l'Afrique dans la Guerre: Leclerc

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas

l'Afrique dans la Guerre: Leclerc

Message  tecumseh le Mar 17 Fév 2009, 12:08 pm

Un topic intéressant, trouvé sur le site de France libre:
Le 25 juillet 1940, à Londres, le capitaine Philippe de Hauteclocque, évadé de France par l'Espagne, se présente à de Gaulle (sous le pseudonyme de "Leclerc" afin de ne pas compromettre sa femme et ses enfants restés en France). De Gaulle le nomme aussitôt chef d'escadron (commandant) et décide de l'envoyer à Lagos (Nigeria) pour y préparer le ralliement de l'Afrique équatoriale française, en compagnie de trois autres envoyés spéciaux : René Pleven, André Parant et Claude Hettier de Boislambert.

Le général de Gaulle avec le colonel Leclerc à Douala.
La mission dont est chargé le commandant Leclerc consiste à rallier le Cameroun à la France Libre. Il débarque à Douala dans la nuit du 26 au 27 août, avec 22 compagnons et prend immédiatement contact avec le commandant Louis Dio, qui arrive de Fort-Lamy à la tête d'un détachement du régiment de tirailleurs sénégalais du Tchad. Le 29 août, les autorités fidèles à Vichy s'effacent ; Leclerc prend le commandement militaire du territoire. De Gaulle le nomme colonel et commissaire général du Cameroun. Il y accueillera de Gaulle le 8 octobre, après l'échec de la tentative de ralliement du Sénégal.


C'est à Douala - dont la population a réservé au chef de la France un accueil enthousiaste - que de Gaulle met au point avec le général de Larminat, haut commissaire pour l'Afrique équatoriale, et le colonel Leclerc un plan d'action fondé sur une offensive directe contre la Libye sous domination italienne : "Mon intention, expliquera de Gaulle, était d'établir aux confins du Tchad et de la Libye, un théâtre d'opérations sahariennes, en attendant qu'un jour l'évolution des événements permît à une colonne française de s'emparer du Fezzan * et d'en déboucher sur la Méditerranée." (Mémoires de guerre) Pour cela, il fallait préalablement contrôler l'ensemble de l'AEF. Les "Trois Glorieuses" d'août avaient permis de rallier quatre territoires (Tchad, Cameroun, Congo, Oubangui-Chari) ; seul le Gabon résistait encore.
Une première tentative, commandée par Dio, échoue ; une seconde tentative, déclenchée le 27 octobre sous le commandement de Leclerc, assisté du capitaine Kœnig, est couronnée de succès (9 novembre 1940). Le commandant Parant, avec une douzaine d'hommes, occupe en quelques jours plusieurs postes, puis, regroupant sous ses ordres les colonnes venant du Moyen-Congo, contraint Libreville à capituler. Nommé par la suite gouverneur du Gabon, il devait mourir à la suite d'un accident d'avion en 1941 et être fait compagnon de la Libération à titre posthume le 13 mai 1941. "Au total, si notre entreprise africaine n'avait pas atteint tous les buts qu'elle avait visés**, du moins la base de notre effort de guerre était-elle solidement établie, du Sahara au Congo et de l'Atlantique au bassin du Nil." (Mémoires de guerre)
avatar
tecumseh
Général de Brigade
Général de Brigade

Nombre de messages : 866
Age : 50
Localisation : Douala, Cameroun
Date d'inscription : 21/01/2009

http://www.cafradcam.org (en cours d'actualisation)

Revenir en haut Aller en bas

Re: l'Afrique dans la Guerre: Leclerc

Message  tecumseh le Mar 17 Fév 2009, 12:40 pm

Formation de la 2e DB au Maroc (juillet 1943-avril 1944)
Leclerc va profiter d'un séjour forcé au camp de Sabratha pour réorganiser sa division et surtout l'étoffer avec de nouvelles unités, prélevées sur l'armée d'Afrique ou constituées par de jeunes évadés de France, arrivés par l'Espagne. Malgré tous ses efforts, ses effectifs demeurent modestes (moins de 4.000 hommes, alors qu'une division classique en compte quatre fois plus !), mais cette insuffisance numérique est compensée par le prestige dont jouissent "l'armée Leclerc" et son chef depuis l'affaire de Koufra . Le 13 août, entre deux missions à Alger et au Maroc, Leclerc confie à ses subordonnés : "Pendant trois ans, dans notre coin, nous avons représenté la France au combat et tenu son épée. Aujourd'hui, l'armée française reprend la lutte, notre mission est terminée. Nous avons été le trait d'union. Il ne nous reste plus qu'à rentrer dans cette armée puisqu'elle est décidée à combattre. (…) Il convient toutefois de conserver intact l'esprit de la France Combattante car il a fait ses preuves et représente l'esprit de la France."


Un détachement de spahis marocains dans le désert.
Le 24 août 1943, la 2e DFL devient officiellement la 2e division blindée (2e DB), sur le modèle des brigades américaines, avec des Combat Command (groupements tactiques), formations interarmes adaptées aux conditions du combat. Leclerc souhaite faire de sa division un symbole de l'unité nationale, sous l'autorité du général de Gaulle, chef suprême et unique de la France Combattante. En septembre, la 2e DB est regroupée au camp de Temara (Maroc), où elle va parfaire son entraînement et compléter ses effectifs jusqu'en avril 1944. A partir du 10 avril, elle commence à quitter le Maroc pour l'Angleterre, où elle est affectée à la 3e armée américaine de Patton.
avatar
tecumseh
Général de Brigade
Général de Brigade

Nombre de messages : 866
Age : 50
Localisation : Douala, Cameroun
Date d'inscription : 21/01/2009

http://www.cafradcam.org (en cours d'actualisation)

Revenir en haut Aller en bas

Re: l'Afrique dans la Guerre: Leclerc

Message  P'tit Simon le Mar 17 Fév 2009, 6:55 pm

Très très intéressant pouce gri Encore des choses en plus pour améliorer ses connaissances sur la seconde Guerre Mondiale !

Il faut dire que la guerre dans le "Sud" je n'y connait rien, enfin, je n'y connaissait rien clin doeil gri

tecumseh a écrit:seul le Gabon résistait encore.

Il y avait les Allemands ou les Italiens au Gabon ?
avatar
P'tit Simon
Commandant
Commandant

Nombre de messages : 310
Age : 23
Localisation : Sur la Ligne Maginot
Date d'inscription : 20/11/2006

Revenir en haut Aller en bas

Re: l'Afrique dans la Guerre: Leclerc

Message  tecumseh le Mer 18 Fév 2009, 9:16 am

Non, P'tit Simon. En dehors des autochtones, il n'y avait que des Français(en gros). Ces pays étaient alors soit des colonies Françaises(comme le Gabon), soit des territoires sous madat Français (comme une partie du Cameroun, l'autre étant sous mandat Britannique), regroupés sous l'appellation Afrique Equatoriale Française (AEF) ou Afrique Occidentale Française (AOF). L'essentiel du politique et de l'administratif était détenu par les représentants de la métropole, qui s'appuyaient sur les chefs traditionnels locaux pour contrôler les populations.
Après l'occupation de la France, certains représentants de la métropole ont choisi de rester fidèles à la République de Vichy- choisissant donc de facto la collaboration avec l'Allemagne nazie, tandis que d'autres se ralliaient à De Gaule et au refus de la capitulation.
Donc si le Gabon résistait, c'est parceque ce sont les pro pétain qui le dirigeaient!
avatar
tecumseh
Général de Brigade
Général de Brigade

Nombre de messages : 866
Age : 50
Localisation : Douala, Cameroun
Date d'inscription : 21/01/2009

http://www.cafradcam.org (en cours d'actualisation)

Revenir en haut Aller en bas

Re: l'Afrique dans la Guerre: Leclerc

Message  P'tit Simon le Mer 18 Fév 2009, 11:25 am

D'accord beret
avatar
P'tit Simon
Commandant
Commandant

Nombre de messages : 310
Age : 23
Localisation : Sur la Ligne Maginot
Date d'inscription : 20/11/2006

Revenir en haut Aller en bas

Re: l'Afrique dans la Guerre: Leclerc

Message  ghjattuvolpa* le Mer 18 Fév 2009, 10:58 pm

Ah oui mais le Gabon a connu des combats sur son sol. Les Gaullistes ont combattu en 1940 contre les Vichistes. D'ailleurs deux bâtiments "sisterships" se sont affrontés, deux avisos coloniaux.

_________________
http://ghjattuvolpa.skyrock.com/35.html
avatar
ghjattuvolpa*
Police militaire (Modérateur)
Police militaire (Modérateur)

Nombre de messages : 1283
Date d'inscription : 18/06/2008

Revenir en haut Aller en bas

Re: l'Afrique dans la Guerre: Leclerc

Message  tecumseh le Jeu 19 Fév 2009, 8:13 am

ghjattuvolpa* a écrit:Ah oui mais le Gabon a connu des combats sur son sol. Les Gaullistes ont combattu en 1940 contre les Vichistes. D'ailleurs deux bâtiments "sisterships" se sont affrontés, deux avisos coloniaux.
Effectivement, et il y'a aussi eu des escarmouches dans d'autres pays, comme le racontent les survivants des troupes de l'ex AEF.
avatar
tecumseh
Général de Brigade
Général de Brigade

Nombre de messages : 866
Age : 50
Localisation : Douala, Cameroun
Date d'inscription : 21/01/2009

http://www.cafradcam.org (en cours d'actualisation)

Revenir en haut Aller en bas

Re: l'Afrique dans la Guerre: Leclerc

Message  tecumseh le Jeu 19 Fév 2009, 5:20 pm

Il y'avait aussi des bâtiments qu'on appelait "Cannonières", d'après la tradition orale locale. Je n'ai pas encore fait de recherche dessus (HS ON: Trop occupé par l'attrait pour le "farniente" qui nous caractérise presque tous par ici :smoke:HS OFF ).
avatar
tecumseh
Général de Brigade
Général de Brigade

Nombre de messages : 866
Age : 50
Localisation : Douala, Cameroun
Date d'inscription : 21/01/2009

http://www.cafradcam.org (en cours d'actualisation)

Revenir en haut Aller en bas

Re: l'Afrique dans la Guerre: Leclerc

Message  Laurent "Pink panth le Jeu 19 Fév 2009, 6:51 pm



tecumseh a écrit:Il y'avait aussi des bâtiments qu'on appelait "Cannonières", d'après la tradition orale locale. Je n'ai pas encore fait de recherche dessus (HS ON: Trop occupé par l'attrait pour le "farniente" qui nous caractérise presque tous par ici :smoke:HS OFF ).

Tout a fait :

Voir le recit de la mort de gaston Salaun, par Georges Fleury :

"au matin du 31 octobre, un lourd remorqueur blindé, le "Fabala", des forces non ralliés à la France libre, fait route de Port-Gentil pour essayer de ravitailler les asiégés de lambaréné qui ont appelé au secours par radio. en découvrant sur la rive les nouveaux venus, il ouvre sans hésiter le feu de toutes ses pièces sur les sakos de Lebourgeois (...)"

Extrait de "Les Fusiliers Marins de la France libre" de Georges fleury
www.francaislibres.net/liste/
avatar
Laurent "Pink panth
Lieutenant-colonel
Lieutenant-colonel

Nombre de messages : 377
Date d'inscription : 12/07/2006

http://1dfl.francaislibres.net/

Revenir en haut Aller en bas

Re: l'Afrique dans la Guerre: Leclerc

Message  ghjattuvolpa* le Jeu 19 Fév 2009, 7:09 pm

FFL à Brazzaville (La Marseillaise 18 octobre 1942)


_________________
http://ghjattuvolpa.skyrock.com/35.html
avatar
ghjattuvolpa*
Police militaire (Modérateur)
Police militaire (Modérateur)

Nombre de messages : 1283
Date d'inscription : 18/06/2008

Revenir en haut Aller en bas

Re: l'Afrique dans la Guerre: Leclerc

Message  tecumseh le Ven 20 Fév 2009, 12:41 pm

Pas mal, la photo pouce . Je suppose qu'elle a été prise à Libreville(avec le temps, les repères ne sont plus les mêmes)?
avatar
tecumseh
Général de Brigade
Général de Brigade

Nombre de messages : 866
Age : 50
Localisation : Douala, Cameroun
Date d'inscription : 21/01/2009

http://www.cafradcam.org (en cours d'actualisation)

Revenir en haut Aller en bas

Re: l'Afrique dans la Guerre: Leclerc

Message  Yeoman 35 le Mer 11 Mar 2009, 8:49 pm

Quand il commandait la sa "Colone", le colonel Leclerc après avoir sécurisé le Fezzan, rejoint la VIIIth Army de Montgomery en Tunisie. Incorporée au XIIIth Army Corps que commande Brian G. Horrocks, la colonne Leclerc agit de concert avec les Néo-Zélandais de Freyberg et "l'Escadron Sacré" grec du colonel Antonios Stéphanakès, en contournant la Ligne Mareth. Après le succès de la mission Monty dit à Leclerc "Well done" c'est-à-dire bien joué.
avatar
Yeoman 35
Membre d'honneur
Membre d'honneur

Nombre de messages : 1222
Age : 30
Localisation : Haute-Minglouffie
Date d'inscription : 09/03/2009

Revenir en haut Aller en bas

l'Afrique dans la guerre : Leclerc

Message  breiz izel le Dim 30 Aoû 2009, 4:17 pm

A noter que Leclerc avait une avant-garde qui a fait une première liaison à Tripoli avec la 4th Flyght Colomn. C'est la Colonne Volante des Français Libres commandée par le commandant de Kersauzon de Pennendreff puis par le colonel Rémy. Elle était composée du 1er RMSM équipé d'auto-mitrailleuses Marmon et de la 1ère compagnie de Chars de la France Libre équipée de Crusaders. Les chars et les auto-mitrailleuses était renforcées par un nombre considérable d' auto-canons fabriquées par les FFL eux-mêmes. Ces engins avaient été conçus, et les premiers, réalisés par le lieutenant Conus. Dans la 8° Armée elles étaient appelées les Conus-Guns. Cette colonne était l'unité de pointe de la Division Néo-Zélandaise du général Freyberg.

breiz izel
Colonel
Colonel

Nombre de messages : 534
Age : 70
Localisation : France
Date d'inscription : 21/08/2009

Revenir en haut Aller en bas

Re: l'Afrique dans la Guerre: Leclerc

Message  tietie007 le Dim 21 Nov 2010, 10:44 am

On oublie trop souvent les "Trois Glorieuses" gaullistes, que le Tchad, le Cameroun et le Congo, viennent de fêter, dernièrement :

http://www.lefigaro.fr/mon-figaro/2010/11/01/10001-20101101ARTFIG00472-l-afrique-fete-les-trois-glorieuses.php

et qui rallia, en août 1940, ces territoires à la France Libre, qui disposait désormais d'une base territoriale.

De même, si on se souvient de l'échec de l'opération de Dakar, on se souvient rarement de la campagne du Gabon, où les forces de Leclerc, commandées, entre autres, par un certain Koenig, et sa 13eme demi-Brigade de la Légion Etrangère, investirent Libreville et Port-Gentil, en novembre 1940, donnant, d'ailleurs, à des féroces combats entre troupes gaullistes et vichystes et qui se termina avec le suicide du gouverneur Masson.
A noter les combats navals, avec le Savorgan de Brazza qui coula l'aviso vichyste Bougainville.

http://fr.wikipedia.org/wiki/Campagne_du_Gabon

Eric Roussel, dans son livre sur De Gaulle, affirme que les anglais, au lendemain de Montoire, ne voulait pas froisser le Maréchal Pétain, et n'ont apporté presqu'aucune aide, notamment navale, à cette opération sur le Gabon.
A noter que les troupes vichystes faites prisonnières, sous le commandement du Général Tetu, ne rallièrent pas la France Libre, et furent internées durant 2 ans, avant, pour la plupart, de se rallier au général Giraud. Une preuve, s'il en est, que le général de Gaulle n'avait pas, en 1940, une légitimité politique et militaire, auprès des officiers français restés fidèles à Pétain.
avatar
tietie007
Général de Division
Général de Division

Nombre de messages : 1883
Age : 51
Localisation : Aix en Provence
Date d'inscription : 26/02/2007

http://bachistoiregeo.blog4ever.com/

Revenir en haut Aller en bas

le 3° régiment de Spahis Marocains

Message  Augustine le Ven 04 Fév 2011, 8:51 am

bonjour,
Où chercher des renseignements concernant ce régiment (3° régiment de Spahis Marocains) , mon oncle en faisait partie, évadé de France par l'Espagne en 42 il a rejoint Leclerc et combattu en Italie (citations)
peut on en refaire le parcours
Merci
Augustine

Augustine
Soldat 1ère classe
Soldat 1ère classe

Nombre de messages : 6
Age : 65
Localisation : 44
Date d'inscription : 30/01/2011

Revenir en haut Aller en bas

Re: l'Afrique dans la Guerre: Leclerc

Message  SALIOU Pierre le Ven 04 Fév 2011, 10:51 am

Augustine a écrit:bonjour,
Où chercher des renseignements concernant ce régiment (3° régiment de Spahis Marocains) , mon oncle en faisait partie, évadé de France par l'Espagne en 42 il a rejoint Leclerc et combattu en Italie (citations)
peut on en refaire le parcours
Merci
Augustine

Il y a des infos sur la toile via google.

Dans votre question il y a plusieurs points qui semblent incompatibles:
-3e Régiment de Spahis Marocains n'existerait plus en temps que tel après la mobilisation; L'unité reconstituée serait le 80e GRDI (Groupe de Reconnaissance des Divisions d'Infanterie).
- Rejoindre LECLERC et combattre en Italie: LECLERC n'est pas en Italie avec le CEF (Corps Expéditionnaire Français).

Il manque peut-être des étapes bintermédiaires??

A+,

Pierre


SALIOU Pierre
Capitaine
Capitaine

Nombre de messages : 240
Age : 63
Localisation : Bretagne
Date d'inscription : 21/11/2010

Revenir en haut Aller en bas

Leclerc

Message  breiz izel le Sam 05 Fév 2011, 5:07 pm

le ralliement à la France Libre dans l'ambiance de l'époque était presque impossible. Le régime de vichy a été très dissuasif et pernicieux. Les militaires étaient engagés pour défendre le pays contre les Allemands, automatiquement, dès la déclaration de guerre, l'engagement est réputé dit "pour la durée de la guerre" lorsqu'il y a eu ce retournement de veste que les soldats ne pouvaient prévoir, on ne leur a laissé aucune chance. Ce régime tordu a promulgué la condamnation à mort par contumace avec confiscation des biens pour tout militaire qui rejoindrait la belligérance ; c'est à dire les troupes de la France Libre

breiz izel
Colonel
Colonel

Nombre de messages : 534
Age : 70
Localisation : France
Date d'inscription : 21/08/2009

Revenir en haut Aller en bas

Re: l'Afrique dans la Guerre: Leclerc

Message  Contenu sponsorisé


Contenu sponsorisé


Revenir en haut Aller en bas

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut

- Sujets similaires

 
Permission de ce forum:
Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum