Un fait unique: La libération des prisonniers dieppois

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas

Un fait unique: La libération des prisonniers dieppois

Message  Hellfire62 le Mer 11 Nov 2009, 1:44 pm

Après la tentative d'assaut anglo-canadien sur Dieppe, le 19 août 1942, la ville déplore beaucoup de destructions matérielles et la perte de nombreux civils. Forts de leur succès et cherchant un coup de propagande, les allemands appréciant la conduite et la discipline exemplaire montrée par la population dieppoise lors des opérations, tiennent à témoigner leur reconnaissance aux autorités civiles. Le 20 août, le sous préfet de Dieppe, Michel Sassier et le maire de la ville René Levasseur participent à une réunion locale franco-allemande. Cordialement accueillis par le général Haase, commandant de la division allemande stationnée sur le secteur Dieppe. Haase félicite chaleureusement les deux hommes de l'autorité et du sang froid qu'ils avaient montrés en ces circonstances difficiles et du contrôle qu'ils avaient su conserver aussi bien sur la population que sur les services civils appelés à intervenir pendant les opérations : Défense passive, ravitaillement, croix-rouge et secours national. Il se dit aussi très satisfait par le suivi parfait des consignes données par le commandement. "A l'encontre de certaines populations (cf raid de St Nazaire), contaminées par la politique et la propagande néfaste anglaise, qui ne cherchait qu'à saboter l'action des troupes allemandes favorables aux intérêts de l'Etat français et conforme aux voeux de son vénérable chef, le Maréchal Pétain", les dieppois s'étaient bien conduits. Haase leur confie alors, qu'aimant la justice, il souhaiterait récompenser les deux fonctionnaires en les proposants pour la croix de fer ! Comprenant immédiatement qu'il ne leur est pas possible d'accepter une telle proposition (une telle médaille accrochée sur une poitrine française, à cette époque déjà et plus tard davantage encore compromettrait gravement). Habilement et fort poliment, ils refusent tout en se disant forts honorés, argumentant du fait qu'il s'agit d'une décoration décernée pour actes de combat à des militaires, qu'ils n'avaient fait que leur devoir tout en commandant de leurs bureaux et sans pouvoir se rendre sur le terrain et qu'ils n'estimaient pas mériter une telle décoration. Présentés de cette façon ces arguments n'étaient pas aisément irréfutables. Tentant un coup de bluff, les deux fonctionnaires enchaînèrent alors sur le fait que si récompense il devait y avoir, elle convenait de revenir à la population dieppoise qui avait eu a souffrir du raid et des combats qu'ils avaient déclenchés. Il était donc juste de rechercher les moyens de leur venir en aide. Sur le plan matériel, cela pourrait prendre la forme d'une indemnisation équitable des dommages subis. Plus encore, sur le plan moral, qui lui aussi avait son importance à une époque où la vaillance psychologique de chacun des camps était l'une des composantes essentielles de sa force globale. Haase fut très interressé par leurs propos. Tentant le tout pour le tout, les deux fonctionnèrent lui posèrent alors une question hardie :
-" Pourquoi ne libéreriez-vous pas les prisonniers dieppois détenus en Allemagne, si vous voulez vraiment rendre hommage à notre population?"
Ils ajoutèrent qu'a nul autre geste que celui-ci, la population ne pourrait être plus sensible et qu'elle en garderait une profonde reconnaissance aux autorités d'occupation. Haase surpris mais compréhensif promit alors d'étudier leur proposition en urgence et de la soumettre à ses supérieurs dans les délais les plus brefs. Le Führer seul, d'ailleur pourrait prendre une telle décision! Ils quittèrent ensuite le général non sans avoir insisté sur les dizaines de victimes civiles qu'avaient fait ces combat et qu'il convenait de se pencher sur le sort de nombreuses familles actuellement sans logis.
Ainsi, dès le 23 août, sur ordre personnel d'Adolf Hitler, il est décidé d'accorder leur libération aux prisonniers de guerre français de Dieppe qui se trouvent en Allemagne. Une procédure insolite pour l'époque s'engagea donc, non exempte bien sûr de difficultés mais qui devait durer plus longtemps que ne l'escomptait le sous-préfet. Elle permit d'aboutir au retour massif des prisonniers de guerre dieppois.
Ce fait unique dans l'histoire de la seconde guerre mondiale allait rendre à la cité normande et aux communes voisinnes l'intégralité de leur jeunesse, ce que nul n'aurait osé espérer une semaine plus tôt.

Sources : Dieppe, le "Jubilé" des canadiens de Raymond Rudler


Légende : prisonniers de guerre dieppois en gare de Serqueux
avatar
Hellfire62
Général de Brigade
Général de Brigade

Nombre de messages : 890
Age : 49
Localisation : à Arras, avec l'ami Bidasse
Date d'inscription : 18/11/2006

Revenir en haut Aller en bas

Re: Un fait unique: La libération des prisonniers dieppois

Message  Briselance le Sam 21 Nov 2009, 3:31 pm

Y-a-t'il eu des tentatives similaires de la part des autorités d'autres communes Françaises ou d'autres pays occupés ?
avatar
Briselance
Général de Division
Général de Division

Nombre de messages : 1430
Age : 31
Localisation : France (59)
Date d'inscription : 05/04/2008

Revenir en haut Aller en bas

Re: Un fait unique: La libération des prisonniers dieppois

Message  LeSieur le Sam 21 Nov 2009, 7:37 pm

à croire que notre sacrifice ne fût pas tout à fait inutile...
avatar
LeSieur
Général de Division
Général de Division

Nombre de messages : 2598
Age : 23
Localisation : Trois-Rivieres, Canada
Date d'inscription : 13/06/2007

Revenir en haut Aller en bas

Re: Un fait unique: La libération des prisonniers dieppois

Message  Hellfire62 le Dim 22 Nov 2009, 3:00 pm

Leur sacrifice n'aura pas été vain et n'aura pas servi qu'à libérer ces prisonniers français. L'issue malheureuse de Jubilée a permis de tirer de nombreux enseignements qui feront qu'en fin de compte, d'autres débarquements et tout spécialement Overlord soient de réels succès.
Le canada est une nation qui a soudé son unité dans la guerre. Je n'oublie pas comme le castor du "van doos". Chaque année, je rends hommage à vos morts, surtout ceux de la grande guerre. Ici, chez moi à Dury où ils sont plusieurs centaines, comme à Vimy dont je suis très proche ou encore dans la Somme à Beaumont-Hamel : Gloire aux soldats canadiens, et un grand merci à nos cousins d'outre atlantique pouce gri
avatar
Hellfire62
Général de Brigade
Général de Brigade

Nombre de messages : 890
Age : 49
Localisation : à Arras, avec l'ami Bidasse
Date d'inscription : 18/11/2006

Revenir en haut Aller en bas

Re: Un fait unique: La libération des prisonniers dieppois

Message  LeSieur le Dim 22 Nov 2009, 10:38 pm

ma phrase avait rapport au soldat individuellement et non au leçon tiré de cette operation ...

mais oui , n'oublions pas ces soldats ... malheureusement mon pays a perdu toute dignité ... je pense bien que les francais pensent beaucoup plus à nos soldats défunts que le peuple canadien lui même... et ça , je vous en remercie
avatar
LeSieur
Général de Division
Général de Division

Nombre de messages : 2598
Age : 23
Localisation : Trois-Rivieres, Canada
Date d'inscription : 13/06/2007

Revenir en haut Aller en bas

Re: Un fait unique: La libération des prisonniers dieppois

Message  Briselance le Lun 23 Nov 2009, 9:57 am

americanakiller a écrit:ma phrase avait rapport au soldat individuellement et non au leçon tiré de cette operation ...

mais oui , n'oublions pas ces soldats ... malheureusement mon pays a perdu toute dignité ... je pense bien que les francais pensent beaucoup plus à nos soldats défunts que le peuple canadien lui même... et ça , je vous en remercie

Que ce soit par rapport aux leçons tirées ou sur un plan individuel, pour chaque soldat, je pense qu'aucun sacrifice ne peut être tout à fait inutile.

Quant à la phrase que j'ai surlignée, je tiens à te dire que j'ai lu, il y a peut-être un mois, dans les archives récentes en ligne d'un journal Français d'envergure nationale (dont j'ai malheureusement oublié le nom), j'ai vu qu'un sondage disait qu'un quart de la population interrogée était pour la suppression des jours de commémoration (11 novembre ou 8 mai), mais que trois quarts de la population souhaitait le maintien de ces jours en jours fériés.

Personnellement, ça me fait peur de penser qu'il y a même "seulement" 1/4 de (cons), je voulais dire de "contre".
À ma connaissance, la France est le seul pays où l'on peut voir un débat avec une opinion aussi infamante.
avatar
Briselance
Général de Division
Général de Division

Nombre de messages : 1430
Age : 31
Localisation : France (59)
Date d'inscription : 05/04/2008

Revenir en haut Aller en bas

Re: Un fait unique: La libération des prisonniers dieppois

Message  Die korsischen Panzer le Lun 23 Nov 2009, 12:20 pm

Salut!

Alors ceci semble vrai!? J'en avais entendu parlé. Mais je pensais que ça fesait partie d'une légende, comme il y en a beaucoups, de la 2GM!!

En tout cas merci de nous avoir éclairé!!


DKP

_________________
"A Munich, nous avions le choix entre la honte et la guerre, nous avons choisi la honte et nous allons avoir la guerre."
W. Churchill

=> /!\ Reglement du Forum. /!\

=> /!\ Charte du Forum Achats Ventes. /!\
avatar
Die korsischen Panzer
Police militaire (Modérateur)
Police militaire (Modérateur)

Nombre de messages : 865
Localisation : par là..
Date d'inscription : 17/09/2007

Revenir en haut Aller en bas

Re: Un fait unique: La libération des prisonniers dieppois

Message  Hellfire62 le Mer 25 Nov 2009, 10:40 am

En effet, il ne s'agissait pas d'une légende. Curieusement, on parle assez peu de cette "anecdote". oui gri
avatar
Hellfire62
Général de Brigade
Général de Brigade

Nombre de messages : 890
Age : 49
Localisation : à Arras, avec l'ami Bidasse
Date d'inscription : 18/11/2006

Revenir en haut Aller en bas

Re: Un fait unique: La libération des prisonniers dieppois

Message  le ronin le Mer 25 Nov 2009, 12:28 pm

Hellfire62 a écrit:En effet, il ne s'agissait pas d'une légende. Curieusement, on parle assez peu de cette "anecdote". oui gri


Bonjour..... La grippe A, sans doute . beret



Amicalement.


Le ronin.



Citation de Bruno : -chez moi, on meurt rasé -



Semper fidelis.
avatar
le ronin
Police militaire (Modérateur)
Police militaire (Modérateur)

Nombre de messages : 3425
Age : 65
Localisation : Dans l'Hérault, cong!
Date d'inscription : 25/06/2008

Revenir en haut Aller en bas

Re: Un fait unique: La libération des prisonniers dieppois

Message  Invité le Sam 06 Fév 2010, 2:52 pm

Hellfire 62: bon sujet Dieppe, je ne le savais pas! ;)

Invité
Invité


Revenir en haut Aller en bas

Re: Un fait unique: La libération des prisonniers dieppois

Message  Contenu sponsorisé


Contenu sponsorisé


Revenir en haut Aller en bas

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut

- Sujets similaires

 
Permission de ce forum:
Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum