anipassion.com

Résistance nazie

Aller en bas

Résistance nazie Empty Résistance nazie

Message  ghjattuvolpa* le Ven 24 Avr 2009, 13:17

Je me pose la question depuis un bon moment. Y a t-il eu une résistance nazie antialliée en Allemagne à l'arrière pendant la fin de la guerre et ensuite en Allemagne vaincue?
A ma connaissance non. Pourquoi?
Parce qu'il n'y avait aucun espoir extérieur (La France de 1940 pouvait s'appuyer sur les colonies, l'Angleterre etc...)
Parce que le régime était honni?
Parce que le choc de la défaite était trop fort et que les Allemands s'étaient crus invincibles?
Parce que les Allemands savaient sans vouloir l'admettre l'horreur de leur régime et personne ne voulait se sacrifier pour cela?
ghjattuvolpa*
ghjattuvolpa*
Police militaire (Modérateur)
Police militaire (Modérateur)

Nombre de messages : 1283
Date d'inscription : 18/06/2008

Revenir en haut Aller en bas

Résistance nazie Empty Re: Résistance nazie

Message  Major cowburn le Ven 24 Avr 2009, 16:02

Il y a quand même eu une tentative,broyée dans l'oeuf avec quelques fusillés.....L'Allemagne était exsangue,il ne restait que les jeunes de moins de 16 ans , les femmes et les vieillards,Il ne faut surtout pas croire une seule seconde qu'ils se sentaient coupables de quoi que ce soit : le terreau sur lequel l'hitlérisme avait prospéré était toujours là.....Je me souviens de la colére de ma mère lors de discussions qu'elle avait avec quelques prisonniers allemands d'une des poches de l'Atlantique, quand elle allait leur porter la soupe : battus ,ils étaient encore nazis :" Hitler voulait la paix,le régime était excellent,la guerre avait été voulue par les juifs et les ploutocrates.......".

Major cowburn
Général de Division
Général de Division

Nombre de messages : 1154
Date d'inscription : 17/02/2008

Revenir en haut Aller en bas

Résistance nazie Empty Re: Résistance nazie

Message  Kaiser Sauce le Ven 24 Avr 2009, 18:12

ghjattuvolpa* a écrit:Je me pose la question depuis un bon moment. Y a t-il eu une résistance nazie antialliée en Allemagne à l'arrière pendant la fin de la guerre et ensuite en Allemagne vaincue?
A ma connaissance non. Pourquoi?
Parce qu'il n'y avait aucun espoir extérieur (La France de 1940 pouvait s'appuyer sur les colonies, l'Angleterre etc...)
Parce que le régime était honni?
Parce que le choc de la défaite était trop fort et que les Allemands s'étaient crus invincibles?
Parce que les Allemands savaient sans vouloir l'admettre l'horreur de leur régime et personne ne voulait se sacrifier pour cela?

Si, il y a eu une résistance nazie contre les alliés dans les derniers mois de la guerre et une fois l'armistice signé. Il serait faux de croire qu'il n'y avait plus aucun espoir, au sens ou selon ces "résistants" l'espoir reposait sur eux-mêmes puisque bourrés de propagande par Goebbels et persuadés d'entreprendre une lutte justifiée.
Il faut savoir que cette génération s'est trouvée prise entre deux feux. Une de mes vieilles amies allemande m'a un jour présenté le meilleur ami de son père, qu'elle considérait comme son oncle. Adolescent à l'époque, il était alors clairement nazi, jusqu'au jour ou il a pris conscience que les camps de concentration n'étaient pas un mensonge de la propagande alliée (ça a pris quelques années). Le père de cette amie est lui en revanche resté nazi au vrai sens du terme jusqu'à la fin de ses jours, justifiant ses propos et sa manière de penser de part le redressement économique qui selon lui n'aurait jamais été possible sans hitler.
Aussi, au lendemain de la signature de l'armistice, les mentalités allemandes ne sont pas encore toutes -et loin s'en faut, même très loin- convaincues de la juste intervention des alliés. Notamment chez les jeunes, les adolescents qui n'ont pas encore le recul propre à un adulte et qui se sont fait littéralement bourrer le mou de propagande nazie.
En matière de résistance, il y a certes le cas des Werwolf, mais aussi de civils qui n'avaient absolument rien à voir avec les militaires (des adolescents portant encore la culotte de cuir ou la culotte courte) ainsi que des adultes. Ces "actes de résistance" ont entraîné plusieurs condamnations à mort, pour l'exemple et pour rétablir un semblant de paix que je qualifierai de sociale.
Là ou ces actes ont été à ma connaissance les plus violents ce fut dans le secteur soviétique puisqu'ils continuèrent bien après le 8 mai 1945 ou des jusqu'auboutistes ont lutté par tous les moyens possibles contre les soviétiques (ce qui est logique quand on leur a martelé pendant plus de quatre ans que la menace c'était d'abord et avant tout les juifs et les bolcheviques), qui eux prirent en retour des mesures drastiques pour venir à bout de ce qu'ils considéraient comme les derniers îlots fascistes. De mémoire le cas a été avéré dans le secteur est de Berlin, de troupes du Nkvd furent envoyées et la famine fut employée comme une véritable arme pour contraindre les derniers nazis actifs à cesser leur guerre personnelle.

Quant au fait de savoir si les allemands avaient conscience de l'horreur de leur régime, je répondrai via les films qui furent tournés par les troupes alliées lors de la libération des camps de concentration. Eisenhower -et il n'est pas le seul général de l'armée US- a forcé les habitants résidant dans le pourtour ou à proximité des camps à venir voir ce qu'il en était vraiment, afin de prendre connaissance de toute l'étendue de la manière la plus brutale de ce que fut le nazisme. Si l'on considère qu'en fin de compte peu de personnes sur l'ensemble de la population allemande a pu constater de visu et en réel ce qu'il en était, outre le fait qu'à ma connaissance ces films n'ont pas bénéficié d'autant d'écho médiatique en Allemagne qu'en GB, Etats-Unis et France, je ne pense pas que les allemands aient réellement pris conscience de l'horreur de leur régime en quelques semaines, voir quelques mois. Il a fallut plusieurs années pour ce faire, et comme je le soulignais, même si certains en ont pris connaissance -le père de cette amie dont je parlais- ça n'a pas empêchés certains de rester nazis, convaincus envers et contre tout.
Cette amie m'a fréquemment répété que si cette génération, celle de ses aïeux, était soumise à des doutes relatifs quant à l'abandon d'une "foi nazie" -y compris en Allemagne- la génération suivante était elle totalement différente. Je ne me rappelle plus de l'expression qu'elle avait employée mais elle était très significative au sens ou l'on devinait aisément qu'au gré de ses discussions avec différents aînés, certains n'avaient carrément pas abandonné leurs convictions nazies.

Enfin je vais raconter un détail qui pour moi est assez révélateur. Il y a plusieurs années de cela j'avais reçu un carton d'invitation pour un voyage d'affaires en Allemagne un 8 mai. Assez surpris je demande à un collègue qui a longtemps vécu outre-Rhin s'ils ne sont pas plantés dans la date, ce à quoi il me répond "non, le 8 mai est en Allemagne un jour comme les autres, c'est une défaite pour eux ils n'ont donc aucune raison de la commémorer". Cela m'a paru normal au départ, nettement moins ensuite parce qu'en fin de compte je me suis dit que le 8 mai c'est tout de même la date par excellence de la fin d'un régime d'une barbarie sans nom. Qu'ils ne le "fêtent" pas parce qu'il s'agit d'une défaite, cela peut se comprendre, mais qu'ils ne le marquent pas d'une pierre noire parce que c'est la fin du nazisme en tant que régime, ça me dérange quelque part.
Kaiser Sauce
Kaiser Sauce
Sous-lieutenant
Sous-lieutenant

Nombre de messages : 183
Age : 44
Localisation : Dans mes chaussettes
Date d'inscription : 16/04/2009

Revenir en haut Aller en bas

Résistance nazie Empty Re: Résistance nazie

Message  Contenu sponsorisé


Contenu sponsorisé


Revenir en haut Aller en bas

Revenir en haut


 
Permission de ce forum:
Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum