Le Sabordage de la plus puissante flotte au monde

Page 4 sur 7 Précédent  1, 2, 3, 4, 5, 6, 7  Suivant

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas

Re: Le Sabordage de la plus puissante flotte au monde

Message  Vian le Mer 14 Jan 2009, 4:44 pm

roltanguy a écrit:
Vian a écrit:non, mais l'honneur d'un militaire est également de servir la France quelque soit son gouvernement, en temps normal, la politique ne doit pas entrer en ligne de compte, la politique aux politiciens... c'est à cette fin que les militaires furent les derniers à avoir le droit de vote et ce bien après les femmes... le rôle et le devoir de tout millitaire est de servir quitte à mourrir son pays et qui est le représentant dudit pays ?? il me semblerait bien que ce soit l'Etat, et en locurence ici, l'Etat Français non ??
Surtout ne pas oublier que Pétain est toujours considéré en 1940 et ce par nombre de gens jusque la fin de la guerre comme le "héro de Verdun" et ses actes durant la WWII ne lui enlèvent aucun mérite par rapport à celà...


je ne suis absolument pas d'accord avec toi .

Quand on est dirigé par des traitres qui plus est avec les mains couvertes du sang de français résistants l'honneur d'un militaire commande de se battre contre eux quel que soit le prix à payer y celui d'être condamné à mort par son propre pays (du moins par des lâches) pour desertion .
Je ne suis pas Gaulliste mais là dessus y a pas pas photo avec l'attitude d'un vieux reac et de sa clique fascisante qui a emmené notre pays vers l'abime.
On n' a pas les mêmes conceptions du patriotisme tant pis .

Bonne journée

Attend, attend, ne me fait pas dire ce que je n'ai pas dit, je n'ai jamais dit que je cautionnait les Amiraux de l'époque, et encore moins à présent que l'histoire leur a donné tors, mais si jamais les rôles avaient étés inversés, et que (dieux merci ce n'est pas le cas) que Hitler et sa "clique" ait gagné la guerre, ce qui en 1942 était toujours une probabilitée aux yeux du monde, nous aurrions sans doute eu tors aujourd'hui.

La seule chose que je peut dire c'est que le chemin du devoir est semé d'embuches et qu'il est très difficille parfois de le suivre sans se perdre. J'espère, oui, j'espère que si un jour nous nous retrouvons dans la même situation, je saurrais faire le bon choix, que nous saurrions tous faire le bon choix. Et plus encore que nous aurrons alors le courrage de nos opinions, mais ça nous ne pouvons pas le savoir, tous autant que nous somment tant que nous ne l'avons pas vécu...
avatar
Vian
Général de Brigade
Général de Brigade

Nombre de messages : 828
Age : 34
Localisation : Brest
Date d'inscription : 19/07/2007

Revenir en haut Aller en bas

Re: Le Sabordage de la plus puissante flotte au monde

Message  elgor le Mer 14 Jan 2009, 6:32 pm

il est certain que mis a part l'amiral Platon, voire esteva ou darlan qui ont plus ou moins sciemment collaboré, l'immense majorité des amiraux a tenté de sauver ce qui pouvait l'être, alors que leur formation, leur culture et leur état de militaires ne les prédisposait sans doute pas à ça ! Se sont ils trompé ? peut être ! Sans doute même, puisqu'en 2009, certains se permettent de les condamner ! Pour moi, Je pense qu'en matière de collaboratiion certains ont fait bien pire.
avatar
elgor
Général de Division
Général de Division

Nombre de messages : 1108
Age : 69
Localisation : Myrelingues la brumeuse
Date d'inscription : 10/03/2008

Revenir en haut Aller en bas

Re: Le Sabordage de la plus puissante flotte au monde

Message  Vian le Mer 14 Jan 2009, 6:43 pm

Je pense surtout que l'on peut épiloguer longtemps sur ce qui s'est passé et on ne refera pas le proces de ces gens qui ont étés jugés et condamnés. Mais j'ai du mal a penser que TOUS (à quelques rares exeptions prêtes) se sont rendus coupables de trahison ou de déshonneur envers leur pays, loin de là. Car qu'un officier ou deux soient discidents, peut-être ? mais toute une armée ? la marine serait-elle tomber si bas que nous ayons aujourd'hui, nous marins à rougir de nos chefs passés ??
avatar
Vian
Général de Brigade
Général de Brigade

Nombre de messages : 828
Age : 34
Localisation : Brest
Date d'inscription : 19/07/2007

Revenir en haut Aller en bas

Re: Le Sabordage de la plus puissante flotte au monde

Message  roltanguy le Mer 14 Jan 2009, 10:40 pm

Vian a écrit:Je pense surtout que l'on peut épiloguer longtemps sur ce qui s'est passé et on ne refera pas le proces de ces gens qui ont étés jugés et condamnés. Mais j'ai du mal a penser que TOUS (à quelques rares exeptions prêtes) se sont rendus coupables de trahison ou de déshonneur envers leur pays, loin de là. Car qu'un officier ou deux soient discidents, peut-être ? mais toute une armée ? la marine serait-elle tomber si bas que nous ayons aujourd'hui, nous marins à rougir de nos chefs passés ??

on n'a pas à rougir de nos marins ni de nos soldats FFl c'est déjà l'essentiel .

L'encadrement ? tu l'as dit ils ont été jugés .

oui la France de Vichy a touché le fond pensons y très fort sans lunettes noires .
avatar
roltanguy
Sous-lieutenant
Sous-lieutenant

Nombre de messages : 186
Age : 69
Localisation : fontainebleau 77
Date d'inscription : 01/05/2008

Revenir en haut Aller en bas

Re: Le Sabordage de la plus puissante flotte au monde

Message  Vian le Mer 14 Jan 2009, 11:32 pm

Jamais, l'idée a été de se voiler la face sur ce qui est arrivé, mais si l'on comprend ce qui c'est passé et pourquoi des hommes aussi intègres que Pétain, Auphan, Marquis ainsi que De Laborde (et même Darlan au début, rappelons que l'ordre d'inactivitée et de sabordage vient de lui) ces amiraux, ont tous pris le mauvais chemin et se sont tous corrompus. Comment nous, simples citoyens pourrions-nous avoir la prétention d'être meilleurs ??

Et pourtant, ce sont bien des marins du Strasbourg qui le 11 lorsque l'ordre fut donné de mettre "bas les feux" scandèrent à l'adresse de Laborde : " Appareillage, appareillage, Vive De Gaulle"
avatar
Vian
Général de Brigade
Général de Brigade

Nombre de messages : 828
Age : 34
Localisation : Brest
Date d'inscription : 19/07/2007

Revenir en haut Aller en bas

Re: Le Sabordage de la plus puissante flotte au monde

Message  ghjattuvolpa* le Jeu 15 Jan 2009, 12:40 am

Je crois que le fonctionnement d'un militaire comme d'un homme doit être le suivant : un ordre doit être obéi s'il n'est pas en violation du droit ou d'un droit fondamental. Ensuite, au-dessus de cela il y a la conscience humaine. Je n'obéirai pas à un ordre qui est contraire à ma conscience voire à mes convictions profondes. J'ai appliqué cela à l'armée : J'ai refusé d'assister à une cérémonie officielle car il y avait une messe alors que j'étais désigné pour y participer. (pas par athéisme mais parce que je ne suis chrétien mais pas de confession catholique). Je n'ai pas été sanctionné, juste rabroué. Ensuite l'honneur m'indique de n'obéir qu'à un ordre sensé, bien qu'il soit souvent difficile de jugr de la finalité et de l'efficience d'un acte en univers incertain et avec une vision limitée des choses.
EN somme resteront pour juger les hommes et leurs actions deux critères : leurs intentions, leurs motivations et leurs constance. Un personnage comme Pétain pouvait avoir d'excellentes intentions, faire des calculs stratégiques compliqués, poser des limites strictes à l'ingérence des Allemands mais il n'avait aucune constance et s'effondrait au premier obstacle. Quant à ses motivations on pourrait les trouver discutables. Seule une étude suivie de sa correspondance intime et des témoignages directs de proches pourraient nous éclairer vraiment sur ce point.
Appliquons donc cette grille à DArlan, Gensoul, Laborde et essayons d'en tirer des résultats. Ensuite on peut juger les actes en univers certain a posteriori. Ce qui pouvait sembler un calcul judicieux auparavant peut être très efficient mais inefficace voire contre efficace.
avatar
ghjattuvolpa*
Police militaire (Modérateur)
Police militaire (Modérateur)

Nombre de messages : 1283
Date d'inscription : 18/06/2008

Revenir en haut Aller en bas

Re: Le Sabordage de la plus puissante flotte au monde

Message  Vian le Jeu 15 Jan 2009, 6:51 am

ghjattuvolpa* a écrit: J'ai appliqué cela à l'armée : J'ai refusé d'assister à une cérémonie officielle car il y avait une messe alors que j'étais désigné pour y participer. (pas par athéisme mais parce que je ne suis chrétien mais pas de confession catholique). Je n'ai pas été sanctionné, juste rabroué.

Peut-être facile à dire dans un pays en paix et sans dictatures. Mais si tu avait été menacé de mort ou de déshonneur de ne pas aller à ta messe, y serait-tu allé ou non ?
Car c'est bien de celà qu'il sagit, il n'y a qu'à voir quelques posts plus haut le jugement et la condamnation de De Gaulle...
avatar
Vian
Général de Brigade
Général de Brigade

Nombre de messages : 828
Age : 34
Localisation : Brest
Date d'inscription : 19/07/2007

Revenir en haut Aller en bas

Re: Le Sabordage de la plus puissante flotte au monde

Message  Major cowburn le Jeu 15 Jan 2009, 10:45 am

N'empêche que concrètement le sabordage de la flotte même dépourvue des moyens radar marquait le triomphe total ,posthume bien sûr,de Bismarck : Il n'y aurait plus de France indépendante et puissante en Europe ou ailleurs :le destin de la France était désormais dans les mains étrangères : Britanniques,U S, Allemandes ou autres.....de Gaulle s'en rendra bien vite compte quand il voudra augmenter le nombre de divisions françaises et que tout achat d'armements lui sera refusé....à l'automne 1944.

Major cowburn
Général de Division
Général de Division

Nombre de messages : 1140
Date d'inscription : 17/02/2008

Revenir en haut Aller en bas

Re: Le Sabordage de la plus puissante flotte au monde

Message  roltanguy le Sam 17 Jan 2009, 10:42 am

Vian a écrit:Jamais, l'idée a été de se voiler la face sur ce qui est arrivé, mais si l'on comprend ce qui c'est passé et pourquoi des hommes aussi intègres que Pétain, Auphan, Marquis ainsi que De Laborde (et même Darlan au début, rappelons que l'ordre d'inactivitée et de sabordage vient de lui) ces amiraux, ont tous pris le mauvais chemin et se sont tous corrompus. Comment nous, simples citoyens pourrions-nous avoir la prétention d'être meilleurs ??

Et pourtant, ce sont bien des marins du Strasbourg qui le 11 lorsque l'ordre fut donné de mettre "bas les feux" scandèrent à l'adresse de Laborde : " Appareillage, appareillage, Vive De Gaulle"

ouh là faudrait peut être pas trop pousser enérvé

intégre un Pétain? qui signe les déportations les condamnations à mort !

INtègre un Darlan ? ton Darlan c'est çà !

Le projet de François d'Astier est accueilli avec enthousiasme par Darlan qui lui dit: "Une capitulation serait une abdication honteuse. Pour ma part, j'ai déjà donné mes ordres, et quoi qu'il arrive, la flotte française continuera à se battre, dût-elle le faire sous pavillon britannique. (Général d'Astier de La Vigerie. Le ciel n'était pas vide.Julliard, 1952.)".
Dans la nuit du 14 au 15 juin, François d'Astier revoit l'amiral Darlan à Montbazon. Celui-ci lui confirme son appui. L'amiral Auphan, aide de camp de Darlan, se souvient de cette rencontre: "Le général d'Astier de La Vigerie arriva à notre P.C., demandant à voir Darlan en personne. Très excité, il voulait faire passer la flotte en dissidence. Je crois bien que c'est la seule fois de la guerre où l'on ait réveillé le patron. (Amiral Auphan. L'honneur de servir. Paris, France-Empire, 1978.)".
Au cours de la journée du 15 juin, à Bordeaux où s'est replié le gouvernement, François d'Astier reçoit un accueil favorable de Georges Mandel, ministre de l'Intérieur, qui souhaite lui aussi poursuivre la lutte. Mais le lendemain, la démission de Paul Reynaud, président du Conseil, aussitôt remplacé par le maréchal Pétain, donne la victoire aux partisans de l'armistice. Pétain constitue alors un nouveau gouvernement dans lequel Darlan est nommé ministre de la Marine. Ce volte-face de Darlan, François d'Astier le subit de plein fouet lors d'une nouvelle rencontre qui a lieu le 17 juin: "Comme le général d'Astier lui rappelait leur projet commun de continuer la lutte et lui demandait d'en poursuivre l'exécution, l'amiral lui répondit qu'il n'en était plus question. Et comme le général, n'en croyant pas ses oreilles, insistait: "Mais amiral, hier encore vous me disiez..." Darlan coupa d'un cynique: "Hier, oui. Aujourd'hui, je suis ministre." (Mario Faivre. Le chemin du Palais d'été. Régirex, 1982.)"
Mais Darlan ne s'en tient pas là: François d'Astier est relevé de son commandement et le général Pujo, le nouveau ministre de l'Air, menace de le faire arrêter s'il ne se soumet pas aux nouvelles autorités et le somme de se rendre à Rabat pour y prendre le commandement de la région aérienne du Maroc, une manière de l'éloigner.


faudrait peut être se documenter
avatar
roltanguy
Sous-lieutenant
Sous-lieutenant

Nombre de messages : 186
Age : 69
Localisation : fontainebleau 77
Date d'inscription : 01/05/2008

Revenir en haut Aller en bas

Re: Le Sabordage de la plus puissante flotte au monde

Message  Vian le Sam 17 Jan 2009, 11:30 pm

roltanguy a écrit:
Vian a écrit:Jamais, l'idée a été de se voiler la face sur ce qui est arrivé, mais si l'on comprend ce qui c'est passé et pourquoi des hommes aussi intègres que Pétain, Auphan, Marquis ainsi que De Laborde (et même Darlan au début, rappelons que l'ordre d'inactivitée et de sabordage vient de lui) ces amiraux, ont tous pris le mauvais chemin et se sont tous corrompus. Comment nous, simples citoyens pourrions-nous avoir la prétention d'être meilleurs ??

Et pourtant, ce sont bien des marins du Strasbourg qui le 11 lorsque l'ordre fut donné de mettre "bas les feux" scandèrent à l'adresse de Laborde : " Appareillage, appareillage, Vive De Gaulle"

ouh là faudrait peut être pas trop pousser enérvé

intégre un Pétain? qui signe les déportations les condamnations à mort !

INtègre un Darlan ? ton Darlan c'est çà !

Le projet de François d'Astier est accueilli avec enthousiasme par Darlan qui lui dit: "Une capitulation serait une abdication honteuse. Pour ma part, j'ai déjà donné mes ordres, et quoi qu'il arrive, la flotte française continuera à se battre, dût-elle le faire sous pavillon britannique. (Général d'Astier de La Vigerie. Le ciel n'était pas vide.Julliard, 1952.)".
Dans la nuit du 14 au 15 juin, François d'Astier revoit l'amiral Darlan à Montbazon. Celui-ci lui confirme son appui. L'amiral Auphan, aide de camp de Darlan, se souvient de cette rencontre: "Le général d'Astier de La Vigerie arriva à notre P.C., demandant à voir Darlan en personne. Très excité, il voulait faire passer la flotte en dissidence. Je crois bien que c'est la seule fois de la guerre où l'on ait réveillé le patron. (Amiral Auphan. L'honneur de servir. Paris, France-Empire, 1978.)".
Au cours de la journée du 15 juin, à Bordeaux où s'est replié le gouvernement, François d'Astier reçoit un accueil favorable de Georges Mandel, ministre de l'Intérieur, qui souhaite lui aussi poursuivre la lutte. Mais le lendemain, la démission de Paul Reynaud, président du Conseil, aussitôt remplacé par le maréchal Pétain, donne la victoire aux partisans de l'armistice. Pétain constitue alors un nouveau gouvernement dans lequel Darlan est nommé ministre de la Marine. Ce volte-face de Darlan, François d'Astier le subit de plein fouet lors d'une nouvelle rencontre qui a lieu le 17 juin: "Comme le général d'Astier lui rappelait leur projet commun de continuer la lutte et lui demandait d'en poursuivre l'exécution, l'amiral lui répondit qu'il n'en était plus question. Et comme le général, n'en croyant pas ses oreilles, insistait: "Mais amiral, hier encore vous me disiez..." Darlan coupa d'un cynique: "Hier, oui. Aujourd'hui, je suis ministre." (Mario Faivre. Le chemin du Palais d'été. Régirex, 1982.)"
Mais Darlan ne s'en tient pas là: François d'Astier est relevé de son commandement et le général Pujo, le nouveau ministre de l'Air, menace de le faire arrêter s'il ne se soumet pas aux nouvelles autorités et le somme de se rendre à Rabat pour y prendre le commandement de la région aérienne du Maroc, une manière de l'éloigner.


faudrait peut être se documenter

oui, effectivement, tout le monde peut se rendre compte à quel point je ne me suis que peu documentée, surtout dans mon premier post...

Et oui, le vaincoeur de Verdun peut-être qualifié "d'intègre" car on ne devient pas Maréchal de France par hasard...
Et même observation pour l'Amiral Darlan, on ne devient pas amiral sans être un minimum intègre...
avatar
Vian
Général de Brigade
Général de Brigade

Nombre de messages : 828
Age : 34
Localisation : Brest
Date d'inscription : 19/07/2007

Revenir en haut Aller en bas

Re: Le Sabordage de la plus puissante flotte au monde

Message  ghjattuvolpa* le Dim 18 Jan 2009, 12:28 am

Darlan se baptisera lui-même le marin le plus pistonné de France...
avatar
ghjattuvolpa*
Police militaire (Modérateur)
Police militaire (Modérateur)

Nombre de messages : 1283
Date d'inscription : 18/06/2008

Revenir en haut Aller en bas

Re: Le Sabordage de la plus puissante flotte au monde

Message  Ming le Dim 18 Jan 2009, 12:32 am

Du calme je vous prie. Il serait difficile compte tenu de la carrière des deux personnages historiques de placer un jugement net et tranché. Le problème de Darlan est probablement d'avoir trop pensé à la souveraineté française, alors que les temps étaient à l'alliance. Malheureusement la souveraineté française était perdue depuis belle lurette (depuis que la voix de la collaboration fut choisie) et le patriotisme franco français devient un véritable paravent, qui s'écroula lorsque les allemands franchirent la ligne de démarcation. LA souveraineté française, c'est d'une manière certaine ce que reportait le plus intelligent de tous les orateurs de Vichy, Philippe Henriot. Son discours se tient, notamment en termes patriotiques, et on ne peut pas nier qu'il a du faire réfléchir plus d'un français à cette époque :

"On nous dit que nous ne sommes pas des patriotes parce que nous acceptons la collaboration avec l'Allemagne, parce que nous pensons là qu'il y a une opération européenne indispensable [...] on nous dit que nous sommes pas des patriotes nous qui acceptons le fait de la défaite nous qui en avons le coeur aussi meurtri et aussi déchiré que vous, qui entendons à partir de là courageusement remonter et avec des méthodes françaises sous des chefs français pour assurer un relèvement français, et c'est vous qui nous dites que nous ne sommes pas des patriotes, vous qui avez tellement perdu la foi en votre patrie que vous ne comptez plus sur l'étranger pour vous rapporter ce qu'elle a perdu" -discours de Lille de P. Henriot-.

En ce qui concerne Darlan, la souveraineté française a pris tout son sens lorsque la Royal Navy est intervenue à Mers El Kébir pour empêcher la flotte française de tomber dans les mains allemandes. Au sommet de sa colère, Darlan ordonna alors à d'Astier d'organiser une expédition punitive sous la forme du bombardement de Gibraltar. Je crois donc que si l'entention de Darlan à la base était de continuer la lutte, il a rapidement viré à un point de vue leurré, celui d'une France encore souveraine. Il importe de considérer Mers El Kébir à ce moment là, parce qu'il y a lieu de penser que c'est probablement ce qui a fait sauter le dernier verrou ou la dernière croyance qu'il avait par rapport à la poursuite de la lutte aux côtés des britanniques. Il s'est rapidement rendu compte que d'une manière ou d'une autre il n'aurait probablement d'autre choix que de rejoindre Vichy à plus ou moins long terme. Et il ne faut pas oublier par ailleurs que Vichy a longtemps été considéré comme le gouvernement français par excellence par les américains, qui ne voyaient en de Gaulle qu'une espèce de marionnette excentrique. Darlan en a d'ailleurs usé et abusé, puisqu'il était en contact presque permanent avec les américains.
De Gaulle a du lutter à la sueur de son front pour être reconnu en tant que tel, jusqu'au bout puisque si vous ne le savez pas, il a un temps été question qu'une équipe américaine assure un gouvernement de transition en France à la libération. Qui plus est il se peut fort que Darlan ait eu des ambitions politiques, qu'il se soit également fait intoxiquer avec un beau discours...
Ce sont une partie des raisons qui me font penser qu'aller en GB pour rejoindre et se mettre sous les ordres d'un simple général à deux étoiles me paraît impossible, à plus forte raison si l'on considère la dissenssion qui exista entre Giraud et de Gaulle, il y aurait donc forcément eu matière à empoigne entre Darlan et de Gaulle. Encore aurait-il fallu qu'il s'y rende avec au moins une partie de la flotte, ce qui est une autre histoire.

_________________


Patrie, Courage, Foi. Regarde Saint Michel et saute rassuré.

Wenn de net wellcht metkommen, los es stehn !

Membre du club des survivants du péril thaïlandais, du canon de 88 sulfateur de l'infâme colonel Olrik (rebus: oui russe, non russe, liquide, vomi)

Clairement, je suis ami avec les touffes

http://pbycatalina.wordpress.com

http://thehighflight.wordpress.com/
avatar
Ming
Général (Administrateur)
Général (Administrateur)

Nombre de messages : 5777
Age : 45
Localisation : MingLouffie occidentale
Date d'inscription : 04/10/2007

Revenir en haut Aller en bas

Re: Le Sabordage de la plus puissante flotte au monde

Message  roltanguy le Dim 18 Jan 2009, 1:02 pm

Ming a écrit:Du calme je vous prie. Il serait difficile compte tenu de la carrière des deux personnages historiques de placer un jugement net et tranché. Le problème de Darlan est probablement d'avoir trop pensé à la souveraineté française, alors que les temps étaient à l'alliance. Malheureusement la souveraineté française était perdue depuis belle lurette (depuis que la voix de la collaboration fut choisie) et le patriotisme franco français devient un véritable paravent, qui s'écroula lorsque les allemands franchissèrent la ligne de démarcation. LA souveraineté française, c'est d'une manière certaine ce que reportait le plus intelligent de tous les orateurs de Vichy, Philippe Henriot. Son discours se tient, notamment en termes patriotiques, et on ne peut pas nier qu'il a du faire réfléchir plus d'un français à cette époque :

"On nous dit que nous ne sommes pas des patriotes parce que nous acceptons la collaboration avec l'Allemagne, parce que nous pensons là qu'il y a une opération européenne indispensable [...] on nous dit que nous sommes pas des patriotes nous qui acceptons le fait de la défaite nous qui en avons le coeur aussi meurtri et aussi déchiré que vous, qui entendons à partir de là courageusement remonter et avec des méthodes françaises sous des chefs français pour assurer un relèvement français, et c'est vous qui nous dites que nous ne sommes pas des patriotes, vous qui avez tellement perdu la foi en votre patrie que vous ne comptez plus sur l'étranger pour vous rapporter ce qu'elle a perdu" -discours de Lille de P. Henriot-.

En ce qui concerne Darlan, la souveraineté française a pris tout son sens lorsque la Royal Navy est intervenue à Mers El Kébir pour empêcher la flotte française de tomber dans les mains allemandes. Au sommet de sa colère, Darlan ordonna alors à d'Astier d'organiser une expédition punitive sous la forme du bombardement de Gibraltar. Je crois donc que si l'entention de Darlan à la base était de continuer la lutte, il a rapidement viré à un point de vue leurré, celui d'une France encore souveraine. Il importe de considérer Mers El Kébir à ce moment là, parce qu'il y a lieu de penser que c'est probablement ce qui a fait sauter le dernier verrou ou la dernière croyance qu'il avait par rapport à la poursuite de la lutte aux côtés des britanniques. Il s'est rapidement rendu compte que d'une manière ou d'une autre il n'aurait probablement d'autre choix que de rejoindre Vichy à plus ou moins long terme. Et il ne faut pas oublier par ailleurs que Vichy a longtemps été considéré comme le gouvernement français par excellence par les américains, qui ne voyaient en de Gaulle qu'une espèce de marionnette excentrique. Darlan en a d'ailleurs usé et abusé, puisqu'il était en contact presque permanent avec les américains.
De Gaulle a du lutter à la sueur de son front pour être reconnu en tant que tel, jusqu'au bout puisque si vous ne le savez pas, il a un temps été question qu'une équipe américaine assure un gouvernement de transition en France à la libération. Qui plus est il se peut fort que Darlan ait eu des ambitions politiques, qu'il se soit également fait intoxiquer avec un beau discours...
Ce sont une partie des raisons qui me font penser qu'aller en GB pour rejoindre et se mettre sous les ordres d'un simple général à deux étoiles me paraît impossible, à plus forte raison si l'on considère la dissenssion qui exista entre Giraud et de Gaulle, il y aurait donc forcément eu matière à empoigne entre Darlan et de Gaulle. Encore aurait-il fallu qu'il s'y rende avec au moins une partie de la flotte, ce qui est une autre histoire.

c'est avec çà :

Et oui, le vaincoeur de Verdun peut-être qualifié "d'intègre" car on ne devient pas Maréchal de France par hasard...
Et même observation pour l'Amiral Darlan, on ne devient pas amiral sans être un minimum intègre...
_________________

que çà marche pas

c'est la litanie de la demande de réhabilitation de petain et de sa clique à la mode passée présente et à venir.
A quand le défilé de la garde républicaine devant le tombeau ?
je ne cautionne pas en ne répondant pas je suis écoeuré.
avatar
roltanguy
Sous-lieutenant
Sous-lieutenant

Nombre de messages : 186
Age : 69
Localisation : fontainebleau 77
Date d'inscription : 01/05/2008

Revenir en haut Aller en bas

Re: Le Sabordage de la plus puissante flotte au monde

Message  roltanguy le Dim 18 Jan 2009, 1:12 pm

mais j'ai bien noté qu'il était parfaitement documenté!

ce qui me gêne d'autant moins pour dire ce que j'en pense .


Discours d'Hubert MASSOL
Secrétaire Général de l’ADMP
Cauchy 22 avril 2006

<BLOCKQUOTE>

Chers amis,
Nous voici réunis comme tous les ans à Cauchy-à-la-Tour dans la ferme natale du Maréchal Pétain. Notre Association était déjà là en 1956, pour commémorer le centième anniversaire de sa naissance, nous sommes toujours là en 2006 pour en célébrer le 150ème anniversaire, et nous serons encore là en 2056, du moins nos descendants, pour rendre hommage à Philippe Pétain, Maréchal de France, vainqueur de Verdun, chef de l’Etat français, en espérant que, d’ici là, les Français se soient réhabilités en rendant son honneur au prisonnier de l’Ile d’Yeu.
Notre Association, fondée en 1951, à la mort du Maréchal sous le haut patronage du Général Weygand, présidée par des personnalités de premier plan que vous connaissez tous, peut-être fière de l’action qu’elle mène depuis 55 ans pour la réhabilitation de Philippe Pétain.
Soixante ans après le procès du Maréchal, cette longue page d’Histoire qui va de 1914 à 1945 continue de s’écrire et n’est pas encore tournée. L’ADMP, confortée et je dirai même légitimée, s’il en était besoin, par le jugement de la cour européenne de Strasbourg, du 23 Septembre 1998, poursuit son combat pour la vérité et la justice, malgré les attaques perfides des tenants de l’Histoire officielle et de la Pensée unique.
Cependant un vent de révisionnisme, au sens étymologique, semble souffler sur les esprits contemporains qui n’acceptent plus de penser en noir et blanc. L’opinion accepte de moins en moins la politisation de la mémoire et la culpabilisation du Peuple français. Elle rejette avec force cette tendance à l’aliénation des esprits qui conduit à une repentance unilatérale. Ce détournement de la Mémoire qui est une falsification inacceptable de notre Histoire, suscite néanmoins quelques réactions inattendues chez certains historiens ou intellectuels conformistes qui se sont élevés contre les lois liberticides qui régissent l’enseignement officiel.
Ils dénoncent la réécriture de l’histoire imposée et ont signé une pétition pour l’abrogation des articles de loi contraignant la recherche et l’enseignement de cette discipline.
Avec toutes les réserves que l’on peut apporter à cette première prise de conscience de ces historiens installés dans le système, on ne peut que les encourager à persévérer et à revoir leur copie concernant la personne et l’œuvre du Maréchal. Qu’ils rejoignent ceux qui, en leur âme et conscience, au-delà des idéologies, n’ont cessé d’écrire l’Histoire à l’endroit : ISORNI, REMY, PEDRONCINI, DREYFUS, Gal LE GROIGNEC… et bien d’autres.

Nous commémorons également en cette année 2006 le 90ème anniversaire de la Bataille de Verdun, dont le nom restera éternellement attaché à la personne du Maréchal Pétain.
Or malgré toutes les célébrations officielles prévues, les émissions de radio et de télévisions, les livres consacrés à cet évènement historique ou les nombreux articles de presse, le nom du Maréchal est occulté ou son rôle est fielleusement minoré.
Nous savons pourtant comme tous les gens intellectuellement honnêtes, que nul ne peut contester au Maréchal, son titre de « Vainqueur de Verdun ».
Aussi devons-nous, dans un premier temps, nous attacher à restaurer dans la mémoire collective, la place prépondérante et incontournable du général Pétain dans la victoire de 1918.
L’évocation ensuite du prestige du Maréchal, entre les deux guerres, la popularité dont il jouissait en France et dans le monde, doivent être rappelés à ceux qui ont la mémoire courte, de même que l’appel des politiciens impuissants au « plus prestigieux de nos chefs », après la défaite de 1940 pour lui refiler « l’ardoise de leurs erreurs », afin qu’il proclamât l’armistice.
Le Maréchal est un tout, on ne, on ne peut dissocier les périodes de sa vie dissocier les périodes de sa vie, de 14-18 et de 40-45.
Si Philippe Pétain fut glorieux en 14-18, il fut grand dans les années 40, où sacrifiant son prestige et sa tranquillité, après une vie bien remplie au service de la Patrie, il remit tout en question en acceptant de faire le don de sa personne à la France, pour atténuer son malheur.
Plus d’un demi-siècle a passé, la réconciliation européenne se concrétise péniblement, il reste à réaliser la réconciliation des Français, malgré les passions d’une minorité et l’hostilité des lobbies.
Il faut à côté du souvenir, privilégier le travail en profondeur dans la population et jusque dans les écoles. Il suffit d’actualiser notre discours et de moderniser notre action. Sans prosélytisme, sans sectarisme, mais fidèles à l’Histoire, il convient d’exposer les faits dans leur vérité, sans concession, car les faits sont têtus.
Les jeunes générations, malgré le décervelage auquel elles sont soumises, sentent confusément l’orientation mensongère de l’enseignement officiel, elles doutent et elles cherchent des repères solides que seul le passé peut fournir, car les PEUPLES SANS MEMOIRE SONT DES PEUPLES SANS AVENIR.
Alors Mesdames et Messieurs, chers amis, ne désespérons pas de l’avenir « le désespoir en Politique est une sottise » disait le Maître de Martigues et la Défense du Maréchal Pétain et des valeurs qu’il incarne est politique, au sens noble du terme.
Notre association, par son existence même et par son action apporte sa contribution au rétablissement de la vérité historique et par conséquent à la réhabilitation du Maréchal.
Si Jacques CHIRAC était un grand Président et qu’il veuille terminer son quinquennat en beauté en laissant son nom dans l’Histoire, qu’il tienne sa promesse de faire des obsèques nationales au denier des Poilus à Notre-Dame de Lorette, et qu’il conduise la dépouille de son chef, le Maréchal Pétain dans l’ossuaire de Douaumont où sa place est réservée.
Le rêve passe… mais l’espoir demeure et le combat continue, malgré les falsificateurs de l’Histoire, les corrupteurs de la Mémoire et les complices « du mensonge qui nous a fait tant de mal ».
Notre réponse à tant d’ignominies ne doit pas être la résignation mais la volonté de rester dignes et confiants, car nous savons que la vérité ne peut être cachée éternellement. Un jour le Maréchal sera à Douaumont, selon sa volonté, et sa translation assurera devant l’Histoire, sa réhabilitation.
C’est la condition du rachat de la France et son unité nationale.
C’est à nous Maréchalistes de tenir bon, et de transmettre le flambeau.


Hubert MASSOL
</BLOCKQUOTE>
voilà pourquoi je ne suis pas d'accord

l'Histoire ne se répète jamais elle .............BALBUTIE

à quand sa descendance ?
avatar
roltanguy
Sous-lieutenant
Sous-lieutenant

Nombre de messages : 186
Age : 69
Localisation : fontainebleau 77
Date d'inscription : 01/05/2008

Revenir en haut Aller en bas

Re: Le Sabordage de la plus puissante flotte au monde

Message  Vian le Lun 19 Jan 2009, 12:45 am

Je pense que l'on peut conclure en reprenant la phrase de De Gaulle : "Pétain est un Grand homme qui est mort en 1925"...

Mais, je ne peut m'empêcher de penser, que peut-être, que contrairement à ce que l'on peut penser, et là attention, je ne m'avance pas en politique, que Pétain, par l'armistice qu'il a signé avec les allemands à préservé la vie de nombreux Français du fait de la fin des hostillités sur le territoire. Il a accepté la honte et le déshonneur pour ça je pense... ou alors, était-il trop obsédé par ses vieux fantômes de la première guerre qui l'ont empêché d'avoir l'esprit combatif...
Certainement, il y avait une meilleure voie, oui, je suis tout à fait d'accord, la collaboration était la pire chose que le gouvernement de Vichy ait pu faire...

Pour ce qui est de l'histoire, je vais juste citer cette phrase qui est écrite sur un mur au musée de la résistance (ou de la déportation ?) à Lyon : "ceux qui ne se souviennent pas de leur passé, se condamnent à le revivre..."
avatar
Vian
Général de Brigade
Général de Brigade

Nombre de messages : 828
Age : 34
Localisation : Brest
Date d'inscription : 19/07/2007

Revenir en haut Aller en bas

Re: Le Sabordage de la plus puissante flotte au monde

Message  roltanguy le Lun 19 Jan 2009, 12:24 pm

Vian a écrit:Je pense que l'on peut conclure en reprenant la phrase de De Gaulle : "Pétain est un Grand homme qui est mort en 1925"...

Mais, je ne peut m'empêcher de penser, que peut-être, que contrairement à ce que l'on peut penser, et là attention, je ne m'avance pas en politique, que Pétain, par l'armistice qu'il a signé avec les allemands à préservé la vie de nombreux Français du fait de la fin des hostillités sur le territoire. Il a accepté la honte et le déshonneur pour ça je pense... ou alors, était-il trop obsédé par ses vieux fantômes de la première guerre qui l'ont empêché d'avoir l'esprit combatif...
Certainement, il y avait une meilleure voie, oui, je suis tout à fait d'accord, la collaboration était la pire chose que le gouvernement de Vichy ait pu faire...

Pour ce qui est de l'histoire, je vais juste citer cette phrase qui est écrite sur un mur au musée de la résistance (ou de la déportation ?) à Lyon : "ceux qui ne se souviennent pas de leur passé, se condamnent à le revivre..."


entendu VIAN.

A+ Rol
avatar
roltanguy
Sous-lieutenant
Sous-lieutenant

Nombre de messages : 186
Age : 69
Localisation : fontainebleau 77
Date d'inscription : 01/05/2008

Revenir en haut Aller en bas

Re: Le Sabordage de la plus puissante flotte au monde

Message  ghjattuvolpa* le Lun 19 Jan 2009, 6:54 pm

Je crois qu'effectivement la collaboration a été l'erreur fondamentale de Vichy. Mais pouvait-il l'éviter? Tôt ou tard face au durcissement du conflit, les Allemands auraient pillé et exploité le pays. Et le gouvernement n'aurait pu réagir. Donc la politique d'armistice était vouée à l'échec car il ne fallait rien attendre des Allemands. Mais pouvait on le savoir à l'époque? La solution aurait été de continuer la lutte en Afrique du Nord et dans l'Empire comme les Belges et les Néerlandais, voire les Danois (Islande, Groenland).
avatar
ghjattuvolpa*
Police militaire (Modérateur)
Police militaire (Modérateur)

Nombre de messages : 1283
Date d'inscription : 18/06/2008

Revenir en haut Aller en bas

Re: Le Sabordage de la plus puissante flotte au monde

Message  Major cowburn le Lun 19 Jan 2009, 7:26 pm

Le problème est l'absence des politiques:Quand un émissaire anglais propose à Herriot ,qu'il finit par trouver dans un restaurant ,de partir pour l'Angleterre,il obtient comme réponse " Vous ne voyez pas que je suis en train de manger une tête de veau !!!! " Si Laval,Pétain, Allibert s'installent c'est qu'il y a trop de démissions chez les autres politiciens....

Major cowburn
Général de Division
Général de Division

Nombre de messages : 1140
Date d'inscription : 17/02/2008

Revenir en haut Aller en bas

Re: Le Sabordage de la plus puissante flotte au monde

Message  Franxerox le Jeu 12 Fév 2009, 9:58 pm

avatar
Franxerox
Adjudant
Adjudant

Nombre de messages : 86
Localisation : Remiremont (88)
Date d'inscription : 12/08/2006

Revenir en haut Aller en bas

Re: Le Sabordage de la plus puissante flotte au monde

Message  Laurent "Pink panth le Sam 07 Mar 2009, 3:16 pm

Vian a écrit:

('.....)
2°) pour ce qui est du "serment", ce sont les Allemands qui en sont à l'origine, et contrairement à ce que tu marque, le Capitaine de Vaisseau Pothuau ne refuse pas de prononcer ce serment, il dit juste que ce serment serait rompu à sa demande de mise à la retraite. Ce que De Laborde accepte.

Ceci est la version de Jean-Jacques Antier, dans La flotte se saborde Toulon, 1942.

Dans l'ouvrage de Henri Nogueres, Le suicide de la Flotte française à Toulon, Pothuau annonce que son serment ne peut être temporaire, puis Laborde lui demande de quitter son commandement

Version presque similaire chez Pierre Varillon, dans Le sabordage de la Flotte, :



Tous acceptèrent, à l'exception de deux d'entre eux, le capitaine de frégate Pothuau, commandant la 5e Division de contre-torpilleurs et le capitaine de corvette Du Garreau, qui demandèrent à réfléchir ; c'était bien explicable ; mais l'amiral leur fit observer qu'il avait besoin d'une réponse immédiate pour les raisons qu'il venait d'indiquer. Les deux officiers préférèrent résigner leurs commandements, dans lesquels ils furent remplacés aussitôt.
avatar
Laurent "Pink panth
Lieutenant-colonel
Lieutenant-colonel

Nombre de messages : 377
Date d'inscription : 12/07/2006

http://1dfl.francaislibres.net/

Revenir en haut Aller en bas

Re: Le Sabordage de la plus puissante flotte au monde

Message  Lee Enfield le Mar 31 Mar 2009, 11:27 am

Quand je lis ça, ça me fait peur ! :

Cependant, Pétain espèrera jusqu'au dernier moment que les Amiraux et officiers de marine lui déshobéïront, et qu'ils prendront l'initiative de l'appareillage. Mais dans la marine, un ordre reçu est sacré, il ne sera, comme promis au Maréchal et aux Allemands, rien tenté contre les Allemands...


Comment peut-on dire que Pétain espérait que la Marine allait déshobéir ! Lui qui tout au long de son "reigne" n'a fait que fustiger les "traitres" qui avaient pris les armes contre l'Allemand...


Lee Enfield

Lee Enfield
Caporal-chef
Caporal-chef

Nombre de messages : 35
Age : 47
Localisation : Lavaur (81)
Date d'inscription : 31/03/2009

Revenir en haut Aller en bas

Re: Le Sabordage de la plus puissante flotte au monde

Message  le ronin le Mar 31 Mar 2009, 12:51 pm

Bonjour Lee Enfied , il y a une rubrique intitulée "présentation des nouveaux membres " avant de commencer à poster , il serait bien que tu sacrifie à ce petit rituel qu'est la présentation des nouveaux membres je t'en remercie d'avance .

Amicalement, le ronin.


....Tout homme , une arme....

Semper fidelis.
avatar
le ronin
Police militaire (Modérateur)
Police militaire (Modérateur)

Nombre de messages : 3426
Age : 65
Localisation : Dans l'Hérault, cong!
Date d'inscription : 25/06/2008

Revenir en haut Aller en bas

Re: Le Sabordage de la plus puissante flotte au monde

Message  Lee Enfield le Mar 31 Mar 2009, 8:21 pm

oui, excuse moi, j'y vais, j'y cours, j'y vole... mort de rir gri

Lee Enfield
Caporal-chef
Caporal-chef

Nombre de messages : 35
Age : 47
Localisation : Lavaur (81)
Date d'inscription : 31/03/2009

Revenir en haut Aller en bas

Re: Le Sabordage de la plus puissante flotte au monde

Message  roltanguy le Mar 31 Mar 2009, 10:10 pm

pouce
Lee Enfield a écrit:Quand je lis ça, ça me fait peur ! :

Cependant, Pétain espèrera jusqu'au dernier moment que les Amiraux et officiers de marine lui déshobéïront, et qu'ils prendront l'initiative de l'appareillage. Mais dans la marine, un ordre reçu est sacré, il ne sera, comme promis au Maréchal et aux Allemands, rien tenté contre les Allemands...


Comment peut-on dire que Pétain espérait que la Marine allait déshobéir ! Lui qui tout au long de son "reigne" n'a fait que fustiger les "traitres" qui avaient pris les armes contre l'Allemand...


Lee Enfield


m^me si tu ne t'es pas encore présenté tu présentes des qualités lol!

mais oui marre de supputer sur les pensées du vieux débris qui protégeait en envoyant à la mort des femmes des enfants des vieillards de confession juive et les résistants lorsqu'ils n'étaient déjà pas morts sous la torture.
ce fut un traitre et un assassin
avatar
roltanguy
Sous-lieutenant
Sous-lieutenant

Nombre de messages : 186
Age : 69
Localisation : fontainebleau 77
Date d'inscription : 01/05/2008

Revenir en haut Aller en bas

Re: Le Sabordage de la plus puissante flotte au monde

Message  Vian le Lun 13 Avr 2009, 11:19 pm

j'ai juste envie de dire un truc pour conclure : Pétain, fut à une époque un grand homme, il fut "l'homme de Verdun", il à été promu Maréchal de France tout de même, ce qui, j'aimerais rappeler, est non un grade, mais une distinction. Pour cette raison, il faut avoir un peu de respect pour lui.
Maintenant, oui, il a eu tors en acceptant de déposer les armes face à hitler, oui, il a eu tors de s'engager sur la voie de la collaboration, mais on se rappelle plus facilement des mauvaises actions que des bonnes.
Je pense que ce ne doit pas être facille psychologiquement de savoir que l'on a envoyé des milliers de soldats à la mort, sur un seul ordre. il devait avoir de vieux démons biens tenaces et la perspective seule de les réveiller devait lui faire peur....
Qu'en dites vous ?
avatar
Vian
Général de Brigade
Général de Brigade

Nombre de messages : 828
Age : 34
Localisation : Brest
Date d'inscription : 19/07/2007

Revenir en haut Aller en bas

Re: Le Sabordage de la plus puissante flotte au monde

Message  Contenu sponsorisé


Contenu sponsorisé


Revenir en haut Aller en bas

Page 4 sur 7 Précédent  1, 2, 3, 4, 5, 6, 7  Suivant

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut

- Sujets similaires

 
Permission de ce forum:
Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum