Combat aérien du 26 MAI 1940

Page 1 sur 2 1, 2  Suivant

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas

Combat aérien du 26 MAI 1940

Message  Hellfire62 le Dim 11 Oct 2009, 5:08 pm

Après quelques mois de recherches, j'ai réussi à recoller les morceaux concernant un gros combat aérien ayant eu lieu près de chez moi, le 26 mai 1940. Je suis parvenu à identifier 14 pilotes français sur les 17 engagés mais il m'en manque encore ainsi que pour l'équipage de deux potez. Quelqu'un a-t-il des éléments complémentaires sur le combat relaté ci-dessous?

Secteur entre Arras et Péronne, le 26 mai 1940





La veille, le patron du GC 3/1 reçut l'ordre d'envoyer ses MS.406 assurer l'escorte d'une mission de reconnaissance au-dessus des lignes ennemies. Deux Potez 63.11 du GR 2/33 devront survoler le secteur Arras-Valenciennes-St Quentin pour le compte de la Ière armée. Le commandant Paoli contesta cette mission invoquant les risques devant une chasse ennemie de plus en plus dominante. Le Groupement 25 lui accorda le soutien du GC 1/4, et le 26 mai au petit matin, tout l'effectif disponible de la 1re escadrille, soit seulement cinq Curtiss H-75 conduits par le Lt Stiquel, atterrit au Plessis-Belleville.

Le décollage a lieu à 07h30. Il se compose de deux patrouilles doubles d’un total de douze Morane Saulnier MS406 du GC 3/1 et d’une patrouille haute de cinq Curtiss H75 A du GC 1/4. Vers 08h15, les dix-sept chasseurs abordent le secteur sud de Cambrai, à hauteur de Bapaume lorsqu'une douzaine de Bf 109 en deux échelons, amorcent une attaque contre les Morane. Le premier échelon se présente de face et le second par la droite. Les Curtiss en patrouille haute s'interposent courageusement repoussant l'attaque allemande pendant que les MS 406 se mettent en protection en cercle au dessus des Potez 63. Mais les 109 reviennent à la charge et déclenchent une mêlée générale avec les cinq Curtiss.

En même temps, le deuxième groupe de chasseurs allemands engage les Morane. La patrouille basse du Lt Leenhardt accompagne et protège les Potez qui ne tardent pas à regagner leur base au ras des pommiers. Leenhardt et ses pilotes remontent et viennent en aide à la patrouille intermédiaire de l'adjudant-chef Saussol qui est débordée par la horde germanique. Ce dernier vient à bout de deux 109 avant d'être descendu, moteur en feu, il se pose train rentré dans un champ où les troupes allemandes le capturent. Il est admis à l'hôpital avec une balle dans le mollet et de graves brûlures au visage. Il sera rapatrié comme grand blessé en mars 1941. Son équipier, le sergent Lagrange se pose en campagne, le radiateur de son n°459 étant percé. Le sous-lieutenant Abrioux et le Lt Leenhardt éliminent aussi chacun un 109, seul de son côté, le Sgt Doublet descend deux 109 coup sur coup. Le premier est un Me 109 qui effectue un retournement imprudemment juste devant ses canons. L’avion ennemi s’écrase au sud de Ligny Thilloy. Après un virage, un second Bf 109 fait la même manceuvre que le premier, et va le rejoindre après un tir d'une seule rafale (Le 1/JG 21 perd 3 appareils avec 1 tué, 1 blessé et 1 prisonnier). Le capitaine de Mallmann (GC III/1), harcelé par trois Me 109, se retrouve avec les commandes de son n°260 coupées : il saute en parachute et se fait cueillir par les troupes de la Wehrmacht. Sur le retour, Abrioux et Doublet( GC III/1) interceptent un appareil de reconnaissance Henschel 126 de la 4.(H)/21 en maraude et l'envoie s'écraser au sud de Fricourt, le sergent-chef Cazade en abat un autre à Noailles.

En haut, la situation des Curtiss est délicate. Le Lt Guillaume (GC 1/4) voit un Curtiss fumer bleu avec un 109 aux trousses (probablement celui de Stiquel). Il tente de le dégager mais il est lui-même pris sous le feu d'un autre chasseur ennemi. Il vire sec et prend l'Allemand en chasse, le tire au cours d'une chandelle et le voit sauter en parachute. Un autre 109 l'engage mais il n'insiste pas et s'échappe en piquant. Le Lt Weiss (GC 1/4) regroupe les Curtiss, ils ne sont alors plus que quatre. À nouveau, une quinzaine d'Allemands leur tombent dessus. Guillaume se trouve pris dans un combat tournoyant, le pilote allemand tente différentes manœuvres de dégagement, mais le Français maîtrise parfaitement son appareil et colle à sa proie sans relâche. Dans un looping désespéré, le Messerschmitt succombe sous le feu des quatre mitrailleuses du Curtiss et s'écrase. Complètement perdu, Guillaume se rend compte qu'il vole cap à l'est, il vire au sud, survole Meaux-Esbly et atterrit à Villacoublay après 2h30 de vol. Weiss est déjà présent sur la piste; il l'a précédé de quelques minutes. Les trois autres Curtiss ne rentreront pas. L'adjudant Hôtelier évacue son n°109 en parachute et le Sgc Bès vautre le n°84 dont le moteur est endommagé. Les deux pilotes blessés sont faits prisonniers. Le Lt Stiquel est porté disparu ; son corps et son appareil seront retrouvés dans un terrain marécageux près d'Étaing en juin 1942, le pilote avait une balle dans le crâne).

Le bilan est lourd pour les pilotes français. 12 victoires seront homologuées ce 26 mai 1940, dont 3 au Sergent Doublet, 2 pour le Lieutenant Guillaume du GC 1/4 (ses 4ème et 5ème victoires), 2 pour le sous-lieutenant Abrioux, l’adjudant-chef Saussol et au sergent-chef Cazade du GC 1/3, 1 pour le Lieutenant Leenhardt. Cinq appareils manquent à l'appel. Un pilote a été tué (A. Stiquel, GC 1/4 ) et quatre ont été fait prisonniers (Capitaine de Mallmann et Adjudant-chef Saussol du GC 3/1, Adjudant Hôtelier et Sergent Bès GC 1/4). Un troisième morane, celui de l’adjudant Gagnaire, touché par un des Me 109, ne pourra rejoindre sa base et sera contraint à un atterrissage forcé en territoire ami, près de Clermont. Ce combat fut tellement acharné que le I /JG 21 qui attaqua la formation française revendiqua pas moins de 17 victoires sur ce même secteur. Ce qui est probablement très exagéré. Epaulé par la III JG/21 pendant le dogfight, elle accuse la perte de trois appareils et un pilote tué; le Fw Hartwig de la Staffel 1.

Remarque suite à recherches personnelles : Il est à noter que le lieutenant Stiquel a probablement été abattu par un futur as allemand : l’Oberleutnant Max Hellmuth Ostermann (qui sera crédité de 102 victoires à sa mort le 09 août 1942, sur le front de l’Est). Osterman a été affecté au 1 JG/21 en avril 1940. Il est crédité d’une première victoire sur un MS406 dans le secteur de Péronne, le 20 mai 1940. Il participe au combat contre le GC 1/4, le 26 mai 1940 et est crédité d’une victoire contre un curtiss 75, dans le secteur d’Arras à 09H06. Etaing est à moins de 15km d'Arras.

Le I JG/21 s’installera sur l’aérodrome de Vitry en Artois, le 28 mai 1940 et y restera jusqu’au 06 juin.

Merci pour vos précisions !


Dernière édition par Hellfire62 le Lun 12 Oct 2009, 7:26 pm, édité 6 fois

Hellfire62
Général de Brigade
Général de Brigade

Nombre de messages : 890
Age : 48
Localisation : à Arras, avec l'ami Bidasse
Date d'inscription : 18/11/2006

Revenir en haut Aller en bas

Re: Combat aérien du 26 MAI 1940

Message  Hellfire62 le Dim 11 Oct 2009, 5:12 pm

Voici pour suivre la composition connue des équipages :


Cinq Curtiss H-75A :



- Lt Stiquel André (+ 26/05/40 à Etain, une victoire en collaboration le 17/05/40, un Me 109 près de Merelbecke en hollande, pilote fait prisonnier).

- Adjudant Hôtelier Jean ( + 22/12/1996, Curtiss N°109, 2 victoires homologuées; celle du 26 mai ne le sera que tardivement le 16/10/41, 4 en collaboration).

- Sergent Bès (Curtiss N°84)

- Lt Weiss André (porté disparu le 06/06/40)

- Lt Guillaume Edmond (+ 06/12/1979, Curtiss N°78, 4 victoires homologuées, 3 en collaboration, une probable)



12 MS 406:



- Capitaine de Malmann (MS N°260)

- Lieutenant Leenhardt Tony

- Lieutenant du Boucher Jacques

- Adjudant-chef Saussol Roger (+ 07/01/1988, MS N° ? 2 victoires homologuées, 3 en collaboration)

- Adjudant Gagnaire Edgar (+ 10/06/40, MS N° 780,2 victoires homologuées, 5 en collaboration, 2 probables)

- Sous-Lieutenant Abrioux Paul (+ 17/11/1951, 5 victoires homologuées, 1 victoire en collaboration avec le sqd 607 de la RAF)

- Sergent-chef Cazade Raymond (+ vers 1990, MS N°618, 2 victoires homologuées, 4 en collaboration)

- Sergent Doublet Kleber (+11/06/40, âgé de 25 ans, 3 victoires homologuées, 3 en collaboration, 1 probable)

- Sergent Lagrange (MS N°459)



Il en manque donc trois ...


Dernière édition par Hellfire62 le Lun 12 Oct 2009, 7:25 pm, édité 3 fois

Hellfire62
Général de Brigade
Général de Brigade

Nombre de messages : 890
Age : 48
Localisation : à Arras, avec l'ami Bidasse
Date d'inscription : 18/11/2006

Revenir en haut Aller en bas

Re: Combat aérien du 26 MAI 1940

Message  panzerblitz le Dim 11 Oct 2009, 6:01 pm

Hum ,bon boulot ,bonnes recherches beret ...

Cependant ,pourrais tu nous citer les sources ,je voudrai confronter avec les miennes .
Il y a en effet un petit soucis ,la III/JG 21 n'existe pas ,depuis sa création le 15 juillet '39 ,ce Geschwader n'est doté que d'un seul Gruppe ( Confusion avec un autre Geschwader je pense ,le JG 21 n'opérant en réalité que depuis Münster/Rheine à cette époque ).

De mon côté je trouve que ce sont aussi les aviateurs français qui en revendiquent un peu trop d'un coup ,mais c'est possible après tout .
Il faudrait juste être sûr des unités pour pouvoir confronter les pertes réelles avec les revendications françaises ...

panzerblitz
Police militaire (Modérateur)
Police militaire (Modérateur)

Nombre de messages : 4072
Age : 27
Localisation : Russie - Alsace - Ile de France - Oise
Date d'inscription : 05/05/2008

Revenir en haut Aller en bas

Re: Combat aérien du 26 MAI 1940

Message  Hellfire62 le Dim 11 Oct 2009, 7:18 pm

Sources :
1)Témoignage direct de Monsieur MATHON, habitant de Sailly en Ostrevent, ayant participé aux recherches et à l'extraction du corps du pilote André Stiquel.
2) Témoignage d'andré Coilliot, Historien local ayant fait paraitre 4 livres sur la seconde guerre mondiale dans le secteur d'Arras. Témoignage partiellement repris dans le tome I de "1940-44, quatre longues années d'occupation"
3) extrait des compte rendus figurant dans le livre de Germaine Lherbier Montagnon, infirmière pilote et secouriste de l'air ayant organisé le relevé des points de chute d'avions français et organisé à Etain la recherche du curtiss de Stiquel.
4) historique des pilotes du GC 1/4 et du GC III/1 figurant sur le site www.cieldegloire.com

Je suis d'accord avec toi, j'ai été surpris de la mention du III JG/21 mais c'est sur ce site qu'il figure, notamment en mentionnant les 2 Me 109 abattus ce jour là par le Lieutenant GUILLAUME Edmond du GC 1/4. Jusqu'ici je n'avais entendu parler que du I JG/21, il y a certainement une confusion d'unité.


Dernière édition par Hellfire62 le Dim 11 Oct 2009, 7:34 pm, édité 1 fois

Hellfire62
Général de Brigade
Général de Brigade

Nombre de messages : 890
Age : 48
Localisation : à Arras, avec l'ami Bidasse
Date d'inscription : 18/11/2006

Revenir en haut Aller en bas

Re: Combat aérien du 26 MAI 1940

Message  Hellfire62 le Dim 11 Oct 2009, 7:33 pm

J'oubliai aussi dautres site comme : Les as français de 1939-45, http://perso.wanadoo.fr/frenchaces
ou le livre de Paul Catillon : mémorial aéronautique, qui était qui? Paru chez "Nouvelles éditions latines". Pour celui-ci attention, j'ai trouvé des erreurs. Comme quoi, on peut publier des choses totalement inexactes. En effet, dans ce livre, André Stiquel est mentionné comme abattu en Belgique et le 25 mai 1940 ! J'habite à côté d'Etaing, je connais l'emplacement du crash du curtiss de Stiquel qui est lui même enterré dans le cimetière de la commune voisine de Sailly en Ostrevent. On est à 60 bornes de la frontière belge !

Hellfire62
Général de Brigade
Général de Brigade

Nombre de messages : 890
Age : 48
Localisation : à Arras, avec l'ami Bidasse
Date d'inscription : 18/11/2006

Revenir en haut Aller en bas

Re: Combat aérien du 26 MAI 1940

Message  Hellfire62 le Dim 11 Oct 2009, 7:53 pm

Une petite trouvaille qui pourrait nous éclairer, en anglais dans le texte :

"On July 15 1939, I./JG 21 was redesignated III./JG 54. However, the bureaucratic nature of the young Luftwaffe was such that it was over a year before records would reflect the new designation. Thus III./JG 54 fought in Poland and France as I./JG 21."
A prendre avec précautions, puisque sur Wiki, mais assez révélatrice !
Possible confusion entre le III du JG/54 et sa dénomination I JG/21 durant la campagne de France. Ce staffeln occupe l'aérodrome de Vitry en Artois (4 km d'Etaing), deux jours après cet accrochage. Il est donc bien présent dans ce secteur et la victoire sur le curtiss en région d'Arras d'Ostermann en est une preuve tangible. Il faudrait savoir où se trouvait la base avancée de ce JG le 26 mai

Hellfire62
Général de Brigade
Général de Brigade

Nombre de messages : 890
Age : 48
Localisation : à Arras, avec l'ami Bidasse
Date d'inscription : 18/11/2006

Revenir en haut Aller en bas

Re: Combat aérien du 26 MAI 1940

Message  panzerblitz le Dim 11 Oct 2009, 8:15 pm

Hmmmm ,moui ,Lexikon der Wehrmacht semble donner raison à Wiki ...La confusion d'avec le III/JG 53 me semble en effet des plus probable !

étoné gri Beh dis donc ,tu as fait un boulot digne de la presse aéro ...Mériterait bien un article papier ,ton post !

panzerblitz
Police militaire (Modérateur)
Police militaire (Modérateur)

Nombre de messages : 4072
Age : 27
Localisation : Russie - Alsace - Ile de France - Oise
Date d'inscription : 05/05/2008

Revenir en haut Aller en bas

Re: Combat aérien du 26 MAI 1940

Message  Ivy mike le Lun 12 Oct 2009, 2:47 pm

Excellent boulot Hellfire !
Je ne peux pas apporter la moindre aide n'y connaissant pas grand chose en matiere d'aviation mais chapeau bas ! On aimerait pouvoir lire plus de choses de ce genre !


Ivy

_________________

___________________________________________

TOGETHER WE CAN ACTUALLY MAKE A DIFFERENCE
www.ifaw.org
International Fund for Animal Welfare
Le monde animal a besoin de nous !

Ivy mike
Général (Administrateur)
Général (Administrateur)

Nombre de messages : 9350
Localisation : Frejus - 83
Date d'inscription : 16/06/2005

Revenir en haut Aller en bas

Re: Combat aérien du 26 MAI 1940

Message  Hellfire62 le Lun 12 Oct 2009, 7:38 pm

Merci, mais il s'agit juste d'opiniâtreté et de patience. Quoiqu'un zeste de chance m'a servi. En effet je connaissais Mr MATHON depuis des années sans savoir quelle part il avait pris dans les recherches du Lieutenant Stiquel. On est venu à en parler, un soir, lors d'une réunion à la mairie de Haucourt où on mettait au point une commémoration pour mai 2010. Je travaille dans ce cadre sur le Blenheim IV L9184 abattu par la flak et tombé sur cette commune le 22 mai 1940. Les trois membres d'équipage ont été tués et reposent dans le cimetière du village. Comme la municipalité,veut se mettre en quatre pour le 70ème anniversaire, j'aide pour les recherches, l'expo de manequins de la RAF et les maquettes.Ca fait du taf, mais quand on aime on ne compte pas !

Hellfire62
Général de Brigade
Général de Brigade

Nombre de messages : 890
Age : 48
Localisation : à Arras, avec l'ami Bidasse
Date d'inscription : 18/11/2006

Revenir en haut Aller en bas

Re: Combat aérien du 26 MAI 1940

Message  Phil642 le Lun 12 Oct 2009, 7:52 pm

Très bon boulot!

Félicitations pouce

Je voudrais par la même occasion encourager les jeunes à s'intéresser à leur histoire locale, ils vont aller de surprise en surprises en découvrant des récits étonnants et passionnants.

Il y a certe l'histoire mondiale et les grandes batailles mais les régions ont chacune leurs intérêts.


Phil

Phil642
Général (Administrateur)
Général (Administrateur)

Nombre de messages : 7654
Age : 50
Localisation : La vie est Belge
Date d'inscription : 09/05/2006

Revenir en haut Aller en bas

Re: Combat aérien du 26 MAI 1940

Message  panzerblitz le Lun 12 Oct 2009, 8:56 pm

Ben déjà ,le 22 mai c'est pas la JG 2 qui l'a abbatu .Je sais ,tu cherches justement la cause de sa chute ,mais bon ,écarter cette piste c'est déjà pratique oui gri ..

Tiens ,un bon bouquin sur la bataille de France vu d'en face et d'en l'air ; "Histoire de la Richtofen" ,d'Erik Mombeeck et de Jean Louis Robas ,éditions Chris Goss .

panzerblitz
Police militaire (Modérateur)
Police militaire (Modérateur)

Nombre de messages : 4072
Age : 27
Localisation : Russie - Alsace - Ile de France - Oise
Date d'inscription : 05/05/2008

Revenir en haut Aller en bas

Re: Combat aérien du 26 MAI 1940

Message  Ivy mike le Lun 12 Oct 2009, 9:40 pm

Phil642 a écrit:Il y a certe l'histoire mondiale et les grandes batailles mais les régions ont chacune leurs intérêts.
Et c'est d'autant plus excitant quand on connait le coin !
J'avais fait ce genre de recherches sur Le Havre il y a quelques années, j'ai trouvé de nombreuses photos, enormement de recits, pas mal d'anecdotes en fonction des quartiers et même en banlieue, je suis allé voir ce qu'il en restait (les bunkers de la falaise par exemple), j'ai pris des contacts avec les associations du coin et c'est fascinant de connaitre les faits qui se sont passés dans un quartier ou l'on bourlingue depuis sa plus tendre enfance !



Ivy

_________________

___________________________________________

TOGETHER WE CAN ACTUALLY MAKE A DIFFERENCE
www.ifaw.org
International Fund for Animal Welfare
Le monde animal a besoin de nous !

Ivy mike
Général (Administrateur)
Général (Administrateur)

Nombre de messages : 9350
Localisation : Frejus - 83
Date d'inscription : 16/06/2005

Revenir en haut Aller en bas

Re: Combat aérien du 26 MAI 1940

Message  Hellfire62 le Mar 13 Oct 2009, 7:28 am

En effet Panzerblitz, il ne peut s'agir de la JG 2. D'après mes premiers éléments, il s'agirait plutôt de la Flak et plus précisemment de la Flak allouée à la 7ème Panzerdivision ! Voici un petit extrait de la plaquette que j'ai créée et qui vous en dira un peu plus :

HISTORIQUE DE LA MISSION

Le Bristol Blenheim Mk IV n° L 9184 appartenait au Squadron 57, basé en France depuis septembre 1939. Au début du conflit, cette unité de la royal Air Force opérait dans le cadre de l’Advanced Air Striking Force, de la British Expeditionary Force (AASF/ BEF) à partir de l’aérodrome de Roye – Amy. Elle était équipée depuis 1938 de Bristol Blenheim I.
A la fin de l’hiver 1940, elle fut affectée au terrain de Rosières en Santerre, dans la Somme où elle reçut ses nouveaux Blenheim IV, à partir de mars 1940. Après plusieurs missions de reconnaissance, elle prit part à sa première mission de guerre le 12 mai quand un de ses appareils bombarda Chaulnes lors d’une reconnaissance armée. Mais la « blitzkrieg »et l’avancée rapide des troupes ennemies lors de la campagne de France forceront bientôt le Squadron 57 à se replier. D’abord sur le terrain d’aviation de Poix, le 17 mai puis sur celui de Crécy en Ponthieu, le 19. Il quittera le sol français le 21 mai avec consigne de se reformer sur l’aérodrome de Wyton dans le Huntingdonshire. Le 22 mai, menant sa première sortie à partir de l’Angleterre, l’équipage du Blenheim L9184 décolle du terrain d’aviation de Hawkinge et s’envole vers la France. Il doit mener une mission de reconnaissance isolée à basse altitude. Sa destination est la région d’Arras où la 7ème Panzerdivision du général Rommel, après avoir franchit le canal du Nord entre Sains les Marquion et Inchy, tentent d’encercler Arras. L’appareil ne rentrera pas de sa mission.

Composition de l’équipage :

P/O (Pilot Officer) Roi Leonard SAUNDERS
Sgt (Sergeant) Samuel Frank SIMMONS
AC1 (Aircraftman First Class) George Ross PIRIE

Le bombardier :

Bimoteur : Bristol Type 142/L, Blenheim Mk. IV
Numéro de série L 9184
Code identification du fuselage : DX (code du 57th Squadron d’avril 1940 à avril 1951)
Numéros de moteur : mercury XV n° 130251 et 130317
Sorti d’usine le 29 octobre 1939
Numéro de contrat : 557820/36
Pris en charge par le 27th Mechanical Unit le 24 novembre 1939
Affecté au 57th Squadron RAF le 21 mars 1940, France
Rapatrié en Angleterre 21 mai 1940 (Hawkinge puis Wyton)
Dernière mission : 22 mai 1940, reconnaissance isolée, France, Est d’Arras, non rentré.
Déclaré par la RAF manquant, équipage disparu : 23 mai 1940

Circonstances de la perte de l’appareil :

Peu d’informations nous sont parvenues concernant les causes du crash cet appareil. Les rapports de la Royal Air Force mentionnent « circonstances ayant entraîné la perte de l’appareil inconnues ». Le bombardier volait en solo, personne sur Haucourt n’a pu témoigner de ce qu’il est advenu de lui. Toutefois, André Coilliot, historien local, relate page 49 de son livre : « 1940-1944, quatre longues années d’occupation, tome II » que l’appareil aurait été atteint par des tirs de la Flak (défense anti-aérienne allemande).

Le Blenheim s’est écrasé à 12 km au Nord-est d’Arras, au lieu dit « l’Embuchate », sur le territoire d’Haucourt. Ce champ est situé à 500 mètres à l’Est du carrefour de l’espérance.
Aucun des membres de l’équipage n’a survécu au crash. Les corps découverts dans la carcasse de l’appareil furent tout d’abord ensevelis (probablement par les allemands) à même le champ, dans une tombe adjacente au point de chute. Pendant toute cette période, on pensa que la fosse ne renfermait que deux aviateurs. Mais au cours du mois de juillet 1942, les restes de l’équipage furent exhumés et on découvrit alors trois corps et les restes du chien de Roi SAUNDERS (qui l’accompagnait fidèlement à chaque sortie). Ceux-ci furent ensevelis dans une tombe collective en tant qu’inconnus, au cimetière communal d’Haucourt et les restes du chien seront déposés à côté du pilote.
Après la guerre, l’unité de recherche et d’enquête numéro un de l’armée britannique obtient une autorisation et procède à deux exhumations pour identification précise, mais les trois corps ne seront formellement identifiés qu’en 1949.

Informations sur l’identité de l’équipage :

Sous-lieutenant Roi Leonard SAUNDERS, pilote du Blenheim L9184
57ème Squadron Royal Air Force, Matricule 70602
+ 22/05/1940 à l’âge de 24 ans
Fils de Franck et Béatrice Mary SAUNDERS de St Albans (Hertforshire)

Sergent Samuel Franck SIMMONS, observateur
57ème Squadron Royal Air Force, Matricule 564409
Formé à l’école d’apprentissage de la RAF de HALTON (Buckinghamshire)
+ 22/05/1940 à l’âge de 27 ans
Fils de Oliver William et Mary Mabel Isabel SIMMONS
Epoux de Edna Mary Simmons de Frinton on Sea (Essex)

Aviateur de Première Classe George Ross PIRIE, radio et mitrailleur dorsal
57ème Squadron Royal Air Force, Matricule 626070
Ecossais
+ 22/05/1940 à l’âge de 24 ans
Fils de John et Jean PIRIE, époux de Doris Anderson PIRIE, d’Edinburgh, père de Jacqueline



Caractéristiques générales du Mk.IVL Blenheim
Principale fonction : bombardier léger
Motorisation : deux moteurs en étoile de 9 cylindres à pistons Bristol Mercury XV radial
Poussée : 2x 686 kw Puissance totale : 2 x 920 cv
Envergure : 17,17 m Surface ailaire : 43,57m2
Longueur : 12,98 m Hauteur : 2,99 m ou 3,91 m (avec antenne)
Poids à vide : 4.441 kg Poids total en charge : 6.531 kg
Vitesse max : 428 km / h à 3600m Taux de montée initiale : 457 m / min
Plafond max : 9600 m Plafond pratique : 6700 m
Armement : 2 à 3 mitrailleuses de 7.7mm. 4 X 110 kg de bombes en soute ou deux de 230 kg, si nécessaire, 2X 230 kg sous les ailes
Autonomie : 2350 km
Équipage : Trois hommes
Date de mise en service : 1939
Production : 3.286
Pays utilisateurs : GB, Espagne, Finlande, Lituanie, Roumanie, Yougoslavie, Grèce, Turquie, France Libre, Canada, Portugal

pouce gri

Hellfire62
Général de Brigade
Général de Brigade

Nombre de messages : 890
Age : 48
Localisation : à Arras, avec l'ami Bidasse
Date d'inscription : 18/11/2006

Revenir en haut Aller en bas

Re: Combat aérien du 26 MAI 1940

Message  panzerblitz le Mar 13 Oct 2009, 11:42 am

De la 7e Panzer dis tu ?
Tiens ,c'est marrant ,je me souviens d'avoir lu ,dans "La guerre sans haine" ,un compte rendu de Rommel faisant état des attaques aériennes alliées repoussées à l'aide de sa Flak ,alors qu'il était du côté d'Arras .

C'est très indirect ,mais ça reste un témoignage ...

panzerblitz
Police militaire (Modérateur)
Police militaire (Modérateur)

Nombre de messages : 4072
Age : 27
Localisation : Russie - Alsace - Ile de France - Oise
Date d'inscription : 05/05/2008

Revenir en haut Aller en bas

Re: Combat aérien du 26 MAI 1940

Message  Alexarp le Mar 13 Oct 2009, 12:09 pm

Félicitations pour tes recherches et pour l'article, Hellfire, sacré boulot
Comment as-tu fait pour arriver à celà ? Tu t'es proposé à la mairie pour l'aider, tu l'as contactée ? Ou encore est-ce via une association ?
Ce genre de recherches me passionnerait, d'autant que j'habite une région assez riche pour ce qui est de la seconde guerre mondiale, on a vu pas mal de résistance et d'exactions en Corrèze... Mais je risque d'être handicapé par mon âge, par contre...

Alexarp
Major
Major

Nombre de messages : 125
Age : 23
Localisation : Brive-la-gaillarde
Date d'inscription : 22/03/2009

Revenir en haut Aller en bas

Re: Combat aérien du 26 MAI 1940

Message  thomy le Mar 13 Oct 2009, 4:04 pm

lol moi j'ai pas a me plaindre chez moi y avais 3 jagpanzer 38t et 5 automoteur
qui se son fait botter les fesses par des chasseurs de char Américain sous commandement français (Et c'est pas des connerie)

cordialement thomy

thomy
Adjudant
Adjudant

Nombre de messages : 98
Age : 24
Localisation : Alsace
Date d'inscription : 16/05/2009

http://www.dailymotion.com/user/jean_piere/video/x7hsjn_luger-p0

Revenir en haut Aller en bas

Re: Combat aérien du 26 MAI 1940

Message  Ivy mike le Mar 13 Oct 2009, 6:08 pm

thomy a écrit:(Et c'est pas des connerie)
Alors qu'est-ce que tu attends ? File nous faire des recherches et un petit reportage dessus avec photos d'aujourd'hui à l'appui ! Dates des combats ? Unités ? Resultat de l'accrochage ? etc... !


Ivy

_________________

___________________________________________

TOGETHER WE CAN ACTUALLY MAKE A DIFFERENCE
www.ifaw.org
International Fund for Animal Welfare
Le monde animal a besoin de nous !

Ivy mike
Général (Administrateur)
Général (Administrateur)

Nombre de messages : 9350
Localisation : Frejus - 83
Date d'inscription : 16/06/2005

Revenir en haut Aller en bas

Re: Combat aérien du 26 MAI 1940

Message  Hellfire62 le Mar 13 Oct 2009, 6:31 pm

En fait, mon cher Alexarp, c’est une vieille histoire… Celle d’un père, ancien d’AFN qui a appris à ses fils quelle avait été sa vie quotidienne pendant la seconde guerre dans le pas de Calais. 7 ans en 1940, témoins de l’arrivée des allemands dans la campagne aux environs d’Arras, puis l’exode, Rouen qui brûle, les attaques de stukas, le pont des Andelys que les soldats font sauter après leur passage. Enfin une mine d’or de renseignement d’un petit garçon qui va garder une mémoire extraordinaire des faits se déroulant dans sa petite vie jusqu’à la libération. Il s’en est ouvert à nous en 1977, année de décès de son père. Nous étions en visite à la pointe du Hoc. Je n’étais encore qu’un môme mais il y avait tellement de sincérité, d’émotion et de vérité dans sa voix que nous restâmes sidérés. C’est ce jour là que j’ai appris que mon pays avait été battu et occupé. Ce jour là que j’ai compris comment lui et sa famille avaient vécu cette guerre. Comment ils avaient attendu ce débarquement, tremblé lors des bombardements alliés et goûté aux heures de la libération. Il y a eu comme un déclic en moi. idé gri
Depuis cette date, la seconde guerre m’a accompagné pendant toute mon enfance et bien après. En fait, je pense qu’inconsciemment, c’est elle qui fit qu’un jour, j’ai embrassé une carrière de soldat qui allait durer presque 20 ans. Pendant ces vacances, j’ai lu tout ce que je pouvais se rapportant au débarquement, puis me suis mis aux maquettes et aux dioramas. Même en lecture de détente, mes BD étaient « Rapace, Attack, Panache, Rangers, Tora ou autres Battler Britton; elles bercèrent mon enfance. Rentré dans la région, je voulais tout savoir, posais plein de questions, à mes oncles, ma grand-mère qui déjà voyait en moi un futur soldat… J’interrogeais beaucoup de monde, tous ces témoins d’alors, aujourd’hui malheureusement presque tous disparus. Je me suis plu a parcourir la campagne en bicyclette à la recherche des lieux ou mon père affirmait avoir vu des combats, ramassant parfois çà et là quelques cartouches, restant de casques, ou carcasse de flingues, gardés comme un trésor, planqués sous mon lit, au grand dame de ma mère ! Me voyant devenir un « passionné », (comme vous devez l’être tous, votre présence sur ce site l’atteste ) mon père m’a aussi fait visité les hauts lieux de la première guerre mondiale en Artois et en Somme : Vimy, Arras, Notre Dame de Lorette (où je suis garde d’honneur depuis dix ans), Bourlon , Cambrai, Pozières, Thiepval, Delville wood, Lochnagar Crater et tant d’autres. Fait découvrir des lieux où vécurent Montgomery, Ernst Junger ou Richtoffen. Bref j’ai véritablement baigné dedans. spamafote
Quand je suis rentré en France en 2004, mon père était malheureusement décédé depuis un an. Peut-être par nostalgie, je me suis installé juste à côté de son village natal. Dans ce hameau vit encore son cousin avec qui il faisait les « quatre cent coups ». Cet homme, qui est un véritable puits de science, « une figure » du village, m’a transmis avec plaisir tout ce qu’il savait, lui aussi, de cette guerre venu jusque dans son coin de campagne tranquille. Il m’a fait connaître des anciens, enchantés de savoir que leurs vies pouvaient intéresser un « jeune » comme moi. Je les retrouvais toujours avec plaisir au monument aux morts chaque 11 novembre, 19 mars ou 8 mai. A chaque fois ressortait de nouveaux faits, des précisions, des indices ou des témoins. J’ai toujours pris la peine de faire recouper trois ou quatre fois les informations. Tous ces anciens savaient pour le Blenheim tombé en 1940. Mais ils n’avaient jamais parlé du lieu du crash à personne. Je fus le premier à qui ils se confièrent puis ils m’emmenèrent sur le site. En 2004 le maire féminin du village ne s’intéressait pas du tout à ces commémorations patriotiques, refusant jusqu’à rendre hommage à ces trois braves aviateurs pourtant enterrés dans son cimetière communal. Alors, avec, mes anciens, j’ai sonné en quelque sorte la révolte pour qu’on ne les oublie pas. Nous allions chaque fois nous incliner sur les tombes et ce sans le conseil municipal. Mais l’année 2008 a vu dans ce village, élire un nouveau maire, jeune, dynamique, emprunt du respect des combattants et du devoir de mémoire. Il a tout de suite inversé la tendance. Dès le 11 novembre suivant, il y eut dans ce village une très belle exposition concernant la commune entre 1914 et 1918, avec une présentation des travaux de recherches que j’avais entre-temps effectués sur les 14 enfants du village, morts aux champs d’honneur. C’est ce jour là qu’on a tous ensembles pris la décision de monter quelque chose pour perpétrer le souvenir de ces aviateurs. J’ai donc de suite attaqué mes recherches : inscription sur des fori traitant de la RAF en Angleterre, courrier dans les villes d’où étaient originaires les pilotes, contacts avec l’association des anciens du 57th Sqd RAF et le CWGC à Beaurains. Recherches de témoins, courriers échangés avec les archives et le musée de la RAF de Londres. Je peux dire un grand merci à toutes ces personnes, avec un chapeau bas pour les britanniques, qui répondent toujours à nos demandes et qui font du devoir de mémoire, une règle d’or. Là-dessus, nous avons en France encore beaucoup à apprendre d’eux…
Voilà pour la « petite » histoire, j’espère que je n’ai « rasé » personne …
oui gri maleureu gri


Dernière édition par Hellfire62 le Mar 13 Oct 2009, 8:01 pm, édité 1 fois

Hellfire62
Général de Brigade
Général de Brigade

Nombre de messages : 890
Age : 48
Localisation : à Arras, avec l'ami Bidasse
Date d'inscription : 18/11/2006

Revenir en haut Aller en bas

Re: Combat aérien du 26 MAI 1940

Message  Ivy mike le Mar 13 Oct 2009, 6:56 pm

Rasé ??? J'ai pas mal de choses à faire ce soir mais je t'ai lu jusqu'au bout : chouette parcours, vraiment ! Si plus de monde agissait de la sorte...
Bravo pour tout ce que tu as fait et pour ce que tu feras encore, passe un salut respectueux aux anciens de chez toi, je te tire mon chapeau bas !



Ivy

_________________

___________________________________________

TOGETHER WE CAN ACTUALLY MAKE A DIFFERENCE
www.ifaw.org
International Fund for Animal Welfare
Le monde animal a besoin de nous !

Ivy mike
Général (Administrateur)
Général (Administrateur)

Nombre de messages : 9350
Localisation : Frejus - 83
Date d'inscription : 16/06/2005

Revenir en haut Aller en bas

Re: Combat aérien du 26 MAI 1940

Message  Hellfire62 le Mer 14 Oct 2009, 8:27 am

Merci, Ivy, mais il n'y a rien de très méritant dans tout çà. Tout s'est bâti pierre par pierre. Je crois avoir eu de la chance étant issu d'une lignée, qui, depuis napoléon premier, a toujours vu un enfant de la famille, tenir humblement son rôle de combattant quand l'histoire l'exigeait. La chance aussi d'avoir des ascendants qui se souvenaient et transmettaient ce patrimoine. Je pense que l'éducation a dû y être pour beaucoup pour me faire acquérir peu à peu la notion de respect des autres, du devoir et du courage devant l'adversité. Enfant, j'ai toujours eu à l'esprit que si je vivais heureux dans un monde libre, c'était grâce au sacrifice de ses soldats couchés par milliers sous les stèles des cimetières militaires. Cà donne à réfléchir, quand tu vois qu'à Lorette 102 000 hommes sont tombés en 1915 pour la reprise d'un bout de collinne ou qu'en 1940, les Coldstream Guards ont quittés en dernier Arras en Flammes en promettant (tel mac Arthur aux philippines): Nous reviendrons! Ils furent les premiers à entrer dans la ville, le premier septembre 1944. Pour eux également, je crois que c'était une question d'honneur, ils avaient échoués en mai 40 pour conserver la ville que leurs pères avaient défendus bec et ongles entre 1916 et 1918. Ils se devaient d'être à la hauteur et ils le furent. pouce gri


Dernière édition par Hellfire62 le Mer 14 Oct 2009, 9:57 am, édité 1 fois

Hellfire62
Général de Brigade
Général de Brigade

Nombre de messages : 890
Age : 48
Localisation : à Arras, avec l'ami Bidasse
Date d'inscription : 18/11/2006

Revenir en haut Aller en bas

Re: Combat aérien du 26 MAI 1940

Message  le ronin le Mer 14 Oct 2009, 9:40 am

Bonjour Hellfire , un seul mot me vient : bravo! beau boulot , et chapeau pour la reconnaissance de ces aviateurs ;Il y a comme cela dans des cimetières communaux, des tombes "d'anciens" morts pour la France , et dont personne ne s'occupe , on va au monument aux morts pour les commémorations , mais personne sur les tombes, ce sont des oubliés en quelques sortes , et c'est formidable que des gus comme toi, se battent pour cette cause , afin que la flamme ne s'éteigne pas .


Amicalement.


le ronin.


....Toujours élève, dés fois instructeur.....


Semper fidelis.

le ronin
Police militaire (Modérateur)
Police militaire (Modérateur)

Nombre de messages : 3410
Age : 64
Localisation : Dans l'Hérault, cong!
Date d'inscription : 25/06/2008

Revenir en haut Aller en bas

Re: Combat aérien du 26 MAI 1940

Message  Hellfire62 le Mer 14 Oct 2009, 9:55 am

Salut mon bon, Le Ronin, çà faisait un bail !!
Toujours dans les aventures délirantes avec Ming, Big Basketteur et Sturmm? mort de rir gri
Pour tout ceci n'exagerons rien, il s'agit d'un travail que je fais très volontiers et qui, certes me prend pas mal de temps. C'est un réel plaisir et le jeu en vaut la chandelle quand on voit les résultats qu'on peut obtenir. Seul , j'aurai eu, je pense, moins de résultats .Ces recherches ont à mon étonnment succité beaucoup d'intérêt auprès des habitants du village et j'ai vu de jours en jours, de bonnes âmes s'offrir pour aider, conseiller, témoigner.En fait un village qui se réunit et se reconnait dans un projet. C'est plutôt sympa ! ! oui gri oui gri

Hellfire62
Général de Brigade
Général de Brigade

Nombre de messages : 890
Age : 48
Localisation : à Arras, avec l'ami Bidasse
Date d'inscription : 18/11/2006

Revenir en haut Aller en bas

Re: Combat aérien du 26 MAI 1940

Message  thomy le Mer 14 Oct 2009, 1:06 pm

Ivy mike a écrit:
thomy a écrit:(Et c'est pas des connerie)
Alors qu'est-ce que tu attends ? File nous faire des recherches et un petit reportage dessus avec photos d'aujourd'hui à l'appui ! Dates des combats ? Unités ? Resultat de l'accrochage ? etc... !


Ivy

arf si j'avais le temps je le ferais avec plaisir mais la je ne peut pas. juste le temps de passé une ou 2 foi :'(
dés que j'ai un peu de temps je vous ferais sa

thomy
Adjudant
Adjudant

Nombre de messages : 98
Age : 24
Localisation : Alsace
Date d'inscription : 16/05/2009

http://www.dailymotion.com/user/jean_piere/video/x7hsjn_luger-p0

Revenir en haut Aller en bas

Re: Combat aérien du 26 MAI 1940

Message  Alexarp le Lun 19 Oct 2009, 12:02 pm

Merci de ta réponse Hellfire, et de nous avoir conté tout ceci. Continue ainsi, à rendre hommage à ces héros oubliés; j'espère te rejoindre dans cette démarche d'ici quelques années.

Alexarp
Major
Major

Nombre de messages : 125
Age : 23
Localisation : Brive-la-gaillarde
Date d'inscription : 22/03/2009

Revenir en haut Aller en bas

Re: Combat aérien du 26 MAI 1940

Message  Hellfire62 le Jeu 22 Oct 2009, 8:48 pm

Pour sur Alexarp ! Nous avons absolument besoin de relève chez les jeunes gens, pleins de bonne volonté comme toi !! pouce gri pouce gri

Hellfire62
Général de Brigade
Général de Brigade

Nombre de messages : 890
Age : 48
Localisation : à Arras, avec l'ami Bidasse
Date d'inscription : 18/11/2006

Revenir en haut Aller en bas

Re: Combat aérien du 26 MAI 1940

Message  Contenu sponsorisé Aujourd'hui à 7:30 pm


Contenu sponsorisé


Revenir en haut Aller en bas

Page 1 sur 2 1, 2  Suivant

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut

- Sujets similaires

 
Permission de ce forum:
Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum