Claude Eatherly, l'homme qui n'a pas détruit Hiroshima

Page 2 sur 2 Précédent  1, 2

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas

Re: Claude Eatherly, l'homme qui n'a pas détruit Hiroshima

Message  Ming le Mar 11 Sep 2012, 10:17 am

Curious a écrit:
Ming a écrit:
Il y a un APU, le putt-putt, mais il ne fonctionne en principe qu'au sol (pour les mécaniciens) et ne sert qu'à assurer une alimentation électrique minimale de l'avion (éclairage, avionique ou systèmes simples) et peut difficilement être opérationnel en vol (c'est un groupe thermique, au sens ou il est doté d'un moteur deux temps qui génère le courant).

Là encore, corrigez moi si je me trompe, mais il semblait que l'APU était gardé en fonctionnement (donc sans doute pas pour les versions Silverplate)pendant la phase de décollage pour justement fournir le petit surcroit de puissance pour le train (de mémoire elle ne délivrait que les 2/3 ou les 3/4 de la puissance délivrée par les génératrices d'un des moteurs principaux).Il me semble que c'était un petit bi-cylindre en V mais je croyais qu'il était en 4 temps (mais là encore il est très possible que je fasse erreur, je suis très loin d'avoir le début de vos connaissances sur le sujet).

Dans tous les cas, merci pour les infos. N'oubliez pas de l'annoncer quand le bouquin aux édition ETAI sortira ! (c'est votre oeuvre ?)

J'ai précisé en principe, parce que ça n'a pas été le cas sur tous les appareils et équipages. Comme les génératrice sont localisées sur les moteurs 2 et 3 et que le risque de panne moteur n'est pas à négliger, certains équipages préféraient garder le putt putt en action lors des phases de roulage, décollage et atterrissage, en le coupant dès qu'ils passaient au vol de croisière.

Il n'y a en fait qu'un seul moment ou le Putt-Putt est réellement essentiel, c'est lors des phases de mise en route/taxiage : dans ce cas précis, les génératrices ne peuvent pas fournir le courant nécessaire à l'appareil parce qu'en dessous de 900 RPM de vitesse moteur (en régulier j'entends), elles ne débitent pas de courant. Il y a bien une batterie, mais elle est de type monomoteur, ce qui explique que le Putt-Putt la seconde pour lancer les 4 Wright (sachant que la mise en route d'un seul des 4 R-3350 aurait largement suffit pour vider la batterie de toute son énergie).

D'autre part, le Putt-Putt et la batterie ne servent pas uniquement au circuit électrique mais également au circuit hydro, ou plus précisément aux pompes hydrauliques qui ont besoin d'énergie pour faire fonctionner leurs circuits : raison pour laquelle il est essentiel au démarrage "général" (la mise en route de tous circuits onboard).

Je disais donc en principe, parce que le Putt-Putt est installé au milieu de la queue de l'appareil, hors de portée du mitrailleur de queue et des mitrailleurs CFC et avec son réservoir d'essence localisé juste au-dessus du bloc et avec des supports qui encaissaient très mal les cahots sur la piste (deux sangles métalliques qui prenaient perpétuellement du jeu). Il y a eu plusieurs cas d'incendie dus à la rupture des supports réservoir, le carburant coulait sur le moteur chaud, avant de s'enflammer et de déclencher une nappe de flammes invisible depuis les postes des navigants. Et comme au cours des séquences de décollage/atterrissage, ils doivent rester à poste fixe pour éviter les variations du CdG et/ou s'occuper de leurs propres tâches de travail, l'incendie n'était généralement détecté qu'au moment ou il était devenu incontrôlable.

C'est la raison pour laquelle sur Fifi (le B-29 de la CAF) la maintenance a cherché par tous les moyens à éviter de se servir du Putt-Putt. D'autre part, il n'est pas essentiel sur certaines versions du B-29 : avec des tourelles en moins ou des circuits réduits/simplifiés (F-13 par exemple) les génératrices débitent suffisamment au décollage pour qu'on puisse s'en passer.

_________________


Patrie, Courage, Foi. Regarde Saint Michel et saute rassuré.

Wenn de net wellcht metkommen, los es stehn !

Membre du club des survivants du péril thaïlandais, du canon de 88 sulfateur de l'infâme colonel Olrik (rebus: oui russe, non russe, liquide, vomi)

Clairement, je suis ami avec les touffes

http://pbycatalina.wordpress.com

http://thehighflight.wordpress.com/
avatar
Ming
Général (Administrateur)
Général (Administrateur)

Nombre de messages : 5777
Age : 45
Localisation : MingLouffie occidentale
Date d'inscription : 04/10/2007

Revenir en haut Aller en bas

Page 2 sur 2 Précédent  1, 2

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut

- Sujets similaires

 
Permission de ce forum:
Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum