Du bolchevisme au fascisme et à la collaboration.

Page 1 sur 2 1, 2  Suivant

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas

Du bolchevisme au fascisme et à la collaboration.

Message  tietie007 le Lun 29 Déc 2008, 7:30 pm

Les transfuges du bolchevisme au fascisme voire au nazisme n'ont pas été marginaux. Evidemment, tout le monde pensera à Jacques Doriot, membre du CC du PCF, qui lutta pour la prise de pouvoir au sein du Parti communiste français, à la fin des années 20, mais à qui on préféra le très discipliné Thorez pour diriger le Parti. Doriot, exclu en 1934, pour avoir eu raison contre le Komintern, fonda le PPF, parti qui se fascisera durant la guerre et prônera une ultra-collaboration avec l'occupant allemand.
Dans cette lignée, Henri Barbé qui fut, lui, secrétaire du PCF de 1929 à 1931, se ralliera au PPF de Doriot, puis, durant la guerre au RNP de Marcel Déat.[/justify]



[url]http://fr.wikipedia.org/wiki/Henri_Barb%C3%A9 [/url]



Déat ne fut pas "bolchevique", mais participa à la scission des néo-socialistes, qui frappa la SFIO, avec Adrien Marquet, au début des années 30. Et qui prônera la collaboration avec l'ennemi, durant la guerre.

http://fr.wikipedia.org/wiki/Marcel_D%C3%A9at


On peut aussi évoquer d'autres personnalités du PPF, notamment celles de Victor Barthélémy et de Simon Sabiani.
Barthélémy adhérera au PCF en 1926, il travaillera même à Moscou sous les ordres de Palmiro Togliatti ! Il suivra Doriot dans l'aventure du PPF, jusqu'à la fin, et sera un des fondateurs du Front National lepéniste

http://fr.wikipedia.org/wiki/Victor_Barth%C3%A9lemy

Parcours identique pour Simon Sabiani, passé au début des années 20 au PCF, grand admirateur de la révolution bolchevique, puis se ralliera, progressivement à un socialisme plus national, suivant l'aventure du PPF, surnommé le Mussolini aux petits pieds ! Son fils s'engagera dans la LVF et mourra sur le Front Russe.


http://fr.wikipedia.org/wiki/Simon_Sabiani

Marcel Gitton, n°3 du PCF en 1936, créa le Parti Ouvrier et Paysan Français (POPF) après la signature du pacte germano-soviétique en août 1939, qu'il dirigea entre 1940-41, prônat une collaboration avec les allemands. Marcel Gitton est exécuté le 5 septembre 1941 dans une rue des Lilas par le détachement Valmy (sous la direction de Jacques Duclos), groupe d'action sous la direction du Parti communiste visant notamment à exécuter les « traîtres ».


http://fr.wikipedia.org/wiki/Marcel_Gitton


Enfin le destin vraiment singulier et spectaculaire de René Binet. Membre du PCF, exclu en 1935, il se dirigea alors vers le Trotskysme, puisqu'il participe à la création du Parti Communiste Internationaliste en 1936. Arrêté par les allemands en 1940, il se convertit rapidement au fascisme et va même s'engager dans la division SS Charlemagne pour aller combattre sur le Front de l'Est. Après la guerre, il participera à la fondation du Mouvement Social Européen, en 1951, d'obédience fasciste et raciste.



http://fr.wikipedia.org/wiki/Ren%C3%A9_Binet_(activiste)
avatar
tietie007
Général de Division
Général de Division

Nombre de messages : 1883
Age : 51
Localisation : Aix en Provence
Date d'inscription : 26/02/2007

http://bachistoiregeo.blog4ever.com/

Revenir en haut Aller en bas

Re: Du bolchevisme au fascisme et à la collaboration.

Message  tietie007 le Lun 29 Déc 2008, 7:31 pm

Ah tiens, mon texte n'est pas apparu ... Curieux !
avatar
tietie007
Général de Division
Général de Division

Nombre de messages : 1883
Age : 51
Localisation : Aix en Provence
Date d'inscription : 26/02/2007

http://bachistoiregeo.blog4ever.com/

Revenir en haut Aller en bas

Re: Du bolchevisme au fascisme et à la collaboration.

Message  tietie007 le Lun 29 Déc 2008, 7:31 pm

Les transfuges du bolchevisme au fascisme voire au nazisme n'ont pas été marginaux. Evidemment, tout le monde pensera à Jacques Doriot, membre du CC du PCF, qui lutta pour la prise de pouvoir au sein du Parti communiste français, à la fin des années 20, mais à qui on préféra le très discipliné Thorez pour diriger le Parti. Doriot, exclu en 1934, pour avoir eu raison contre le Komintern, fonda le PPF, parti qui se fascisera durant la guerre et prônera une ultra-collaboration avec l'occupant allemand.
Dans cette lignée, Henri Barbé qui fut, lui, secrétaire du PCF de 1929 à 1931, se ralliera au PPF de Doriot, puis, durant la guerre au RNP de Marcel Déat.
[url]http://fr.wikipedia.org/wiki/Henri_Barb%C3%A9 [/url]
Déat ne fut pas "bolchevique", mais participa à la scission des néo-socialistes, qui frappa la SFIO, avec Adrien Marquet, au début des années 30. Et qui prônera la collaboration avec l'ennemi, durant la guerre.
http://fr.wikipedia.org/wiki/Marcel_D%C3%A9at
On peut aussi évoquer d'autres personnalités du PPF, notamment celles de Victor Barthélémy et de Simon Sabiani.
Barthélémy adhérera au PCF en 1926, il travaillera même à Moscou sous les ordres de Palmiro Togliatti ! Il suivra Doriot dans l'aventure du PPF, jusqu'à la fin, et sera un des fondateurs du Front National lepéniste !!

http://fr.wikipedia.org/wiki/Victor_Barth%C3%A9lemy
Parcours identique pour Simon Sabiani, passé au début des années 20 au PCF, grand admirateur de la révolution bolchevique, puis se ralliera, progressivement à un socialisme plus national, suivant l'aventure du PPF, surnommé le Mussolini aux petits pieds ! Son fils s'engagera dans la LVF et mourra sur le Front Russe.
http://fr.wikipedia.org/wiki/Simon_Sabiani
Marcel Gitton, n°3 du PCF en 1936, créa le Parti Ouvrier et Paysan Français (POPF) après la signature du pacte germano-soviétique en août 1939, qu'il dirigea entre 1940-41, prônat une collaboration avec les allemands. Marcel Gitton est exécuté le 5 septembre 1941 dans une rue des Lilas par le détachement Valmy (sous la direction de Jacques Duclos), groupe d'action sous la direction du Parti communiste visant notamment à exécuter les « traîtres ».
http://fr.wikipedia.org/wiki/Marcel_Gitton
Enfin le destin vraiment singulier et spectaculaire de René Binet. Membre du PCF, exclu en 1935, il se dirigea alors vers le Trotskysme, puisqu'il participe à la création du Parti Communiste Internationaliste en 1936. Arrêté par les allemands en 1940, il se convertit rapidement au fascisme et va même s'engager dans la division SS Charlemagne pour aller combattre sur le Front de l'Est. Après la guerre, il participera à la fondation du Mouvement Social Européen, en 1951, d'obédience fasciste et raciste.
http://fr.wikipedia.org/wiki/Ren%C3%A9_Binet_(activiste)
avatar
tietie007
Général de Division
Général de Division

Nombre de messages : 1883
Age : 51
Localisation : Aix en Provence
Date d'inscription : 26/02/2007

http://bachistoiregeo.blog4ever.com/

Revenir en haut Aller en bas

Re: Du bolchevisme au fascisme et à la collaboration.

Message  tietie007 le Dim 06 Jan 2013, 11:37 am

L'exemple de Georges Albertini est aussi frappant. Ce socialiste s'est rallié, par pacifisme, à l'armistice et s'est investi dans la collaboration en étant secrétaire général du RNP, de 1942 à 1944, sous Marcel Déat, en prônant la collaboration jusqu'à la fin, illustrant ce "paradoxe français" évoqué dans le livre de Simon Epstein.
Voir aussi le ralliement de certains groupes trotskystes à la collaboration :

http://deuxiemeguerremondia.forumactif.com/t13142-l-hitlero-trotskysme-mythe-ou-realite
avatar
tietie007
Général de Division
Général de Division

Nombre de messages : 1883
Age : 51
Localisation : Aix en Provence
Date d'inscription : 26/02/2007

http://bachistoiregeo.blog4ever.com/

Revenir en haut Aller en bas

Re: Du bolchevisme au fascisme et à la collaboration.

Message  lebel le Lun 07 Jan 2013, 11:23 pm

Parmi les transfuges du PCF , passés au PPF , , il y aura aussi Georges Guilbaud qui sevira en Tunisie de novembre 42 à mai 43 , fondateur de Tunis Journal et du CUAR , et egalement Paul Marion , secretaire d'etat à l'information de Vichy

lebel
Adjudant
Adjudant

Nombre de messages : 96
Date d'inscription : 07/09/2006

Revenir en haut Aller en bas

Re: Du bolchevisme au fascisme et à la collaboration.

Message  tietie007 le Mar 08 Jan 2013, 8:55 am

Les transfuges venant du parti communiste ne sont pas aussi étonnants, puisque nous sommes avec des militants qui n'aiment pas le système parlementaire et qui vont trouver dans le fascisme la même répulsion pour le système représentatif et un anti-capitalisme plus ou moins développé, très fort dans le premier fascisme, par exemple, un peu moins, par la suite. Par contre, difficile de comprendre le ralliement d'anciens réformistes de la SFIO, comme Albertini. Le pacifisme m'a l'air une explication un peu court, je militerai plutôt pour l'opportunisme.
avatar
tietie007
Général de Division
Général de Division

Nombre de messages : 1883
Age : 51
Localisation : Aix en Provence
Date d'inscription : 26/02/2007

http://bachistoiregeo.blog4ever.com/

Revenir en haut Aller en bas

Re: Du bolchevisme au fascisme et à la collaboration.

Message  supertomate le Mar 08 Jan 2013, 8:15 pm

Si j'ai bien suivi, une partie non négligeable des collabos sont passés par le PC ou la SFIO.

Mais y'a-t-il une partie non négligeable des PC/SFIO qui sont devenus collabos?
avatar
supertomate
Capitaine
Capitaine

Nombre de messages : 264
Age : 46
Localisation : sous les oliviers
Date d'inscription : 01/09/2009

Revenir en haut Aller en bas

Re: Du bolchevisme au fascisme et à la collaboration.

Message  Narduccio le Mar 08 Jan 2013, 11:52 pm

supertomate a écrit:Si j'ai bien suivi, une partie non négligeable des collabos sont passés par le PC ou la SFIO.

Mais y'a-t-il une partie non négligeable des PC/SFIO qui sont devenus collabos?

Sur un autre forum, on avait essayé de savoir s'il y avait plus de collabos ou de résistants qui venaient d'un bord ou de l'autre de l'échiquier politique. Finalement, On a rien trouvé de probant. Parfois, des gens qui avaient guerre étaient très proches politiquement vont se retrouver dans 2 camps opposés, et des gens très éloignés sur le plant politique (avant guerre) vont se retrouver dans le même camps ( résistant, gaulliste ou collabo) durant la guerre.

Et cette situation perdurera après guerre, sous Mitterand, il y avait encore une espèce d'union des anciens résistants au Parlement. Et parfois, cela explique certains votes en commissions, les anciens résistants faisant cause commune pour défendre un point précis du programme du CNR, alors que le parti d'appartenance y était opposé.

Narduccio
Général (Administrateur)
Général (Administrateur)

Nombre de messages : 4657
Age : 58
Localisation : Alsace
Date d'inscription : 05/10/2006

Revenir en haut Aller en bas

Re: Du bolchevisme au fascisme et à la collaboration.

Message  Phil642 le Mer 09 Jan 2013, 8:58 am

Dans un livre consacré à un père jésuite dans la résistance - presse clandestine (je ferai un édit pour la référence, ce soir), il explique qu'un réfugié Juif Allemand avait dit à son père concernant les rapprochements entre nazis et communistes que : "Le nazisme est comme un steak, brun autour et rouge à l'intérieur."
avatar
Phil642
Général (Administrateur)
Général (Administrateur)

Nombre de messages : 7672
Age : 51
Localisation : La vie est Belge
Date d'inscription : 09/05/2006

Revenir en haut Aller en bas

Re: Du bolchevisme au fascisme et à la collaboration.

Message  Ming le Mer 09 Jan 2013, 10:01 am

Phil642 a écrit:Dans un livre consacré à un père jésuite dans la résistance - presse clandestine (je ferai un édit pour la référence, ce soir), il explique qu'un réfugié Juif Allemand avait dit à son père concernant les rapprochements entre nazis et communistes que : "Le nazisme est comme un steak, brun autour et rouge à l'intérieur."

Ça n'est pas tellement étonnant au sens ou, au début, nazis et communistes marchaient dans le même sens pour mettre à bas la République de Weimar. D'autre part, aux vraies origines, le NSDAP est un parti ouvrier. S'agissant de deux états totalitaires (PC, plus spécifiquement PCUS et NSDAP) les points communs sont très nombreux à tous les étages.

Des ex PCF/SFIO devenus collabos on peut citer Marcel Déat (également socialiste), Jacques Doriot (ex PC et devenu fondateur du PPF) entre autres.

_________________


Patrie, Courage, Foi. Regarde Saint Michel et saute rassuré.

Wenn de net wellcht metkommen, los es stehn !

Membre du club des survivants du péril thaïlandais, du canon de 88 sulfateur de l'infâme colonel Olrik (rebus: oui russe, non russe, liquide, vomi)

Clairement, je suis ami avec les touffes

http://pbycatalina.wordpress.com

http://thehighflight.wordpress.com/
avatar
Ming
Général (Administrateur)
Général (Administrateur)

Nombre de messages : 5777
Age : 45
Localisation : MingLouffie occidentale
Date d'inscription : 04/10/2007

Revenir en haut Aller en bas

Re: Du bolchevisme au fascisme et à la collaboration.

Message  lebel le Mer 09 Jan 2013, 10:14 am

L'historien Simon Epstein a publié deux ouvrages sur les compromissions d'une certaine gauche dans la Collaboration :
Les Dreyfusards sous l'Occupation (2001) traite du parcours des dreyfusards pendant la Seconde Guerre mondiale ;
Un paradoxe français (2008) revient sur le sujet du livre précédent à savoir les dreyfusards, militants antiracistes et pacifistes de gauche qui se tournèrent vers la Collaboration en le complétant par l'étude du parcours des antidreyfusards, militants antisémites et de la droite radicale qui s'engagèrent dans la France libre et la Résistance. Ce livre étudie un paradoxe, peu abordé par l'historiographie "classique"

lebel
Adjudant
Adjudant

Nombre de messages : 96
Date d'inscription : 07/09/2006

Revenir en haut Aller en bas

Re: Du bolchevisme au fascisme et à la collaboration.

Message  tietie007 le Lun 27 Mai 2013, 4:55 pm

Angelo Tasca (1892-1960), le père de l'ancienne ministre de Mitterrand, Catherine Tasca, fut un des fondateurs du Parti communiste italien, avec Antonio Gramsci, et un dignitaires de l'Internationale Communiste, dont il fut exclu en 1929. Exilé en France, il militera à la SFIO et se ralliera à la Révolution Nationale vichyste, en 1940, il travaillera au Ministère de l'Information sous la direction de Paul Marion, autre dignitaire de l'Internationale Communiste, qui suivra Jacques Doriot au PPF.
http://fr.wikipedia.org/wiki/Angelo_Tasca
avatar
tietie007
Général de Division
Général de Division

Nombre de messages : 1883
Age : 51
Localisation : Aix en Provence
Date d'inscription : 26/02/2007

http://bachistoiregeo.blog4ever.com/

Revenir en haut Aller en bas

Re: Du bolchevisme au fascisme et à la collaboration.

Message  lebel le Lun 27 Mai 2013, 5:20 pm


Il se justifiera , bien sur , aprés coup et echappera à l'epuration , grace à ses accointances ...........il s'associera avec Albertini , un autre collabo , pour une nouvelle carrière !

lebel
Adjudant
Adjudant

Nombre de messages : 96
Date d'inscription : 07/09/2006

Revenir en haut Aller en bas

Re: Du bolchevisme au fascisme et à la collaboration.

Message  alderome le Mar 04 Juin 2013, 11:05 pm

Bousquet était un radical de gauche je crois.
ALEX
avatar
alderome
Colonel
Colonel

Nombre de messages : 646
Age : 51
Localisation : PONTAULT COMBAULT 77
Date d'inscription : 01/07/2008

http://hongrie2gm.creer-forums-gratuit.fr/forum.htm

Revenir en haut Aller en bas

Re: Du bolchevisme au fascisme et à la collaboration.

Message  lebel le Mar 04 Juin 2013, 11:50 pm

Bousquet etait un ami personnel de Maurice Sarraut , figure marquante du radical socialisme , rallié à Pétain et assassiné par la Milice
Il y en a eu pas mal de Radicaux socialistes , socialistes ou communistes , à avoir rallié la Revolution nationale à des degrés divers ...........il n'y a pas eu de fort clivage droite - gauche dans la collaboration !
Voir l'appartenance politique des partisans ( dont nombre d'elus du Front Populaire ) et adversaires de Pétain , lors du vote du 10 juillet 40 , c'est instructif !

lebel
Adjudant
Adjudant

Nombre de messages : 96
Date d'inscription : 07/09/2006

Revenir en haut Aller en bas

Re: Du bolchevisme au fascisme et à la collaboration.

Message  alderome le Mer 05 Juin 2013, 12:06 am

C'est sûr, un Déat est loin d'un Maurras, ils se retrouvent dans des degrés différents de la collaboration, pour l'un une opportunité, pour l'autre, une divine surprise.
Mais en effet, il n'y a pas de clivage gauche/droite voire certains comme Roques qui passera avec armes et bagages dans la Résistance.
avatar
alderome
Colonel
Colonel

Nombre de messages : 646
Age : 51
Localisation : PONTAULT COMBAULT 77
Date d'inscription : 01/07/2008

http://hongrie2gm.creer-forums-gratuit.fr/forum.htm

Revenir en haut Aller en bas

Re: Du bolchevisme au fascisme et à la collaboration.

Message  tietie007 le Ven 30 Aoû 2013, 8:01 pm

Un autre rallié à la Révolution Nationale du Maréchal, Charles Spinasse, qui fut ministre de l'Economie Nationale sous le gouvernement Blum, en 1936 et 1937 et qui signa donc les Accords de Matignon.

http://fr.wikipedia.org/wiki/Charles_Spinasse

Dans son livre, Mémoire d'un révolutionnaire, 1905-1945, Victor Serge constate avec fatalisme la décomposition du mouvement ouvrier, assommé par les outrances et les revirements staliniens, miné par le pacifisme, rongé par la division.
avatar
tietie007
Général de Division
Général de Division

Nombre de messages : 1883
Age : 51
Localisation : Aix en Provence
Date d'inscription : 26/02/2007

http://bachistoiregeo.blog4ever.com/

Revenir en haut Aller en bas

Re: Du bolchevisme au fascisme et à la collaboration.

Message  Piermanu le Ven 30 Aoû 2013, 8:19 pm

Dans son livre, Mémoire d'un révolutionnaire, 1905-1945, Victor Serge constate avec fatalisme la décomposition du mouvement ouvrier, assommé par les outrances et les revirements staliniens, miné par le pacifisme, rongé par la division.
En même temps la participation du PCF à la résistance va lui assurer une popularité jamais vue jusque-là. Le triomphe des staliniens.

Piermanu
Aspirant
Aspirant

Nombre de messages : 153
Age : 57
Localisation : Franche-Comté
Date d'inscription : 05/04/2013

Revenir en haut Aller en bas

Re: Du bolchevisme au fascisme et à la collaboration.

Message  tietie007 le Ven 30 Aoû 2013, 8:45 pm

Piermanu a écrit:
Dans son livre, Mémoire d'un révolutionnaire, 1905-1945, Victor Serge constate avec fatalisme la décomposition du mouvement ouvrier, assommé par les outrances et les revirements staliniens, miné par le pacifisme, rongé par la division.
En même temps la participation du PCF à la résistance va lui assurer une popularité jamais vue jusque-là. Le triomphe des staliniens.
Uniquement à partir de juin 1941, à part quelques exemples isolés comme Charles Tillon.
avatar
tietie007
Général de Division
Général de Division

Nombre de messages : 1883
Age : 51
Localisation : Aix en Provence
Date d'inscription : 26/02/2007

http://bachistoiregeo.blog4ever.com/

Revenir en haut Aller en bas

Re: Du bolchevisme au fascisme et à la collaboration.

Message  Narduccio le Sam 31 Aoû 2013, 11:37 am

tietie007 a écrit:
Piermanu a écrit:
Dans son livre, Mémoire d'un révolutionnaire, 1905-1945, Victor Serge constate avec fatalisme la décomposition du mouvement ouvrier, assommé par les outrances et les revirements staliniens, miné par le pacifisme, rongé par la division.
En même temps la participation du PCF à la résistance va lui assurer une popularité jamais vue jusque-là. Le triomphe des staliniens.
Uniquement à partir de juin 1941, à part quelques exemples isolés comme Charles Tillon.
Je pense que Piermanu parlait de la popularité après-guerre. La plupart des nouveaux adhérents ne connaissaient pas ces subtilités d'adhésion à partir de 1941 ou 1939. On devait même leur présenter un discours taillé pour l'occasion montrant pourquoi il ne fallait pas résister depuis juin 39.

Le parti après-guerre s'est présenté comme le parti des 100 000 fusillés. On sait maintenant que ce ne fut pas le cas et qu'il n'y a sans doute pas eu 100 000 fusillés pendant la guerre. Mais cette propagande a fonctionné. Dans les années 50-60 quand on pendait résistance, on pensait à de Gaulle et au PCF. Les autres mouvements clandestins s'étaient dilués dans les partis et avaient perdu en visibilité. On voyait dans certains partis des gens qu'on pouvait taxer de "collaborateurs" puisqu'à l'instar de dizaines de millions de français, ils avaient cru en Pétain entre juin 40 et .... et des résistants de la première heure.

Au PCF, foin d'argutie : c'était le parti des résistants. C'est ce qui explique d'ailleurs que Tillon a été mis sur la touche. Par sa seule présence, il rappelait à trop de monde que tout le parti n'était pas avec lui durant ces quelques mois. Certains avaient résisté plus que d'autres.

Narduccio
Général (Administrateur)
Général (Administrateur)

Nombre de messages : 4657
Age : 58
Localisation : Alsace
Date d'inscription : 05/10/2006

Revenir en haut Aller en bas

Re: Du bolchevisme au fascisme et à la collaboration.

Message  Piermanu le Sam 31 Aoû 2013, 6:52 pm

Je parlais effectivement de la popularité du PCF après guerre. Et comme le décrit Narduccio, il est tout de même paradoxal qu'il apparaisse finalement en champion de la Résistance et que son comportement jusqu'au 22 juin 41 soit oublié.

J'imagine qu'on a expliqué aux militants après coup que le pacte germano-soviétique avait été une géniale manoeuvre du grand Staline. (Sur le moment, de 39 à 41, le PCF était certes un peu embarrassé, et dénonçait froidement la "guerre impérialiste" de la Grande-Bretagne) On n'a plus l'habitude aujourd'hui de la réthorique communiste, mais ceux qui ont connu le PCF au mieux de sa forme savent ce que marteler de la langue de bois veut dire...

Piermanu
Aspirant
Aspirant

Nombre de messages : 153
Age : 57
Localisation : Franche-Comté
Date d'inscription : 05/04/2013

Revenir en haut Aller en bas

Re: Du bolchevisme au fascisme et à la collaboration.

Message  tietie007 le Mar 17 Sep 2013, 7:02 pm

Un autre transfuge du communisme au fascisme, Francis Bout-de-l'An, fils d'un fondateur du PCF, militant de gauche, proche des communistes, il sera déçu lors d'un voyage en URSS, comme beaucoup, et passera à l'ultra-collaboration en devenant le bras droit de Darnand, dans la Milice.

http://fr.wikipedia.org/wiki/Francis_Bout_de_l%27An
avatar
tietie007
Général de Division
Général de Division

Nombre de messages : 1883
Age : 51
Localisation : Aix en Provence
Date d'inscription : 26/02/2007

http://bachistoiregeo.blog4ever.com/

Revenir en haut Aller en bas

Re: Du bolchevisme au fascisme et à la collaboration.

Message  Tillon le Jeu 19 Sep 2013, 1:00 pm

Après la guerre le PCF se présente surtout comme le "Parti des fusillés". L'expression "100 000 fusillés" a bien été employée mais davantage retenue par les adversaires du parti pour souligner l'exagération, et encore elle ne désignait pas spécifiquement les fusillés mais toutes les pertes du PCF, notamment les milliers morts dans les camps.

Comme le rappelle Roger Bourderon, Charles Tillon était dans la ligne du PCF en 1940.

http://deuxiemeguerremondia.forumactif.com/t13554-l-appel-de-charles-tillon

 C'est suite à ses désaccords avec la direction du parti qu'il a tenté de faire croire, notamment dans On chantait rouge, qu'il s'était opposé à une direction hésitante. L'historien infirme.

Vous reprochez au PCF de ne pas avoir pris les armes avant 1941. C'est une chose. Mais lui reprocher de ne pas avoir "résisté" en est une autre, car c'est faux.

Pour rappel le PCF entame la résistance bien avant 1941, Charles Debarge organise par exemple la grande grève des mineurs du Nord, sous l'occupation nazie, sévèrement réprimée. A ce moment le PCF est quasiment seul à résister.

Vous ne tenez pas compte de la position du Parti en 1940, qui appelle le gouvernement à défendre Paris et à livrer des armes à la population.

Les affirmations de Piermanu sur la "guerre impérialiste de la Grande-Bretagne" sont autant partielles que partiales. Si le PCF désigne bien la guerre comme "guerre impérialiste" en 1939, sa position n'est pas figée sur toute la période. Rappelons qu'il vote les crédits de guerre juste avant son interdiction par le gouvernement français. Je doute fort que votre logiciel puisse l'expliquer.

Pour remonter plus haut dans le sujet je constate que Titie évoque Charles Spinasse, qui pour info était SFIO et non communiste, l'anticommunisme étant une profession chez bon nombre de dirigeants socialistes. Je ne trouve pas très honnête d'ouvrir un sujet parlant de transfuges communistes et d'y mêler des socialistes comme Spinasse ou Marquet.

Et pour info Doriot était fasciste bien avant la guerre. Dire qu'il s'est "fascisé pendant la guerre", c'est à se demander comment certains conçoivent le fascisme.
avatar
Tillon
Adjudant
Adjudant

Nombre de messages : 86
Age : 28
Localisation : Gironde
Date d'inscription : 28/02/2013

Revenir en haut Aller en bas

Re: Du bolchevisme au fascisme et à la collaboration.

Message  tietie007 le Jeu 19 Sep 2013, 6:37 pm

@Tillon,

le sujet de ce topic n'est pas la résistance communiste durant la guerre, mais porte sur ceux qui sont passés du PCF au fascisme.
avatar
tietie007
Général de Division
Général de Division

Nombre de messages : 1883
Age : 51
Localisation : Aix en Provence
Date d'inscription : 26/02/2007

http://bachistoiregeo.blog4ever.com/

Revenir en haut Aller en bas

Re: Du bolchevisme au fascisme et à la collaboration.

Message  Tillon le Ven 20 Sep 2013, 11:55 am

Tout à fait. Et nous rappellerons donc ce non-paradoxe : Ce sont les députés ayant refusé le pacte germano-soviétique qui ont quitté le PCF pour créer le Parti ouvrier et paysan français (POPF) puis collaborer avec l'envahisseur.
avatar
Tillon
Adjudant
Adjudant

Nombre de messages : 86
Age : 28
Localisation : Gironde
Date d'inscription : 28/02/2013

Revenir en haut Aller en bas

Re: Du bolchevisme au fascisme et à la collaboration.

Message  Contenu sponsorisé


Contenu sponsorisé


Revenir en haut Aller en bas

Page 1 sur 2 1, 2  Suivant

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut

- Sujets similaires

 
Permission de ce forum:
Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum