6 division d' infanterie

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas

6 division d' infanterie

Message  gerard le Ven 20 Fév 2009, 4:56 pm

Bonjour, quelqu'un aurait-il des renseignements sur la sixième division d'infanterie qui a été détruite lors de l'opération bagration? pouce

gerard
Caporal
Caporal

Nombre de messages : 15
Age : 46
Localisation : DECINES
Date d'inscription : 09/10/2008

Revenir en haut Aller en bas

Re: 6 division d' infanterie

Message  st.ex. le Jeu 26 Fév 2009, 10:24 pm

salut, voici une réponse genre stupide, que l'on reçoit, quand on pose une question de ce type (type sans autre information, que renseignement sur la 6 divisiont d'infanterie) ta question est trop vaste, il faut rétrecir son champ d'action, alors precise ce que tu veut savoir au sujet de cette division.

sinon tu recois cette réponse de ma part.

oui je te confirme la 6è division elle a bien participer à la bataille.

alors reformule ta question, sur le type de réponse que tu veux avoir (que tu cherche).

avec mon pc, je sais faire beaucoup de chose, mais une chose je ne lui apprendrais jamais, celle de lire dans les pensés des autres, alors t'a le choix, soit tu reformule, soit il faut que tu te satisfasse de ma réponse.

st.ex.
Sous-lieutenant
Sous-lieutenant

Nombre de messages : 181
Age : 53
Localisation : Husseren-Wesserling france
Date d'inscription : 29/01/2009

Revenir en haut Aller en bas

Re: 6 division d' infanterie

Message  Die korsischen Panzer le Jeu 26 Fév 2009, 11:53 pm

Bonsoir Gérard,

Dans un premier temps, je te demanderai de bien vouloir aller te présenter dans le forum adéquate.

=> Présentation des nouveaux membres.

Ensuite, st.ex. a raison. Essais d'être plus précis dans ta formulation. Plus tu seras précis & plus les réponces seront précises et, souvent, rapidement proposées! Tu veras, il y a des pointures ici!

D'autre part, st.ex. Même si tu as parfaitement raison dans le fond (ta remarque est parfaitement justifiéé) mais un peu trop virulente. Nous n'allons pas épiloguer pendant 10 plombes à ce sujet. A l'avenir, je te demanderai d'être plus courtois et moins agréssif envers les autres membres du forum.


Amicalement, DKP

_________________
"A Munich, nous avions le choix entre la honte et la guerre, nous avons choisi la honte et nous allons avoir la guerre."
W. Churchill

=> /!\ Reglement du Forum. /!\

=> /!\ Charte du Forum Achats Ventes. /!\
avatar
Die korsischen Panzer
Police militaire (Modérateur)
Police militaire (Modérateur)

Nombre de messages : 865
Localisation : par là..
Date d'inscription : 17/09/2007

Revenir en haut Aller en bas

Du calme

Message  gerard le Sam 28 Fév 2009, 4:21 pm

Soyez indulgents un peu, c'est la première que je demande des renseignements. En fait j'aimerais connaître ses faits d'armes pendant sa campagne à l'est, jusqu'à sa destruction lors de l'opération Bagration. pouce PS: st-ex, ne soit pas si hostile, tu aurais pu me demander de reformuler ou compléter ma question sans t'emporter comme ça. pouce ba gri

gerard
Caporal
Caporal

Nombre de messages : 15
Age : 46
Localisation : DECINES
Date d'inscription : 09/10/2008

Revenir en haut Aller en bas

Re: 6 division d' infanterie

Message  ghjattuvolpa* le Sam 28 Fév 2009, 5:11 pm

La polémique est close.
avatar
ghjattuvolpa*
Police militaire (Modérateur)
Police militaire (Modérateur)

Nombre de messages : 1283
Date d'inscription : 18/06/2008

Revenir en haut Aller en bas

Re: 6 division d' infanterie

Message  st.ex. le Sam 28 Fév 2009, 5:50 pm

Salut une seconde fois Gérard, et mes sincères excuse!

En fait j'aimerais connaître ses faits d'armes pendant sa campagne à l'est, jusqu'à sa destruction lors de l'opération Bagration.

donc pour le moment, je te demanderais de lire, ces premières informations, sur bagration et après bagration.
http://pagesperso-orange.fr/mdmpb/kessel.htm
et soit a la fin de page tu clique sur chapitre suivant, pour connaitre la suite, sinon, sous chapitre précédent, mais avant, c'est plutôt l'histoire de la personne (incorporé de force) avec mention d'après lettre, des différents autres régiment, où il a fait ses classes etc....(hors de la 6ème division d'infanterie).

donc c'est pour avoir une base de départ, et après j'essaierais de te fournir d'autres infos! (date antérieur à la bataille de bagration, tel l'attaque de janvier 44, et je peut même te fournir des plans).

parce que ainsi, moi je disposerais un point de départ solide, en matière de mot clé pour effectuer mes recherches avancé.

st.ex.
Sous-lieutenant
Sous-lieutenant

Nombre de messages : 181
Age : 53
Localisation : Husseren-Wesserling france
Date d'inscription : 29/01/2009

Revenir en haut Aller en bas

Re: 6 division d' infanterie

Message  st.ex. le Dim 01 Mar 2009, 8:00 pm

ok gérard, petite question, tu veux avoir la bonne nouvelle ou la bonne nouvelle?

je vient de trouvé toutes les informations, sur la 6ème I.D.
320 pages, de 1939 à 1945. (après que la division a été fait prisonier et tué, avec les réscapé de la division (ceux qui ont réussis à percé la poche)), ils ont recréer une seconde 6ème division d'infanterie) c'est pour celà que cela vas de 39-45.
tout les faits des batailles sont décrit.
livre datant de 1958.

mais le hic, c'est qu'il est entièrement en allemand.
et s'il te plait, ou je te prierais de ne pas me demander de le traduire entièrement, j'ai déjà 2 ou 3 livres contenant ce nombres de pages à traduire (russe vers français).
donc je suis dans l'impossibilité de me lançé dans une nouvelle traduction, contenant un nombre de page aussi importante.

mais je peut te traduire dans un premier temps, la partie qui contient l'opération bagration.
et laisse moi d'abord feuilleté les scans, pour te dire, le nombre de pages que j'aurais à te traduire.

ok le nombre de pages = 6 à 7 pages relatant la duré de l'opération bagration.
et là le 29. juin, date ou ils partirent en captivité, j'arrêterais ma traduction.

st.ex.
Sous-lieutenant
Sous-lieutenant

Nombre de messages : 181
Age : 53
Localisation : Husseren-Wesserling france
Date d'inscription : 29/01/2009

Revenir en haut Aller en bas

Re: 6 division d' infanterie

Message  st.ex. le Dim 01 Mar 2009, 11:16 pm

Donc là je vais commencé la traduction, et normalement demains, j'aurais 3 pages à te faire lire.
Mais je te prierais aussi, de me prévenir dans le cas, ou tu dispose déjà de ce vieux livre, de me prévenir à l'avance, pas que je me casses les cacaouettes pour te traduire pendant des heures, les page de texte, et te rechercher les photos qui font partie du bouquin.

st.ex.
Sous-lieutenant
Sous-lieutenant

Nombre de messages : 181
Age : 53
Localisation : Husseren-Wesserling france
Date d'inscription : 29/01/2009

Revenir en haut Aller en bas

Re: 6 division d' infanterie

Message  gerard le Lun 02 Mar 2009, 6:31 pm

Tout d'abord , St-Ex merci pour le lien ( très interressant ). Ensuite, mille fois merci pour les quelques pages que tu pourras me traduire, surtout celles concernant Bagration et l'anéantissement total de cette division car une poignée, seulement pourra s'échapper. Je demande ces renseignements car j' ai découvert il y a quelques mois qu' un grand-père (côté maternelle) avait disparu dans le kessel de bobruisk. MERCI

gerard
Caporal
Caporal

Nombre de messages : 15
Age : 46
Localisation : DECINES
Date d'inscription : 09/10/2008

Revenir en haut Aller en bas

Re: 6 division d' infanterie

Message  st.ex. le Lun 02 Mar 2009, 7:40 pm

oui, et il y'a de petite surprise, tel je vient de lire, que le général wiese, lui en fait a été muté quelques part d'autres, jusqu'au mois de juin, il était affecté dans le xxxv AK, et pas dans la 6ème division.
il y'a mention d'un général hamann qui lui a été pendu par les russes plus tards comme il est mentioné dans le journal.

mais les trois principaux changement ou mutation, c'est au sein de l'état major de la 9ème armée, et du xxxv ième armée corps et il y'a eut un général d'état major qui lui a été muté au sein de l'état major de la 6ème division. (pas de nom, mais suivant quelques autres sources, j'ai mis entre parenthèse le nom d'un général allemand qui aurait été muté au sein de l'état major de la division à cette date).

Et problème, avec les noms des villages ou emplacement d'assignation, tous sans exeption, détiennent des noms allemands, donc impossible de retrouver ces villages ou lieux sur les cartes actuelles, mais a vrai dire je n'ai pas encore consulter les plans et les photos, pour les comparrés, parce que en 60 70 ans après la guerre, il y'a eut beaucoup de changement, autant des villages non reconstruit, que les changement de noms des lieu, tout d'abord après la guerre, et puis second changement ou tiers changement avec l'indépendance dans les années 1990-2000 des anciens téritoires russes.

st.ex.
Sous-lieutenant
Sous-lieutenant

Nombre de messages : 181
Age : 53
Localisation : Husseren-Wesserling france
Date d'inscription : 29/01/2009

Revenir en haut Aller en bas

Re: 6 division d' infanterie

Message  roltanguy le Lun 02 Mar 2009, 10:39 pm

Generalleutnant Adolf Hamman, chef de la place de Bobruisk, capturé le 18 juin. Jugé et pendu.
avatar
roltanguy
Sous-lieutenant
Sous-lieutenant

Nombre de messages : 186
Age : 69
Localisation : fontainebleau 77
Date d'inscription : 01/05/2008

Revenir en haut Aller en bas

Re: 6 division d' infanterie

Message  st.ex. le Lun 02 Mar 2009, 10:47 pm

18 juin?
le 18 l'offensive russe n'a pas encore été déclanché, à moins que le général c'est fait capturer par les partisans de la région!
donc tombé dans une embuscades des partisans lors d'un de ses voyages.

st.ex.
Sous-lieutenant
Sous-lieutenant

Nombre de messages : 181
Age : 53
Localisation : Husseren-Wesserling france
Date d'inscription : 29/01/2009

Revenir en haut Aller en bas

Re: 6 division d' infanterie

Message  st.ex. le Mar 03 Mar 2009, 12:23 am

Donc voici une fois les 2 première pages, j'ai perdu du temps, du fait que j'ai essayer tout de même de retrouvé le nom des villages et lieu de leurs emplacement.

31.
La fin de la 6ème Division d'Infanterie de (Rhénanie-Westphalie "West = ouest")

G.R = Regiment de Grenadier (Grenadier Regiment en allemand)
/Pi.B. = Compagnie du Bataillon du Génie (Kompanie Pionier Bataillion)
V.G.D. = Volks Grenadier Division (Division de Grenadier Milice)

La division défendait un secteur de 50 km de largeur, et elle était installée sur les deux cotés de la ville de shlobin (zhlobin en anglais), et elle était installée d'après l'organigramme suivant:
G.R. 18 avec la 3./Pi.B. 6. dans la ville elle-même avec le QG de la division.
G.R. 58 avec la 2./ Pi.B. 6. (Niemeyer "nom allemand du village, aucune idée comment il est nommé actuellement") en direction du Sud, normalement près du village de Gremyachly Mokh "plutôt à l'arrière de dernier vers l'ouest".
G.R. 37 avec la 1./ Pi.B. 6. (Heiduschka "identique, nomination du secteur ou du village en allemand, actuellement porte un autre nom, pour moi cela aurait été plus facile, si le nom était russe et qu'il fallait le traduire en anglais ou en français".) en direction du Nord (normalement dans le secteur de Luki, peut être le nom de la gare ferroviaire).

A partir du mois de Mai, il y'a eut tout d'abord un prélèvement minime dans les unités ennemi, qui plus tard c'est transformer en renforcement devant la totalité du front divisionnaire. Où ont pouvaient dénombré que le prélèvement à donné lieu à un renforcement de 2 Divisions subsidiaire. Et qui par la suite, à continuer à se renforcer, et ce surnombre à fait, que le QG, à de suite pensé à une attaque de grande envergure qui allait s'effectuer du coté de Rogatchev, secteur défendu par la 296. et la 134ème Division d'infanterie. Qui elle défendait son secteur jusque dans le coté Sud-Ouest près de "Mormal" (se situe quelques kilomètres au Nord de la ville de Svetlogorsk) et qui à l'Ouest était défendu par la 383ème V.G.D. et la 45ème I.D.. Probabilité qui est devenu réel, lorsque ont a pu apercevoir une monté en puissance du nombre de reconnaissances aérienne ennemi, et aussi par les dirent des prisonniers qui ont été faites par les divisions voisines. Et après le renforcement dans la 3./G.R. 37 et le G.R. 58. Renfort par des troupes de reconnaissances et par les troupes d'assaut (Stoßtrupps), il n'y avait plus de doutes possibles, sur une future attaque. Et d'autant plus que derrière nos lignes se trouvait une vaste étendu de forêt, où s'était engouffré un grand nombre de partisan, et qui eux, pouvait très facilement se joindre aux groupes qui allait effectuer la percé, où pouvait très bien effectuer des actions de sabotage, qui intensifierait la dureté de la bataille.
Ainsi à partir de la nuit du 19 au 20 juin, dans le groupe armée centre, ont pouvait compté pas moins que 14 000 tentative de sabotage, dont 10500 avait réussis. Et maintenant si l'état major du XXXVème corps et de la 9ème Armée, si elles ont tenu compte de la vision du QG de notre division, cela on ne la jamais su.
Dans le haut commandement (commandement du führer), ils s'attendaient à une attaque massive en direction du secteur industriel de la Haute Silésie (Oberschlessien). Et jusqu'à la mi-Juin date où le Maréchal Busch commandant du Groupe d'armée Centre lui même, quand il avait rendu visite au G.R. 58. et les avaient rassurés que l'attaque se produirait en direction de la Haute-Silésie.
Une des décision crucial, qui allait jouer un rôle dans l'attaque, c'était les nominations et les changements qu'il y'eut au sein de l'état major du corps et de la 9ème Armée. (Jusqu'avant la 9ème armée était sous le commandement du Colonel Général Harpe, et dans le XXXVème corps il y'avait le général d'infanterie Wiese). Le changement que le Führer à effectuer. Et il a aussi assigné au sein de la 6ème Division, en même temps, un nouveau général d'état major. (Normalement c'était le Lieutenant Général Walter Heyne).

A la date du 22.juin 1944, le 1er front Biélorusse sous le commandement du Maréchal Konstantin Rokossovsky, commença l'opération de grande offensive dans le secteur Sud de Babrouïsk (ou Bobrouisk), quelques jours auparavant, dans les secteurs Nord et Sud de la 6ème Div. d'Inf. et de la 9ème Armée, les russes après avoir effectuer un déluge de feu avec leurs artilleries, ils ont fait suivre ce feu, par une lancé de toute leurs forces aériennes qu'ils avaient à disposition dans ses secteurs, et ainsi comme les positions avant, elles était déjà légèrement fortifié, ces positions, furent totalement anéanti, et il n'y avait plus rien a faire pour pouvoir envisagé de les fortifiés. C'est ainsi que les unités ennemis, on pu sans peine, s'en foncé dans les vastes forêts à l'arrière des secteurs allemand, et par la suite, continuer à effectuer leurs percé en direction de l'Ouest.

Le 6ème A.A. (Auflklärung Abt. Détachement de reconnaissance) pendant le mois de Mars, à été renommé en tant que 6ème Bat. De fusilier. Et a été introduit dans le secteur Nord en tant que défense du flanc, et qui au soir du 24 juin, lui il avait du rebroussé chemin en faisant jonction avec les éléments du G.R. 58. Et depuis le 20 juin, le régiment 58, était sous le commandement du Major Stampe, qui a été retiré de la 296. I.D. à cette date. Le 6ème Bat. Du génie, lui avec un groupe de combat, pris le relais de fortifier la défense dans le secteur du G.R. 58.
La division elle-même, a été épargnée dans un premier temps, du déluge de feu de l'artillerie, uniquement lorsque la tenaille des armée, c'est refermé en faisant jonction a Babrouïsk, c'est à ce moment précis, que les russes ont commencé leurs attaques vers notre directions. Et cela en en traversant au Nord et au Sud en direction de l'Ouest le Dniepr.
Qui a encore été déclaré jusqu'au dernier instant par le Général Hamann, en tant que secteur fortifié. Plus tard les russes le pendront.
Lorsque à l'aube du 25 juin, l'état major du 58. G.R. arriva sur l'ancienne position tenue par la 296. I.D. à "Koschary coordonnée 53.0666667,29.8166667 "légèrement au Nord du village de Ravenstvo", celle-ci était entrain de brûler les documents secrets, et ont a reçu l'ordre de se diriger sur la rive Ouest de "Dobriza" près de "Bronnoje-Franulev coordonée 53° 7' 20 "Nord 29° 54' 22" Est" et allant jusqu'à la rive Sud près de "Sslapischtscha", pour effectuer une position de défense, le temps que les restes de la division, puissent revenir la fortifié, mais lorsque les compagnies y entrèrent les positions était déjà sous les mains des russes, les russes ont été éjecté en dehors du secteur, et vers midi, la ligne se trouvait à nouveau entre les mains du G.R. 58., mais il n'y avait pas de possibilité d'effectuer une jonction sur la gauche avec la 134. I.D., apparemment le régiment qui devait effectuer la jonction, a été éjecté. Par la suite ont a rejeté avec l'aide de 3 pièces anti-chars, les attaques russes qu'ils ont tenté tout spécialement de mener leurs attaques à l'encontre de notre flanc gauche du régiment, avec le supports de leurs blindés, mais l'attaquant à tout de même réussis à s'infiltrer dans la forêt au Sud-Ouest de Sslapischtscha, donc dans le dos du G.R. 58.. Et conformément aux ordres reçus, le G.R. 58 abandonne sa position vers les 23.00 h, sans que le régiment soit anéanti par l'ennemi, et il abandonne ses positions sous les attaques aériennes, en direction de l'arrière du front, dans le nouveau secteur à l'arrière de la rive Dobyssna entre Filipkowitschi et Parchimkowskaja, qui a uniquement pu être rejoint à l'aurore. Et à nouveau il n'y avait pas de possibilité d'effectuer la jonction avec la 134. I.D., il y'eut plusieurs attaques ennemis dans la journée.

st.ex.
Sous-lieutenant
Sous-lieutenant

Nombre de messages : 181
Age : 53
Localisation : Husseren-Wesserling france
Date d'inscription : 29/01/2009

Revenir en haut Aller en bas

Re: 6 division d' infanterie

Message  st.ex. le Mar 03 Mar 2009, 2:48 am

donc voici encore la troisième pages traduites, comme promis.
désolé pour le retard.

Dans l'après midi, le régiment à eut la visite du nouveau commandant du xxxv ème corps, Le lieutenant Général Frhr. Von Lützow, pendant le temps de la visite, ont pouvaient apercevoir sur le coté Nord, des colonnes de chars ennemis qui se dirigeait en direction de l'Ouest, et il stipula que c'était pas le cas d'attaques, mener à l'encontre des petits villages, mais les russes vissaient plutôt de conquérir la ville de Babruïsk, et cela en ayant percer la ligne dans le Sud, sur le coté Ouest de la Bérézina et si personne ne pouvait l'arrêté, le corps dans sa totalité, serait encerclé.

Dans la nuit du 25 au 26 juin, la division dans sa totalité abandonna ses anciennes positions, après avoir tout naturellement fait exploser toutes leurs anciennes installations, ainsi aussi après avoir miné le terrain, pour reculer à l'arrière de la Dobyssna, à la hauteur de Krassnyj Bereg, pour en faire une nouvelle ligne de défense. Dans premières heures de la matinée du 26, il y'eut de violent combat dans le secteur du G.R. 37. ou les russes ont tenté de reprendre un village à l'ouest de Kabanowa, ou dans l'attaque, pendant les combats corps à corps, le vaillant commandant du régiment "Oberst Boje Colonel" tomba après avoir reçus une balle en pleine tête, et son remplaçant a été le Major i. G. von Ribbeck, qui lui venait tout juste d'intégré le régiment quelques jours auparavant, et qui lui aussi, tomba sous les balles le jour d'après. Le G.R. 37 a subi de nombreuses pertes.

Quelques jours auparavant, le Pi. B. 6 avait construit un pont de 24 tonnes par-dessus la Dobyssna. Et au cours de la soirée du 26, le Obfdw. (Oberfeldwebel = sergent chef, ou sergent major) Möller du Pi. B. 6. a fait sauté ce même grand pont, dans l'ordre d'interdire le passage entre Shlobin et Bobruisk.

Comment s'était déroulée la situation dans les autres secteurs, que défendaient nos armées?
Dans la nuit, du coté de la 4ème Armée, le russe avait réussis à effectuer une profonde percé. Une puissante force de l'ennemi, c'est engouffré et avait fortifier le secteur forestier situer à l'Ouest de la Drut. Pour contrer cette percé, la 9ème Armée engagea un groupe de la 20ème Pz. Div.. Qui elle était déjà arrivé destination, lorsque soudainement elle reçu un second ordre de l'état major de l'armée, qui lui demanda d'attaquer le secteur Sud de Bobruisk. Dans ce secteur les unités blindés russes avaient réussis a effectuer une percé à la hauteur de Paritschi, et se trouvait maintenant sur la rive Ouest de la Bérézina, et ils marchaient en direction de Bobruisk. La 20ème Pz. Div. réussis bien a se forcé un passage par-dessus la Bérézina à la hauteur de Ugly, mais par la suite, elle fut repoussé dans ses défenses, ou elle du rebroussé chemin jusqu'à la rive coté Est de la Bérézina.
Entre temps, à partir de la percer que le second front russe avait fait dans le Nord, les unités blindés russes ont réussis a gagner la route menant de Mogilev à Bobruisk. Et à la date du 27 juin, se tenait devant Titovka, donc 2km à l'Ouest après le pont de Bobruisk.
LA 20ème Pz.Div. a été engagé à cette date dans ce secteur, mais n'a pas réussis à libérer Titovka, et cela empêcha que tout le XXXVème corps ne pouvait plus effectuer sa retraite sur Bobruisk.
L'encerclement total de Bobruisk, a été un succès pour les russes, du fait que le pont de Schatkovo situer à 15 km au Nord de Bobruisk, lui était tombé au mains des russes, sans qu'on eut la chance de le faire exploser.

st.ex.
Sous-lieutenant
Sous-lieutenant

Nombre de messages : 181
Age : 53
Localisation : Husseren-Wesserling france
Date d'inscription : 29/01/2009

Revenir en haut Aller en bas

Re: 6 division d' infanterie

Message  st.ex. le Mar 03 Mar 2009, 4:31 am

et permettez moi de vous montrer quelques premières photos de la 6ème Div.
et de ses personnages qui sont présent sur la photo.




Donc la photo a été faite au mois de Mai 1944.
De gauche à droite, Capitaine Deppe (du 58. G.R.), St. Mm. Ertl (58), Capitaine Kürster (58 tué pendant les combats), Major i.G. Steinhart-Hantken (I.a. tué) Obst. (colonel) A. Dr. schulz (IVb. tué) Capitaine Geisel (6ème bat. du génie), Oberst(colonel) Höke (18ème G.R. tué), Rittm. (Rittmeister = maitre de la cavalerie = rang de capitaine) Bleckmann (Auflkärung abt.6. = détachement de reconnaissance), Lieutenant Général Großmann (commandant de la 6ème division), Oblt. (Obertleutnant= first lieutenant ) Rompzik (18ème G.R.) ,Oberst (Colonel) Boje (37ème G.R. tué), Oblt. ( oberleutnant= ce rang n'existe pas dans tous les pays, allemagne, usa) Ahrens (Ic), Oberst wiesner (colonel du 6ème Regiment d'artillerie), Oberst, Int. Dr. Otto (IV abt.), Hauptmann Witten (N.A. 6 = 6ème Abt renseignement = narichten abt.), légèrement caché, .... (non idnetifiable),Hptm. (Capitaine) Flasche (Ib, tué), Rittmeister Franz. (01 = 1ère compagnie et fut tué lors des combats) de la IIa.

Donc il y'a juste l'abréviation St.Mm. que je ne connais pas sa sinification pour la comparaison dans les grades et rangs militaires.

Et maintenant après avoir regarder et explorer la kriegsgliederung que vous verrez plus bas, je pense.
ici ont peut lirent Ia, Ivb et Ic, donc en 1943, dans la kriegsgliederung, il y'avait uniquement 6 bataillions au sein d'un régiment, et je pense ainsi que ici avec le Iv, cela voudrait dirent, que un des régiments, à eut un bataillion suplémentaire, à moins maintenant, que comme il y'avait 2x la dénomination de III bat. je pense, que ils ont surrement renommé un des deux III bat. en tant que IV bataillion.

et les petites lettres à coté, je pense aussi, que ce sont les codes, pour indiquer de quelle régiments ils provenaient, donc a = 58 régiment b= 37. régiment et c= 18ème Régiment.
à moins maintenant, que l'ordre que je vient de donné et tout autres, ou que ces petites lettre à coté des chiffres romains des bataillions, eux ont une toute autres sinification.


Dernière édition par st.ex. le Mar 03 Mar 2009, 4:05 pm, édité 2 fois

st.ex.
Sous-lieutenant
Sous-lieutenant

Nombre de messages : 181
Age : 53
Localisation : Husseren-Wesserling france
Date d'inscription : 29/01/2009

Revenir en haut Aller en bas

Re: 6 division d' infanterie

Message  st.ex. le Mar 03 Mar 2009, 5:05 am



et voici la preuve, que le général wiese n'était pas le général de la 6ème Division d'infanterie au mois de juin 1944.
c'était le nouveau général d'état major qui se trouve dans ma liste.
et ici il stipule bien, que heyne était le général de l'ancienne 6ème division d'infanterie, donc pas celle qui a été recréer après l'anéantissement suite à l'opération bagration.



et lui c'est le général de la seconde 6ème division d'infanterie, créer après Bagration.

et voici encore pour finir, pour ceux qui ne supportent pas la neige.....


donc une jolie tempête de neige, que les éléments de la 6ème divisions, ont supporté pendant l'hiver 43-44.
et je pense que la photo parle d'elle même.

st.ex.
Sous-lieutenant
Sous-lieutenant

Nombre de messages : 181
Age : 53
Localisation : Husseren-Wesserling france
Date d'inscription : 29/01/2009

Revenir en haut Aller en bas

Re: 6 division d' infanterie

Message  st.ex. le Mar 03 Mar 2009, 11:49 am

et ici je vous donne la Kriegsgliederung de 1943, je ne sais pas si en juin 44, elle était encore de cette composition.
mais celle ci c'est la dernière (il y'avait juste 1940 et 1943) qui était dans le bouquin.



donc là à présent, je vais une fois commencé à décodé cette gliederung, ou ordre de bataille.
Donc du haut vers le bas.
dans le premier niveau, on a un joli petit symbole triangle contenant le chiffre 6. = symbole drapeau triangle (QG échelon divisionaire) et le chiffre indique l'unité donc ici c'est bien la 6ème Division d'infanterie.
à coté du chiffre 6, il y'a un autre petit symbole, celui représente l'armement mitrailleuse lourdes (MG 37-42), pour le chiffre à coté de celui ci???
là je ne peut pas pour le moment l'affirmer, du fait, que celà peut être = à 2 batterie , ou à 2 MG qui était à l'état major de la division.
Et à la droite de ce dernier, se trouve, le symbole du détachement cartographie motorisé, le chiffre 6, se pourrait t'il avoir un rapport avec le nombre de vehicule??? ou es ce le chiffre de l'unité, vue qu'elle était affecter à l'état major de la 6ème division d'infanterie. La lettre "D" en dessous du chiffre, peut être encore une fois, rapport avec l'échelon divisionaire.

Puis par la suite, on déscend au niveau régimentaire.
on peut très bien identifier les 3 drapeaux niveau régimentaire, donc contenant 3 régiment, le 58ème, 37ème et le 18ème.
à Coté de celui ci, ce trouve 4 symboles (décortiqué).
Le symbole principale indique que c'est = compagnie, donc le régiment détenait 3 compagnies (assigné au Qg du régiment).
le premier symbole à l'intérieur = compagnie des transmissions (signal company)
le second symbole contenant 2 petites flêches = génie, donc compagnie du génie.
et le 3ème et dernier symboles qui se trouve à l'intérieur du symole compagnie, c'est celui qui représente une unité de reconaissance. donc compagnie de reconaissance.

à coté du grand rectangle symbole compagnie, on apperçoit le nombres 100, si qu'elqu'un connait sa sinification, je lui en serais grée de bien vouloir m'instruire sur le sens.
En dessous, du rectangle, on peut a nouveau identifier les symboles armement.
donc sous le symbole compagnie de génie, on vois le chiffre 5 avec le symbole mitrailleuses.
identiquement sous le symbole compagnie de reconaissance, ici il y'a 2 x le symbole mitrailleuses lourdes, 1x contenant le chiffre 4,2 et une fois le chiffre 6. Et en dernier symbole, ont peut identifier le symbole mortier. donc la compagnie de reconnaissance disposait de 2 mortier.
mais que diable veut dire le chiffre avec la virgule, parce que 4,2 ce ne peut pas être un chiffre nombre d'armes, du fait que il est théorique, donc pour des statistiques, on peut uniquement trouver des chiffres complet, pour les nombres d'armes.

Dans le 37ème Régiment, lui il détient aussi un chiffre avec virgules, avec les symboles mitrailleuses lourdes, cette fois ci c'est 3,2 et l'autre c'est 5, tandis que la reconnaissance a uniqument elle un 4, en mitrailleuse.
et détient aussi le nombre 100 à coté du symbole compagnie.

et quand ont vas dans le 18ème régiment, là on retrouve uniquement un seule 3 dans la compagnie du génie en tant que mitrailleuse, et là il y'a un changement en matière du nombre 100, il y'a 44 et 56, ce qui fait si on additionne ces deux nombres, = 96, donc 100-4. (peut être le nombres d'officier et sous officier au services de ses 3 compagnies).

On déscend, et on appercois deux triangles blancs, = symbole Qg du bataillion, donc le régiment 58 avait 2 bataillions dans son unité. (le chiffre Romain indique le numéro du bataillion) ici en l'occurence c'est le I et le IIIème bataillions.
ce nombre de deux bataillion est identiques pour tout les 3 régiments, mais ce qui changes, c'est le régiment 18, lui détient le I et IIème Bataillions.

En dessous des symboles Qg du bataillion, chaques bataillions détient 4 colonnes, donc symboles = compangies du bataillion, mais ce chiffre il peut varié, parce que tout les régiments, ne détiennent pas le nombre identique de compagnies, ou le nombres de bataillions.
Et à coté du symboles nombres de compangies, on peut a nouveau contempler 2 nombres, 29 et 71 pour chaques bataillions dans le régiment 58.
Mais ici je pense que le nombre 29 = nombre de mitrailleuses dans toutes les 4 compagnies, et le nombres 71 pourait vouloir indiqué le nombre de l'effectif, donc 71 soldats et 29 mitrailleuses, = 100?
à l'intérieur du symbole compagnie, il y'a 2 symboles armement, le premier mitrailleuse, et le second Mortier.
et en dessous de chaques symboles on trouvera des nombres, et identiquement ces fameux chiffres avec virgule 3.12 tandis que les autres détiènnent des nombres 12.
chez le symbole mortier on trouve des chiffres, donc = au nombres de Mortier dans chaques compagnies, et il existe des petites abréviations du genre m. qui eux indiquent le type de Mortier, ici en l'occurence c'est de la catégorie moyenne.

Dans le 37ème Régiment il y'a des changements en terme de nombres.
24 76 et 23 77 sur le coté du symbole compagnie toujours = 100.
1.8 10 11 et 9 sous les mitrailleuses et m4 3 2 2 pour le nombre de mortier.
pour le Ier bataillion
on trouve 23 77
et 6.11 11 11 11 sous les mitrailleuses
pour les mortiers le nombres est identique.

et nous arrivons, dans le 18ème régiment, là je vais à nouveau trouver des autres changements.

19 81 et 20 80 toujours = à 100
et le IIème bataillion3..
3.9 11 14 12
6 moyens, 3 2 3
et dans le Ier bataillion.
donc 20 80
et 3.11 12 11 et 12
et sous les mortiers
7 moyens 3 3 3

et là j'arrête un premier temps, pour vous laisser étudier vos idée sur la chose, donc n'ésité pas, si vous connaissez les réponses.

Et si les valeurs coté droits des symboles, seraient = au pourcentages, entre Armes automatiques et armes manuel, donc armes automatiques, genre mitrailleuse, mp43 et les autres qui entres dans cette catégorie, et en armes classique, ben c'est le K98, (mauser et les pistolets des officier).

donc environ 1,5/3 était armé avec des armes automatiques, et 2,5/3 avec des armes classiques.
mais les valeurs à l'intérieurs du symbole compagnies, pourquoi pas, parceque 11 et 12 voir 13% d'armes automatiques, et si ont comparent avec le nombres total données en fin de pages, 7900 en tant que armes classiques, et 700 en tant qu'armes automatiques, ben on tombes environs sur 10% d'armes automatiques.

mais le chiffre 3.xx lui il me parait bizarre, à moins, que il faut décortiqué, donc ce sont deux valeurs différentes, la valeurs basse elle est = état major de la compagnie et la seconde valeurs = à la 1ère compagnie.
donc 3% dans l'état major de la compagnie, et 12% dans la 1ère compagnie.
3% cela me parrait plossible, du fait que dans l'état major on retrouveras plus des armes classiques, tel que des pistolets, ou des fusils.

st.ex.
Sous-lieutenant
Sous-lieutenant

Nombre de messages : 181
Age : 53
Localisation : Husseren-Wesserling france
Date d'inscription : 29/01/2009

Revenir en haut Aller en bas

Re: 6 division d' infanterie

Message  st.ex. le Mer 04 Mar 2009, 11:10 pm

bon la suite, ou vous connaitrez la fin du G.R. 58.

Comme et entre temps c'est formé un groupe dans Bobruisk à l'Est de la ville, des pelotons de divers services d'arrière garde, ou de groupe de combat, peloton issus de nos diverses divisions, qui tentait de fuir vers l'arrière du front.
Il en résultât que pendant l'avancé des russes, dans un premier temps, on n'aperçus que un petit nombre de char T-34, qui était arrivé par la route de Rogatchev, et qui eux comme d'ailleurs l'aviation russe, eux ils ont attaquer sur cette étroite route de Rogatchev les convoies qui sur 4 colonnes de largeur roulaient à vive allure, et contenant un nombre de 6 divisions et qui tentait de fuir, ou les attaques des russes, ont instaurer un chaos de sang et de terreurs.
En effectuant cette action, il ensuivît, qu'ils ont durci les possibilités de manœuvre, et même ils ont rendu impossible, toute tentative de traverser la bérézina et ainsi de pouvoir se rendre à Bobruisk.
Avec ce désastre qui c'est produit à l'arrière de notre position, la 6. I.D. n'a cessé de combattre l'ennemi qui affluait sans cesse en venant du Nord-Est, Est et du Sud.
Le contact avec le haut commandement était rompu. Et à la date du 26 juin, enfin nous avons reçus un message bizarre: La 6ème I.D. fit exploser son matériel, et combattit encore juste avec ses fusils contre l'ennemi qui arrivait à partir du Nord, et qui allait jusqu'à Bazevitschi près de Olsa (fleuve ou rivière), position ou commençait l'aile gauche de la 4ème armée.
Dans la soirée du 26 juin, le G.R. 58 conformément aux ordres, marche en direction des positions de Dobyssna. Et il occupa cette position à l'arrière des eaux de la Ola, au matin du 27 juin, ses nouvelles positions étaient de défendre le secteur entre Woltscha-Dworjaninowitschi et Palkowitschi. Mais sur ces positions, le flanc gauche où se trouvait le IIIème Bataillion, il tomba sur une force ennemie qui était supérieur en nombre, il n'a pas pu refouler l'avancé de l'ennemi, et du se résoudre à battre en retraite sur Dworjaninowitschi. Des groupes d'infanterie russes, n'ont cessé d'affluer au Nord, et se dirigeant vers l'Ouest. Puis il y'eut la poussé des blindés russes, qui sont arrivé de Titovka et qui ont effectuer une attaque dans le dos du régiment, donc les blindés russes se dirigeaient à nouveau en direction de Rogatchev, mais cette attaque à pu être stoppé avec l'aide d'un Sturmgeschütz de la 6ème division. A partir de 15.00 heures, l'adjudant du régiment le Capitaine Deppe, à reçu un message lorsqu'il se trouvait sur les positions de la 296. I.D. à Krasnaja Dubrowa: "Le XXXVème corps est enfermé dans le secteur Est de la Bérézina. Le corps vas effectuer une percé en direction du Nord-Ouest, pour rejoindre Basevitchi près de la Olsa, position qui son fortifié par la 4ème Armée. La percé commencera à 23.00 heures. Le G.R 58 aura pour mission d'attaquer par l'avant flanc gauche, sur le coté avant flanc droit, se sera un régiment de la 134ème I.D. Toutes les armes lourdes, chevaux et véhicule sont à détruire, il y'a uniquement les armes légères que le soldat auras besoins de possédé sur lui."
La raison que le corps, avaient transmit cette ordre, était dû, à cause de l'ordre que le corps avait reçus de l'état major de la 9ème Armée, ordre qui disaient: "Le XXXVème corps doit faire la jonction avec le XXXXIème Pz. Corps dans Bobruisk. Si il y'a impossibilité de mener cette action, alors le corps à pour mission de faire une percé en direction du Nord-Est et de rejoindre Basevitchi."
La route de Rogatchev-Bobruisk se trouvait déjà quelques kilomètres plus à l'Ouest à l'arrière du G.R. 58, mais se trouvait toujours sous le feu de l'ennemi, feu qui était effectuer à partir de l'artillerie qui se trouvait au Sud de Tchernev, et du feu qui était effectuer par les véhicules de reconnaissance blindés, et des chars, qui eux attaquaient du secteur de Krupitchi-Barak.

Dans la vision d'un encerclement perpétuel du régiment, le commandant du régiment à ordonné de battre en retraite, en passant par Leitichi et de se diriger dans la clairière situer dans le Sud-Ouest en direction de Dolgoroskoje. Et comme la route elle, elle était barrée par le perpétuel feu de l'artillerie russe, les troupes ont dus traverser à la nage la rivière qui se trouvait près de Leitichi. Ont a subit de grosse perte, qui étaient dû aux attaques dans le Nord et dans le Sud qui ont été érigé vers nos flancs.
Une fois arrivée à Dolgoroskoje, le G.R. 58 as installé sa ligne de défense, et lorsque la nuit fût tombé, ont pouvait apercevoir la vision du chaos. Les enchaînements de détonations de l'artillerie, bombes et explosion, ne s'était pas amenuiser durant la nuit, partout on pouvait apercevoir des soldats qui tentait de rechercher ou de retrouver leurs unités respectif. Le G.R. 58 n'a pas réussis a effectuer un contact avec la 134ème I.D. tout autre contact avec le XXXVème Corps. Et malgré qu'aucun contact n'a pas pût être fait, le G.R. 58 a tout de même suivi les derniers ordres que ont détenait d'avant la séparation, et le G.R. 58 à attaquer à partir de 23.00 heures comme prévue, en direction de Chimy, ou il y'a eut un cours échange de coup de feu. Au nord de Velitchi on a traversé la route qui allait de Mogilev a Bobruisk en n'étant pas remarqué, puis le Régiment arrivas dans une zone marécageuse, il faisait nuit noir, et l'orientation au compas gyroscopique a été effectuer dans des condition qui avoisinaient presque la valeur 0, du fait qu'il fallaient sans cesse contourner un grand nombre d'obstacle. Lorsque le Régiment est arrivé à la clairière au Sud de Morchovitchi au matin du 28 juin, il est tombé sur des unités russes, le régiment à contourné par l'Ouest les 1km de largeur que cette clairière elle faisait, pour arrivé à la hauteur 152.1, et de là, il a continuer en direction de Ljubenitchi, et toujours avec la vision d'arrivé à Basevitchi, que ont espéraient, que la ville était encore entre les mains des allemands, mais qui en fait c'est avéré être déjà en possession des russes. A l'Ouest de Ljubenitchi, les hommes qui nous ont ouvert la voie en avant, ont été pris de parti par le feu de l'ennemie, l'ennemi avait déjà clôturé l'accès de la clairière, pour empêcher toute percé à travers les bois en direction du Nord. L'attaque a été faite en direction d'un premier secteur russe, avec des Houra, et ainsi un secteur après les autres a été conquis en menant des combats au corps à corps. Les premières unités sont arrivées en amont de la clairière, à 2km au Sud-Ouest de Ssergejevitchi. Et ici se trouvait une seconde unité russe, mais ils étaient trop nombreux, et ce qui fit échouer le plan, de pouvoir continuer a percé par ici, et à ceci s'ajoute le fait, que le G.R. 58 lorsqu'il a effectué l'attaque de la clairière, il s'est disloqué de ses compagnies et de ses bataillions, et ainsi le G.R. 58 a perdu, point de vue fonctionnalité et sa force, et en tant que tel son statut de régiment, ou il a cessé d'existé.

(peut être ultérieurment on sauras si il y'a eut des survivants mais pour le moment il n'y a aucune information complémentaire.....)

st.ex.
Sous-lieutenant
Sous-lieutenant

Nombre de messages : 181
Age : 53
Localisation : Husseren-Wesserling france
Date d'inscription : 29/01/2009

Revenir en haut Aller en bas

Re: 6 division d' infanterie

Message  st.ex. le Jeu 05 Mar 2009, 1:28 am

Bon encore une fois la suite, et après il ne me reste plus que une page à traduire, mais ça c'est pour demain.

Le gros de la force de la 6ème I.D. elle, elle se trouvait à la date du 27 juin au matin, à devoir se défendre dans de dur combat derrière la Ola près de la route qui allait de zhlobin à Bobuisk. Et comme l'ordre qui l'avait précisé, tout le matériel, toutes les munitions et toute son artilleries, etc…. elles ont été détruites, lors de la tombé de la nuit, au soir du 27 juin, après que il y'eut une dernière mise au point à l'état major, où participèrent tout ses commandants pour discuter du plan, et ainsi que la destination finale, et ainsi que ils reçurent l'ordre et qu'ils le diffusèrent pour détruirent tout les documents secrets, dans une vision primaire, mais sérieuse et sous une poigne d'acier, et détenant encore un morale acceptable, la 6ème I.D. s'est mis en marche. Cette dernière mise au point c'est effectué dans Kummy, à environs une vingtaine de kilomètre à l'Est de Bobruisk, au Sud se trouvait la route de Rogatchev-Bobruisk. Route ou s'était amassé le G.R. 18 et la 3ème/ Pi.B. 6 + 1 Sturmgeschütz et un train du Pz. Jäg. Abt. 6 (train "unité militaire"du 6ème détachement Anti-Char), qui ce dernier finissait le peloton.
Avec un élan ont a traverser la route de Rogatchev-Bobruisk, puis ont a passer dans une humeur d'assaut, tout les villages qui se tenaient sur notre routes. Des inconnues de notre divisions, tel des sous officiers et des officiers son tombé sur les champs, en donnant le meilleurs d'eux même. Tel le wachtmeister (Sergent de l'artillerie) du A.R. 6. (Régiment d'Artillerie), qui tira 3 fois avec son fusil sur les servant d'un canon anti-char, qui était entrain de barré la route, ou lors de l'action, lui-même il est tombé, cette exemple il compte pour beaucoup d'entre eux.

Le chemin que prit la division, (entre parenthèse, il existait uniquement 2 cartes pour se secteur inconnu), en générale on se dirigeait toujours en direction du Nord et le rassemblement s'effectuait dans une crevasse, terrain favorable pour que toute la division (sans le G.R. 58) puisses bien s'allonger sur un point en hauteur, pour occasionnellement, apercevoir et constaté que la division était entrain de s'amenuisé en nombre. Le groupement d'homme était toujours entrain de diminuer. Diminution du fait que des unités motorisé russes, se trouvaient souvent sur les points en hauteurs, et des deux cotés, et après que la division fût repérer, les russes ont de suites ouvert sur les positions de la division, pour barré le chemin. Un de ses tir, à tué le OI, Rittmeister Franz, ainsi que une jeune fille "Hiwi", qui le suivait de près en conduisant un des attelages, comme la majorité des "Hiwis (hiwi = abréviation pour Hilfswillige donc auxiliaire, tel que les infirmières etc…)" étaient entrain de suivre notre mouvement délibérément.
Tous les blessés ont été amenés dans le convoi du médecin de la division, le médecin major Dr. Lorenz. Et pars la suite, tout l'équipage avec leurs attelage, sont mort noyé dans les marécages, aucun reproche ne devait lui être fait, mais le docteur Lorenz en a décidé tout autrement et ainsi par la suite, il c'est suicidé en se tirant une balle dans son bassin, le médecin major le docteur Schulz, l'a suivit en se tirant une balle dans son ventre.
Et ici à la route de Mogilev-Bobruisk, s'engouffra la tentative de la percer. Le russe lui avait entre temps, renvoyé des renforts en toute urgence, renfort de chars, et d'autre unité de troupes. Et après mainte et maintes nouvelle tentative d'assaut pour percé l'encerclement, à chaque tentative d'assaut, chaque tentative donna un résultat d'échec, ce qui en résultât que ont commença par effectuer des actions par de petit groupe, et là il en résultât de grosse pertes, beaucoup sont mort ainsi en essayant d'effectuer une percé, soit en petit groupe, soit en solo, et beaucoup d'autre, son resté couché en étant grièvement blessé.
C'est ainsi que le Colonel Höke commandant du G.R. 18, ainsi que le capitaine Geisel, commandant du PI.B. 6, ou après qu'ils furent transportés dans une maison, suite à leurs sérieuses blessures, un obus et tombé sur la maison, et a tous ensevelis.
Une infime minorité, de ceux qui se trouvaient à la pointe de la division, qui eux ont eut la chance de pouvoir traversé la route, dont le commandant de division lui-même il en fit parti, eux au soir du 28 juin, ils réussirent à s'approché du point de destination. Et les derniers qui pouvaient encore combattre, eux, comme tous étaient éparpillés, eux donc ont pu être dirigé, d'avant quand il y'avait encore une vision favorable, ou ils ont retenu le nombre et les positions de l'ennemi, et qui devaient dans la possibilité, que l'ennemi avait déjà pris la ville de Basevitchi, dans ce cas leurs mission, aurait été de libérer la ville de leurs occupant.

st.ex.
Sous-lieutenant
Sous-lieutenant

Nombre de messages : 181
Age : 53
Localisation : Husseren-Wesserling france
Date d'inscription : 29/01/2009

Revenir en haut Aller en bas

Re: 6 division d' infanterie

Message  gerard le Ven 06 Mar 2009, 5:43 pm

Super St-Ex, très interressant. D' ailleurs, j'ai lu un livre decrivant les derniers combats du R 18 (de Kageneck) à Bobriusk. Je trouve que ça ressemble beaucoup à ce que tu as traduis. En parlant de ça, encore merci car tu dois y passer un temps fou pouce

gerard
Caporal
Caporal

Nombre de messages : 15
Age : 46
Localisation : DECINES
Date d'inscription : 09/10/2008

Revenir en haut Aller en bas

Re: 6 division d' infanterie

Message  st.ex. le Ven 06 Mar 2009, 10:21 pm

un temps fou, non, mais de temps en temps, il faut que je fasse une pause, sinon je sens que ma tête vas exploser!

et ma source, ce n'est pas le lieutenant von kageneck.
cela provient du bouquin du Generalleutnant Horst Grossman! (ou du moins d'un de ses livres, je ne me suis pas intéressé sur combien de livre il a écrit, donc soi son ou ses livres).

st.ex.
Sous-lieutenant
Sous-lieutenant

Nombre de messages : 181
Age : 53
Localisation : Husseren-Wesserling france
Date d'inscription : 29/01/2009

Revenir en haut Aller en bas

Re: 6 division d' infanterie

Message  st.ex. le Ven 20 Mar 2009, 9:52 pm

bon, et là je termine l'aventure vécue par la 6ème I.D.

Et il se développa au cours du début de la soirée, à partir de quelques unités isolées des combats émanent de toutes les directions, qui laissa juste encore nous faire savoir, que l'ennemi était supérieur en nombres et qu'il nous avait ou qu'il allait nous percé, avec ses combats qui ont duré jusqu'au début de la matinée du 29 juin 1944, la 6ème division d'infanterie à été anéantit. Et il n'existait plus aucune vision sur des éventuelles unités isolées.

Le général Heyne, le commandant de la division, le Oblt. Ahrens, de la Ic de la division, et un caporal ont encore réussis à passer sur le coté Ouest de l'Olsa, ou à cette endroit à commencé le ramassage et le rassemblement par les russes de tout les prisonniers.
Dans toutes les unités, il y'a eut des tentatives de fuites, ainsi ont pouvait retrouver ensemble du G.R.18 Le capitaine Hellweg et le Oblt. Rompzick, du G.R. 58. ont pouvait retrouver les capitaines Ohms, Haverkamp et Deppe, le restant de leurs unités de combats, eux sont tous soit passé en captivité soit ils ont périt lors de leurs tentative pour percé plus à l'Ouest.
La division qui avait était décorée en tant que la 3 meilleure division de l'armée de l'Est, la division, jusqu'au dernier instant à rendu honneur à son drapeau et à sa décoration.
L'ennemi la connaissait aussi très bien, et le commandant de la division Russe interrogea au cours de sa captivité le 29 juin, le Oblt. Ahrens si il appartenait à la "Schestoia Divisia" 6ème Division d'infanterie, et lorsque le Commandant russe eut la réponse positive du Oblt. Le commandant lui répondit, que c'était une très bonne et brave Division, et que nous l'a connaissons depuis des années."
Quelques uns mais vraiment un nombres minimes, autant appartenant aux G.R.18. Eux ont réussis, à traverser le pont ferroviaire de Bobruisk. Et ici aussi ont combattu un petit nombre pendant quelques heures, malgré que le combat fût perdu d'avance, tandis que d'autres eux ont participé à la percer de Bobruisk.
Sous le commandement du Colonel Wiesner, commandant du A.R.6., tel que le reste du régiment d'artillerie, du G.R.18., et du Pz. Jäg. A.6., ont grimpé sur les deux derniers camions qui leurs ont été mis à disposition, ou le Pz.jäg. A.6. a été reconduit jusqu'à Varsovie, et puis après ils ont été reconduits jusqu'à leur garnison de Padeborn.
Et vraiment un nombre insignifiant, après de longues semaines de marche à pied, ce qui faisait plus d'une centaine de kilomètre à travers les régions occupé par les russes, eux ont réussis à traverser et à revenir derrière nos lignes.
Après 3 années de durs et longs combats sur le front de l'Est, ainsi s'éteignait la 6ème Rheinisch-Westfälische Infanterie Division qui avait toujours prouvé d'être présent, dès qu'ils s'agissait de combattre avec bravoures.


Ce récit est issues du livre du général Horst grossmann

“Geschichte of der
rheinisch-westfaelischen
6. Infanterie-Division 1939-1945. “

st.ex.
Sous-lieutenant
Sous-lieutenant

Nombre de messages : 181
Age : 53
Localisation : Husseren-Wesserling france
Date d'inscription : 29/01/2009

Revenir en haut Aller en bas

Re: 6 division d' infanterie

Message  st.ex. le Ven 20 Mar 2009, 11:00 pm

bon et pour finir, voila les 2 cartes se raportant à ses dates!


donc ici sur ce premier plan, est montrer les positions, que les différents régiments de la division occupait, Mars à Decembre 1943, coté droit de la carte.
Et pour le coté gauche, il y'a eut une petite erreur de date, il ne faut pas lire 1945, mais belle est bien 1944. donc a partir de fevrier 1944.


et pour ce second plan, ben c'est les différentes positions, pendant la percé des russes les derniers jours avant que la 6ème div. soit anéantit.

st.ex.
Sous-lieutenant
Sous-lieutenant

Nombre de messages : 181
Age : 53
Localisation : Husseren-Wesserling france
Date d'inscription : 29/01/2009

Revenir en haut Aller en bas

Re: 6 division d' infanterie

Message  Rainer le Sam 21 Mar 2009, 1:44 am

st.ex. a écrit:

cela provient du bouquin du Generalleutnant Horst Grossman! (ou du moins d'un de ses livres, je ne me suis pas intéressé sur combien de livre il a écrit, donc soi son ou ses livres).
il n'y a pas de général allemand avec ce nom. Mais il y a un Lieutenant-général avec ce nom:
http://www.google.fr/search?hl=de&safe=off&num=20&q=+Generalleutnant+Horst+Grossman&btnG=Suche

Rainer
Adjudant
Adjudant

Nombre de messages : 74
Age : 69
Localisation : D/B
Date d'inscription : 15/01/2009

Revenir en haut Aller en bas

Re: 6 division d' infanterie

Message  st.ex. le Sam 21 Mar 2009, 7:46 pm

en allemand le rang de Generalleutnant = lieutenant général.

Donc pour toi, si le rang de lieutenant général n'équivaut pas aux rang de général, il équivaut alors à quoi????
donc general major
generalleutnant
generaloberst
...
ils sont tous généraux tu n'est pas d'accord?
euh je m'en excuse au préalable, du fait que j'oublie parfois, de traduire les rangs, du fait que un grand nombre de fois, à tous les film de guerre, tout les rangs militaire allemand, sont dit en langue allemande, donc je pensait que il était innutile de traduire le rang militaire au complet.

http://www.buchhandel.de/detailansicht.aspx?isbn=978-3-89555-332-5
et oui, tu vois bien que ici eux même ils spécifie non le rang militaire en entier mais uniquement le rang de général.

st.ex.
Sous-lieutenant
Sous-lieutenant

Nombre de messages : 181
Age : 53
Localisation : Husseren-Wesserling france
Date d'inscription : 29/01/2009

Revenir en haut Aller en bas

Re: 6 division d' infanterie

Message  Contenu sponsorisé


Contenu sponsorisé


Revenir en haut Aller en bas

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut

- Sujets similaires

 
Permission de ce forum:
Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum