Charles Tillon

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas

Charles Tillon

Message  Invité le Sam 02 Sep 2006, 9:25 am


Charles Tillon est né à Rennes le 3 juillet 1897. Son père est employé aux tramways et syndicaliste CGT ; sa mère tient un petit café dans le quartier ouvrier de la place des Lices. Il obtient à 16 ans un diplôme d’ajusteur à l’Ecole d’Industrie.

Il s’engage en 1916 dans la Marine comme mécanicien. Mais après l’Armistice, son bateau est envoyé pour aider les Russes Blancs à lutter contre la nouvelle république soviétique. Charles Tillon prend alors la tête d’une mutinerie et sera condamné à 5 ans de bagne par le Conseil de guerre, peine qu’il purgera en partie (2 ans) dans un camp au Maroc.

Revenu à Rennes il s’inscrit au PC et devient secrétaire départemental de la CGTU. Il anime notamment la révolte des sardinières de Douarnenez. Dès 1932 il entre au Bureau politique du PC ; en 1935, il est élu conseiller général du canton d’Aubervilliers, et en 1936, le Front Populaire le porte à la Chambre des Députés.

Charles Tillon n’accepte pas l’Armistice, et le 17 juin 1940, il lance un appel à la Résistance et entre dans la clandestinité ou il organise les premiers réseaux qui deviendront les FTPF avec, entre autres, Georges Guiguouin dans le Limousin et Louis Pétri en Bretagne.

A partir de 1941, il est à la tête nationale du PC : on lui confie la lutte armée et c’est à ce titre qu’il crée, organise et commande les FTPF, francs-tireurs et partisans dont on connaît l’action décisive au sein de la Résistance.

Tillon coordonne l'activité clandestine communiste. Il organise les FTP pour la guérilla urbaine et la guérilla rurale avec l’aide de Laurent Casanova. En mai 1943, la dissolution du Komintern permet l'unification avec les autres composantes de la résistance française donnant ainsi naissance en février 1944 aux FFI.

Avant la Libération, il prépare l'insurrection nationale. L'absence de directives de Moscou fait peser une incertitude sur l'objectif politique de la lutte armée du Parti. Le retour de Thorez dissipe les doutes. La légalité républicaine s'impose comme le désarmement des forces de l'intérieur. Le commandement du Comité militaire national des FTP fait appliquer la loi.

A la Libération, de Gaulle le nomme ministre. Il détiendra plus tard d’autres portefeuilles :
Ministre de l'Air du gouvernement Charles de Gaulle du 10 septembre 1944 au 21 novembre 1945.
Ministre de l'Armement du gouvernement Charles de Gaulle (du 21 novembre 1945 au 26 janvier 1946)
Ministre de l'Armement du gouvernement Félix Gouin (du 26 janvier au 24 juin 1946)
Ministre de l'Armement du gouvernement Georges Bidault (du 24 juin au 16 décembre 1946)
Ministre de la Reconstruction et de l'Urbanisme du gouvernement Paul Ramadier (1) (du 22 janvier au 4 mai 1947)

Il se démarque des positions du PCF «qu’il ne comprend pas ». C’est l’époque des «Procès de Moscou à Paris », titre d’un des livres de Charles Tillon. «Le Parti nous en a fait voir, mais nous avons résisté ».
Le couple Tillon s’exile en Provence. La Fraternité est brisée. Lors du Printemps de Prague, il manifeste officiellement son soutient à Dubcek. Deux ans plus tard, il participe à une motion pour la rénovation du Parti. Il attaque ouvertement Georges Marchais, nouveau secrétaire général, sur son passé pendant la guerre. Il est exclu le 3 juillet 1970, ce que tait pudiquement sa biographie dans l’Humanité…

Les enfants ayant grandi, les Tillon reviennent vivre en Bretagne (à la Bouexière) avant de repartir pour Marseille où Charles Tillon s’éteint le 13 janvier 1993.

Bibliographie :
Les F.T.P., Julliard, 1962,
Un «procès de Moscou » à Paris, Seuil, Paris, 1971,
On chantait rouge, Robert Laffont, Paris, 1977

Charles Tillon était aussi poète a ses heures. Dans son livre de souvenirs «j’écris ton nom, Liberté », Raymonde Tillon, son épouse, nous en révèle quelques-uns, dont le suivant, écrit en 1986 pour son petit-fils Pascal :

C’est la chanson d’un vieux papy
Echo du siècle qui finit
Mais ce sont des mots pour te chérir
Et pour le siècle a venir
Tu le vivras pour être libre
Et chanter avec les félibres…
Si la peine devient ton hôte
Que ton coeur batte sous tes cotes
Si sous tes pas la neige est tombée
Allume une bonne flambée
N’oublie pas les oiseaux du ciel
Si vient pépier le rouge-gorge
Réserve-lui grenaille d’orge
Le vrai bonheur a goût de miel
Qui se fait Amour de la vie…
Et tu plaindras ceux qui en rient

Invité
Général de Division
Général de Division

Nombre de messages : 7344
Date d'inscription : 16/07/2006

Revenir en haut Aller en bas

Re: Charles Tillon

Message  Panzer5 le Sam 02 Sep 2006, 9:46 am

Je considère Tillon comme l'homme de gauche tel que je le rêve ou je le conçois. Homme de combat et d'idées, il sait manier la plume et le glaive. Bien que clairement rattaché à un parti politique et à un syndicat, il sait se démarquer da la ligne directrice dictée par Moscou lorsque ses convictions se trouvent en contradiction avec celle-ci.
Véritable humaniste, il a su également mettre de côté les querelles partisannes au moment où seule l'union pouvait permettre la victoire.
C'est également un homme qui ne refuse pas les responsabilités politiques en acceptant des postes au gouvernement, ce qui , pour un communiste, va devenir une chose rare aprés guerre. Il aprticipe donc véritablement à la vie de la nation.
Enfin, c'est un véritable patriote qui, avant même De Gaulle, réclame la continuation de la lutte.

Merci Daniel d'avoir rendu hommage et justice à cet homme de convictoins.
avatar
Panzer5
Général de Division
Général de Division

Nombre de messages : 1843
Age : 36
Localisation : Charente maritime
Date d'inscription : 29/08/2005

Revenir en haut Aller en bas

Re: Charles Tillon

Message  Logico le Sam 02 Sep 2006, 12:25 pm

Bonjour à tous
J'ajouterai à la liste des livres de Charles Tillon :
" FTP Soldat sans Uniforme ". C'est de la provocation que ne pas citer ce livre. Elle a d'ailleurs été faite à bon escient et cela a marché.
J'ajouterai, que si on veut parler du Charles Tillon de 1940, il est souhaitable de rappeler ses multiples combats de Syndicaliste dont celui avec les "Sardinières" de Bretagne.
Amitié à tous
Roger

Logico
Major
Major

Nombre de messages : 113
Age : 92
Date d'inscription : 31/07/2006

Revenir en haut Aller en bas

Re: Charles Tillon

Message  Invité le Sam 02 Sep 2006, 12:49 pm

Argh, il est dur, le camarade FTPF...
Bon, je completes :

la Bretagne voit dès 1921, l'élection de Sébastien Velly, premier maire communiste de France après bons nombres de rebondissements électoraux. Nous nous trouvons alors dans la cité ouvrière et sardinière de Douarnenez...

A sa mort en 1924, l'économie en crise n'incite guère les patrons à céder aux demandes d'amélioration des conditions de vie pénibles des sardinières.

Las du refus patronal, les ouvriers et ouvrières de l'usine Carnaud déclenchent la grève 20 novembre 1924.

En l'espace de quelques jours, l'ensemble des usines de conserverie débrayent et se joignent au mouvement soutenu par le nouveau maire communiste fraîchement élu, Daniel Le Flanchec.

Les communistes assurant une répercution nationale au conflit, les dirigeants syndicaux, Charles Tillon, Simonin, Beaulieu, le député Henriet ou encore le rédacteur du journal L'Humanité, Daniel Renoult accourrent de toutes parts en peu de temps renforçant ainsi le mouvement qui tend à s'enliser face à l'inflexibilité du patronnat.

Manifestations et réunions quotidiennes, incidents graves entre grévistes et usiniers émaillent le mois de décembre, les patrons n'hésitant pas à faire appel à Léon Raynier, un briseur de grève professionnel pour tenter de mettre un terme au mouvement.

42 jours après le début des hostilités, le conflit prend un tournant décisif le 1er janvier 1925 à 18h00 avec un attentat par armes à feu sur la personne du maire et de son neveu.

Nuit de saccage, nuit de colère face à cet acte odieux, le scandale qui en découlera mettra un terme définitif à la grève le 6 janvier 1925 suite à un accord conclu avec les conserveurs et donnant satisfaction en grande partie aux grévistes douarnénistes.

Faisant suite à cette grève retentissante, un ultime fait fera néanmoins son apparition en cette année 1925 avec l'élection de Joséphine Pencalet (1886-1972) en qualité de conseillère municipale sur la liste de Daniel Le Flanchec. Les femmes n'étant pas encore pouvues de droit de vote en cette époque et encore moins celui d'être élue, le scrutin sera tout bonnement invalide

Invité
Général de Division
Général de Division

Nombre de messages : 7344
Date d'inscription : 16/07/2006

Revenir en haut Aller en bas

Re: Charles Tillon

Message  Invité le Sam 02 Sep 2006, 12:57 pm

]Re, Roger,
Tillon (C.), Les F.T.P., Soldats sans Uniforme, Ouest-France, Rennes, 1992, 323 pages.
Ne s'agit-il pas d'une re-edition de "Les F.T.P.", Julliard, 1962 que j'ai mentionne plus haut ?
Avec, sans doutes des modifications, complements et precisions ?
Charles Tillon etant mort en 1993, cette tardive publication m'etait effectivemment inconnue.

Invité
Général de Division
Général de Division

Nombre de messages : 7344
Date d'inscription : 16/07/2006

Revenir en haut Aller en bas

Re: Charles Tillon

Message  Logico le Sam 02 Sep 2006, 3:09 pm

Désolé Daniel, mais j'ai eu un mal de chien à me connecter sur ce forum, et cela m'a mis de "mauvais poil". Alors je me suis vengé sur toi et je t'en fais mes excuses. On se croit toujours tout permis avec les amis.
Effectivement, je module entre mes copies qui elle me prennent énormément de temps. A d'autant plus fortes raisons qu'il y a eu dernièrement deux émissions de 50 minutes sur l'O.A.S que j'ai voulu convertir en DivX. Et encore une hier soir sur " l'ultime traque des Nazis" qui était à voir également ainsi qu'à convertir. Ce que je vais faire lorsque je vais quitter ici. Cette dernière émission était et est à voir pour comme tu le fais, vouloir "Garder la Mémoire" . On peut y voir ce que sont devenus les nazis et comment ils cultivent la "Négationnisme". Mais combien auront pris une heure pour la regarder ?
Mais maintenant, je retourne à ma copie.
Amicalement et bravo pour tes rappels sur "Charles Tillon" qui comme tu le sais, est pour moi et pour beaucoup de raisons, un homme pour lequel j'ai la plus grande estime.
Roger

Logico
Major
Major

Nombre de messages : 113
Age : 92
Date d'inscription : 31/07/2006

Revenir en haut Aller en bas

Re: Charles Tillon

Message  Invité le Sam 02 Sep 2006, 4:36 pm

Bonsoir Roger,
Logico a écrit:Désolé Daniel, mais j'ai eu un mal de chien à me connecter sur ce forum, et cela m'a mis de "mauvais poil". Alors je me suis vengé sur toi et je t'en fais mes excuses. On se croit toujours tout permis avec les amis.
La vache, un FTPF de mauvais poil, ca degage....
mort de rir gri
Pas de probleme, Roger, a la limite je suis meme content de voir que tu peux, a ton age, te prendre les nerfs comme certains des adolescents, qui, parfois, creent quelques problemes aux moderateurs de ce forum.

La jeunesse eternelle est-elle liee a la cause que l'on defend ?

Ta phrase "On se croit toujours tout permis avec les amis" m'honore, merci.

On peut y voir ce que sont devenus les nazis et comment ils cultivent la "Négationnisme". Mais combien auront pris une heure pour la regarder ?
La, tu nous poste tout ce que tu veux ou tu trouves sur ce sujet, il y a sur ce forum une equipe de course qui a les competences requises pour ecrabouiller les falsificateurs negationnistes en moins de temps qu'il ne faut pour le dire. On vient de s'en faire un sur le forum, dans la joie et l'allegresse. Donnes-nous des cibles et on y va

Amicalement et bravo pour tes rappels sur "Charles Tillon" qui comme tu le sais, est pour moi et pour beaucoup de raisons, un homme pour lequel j'ai la plus grande estime.
beret
Reponds a Panzer5, merci d'avance.
clin doeil gri

Invité
Général de Division
Général de Division

Nombre de messages : 7344
Date d'inscription : 16/07/2006

Revenir en haut Aller en bas

Re: Charles Tillon

Message  Ivy mike le Sam 02 Sep 2006, 5:00 pm

Merci pour ce post, je dois avouer avec honte que j'en connaissais plutôt peu sur ce grand bonhomme, mais c'est ça l'avantage... peut-on savoir sans apprendre ? Non

mais j'ai eu un mal de chien à me connecter sur ce forum
Merci au nom de tout les membres d'avoir insisté ;)

En voilà une question que je me suis toujours posé: FFI et FTP, ça n'est pas la même chose ou bien c'est "l'assemblage" des FTP et de tout les autres groupements de Resistance ? C'est ce que j'ai cru comprendre dans ton texte mais je prefere une confirmation

Amicalement
Ivy mike

_________________

___________________________________________

TOGETHER WE CAN ACTUALLY MAKE A DIFFERENCE
www.ifaw.org
International Fund for Animal Welfare
Le monde animal a besoin de nous !
avatar
Ivy mike
Général (Administrateur)
Général (Administrateur)

Nombre de messages : 9350
Localisation : Frejus - 83
Date d'inscription : 16/06/2005

Revenir en haut Aller en bas

Re: Charles Tillon

Message  Charlemagne le Sam 02 Sep 2006, 5:55 pm

je dois avouer avec honte que j'en connaissais plutôt peu sur ce grand bonhomme

ne t'inquiète pas, moi je ne le connaissais pas du tout, mais bon faut dire que la résistance c'est pas ma tasse de thé
avatar
Charlemagne
Police militaire (Modérateur)
Police militaire (Modérateur)

Nombre de messages : 4794
Age : 29
Localisation : Montpellier
Date d'inscription : 11/02/2006

Revenir en haut Aller en bas

Re: Charles Tillon

Message  Invité le Sam 02 Sep 2006, 7:17 pm

charlemagne47 a écrit:mais bon faut dire que la résistance c'est pas ma tasse de thé
Ahem.
Arf.
Arrghh
Bon.
Je commence comment ?
Deux styles possibles.

1 - Salut Charlie,
Au cas ou tu ne l'aurais pas remarque, tu vis aujourd'hui une vie d'homme libre. Tu le dois, entre autres, a des hommes et des femmes qui entre 1940 et 1945, se sont leves pour combattre la Nazisme. Et l'ont fait, souvent au prix de leur vie, pour la cause de TA Liberte.

2 - Salut Charlie,
Il est exact que la soi-disant "resistance" n'a, en fait, fait que mettre des obstacles essentiellement judeo-bolcheviques entre le Marcehal Petain et la Revolution Nationale qui aurait pu permettre, sans l'action negative des Judeo-Gaullo-Bolcheviques, de Sauver la France et la mettre au meme rang que les autres puissances de l'epoque.

Choisi ta tasse de the, Charlie.
Je la connais d'avance.
Desole de t'avoir mis un ignoble coup de latte en douce
C'etait pour la bonne cause.

Invité
Général de Division
Général de Division

Nombre de messages : 7344
Date d'inscription : 16/07/2006

Revenir en haut Aller en bas

Re: Charles Tillon

Message  Charlemagne le Sam 02 Sep 2006, 7:49 pm

et la je réplique en disant que tu ne m'as pas compris: je n'ai pas dit que la résistance française était inutile, je soutient d'ailleur Eiseinhower quand il dit que la résistance française à fait le travaille d'une quinzaine de division.
ce que je voulais dire c'est que je n'y connaissais pas grand chose
avatar
Charlemagne
Police militaire (Modérateur)
Police militaire (Modérateur)

Nombre de messages : 4794
Age : 29
Localisation : Montpellier
Date d'inscription : 11/02/2006

Revenir en haut Aller en bas

Re: Charles Tillon

Message  Logico le Sam 02 Sep 2006, 10:15 pm

Tillon, homme de gauche qui a su être en même temps un homme de combat et d'idées. Oui Panzers, c'est bien là ce qu'on peut dire à son sujet. On peut d'ailleurs regretter que la direction du parti dont il a si bien su défendre les idées ai pu ne pas le percevoir ainsi. Il en avait été l'honneur, et eux n'on su que se conduire en laquais pour le traîner dans la boue aprés la Libération.
Mais je ne ferais pas l'erreur de les confondre avec ceux qui y ont cru et qui se sont battus pour ces idées en même temps qu'ils se battaient pour bouter ceux qui étaient venus chez nous sans y être invités, et qui de plus voiulaient nous imposer leurs façons de voir et concevoir la Société. Débat d'idées dés lors, mais aussi lutte à mort pour la Liberté qu'on était venu nous enlever. Beaucoup sont morts dans ce combat où tant de choses étaient en jeu..
Pour répondre à "Ivy Mike" à la question qu'il se pose : "FFI et FTP, ce n'est pas la même chose, ou bien c'est l'assemblage des FTP et de tous les autres groupements de Résistance". Tu as bien posé la question, et tu y as répondu également.
Oui, les FFI sont devenus l'assemblage des FTP et des autres groupes de Résistance par l'accord de Février 1944 à Alger entre les responsables des différents groupes de Résistance de l'Intérieur et les responsables des Forces Françaises Libres dont le si^ge était à Londres.
Mais entre la signature d'un accord signé en février et sa mise en place sur le terrain, il a fallu plus ou moins de temps selon les circonstances et les difficultés de terrain. Par exemple en Ille et Vilaine plusieurs chefs de réseaux ont été arrêtés, fusillés ou déportés, et lors de la Libération de Rennes le 3 août, nous nous battions encore sous le sigle de FTP. Pour mémoire je rappellerai que Rennes a été la première capitale de région en France, où le GPRF a été mis en place pour contrer l'AMGOT que les américains voulaient mettre en place.
J'ajouterai que ce sigle de FFI a surtout permis d'enterrer celui de FTP qui était particulièrement gênant parce qu'ils ont été les principaux combattants de la Résistance pendant l'occupation, et que la généralité de ses membres étaient politiquement de gauche, dont beaucoup et particulièrement leurs chefs, communistes ou communisants. Politiquement ils étaient gênants.
Les autres groupes, suivant les consignes venant de Londres, étaient des "Attentistes". Ils attendaient les ordres venant de Londres pour intervenir au moment de la Libération. Cela n'enlevait rien à leur mérite,
c'était des choix à faire à cette époque. Les Attentistes critiquaient les FTP partisans de la lutte pendant l'occupation selon les consignes de Charles Tillon qui était leur chef au niveau national. Parce que les attentats étaient souvent suivis de prises d'otages, les Attentistes préféraient attendre les consignes de Londre pour n'intervenir qu'à la Libération. et nous avions tendance à dire qu'ils préféraient attendre parce que c'était moins risqué.
Nous nous sommes quand même tous retrouvés dans le même combat au moment de la Libération. Mais les FTP qui ont payé un lourd tribut dans la Résistance sont les oubliés depuis plus de soixante ans parce qu'administrativement, à partir de février 1944, il n'y avait plus que des FFI. Tout ceci pour expliquer les querelles de résistants mais également pour aider à comprendre.
En toute amitié avec tous.
Roger

Logico
Major
Major

Nombre de messages : 113
Age : 92
Date d'inscription : 31/07/2006

Revenir en haut Aller en bas

Re: Charles Tillon

Message  Invité le Dim 03 Sep 2006, 7:20 am

Bonjour
charlemagne47 a écrit:et la je réplique en disant que tu ne m'as pas compris
Autant pour moi.
J'avais effectivement lu de travers.
spamafote

Bon, ben je vais embrayer sur la reponse de Roger au sujet des FTPF et des attentistes, pour parfaire tes connaissances et me faire pardonner.
beret

Les premiers buts que les groupes de resistance se sont donnes des 1940 etaient "non-violents" :
- Recrutement, armement et entrainement des futurs combattants de la Liberation.
- Espionnage et renseignement. Grace a la Resistance, les Allies ont dispose tout au long de la guerre de l'Ordre de Bataille detaille de la Wehrmacht en France (Et ailleurs, d'ailleurs).
- Propagande destinee a ouvrir les yeux des Francais quant a la realite de Vichy et du Nazisme et a leur redonner espoir.
- Reseaux de protection et d'evacuation des gens "a risque" : Pilotes Allies abattus en France, resistants reperes ou denonces, juifs, etc...

Tout cela s'est mis en place un peu au petit bonheur la chance, en fonction des circonstances et des disponibilites locales. Par exemple, cela a ete beaucoup plus rapide en zone "libre" qu'en zone occupee, ce qui est logique. Il faudra du temps, et l'energie de Jean Moulin, pour que tout cela se coordonne au niveau national.

Il y avait de tout dans la resistance, des communistes, des socialistes, des gens de droite et meme des royalistes. Mais aussi des apolitiques simplement patriotes (Ce qui, a l'epoque, n'etait pas simple...).

La situation change en juin 1941 avec le declenchement de Barbarossa : L'Union Sovietique se trouve face au Blitzkrieg et, au debut, cela va mal, tres tres mal. C'est un veritable appel au secours que les Partis Communistes d'Europe de l'Ouest recoivent de Moscou : Il faut fixer un maximum de troupes Allemandes a l'Ouest. Et, pour ce faire, il faut les attaquer, partout ou cela est possible.

Cela commencera a Paris, le 21 aout 1941, lorsque Pierre Georges Fabien, connu plus tard sous le nom de Colonel Fabien, abat un officier de la Kriegsmarine a une station de metro.

Aussitot, la polemique commence. Charles de Gaulle estimait que, au vu des represailles que les attaques des FTPF declenchaient, le jeu n'en valait pas la chandelle.

Ces derniers n'etaient pas de cet avis, pensant que, au dela du petit soulagement que cela pouvait apporter a l'Armee Rouge, l'action violente etait necessaire pour "reveiller" les Francais. En quelque sorte, les otages fusilles etaient de tres puissants sergents recruteurs pour la Resistance et on ne fait pas d'omelette sans casser des oeufs.

Mais, malgre cette polemique, la Resistance parviendra a s'unifier sous l'egide du CNR (Conseil National de la Resistance) qui tient sa premiere reunion le 27 mai 1943 sous la presidence de Jean Moulin au sujet de qui, promis, je vous ferais prochainement une petite bio.

L'unite militaire se fera en fevrier 44, comme nous l'a explique Roger. A la veille de la Liberation, elle etait necessaire et etait l'annonce du futur "amalgame" quand de nombreux resistants rejoindront l'Armee Reguliere, dont d'ailleurs Roger qui s'est retrouve dans la 25eme Division d'Infanterie qui a assure le bouclage de la poche allemande de Saint Nazaire.

A la veille de la Liberation, les FTPF etaient donc les seuls a avoir une experience du combat, mis a part ceux de l'OCM (Organisation Civile et Militaire) ou se retrouvent beaucoup de militaires professionnels.

Ils etaient aussi le groupe combattant le plus important en effectifs.
Mais, et c'est la ou est tout le probleme, ils etaient communistes, ou au moins sympathisants. Les premiers tiraillements entre l'URSS et les Occidentaux commencaient a se faire sentir, personne ne savait qu'elle allait etre l'attitude du PCF apres, et surtout pendant la Liberation : Tentative de prise de pouvoir ? Ou pas ?

Charles de Gaulle, champion de l'unite, a reussit le tour de force de toujours s'associer avec les Communistes (Fernand Grenier a ete Ministre dans le GPRF a Algers), de leur proposer un programme politique susceptible de leur donner satisfaction (Essentiellement le programme du CNR), de mettre leur puissance au service de la France tout en empechant que ceux, parmis ces Communistes et surtout a la direction du Parti, qui etaient Staliniens ne puissent declencher le Grand Soir.

De Gaulle, en avance sur son temps comme d'habitude, avait parfaitement compris qu'il convenait de faire la difference, chez ces Communistes, entre les Staliniens et les autres.

Les Staliniens, il les a neutralise. Les autres, il les a emmene, a ses cotes, vers la Liberation et les a incorpores dans son gouvernment de 44 a 46, lorsque, helas, il a quitte le pouvoir, ecoeure par le redemarrage des grenouillages politiques des partis de droite. Mais la, je derive vers le hors-sujet.

Voila. Les FTPF sont donc devenus les FFI, gommant ainsi leur specifite politique et, au passage, se retrouvant avec le meme label que les "resistants de la 25eme heure", les tondeurs de femmes et autres. Roger, visiblement, en concoit du ressentimment et je le comprends tout a fait.

Invité
Général de Division
Général de Division

Nombre de messages : 7344
Date d'inscription : 16/07/2006

Revenir en haut Aller en bas

Re: Charles Tillon

Message  Ivy mike le Dim 03 Sep 2006, 12:56 pm

Merci d'avoir repondu à ma question Logico plus pour les precisions ;)
Mais, il me parait une chose bizarre dans votre recit: vous appelez vous aussi (les FTP) vos actes par la dénomination "attentats" ?

PS: je n'arrive pas à ouvrir le lien

_________________

___________________________________________

TOGETHER WE CAN ACTUALLY MAKE A DIFFERENCE
www.ifaw.org
International Fund for Animal Welfare
Le monde animal a besoin de nous !
avatar
Ivy mike
Général (Administrateur)
Général (Administrateur)

Nombre de messages : 9350
Localisation : Frejus - 83
Date d'inscription : 16/06/2005

Revenir en haut Aller en bas

Re: Charles Tillon

Message  Invité le Dim 03 Sep 2006, 1:37 pm

Ivy mike a écrit:je n'arrive pas à ouvrir le lien
mort de rir gri
FTP.
Et tu te retrouve avec un simili-lien qui ne mene a rien.
Merci, Bill Gates.
Tu sais ce que c'est qu'un FTP en informatique, Ivy.
F.T.P.
Ah ! Ca va mieux !
C'est pour cela que j'ecris toujours FTPF sur les forums.

Pour le terme "attentats", Roger va te repondre, mais la signification a beaucoup evolue apres la guerre, essentiellement pendant la guerre d'Algerie, prenant une connotation "mechant terroriste" qui n'etais pas encore en vigueur a l'epoque bien que les Collabo ne parlainet pas des resistants mais des "terros".

Invité
Général de Division
Général de Division

Nombre de messages : 7344
Date d'inscription : 16/07/2006

Revenir en haut Aller en bas

Re: Charles Tillon

Message  Logico le Dim 03 Sep 2006, 5:15 pm

Si je merappelle bien la définition de éAttentat" c'est Entreprise criminelle contre les personnes ou les choses.
Un autre terme peut être utilisé, mais nous utilisions toutes les formes fde lutte contre l'occupant. Déraillement de train, bombe dans les cinémas occupés par les Allemands, sabotage de Pylone électrique et de transfo, incendie de camions Etc et tout cela se traduisait souvent par mort d'hommes. Tout cela considéré par ceux que cela dérange prend la désignation d'attentats et cela ne dérangeait pas que les Allemands. Pour nous toutes les formes de lutte et de combat étaient justifiées quels que soient les noms qu'on pouvait leur donner. Il ne faut pas oublier que nous étions considéré comme des "Terroristes", désignés et traités comme tels.
En réalité, le lien tient surtout à l'interprètation de faits selon qu'on y participe ou qu'on les subit. Pour les Résistants, c'est plutôt le terme "Action" qui aurait du être urilisé, mais pour les Allemands et la trés grande majorité des Français d'alors, c'était des attentats. La prochaîne fois j'essaierai de peser mes mots, mais avec l'âge, il m'arrive de ne pas trouver celui que je voudrais utiliser, et de faire avec celui qui se présente.
Amicalement
Roger
Amicalement

Logico
Major
Major

Nombre de messages : 113
Age : 92
Date d'inscription : 31/07/2006

Revenir en haut Aller en bas

Re: Charles Tillon

Message  Invité le Lun 04 Sep 2006, 6:37 am

Bonjour,
Pour illustrer les propos de Roger :

Radio-Londres :
"Hier, un groupe de Combattants FTPF de la Resistance Francaise a attaque un convoi allemand et a reussi a faire derailler 4 wagons, mettant ainsi hors d'usage un important materiel ennemi et creeant des pertes chez les Nazis. La voie de chemin de fer est detruite, ce qui va retarder l'acheminement de renforts allemands dans la region"

Radio-Paris :
"Hier, une bande de terroristes judeo-bolcheviques a commis un ignoble attentat, detruisant 4 wagons de la SNCF, tuants et blessants plusieurs passagers du train. La ligne est coupee, ce qui ne feras qu'aggraver les problemes d'approvisionnement des civils de la region, qui sont revoltes."

Les 2 communiques parlant, bien entendu, de la meme chose (Communiques que je viens d'inventer mais Roger reconnaitra parfaitement les 2 styles...).

Invité
Général de Division
Général de Division

Nombre de messages : 7344
Date d'inscription : 16/07/2006

Revenir en haut Aller en bas

Re: Charles Tillon

Message  Contenu sponsorisé


Contenu sponsorisé


Revenir en haut Aller en bas

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut

- Sujets similaires

 
Permission de ce forum:
Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum