Soyons vigilants, les démons du négationnisme ont la vie dure

Page 1 sur 2 1, 2  Suivant

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas

Soyons vigilants, les démons du négationnisme ont la vie dure

Message  samuel le Mar 24 Fév 2009, 1:40 am

C’est comme compagnon de route de Robert Faurisson que le pharmacien Jean-Claude Pressac avait commencé une carrière qui s’annonçait aussi tristement sordide que celle du célèbre faussaire. Ses deux premiers voyages à Auchwitz (1966 et 1979) semblaient l’avoir convaincu de la véracité des thèses négationnistes.
Mais en 1981, Pressac rompt avec Faurisson et ses pseudo-thèses et prend contact avec l’historien Pierre Vidal-Nacquet qui l'invite à présenter les résultats de ses travaux au colloque sur «  l'Allemagne nazie et le génocide juif ».

C’est le début d’une nouvelle période. Rodé à tous les arguments négationnistes, Jean-Claude Pressac devient le héros capable, semble-t’il, de terrasser à lui seul la visqueuse pieuvre dont les tentacules à peine coupés semblent toujours repousser.
Ses nouvelles recherches financées par l’avocat Serge Klarsfeld sont autant d’armes contre les théories fallacieuses de Faurisson et ses sbires.

Pourtant, en 1995, celui qui est considéré dans le petit monde des historiens comme l’expert numéro un de la Shoah, retombe inexplicablement, et de la façon la plus grotesque, dans ses peu ragoutants travers de jeunesse. Le voilà qui assène sénilement, tel un vulgaire Rassinier, que le dossier tout entier de la Shoah est « pourri » et tout juste bon pour les « poubelles de l’histoire ». Le texte de sa rétractation, signé le 15 juin 1995, n’a été publié qu’en l’an 2000, à la fin d’un ouvrage de Valérie Igounet (Histoire du négationnisme en France, Paris, Editions du Seuil, 2000, p. 613-652.)

Jean-Claude. Pressac meurt le 23 juillet 2003.

Que penser d’une telle volte-face, et doit-on accabler un vieillard sans doute usé par des années de combat acharné ?

C’est plutôt le laisser-aller général dans nos propres rangs qu’il faut incriminer et qui fait le lit du négationnisme le plus abject.

C’est plutôt Steven Spielberg qui croit malin de montrer une fausse chambre à gaz (la seule qu’on voit du film) et vraie salle de douches dans son film la Liste Schindler.

C’est plutôt Théo Klein, ancien président du CRIF, qui se plait à affirmer que la chambre à gaz qu’on présente à Auchwitz n’est qu’un « artifice ». Ou la propre sous-directrice du musée qui, par paresse imagine-t-on, déclare que « dire la vérité sur cette chambre, ce serait trop compliqué ».

C’est Costa-Gavras, qui pour faire bien, dans son film Amen, montre dans un plan de quelques secondes, la porte high-tech d’une chambre à gaz futuriste, n’ayant évidemment rien à voir avec la description du SS Gerstein dont il est censé narrer le récit.

Bref, tous ses gens qui s’amusent avec ce que notre histoire a de plus sacré, plus par indolence que par conscience du mal qu’ils font.
Avec internet, et la libre circulation des élucubrations les plus perverses, il importe plus que jamais de faire preuve de sérieux et de rigueur.
A nous de traquer le moindre mensonge, de dénoncer inlassablement leurs auteurs, et de faire partout respecter la loi Gayssot, dernier rempart de la raison contre la babarie tapie dans l’ombre et toujours prête à bondir une fois encore.

samuel
Soldat 1ère classe
Soldat 1ère classe

Nombre de messages : 2
Age : 31
Localisation : Paris
Date d'inscription : 24/02/2009

Revenir en haut Aller en bas

Re: Soyons vigilants, les démons du négationnisme ont la vie dure

Message  eddy marz le Mar 24 Fév 2009, 7:37 am

Bonjour Samuel;
Je comprend parfaitement ta colère et tes angoisses, et l'attitude de Pressac est, à mes yeux, plus déroutante que choquante. Toutefois gardons quand-même le cap, et essayons de comprendre les choses afin de mieux nous défendre...

C’est plutôt Théo Klein, ancien président du CRIF, qui se plait à affirmer que la chambre à gaz qu’on présente à Auchwitz n’est qu’un « artifice ». Ou la propre sous-directrice du musée qui, par paresse imagine-t-on, déclare que « dire la vérité sur cette chambre, ce serait trop compliqué ».

Lorsque les SS évacuèrent Auschwitz, il dynamitèrent les chambres à gaz souterraines (les autres ayant été désaffectées longtemps avant). Lorsque l'on visite Auschwitz, on te présente des trous avec des blocs de béton cassés gisant pêle-mêle dedans et on te dit que ce sont les chambres à gaz... Mais ces trous ne sont pas des preuves absolues. TOI et MOI savons que les chambres à gaz ont existées; et je sais que ces trous sont probablement ce qu'il en reste, mais ce ne sont pas des preuves matérielles tangibles sans aucun doute. Et ça, il faut malheureusement le comprendre. Si ce n'était pas le cas, il n'y aurait pas de polémique.

C’est Costa-Gavras, qui pour faire bien, dans son film Amen, montre dans un plan de quelques secondes, la porte high-tech d’une chambre à gaz futuriste, n’ayant évidemment rien à voir avec la description du SS Gerstein dont il est censé narrer le récit.

Non seulement ça, mais il montre une utilisation de Zyklon B à Belzec qui n'a jamais eu lieu. Seul le C02 fut utilisé dans les camps d'Aktion Reinhard, et la visite de Gerstein fut l'unique tentative de changer le système mais resta sans suite. Le film "Amen" est un fatras de bêtises et d'inexactitudes historiques.

Bref, tous ses gens qui s’amusent avec ce que notre histoire a de plus sacré, plus par indolence que par conscience du mal qu’ils font.
Avec internet, et la libre circulation des élucubrations les plus perverses, il importe plus que jamais de faire preuve de sérieux et de rigueur.
A nous de traquer le moindre mensonge, de dénoncer inlassablement leurs auteurs, et de faire partout respecter la loi Gayssot, dernier rempart de la raison contre la babarie tapie dans l’ombre et toujours prête à bondir une fois encore.

Méfiance et réflexion. Je pense qu'il faut faire extrêmement attention avec ces notions. La sacralisation de l'Holocauste ne concerne pas le monde entier et, malgré les silences imposés par la correction politique (elle-même sujette à caution) ne fait sûrement pas l'unanimité dans tous les milieux, loin de là. À ce sujet, je reste convaincu d'ailleurs que cette sacralisation et, parfois, appropriation (voir Claude Lanzmann qui s'érige en arbitre de comment et de qui à le droit de communiquer l'Holocauste - au nom de quoi on se le demande), ne font que nourrir le fantasme, et alimenter la polémique. Vidal-Nacquet ne fait pas l'unanimité non-plus, même au sein des groupes dont il fait partie, car tout le monde interprète "la vérité" à sa façon. Certains organismes Juifs ont également commis l'erreur par le passé d'utiliser l'Holocauste comme "Joker" dans la politique au proche-orient - une faute grave qui a non seulement aliéné nombre de partenaires (y compris Juifs), mais faussé la perception objective que l'on doit avoir de l'évènement... Bref, tout cela est nettement plus compliqué qu'il n'y parait du point de vue social et - à l'opposé - consternant de bêtise du point de vue intellectuel.

Amicalement

Eddy
avatar
eddy marz
Membre légendaire
Membre légendaire

Nombre de messages : 3953
Age : 61
Localisation : England/France/Italia
Date d'inscription : 24/03/2008

Revenir en haut Aller en bas

Re: Soyons vigilants, les démons du négationnisme ont la vie dure

Message  Jules le Mar 24 Fév 2009, 10:06 am

eddy marz a écrit:TOI et MOI savons que les chambres à gaz ont existées; et je sais que ces trous sont probablement ce qu'il en reste, mais ce ne sont pas des preuves matérielles tangibles sans aucun doute. Et ça, il faut malheureusement le comprendre. Si ce n'était pas le cas, il n'y aurait pas de polémique.

N'existe t-il aucune preuve matérielle de l'époque, aucune photo ou document vidéo montrant les chambres à gaz ? C'est quand même stupéfiant.
avatar
Jules
Général de Division
Général de Division

Nombre de messages : 2062
Age : 37
Localisation : ici
Date d'inscription : 04/01/2009

Revenir en haut Aller en bas

Re: Soyons vigilants, les démons du négationnisme ont la vie dure

Message  sarana le Mar 24 Fév 2009, 10:48 am

non il n'y a rien, car les allemands ont tout dynamité.
Et l'erreur qui a été commise est de présenter une fausse chambre à gaz à Auchwitz dont tout le monde sait qu'elle est une reconstitution polonaise et qu'on fait encore visiter aux touristes aujourd'hui. Et Theo Klein n'a à mon sens pas tort de le dénoncer. Honnêtement je trouve l'attaque à son égard particulièrement déplacée.

Bis repetita, on avait fait la même chose à Dachau jusque dans les années 60, inventant même de faux témoignages de personnes ayant assisté aux gazages.
La tardive rectification de Martin Broszat, de l'institut d'histoire contemporaine de Munich ("ni à Dachau, ni à Bergen-Belsen, ni à Buchenwald, des juifs ni d'autres détenus n'ont été gazés") est la cause de la naissance du courant négationniste, de l'aveu même du triste professeur Faux-risson.


Dernière édition par sarana le Mar 24 Fév 2009, 10:59 am, édité 2 fois
avatar
sarana
Caporal
Caporal

Nombre de messages : 21
Age : 32
Localisation : Paris
Date d'inscription : 19/02/2009

Revenir en haut Aller en bas

Re: Soyons vigilants, les démons du négationnisme ont la vie dure

Message  Survivor le Mar 24 Fév 2009, 10:49 am

N'existe t-il aucune preuve matérielle de l'époque, aucune photo ou document vidéo montrant les chambres à gaz ? C'est quand même stupéfiant.

Comme le dit Eddy, tout à été detruit, et les documents brûlés. Il ne reste que les temoignages fournis par les SS.
avatar
Survivor
Police militaire (Modérateur)
Police militaire (Modérateur)

Nombre de messages : 607
Age : 26
Localisation : Angleterre-Italie
Date d'inscription : 21/09/2008

Revenir en haut Aller en bas

Re: Soyons vigilants, les démons du négationnisme ont la vie dure

Message  Ulrich von Hassel le Mar 24 Fév 2009, 11:38 am

eddy marz a écrit:

Méfiance et réflexion. Je pense qu'il faut faire extrêmement attention avec ces notions. La sacralisation de l'Holocauste ne concerne pas le monde entier et, malgré les silences imposés par la correction politique (elle-même sujette à caution) ne fait sûrement pas l'unanimité dans tous les milieux, loin de là. À ce sujet, je reste convaincu d'ailleurs que cette sacralisation et, parfois, appropriation (voir Claude Lanzmann qui s'érige en arbitre de comment et de qui à le droit de communiquer l'Holocauste - au nom de quoi on se le demande), ne font que nourrir le fantasme, et alimenter la polémique. Vidal-Nacquet ne fait pas l'unanimité non-plus, même au sein des groupes dont il fait partie, car tout le monde interprète "la vérité" à sa façon. Certains organismes Juifs ont également commis l'erreur par le passé d'utiliser l'Holocauste comme "Joker" dans la politique au proche-orient - une faute grave qui a non seulement aliéné nombre de partenaires (y compris Juifs), mais faussé la perception objective que l'on doit avoir de l'évènement... Bref, tout cela est nettement plus compliqué qu'il n'y parait du point de vue social et - à l'opposé - consternant de bêtise du point de vue intellectuel.

Amicalement

Eddy
Exact. Je rajoute qu'à mon avis, les gens étant le plus après la shoah sont les victimes d'autres génocides, qui, il faut quand même avoir l'honnêteté de le dire, sont beaucoup moins médiatisés. Je pense que la Shoah l'est en partie car la France était indirectement (ou directement, selon les opinions) impliquée, et le caractère matériel des exécutions dans les chambres à gaz amplifie l'horreur. L'arménie, les Khmers, l'Holodomore... Beaucoup de gens n'en ont même pas entendu parler.
avatar
Ulrich von Hassel
Lieutenant-colonel
Lieutenant-colonel

Nombre de messages : 395
Date d'inscription : 02/04/2008

Revenir en haut Aller en bas

Re: Soyons vigilants, les démons du négationnisme ont la vie dure

Message  sarana le Mar 24 Fév 2009, 11:47 am

peut-être que la Shoah a aussi été le premier massacre médiatisé de l'histoire, et qui de plus s'en prenait à des occidentaux.
Elle coincide avec l'apparition des premiers films et l'essor de la photographie.
Bergen-Belsen, dès sa libération a été envahi par nuée de journalistes chargés de montrer au monde toute l'horreur nazie.
Dans l'histoire audio-visuelle aussi la Shoah est une grande première.

De là vient peut-être qu'on expose assez facilement les images les plus crues estampillées "Shoah" dans les livres d'écoles pour jeunes enfants, alors qu'on n'oserait pas montrer de telles images ayant trait à d'autres massacres dans les journaux de 20h à destination des adultes.
avatar
sarana
Caporal
Caporal

Nombre de messages : 21
Age : 32
Localisation : Paris
Date d'inscription : 19/02/2009

Revenir en haut Aller en bas

Re: Soyons vigilants, les démons du négationnisme ont la vie dure

Message  Narduccio le Mar 24 Fév 2009, 12:00 pm

Il y a quelques plans, dont des copies avaient d'ailleurs été retrouvées il n'y a pas trop longtemps ce qui avait fait la une d'un quotidien populaire allemand.

Puis, il y a tous les témoignages et pas mal d'images d'archives.

Narduccio
Général (Administrateur)
Général (Administrateur)

Nombre de messages : 4663
Age : 58
Localisation : Alsace
Date d'inscription : 05/10/2006

Revenir en haut Aller en bas

Re: Soyons vigilants, les démons du négationnisme ont la vie dure

Message  eddy marz le Mar 24 Fév 2009, 12:38 pm

N'existe t-il aucune preuve matérielle de l'époque, aucune photo ou document vidéo montrant les chambres à gaz ? C'est quand même stupéfiant.

Il n'y a rien de stupéfiant à cela, malheureusement. Les consignes étaient on ne peut plus claires. Mis à part quelques mètres de films (certains très connus) montrant quelques pogroms ou certaines opérations Einsatzgruppen en Ukraine, aucunes photos ne devaient être prise à l'intérieur des camps de l'Aktion Reinhard. Et même si quelques SS bravèrent l'interdit (à Treblinka et Belzec), les photos furent prises dans les parties administratives des camps et non dans leurs secteurs d'extermination. Les nazis eux-mêmes avaient pris toutes les dispositions (camouflages, interdits, fonctionnaires au dessus des tribunaux civils) pour assurer le secret. Ils détruisirent les installations de meurtre dès 1943, revendirent les briques des chambres à gaz, déraillèrent les voies ferroviaires, assassinèrent les brûleurs de cadavres, puis firent vider les fosses (dans la mesure du possible). En ce qui concerne Auschwitz, et même si nous le savons (témoignages SS) les photos des crématoires ne sont pas une preuve défendable de l'existence des chambres à gaz souterraines. Il y a bien sûr les deux fameuses photos clandestines prises à Auschwitz, montrant les cadavres issus des chambres à gaz. Mais, une fois de plus même si nous connaissons et acceptons cette vérité, nous devons nous rendre au fait que ces photos - aussi graphiques soient-elles - ne constituent aucunement une preuve de l'existence des chambres. Ce sont les nazis qui ont tentés d'assassiner la mémoire; les négationnistes ne sont que des médiocres qui tentent de se créer une existence propre en maniant une provocation facile et de bas étage, et dont les buts ne sont pas nécessairement une défense des nazis mais plutôt une tentative d'exonération de la Collaboration (pas de chambres à gas = pas de collaboration) ou une attaque contre le Sionisme (lui aussi pas toujours très lucide ou conciliant). Bref, le secret fut plutôt bien gardé par les nazis qui comptaient sur le fait que l'énormité du crime nuirait à sa crédibilité.

Eddy


Dernière édition par eddy marz le Sam 04 Juil 2009, 8:22 pm, édité 2 fois
avatar
eddy marz
Membre légendaire
Membre légendaire

Nombre de messages : 3953
Age : 61
Localisation : England/France/Italia
Date d'inscription : 24/03/2008

Revenir en haut Aller en bas

Re: Soyons vigilants, les démons du négationnisme ont la vie dure

Message  Jules le Mar 24 Fév 2009, 1:03 pm

Comme il s'agissait d'une extermination bien "huilée" avec protocole à la clé, je suppose que la "meilleure" preuve eût été un document vidéo amateur montrant les installations. Aujourd'hui il faut bien ça pour démontrer et prouver. Peut-être que ces preuves existent, quelque part. J'ai du mal à croire que tous ces meurtres de masse n'aient pas été couverts - au moins une fois - par nazi "curieux".
avatar
Jules
Général de Division
Général de Division

Nombre de messages : 2062
Age : 37
Localisation : ici
Date d'inscription : 04/01/2009

Revenir en haut Aller en bas

Re: Soyons vigilants, les démons du négationnisme ont la vie dure

Message  Narduccio le Mar 24 Fév 2009, 1:08 pm

Maintenant, un autre point. Je suis modérateur sur Passion-Histoire. Il y a de nombreux faits historiques, acceptés ar tous qui reposent sur bien moins de preuves que l'extermination des juifs. De nombreux personnages des V, ou VI ème siècles ne sont nommés que dans 1 seul recueil d'anecdotes? D'autres ne sont connus que par quelques légendes. Or, nous sommes convaincus que ces personnes ont existé. On pense qu'il y a réellement eu un certain Arthur qui fut un héros et vivait au VIème siècle en Angleterre, parce que d'un coup, il y a de nombreuses tombes sur lequel on voit fleurir ce prénom. COmme si tout d'un coup, de nombreux parents avaient décidé de nommer ainsi leurs enfants. Il doit donc y avoir une raison et qui mieux qu'un héros ?

Bref, pour la plupart des historiens, si on se basait sur l'absence de preuves solides, on pourrait jeter à la poubelle 90% de nos livres d'histoire. Quand à l'époque préhistorique, on pourrait penser qu'il n'y a que quelques thèses scientifiques et le reste ne serait que des extrapolation.

Narduccio
Général (Administrateur)
Général (Administrateur)

Nombre de messages : 4663
Age : 58
Localisation : Alsace
Date d'inscription : 05/10/2006

Revenir en haut Aller en bas

Re: Soyons vigilants, les démons du négationnisme ont la vie dure

Message  Jules le Mar 24 Fév 2009, 2:59 pm

Narduccio a écrit:Maintenant, un autre point. Je suis modérateur sur Passion-Histoire. Il y a de nombreux faits historiques, acceptés ar tous qui reposent sur bien moins de preuves que l'extermination des juifs. De nombreux personnages des V, ou VI ème siècles ne sont nommés que dans 1 seul recueil d'anecdotes? D'autres ne sont connus que par quelques légendes. Or, nous sommes convaincus que ces personnes ont existé. On pense qu'il y a réellement eu un certain Arthur qui fut un héros et vivait au VIème siècle en Angleterre, parce que d'un coup, il y a de nombreuses tombes sur lequel on voit fleurir ce prénom. COmme si tout d'un coup, de nombreux parents avaient décidé de nommer ainsi leurs enfants. Il doit donc y avoir une raison et qui mieux qu'un héros ?

Bref, pour la plupart des historiens, si on se basait sur l'absence de preuves solides, on pourrait jeter à la poubelle 90% de nos livres d'histoire. Quand à l'époque préhistorique, on pourrait penser qu'il n'y a que quelques thèses scientifiques et le reste ne serait que des extrapolation.

Je suis tout à fait d'accord avec toi, Narduccio. Là où le bât blesse, c'est que ces "faits" remontent à un demi-siècle seulement.
avatar
Jules
Général de Division
Général de Division

Nombre de messages : 2062
Age : 37
Localisation : ici
Date d'inscription : 04/01/2009

Revenir en haut Aller en bas

Re: Soyons vigilants, les démons du négationnisme ont la vie dure

Message  Narduccio le Mar 24 Fév 2009, 3:09 pm

Jules a écrit:Je suis tout à fait d'accord avec toi, Narduccio. Là où le bât blesse, c'est que ces "faits" remontent à un demi-siècle seulement.

Mais justement, la destruction des preuves et la volonté d'effacer les traces sont eux-même une preuve. C'est la preuve que ces gens-là savaient que ce qu'il faisait n'était pas normal ou anodin. Si c'est une action dont tu pense devoir être fier, tu ne t'en cache pas ! Au contraire !

Donc, ils avaient conscience de faire quelque chose de pas bien et ils ont tout fait pour effacer les traces de leur crime.

Narduccio
Général (Administrateur)
Général (Administrateur)

Nombre de messages : 4663
Age : 58
Localisation : Alsace
Date d'inscription : 05/10/2006

Revenir en haut Aller en bas

Re: Soyons vigilants, les démons du négationnisme ont la vie dure

Message  alderome le Mar 24 Fév 2009, 4:32 pm

Il y a 15 ans, Garaudy avait un samizdat (pardon pour l'orthographe) publié sous compte d'éditeur avec des thèses biscornues selons lesquelles l'état d'Israel tenait sa légitimité par les 6 millions de morts de la Shoah. Nions ces morts et par conséquence les chambres à gaz et nous voilà devant un non-évènement. Mais pour que le public sache celà il faut y parvenir par un scandale. Là, c'est l'abbé Pierre personnage connu et aimé des français et qui se trouve piégé par un ami embarrassant. De là, les médias s'emparent de l'affaire et voilà une bonne pub. Après, il y a procès et tout le ban du négationnisme ressort de son terrier nauséabond comme la Vielle Taupe.

Voilà les méthodes récurrentes des négationnistes, les ficelles sont désormais connue et grossières. Comme pour Dieudonné ou Williamson.

L'ultra-gauche n'est pas en reste, les chambres à gaz n'ont pas pu exister puisque le système capitaliste nazi exploitait dans les camps pas exterminait. L'anti-fascisme étant le ciment unificateur des régimes démocratiques capitalistes, on a fait des juifs les seuls opprimés alors que les vrais opprimés est le prolétariat. Voilà encore une manoeuvre de délégitimisation.

Bientôt, l'article de Faurisson in LE MONDE du 30 décembre 1978.
avatar
alderome
Colonel
Colonel

Nombre de messages : 646
Age : 52
Localisation : PONTAULT COMBAULT 77
Date d'inscription : 01/07/2008

http://hongrie2gm.creer-forums-gratuit.fr/forum.htm

Revenir en haut Aller en bas

Re: Soyons vigilants, les démons du négationnisme ont la vie dure

Message  alderome le Mar 24 Fév 2009, 4:38 pm

Voilà les "preuves de Faurisson" : rien
avatar
alderome
Colonel
Colonel

Nombre de messages : 646
Age : 52
Localisation : PONTAULT COMBAULT 77
Date d'inscription : 01/07/2008

http://hongrie2gm.creer-forums-gratuit.fr/forum.htm

Revenir en haut Aller en bas

Re: Soyons vigilants, les démons du négationnisme ont la vie dure

Message  Baugnez44 le Mer 25 Fév 2009, 12:24 pm

sarana a écrit: non il n'y a rien, car les allemands ont tout dynamité.
Et l'erreur qui a été commise est de présenter une fausse chambre à gaz à Auchwitz dont tout le monde sait qu'elle est une reconstitution polonaise et qu'on fait encore visiter aux touristes aujourd'hui. Et Theo Klein n'a à mon sens pas tort de le dénoncer. Honnêtement je trouve l'attaque à son égard particulièrement déplacée.

En fait, il ne s'agit pas d'une "fausse" chambre à gaz. Si j'en crois certaine sources, le bâtiment en question a bien été utilisé pour uen courte période comme chambre à gaz, jusqu'à ce que de nouvelles soient édifiées. A ce moment, il a été reconverti à d'autres activités. Après la guerre les Polonais ont essayé de le reconstruire dans son état initial (en faisant au passage plusieurs erreurs). On peut évidemment discuter sur l'opportunité d'une pareille reconstitution, en revanche il ne me paraît pas correct de parler de "fausse" chambre à gaz. Un argument souvent utilisé par les négationnistes. A cet égard, voir notamment ici: http://www.phdn.org/negation/krema-i.html

sarana a écrit:
Bis repetita, on avait fait la même chose à Dachau jusque dans les années 60, inventant même de faux témoignages de personnes ayant assisté aux gazages.
La tardive rectification de Martin Broszat, de l'institut d'histoire contemporaine de Munich ("ni à Dachau, ni à Bergen-Belsen, ni à Buchenwald, des juifs ni d'autres détenus n'ont été gazés") est la cause de la naissance du courant négationniste, de l'aveu même du triste professeur Faux-risson.

Pour ce qui est de Dachau, la question est de savoir qui a inventé ces faux témoignages? Des journalistes en mal de copie sujets à exagération? Ou des historiens? Personnellement, je ne pense pas qu'un historien qui se respecte irait se risquer à inventer des témoignages susceptibles d'appuyer sa thèse. Le risque que cela se découvre et que toute son oeuvre soit déconsidérée est un risque que peu d'historiens sont prêts à prendre. D'autres n'ont pas toujours les mêmes scrupules.

Par ailleurs, la rectificaion de Broszat n'est en rien à l'origine du mouvement négationniste qui s'est fait jour dès les années 1950 au travers de Bardèche et de Rassinier dont Faurisson n'est que l'héritier spirituel. Au demeurant, Faurisson a aussi détourné le sens de la rectification de Broszat:
http://www.phdn.org/negation/faurisson/faur-broszat.html

_________________
Toutes les vertus secondaires comme le courage, la discipline, la fidélité, l'endurance n'ont un effet positif qu'aussi longtemps qu'elles servent une cause positive. Si une cause positive devient négative, les vertus secondaires deviennent problématiques
avatar
Baugnez44
Général (Administrateur)
Général (Administrateur)

Nombre de messages : 2673
Age : 60
Localisation : Suisse
Date d'inscription : 04/01/2007

Revenir en haut Aller en bas

Re: Soyons vigilants, les démons du négationnisme ont la vie dure

Message  Baugnez44 le Mer 25 Fév 2009, 12:29 pm

sarana a écrit:peut-être que la Shoah a aussi été le premier massacre médiatisé de l'histoire, et qui de plus s'en prenait à des occidentaux.
Elle coincide avec l'apparition des premiers films et l'essor de la photographie.
Bergen-Belsen, dès sa libération a été envahi par nuée de journalistes chargés de montrer au monde toute l'horreur nazie.
Dans l'histoire audio-visuelle aussi la Shoah est une grande première.

De là vient peut-être qu'on expose assez facilement les images les plus crues estampillées "Shoah" dans les livres d'écoles pour jeunes enfants, alors qu'on n'oserait pas montrer de telles images ayant trait à d'autres massacres dans les journaux de 20h à destination des adultes.

Il ne faut pas croire que le génocide arménien a été passé complètement sous silence, au contraire. Il a même fait l'objet de procès en Turquie même et le fondateur de la turquie moderne, Mustafa Kemal Atatürk appelait le génocide un "acte honteux".

Il me semble du reste djà avoir vu des photos qui ne le cèdent en rien à l'horreur des photos prises dans les camps nazis.

_________________
Toutes les vertus secondaires comme le courage, la discipline, la fidélité, l'endurance n'ont un effet positif qu'aussi longtemps qu'elles servent une cause positive. Si une cause positive devient négative, les vertus secondaires deviennent problématiques
avatar
Baugnez44
Général (Administrateur)
Général (Administrateur)

Nombre de messages : 2673
Age : 60
Localisation : Suisse
Date d'inscription : 04/01/2007

Revenir en haut Aller en bas

Re: Soyons vigilants, les démons du négationnisme ont la vie dure

Message  eddy marz le Mer 25 Fév 2009, 1:49 pm

Baugnez44 a écrit:Pour ce qui est de Dachau, la question est de savoir qui a inventé ces faux témoignages? Des journalistes en mal de copie sujets à exagération? Ou des historiens? Personnellement, je ne pense pas qu'un historien qui se respecte irait se risquer à inventer des témoignages susceptibles d'appuyer sa thèse. Le risque que cela se découvre et que toute son oeuvre soit déconsidérée est un risque que peu d'historiens sont prêts à prendre. D'autres n'ont pas toujours les mêmes scrupules.

Par ailleurs, la rectificaion de Broszat n'est en rien à l'origine du mouvement négationniste qui s'est fait jour dès les années 1950 au travers de Bardèche et de Rassinier dont Faurisson n'est que l'héritier spirituel. Au demeurant, Faurisson a aussi détourné le sens de la rectification de Broszat:
http://www.phdn.org/negation/faurisson/faur-broszat.html

Au milieu des années 50 début des années 60, très peu d'enquêtes sérieuses avaient déjà été conclues (témoignages embrouillés, fuites, décès, documents manquants, volonté de ralentir...). Les tortionnaires d'Auschwitz n'avaient pas tous été traduits en justice, quand à ceux d'Aktion Reinhard ou des Einsatzgruppen (à part les commandants et sous commandants) la plupart s'étaient évaporés. La profonde émotion suscitée par le drame des déportés et de l'extermination et l'absence de preuves palpables de leur martyre (cadavres, chambres) en a poussé plus d'un a témoigner de choses qui n'eurent pas lieu, y compris avec l'appui d'historiens réputés sérieux, dans la volonté désespérée de réveiller le monde au cauchemar bien réel dont les nazis avaient tentés d'effacer les traces... C'est ce que nous appelons des "mensonges pieux"; il n'y a pas de volonté de tromperie per se. Toutefois, le résultat obtenu est le même.

Exemples :



Cette photo très connue, en circulation depuis les années 50, est souvent présentée comme étant l'arrivée de déportés à la station d'extermination de Chelmno. Tout aussi souvent, elle est présentée comme l'arrivée au centre d'extermination de Belzec (ce qu'elle n'est manifestement pas). Plus récemment, elle fut présentée comme l'arrivée au petit poste d'extermination de Maly Trostinec. La vérité est que nous ne saurons probablement jamais à quoi correspond cette photo. Mis à part le fait qu'elle semble bidouillée (proportions du flic par rapport aux déportés) et donc une aubaine pour les révisionnistes, elle participe, par les affirmations véhémentes et irréfléchies dont elle fit l'objet, à jeter le doute sur les témoignages de déportés.

Cette autre photo, également en circulation depuis les années 50 (et parue dans le livre de Saül Friedländer sur Kurt Gerstein) tente de nous faire croire qu'il s'agit de la fameuse chambre à gaz au C02 de Belzec, la "Fondation Hackenholdt".



Or, il est évident que ce n'es pas de celle-ci qu'il s'agit. Cette photo dont l'origine reste à nos jours inconnue aurait bien pu être prise lors des programmes d'euthanasie "sauvages" entrepris en Pologne, en Autriche, ou en tout autre pays de l'Est conquis, lors de la continuation de l'opération T4 (qui malgré les impressions générales, continua durant toute la guerre même si de façon plus ralentie que lors de son lancement).

Voici donc le problème des preuves. Il en va de même pour les chambres à gaz. Untel dit ceci, untel dit cela. Les chambres à gaz d'Auschwitz ont existé, nous le croyons fermement, mais à Auschwitz, il n'y a que des trous avec des blocs de béton - semi reconstitués par les Polonais. Et cela est un fait. À Belzec, Treblinka et Sobibor, là où se tenaient les chambres à gaz, il n'y a que des arbres, des lupins et du sable. Cela aussi est un fait. Il y a bien sûr les milliers de cadavres découverts en 2002 à Belzec. Qu'est-ce que cela prouve ? Qu'il y a bien eu des tueries à Belzec; mais est-ce que cela prouve qu'il y ait eu des chambres à gaz ? La vérité est ténue; elle réside dans les témoignages de certains survivants (ceux qui ont vus les chambres parce qu'ils y travaillèrent et survécurent par miracle), dans les témoignages SS, dans le témoignage de Gerstein et de quelques autres et, finalement, dans notre volonté de ne pas abandonner les victimes à l'affront ultime de leur refuser de reconnaître la réalité de leur drame.

Eddy
avatar
eddy marz
Membre légendaire
Membre légendaire

Nombre de messages : 3953
Age : 61
Localisation : England/France/Italia
Date d'inscription : 24/03/2008

Revenir en haut Aller en bas

Re: Soyons vigilants, les démons du négationnisme ont la vie dure

Message  alderome le Mer 25 Fév 2009, 2:49 pm

Je n'ai pas trop le temps pour développer mais pour Dachau il s'agit de Paul Rassinier déporté qui a raconté dans le mensonge d'Ulysse que les chambres à gaz n'ont pas existé.

A +
avatar
alderome
Colonel
Colonel

Nombre de messages : 646
Age : 52
Localisation : PONTAULT COMBAULT 77
Date d'inscription : 01/07/2008

http://hongrie2gm.creer-forums-gratuit.fr/forum.htm

Revenir en haut Aller en bas

Re: Soyons vigilants, les démons du négationnisme ont la vie dure

Message  eddy marz le Mer 25 Fév 2009, 3:43 pm

Le problème est que Rassinier à tort autant qu’il a raison, mais il joue sur les mots, les définitions…

- Les premiers détenus à Dachau étaient des opposants au régime : communistes, démocrates, syndicalistes, et membres des partis conservateur et libéral. Les premiers Juifs arrêtés y sont également enfermés. Au fil des années, d’autres sont incarcérés : homosexuels, Témoins de Jehovah, prêtres, pasteurs, Tziganes… et 10.000 Juifs après le pogrom de 1938 (Kristallnacht).

- Après l’Anschluss, les Autrichiens « dissidents » et les prisonniers des Sudètes y sont enfermés. En 1939, les Tchèques suivent à leur tour. Puis après le début de la guerre, les Polonais, Norvégiens, Belges, Hollandais, Français etc… Le total des personnes incarcérées à Dachau avoisine les 200.000 individus, provenant de 30 nations.

- À partir du début de la guerre le camp devient un centre d’assassinat en masse : début octobre 1941, des milliers de prisonniers russes y sont abattus par balles. Les individus condamnés par la Gestapo sont amenés à Dachau pour y êtres exécutés. Les expériences médicales criminelles (altitude, congélation, malaria) y sont conduites. En 1941-42, les invalides du camp sont emmenés à Hartheim pour êtres gazés au CO2 dans le cadre de T4.

- Il y a 30.000 morts répertoriés à Dachau, et des milliers d’autres non répertoriés. Les prisonniers mourraient de maladie, de famine, de dégradation, de désespoir, sous les coups, la torture, la pendaison, par balles, et par injections létales.

- En 1942 une chambre à gaz fut construite à Dachau, mais, de façon inexplicable, ne fut jamais utilisée. Elle était située près du nouveau crématoire (4 fours) pour se débarrasser des cadavres, et plus particulièrement des morts ayant succombés à des maladies contagieuses.

Eddy
avatar
eddy marz
Membre légendaire
Membre légendaire

Nombre de messages : 3953
Age : 61
Localisation : England/France/Italia
Date d'inscription : 24/03/2008

Revenir en haut Aller en bas

Re: Soyons vigilants, les démons du négationnisme ont la vie dure

Message  Narduccio le Mer 25 Fév 2009, 5:32 pm

Un article qui tombe à pic :
Internet, comment la haine tisse sa toile


Par Silvère Boucher-Lambert, Olivier Saretta,

publié le 25/02/2009 15:14 - mis à jour le 25/02/2009 17:07


Dans ce qui reste une zone de non-droit, les réseaux antisémites ont trouvé un terrain de propagande. Au-delà des sites les plus en vue, ils usent de stratégies trompeuses pour véhiculer leurs thèses. Décryptage de ces techniques.


Livrer la bataille de l'info
Altermedia.
Son nom sonne comme un site d'information. Il en a même toutes les apparences: ici des articles, là des chroniques... Sauf que c'est un site non d'information mais de propagande, où les idées les plus neutres côtoient les plus haineuses. Un article intitulé "BHL/Kouchner: une solidarité qui en dit long..." laisse planer peu de doute sur le sous-entendu. Les internautes s'empressent d'aller plus loin. Ainsi, un anonyme écrit à propos des deux hommes: "Sûrs d'eux-mêmes et dominateurs, ils ne voient pas (ou ne veulent pas voir) se lever contre eux les peuples libres, qui commencent à en avoir plus qu'assez de voir les mêmes individus partout faire la même chose: sucer le sang des goys [non-juifs]." La logorrhée s'achève par un appel:"Debout!"



Dans ce qui reste une zone de non-droit, les réseaux antisémites ont trouvé un terrain de propagande. Au-delà des sites les plus en vue, ils usent de stratégies trompeuses pour véhiculer leurs thèses. Décryptage de ces techniques.



Livrer la bataille de l'info
Altermedia.
Son nom sonne comme un site d'information. Il en a même toutes les apparences: ici des articles, là des chroniques... Sauf que c'est un site non d'information mais de propagande, où les idées les plus neutres côtoient les plus haineuses. Un article intitulé "BHL/Kouchner: une solidarité qui en dit long..." laisse planer peu de doute sur le sous-entendu. Les internautes s'empressent d'aller plus loin. Ainsi, un anonyme écrit à propos des deux hommes: "Sûrs d'eux-mêmes et dominateurs, ils ne voient pas (ou ne veulent pas voir) se lever contre eux les peuples libres, qui commencent à en avoir plus qu'assez de voir les mêmes individus partout faire la même chose: sucer le sang des goys [non-juifs]." La logorrhée s'achève par un appel:"Debout!"



A l'origine, Altermedia est l'oeuvre d'un Américain, David Duke, ancien dignitaire du Ku Klux Klan et auteur prolixe sur le "complot sioniste". Dans la trentaine de pays où le concept est aujourd'hui décliné, les sites sont animés par des militants d'extrême droite.
Un autre site, français celui-là, a déjà été condamné en référé pour la publication de textes jugés antisémites et est toujours sous le coup d'une procédure à Mulhouse: Alterinfo.
Se présentant comme une "agence de presse associative", il revendique une centaine de contributeurs, ainsi que des partenariats avec des agences iraniennes, syriennes ou russes. Son but? Donner la parole aux "ignorés" des médias classiques. "Nous n'avons aucun tabou, explique le fondateur de l'agence, Zeynel Cekici, d'origine turque. Quand on se donne pour mission de dire la vérité, il faut prendre des risques."
Quitte à porter la liberté d'expression au-delà des limites. "Je suis en droit de me poser des questions sur les financiers qui étaient derrière les nazis", avance ainsi Cekici. Longtemps référencée dans les pages de Google Actualités, aux côtés des médias traditionnels, Alterinfo en a été bannie en septembre 2008.

Novopress,
elle, y figure toujours. Son fondateur est une figure de l'extrême droite française: Fabrice Robert. Cet ancien mégrétiste fut aussi le porte-parole d'Unité radicale, un groupuscule dissous en 2002, après la tentative d'attentat contre Jacques Chirac perpétré par l'un de ses sympathisants, Maxime Brunerie. Six ans plus tard, Fabrice Robert demeure actif dans la mouvance nationaliste; il préside l'organisation Bloc identitaire et veille sur Novopress.
Le ton est loin des provocations des sites évoqués précédemment. Il se veut plus policé. Mais la récurrence des sujets abordés (délinquance, question identitaire...) laisse peu de doute, cette fois encore, sur le parti pris des auteurs. Ainsi, un article sur l'escroquerie de Bernard Madoff apparaît sous l'étiquette "société multiraciale". Hasard? "Certains articles sont mis en ligne sans que je m'en aperçoive", se défend Fabrice Robert. Et des rédacteurs dérapent parfois. Ailleurs sur le site, un article rédigé en anglais est titré "11 septembre : la vérité est antisémite".

Opération 11 septembre


Eric Hufschmid, Willis Carto. Ces deux Américains, inconnus du grand public en France, partagent un antisémitisme forcené, dont ils ne font pas mystère. L'un le déverse sur son blog, l'autre en abreuve les pages de sa publication, la revue d'extrême droite American Free Press. Mais ils ont un autre point commun : ils ne croient pas à la thèse officielle concernant les attentats du 11 septembre 2001 aux Etats-Unis. Pour eux, les vrais responsables sont à rechercher du côté de la communauté juive.
Il serait faux de croire que ces théories du complot n'ont aucun écho. Internet a fait la célébrité de Hufschmid et Carto, nouveaux vengeurs masqués, pourfendeurs du « prêt-à-penser » médiatique. Deux vidéos, diffusées sur la Toile depuis 2005, alimentent le phénomène : Loose Change (80 minutes) et 9/11 Mysteries (90 minutes) font figure de références pour les tenants du complot. Beaucoup ignorent que, derrière les images d'archives, les démonstrations techniques et les témoignages d'experts, se dissimule le duo Hufschmid-Carto.
Ainsi, dans 9/11 Mysteries (2006), il ne faut pas attendre plus de vingt minutes avant d'entendre le premier - présenté comme un expert en découpe des métaux - exposer son point de vue sur l'effondrement des tours new-yorkaises. Quant au film Loose Change, dont il existe trois versions, il puise une partie de ses arguments dans American Free Press. Autre constat : ses promoteurs bénéficient de moyens importants. La production de la dernière version en date (novembre 2007), baptisée Final Cut, aurait coûté 200 000 dollars -
soit cent fois plus que la mouture initiale.
A ce jour, 100 millions de personnes ont regardé ces films. L'humoriste Jean-Marie Bigard et l'actrice Marion Cotillard les ont cités publiquement, exprimant, eux aussi, leurs doutes sur le 11 septembre. Avant de s'en excuser ensuite...

Semer l'ennemi
Son nom a tout d'un grognement: Aaargh, pour Association des anciens amateurs de récits de guerre et d'holocauste. Un site abject, et pourtant toujours accessible, au terme de plusieurs années de nomadisme cybernétique et de batailles juridiques.
Dès sa création, en 1995, le site est si ouvertement négationniste qu'il doit se réfugier sur un serveur aux Etats-Unis, pays dont la Constitution protège la liberté d'expression de toute censure. Huit associations parviennent malgré tout, en 2006, à faire couper l'accès au site depuis la France. Conséquence: celui-ci déménage en Belgique, où il est hébergé par un site local, Vision historique objective (VHO).
Selon Marc Knobel, rapporteur pour la Commission nationale consultative des droits de l'homme, VHO est un "vaste supermarché du négationnisme où l'extrême droite flamande cherche à unifier toutes les scories éparpillées". Des centaines d'ouvrages révisionnistes signés Robert Faurisson, David Irving ou Roger Garaudy y sont téléchargeables gratuitement. Pour l'avocat Stéphane Lilti, qui combat Aaargh depuis plusieurs années, "les poursuites n'auront même pas le temps d'être engagées qu'il sera parti ailleurs". Et Marc Knobel de conclure: "Par le passé, celui qui cherchait ce genre de littérature ne la trouvait que dans un nombre limité de librairies. En 2009, n'importe qui peut tomber sur ces succursales négationnistes, y compris par hasard."

Chercher l'image
Septembre 2007. Des vidéos porno d'un nouveau genre sont mises en ligne sur le site de partage d'images YouTube. Au bout de quelques secondes, les scènes torrides s'interrompent, laissant place à un tout autre spectacle: l'historien négationniste Robert Faurisson, en conférence sur ce qu'il appelle le "problème des chambres à gaz". Le dessein est limpide: attirer l'attention de l'internaute profane sur les thèses négationnistes. Alerté, YouTube coupera rapidement l'accès à cette propagande déguisée. Peine perdue: aujourd'hui encore, les mêmes vidéos demeurent accessibles en quelques clics! En tapant "Faurisson" sur Dailymotion, on découvre ainsi un film intitulé La Manipulation des sionistes,
datant des années 1980, dans lequel l'idéologue français, maintes fois condamné, expose ses théories. A l'heure où L'Express paraît, cette vidéo est en ligne depuis plus d'un mois. Sans réaction de l'hébergeur.

Récrire l'Histoire
C'est à s'y méprendre: la mise en forme, le rubricage, les polices de caractères, tout en Metapedia rappelle Wikipedia, l'encyclopédie en ligne ouverte aux contributions des internautes. Le contenu, en revanche, n'a rien à voir... Créé en Suède en août 2006, disponible en 17 langues -la version française existe depuis mai 2007- Metapedia est une sorte de Quid pour extrémistes. Son objectif: "Influer sur les débats politiques et philosophiques."
Une question sur la profanation du cimetière juif de Carpentras en 1990? Metapedia répond sans équivoque: il s'agit d'"une provocation montée par le gouvernement socialiste français afin de démoniser le Front national". Les responsables de cette profanation -des skinheads d'extrême droite- ont pourtant été condamnés sans que leur culpabilité souffre le moindre doute.
Inutile, par ailleurs, de chercher sur Metapedia une biographie de Victor Hugo ou encore de Rousseau, comme il en existe sur Wikipedia: aucune ne figure dans la base de données. En revanche, ceux qui s'intéressent aux parcours des grands antisémites de l'Histoire trouveront leur bonheur. Que ce soit l'Allemand Heinrich Himmler, le Français Charles Maurras ou le Belge Léon Degrelle, tous ont droit à leur hagiographie détaillée.

Profiter des médias classiques
Chaque média a désormais son site. Et chaque site, son forum. Les franges les plus radicales ont su détourner l'opportunité ainsi offerte pour élargir leur audience.
Un exemple: sur Phenix, site français proche du parti nazi américain NSDAP-AO, une rubrique "liens intéressants" organisait la manoeuvre. Il n'est pour l'heure plus accessible. Auparavant, plusieurs centaines de liens Internet dirigeaient les visiteurs vers des articles publiés sur les principaux médias, dont, pour la France, L'Express, Libération ou encore Le Figaro. Entre deux "Heil Hitler", l'autoproclamé responsable de la "propagande Internet" invitait ses ouailles à laisser des commentaires sur un article portant sur la profanation de tombes juives ou l'agression d'adolescents à la sortie de leur école. Dès lors, les néonazis affluaient sur les sites d'info classiques. Si beaucoup de leurs commentaires sont effacés par les journaux visés, d'autres, suffisamment travestis, franchissent parfois les barrages. Aussi alarmant et douloureux que ce soit, il est clair qu'Internet est devenu un espace de propagande.

Nouer des alliances
Néonazis, islamistes ou encore nationalistes panarabes radicaux partagent une même aversion du juif. Ils ont un lieu de rendez-vous: le site Radio Islam.
Animé par Ahmed Rami, un ancien soldat de l'armée marocaine réfugié en Suède, ce site est un carrefour de la haine mondialisée au contenu d'une rare violence: du testament de Hitler aux diatribes de l'écrivain négationniste Roger Garaudy, en passant par diverses théories du complot, tout y est, et en 16 langues, dont l'indonésien et le français.


http://www.lexpress.fr/actualite/societe/religion/internet-comment-la-haine-tisse-sa-toile_743262.html?xtor=RSS-186

Narduccio
Général (Administrateur)
Général (Administrateur)

Nombre de messages : 4663
Age : 58
Localisation : Alsace
Date d'inscription : 05/10/2006

Revenir en haut Aller en bas

Re: Soyons vigilants, les démons du négationnisme ont la vie dure

Message  séphora le Ven 06 Nov 2009, 2:24 am

extraordinaire l'article du "Monde" Alderome. J'ai eu une magnifique occasion de pouvoir m'énerver en toute légitimité (sous les yeux écarquillés de mon cher et tendre )
Où l'as-tu trouvé ? Y en a t-il d'autres que je pourrais trouver ?
avatar
séphora
Caporal-chef
Caporal-chef

Nombre de messages : 29
Age : 34
Localisation : Tours
Date d'inscription : 24/06/2009

Revenir en haut Aller en bas

Re: Soyons vigilants, les démons du négationnisme ont la vie dure

Message  kaisersozer le Ven 06 Nov 2009, 7:40 am

Merci pour cet trés interessant article qui ma fait dire plusieurs fois presqu'a haute voix : "mais c'est pas possible"
je vais juste poser une question :
Est il raisonnable de donner tous ces liens internets vers vers les sites "puants"?
Je ne veux pas lancer de polémique, je sais que l'auteur cite ses sources et ses exemples mais n'est ce pas aussi faciliter l'accès à ceux qui sont avides de ce genre de théories...?

bonne journée,

K.
avatar
kaisersozer
Sous-lieutenant
Sous-lieutenant

Nombre de messages : 180
Age : 50
Localisation : Liege
Date d'inscription : 15/09/2009

Revenir en haut Aller en bas

Re: Soyons vigilants, les démons du négationnisme ont la vie dure

Message  séphora le Ven 06 Nov 2009, 6:12 pm

salut kaiser,
comme dit et redit plusieurs fois ici, chacun est libre de penser comme il l'entend, et il est évident que certains se serviront de ces infos à d'autres fins, pour avancer d'autres théories, mais se priver de ce genre d'info, c'est nier la contitnuité du débat qui plane au dessus de la SGM et on aurait tort de s'en priver.
Autant de bêtises humaine, c'est tellement drôle quand même...
et pis ça fait tellement du bien d'avoir une bonne excuse pour s'énerver...
avatar
séphora
Caporal-chef
Caporal-chef

Nombre de messages : 29
Age : 34
Localisation : Tours
Date d'inscription : 24/06/2009

Revenir en haut Aller en bas

Re: Soyons vigilants, les démons du négationnisme ont la vie dure

Message  Vassili le Jeu 15 Avr 2010, 7:24 pm

Je voudrais signaler l'ouvrage suivant :
"Des voix sous la cendre"
Manuscrits des Sonderkommandos d'Auschwitz-Birkenau.
Paru en livre de poche en 2005.
Cordialement.
Vassili

Vassili
Caporal
Caporal

Nombre de messages : 15
Age : 66
Localisation : Cambrai
Date d'inscription : 15/04/2010

Revenir en haut Aller en bas

Re: Soyons vigilants, les démons du négationnisme ont la vie dure

Message  Contenu sponsorisé


Contenu sponsorisé


Revenir en haut Aller en bas

Page 1 sur 2 1, 2  Suivant

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut

- Sujets similaires

 
Permission de ce forum:
Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum