La bataille navale des îles Komandorski

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas

La bataille navale des îles Komandorski

Message  Hellfire62 le Mar 29 Déc 2009, 7:16 pm

La bataille des îles Komandorski entre dans le cadre de la campagne des Aléoutiennes. En prévision du débarquement au printemps 1943 sur Attu, l'US navy veut absolument empêcher que les troupes japonaises soient renforcées ou approvisionnées. Sur mer, une flotte composée de 1 croiseur lourd, 1 croiseur léger et de 4 destroyers, sous le commandement du Contre-Amiral Charles "Soc" McMORRIS, se charge d'interdire le ravitaillement par convois maritimes, des îles occupées. La bataille des îles Komandorski, au large de la péninsule de Kamchatka a lieu le 26 mars 1943, par une météo excellente malgré un froid glacial. Les américains interceptent un convoi japonais de 3 transports rapides escortés par 2 croiseurs lourds, 2 croiseurs légers et 4 destroyers et commandés par le vice-amiral Boshiro HOSOGAYA. L'engagement qui va se dérouler est un des seuls combats de la seconde guerre où il n'y aura aucune assistance aérienne et sous-marine. Les duels se dérouleront uniquement au canon entre navires de surface. Malgré leur infériorité numérique, les américains accrochent sévèrement les japonais dans un combat qui va durer 4 heures. Finalement, à court de fuel et de munitions, craignant une intervention de l'aviation alliée et ignorant les dégâts infligés au SALT LAKE CITY, l'escorte japonaise rejoint le convoi et rebrousse chemin. Suite à ce revers, le vice-amiral Boshiro HOSOGAYA tomba en disgrâce pour avoir fuit devant une force numériquement inférieure. Accusé de lâcheté, il fût relevé de son commandement et mis en retraite dans la même année.



Le Vice Amiral Boshiro HOSOGAYA


Le Contre Amiral Charles Horatio McMORRIS


Navires ayant participé à l'engagement :

Côté américain:

Task Group 16.6

croiseur lourd SALT LAKE CITY CA 25 (classe Pensacola), endommagé sérieusement
Capt Bertram J RODGERS


croiseur léger RICHMOND CL 9, (Omaha class) navire amiral
Capt Théodore WALDSCHMIDT


destroyer BAILEY DD 492 (classe Benson), légèrement endommagé
Lt Cmder John ATKESON


destroyer COGHLAN DD 606 (classe Benson), légèrement avarié
Cmder Benjamin TOPKINS


destroyer DALE DD 353 (classe Farragut)
Cmder Anthony RORSCHACH


destroyer MONAGHAN DD 354 (classe Farragut)
Lt Cmder Peter HORN



Côté japonais

Force du Nord
Vice Amiral Boshiro HOSOGAYA, commandant la 5ème flotte

1ère division de croiseurs :

croiseur NACHI, navire amiral, endommagé
Capt Akira SONE


croiseur lourd MAYA, légèrement endommagé
Capt Takeji MATSUMATO


croiseur léger TAMA
Capt Zensuke KANOME


21ème division de destroyers :

destroyer HATSUSHIMO


destroyer WAKABA, endommagé suite collision avec le IKAZUCHI le 30 mars, pendant le repli


Convoi D
contre amiral Tomoichi MORI, commandant

1ère division de destroyers :

croiseur léger ABUKAMA
Capt Shiro SHIBUYA


6ème division de destroyers :

destroyer IKAZUCHI, dommages modérés suite colision avec le WAKABA


destroyer INAZUMA


Transports rapides :
ASAKA MARU
SAKITO MARU

2ème force d'escorte :

destroyer USUGUMO


transport rapide
SANKU MARU

Les trois transports et l'USUGUMO fuirent et ne prirent pas part à la bataille.



Détail du combat :

07h00: les radars américains de l'US navy détectent le convoi ennemi

8h40 : les américains sont en formation de combat. Une seule colonne route au nord emmenée par le Bailey suivi du Coghlan, du Richmond, du Salt Lake City, du Dale et enfin du Monoghan quand le Maya et le Nachi ouvrent le feu à environ 22.000 mètres. Le Maya entoure le Richmond avec sa deuxième salve mais les deux croiseurs lourds concentrent leur feu sur le Salt Lake City qui réplique deux minutes plus tard. Les américains pensent avoir obtenu un rapide coup au bur sur le Nachi avec les troisième et quatrième salves du Salt Lake City

8h44 : Alors que la cible se rapproche de plus en plus, le Nachi lance 8 torpilles. Elles auraient pu faire de sérieux dégâts mais manquèrent leur but, les vigies du Richmond les voyant passer sur tribord.

8h45 : McMorris change sa course et monte la vitesse à 28 noeuds. Comme les américains prenaient une direction sud-ouest, le Salt Lake City continue à faire feu avec ses tourelles arrière.

8h50 : Une salve du Salt Lake City atteint le Nachi distant d'environ 16.000 mètres. Un obus de 200mm atteint la partie avant du pont de navigation, endommageant le circuit électrique de contrôle des tourelles. Quelques minutes plus tard, deux nouveaux obus atteignent le croiseur à l'avant, au niveau de la chambre des torpilles. Les tourelles bloquées, le Nachi se retrouve hors de combat pour une demi-heure.

Pendant que le Nachi répare ses dommages, Hosogaya fait prendre une route sud-ouest à sa formation pour poursuivre les américains. Il est maintenant placé entre McMorris et sa base mais ses navires ne peuvent faire feu que de leurs pièces avant. Pour profiter de son avantage numérique, Hosogaya doit manoeuvrer pour que tous ses bâtiments aient une puissance de feu maximale, ce qui lui fait perdre du temps dans la poursuite bien qu'il soit plus rapide.

Comme les japonais changent de route, la totalité de leurs pièces devient opérationnelle. Le Maya concentre son feu sur le Salt Lake City mais son capitaine évite les salves jusqu'à 9h10.

9h10 : Un obus de 200mm du Maya atteint la catapulte tribord du Salt Lake City mais l'incendie qui en résulte est rapidement maîtrisé.

9h20 : Un nouveau coup au but du Maya atteint le Salt Lake City mais sans pour autant diminuer sa force de frappe. Les américains infléchissent leur course à l'ouest puis au nord-ouest.

9h30 : le Nachi ouvre à nouveau le feu alors que les américains font maintenant route à l'ouest.

9h45 : Le Tama s'approche à moins de 18.000 mètres du Salt Lake City. Quelques salves du croiseur américain suffisent à lui faire faire demi-tour. Pendant ce temps, l'Abukuma et les trois destroyers se maintiennent hors de portée des américains tout en leur coupant la retraite.

9h52 : Le Salt Lake City rencontre des problèmes de contrôle de tir, dus aux nombreuses salves tirées. Tout finit par rentrer dans l'ordre mais ce n'est que provisoire.

9h53 : L'Abukuma s'approche à portée de tir du Richmond et ouvre le feu mais fait rapidement route au nord, ayant pour consigne de protéger les transports.

10h02 : Les contrôles du Salt Lake City tombent à nouveau en panne mais de façon définitive, ne lui laissant que 10° de manoeuvre et limitant terriblement l'efficacité de ses salves.

10h10 : Le Salt Lake City est atteint par un obus. Celui-ci n'explose heureusement pas, traverse le pont principal et la coque sous la ligne de flottaison, causant des dommages dans la salle des machines.

10h18 : McMorris dont le navire fait eau et manoeuvre difficilement, demande aux destroyers de lui procurer un écran de fumée.

10h28 : Le Salt Lake City fait route au 240, suivi à 3.000 mètres pa rle Richmond alors que les destroyers continuent de le protéger en dégageant un rideau de fumée. La colonne américaine file 30 noeuds, poursuivie par les japonais. Hosogaya qui a un avantage encore plus conséquent n'a plus qu'à achever les navires américains. Au lieu de cela, il tergiverse en zigzaguant, permettant ainsi à McMorris de sortir ses navires du piège.

11h03 : L'Abukuma atteint le Salt Lake City et cause des dommages dans la salle des machines.

11h05 -> 11h15 : Le Nachi, le Maya et l'Abukuma lancent un total de 16 torpilles qui manquent toutes leur but.

11h25 : La vitesse du Salt Lake City tombe à 20 noeuds. McMorris demande à ses destroyers de préparer une attaque à la torpille

11h38 : McMorris annule son ordre, son navire pouvant maintenir sa vitesse. Hosogaya, qui s'était rapproché à 3.000 mètres, manoeuvre pour éviter une attaque à la torpille qui ne vint jamais.

11h48 : Le Nachi est atteint par un obus qui bloque sa première tourelle avant.

11h50 : Les destroyers japonais lancent 11 torpilles. Dans le même temps, sur le Salt Lake City, les mécanos réparant les avaries laisse passer de l'eau dans le fuel et les chaudières s'éteignent.

11h54 : Le Salt Lake City est immobile, cible facile pour les croiseurs lourds de Hosogaya, à moins de 19.000 mètres.

11h59 : McMorris ordonne une nouvelle fois d'attaquer à la torpille. Le Bailey, le Coghlan et le Monaghan se déroutent pour attaquer les croiseurs maintenant à 17.000 mètres. Le Richmond s'approche du Salt Lake City pour évacuer l'équipage si le besoin s'en fait sentir.

12h00 : Les efforts pour remettre les machines en route portent leur fruit et le Salt Lake City peut filer 8 noeuds. Pendant ce temps le Coghlan engage au canon le Nachi et le Maya. Hosogaya réplique rapidement et, en deux minutes, le Bailey est atteint dans la chaudière avant alors que le Coghlan perdait son radar. Devant un tel tir, les deux autres destroyers font demi-tour sans même avoir lancé.

12h12 : fin du combat naval
avatar
Hellfire62
Général de Brigade
Général de Brigade

Nombre de messages : 890
Age : 49
Localisation : à Arras, avec l'ami Bidasse
Date d'inscription : 18/11/2006

Revenir en haut Aller en bas

Re: La bataille navale des îles Komandorski

Message  Goliath le Mar 29 Déc 2009, 7:48 pm

très intéressant, merci à toi !
avatar
Goliath
Général de Division
Général de Division

Nombre de messages : 2830
Age : 24
Localisation : Autriche-France (95)
Date d'inscription : 20/10/2007

http://sturmovik.histoquiz-contemporain.com/

Revenir en haut Aller en bas

Re: La bataille navale des îles Komandorski

Message  LeSieur le Mar 29 Déc 2009, 8:23 pm

très interessant ... sa me rappel la bataille du HMS Hood...
avatar
LeSieur
Général de Division
Général de Division

Nombre de messages : 2598
Age : 23
Localisation : Trois-Rivieres, Canada
Date d'inscription : 13/06/2007

Revenir en haut Aller en bas

Re: La bataille navale des îles Komandorski

Message  Screwball le Mer 30 Déc 2009, 7:53 am

Komandorski révéla tout le bien fondé de l'entraînement au tir à longue distance des Américains. Il révéla aussi que le Swayback Maru (SLC) était bien plus costaud qu'il n'y paraissait enfin ce combat mit en avant Mc Morris qui devient chef d'EM de Nimitz

Screwball
Capitaine
Capitaine

Nombre de messages : 236
Age : 52
Localisation : Marseille
Date d'inscription : 15/12/2009

Revenir en haut Aller en bas

Re: La bataille navale des îles Komandorski

Message  Contenu sponsorisé


Contenu sponsorisé


Revenir en haut Aller en bas

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut

- Sujets similaires

 
Permission de ce forum:
Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum