1940, possibilité de continuer le combat ?

Page 6 sur 21 Précédent  1 ... 5, 6, 7 ... 13 ... 21  Suivant

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas

Re: 1940, possibilité de continuer le combat ?

Message  Briselance le Mar 22 Déc 2009, 10:45 am

Que ce soit sur le plan militaire, sur le plan politique ou sur le plan
psychologique, la nation française n'était pas en état de faire face à
la guerre dans laquelle elle se trouvait entrainée contre son gré,
contre sa volonté la plus profonde

Mais alors comment préparer une nation à entrer en guerre de son plein gré ?

Comment convaincre les peureux de la classe politiques, les syndicats (dont certains membres, adorateurs du pacte Germano-Soviétique, ont saboté les canons de 25 mm de nombres de nos automitrailleuses de reconnaissance, cf le Hors Série n°7 de "Ligne de front")) et, d'une manière générale, une population plus préoccupée par ses congés payés et son confort insouciant de "petit bourgeois" sans passer pour un affreux militariste assoiffé de sang et de violence ?

Sans vouloir sonner la charge contre des avantages (congés payés, et tout et tout) dont nous tous et toutes profitons bien aujourd'hui, je me demande si le moment était bien choisi pour ce préoccuper de ces vétilles alors qu'une guerre était sur le point de commencer et se préparait depuis déjà un bout de temps ?
avatar
Briselance
Général de Division
Général de Division

Nombre de messages : 1430
Age : 31
Localisation : France (59)
Date d'inscription : 05/04/2008

Revenir en haut Aller en bas

Re: 1940, possibilité de continuer le combat ?

Message  tietie007 le Mar 22 Déc 2009, 11:09 am

Il ne faut pas oublier le courant pacifiste qui traverse la société française, dans l'entre-deux-guerres, et qui couvre tout le spectre politique, des paulfauristes à la SFIO, jusqu'à la droite nationale et le refus de Mourir pour Danzig, selon la formule de Marcel Déat. Ce pacifisme radical se résume dans la phrase de Roger Martin du Gard :
"Tout plutôt que la guerre ! Invasion, asservissement, déshonneur, plutôt que le massacre de la population!"
avatar
tietie007
Général de Division
Général de Division

Nombre de messages : 1883
Age : 51
Localisation : Aix en Provence
Date d'inscription : 26/02/2007

http://bachistoiregeo.blog4ever.com/

Revenir en haut Aller en bas

Re: 1940, possibilité de continuer le combat ?

Message  Briselance le Mar 22 Déc 2009, 11:37 am

"Tout plutôt que la guerre ! Invasion, asservissement, déshonneur, plutôt que le massacre de la population!"



Je les reconnais bien là, les pacifistes ...

Cet homme était-il fou ?
Ce sont ceux de son espèce qu'on aurait dû envoyer en priorité se faire hacher par les panzer de Guderian
avatar
Briselance
Général de Division
Général de Division

Nombre de messages : 1430
Age : 31
Localisation : France (59)
Date d'inscription : 05/04/2008

Revenir en haut Aller en bas

1940

Message  piot1968 le Mar 22 Déc 2009, 12:19 pm

Au fond posons nous la question pourquoi une telle dictature ne connu même pas un embargo ou autre? n'était ce pas au fond parce que le nazisme était un rempart contre le communisme? Un début de guerre froide
avatar
piot1968
Sous-lieutenant
Sous-lieutenant

Nombre de messages : 190
Age : 48
Localisation : Bully Les Mines
Date d'inscription : 19/12/2009

http://www.aikidolievin.com

Revenir en haut Aller en bas

Re: 1940, possibilité de continuer le combat ?

Message  Narduccio le Mar 22 Déc 2009, 12:19 pm

Briselance a écrit:"Tout plutôt que la guerre ! Invasion, asservissement, déshonneur, plutôt que le massacre de la population!"



Je les reconnais bien là, les pacifistes ...

Cet homme était-il fou ?
Ce sont ceux de son espèce qu'on aurait dû envoyer en priorité se faire hacher par les panzer de Guderian

Tu oublie quelque chose de particulier : le traumatisme de 14-18. Une guerre dure, longue qui a fait 1 millions de morts. les rues sont pleines de veuves et d'orphelins. Tout le monde a été touché et la plupart des Français ne comprennent pas pourquoi. Ne comprennent pas quel a été le but de ce sacrifice.
Les plus anti-guerre sont souvent ceux qui ont vécu les horreurs des tranchées. Ceux qui ont vécu dans la boue au milieu des rats et des cadavres. Ceux qui ont vu tous ces corps mutilés. Ceux qui se sont battus en espérant que ce soit la der' des der'. "Plus jamais çà !" est le cri qui retentit dès la fin de la guerre. On peut même dire qu'il retentit durant la guerre. Nous connaissons la fin de l'histoire et nous comprenons que pour mettre fin au nazisme il aurait de toute façon fallu faire la guerre.
Peut-être que ceux qui voulaient que la guerre de 14 termine en 1919 par l'invasion guerrière de l'Allemagne n'avaient pas tort. Quand les Allemands aurait vu leurs petits gars renter ces eux avec les baïonnettes dans les reins, et qu'ils auraient subit les canonnades et les destructions : peut-être eux aussi auraient dit : "plus jamais çà !". Or, ce ne fut pas le cas. Il faut être deux à vouloir la Paix pour l'avoir. Tandis qu'il suffit d'être seul à vouloir la guerre pour l'obtenir.

Narduccio
Général (Administrateur)
Général (Administrateur)

Nombre de messages : 4667
Age : 58
Localisation : Alsace
Date d'inscription : 05/10/2006

Revenir en haut Aller en bas

Narduccio

Message  piot1968 le Mar 22 Déc 2009, 12:22 pm

Bravo, ce que tu écris est probablement la chose la plus intelligente pour comprendr ele non dit
avatar
piot1968
Sous-lieutenant
Sous-lieutenant

Nombre de messages : 190
Age : 48
Localisation : Bully Les Mines
Date d'inscription : 19/12/2009

http://www.aikidolievin.com

Revenir en haut Aller en bas

Re: 1940, possibilité de continuer le combat ?

Message  Narduccio le Mar 22 Déc 2009, 12:25 pm

piot1968 a écrit:Au fond posons nous la question pourquoi une telle dictature ne connu même pas un embargo ou autre? n'était ce pas au fond parce que le nazisme était un rempart contre le communisme? Un début de guerre froide

Mais, parce que ce n'était pas dans les mœurs de l'époque. Et parce que les gens de l'époque n'ont pas compris la différence du nazisme par rapport aux autres régimes dictatoriaux.
Il faut bien voir que pratiquement toute l'Europe continentale est sous un régime dictatorial ou autoritaire. Sauf la Russie et son régime soviétique, tous les autres sont des régimes de droite ou nationalistes. On peut compter les démocraties au niveau mondial sur les doigts des 2 mains si on y inclue les monarchies constitutionnelles. Les Républiques se limitent à 2 en 1939 : France-USA.

Il aurait donc fallu mettre le monde entier sous embargo ?

Narduccio
Général (Administrateur)
Général (Administrateur)

Nombre de messages : 4667
Age : 58
Localisation : Alsace
Date d'inscription : 05/10/2006

Revenir en haut Aller en bas

Re: 1940, possibilité de continuer le combat ?

Message  tietie007 le Mar 22 Déc 2009, 12:44 pm

piot1968 a écrit:Au fond posons nous la question pourquoi une telle dictature ne connu même pas un embargo ou autre? n'était ce pas au fond parce que le nazisme était un rempart contre le communisme? Un début de guerre froide
Il est clair que pour les anglais, Hitler était un rempart contre le communisme et que le fascime est vu comme un mal nécessaire pour contrer la perspective d'une révolution bolchevique en Allemagne. IL faut se rappeller que le KPD était une force puissante, en Allemagne, et que les rouges faisaient plus peur à l'établishement anglais que les bruns. D'où cette mansuétude des britishs face à Hitler, qui passera par le trait naval anglo-allemand en 1935, jusqu'à Munich.
Le France, elle, est bien trop instable politiquement pour avoir une politique étrangère autonome et l'assassinat de Barthou, en 1934, à Marseille, avec le roi de Yougoslavie, sera un drame pour la France, Barthou ayant été un des rares politiques français à percevoir le danger hitlérien et à vouloir l'alliance avec l'URSS contre l'Allemagne.
avatar
tietie007
Général de Division
Général de Division

Nombre de messages : 1883
Age : 51
Localisation : Aix en Provence
Date d'inscription : 26/02/2007

http://bachistoiregeo.blog4ever.com/

Revenir en haut Aller en bas

Narduccio

Message  piot1968 le Mar 22 Déc 2009, 1:15 pm

Excuses moi mais tel n'était pas mon propos! Je n'affirme pas qu'il fallut à l'époque mettre le monde sous embargo mais uniquement que l'on savait à quoi s'en tenir. Pardonnes moi l'ambiguité. Je ne cherche pas la polémique mais te remercie d'aller droit au but
Merci
avatar
piot1968
Sous-lieutenant
Sous-lieutenant

Nombre de messages : 190
Age : 48
Localisation : Bully Les Mines
Date d'inscription : 19/12/2009

http://www.aikidolievin.com

Revenir en haut Aller en bas

Re: 1940, possibilité de continuer le combat ?

Message  Narduccio le Mar 22 Déc 2009, 1:38 pm

Je ne cherche pas la polémique. Désolé, si tu a pu penser le contraire. Nous sommes là pour discuter et par nos échanges faire avancer la connaissance de ces périodes et de ces faits.

Bon, pour revenir à l'empbargo. Tu écrit :
mais uniquement que l'on savait à quoi s'en tenir.

Je n'en suis pas convaincu. A part un Chautemps, un Mandel en France ou un Churchill en Angleterre, il semble que très peu de gens aient pris la mesure du régime instauré par les nazis. Les opposants dans des camps ou en prisons ? Ils n'étaient pas les seuls à le faire. Les "associaux" en camps. Des États américains le faisaient et dans nos asile, il n'y avait pas que des fous. Même chose dans nos prisons. L'époque ou on pouvait aller au bagne pour un pain volé n'est pas si éloignée que cela.

Quand aux déclarations tonitruantes de tribuns politiques ? Elles étaient courantes et souvent arrivés aux affaires, ces tribuns redécouvraient la mesure et la rigueur qui sied à tout homme politique d'importance.
Nous, nous connaissons la fin de l'histoire. Eux, ils sont très peu à avoir perçu que les phrases terribles prononcés par les Nazis n'étaient pas que des mots creux.
De plus, on avait autre chose à faire, il fallait reconstruire le pays, relancer l'économie.

Narduccio
Général (Administrateur)
Général (Administrateur)

Nombre de messages : 4667
Age : 58
Localisation : Alsace
Date d'inscription : 05/10/2006

Revenir en haut Aller en bas

Mon combat

Message  piot1968 le Mar 22 Déc 2009, 2:10 pm

Je eu la malchance de mein kampf, torchon hideux qui en dit long! Mais si je suis très interesse par le second conflit je suis un profane. Peux tu m'aider par une boblio?
avatar
piot1968
Sous-lieutenant
Sous-lieutenant

Nombre de messages : 190
Age : 48
Localisation : Bully Les Mines
Date d'inscription : 19/12/2009

http://www.aikidolievin.com

Revenir en haut Aller en bas

Re: 1940, possibilité de continuer le combat ?

Message  Briselance le Mar 22 Déc 2009, 2:33 pm

Nous, nous connaissons la fin de l'histoire.
Eux, ils sont très peu à avoir perçu que les phrases terribles
prononcés par les Nazis n'étaient pas que des mots creux.
De plus, on avait autre chose à faire, il fallait reconstruire le pays, relancer l'économie.

D'où le dilemme : reconstruire l'économie du pays et faire preuve d'un aveuglement criminel face au danger croissant ?
ou alors se préparer à la guerre, quitte à laisser le pays dans une misère pouvant, à l'occasion, dégénérer
en émeutes ou pire, en prise de pouvoir des partis inféodés à l'U.R.S.S. ?
avatar
Briselance
Général de Division
Général de Division

Nombre de messages : 1430
Age : 31
Localisation : France (59)
Date d'inscription : 05/04/2008

Revenir en haut Aller en bas

Re: 1940, possibilité de continuer le combat ?

Message  Narduccio le Mar 22 Déc 2009, 3:07 pm

piot1968 a écrit:Peux tu m'aider par une biblio?

Une biblio ? Je te conseille d'aller voir la section livre, il y a quelques ouvrages intéressants. Après, on en cite un certain nombre dans divers posts.
Mais on devrait peut-être faire un récapitulatif. Mais, ça risque de prendre du temps.

Narduccio
Général (Administrateur)
Général (Administrateur)

Nombre de messages : 4667
Age : 58
Localisation : Alsace
Date d'inscription : 05/10/2006

Revenir en haut Aller en bas

Re: 1940, possibilité de continuer le combat ?

Message  Briselance le Mar 22 Déc 2009, 3:30 pm

Narduccio a écrit:
Briselance a écrit:"Tout plutôt que la guerre ! Invasion, asservissement, déshonneur, plutôt que le massacre de la population!"



Je les reconnais bien là, les pacifistes ...

Cet homme était-il fou ?
Ce sont ceux de son espèce qu'on aurait dû envoyer en priorité se faire hacher par les panzer de Guderian

Tu oublie quelque chose de particulier : le traumatisme de 14-18. Une guerre dure, longue qui a fait 1 millions de morts. les rues sont pleines de veuves et d'orphelins. Tout le monde a été touché et la plupart des Français ne comprennent pas pourquoi. Ne comprennent pas quel a été le but de ce sacrifice.
Les plus anti-guerre sont souvent ceux qui ont vécu les horreurs des tranchées. Ceux qui ont vécu dans la boue au milieu des rats et des cadavres. Ceux qui ont vu tous ces corps mutilés. Ceux qui se sont battus en espérant que ce soit la der' des der'. "Plus jamais çà !" est le cri qui retentit dès la fin de la guerre. On peut même dire qu'il retentit durant la guerre. Nous connaissons la fin de l'histoire et nous comprenons que pour mettre fin au nazisme il aurait de toute façon fallu faire la guerre.
Peut-être que ceux qui voulaient que la guerre de 14 termine en 1919 par l'invasion guerrière de l'Allemagne n'avaient pas tort. Quand les Allemands aurait vu leurs petits gars renter ces eux avec les baïonnettes dans les reins, et qu'ils auraient subit les canonnades et les destructions : peut-être eux aussi auraient dit : "plus jamais çà !". Or, ce ne fut pas le cas. Il faut être deux à vouloir la Paix pour l'avoir. Tandis qu'il suffit d'être seul à vouloir la guerre pour l'obtenir.

Je ne peux pas vraiment comprendre la position des veuves, orphelins et blessés de guerre, n'ayant pas été dans ce cas moi-même et ne comptant aucun membre de ma famille proche ou encore vivant. Je ne peux qu'imaginer ce qu'ils (elles) ont ressenti pendant ces années.

Néanmoins, je ne peux m'empêcher, de temps en temps, d'avoir le plus profond mépris pour ceux et celles qui, habitant(e)s dans des pays démocratiques, bien que sentant le danger et l'horreur du nazisme dans les discours et déclarations publiques des dignitaires de l'époque (Il y avait extrêmement peu de télévisions, mais quasiment tous le monde lisait les journaux ou écoutait la radio) bien que pressentant l'imminence et la violence d'une attaque de l'Allemagne, ont mis toutes leurs forces à retarder et gêner le plus possible l'effort de guerre, le réarmement et la mise en place d'alliances et de doctrines militaires efficaces, non seulement avant, mais aussi pendant la campagne de 1940.

Ce sont ces gens-là que j'exècre parce que, une fois que la France a capitulé, ils (elles) ont été les premiers (premières) à se plaindre de l'occupation Allemande, à rejeter la faute sur notre armée en l'accusant des pires défauts et en l'accablant d'injures, aussi infamantes qu'imméritées.


P.S.: Désolé de donner plus dans le billet d'humeur que dans la réflexion argumentée, mais ce sujet me tient beaucoup à cœur.
avatar
Briselance
Général de Division
Général de Division

Nombre de messages : 1430
Age : 31
Localisation : France (59)
Date d'inscription : 05/04/2008

Revenir en haut Aller en bas

Re: 1940, possibilité de continuer le combat ?

Message  Ming le Mar 22 Déc 2009, 4:45 pm

Briselance a écrit:Je ne peux pas vraiment comprendre la position des veuves, orphelins et blessés de guerre, n'ayant pas été dans ce cas moi-même et ne comptant aucun membre de ma famille proche ou encore vivant. Je ne peux qu'imaginer ce qu'ils (elles) ont ressenti pendant ces années.

C'est simple : les générations qui ont participé à la première guerre mondiale ont été décimées, massacrées, il n'était pas rare qu'en province, une famille perde deux voir trois hommes, d'abord le ou les fils et ensuite le père.
Il faut également imaginer que tout le territoire français au delà de la Marne est entièrement rasé ou presque. La reconstruction ne s'est pas faite du jour au lendemain par ailleurs, soit par manque de bras, soit par manque de finances, dégagé du fait que le traîté dit de Versailles a mis plusieurs dizaines de mois à être finalisé.

Briselance a écrit:Néanmoins, je ne peux m'empêcher, de temps en temps, d'avoir le plus profond mépris pour ceux et celles qui, habitant(e)s dans des pays démocratiques, bien que sentant le danger et l'horreur du nazisme dans les discours et déclarations publiques des dignitaires de l'époque (Il y avait extrêmement peu de télévisions, mais quasiment tous le monde lisait les journaux ou écoutait la radio) bien que pressentant l'imminence et la violence d'une attaque de l'Allemagne, ont mis toutes leurs forces à retarder et gêner le plus possible l'effort de guerre, le réarmement et la mise en place d'alliances et de doctrines militaires efficaces, non seulement avant, mais aussi pendant la campagne de 1940.

Je le comprends au sens ou en 1939, le souvenir de la 1ère guerre mondiale est encore extrêmement présent. Statistiquement la première guerre mondiale c'est 9 millions de morts et 8 millions d'invalides, dont la France est le pays le plus touché : 1,4 millions de morts, soit 10% de la population active masculine, ce qui est énorme.
Les combattants qui ont subi le feu, les pluies d'obus, les gaz, les assauts au corps à corps, n'avaient aucune envie de voir une telle boucherie recommencer. C'est ce que font dire Barbusse et Vercel dans leurs témoignages et romans, notamment lorsque Conan dit "la guerre, eux ils l'ont faite, nous on l'a gagnée et on a vu le blanc de l'oeil au frère qu'on crevé". Il y a eu quantité d'associations ayant pour vocation le pacifisme durant l'entre-deux guerres et quantité de vétérans qui n'ont pas voulu entendre parler d'un nouveau conflit mondial. On ne peut pas leur en vouloir, considérant la manière dont certaines offensives ont été menées et le peu de cas dont il a été fait des vies humaines.
Quand Daladier est revenu de la signature des accords de Munich, il s'est posé la question de savoir s'il allait descendre de l'avion au risque de se faire huer et éventuellement violenter. Il s'est fait accueillir avec des hourras et des claques dans le dos. La réaction a été la même outre-Manche ou Chamberlain a été accueilli lui aussi avec ovations.
Personne n'avait envie de contribuer à une politique liée de près ou de loin à un réarmement : en Grande-Bretagne notamment les crédits alloués aux militaires ont été réduits à peau de chagrin et il a fallu attendre la dernière limite en France pour qu'on songe à appliquer plusieurs programmes de réarmement dignes de ce nom.

Briselance a écrit:Ce sont ces gens-là que j'exècre parce que, une fois que la France a capitulé, ils (elles) ont été les premiers (premières) à se plaindre de l'occupation Allemande, à rejeter la faute sur notre armée en l'accusant des pires défauts et en l'accablant d'injures, aussi infamantes qu'imméritées.

Bah les premiers c'est Vichy, et lorsque la LVF a été dressée, on leur a donné un uniforme ressemblant à ceux des régiments de la ligne Maginot, parce que "ce sont les seuls qui n'ont pas reculé". Il a bien fallu trouver une série d'explications pour justifier une telle défaite aux yeux de la population qui n'en revenait pas et qui ne comprenait pas comment une telle chose avait pu être possible.
Dégagé de cela, la possibilité de poursuite d'un combat, ça me fait rire, cela tient nettement plus du wargame plutôt qu'autre chose, parce que les français étaient à ce moment tellement paumés et tellement séparés les uns des autres mais en plus de leurs alliés qu'il aurait déjà fallu qu'ils comprennent avec qui auraient-ils repris l'offensive, ou plutôt sous quel commandement. Etant donné que Pétain a signé l'armistice dans le wagon de Rethondes, que de Gaulle était quasi inconnu de la populace et que Giraud était alors emprisonné en Allemagne -puisqu'il s'est évadé en 1942.

_________________


Patrie, Courage, Foi. Regarde Saint Michel et saute rassuré.

Wenn de net wellcht metkommen, los es stehn !

Membre du club des survivants du péril thaïlandais, du canon de 88 sulfateur de l'infâme colonel Olrik (rebus: oui russe, non russe, liquide, vomi)

Clairement, je suis ami avec les touffes

http://pbycatalina.wordpress.com

http://thehighflight.wordpress.com/
avatar
Ming
Général (Administrateur)
Général (Administrateur)

Nombre de messages : 5777
Age : 45
Localisation : MingLouffie occidentale
Date d'inscription : 04/10/2007

Revenir en haut Aller en bas

Re: 1940, possibilité de continuer le combat ?

Message  Major cowburn le Mar 22 Déc 2009, 6:45 pm

Et cependant,d'après l'expérience vécue par mon père au sein de la 2ième Dcr toutes les troupes ne cèdent pas au défaitisme,suivant ce qu'il m'a expliqué :si on leur avait dit :on continue le combat ,tous auraient suivi (sauf certains officiers opposition royalistes-communistes,personne ne voulant" se faire trouer la peau pour le bénéfice des autres"): au moment de l'armistice ,les hommes de sa batterie pleuraient.... division composée de gens des régions de l'Est,du Nord, de Paris.....mais ,plus beaucoup de Chars,des pertes chez les chasseurs portés ,à la batterie antichar,quelques blessés et tués

Major cowburn
Général de Division
Général de Division

Nombre de messages : 1139
Date d'inscription : 17/02/2008

Revenir en haut Aller en bas

Re: 1940, possibilité de continuer le combat ?

Message  sukhoi le Mar 22 Déc 2009, 7:14 pm

Major cowburn a écrit:sauf certains officiers opposition royalistes-communistes,personne ne voulant" se faire trouer la peau pour le bénéfice des autres"

Tiens, il y'avait des officiers communiste? Autant je ne suit absolument pas surpris pour les royaliste autant cela m'étonne que des communistes ait eu de tel responsabilité dans l'armée Française.

sukhoi
Général de Brigade
Général de Brigade

Nombre de messages : 671
Age : 26
Localisation : Lyon
Date d'inscription : 18/08/2008

Revenir en haut Aller en bas

Re: 1940, possibilité de continuer le combat ?

Message  tietie007 le Mar 22 Déc 2009, 7:43 pm

La déroute française a été un choc pour le monde entier, personne ne s'attendait à une telle défaite. Chacun, selon sa grille idéologique, a trouvé des boucs-émissaires à ce désastre. Dans la droite nationale, ça sera la faute à la "gueuse", cette République maudite, minée par la franc-maçonnerie, la juiverie et le communisme, ça sera la version Maurras-Pétain qui stigmatiseront cette anti-France. A l'extrême-gauche, ça sera plutôt la faute au Comité des Forges, patronat qui préférait l'instauration d'une dictature fasciste au Front Populaire, aux Cagoulards qui ont miné l'armée de l'intérieur, emmenant les élites françaises aux "choix de la Défaite", selon l'expression d'Annie Lacroix-Riz, historienne léniniste.
On peut aussi sortir des lectures idéologiques et s'en tenir aux faits. La Wehrmacht, en 1939, a tout simplement réinventé la manoeuvre qui avait été oubliée en 14-18, et, comme les armées napoléoniennes en son temps, commandée par des généraux inspirés, a écrasé les armées adverses qui fonctionnaient sur un schéma opérationnel de la grande guerre. La France s'est écroulée, mais l'armée rouge n'a du son sauvetage qu'à la profondeur de son territoire, connaissant de terribles défaites dans les 6 premiers mois !
avatar
tietie007
Général de Division
Général de Division

Nombre de messages : 1883
Age : 51
Localisation : Aix en Provence
Date d'inscription : 26/02/2007

http://bachistoiregeo.blog4ever.com/

Revenir en haut Aller en bas

Re: 1940, possibilité de continuer le combat ?

Message  Ming le Mar 22 Déc 2009, 8:04 pm

sukhoi a écrit:
Major cowburn a écrit:sauf certains officiers opposition royalistes-communistes,personne ne voulant" se faire trouer la peau pour le bénéfice des autres"

Tiens, il y'avait des officiers communiste? Autant je ne suit absolument pas surpris pour les royaliste autant cela m'étonne que des communistes ait eu de tel responsabilité dans l'armée Française.

Sans vouloir faire une généralité, il y en a eu quelques uns, ceux de réserve (professeurs, maîtres d'école) et même de carrière. Il faut également se rappeler qu'il y a eu les brigades internationales ou il n'y a pas eu que des "vrais volontaires" y servant mais aussi des gens ayant une certaine expérience militaire. Pour être honnête ceux qui se sont retrouvés dans l'armée française en 1939 n'ont pas forcément fait le jeu de Moscou en considérant tout de go qu'il ne s'agissait que d'une guerre capitaliste, certains ont mis leur patriotisme avant leurs convictions politiques.
En HS, il y en a d'ailleurs même eu durant les guerres de décolonisation. Je me rappelle du témoignage d'un ancien officier para qui avait été interné dans un des tristement célèbres camps jaunes et dont l'un des adjoints -un lieutenant de mémoire- lui avait dit "à partir de maintenant évitez de me fréquenter, je suis communiste et je n'ai nulle envie de dénoncer un camarade de combat, qui a fait état de tel projet d'évasion ". Attitude plutôt courageuse si l'on considère les conditions de survie dans ces camps de prisonniers...

_________________


Patrie, Courage, Foi. Regarde Saint Michel et saute rassuré.

Wenn de net wellcht metkommen, los es stehn !

Membre du club des survivants du péril thaïlandais, du canon de 88 sulfateur de l'infâme colonel Olrik (rebus: oui russe, non russe, liquide, vomi)

Clairement, je suis ami avec les touffes

http://pbycatalina.wordpress.com

http://thehighflight.wordpress.com/
avatar
Ming
Général (Administrateur)
Général (Administrateur)

Nombre de messages : 5777
Age : 45
Localisation : MingLouffie occidentale
Date d'inscription : 04/10/2007

Revenir en haut Aller en bas

Re: 1940, possibilité de continuer le combat ?

Message  Major cowburn le Mar 22 Déc 2009, 8:29 pm

Selon la relation que mon père m'en avait faite,suite à une discussion de table au mess,deux lieutenants se sont mis sur la tronche, dehors et sous le regard de la troupe...Sanctions ?????
Selon mes souvenirs Nizan qui fut tué au cours de la campagne devait être s:s lieutenant.....comme Roger Ikor autre ex normalien.L'armée française n'a pas toujours eu à rougir de telles recrues,certains ont eu une conduite au dessus de tout éloge. Vouloir classer les gens suivant les rapports de police dressés par des incompétents des RG Quelles foutaises !!!!

Major cowburn
Général de Division
Général de Division

Nombre de messages : 1139
Date d'inscription : 17/02/2008

Revenir en haut Aller en bas

Re: 1940, possibilité de continuer le combat ?

Message  Narduccio le Mar 22 Déc 2009, 10:44 pm

J'ai lu le témoignage d'un lieutenant de la marine. La plupart des appelés voulaient rentrer à la maison. 90% des sous-officiers et des officiers voulaient continuer le combat. Mais, quand le commandement du navire a dit qu'il refusait tout acte de mutinerie envers les ordres donnés, il s'est retrouvé tout seul. Ensuite, il s'est retrouvé aux arrêts parce qu'il a manifesté sa mauvaise humeur et qu'il a dit qu'à la première occasion, il rallierait l'Angleterre pour poursuivre le combat. C'est ce qu'il a effectivement fait après avoir démissionné et être passé par l'Espagne.

Narduccio
Général (Administrateur)
Général (Administrateur)

Nombre de messages : 4667
Age : 58
Localisation : Alsace
Date d'inscription : 05/10/2006

Revenir en haut Aller en bas

Re: 1940, possibilité de continuer le combat ?

Message  sukhoi le Mer 23 Déc 2009, 1:02 am

Ming a écrit:. Il faut également se rappeler qu'il y a eu les brigades internationales ou il n'y a pas eu que des "vrais volontaires" y servant mais aussi des gens ayant une certaine expérience militaire.

Excuse moi de partir en HS, mais en quoi consistait exactementces fameuse "brigades international"?

Ming a écrit:
En HS, il y en a d'ailleurs même eu durant les guerres de décolonisation. Je me rappelle du témoignage d'un ancien officier para qui avait été interné dans un des tristement célèbres camps jaunes et dont l'un des adjoints -un lieutenant de mémoire- lui avait dit "à partir de maintenant évitez de me fréquenter, je suis communiste et je n'ai nulle envie de dénoncer un camarade de combat, qui a fait état de tel projet d'évasion ".

Ne serait ce pas un extrait de "Les Centurions" de Jean Lartéguy que tu nous cite là? Il est possible que ça ne soit pas le cas il mais en tout cas je vous conseille ce livre où il y est bien expliquer les positions très difficile de bon nombres d'officiers Français au cours de ces différents conflits.

sukhoi
Général de Brigade
Général de Brigade

Nombre de messages : 671
Age : 26
Localisation : Lyon
Date d'inscription : 18/08/2008

Revenir en haut Aller en bas

Re: 1940, possibilité de continuer le combat ?

Message  le ronin le Mer 23 Déc 2009, 1:46 am

Bonsoir.HS=ON : Perso je n'ai jamais rencontré de para coco , des paras colos oui, mais pas de cocos , et je ne pense pas hormis les viets, que des "vendeurs" de l'Humanité aient essayé de convertir un para. A l'époque des appelés, pour être para déjà il fallait être apte aux sauts, puis faire preuve de volontariat et passer une préparation militaire "para" de 15 jours .Je ne pense pas non plus qu'il y est eu des militants communistes "volontaires" où si cela a eu lieu, avec une idée derrière la tête bien précise cf = action directe dont un des membres avait servit dans un régiment para, aux seuls fins d'en extrapoler des techniques d'explosifs .

Pour sukhoi:- je commanderais à des juifs, je leur donnerais un drapeau avec une étoile, les nazis en avaient fait une marque infamante, moi, je le couvrirais tellement de gloire, que les hommes seront fiers de le servir.Mais avant j'obligerais mes hommes , à des heures de culture physique.... ( Colonel Raspeguy , les centurions ) de mémoire .J'avais ce bouquin , où Raspeguy= Bigeard , et je l'ai prêté, on ne me l'a jamais rendu .Jean Larteguy a servi aux commandos d'Afrique, et guerre de Corée .Fin du HS .

Amicalement .


Le ronin.


....Dans la réalité, il n'y a pas de round d'observation....


Semper fidelis.
avatar
le ronin
Police militaire (Modérateur)
Police militaire (Modérateur)

Nombre de messages : 3425
Age : 64
Localisation : Dans l'Hérault, cong!
Date d'inscription : 25/06/2008

Revenir en haut Aller en bas

Re: 1940, possibilité de continuer le combat ?

Message  Ming le Mer 23 Déc 2009, 2:08 am

sukhoi a écrit:. Il faut également se rappeler qu'il y a eu les brigades internationales ou il n'y a pas eu que des "vrais volontaires" y servant mais aussi des gens ayant une certaine expérience militaire.

Excuse moi de partir en HS, mais en quoi consistait exactementces fameuse "brigades international"?

Les brigades internationales étaient composées de volontaires combattant dans les rangs des républicains. Aussi bien des civils n'ayant aucune expérience militaire que d'anciens militaires voir des civils ayant combattu au gré des différents conflits post 1918 (guerre du Rif par exemple) ou ceux qui avaient effectué leur temps sous les drapeaux.

Dans les rangs de l'aviation républicaine ce fut un peu différent. Il y a des gens comme Labussière, Gisclon ou d'autres qui étaient aviateurs au sein de l'Armée de l'air, ayant pris un congé sans solde, mais aussi des aventuriers britanniques, américains... avant que les soviétiques ne débarquent en masse.

Ming a écrit:
En HS, il y en a d'ailleurs même eu durant les guerres de décolonisation. Je me rappelle du témoignage d'un ancien officier para qui avait été interné dans un des tristement célèbres camps jaunes et dont l'un des adjoints -un lieutenant de mémoire- lui avait dit "à partir de maintenant évitez de me fréquenter, je suis communiste et je n'ai nulle envie de dénoncer un camarade de combat, qui a fait état de tel projet d'évasion ".

Ne serait ce pas un extrait de "Les Centurions" de Jean Lartéguy que tu nous cite là? Il est possible que ça ne soit pas le cas il mais en tout cas je vous conseille ce livre où il y est bien expliquer les positions très difficile de bon nombres d'officiers Français au cours de ces différents conflits.

Nan ça ne vient pas de Larteguy, en revanche la personne que j'ai interviewée a probablement servie de source pour le roman de Larteguy -puisqu'il connaissait nombre de paras pour avoir été grand reporter et avoir connu non seulement les guerres coloniales mais aussi la guerre du Vietnam.

_________________


Patrie, Courage, Foi. Regarde Saint Michel et saute rassuré.

Wenn de net wellcht metkommen, los es stehn !

Membre du club des survivants du péril thaïlandais, du canon de 88 sulfateur de l'infâme colonel Olrik (rebus: oui russe, non russe, liquide, vomi)

Clairement, je suis ami avec les touffes

http://pbycatalina.wordpress.com

http://thehighflight.wordpress.com/
avatar
Ming
Général (Administrateur)
Général (Administrateur)

Nombre de messages : 5777
Age : 45
Localisation : MingLouffie occidentale
Date d'inscription : 04/10/2007

Revenir en haut Aller en bas

Re: 1940, possibilité de continuer le combat ?

Message  Ming le Mer 23 Déc 2009, 2:27 am

le ronin a écrit:Bonsoir.HS=ON : Perso je n'ai jamais rencontré de para coco , des paras colos oui, mais pas de cocos , et je ne pense pas hormis les viets, que des "vendeurs" de l'Humanité aient essayé de convertir un para. A l'époque des appelés, pour être para déjà il fallait être apte aux sauts, puis faire preuve de volontariat et passer une préparation militaire "para" de 15 jours .Je ne pense pas non plus qu'il y est eu des militants communistes "volontaires" où si cela a eu lieu, avec une idée derrière la tête bien précise cf = action directe dont un des membres avait servit dans un régiment para, aux seuls fins d'en extrapoler des techniques d'explosifs .

Je crois que les convictions politiques de cette personne étaient antérieures à la période que tu as connu. D'après ce que j'ai saisi c'était un ancien résistant qui avait été dans un réseau FTP, donc durant la seconde guerre mondiale. Le hasard ou plutôt l'évolution du monde a fait qu'il s'est retrouvé dans un conflit ou ses convictions ont été mises à rude épreuve. Ce qui n'avait au demeurant rien à voir avec des gens comme Boudarel, comme tu t'en doutes.
En ce qui le concerne c'est compréhensible dans le sens ou l'appartenance aux FTP a symbolisé un combat contre la barbarie nazie, avant que Kravchenko ne passe à l'ouest et publie son fameux "j'ai choisi la liberté", que ne soient publiés les écrits de Soljénitsyne et avant que Krouchtchev ne fasse le mea culpa incomplet du PCUS sous Staline. Une sorte de bénéfice du doute, ou plutôt la franchise d'avoir dit à ses frères d'armes quelles étaient ses convictions, plus pour les protéger qu'autre chose.

De toute façon, bien des prisonniers des camps jaunes ont survécu en se pliant de mauvais gré aux exigences de leurs bourreaux, simplement pour survivre ou obtenir quelques cubes de viande en complément d'une très maigre ration de riz. Plusieurs officiers supérieurs ont ainsi pondu des pamphlets "pour la paix" lors de leur détention, ce que firent ensuite les Américains detenus au Hanoï hilton, à divers degrés. Certains se sont montrés plus dociles que d'autres -ndlr : je n'accuse personne- mais le traitement auxquels ils ont été soumis dépasse selon de nombreux témoignages les camps de concentration allemands. A côté de cela, il y a eu ceux qui ont clairement choisi leur camp. Je ne sais pas s'il est opportun de juger ou d'exprimer une opinion en regard des conditions regnant dans ces camps. Cela me paraît aussi déplacé que de se poser la question de savoir pourquoi est-ce que certains ont survécu à Auschwitz alors que tant d'autres sont morts. Quelque chose comme ça, en tous cas.

_________________


Patrie, Courage, Foi. Regarde Saint Michel et saute rassuré.

Wenn de net wellcht metkommen, los es stehn !

Membre du club des survivants du péril thaïlandais, du canon de 88 sulfateur de l'infâme colonel Olrik (rebus: oui russe, non russe, liquide, vomi)

Clairement, je suis ami avec les touffes

http://pbycatalina.wordpress.com

http://thehighflight.wordpress.com/
avatar
Ming
Général (Administrateur)
Général (Administrateur)

Nombre de messages : 5777
Age : 45
Localisation : MingLouffie occidentale
Date d'inscription : 04/10/2007

Revenir en haut Aller en bas

Re: 1940, possibilité de continuer le combat ?

Message  Contenu sponsorisé


Contenu sponsorisé


Revenir en haut Aller en bas

Page 6 sur 21 Précédent  1 ... 5, 6, 7 ... 13 ... 21  Suivant

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut

- Sujets similaires

 
Permission de ce forum:
Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum