De la relativite des habitudes culinaires

Page 1 sur 4 1, 2, 3, 4  Suivant

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas

De la relativite des habitudes culinaires

Message  Invité le Lun 21 Aoû 2006, 10:22 am

Bonjour,

Les Thailandais sont des ferus des petits casse-croutes a toute heure du jour et de la nuit. Les rues de Bangkok sont donc pleines de petits vendeurs, qui cuisinent en plein air leurs petits "snacks"..

Parmi eux, certains ont une specialite qui m'a herisse les cheveux sur la tete : Les insectes en friture.
Cafards, sauterelles, chenilles, etc...
Et les Thais degustent cela a cote de l'etal, a chaque fois je dois changer de trottoir quand j'en vois un, j'ai du mal. Et ma femme adore ca !

Par contre, si je veux mettre la panique a la maison, c'est tres simple : Je me prepare des cuisses de grenouilles ou des escargots bourguigons ou, pire, un Munster bien fait et je mets ca sur la table a l'heure du diner. Ils s'echappent tous en courant. Le truc anti-belle-mere inparable.
mort de rir gri

Dans le meme style j'ai realise que manger du chien ne les generait pas mais qu'ils l'evitent simplement parceque le Roi est un ami des animaux et a plusieurs chiens que l'on voit souvent avec lui sur les photos ou dans les reportages. Mais ils sont horrifies quand je me mitonne un petit civet de lapin (Introuvable en Thailande sauf, de temps en temps, a Carrefour, et il faut demander au boucher, il ne sont pas a l'etalage).

Comme quoi, tout est relatif dans ce domaine aussi.

Invité
Général de Division
Général de Division

Nombre de messages : 7344
Date d'inscription : 16/07/2006

Revenir en haut Aller en bas

Re: De la relativite des habitudes culinaires

Message  Ivy mike le Sam 21 Oct 2006, 12:21 am

mort de rir gri Ils ne savent pas ce qui est bon en Thailande mort de rir gri

_________________

___________________________________________

TOGETHER WE CAN ACTUALLY MAKE A DIFFERENCE
www.ifaw.org
International Fund for Animal Welfare
Le monde animal a besoin de nous !
avatar
Ivy mike
Général (Administrateur)
Général (Administrateur)

Nombre de messages : 9350
Localisation : Frejus - 83
Date d'inscription : 16/06/2005

Revenir en haut Aller en bas

Re: De la relativite des habitudes culinaires

Message  fix le Sam 21 Oct 2006, 12:42 am

Ivy mike a écrit:mort de rir gri Ils ne savent pas ce qui est bon en Thailande mort de rir gri
hoooo que si Smile la bouffe thai est un régal, j'ai pas testé les insectes thai mais si c'est comme les sauterelles mexicaines moi j'en reprend :D miam

accessoirement je suis pour toutes les expériences culinaires et des que je peu tester quelque chose je le fait, ce qui m'a apporté parfois quelque déconvenue j'en conviens :D je déconseille le nato japonais par exemple, petit conseil d'ami :D, j'ai trouvé ça pour vous donner une idée http://vincent-japon.blogspot.com/2006/10/natto-et-mochi.html (mais aucun problèmes avec les mochi ;))

manger du chien ne me generai pas non plus, je suis assez étrangé au concept d'animal protegé par sa condition domestique Smile c'est pas pasque la vache a une sale gueule qu'elle doit être la seule a payer hop le lapin a la casserole :D

rhaaa mangeeeeer, j'adore mangeeerr :D
avatar
fix
Colonel
Colonel

Nombre de messages : 571
Date d'inscription : 28/07/2006

http://la-guerre-au-jour-le-jour.over-blog.com/

Revenir en haut Aller en bas

Re: De la relativite des habitudes culinaires

Message  Ivy mike le Sam 21 Oct 2006, 12:44 am

fix a écrit:
Ivy mike a écrit:mort de rir gri Ils ne savent pas ce qui est bon en Thailande mort de rir gri
hoooo que si Smile la bouffe thai est un régal, j'ai pas testé les insectes thai mais si c'est comme les sauterelles mexicaines moi j'en reprend :D miam
Bien sur, c'était ironique ;)

Ivy

_________________

___________________________________________

TOGETHER WE CAN ACTUALLY MAKE A DIFFERENCE
www.ifaw.org
International Fund for Animal Welfare
Le monde animal a besoin de nous !
avatar
Ivy mike
Général (Administrateur)
Général (Administrateur)

Nombre de messages : 9350
Localisation : Frejus - 83
Date d'inscription : 16/06/2005

Revenir en haut Aller en bas

Re: De la relativite des habitudes culinaires

Message  fix le Sam 21 Oct 2006, 12:45 am

Ivy mike a écrit:
fix a écrit:
Ivy mike a écrit:mort de rir gri Ils ne savent pas ce qui est bon en Thailande mort de rir gri
hoooo que si Smile la bouffe thai est un régal, j'ai pas testé les insectes thai mais si c'est comme les sauterelles mexicaines moi j'en reprend :D miam
Bien sur, c'était ironique ;)

Ivy
je sais bien ;) (mais je déconseille le natto quand même :D)
avatar
fix
Colonel
Colonel

Nombre de messages : 571
Date d'inscription : 28/07/2006

http://la-guerre-au-jour-le-jour.over-blog.com/

Revenir en haut Aller en bas

Re: De la relativite des habitudes culinaires

Message  Narduccio le Sam 21 Oct 2006, 12:46 am

Il y a encore mieux que le Munster: les pommes de terres au Munster.

Pour 6 personnes:
1,2 kg de pommes de terres
1 fromage de munster coulant
40 g de beurre
sel, poivre

Peler, laver et sécher les pommes de terres. Les couper en fines lamelles de 3mm d'épaisseur (font marrer dans les bouquins à donner de telles indications, moi, les patates, je les coupe pas au pied à coulisse), les faire revenir (pourquoi les faire revenir, elles sont pas encore partie, attend qu'elles fassent connaissances avec le munster ...); donc les faire revenir dans le beurre sans trop les colorer (sont gentil, est-ce de ma faute si le téléphone sonne toujours à ces moments-là ?).

(attention, ça devient technique ...)
Quand elles sont cuites, les disposer dans un plat à gratin de la manière suivante:
Répartir la moitié des pommes de terre, poser le demi-munster coupé en 2, dans le sens de l'épaisseur et dont la croûte à été grattée, sur les pommes de terres. Saler, poivrer et répartir le reste de pommes de terre; sale, poivrer et couvrir de l'autre moitié de fromage.

Mettre à four chaud 250° le temps qu'il faut pour bien faire fondre le fromage.

Servir avec une salade verte relevée d'ail (sont fous, déjà avec l'arôme du fromage personne ne s'approchera de ma bouche pendant 15 jours, alors avec l'ail en plus ...).

Alors, si avec ça, t'a encore une belle-mère; c'est qu'elle est coriace. T'inquiète pas de la consistance, j'ai cru comprendre que tu t'y connaissais en béton ...

Ils ont oublié un détail important, un bon vin d'Alsace, par exemple un pinot-gris aux arômes bien riches

Par exemple : http://www.chateauloisel.com/degustation/alsace-pinot-gris.htm

Narduccio
Général (Administrateur)
Général (Administrateur)

Nombre de messages : 4663
Age : 58
Localisation : Alsace
Date d'inscription : 05/10/2006

Revenir en haut Aller en bas

Re: De la relativite des habitudes culinaires

Message  Ivy mike le Sam 21 Oct 2006, 12:56 am

Aaaah, j'essaye dans la semaine et je vous dis si la recette du chef Narduccio est bonne :D
Et bonne appetit bien sur !

Ivy

_________________

___________________________________________

TOGETHER WE CAN ACTUALLY MAKE A DIFFERENCE
www.ifaw.org
International Fund for Animal Welfare
Le monde animal a besoin de nous !
avatar
Ivy mike
Général (Administrateur)
Général (Administrateur)

Nombre de messages : 9350
Localisation : Frejus - 83
Date d'inscription : 16/06/2005

Revenir en haut Aller en bas

Re: De la relativite des habitudes culinaires

Message  fix le Sam 21 Oct 2006, 1:01 am

ma femme si elle lit ça vous maudira jusque la 100e génération :D (elle déteste le fromage)
accessoirement un truc tout simple, essayez le camenber sous la cendre. prenez un clacoslaissez le dans la boite mais enlever tout paier ou film plastique. ensuite mettez le sous la cendre chaude du feu et laissez le quelque temps (chacun son truc et ça dépend aussi de la chaleur des cendre). ensuite ouvrez la boite et décaptitez le clacos pour enlever la croute du dessus Smile prenez du pain et trempez dedant Smile bon appetit :D
avatar
fix
Colonel
Colonel

Nombre de messages : 571
Date d'inscription : 28/07/2006

http://la-guerre-au-jour-le-jour.over-blog.com/

Revenir en haut Aller en bas

Re: De la relativite des habitudes culinaires

Message  Ivy mike le Sam 21 Oct 2006, 1:05 am

mort de rir gri On aide Daniel là, tu veut d'autre recette pour avoir la paix à midi et pouvoir bouffer tranquille devant le programme que TU veux ?
mort de rir gri

Merci Fix, je vais essayer ça aussi

_________________

___________________________________________

TOGETHER WE CAN ACTUALLY MAKE A DIFFERENCE
www.ifaw.org
International Fund for Animal Welfare
Le monde animal a besoin de nous !
avatar
Ivy mike
Général (Administrateur)
Général (Administrateur)

Nombre de messages : 9350
Localisation : Frejus - 83
Date d'inscription : 16/06/2005

Revenir en haut Aller en bas

Re: De la relativite des habitudes culinaires

Message  Invité le Sam 21 Oct 2006, 6:17 am

Bonjour,
J'ai bien tout note, merci les gars, vous m'avez donne faim, sauf Fix car j'ai eu le malheur d'aller voir les photos du natto, beurk...
Narduccio a écrit:T'inquiète pas de la consistance, j'ai cru comprendre que tu t'y connaissais en béton
mort de rir gri
Surtout enlever les armatures acier avant de mordre dedans
mort de rir gri

Invité
Général de Division
Général de Division

Nombre de messages : 7344
Date d'inscription : 16/07/2006

Revenir en haut Aller en bas

Re: De la relativite des habitudes culinaires

Message  Narduccio le Sam 21 Oct 2006, 11:01 am

Pour se qui concerne le fromage, la recette dont je trouve qui dégage le meilleur fumet est une recette toute simple de sauce à la parmesanne a faire donc avec des pâtes (les spaghettis vont très bien avec).

Donc, 150gr de Parmesan Reggianno râpé. J'insiste, ce ne doit pas être le Grana Padano que tout le monde confond avec le Parmesan et qui est mille fois moins bon. Il doit y avoir marqué sur la croûte au fer rouge "Parmigianno Reggianno".
Pour ceux qui ne savent ou s'en procurer, oserais-je conseiller d'aller se fournir chez ma cousine Paola : http://www.latterianuovamandrio.it/



Donc:
150 gr de parmesan reggianno râpé
150 gr de beurre
150 gr de crème fraîche.

Dans une casserole, faire fondre le beurre à feu doux (il ne faut pas qu'il brunisse !). Ajouter ensuite le parmesan râpé tout en continuant à touiller et finir par la crème fraîche. Touiller en permanence pendant la cuisson en laissant "glouglouter". Salez modérément (le fromage est déjà salé) et poivrez. La cuisson est assez brève, de l'ordre de 5 à 10 minutes.

Pendant ce temps on aura pris soins de faire cuire les pâtes. Je me permet, parce que dans ce domaine j'en ai vu des vertes et des pas mûres, les pâtes se jettent toujours dans le l'eau bouillante salée. Surtout ne jamais les mettre avant que l'eau bouille. Pensez à remuer de temps en temps et surtout, l'eau doit bouillir pendant toute la cuisson. Égouttez-les dès que vous avez retiré du feu. Le temps de cuisson est souvent indiqué sur la boite, par exemple 8 minutes pour les spaghettis Barilla n°5 (le n°5 de Barilla est aux spaghettis ce que le n°5 de Chanel est aux parfums ... LA référence). Si vous les aimez un peu croquant sous la dent, on dit "al dente", sortez-les 30 secondes avant. Si vous les préférez plus moelleux, vous pouvez les laisser au maximum une minute de plus.
Dès que les pâtes sont égouttez, mélangez avec la sauce et servez.

2 remarques pour finir. La première est que pendant la préparation de la sauce, la cuisine embaume d'un parfum admirable. On a vraiment l'impression que l'on vient nous tirer par les narines pour venir nous mettre à table. La seconde, mais j'aurais peut-être du attendre que vous essayez de déguster ce plat simple et merveilleux, c'est que c'est un plat assez "lourd". Le terme de "plâtrée" n'est sans doute pas excessif, c'est ce que mon confirmé toutes les personnes qui l'on testé. Mais, celles qui continuent à le savourer aménagent la recette en remplaçant une partie de la crème par du lait, en diminuant la quantité de beurre, ou en mettant de la fécule pour rendre la recette plus légère.
On peut améliorer le goût déjà merveilleux de cette recette en ajoutant quelques feuilles de laurier dans la sauce ou un peu de muscade.

Bonne dégustation. PS, cette recette simple peut éventuellement vous raccommoder avec votre belle-mère parce que cuisiner quelque chose qui sent si bon ne peut que rendre les gens heureux. Bon, après, vous la raccompagnez tout de suite chez elle pour qu'elle puisse digérer tranquillement.

Narduccio
Général (Administrateur)
Général (Administrateur)

Nombre de messages : 4663
Age : 58
Localisation : Alsace
Date d'inscription : 05/10/2006

Revenir en haut Aller en bas

Re: De la relativite des habitudes culinaires

Message  fix le Sam 21 Oct 2006, 11:57 am

vue qu'il y a des spécialistes, ya quelqu'un qui aurait une bonne recette de risotto? j'arrive pas à trouver une bonne recette simple sur le sujet Smile


(et pour le natto daniel, tu as pas eu l'odeur :D imagine la vision d'horreur ET l'odeur de mort qui traine avec :D)
avatar
fix
Colonel
Colonel

Nombre de messages : 571
Date d'inscription : 28/07/2006

http://la-guerre-au-jour-le-jour.over-blog.com/

Revenir en haut Aller en bas

Re: De la relativite des habitudes culinaires

Message  Invité le Sam 21 Oct 2006, 1:26 pm

fix a écrit:vue qu'il y a des spécialistes, ya quelqu'un qui aurait une bonne recette de risotto? j'arrive pas à trouver une bonne recette simple sur le sujet Smile
Prendre un recipient adapte a la friture.
Y mettre un peu d'huile d'olive
ET DE LA BONNE PREMIERE PRESSION BANDES DE RADINS
Des que l'huile est chaude (Ca fait des bulles), y jeter du riz cru.
ET PAS DU RIZ DE CONTREBANDE, MAIS DU BON.
Attendre que le riz en question soit bien jauni, tout en remuant constamment.
J'AI DIS JAUNI PAS CARBONISE
Puis ajouter du "liquide". De l'eau, bon c'est moyen, du bouillon de porc, de boeuf, c'est mieux. En cas de panique, appellez Magi, ca aide.
Enfin, flanquer allegrement dans ce melange ce qui vous convient.
Legumes, morceaux de viande, voire fromages, peu importe.
Du moment que cela vous convient.
Veiller a gouter le riz frequemment pour arreter la cuisson quand cela vous convient.

Invité
Général de Division
Général de Division

Nombre de messages : 7344
Date d'inscription : 16/07/2006

Revenir en haut Aller en bas

Re: De la relativite des habitudes culinaires

Message  Narduccio le Sam 21 Oct 2006, 1:43 pm

Daniel, pour un bon risotto, tu as oublié l'essentiel, une pointe de safran. Le risotto à la milanaise à presque toujours sa pointe de safran.

Narduccio
Général (Administrateur)
Général (Administrateur)

Nombre de messages : 4663
Age : 58
Localisation : Alsace
Date d'inscription : 05/10/2006

Revenir en haut Aller en bas

Re: De la relativite des habitudes culinaires

Message  Narduccio le Sam 21 Oct 2006, 1:57 pm

Pour continuer sur le risotto, comme presque toutes les recettes populaires, il y a énormement de variations. Il y a un schéma de base, très bien explicité par Daniel, ensuite, chacun fait comme il veut. L'idéal est d'utiliser un riz rond et collant, on fait aussi du risotto avec un riz long et ferme, mais ça n'a pas le même charme.
On peut vraiment en faire à n'importe quoi, champignons, pointes d'asperges, divers légumes, viandes, fruits de mer, ...

Ceux qui sont ineterressés, voilà une page pleine de recettes :
http://www.gamoto.net/ricette-cucina/risotti.htm

Ceux qui ne comprennent pas l'italien peuvent toujours me demander de leur traduire la recette qui leur interresse.

Narduccio
Général (Administrateur)
Général (Administrateur)

Nombre de messages : 4663
Age : 58
Localisation : Alsace
Date d'inscription : 05/10/2006

Revenir en haut Aller en bas

Re: De la relativite des habitudes culinaires

Message  Invité le Sam 21 Oct 2006, 2:29 pm

Narduccio a écrit:Daniel, pour un bon risotto, tu as oublié l'essentiel, une pointe de safran. Le risotto à la milanaise à presque toujours sa pointe de safran.
spamafote
Le Safran.. J'ai oublie le safran.
Honte sur moi
maleureu gri

Invité
Général de Division
Général de Division

Nombre de messages : 7344
Date d'inscription : 16/07/2006

Revenir en haut Aller en bas

Re: De la relativite des habitudes culinaires

Message  fix le Sam 21 Oct 2006, 10:04 pm

Narduccio a écrit:Daniel, pour un bon risotto, tu as oublié l'essentiel, une pointe de safran. Le risotto à la milanaise à presque toujours sa pointe de safran.
je vais pas prendre la version milanaise alors :D
je n'aime pas le riz saffrané ;)

merci pour la recette je testerai dans la semaine Smile
pour ceux qui veulent je peut vous mettre la recette du donburi Smile (recette japonaise a base de viande et de riz)

mais pour le moment vous m'avez donné envie de pate, resultat spaguetti sauce fix Smile : carotte, bacon, oignon, tomate. j'aurais bien mis du celeris mais j'en ai plus ;)
avatar
fix
Colonel
Colonel

Nombre de messages : 571
Date d'inscription : 28/07/2006

http://la-guerre-au-jour-le-jour.over-blog.com/

Revenir en haut Aller en bas

Re: De la relativite des habitudes culinaires

Message  Somua le Sam 21 Oct 2006, 11:25 pm

Ah la bouffe ...
Bien sur qu'elle sera differente selon la culture .
Imaginez simplement de gaver un canard jusqu'a le rendre malade , que son foie soit en debut de decomposition , qu'il ( le canard ) prenne le quadruple de son poids normal , il va souffrir , et etre mecontent , jusqu'au moment ou il sera "transformé"
D'un foie malade on va faire un foie gras , que les gens s'arrachent .
De toutes ses parties du coprs mangeables, on va en retirer d'autres mets tres appreciés, comme les magrets de canard par exemple .
Et dire que je fournis des vaccins pour ces canards destinés a mourir malades du foie ... Mais il faut s'assurer que ces canards , avant de passer dans l'assite de l'homme seront excempts de maladies eventuellement transmissibles ou dommageables .
Je suis originaire du sud ouest , pour moi , le foie gras est plus qu'une tradition , c'est une obligation , mais je sais que nombreux pays ont des problemes avec ça ...

Et quand je vois les usa qui veulent tout pasteuriser , c'est qu'ils n'ont rien compris a la bonne bouffe ...

Inspirons nous du sieur montaigne : en visite dans un pays goutons tout , et n'ayons pas d'a priori negatif . Ce que mange le voisin avec delectation ne sera pas mauvais si on sait reflechir autrement que culturellement .

Somua
Invité


Revenir en haut Aller en bas

Re: De la relativite des habitudes culinaires

Message  fix le Sam 21 Oct 2006, 11:41 pm

faut quand même avouer que la tradition foie gras est quand même relativement petite dans le monde. sortis de la france et de la hongrie (qui comme l'alsace est plus sur le foie gras d'oie, je les blame pas je prefere ;)) on en trouve pas vraiment. ça reste quand même quelque chose de tres spécial et je comprend que des gens réagissent vivement à cela, comme je comprend les gns qui reagissent de la même manière au fait que les chinois mangent du chien.

mais ça empeche pas ;) c'est bon le foie gras, avec quelque baie rose et un mi cuit c'est top ;)
avatar
fix
Colonel
Colonel

Nombre de messages : 571
Date d'inscription : 28/07/2006

http://la-guerre-au-jour-le-jour.over-blog.com/

Revenir en haut Aller en bas

Re: De la relativite des habitudes culinaires

Message  Somua le Sam 21 Oct 2006, 11:48 pm

fix a écrit:faut quand même avouer que la tradition foie gras est quand même relativement petite dans le monde. sortis de la france et de la hongrie (qui comme l'alsace est plus sur le foie gras d'oie, je les blame pas je prefere ;)) on en trouve pas vraiment. ça reste quand même quelque chose de tres spécial et je comprend que des gens réagissent vivement à cela, comme je comprend les gns qui reagissent de la même manière au fait que les chinois mangent du chien.

mais ça empeche pas ;) c'est bon le foie gras, avec quelque baie rose et un mi cuit c'est top ;)

Par exeperience ( et dieu sait que j'en ai gouté des foies ... ) , le meilleur que je n'ai jamais mangé etait de canard, bien salé , poivré, et agrementé d'un peu d'armagnac et de tranches de truffes . Il est resté dans la cave quasi 4 années , et rien qu'en ouvrant la conserve , j'ai compris ...
Un mi cuit n'aura jamais le talent d'un cuit qui a de l'age ( mais surtout qui a été bien preparé )

Bon , ceci dit , je ne suis pas objectif sur le sujet ;)

Somua
Invité


Revenir en haut Aller en bas

Re: De la relativite des habitudes culinaires

Message  Narduccio le Sam 21 Oct 2006, 11:54 pm

Somua a écrit:Inspirons nous du sieur montaigne : en visite dans un pays goutons tout , et n'ayons pas d'a priori negatif . Ce que mange le voisin avec delectation ne sera pas mauvais si on sait reflechir autrement que culturellement .

Il y a des aliments qui requièrent une certaine habitude ou une certaine éducation.

Narduccio
Général (Administrateur)
Général (Administrateur)

Nombre de messages : 4663
Age : 58
Localisation : Alsace
Date d'inscription : 05/10/2006

Revenir en haut Aller en bas

Re: De la relativite des habitudes culinaires

Message  fix le Sam 21 Oct 2006, 11:55 pm

le meilleur que j'ai mangé est un froid gras d'oie en hongrie. Un bonheur. maintenant j'etais plus petit (c'etait en 1990 j'avais 11 ans) donc je sais pas si c'est le bonheur du moment (et quel moment, budapest est un si belle ville Smile)qui me donne un souvenir pareil ou vraiment la qualité gustative Smile

accessoirement je n'ai pas le gout de l'alcool. peut etre question d'education mais je n'arrive que rarement à prendre du plaisir a en boire. un petit bergerac sec ou un porto mais sortit de la j'y connais rien du tout Smile donc j'accompagne tres rarement mes repas d'alcool (vin ou autre) Smile
avatar
fix
Colonel
Colonel

Nombre de messages : 571
Date d'inscription : 28/07/2006

http://la-guerre-au-jour-le-jour.over-blog.com/

Revenir en haut Aller en bas

Re: De la relativite des habitudes culinaires

Message  Somua le Sam 21 Oct 2006, 11:57 pm

Narduccio a écrit:
Somua a écrit:Inspirons nous du sieur montaigne : en visite dans un pays goutons tout , et n'ayons pas d'a priori negatif . Ce que mange le voisin avec delectation ne sera pas mauvais si on sait reflechir autrement que culturellement .

Il y a des aliments qui requièrent une certaine habitude ou une certaine éducation.

C'est clair , mais ne le rejetons pas culturellement , par principe du genre " horrible de manger des insectes ou du chien" .
Apprenons la methode/habitusde pour deguster au mieux l'aliment ...N'est ce pas la meilleure voie pour comprendre un peuple que de commencer par manger ce qu'il mange ?
( je suis tres fan de montaigne sur ce sujet )

Somua
Invité


Revenir en haut Aller en bas

Re: De la relativite des habitudes culinaires

Message  Invité le Dim 22 Oct 2006, 7:35 am

Bonjour,
Mes petites peregrinations culinaires m'ont fait developper une theorie au sujet de la nourriture epicee.
Vous me direz ce que vous en pensez :

Les pays ou les recettes utilisent force epices qui emportent le g... quand on n'a pas l'habitude sont tous dans les zones tropicales et equatoriales, les zones chaudes.

Le seul pays chaud que je connaisse ou la cuisine traditionelle n'est pas epicee, ce sont les Philippines qui ont subit une tres forte influence espagnole a ce niveau-la aussi pendant 4 siecles.

Dans les pays temperes, pas de tradition de fortes epices a part quelques bricoles en Europe du Sud (Espagne, Italie du Sud, un peu en Grece).
Pourquoi ?

Ma theorie : A cause de problemes de conservation des aliments, surtout la viande, a l'epoque ou l'humanite commencait a developper l'elevage. Quand on tuait le cochon, par exemple, on faisait l'annee avec.

En Europe ou en Amerique du Nord, les hivers froids et la disponibilite de la glace ont fait que la salage ou le fumage suffisait largement, le stockage dans une cave fraiche faisant l'affaire ensuite.

Mais les pays tropicaux, la chaleur et, pour certains d'entre eux, les hauts taux d'humidite ont rendu necessaire l'invention de protections plus efficaces. D'ou l'utilisation du poivre, du chili et autres pimenteries au lieu du salage. Et quand une piece de viande a passe plusieurs mois dans un emballage de poivre ou de poudre de piments, elle en est impregnee et meme en la grattant et la lavant avant cuisson, le gout demeure apres la cuisson.

Plusieurs milliers (Voire dizaines de milliers) d'annees plus tard, les gouts se sont formes et demeurent bien que ces sytemes de conservation ne soient pratiquement plus utilises.

Donc nous, on sale toujours alors que cela ne sert plus a rien sur le plan pratique, et nous aimons certains aliments fumes, jambon, saumon et autres.

Et eux, ils continuent a arroser leur plats, surtout les plats de viande d'ailleurs, avec leur dynamite.

Qu'en pensez-vous ? Ca tiens la route ?

Invité
Général de Division
Général de Division

Nombre de messages : 7344
Date d'inscription : 16/07/2006

Revenir en haut Aller en bas

Re: De la relativite des habitudes culinaires

Message  fix le Dim 22 Oct 2006, 9:21 am

la raison principale est que les épices poussent dans ces pays la ou ont une histoire lié directement aux épices.
les épices ne poussent pas au nord. rappellons que les epices en tout genre ne sont pas un produit courant avant le début du siecle en europe, c'est un produit de luxe presque plus cher que l'or lui même. il est donc impossible de les utiliser en concervateurs (ou alors tu t'appelle crésus à l'epoque :D). le concervateur au nord est le sel pasqu'il est abondant et facile a trouver (je rappelle que pendant tres longtemp c'est sur sel de terre et non du sel de mer qui est utilisé, la technique des marais salant n'est pas si vieille). Enfin le sel est obligatoire a acheter en certaine quantité (pour faire tourner la gabelle, la taxe du sel) donc tous le monde a du sel en grande quantité. l'habitude aidant le sel est LE conservateur en europe.

les pays tropicaux d'amerique ont des cultures de piment, c'est un aliment courant et accessible a tous y compris les pauvres, d'ou l'utilisation dans la cuisine en quantité.
les pays d'asie du sud ont du poivre qui pousse a l"etat naturel mais a mon souvenir peu de ressources en sel de terre, les iles d'indonésie ont aussi du poivre a l'etat sauvage,....

en gros en concervateur on prend ce qu'on a sous la main et ce qui est abondant. après effectivement on fait avec pour que ça s'acomode quand c'est préparé en plat.

mais en gros tu ne peu pas avoir de tradition épicé la ou les epices ont été pendant longtemp traditionnellement un produit de luxe. a contrario en inde et autre c'est un produit courant donc il est normal d'en retrouver partout Smile
avatar
fix
Colonel
Colonel

Nombre de messages : 571
Date d'inscription : 28/07/2006

http://la-guerre-au-jour-le-jour.over-blog.com/

Revenir en haut Aller en bas

Re: De la relativite des habitudes culinaires

Message  Contenu sponsorisé


Contenu sponsorisé


Revenir en haut Aller en bas

Page 1 sur 4 1, 2, 3, 4  Suivant

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut

- Sujets similaires

 
Permission de ce forum:
Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum