La Vérité sur la mort de Reinhard Heydrich

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas

La Vérité sur la mort de Reinhard Heydrich

Message  Kalendeer le Mer 22 Juil 2009, 10:16 pm

La Vérité sur la mort de Reinhard Heydrich : Opération Viele Farben

On a longtemps cru que Reinhard Heydrich avait été assassiné. C'est avec fierté que notre journal peut faire cette révélation fracassante : Reinhard Heydrich serait toujours vivant et habiterait sur une petite île, au milieu de la Mer Noire. Il se serait retiré de la vie politique et policière suite à une opération manquée : Viele Farben ("Beaucoup de couleurs").

Rappelons le contexte : en 1933, le parti nazi arrive au pouvoir et s'empresse de bannir les couleurs. A partir de
cette date, l'Allemagne vit en noir et blanc, ainsi qu'on peut le voir sur toutes les photographies d'époque. Heydrich raconte :
"Oui, c'est vrai, c'était un peu triste au début. Mais c'était ce qu'il y avait de mieux à faire, parce que les couleurs étaient un signe de décadence évident. Elles attiraient l'attention sur un tas de choses sans importances. Quand nous avons instauré le monde en noir et blanc, tout est devenu plus simple, plus carré. Et puis, la campagne de destruction des couleurs a donné du travail à beaucoup de monde."

Cette élimination sans merci des couleurs scandalise le monde entier, mais les nazis tiennent bon...

"Les gens ne nous comprenaient pas, ils disaient que nous étions des criminels grossiers et arrivistes, que nous voulions changer le monde en mal. Mais nous savions qu'ils réagiraient ainsi, alors on s'est dit qu'il fallait les aider à avaler la pilule."

C'est pour cela que, en 1939, les Allemands entrent en République Tchèque.

"Nous avions essayé de les convertir au Noir et Blanc pacifiquement. On leur avait montré les Autrichiens, en exemple, parce qu'ils étaient très contents de ne plus être en couleurs. Mais les Tchèques ne voulaient pas abandonner leurs couleurs, ils avaient trop peur. On a décidé de venir les aider à se motiver."

Pendant un moment, tout va pour le mieux, et la croisade anti couleurs est victorieuse partout en Europe. Dans ses mémoires, Félix Kresten, masseur d'Himmler, raconte :

"Quand ils sont arrivés chez nous, beaucoup de monde a été impressionné. Le noir et blanc, c'était vraiment sexy, et puis ça faisait sérieux, mais un peu peur aussi. Himmler m'en parlait souvent, pour lui c'était très important. Il fallait apporter le noir et blanc au monde, c'était l'égalité pour tous face aux couleurs. Je crois qu'il avait été traumatisé petit, sûrement parce qu'il n'était pas blond, et que ça se voyait moins en noir et blanc."

Mais en 1942, les nazis sont forcés de reconnaître les faiblesses de leur politique.

Heydrich : "Les gens se plaignaient de n'avoir plus de couleurs, c'était très embêtant. Ils faisaient des réseaux de résistance qui agaçaient tout le monde. En France, par exemple, ils avaient fondé Combat pour le Bleu, Libération-Verte ou encore le Front National pour le Retour du Rouge. On a rapidement compris qu'ils allaient poser problème et qu'il fallait faire quelque chose."

Journaliste : "Oui, c'était le but de l'opération Viele Farben..."

Heydrich : "C'est ça. Le but était de remettre un peu de couleurs, pour calmer la population."



Réunion chez les SS, au début de Viele Farben


Journaliste : "Comment vouliez vous faire cela ? Les couleurs avaient été détruites !"

Heydrich : "En fait, c'était assez simple. Il fallait qu'on trouve une carrière à pigments, et il y en avait plein à l'Est. On a donc décidé d'arrêter de détruite les carrières russes et d'exploiter celles qui restaient. Comme on ne voulait pas tout remettre en couleur, on se disait que ça suffirait. On a donc monté une expédition..."



Heydrich, lors de la cérémonie de départ de l'expédition vers les
carrières à pigments



Journaliste : "Vous avez découvert la carrière assez vite."

Heydrich : "Oui, c'était même choquant. J'ai cru que Heinrich allait avoir des nausées quand il a vu ça. Il y avait des couleurs partout, certaines étaient très vives, c'était atroce. Mais on s'est sacrifiés pour le bien du Reich."



Heydrich : "Après cela, nous avons fait des essais pour recoloriser. C'était risqué, il fallait beaucoup de courage, parce qu'on ne savait pas si on pourrait l'enlever ensuite. C'est un certain Hans Blau qui a testé en premier, je m'en rappellerai toujours parce qu'on s'est serrés la main. J'avais le coeur qui battait à cent à l'heure, j'avais peur qu'il me mette du bleu sur la peau."


Heydrich serrant la main de Hans Blau


Journaliste : "C'est à ce moment là qu'une chose très surprenante s'est produite."

Heydrich : "Oui, ce fut un choc pour tout le monde, mais Heinrich a décidé que c'était très joli. On s'est tous dit que cette fois, il était tombé sur la tête, que sa femme avait dû lui refiler un plan de basilic radioactif et qu'il l'avait mangé en entier. Il faisait ça, des fois, manger des plantes bizarres. On faisait comme si on ne savait pas, c'était trop gênant."



Heinrich Himmler, portant des pigments rouges


Journaliste : Herr Höredurchdietur, vous fréquentiez beaucoup Herr Goebbels à l'époque...

Herr Höredurchdietur : "Oui, je l'ai même vu le soir où cette photo a été prise. Il trouvait que c'était d'un mauvais goût... d'ailleurs ça se voit sur la photo. "C'est vraiment vulgaire", qu'il m'avait dit. Je crois qu'il était jaloux parce que le Führer aimait bien. C'est vite devenu une mode dans la SS."



Réunion chez les SS. Himmler porte toujours un pigment rouge très tendance,
alors que d'autres officiers portent un pigment cyan et vert



Heydrich : "Je me souviens du jour où on a pris cette photo. On tenait une réunion pour savoir ce qu'on allait faire ensuite."

Journaliste : "C'est là que votre vie a basculé."

Heydrich : "Oui, c'est ça. J'étais Reichprotektor en Bohême-Moravie et nous avions des soucis avec la résistance, du coup Himmler voulait voir si Viele Farben ne permettrait pas de régler les problèmes. Il fallait un volontaire pour réintroduire de la couleur."

Journaliste : "Vous étiez ce volontaire ?"

Heydrich : "Non, pas vraiment. Je ne portais pas de pigments, je trouvais que ça faisait un peu... kitch. Mais Himmler disait qu'il fallait montrer l'exemple, donc qu'il fallait que je fasse une coloration semi permanente."

Journaliste : "Quelles couleurs avez vous choisi ?"

Heydrich : "Je voulais un pigment bleu, parce qu'on savait que ça partait facilement. Himmler m'a traité de chochotte, soit disant que ce n'était pas voyant. Et puis il disait que ce serait sans effets, qu'il fallait une couleur qui appelle à l'inconscient."

Journaliste : "Comme le rose ?"

Heydrich : "... oui, comme le rose. Herr Reichführer disait que le rose, c'était la couleur de l'amour, de la douceur ; il voulait aussi du jaune, pour la joie, et du vert, pour l'espoir. Je n'aimais pas du tout, les couleurs étaient très vives et on m'avait dit que le rose était tenace."

Journaliste : "Mais vous avez fini par obtempérer..."

Heydrich : "Oui, évidemment. Quitte à faire l'expérience, il fallait le faire jusqu'au bout, et puis si me pigmenter en rose pouvait nous permettre d'en finir avec la résistance, il fallait le faire. Mais je..."

Journaliste : "Est-ce que ça va ?"

Heydrich : "Non, pas vraiment. Ce sont... des souvenirs douloureux."

Journaliste : "Je comprends. Prenez votre temps. Peut être voulez vous un diabolo menthe ?"

Heydrich : "Non, merci, ça va aller. Depuis le temps..."

Journaliste : "Nous vous écoutons."

Heydrich : "D'accord. Alors voilà, je me suis fait re pigmenter, et il fallait faire un discours devant les tchèques pour qu'ils voient les couleurs. Je ne sais plus ce qu'il y avait dedans... dans le discours... Himmler m'avait dit de raconter n'importe quoi..."

Journaliste : "Et ça s'est mal passé."

Heydrich : "Oui. Ils se sont tous moqués de moi, c'était horrible. Les pigments qu'on m'avait mis sur la peau avaient mal tourné, ça me donnait l'air d'un vieux chewing-gum. En plus je sentais le col vert déteindre sur la peau de mon cou, ça me donnait des sueurs froides..."


Heydrich, lors de la conférence Viele Farben



Journaliste : "La rumeur veut que vous ayez quitté la salle, les larmes aux yeux, avant la fin de votre discours..."

Heydrich : "Oui, je n'en pouvais plus, c'était trop. Je sentais les pigments roses de l'uniforme contre la peau de mon dos, c'était vraiment horrible. Je suis rentré chez moi et je me suis savonné à l'anti-couleur pendant des heures. Ça ne partait pas, je n'en pouvais plus, j'avais la peau toute irritée mais elle restait colorée. C'est devenu encore pire quand le pigment beige a viré au vert, j'avais l'air d'un monstre !"



Heydrich, quelques jours après les faits



Journaliste : "Vous n'avez jamais réussi à vous dépigmenter ?"

Heydrich : "Non, j'étais vert avec des cheveux roses. En plus la mode des pigments était passée, plus personne n'en portait, sauf Hans Blau qui avait du bleu incrusté sous la peau. C'était le seul qui me comprenait, alors j'ai fini par emménager chez lui. Je ne supportais plus le regard de mes proches."

Journaliste : "Qu'a dit Himmler ?"

Heydrich : "Il voulait que je revienne travailler, mes compétences lui manquaient. Il promettait que la SS me fournirait du fond de teint en noir et blanc, mais le mal était fait, je ne voulais pas y retourner. Alors on s'est arrangés pour faire croire que j'avais été assassiné par les tchèques, comme ça j'étais tranquille."

Journaliste : "Vous avez emménagé sur une île déserte à ce moment là ?"

Heydrich : "Oui, avec Hans Blau. Elle n'avait pas été dépigmentée alors on se sentait moins colorés. Au début, c'était dur, mais quand on a réussi à cuisiner les noix de coco correctement, c'est devenu très supportable."

C'est sur cette petite île que nous les avons retrouvés, sirotant un jus de melons bleus. D'après Heydrich, "c'est la faute à Hans, son bleu déborde sur les graines...". On ne peut affirmer qu'il dit la vérité, mais les melons colorent bien la langue...



Ceci était un article du Pink History's Papers, écrit par Kal pour fêter son admissibilité à Science Po.
avatar
Kalendeer
Membre d'honneur
Membre d'honneur

Nombre de messages : 742
Age : 27
Localisation : Isère
Date d'inscription : 06/08/2008

http://adler.jdrforum.com/forum.htm

Revenir en haut Aller en bas

Re: La Vérité sur la mort de Reinhard Heydrich

Message  Psychopompos le Mer 22 Juil 2009, 10:28 pm

mort de rir gri mort de rir gri mort de rir gri mort de rir gri mort de rir gri
Je ne sais pas ce que l'auteur de ce texte a fumé, mais j'en veux !
avatar
Psychopompos
Membre d'honneur
Membre d'honneur

Nombre de messages : 1373
Age : 31
Localisation : En Asie
Date d'inscription : 28/04/2009

http://psychopompos.byethost6.com/drupal/index.php

Revenir en haut Aller en bas

Re: La Vérité sur la mort de Reinhard Heydrich

Message  Kalendeer le Mer 22 Juil 2009, 10:40 pm

Je précise pour ma non défense qu'en plus, c'est moi qui ai colorisé les images.
avatar
Kalendeer
Membre d'honneur
Membre d'honneur

Nombre de messages : 742
Age : 27
Localisation : Isère
Date d'inscription : 06/08/2008

http://adler.jdrforum.com/forum.htm

Revenir en haut Aller en bas

Re: La Vérité sur la mort de Reinhard Heydrich

Message  Psychopompos le Mer 22 Juil 2009, 10:56 pm

... oups, j'ai mal lu la dernière ligne. comandan
(félicitations pour ton admission ;) )
avatar
Psychopompos
Membre d'honneur
Membre d'honneur

Nombre de messages : 1373
Age : 31
Localisation : En Asie
Date d'inscription : 28/04/2009

http://psychopompos.byethost6.com/drupal/index.php

Revenir en haut Aller en bas

Re: La Vérité sur la mort de Reinhard Heydrich

Message  LeSieur le Mer 22 Juil 2009, 11:23 pm

Psychopompos a écrit:mort de rir gri mort de rir gri mort de rir gri mort de rir gri mort de rir gri
Je ne sais pas ce que l'auteur de ce texte a fumé, mais j'en veux !
moi aussi!!!
avatar
LeSieur
Général de Division
Général de Division

Nombre de messages : 2598
Age : 23
Localisation : Trois-Rivieres, Canada
Date d'inscription : 13/06/2007

Revenir en haut Aller en bas

Re: La Vérité sur la mort de Reinhard Heydrich

Message  Reine le Mer 22 Juil 2009, 11:57 pm

Je vois que les vacances te font le plus grand bien mort de rir gri

_________________
dura lex sed lex
avatar
Reine
Général de Division
Général de Division

Nombre de messages : 2582
Age : 32
Localisation : Nord
Date d'inscription : 16/04/2007

Revenir en haut Aller en bas

Re: La Vérité sur la mort de Reinhard Heydrich

Message  Ulrich von Hassel le Jeu 23 Juil 2009, 12:09 am

Marrant, mais je suis tout de suite triste, je veux aussi aller à sciences po moi maleureu gri
avatar
Ulrich von Hassel
Lieutenant-colonel
Lieutenant-colonel

Nombre de messages : 395
Date d'inscription : 02/04/2008

Revenir en haut Aller en bas

Re: La Vérité sur la mort de Reinhard Heydrich

Message  eddy marz le Jeu 23 Juil 2009, 7:24 am

Excellent, Kal. And well written... pouce
avatar
eddy marz
Membre légendaire
Membre légendaire

Nombre de messages : 3953
Age : 62
Localisation : England/France/Italia
Date d'inscription : 24/03/2008

Revenir en haut Aller en bas

Re: La Vérité sur la mort de Reinhard Heydrich

Message  Baugnez44 le Jeu 23 Juil 2009, 9:28 am

Ouuuuuuuuuuuuuuuuuuuuuuuuuuuuuh! Mes côtes me font un mal de chien! PTDR

_________________
Toutes les vertus secondaires comme le courage, la discipline, la fidélité, l'endurance n'ont un effet positif qu'aussi longtemps qu'elles servent une cause positive. Si une cause positive devient négative, les vertus secondaires deviennent problématiques
avatar
Baugnez44
Général (Administrateur)
Général (Administrateur)

Nombre de messages : 2673
Age : 60
Localisation : Suisse
Date d'inscription : 04/01/2007

Revenir en haut Aller en bas

Re: La Vérité sur la mort de Reinhard Heydrich

Message  Kalendeer le Jeu 23 Juil 2009, 6:56 pm

C'est pas ma faute, je venais de finir de coloriser ma fausse peinture de Rommel et j'avais envie de continuer, parce que je voulais réussir un teint de peau qui ne soit ni de rousse, ni de Rommel-crâmé-en-Egypte.

J'ai donc décidé d'aller voir ce que j'avais dans mon dossier "Histoire", mais soit c'était trop compliqué, soit j'avais pas de référence (bon, les barrettes sur l'uniforme de Rommel montrent déjà que j'en avais pas, hem)... les seules photos qui étaient utilisables étaient d'Himmler ou d'Heydrich. J'avais pas envie de passer du temps à les colorier sérieusement, donc j'ai décidé qu'ils seraient roses mort de rir gri

En plus j'ai hésité à en faire un vrai cannular et à le poste dans L'Axe, mais j'ai pas osé mort de rir gri

Ulrich : Si tu es toujours étudiant, tu devrais voir si tu ne peux pas tenter un concours passerelle. Il y en a pour la 2ème et la 4ème année, que tu peux (si mes souvenirs sont bons), tenter plusieurs fois selon l'année de ton bac.
avatar
Kalendeer
Membre d'honneur
Membre d'honneur

Nombre de messages : 742
Age : 27
Localisation : Isère
Date d'inscription : 06/08/2008

http://adler.jdrforum.com/forum.htm

Revenir en haut Aller en bas

Re: La Vérité sur la mort de Reinhard Heydrich

Message  Contenu sponsorisé


Contenu sponsorisé


Revenir en haut Aller en bas

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut

- Sujets similaires

 
Permission de ce forum:
Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum