterie,partie de vienne,est en route pour la russie,via Mahrisch-ostrau,Kattowitz,a travers la zone industrielle de haute silésie vers Radom,Lukow et Siedlce ou nous arrivons le soir et ou ont nous sert la soupe.
De temps en temps,on perçoit des coups de feu et quand je suis sorti voir ce qui se passait,j'ai vu,à peu de distance de notre voie,un quai plein d'une masse énorme de gens environ 7000 hommes,femmes et enfants.
Tous etaient accroupis ou couchés sur le sol et si l'un d'entre eux essayait de se relever,les gardes commençaient a tirer.
La nuit était étouffante,l'air poisseux et nous avons tres mal dormi.
De bonne heure le matin suivant,22 aout,notre train a été déplacé sur une autre voie,juste a coté du quai et c'est alors que nous avons su,par des rumeurs,qu'il s'agissait d'un transport de juifs.
Ils nous crient qu'ils voyagent,depuis deux jours,sans nourriture et sans eau.
Alors,tandis qu'on les charge dans des wagons a bestiaux,nous sommes temoins des plus effroyables scénes.
Les corps de ceux qui ont été tués la nuit précédentes sont jetés par la police auxiliaire juive dans un camion qui fait quatre fois l'aller retour.
Les gardes;des volontaires ukrainiens ss dont certains sont saouls,ont entassés cent quatre vingts personnes dans chaque voiture,les parents dans l'un,les enfants dans l'autre,sans se soucier des familles qu'on sépare.
Ils hurlent,tirent,frappent si ferocement que des crosses se brisent.
Quand tous sont finalement chargés,des cris montent de tous les wagons:"de l'eau" supplient-ils."mon alliance en or pour un peu d'eau".
d'autres nous ont offert 5000 zloty(2500rm) pour un verre d'eau.
Quand certains parviennent a s'echapper par les lucarnes de ventilation,ils sont abattus dés qu'ils atteignent le sol,massacre qui nous fait mal jusqu'au fond de l'ame,bain de sang que je n'aurais pas imaginé,meme en reve.
Une mére saute avec son bébé et fixe calmenent le canon du fusil,un moment aprés nous entendons le garde qui a tiré se vanter auprés de ses camarades qu'il les a "eus" tous les deux d'une seule balle a travers les deux tetes.
Je demande a un officier de notre convoi d'intervenir,auprés de l'officier ss,il a accepté,mais quand il a fait remarquer a l'officier ss qu'un spectacle aussi horrible était indigne de l'allemagne et de l'honneur allemand,le ss hurla que si notre officier et notre bande d'ostmark n'aimions pas pas çà et si nous ne la fermions pas,il serait heureux d'ajouter un wagon special pour nous et nous pourrions nous joindre aux juifs et aux fauteurs de guerre pour faire connaissance avec Treblinka.
Quand enfin notre train quitte la gare,cinquante morts au moins,femmes,hommes et enfants,certains totalement nus,gisent le long de la voie.
Nous avons vu la police juive les ramasser et toutes sortes d'objets de valeur ont disparu dans les poches.
Pour finir,notre train a suivi l'autre et nous avons continué a voir des corps des deux cotés de la voie(enfants et autres).
Oon dit que Treblinka est un camp d'epouillage.Quand nous arrivons a la gare de Treblinka,le train est a nouveau a coté de nous.
Il regne dans la gare une atroce odeur de cadavres en putréfaction et certains d'entre nous vomissent.
Les appels a boire suppliants s'intensifient,les tirs des gardes continuent,au hassard.
avatar
artilleurbigor56
Sergent
Sergent

Nombre de messages : 53
Age : 48
Localisation : bretagne
Date d'inscription : 18/12/2008

Revenir en haut Aller en bas

Re: le temoignage d'hubert pfoch,jeune soldat

Message  furie le Mar 23 Déc 2008, 7:24 pm

de plus, Hubert Pfoch en a profité pour photographier illégalement ce convoi, il me semble, en partance pour Treblinka, et qui serviront de preuves a charge pour le procès de Franz Stangl.

http://www.doew.at/thema/pfoch/pfoch3.html

http://www.nizkor.org/hweb/people/b/brentar-jerome/brentar-001.html

http://www.nizkor.org/hweb/people/p/pfoch-herbert/pfoch-001.html
avatar
furie
Caporal-chef
Caporal-chef

Nombre de messages : 30
Date d'inscription : 07/05/2008

Revenir en haut Aller en bas

Re: le temoignage d'hubert pfoch,jeune soldat

Message  Baugnez44 le Mer 24 Déc 2008, 8:45 am

Le témoignage de Pfoch figure dans le livre que Gitta Sereny a consacré à Franz Stangl, le commandant de Treblinka.

_________________
Toutes les vertus secondaires comme le courage, la discipline, la fidélité, l'endurance n'ont un effet positif qu'aussi longtemps qu'elles servent une cause positive. Si une cause positive devient négative, les vertus secondaires deviennent problématiques
avatar
Baugnez44
Général (Administrateur)
Général (Administrateur)

Nombre de messages : 2673
Age : 61
Localisation : Suisse
Date d'inscription : 04/01/2007

Revenir en haut Aller en bas

Re: le temoignage d'hubert pfoch,jeune soldat

Message  Contenu sponsorisé


Contenu sponsorisé


Revenir en haut Aller en bas

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut

- Sujets similaires

 
Permission de ce forum:
Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum