Soldats Allemands exécutés par la Résistance

Page 1 sur 3 1, 2, 3  Suivant

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas

Soldats Allemands exécutés par la Résistance

Message  tecumseh le Lun 09 Fév 2009, 2:20 pm

Je suis tombé sur ce sujet par hasard. Vu le contexte (le retour de l'Armée Allemande en France), il m'a semblé intéressant. Je vous le livre in extenso, J'ai pas osé le charcuter.
" En septembre 1944, dans un village de Dordogne, la Résistance a exécuté en représailles 17 soldats allemands alors que les combats étaient terminés. Personne n'en avait jamais parlé
C'est un îlot préservé, des herbes folles en bordure d'un vaste champ où ruminent quelques vaches. Une trentaine de mètres carrés de bonne terre que personne n'a osé labourer depuis cinquante-neuf ans, de peur de remuer un mauvais souvenir. De peur de déterrer un secret collectif. Une tragédie passée sous silence, survenue peu après la libération du Périgord, à Saint-Julien-de-Crempse (Dordogne), en septembre 1944.

Le 4 novembre, des employés d'une association mandatée par l'Etat allemand doivent venir, avec la bénédiction du maire, retourner le champ. Ils vont exhumer les restes de 17 soldats allemands qui avaient été fusillés par des résistants, alors que les combats avaient cessé, qu'ils s'étaient rendus et qu'on leur avait promis d'être traités en prisonniers de guerre. Des représailles de ce type, il y en a eu d'autres. Mais personne n'a jamais parlé de cette affaire, dont on ne trouve mention ni dans les récits d'époque ni dans les archives locales. Nul n'aurait levé ce tabou sans la persévérance d'un homme, Emile Guet, qui se bat depuis plus d'un demi-siècle pour rendre leur dignité à ces morts et éteindre la colère qui l'envahit chaque fois qu'il repense à cette histoire.

Le 9 août 1944, plusieurs centaines de soldats allemands et cosaques, à cheval ou en véhicules blindés, appartenant probablement à l'Ostbataillon n° 799, encerclent le village de Saint-Julien, pour attaquer un groupe de 80 résistants. Les maquisards, commandés par le futur général Santrailles, alias «Joseph», et Lucien Marcou, dit «Regain», perdent neuf des leurs au combat. Mais les soudards allemands n'en restent pas là. Dans les maisons du centre-bourg, ils raflent 17 hommes, de 18 à 80 ans. Presque aucune famille n'est épargnée. Après avoir creusé leur propre tombe, 11 villageois sont fusillés dans un champ, les six autres dans les sous-bois. Parmi les victimes, Georges Roques, instituteur et secrétaire de mairie, qui avait inscrit sur son tableau noir: «Tant de fleurs ont poussé sur les chemins de France.» Quelques semaines plus tard, 17 soldats allemands sont fusillés et enterrés dans le même champ. OEil pour oeil. «Je n'ai jamais admis que la parole donnée à ces soldats ait été trahie, insiste Emile Guet. Ces types-là n'appartenaient même pas à une unité combattante.»

Emile, 82 ans, est un homme de mémoire. Un militaire en retraite qui conserve soigneusement ses documents d'époque dans des pochettes plastifiées. Il se souvient d'abord de son propre passé: le 6 juin 1944, il a participé, dans le sud de la Dordogne, à la création d'un maquis, le groupe de combat Ponton-Martin, commandé par André Bonnamy, membre du Bureau central de renseignement et d'action (BCRA), parachuté de Londres l'année précédente. Deux mois plus tard, le 24 août 1944, à Castillon-la-Bataille (Gironde), 82 soldats allemands d'une unité de transmissions se rendent à ces maquisards, avec la garantie d'être bien traités. «C'est moi qui les ai convoyés, le jour même, en camions à gazogène, à la caserne Davoust, à Bergerac, raconte-t-il. Nous les avons remis à un groupe de FFI qui s'y était installé.» Emile Guet repart. Pour lui, la guerre se poursuit jusqu'en 1945. A son retour au pays, des camarades de combat chuchotent: «Des Allemands de la caserne Davoust ont été fusillés à Saint-Julien.»

Dès lors, l'ancien résistant n'a de cesse de faire la lumière sur cette affaire. Il informe la presse locale, multiplie les courriers aux associations d'anciens combattants afin de réclamer une «sépulture digne (...) pour ces soldats, qui furent, au mépris des lois et usages de guerre, fusillés on ne sait à quel titre, alors que les actions de combat étaient terminées depuis le 21 août 1944». Aucun officiel ne lui répond. En 1986, puis de nouveau en 2003, il contacte le Volksbund Deutsche Kriegsgräberfürsorge (VDK), service chargé de l'entretien des sépultures militaires allemandes. Cette association gère 16 cimetières en France, où reposent plus de 250 000 soldats. «Près de 15 000 combattants de la Seconde Guerre mondiale ont disparu en France», explique Julien Hauser, conservateur du cimetière militaire allemand de Berneuil (Charente-Maritime). Périodiquement, on lui signale l'existence présumée de soldats inhumés à la sauvette (voir L'Express n° 2726). Le 31 juillet dernier, Julien Hauser, accompagné d'Emile Guet, se rend à Saint-Julien-de-Crempse pour solliciter l'autorisation de procéder aux fouilles.

Le village de 171 âmes, niché entre châtaigneraies et vignobles, vit encore dans le souvenir de ses 17 habitants assassinés. Impossible d'arpenter les rues sans tomber sur un lieu de mémoire. Près de la place du 9-Août-1944, le monument aux morts égrène le nom des martyrs. Un drapeau français orne le carré mortuaire où ils sont enterrés. Les murs de la salle de la mairie, où l'on faisait la classe jusqu'en 1975, sont couverts de documents rappelant le drame: une photo de l'instituteur fusillé, la proclamation de la IVe République dans les derniers jours d'août 1944, la croix de guerre attribuée à la commune... Pas un mot, évidemment, sur les 17 Allemands. Mais le maire, Yves Blondit, élu en 1997, veut crever l'abcès: «Lorsque le VDK nous a contactés, ce fut un soulagement. Ce tabou n'encombrera plus le village.» Quelques habitants auraient préféré que l'on ne revienne plus sur cette affaire. «A quoi ça sert? Qu'est-ce qu'on va pouvoir dire pour justifier cette histoire?» se sont inquiétés certains. «Il n'y a rien à justifier, il faut le faire», tranche Yves Blondit.

«C'était une vengeance absurde»

A Saint-Julien, tout le monde, hormis les nouveaux habitants, connaissait cet épisode. Mais rares sont ceux qui y ont assisté et qui acceptent d'en parler. André Parvieux, agriculteur en retraite, avait 11 ans à l'époque. Il était enfant de choeur. «C'était un dimanche, avant la messe. Des maquisards, extérieurs au village, sont venus chercher le prêtre, raconte-t-il pour la première fois, la gorge nouée. L'abbé Leblanc a donné l'extrême-onction aux Allemands... Après, il a béni les corps.» Il poursuit: «C'était une vengeance absurde, avec des victimes innocentes une fois de plus. Maintenant que le secret est percé, autant que les choses aillent vite.» Au hameau de Roumagère, Odette Murat, 84 ans, se souvient, elle aussi: «Nous étions bouleversés de voir ces soldats apeurés. Mon père, qui travaillait dans le champ à côté, est parti pour ne pas assister à ça. Personne n'en a parlé à l'extérieur du village. On n'était pas fiers.»

Une question ne trouvera probablement jamais de réponse: qui a ordonné et commis l'exécution des soldats allemands? Des membres du maquis attaqué le 9 août? Ou un autre groupe désireux de se «montrer», en recourant à des représailles sanglantes? L'historien Pierre Laborie, spécialiste de la période, replace l'épisode dans son contexte historique: «A la Libération, la Dordogne était l'un des départements français concentrant tous les facteurs susceptibles de déboucher sur de terribles règlements de comptes: des maquis très nombreux (une soixantaine), parfois concurrents et adeptes, pour certains, d'une culture de la violence; mais aussi la tentation d'exercer des représailles à la suite des exactions commises dans les environs par la division Brehmer, la Panzerdivision Das Reich [responsable des massacres de Tulle et d'Oradour-sur-Glane] et la Légion nord-africaine, encadrée par des miliciens.»

L'opération d'exhumation du 4 novembre, l'une des plus importantes que le VDK ait menées ces trente dernières années, ne donnera lieu à aucune manifestation officielle dans le village. Mais un prêtre viendra bénir les restes des dépouilles déterrées. Celles-ci seront ensuite transférées au cimetière militaire allemand de Berneuil et inhumées le 16 novembre, journée nationale du deuil en Allemagne. Un dimanche. De paix retrouvée, cette fois."
avatar
tecumseh
Général de Brigade
Général de Brigade

Nombre de messages : 866
Age : 50
Localisation : Douala, Cameroun
Date d'inscription : 21/01/2009

http://www.cafradcam.org (en cours d'actualisation)

Revenir en haut Aller en bas

Re: Soldats Allemands exécutés par la Résistance

Message  naze le Lun 09 Fév 2009, 6:04 pm

Sujet intéressant merci tecumseh ;)

naze
Capitaine
Capitaine

Nombre de messages : 269
Age : 24
Localisation : Le Mans
Date d'inscription : 25/01/2009

Revenir en haut Aller en bas

Re: Soldats Allemands exécutés par la Résistance

Message  riderdigeste le Mar 10 Fév 2009, 7:23 pm

clin doeil gri merci pour ces infos; j'ignorais cela.
avatar
riderdigeste
Colonel
Colonel

Nombre de messages : 617
Localisation : Le Plat pays (BW)
Date d'inscription : 31/05/2008

Revenir en haut Aller en bas

Re: Soldats Allemands exécutés par la Résistance

Message  Cyclick le Mer 11 Fév 2009, 9:03 pm

Merci pour cette histoire, triste. Il est bien évident que la Seconde Guerre Mondiale est truffée d'anecdotes de ce genre, le peuple ayant souffert, et cherchant vengeance... maleureu gri

Ont-ils eu raison d'agir ainsi, de se venger ? Difficile de répondre d'un premier jet à cette question... La réflexion est de mise.
avatar
Cyclick
Lieutenant
Lieutenant

Nombre de messages : 207
Localisation : Canada
Date d'inscription : 22/09/2006

Revenir en haut Aller en bas

Re: Soldats Allemands exécutés par la Résistance

Message  naze le Mer 11 Fév 2009, 10:44 pm

riderdigeste a écrit:clin doeil gri merci pour ces infos; j'ignorais cela.

Moi je savais que les résistants etaient sans pitié envers les soldats de la Wehrmacht mais ce sujet est vraiment très intéressant pour en apprendre encore plus .

naze
Capitaine
Capitaine

Nombre de messages : 269
Age : 24
Localisation : Le Mans
Date d'inscription : 25/01/2009

Revenir en haut Aller en bas

Re: Soldats Allemands exécutés par la Résistance

Message  tecumseh le Jeu 12 Fév 2009, 8:47 am

riderdigeste a écrit:clin doeil gri merci pour ces infos; j'ignorais cela.
La WW II est truffée d'histoires comme celle-là, malheureusement: Tout n'a pas été uniformément noir ou blanc. Elles ressurgissent de temps à autre-souvent longtemps après- pour nous rappeller qu'en période de crise, l'Homme est capable du meilleur comme du pire maleureu gri .
avatar
tecumseh
Général de Brigade
Général de Brigade

Nombre de messages : 866
Age : 50
Localisation : Douala, Cameroun
Date d'inscription : 21/01/2009

http://www.cafradcam.org (en cours d'actualisation)

Revenir en haut Aller en bas

Re: Soldats Allemands exécutés par la Résistance

Message  boum147 le Sam 21 Mar 2009, 10:28 pm

c'est fort interessant...il ya eu d'autre cas comme sa ?????
avatar
boum147
Caporal
Caporal

Nombre de messages : 14
Age : 35
Localisation : saida-algerie
Date d'inscription : 29/06/2008

Revenir en haut Aller en bas

Re: Soldats Allemands exécutés par la Résistance

Message  lansquenet le Mer 13 Mai 2009, 9:36 pm

......et c'est pour cela que "certains" archives restent fermés a triple tour au dela des delais legales, le futur nous apprendra encore des bien bonnes(si ce n'est pas etouffé par des "bien-pensants")
avatar
lansquenet
Caporal-chef
Caporal-chef

Nombre de messages : 32
Age : 60
Localisation : bourgogne profonde
Date d'inscription : 11/05/2009

Revenir en haut Aller en bas

Re: Soldats Allemands exécutés par la Résistance

Message  Phil642 le Mer 13 Mai 2009, 9:46 pm

Ce un cas typique de ce genre d'évènement regrettable où la population ayant souffert quatre années durant s'est vue donner la possibilité d'une vegeance inique alors que la force changeait de camp, c'est la même chose qu'il s'est passée avec l'épuration et les femmes tondues.

Ceci dit, il est également notable que beaucoup de mouvements de résistances avaient leurs propres stalags et où la nourriture et l'hébergement offerts aux milliers de prisonniers était plus enviable pour ceux-ci que de continuer à se battre pour une cause d'avance perdue, tout en sachant que c'est la population qui payait l'alimentation.

Ce genre de camps ont flleuris tout le long de la frontière belgo française, aileurs je l'ignore.
avatar
Phil642
Général (Administrateur)
Général (Administrateur)

Nombre de messages : 7674
Age : 51
Localisation : La vie est Belge
Date d'inscription : 09/05/2006

Revenir en haut Aller en bas

Re: Soldats Allemands exécutés par la Résistance

Message  lansquenet le Mer 13 Mai 2009, 9:56 pm

Les mouvements de la resistance avaient leurs Stalags.... je ne savais pas cela!
me coucherais moins bête ce soir........
Merci, l'Admin'
avatar
lansquenet
Caporal-chef
Caporal-chef

Nombre de messages : 32
Age : 60
Localisation : bourgogne profonde
Date d'inscription : 11/05/2009

Revenir en haut Aller en bas

Re: Soldats Allemands exécutés par la Résistance

Message  Phil642 le Mer 13 Mai 2009, 10:42 pm

C'est avéré, il s'est même trouvé des Allemands prisonniers qui travaillaient docilement à l'entretient de ces camps et au pire des cas (pour l'empire hitlérien) rejoignaient la résistance, beaucoup ont été décorés par la suite par la France ou la Belgique.

Evidemment ils étaient très mal vus par les fanatiques de leur ancienne armée.

J'ai un exemple en mémoire mais le cas n'est pas isolé, d'un ss qui sauva le port de Bordeau rejoignant la résistance par la suite et qui fut décoré de l'Ordre des Compagnons de la Libération, on en parle en ces pages, je sais plus où, désolé.

L'exemple que je connais se déroula dans les Ardennes Franco-Belges et les témoins en furent les SAS Belges eux-mêmes très étonnés par l'organisation.

Il ne faut pas penser que les règles élémentaires de la guerre ne furent pas appliquées par la Résistance dès le moment où elle était considérée, du moins par les Alliés et par les Allemands qui en avaient marre, comme une armée identique aux autres.

Ce qui sous-entend le respect des règles en la matière de guerre.

La vengeance illimitée ne mène nulle part.

Phil


Dernière édition par Phil642 le Mar 09 Juin 2009, 3:35 pm, édité 1 fois
avatar
Phil642
Général (Administrateur)
Général (Administrateur)

Nombre de messages : 7674
Age : 51
Localisation : La vie est Belge
Date d'inscription : 09/05/2006

Revenir en haut Aller en bas

Re: Soldats Allemands exécutés par la Résistance

Message  Ethnan le Mar 09 Juin 2009, 1:12 pm

Le problème de ce type de vengeance est qu'elles sont bien souvent assez peu légitimes dans le sens où il s'agit rarement d'un combattant ayant perdu un membre de sa famille qui se venge sur un soldat allemand de l'unité responsable de cette mort. Les derniers jours de la guerre ont vu "fleurir" des résistants, qui, n'ayant pas eu beaucoup d'action d'éclat en trois jours de résistance, s'achetaient une légitimité à coup d'exécutions sommaires. J'admire les Résistants, tout en me gardant d'affirmer que j'aurais fait pareil, j'essaie de ne pas juger les "collabos" occasionnels, tout en me gardant de dire que je l'aurais jamais fait, mais les "résistants de la dernière minute", ça craint...
avatar
Ethnan
Caporal
Caporal

Nombre de messages : 17
Age : 33
Localisation : Alsace
Date d'inscription : 10/11/2007

Revenir en haut Aller en bas

Re: Soldats Allemands exécutés par la Résistance

Message  Invité le Sam 06 Fév 2010, 3:12 pm

D'ou l'exercrable réputation des résistants chez les allemands...appellés comme en urss 'partisanen'. Ils ne se rendaient qu'aux armées légales, normalement.

Invité
Invité


Revenir en haut Aller en bas

Stalag de la résistance

Message  piot1968 le Sam 06 Fév 2010, 5:28 pm

Comment en savoir plus sur ce sujet?
Pierre
avatar
piot1968
Sous-lieutenant
Sous-lieutenant

Nombre de messages : 190
Age : 48
Localisation : Bully Les Mines
Date d'inscription : 19/12/2009

http://www.aikidolievin.com

Revenir en haut Aller en bas

Re: Soldats Allemands exécutés par la Résistance

Message  Briselance le Dim 21 Fév 2010, 10:16 am

Islaaamm a écrit:
riderdigeste a écrit:clin doeil gri merci pour ces infos; j'ignorais
cela.

Moi je savais que les résistants étaient sans
pitié envers les soldats de la Wehrmacht mais ce sujet est vraiment très
intéressant pour en apprendre encore plus .

ça me rappelle un reportage que j'ai vu, il y a quelques années
maintenant, sur la reddition, dans la sud de la France, de la colonne ou
du Kampfgruppe - appelez ça comme vous le voudrez - commandé(e) par le
Général de brigade Botho Henning Elster.
Il a été nommé officier responsable des dernières unités Allemandes
remontant du sud aquitain, ce qui l'a amené, lui, général d'infanterie, à
commander des membres des autres branches des forces armées Allemandes
(Panzerwaffe, Luftwaffe, Kriegsmarine, et j'en oublie sans doute),
privés de leur équipements et de leurs véhicules habituels par les
bombardements des aviations Alliées, les sabotages des F.F.I., etc. et
forcés, en conséquence, à prendre des fonctions de fantassins.

Il a insisté, auprès des commandants Américains auxquels il s'est rendu,
pour que les forces sous son commandement puissent garder l'intégralité
de leurs armements jusqu'au lieu de leur reddition, quand ils seraient
sous la garde et la protection des forces Américaines, de manière à
dissuader - je cite - les "résistants communistes" de les faire
prisonniers et de les exécuter.

D'ailleurs, dans ce reportage, un vétéran Américain a été interviewé et
s'est rappelé la surprise qu'il a eu - bien légitimement, d'ailleurs -
quand, étant parti avec quelques autres soldats U.S. à la rencontre
d'une partie de la "colonne Elster", il a trouvé, au détour d'un chemin,
un canon anti-aérien de 20 ou 37 mm, braqué dans sa direction, prêt au
tir, servants à leur postes.
Peu après, les soldats Allemands lui ont expliqué la présence de ce
"comité d'accueil" par la crainte qu'ils avaient de rencontrer des
maquisards communistes, comme je l'ai déjà dit plus haut.

C'est dire la réputation des "rouges" chez les "Feldgrauen".
avatar
Briselance
Général de Division
Général de Division

Nombre de messages : 1430
Age : 31
Localisation : France (59)
Date d'inscription : 05/04/2008

Revenir en haut Aller en bas

Re: Soldats Allemands exécutés par la Résistance

Message  dracir le Lun 22 Fév 2010, 11:26 am



Dur sujet que voilà , si on regarde le " troufion " de base qui se retrouve en France à faire la guerre alors qu'il se serait trouvé mieux chez lui parmi les siens et qu'on fusille ce soldat çà peut paraitre inhumain c'est certain , maintenant il faut aussi se mettre à la place d'une personne qui a vu quelqu'un de sa famille se faire tuer par les allemands

avatar
dracir
Général de Division
Général de Division

Nombre de messages : 1258
Age : 54
Localisation : Lévignac 31
Date d'inscription : 30/04/2009

Revenir en haut Aller en bas

Re: Soldats Allemands exécutés par la Résistance

Message  Invité le Mer 24 Fév 2010, 11:41 am

dracir a écrit:
Dur sujet que voilà , si on regarde le " troufion " de base qui se retrouve en France à faire la guerre alors qu'il se serait trouvé mieux chez lui parmi les siens et qu'on fusille ce soldat çà peut paraitre inhumain c'est certain , maintenant il faut aussi se mettre à la place d'une personne qui a vu quelqu'un de sa famille se faire tuer par les allemands
Et ce qu'il faut voir aussi c'est que ces résistans n'avait pas toujours les moyens pour garder des prisonniers (c'est à dire les nourrirs fournir des gardiens ect...) et pareil ces résistans ont vécu sous l'oppression allemande il n'ont donc pas le même rapport avec les soldats allemands que les GI's ou les tommy's. De plus "le simple trouffion" comme tu dis n'étaient pas toujours tout blancs non plus la wermacht a été comdamné pour crime de guerre...

Invité
Invité


Revenir en haut Aller en bas

Re: Soldats Allemands exécutés par la Résistance

Message  dracir le Jeu 25 Fév 2010, 11:03 am



Je n'ai pas vécu cette période donc je ne peux que supposer , toute l'armée allemande n'était pas toute blanche c'est certain , mais je ne pense pas que la majorité des soldats ont été des SS puissance , mais maintenant je peux me tromper

avatar
dracir
Général de Division
Général de Division

Nombre de messages : 1258
Age : 54
Localisation : Lévignac 31
Date d'inscription : 30/04/2009

Revenir en haut Aller en bas

Re: Soldats Allemands exécutés par la Résistance

Message  anthony le Jeu 25 Fév 2010, 5:29 pm

nombre soldats allemands n'etaient pas d'accords avec les idées du 3 riech !! j'en ai la preuve dans ma famille !!

anthony
Soldat 1ère classe
Soldat 1ère classe

Nombre de messages : 2
Age : 25
Localisation : FRANCE
Date d'inscription : 24/02/2010

Revenir en haut Aller en bas

Re: Soldats Allemands exécutés par la Résistance

Message  clem le bleu le Jeu 25 Fév 2010, 7:46 pm

Je suis entierement d accord avec toi tout les soldat allemand n etaient pas d accord avec les idées du 3 éme reich et n etaient pas non plus comme la waffen SS ma grand mere ayant vecu cette periode me dit tout le temps que les soldat de la wermacht pouvaient etre gentil surtout dans les campagne ma grand mere avait 12 ans lorsque les allemand etaient en france.
avatar
clem le bleu
Commandant
Commandant

Nombre de messages : 315
Age : 19
Localisation : normandie
Date d'inscription : 17/02/2010

Revenir en haut Aller en bas

Re: Soldats Allemands exécutés par la Résistance

Message  dracir le Dim 28 Fév 2010, 8:04 pm



C'est certain , il ne faut pas voir un SS dans chaque soldat

avatar
dracir
Général de Division
Général de Division

Nombre de messages : 1258
Age : 54
Localisation : Lévignac 31
Date d'inscription : 30/04/2009

Revenir en haut Aller en bas

possible

Message  breiz izel le Ven 18 Juin 2010, 8:43 pm

Les soldats allemands qui étaient à l' intérieur des terres, loin des combats n' étaient pas toujours des troupes mises en retraiit pour récupérer entre deux périodes au front, il y avait aussi des troupes avec une moyenne d' âge élevée.
Ce qui peut provoquer ce genre de massacres est la pression permanente exercée par l' occupant, les errements du gouvernement de vichy, les privations, le comportement des "collabos" et tout ce qui accompagne cet état de fait. A force d' exagérer, de faire bouillir les esprits, cela finit par exploser. Les caractères des plus faibles cèdent et les raisonnements deviennent expéditifs. A cela s' ajoute une rancoeur qui ne fait que s' aggraver au fil du temps, les plus patients finissent par craquer aussi. Les chefs allemands auraient dû y penser bien avant. Et pour beaucoup de vychistes, il y avait bien longtemps qu' ils avaient perdu tout sens de l' honneur, et le bon sens tout court.
Si la Libération avait eu lieu au bout d' une ou deux années d' occupation, il n' y aurait rien eu de tout cela. Au contraire, si elle était arrivé deux ou trois ans plus tard il est certain que tout ce qui était vaguement allemand ou collaborateur aura été exécuté immédiatement et sans aucun discernement.
Malheureusement, c' est humain.

breiz izel
Colonel
Colonel

Nombre de messages : 534
Age : 70
Localisation : France
Date d'inscription : 21/08/2009

Revenir en haut Aller en bas

Re: Soldats Allemands exécutés par la Résistance

Message  Bill Getz le Ven 18 Juin 2010, 11:32 pm

Lâché comme ça, le pavé apporte de l'eau au moulin de la dilution des atrocités des nazis.

Le quidam qui va lire ce texte sans connaître la complexité de cette période va en conclure :

A ces salauds de résistants sans parole et revanchards, les allemands ont bien fait de tous les fusillés à leurs captures.

La suite des réponses trop politiquement correct ne fait en rien blocage à cette conclusion.


On marche sur la tête... l'horreur d'une mort n'excelle pas celle de 10 ou 100 autres. Mais ce servir de ce triste exemple pour dédouanes les millions de morts engendré par un régime de sauvages.

Mais que cherche Emile Guet dans sa démarche, ou plutôt, vu le passé de l'homme - ces intentions sont sûrement plus louables, que cherche à prouver l'auteur (source ?) de ce texte.
Que l'on rend à ces soldats une sépulture digne est la moindre des choses, mais qui peut dire si ces hommes sont bien de gentils types des transmissions ?
Et même, n'ont ils pas endossé un uniforme ? Hitler n'est pas arrivé seul au pouvoir. Des allemands ont payé de leurs vies en essayant de sauver la dignité de leur pays, alors que les autres l'on tiré dans les ténèbres ou simple assisté d'un regard imbécile à la mise à mort de leur culture.

Pour moi, les persécutions, les représailles et les tortures qu'a fait endurer l'occupant à notre pays, se dédouanant de toute humanité, pardonnent cet affreux et rare comportement.
Le jeter en exemple, ne fait que le jeu des nostalgiques de la débauche du barbarisme et de la haine de l'autre !
avatar
Bill Getz
Major
Major

Nombre de messages : 136
Age : 32
Localisation : Sundgau
Date d'inscription : 19/05/2007

http://www.france-airsoft.fr

Revenir en haut Aller en bas

Soldats allemands exécutés par la Résistance

Message  breiz izel le Sam 19 Juin 2010, 10:30 am

Tout à fait d' accord,
j' ajoute qu' il y avait des précédents dans la mémoire collective. L' action des hulans de la guerre de 1870 ont marqué des familles pour des générations, l' hécatombe de la guerre 1914-1918 a saigné toutes les communes de France, des grandes villes au plus petit village. Voyez les murs de la galerie supérieure de la cour d' honneur des Invalides. Certaines plaques indiquent : à la mémoire des 1... morts de tel régiment ; autrement dit, tout le régiment. Un tel carnage ne s' efface pas avec une décision politique dans un bureau calfeutré.
Dans l' écrit précédent je donne seulement un avis. Si l' occupation n' avait duré qu' une ou deux années, la Libération aurait été rapide, mais avec peu de débordements. Au contraire, si elle avait duré plus de cinq années, la Libération aurait eté un véritable séïsme. tel, qu' à ce jour aucun révisionniste, aucun négationniste, s' ils existeraient, n' oseraient lever le petit doigt.
L' horreur du régime nazi que son gourou donnait pour millénaire n' aura de millénaire que le souvenir de crimes les plus barbares.

breiz izel
Colonel
Colonel

Nombre de messages : 534
Age : 70
Localisation : France
Date d'inscription : 21/08/2009

Revenir en haut Aller en bas

Re: Soldats Allemands exécutés par la Résistance

Message  tietie007 le Mar 03 Aoû 2010, 7:44 pm

Au Château des ducs de Bretagne, à Nantes, aujourd'hui, dans la salle consacrée à la Résistance, documentaire sur l'exécution du lieutnant-colonel Hotz, Feldkommandant der Stadt Nantes, c'est-à-dire le responsable des troupes d’occupation pour le département de Loire-Inférieure, nommé à ce poste le 23 juin 1940. le 20 octobre 1941, Gilbert Brustlein, Marcel Bourdarias et Spartaco Guisco, tous trois membres de l'OS, la branche armée de la résistance communiste, sont chargés, par Paris, de tuer un officier allemand, n'importe lequel ...et, ce matin là, Hotz passait, accompagné d'un acolyte, devant la belle cathédrale de Nantes, où repose dans un superbe catafalque, François II, dernier duc de la Bretagne indépendante, et père d'Anne de Bretagne, future reine de France. L'opportunité fut saisie par les trois hommes, et Hotz fut abattu par Gilbert Brustlein, entraînant des représailles de la part des autorités allemandes.
avatar
tietie007
Général de Division
Général de Division

Nombre de messages : 1883
Age : 51
Localisation : Aix en Provence
Date d'inscription : 26/02/2007

http://bachistoiregeo.blog4ever.com/

Revenir en haut Aller en bas

Re: Soldats Allemands exécutés par la Résistance

Message  Contenu sponsorisé


Contenu sponsorisé


Revenir en haut Aller en bas

Page 1 sur 3 1, 2, 3  Suivant

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut

- Sujets similaires

 
Permission de ce forum:
Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum