Le siège de BUDAPEST

Page 1 sur 4 1, 2, 3, 4  Suivant

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas

Le siège de BUDAPEST

Message  alderome le Mar 19 Jan 2010, 12:45 am

FORCES EN PRESENCE AU 20 AOUT 1944

HEERESGRUPPE SUD



Gal. Johannes FRIESNNER




6.Armee : Gal. Fretter-Pico




8.Armee : Gal. Wölher



Armée hongroise :

2e Armée hongroise : Gal Jenö Major



3e Armée hongroise : Gal. Heszlenyi



2e Front d'UKRAINE

p39


Mal. Rodion Malinovsky




40e Armée
7e Armée de la Garde
46e Armée
53e Armée
6e Armée Blindée de la Garde


3e Front d'Ukraine




Gal . Tolboukhine




Le 20 août 1944 , le HG Süd (Friessner) est attaqué par les 2e Front d'Ukraine (Malinovsky) et 3e F.Uk. (Tolboukhine)
sur une ligne Carpathes- Pruth-Dniestr

23 août : suite à un coup d'état la Roumanie change de camp

25 aout : la Roumanie déclare la guerre à l'Allemagne et exige à la Hongrie la restitution des territoires perdus lors du 2eme partage de Vienne.
Une ligne de front est fixée sur les Alpes Transsylvaniennes avec la nouvelle 3e armée hongroise, la 6.Armee (Fretter-Pico) et la 2e armée hongroise.
Joukov prévoit un plan d'encerclement du HG SÜD en utilisant les 2 et 3 Fr.Uk. comme aile marchante pivotant sur un axe sud-est, le 4 Fr.Uk. refermant la nasse sur les troupes germano-hongroises encerclées .


avatar
alderome
Colonel
Colonel

Nombre de messages : 646
Age : 52
Localisation : PONTAULT COMBAULT 77
Date d'inscription : 01/07/2008

http://hongrie2gm.creer-forums-gratuit.fr/forum.htm

Revenir en haut Aller en bas

Re: Le siège de BUDAPEST

Message  alderome le Mar 19 Jan 2010, 12:53 am


Au début du mois de septembre, les cols des Alpes
transylvaniennes sont pris un par un (Tour Rouge, Vulvain) par les
troupes roumaines. Les bataillons de garde-frontières hongrois et les
troupes de montagne ne peuvent s'y opposer. Les Hongrois décident de
reprendre les cols perdus et décident de contre-attaquer. C'est l'élite
des divisions blindées hongroises qui passe à l'offensive : la 2Oe DB
alignant des chars Turan, Nimrod, mais aussi 3 TIGER, 5 Panther et 29
Panzer IV. La 21e division roumaine est mise en déroute et Torda est
repris. Les Hongrois renouvellent leurs attaques quand intervient
l'aviation soviétique et l'arrivée des blindés. Ils sont désormais sur
la défensive.

Le 6 octobre 1944, le 2 Front d'Ukraine (Malinovski) lance une violente offensive dans le but d'encercler les troupes germano-hongroise en Transylvanie. La 6e Armée Blindée de la Garde (ABG) enfonce les lignes ennemies entre Mako et Nagyvarad.
Le plan russe repose sur 2 pinces :
Pince-sud :
depuis Arad, la 46e armée, 2 corps mécanisés, le groupement Pliev (2e et 4e Corps de cavalerie de la Garde), le 7e Corps mec. ont pour objectif la rivière Tisza puis foncer sur Budapest.
Pince-nord :
depuis Oradea, la 6 ABG, la 53e armée, le groupement hipomobile Gorshkov doivent prendre Debrecen puis Nyieregyhaza plus au nord.

La pince nord est bloquée par le III Pz.Korps (1 et 23.PzD.), le groupement Pliev (pince sud) se déroute sur Debrecen po faire pression sur la 23 Pz.D.qui recule jusqu'à Debrecen.
Puis le Gpt Pliev manoeuvre plein sud pour piéger dans une nasse la 6.Armee et le 7e C.A. hongrois. Fretter-Pico (6.Armee) fait alors attaquer par l'ouest la 1.Pz.D. et par l'est la 23 Pz.D afin d'isoler le Gpt Pliev.
avatar
alderome
Colonel
Colonel

Nombre de messages : 646
Age : 52
Localisation : PONTAULT COMBAULT 77
Date d'inscription : 01/07/2008

http://hongrie2gm.creer-forums-gratuit.fr/forum.htm

Revenir en haut Aller en bas

Re: Le siège de BUDAPEST

Message  alderome le Mar 19 Jan 2010, 1:02 am

La 6e Armée blindée de la Garde vient au secours du Gpt Pliev.
A l'est, le 4 Fr.Uk. réussit à percer et la 8.Armee (Wölher) doit se replier ver l'ouest.
Nyeregyhaza est le goulet permettant le passage des troupes allemandes, objectif également du 2e Fr.Uk.
Le 20 octobre, Debrecen est pris par la 6e ABG et Nyeregyhaza par le Gpt Pliev. La 8.Armee est alors menacée d'encerclement.


http://en.wikipedia.org/wiki/Battle_of_Debrecen_order_of_battle



OPERATION ZIGEUNER BARON : la bataille de Debrecen

[/size]
Le Heeresgruppe Süd met en place un plan audacieux : le groupement Pliev s'est exposé entre la 6. et 8.Armee.
2 pinces :
à l'ouest, le III.Pz Korps (23 Pz.D., 1 Pz.D., 13 Pz.D.) de la 6. (Fretter-Pico)
à l'est, le XXIX Korps et le XVII.Korps de la 8. ;
doivent faire leur jonction pour isoler et anéantir le Gpt Pliev.
Les TIGRES du 503 schw.Abt. font une manoeuvre de diversion : http://deuxiemeguerremondia.forumactif.com/le-front-de-l-est-f26/operation-zigeuner-baron-les-tigres-du-503-schabt-t9867.htm
Le 24 octobre, la manoeuvre d'encerclement aboutit. Le Gpt Pliev tente de se dégager, les poches de résistance sont anéanties les unes après les autres. Il n'existe plus.
Les troupes germano-hongroises entrent dans Nyeregyhaza et découvrent les exactions commises par les Russes.

Dans la bataille, les soviétiques ont perdu 25 000 hommes et 632 chars contre 133 blindés allemands.
C'est la dernière offensive victorieuse des panzers.
avatar
alderome
Colonel
Colonel

Nombre de messages : 646
Age : 52
Localisation : PONTAULT COMBAULT 77
Date d'inscription : 01/07/2008

http://hongrie2gm.creer-forums-gratuit.fr/forum.htm

Revenir en haut Aller en bas

L'invasion de la Hongrie

Message  alderome le Jeu 21 Jan 2010, 9:59 pm

L'invasion de la Hongrie

Malgré la victoire tactique de Debrecen, les forces hungaro-allemandes, épuisée, à cout de munitions, carburant et de réserves, ne peuvent tenir une ligne de front s'appuyant sur les Alpes transylvaniennes et les Carpathes. Elles doivent se replier sur le long de la Tisza. Budapest est menacée par la 46e Armée.

15 octobre -Pendant ce temps, il y a l'opération Panzerfaust, Otto Skorzeny s'emparait du Château (Var) et le Régent Horthy était contraint à se retirer laissant la place à Ferenc Szalasi et ses Croix-Fléchées.



29 oct. au 18 nov. : le 2 Front d'Ukraine (Malinovski) perce entre Baja sur le Danube et Szolnok sur la Tisza et s'avance dans la grande Plaine (Alföld)

-les noms de lieu en Orange sont reportés sur la carte en orange


une tête de pont soviétique réussit à percer dans les lignes hongroises et malgré une contre-attaque de la 24 Pz.D.à Kecskemet.

Insigne de la 24e Pz Div ;



2 nov. : les russes ne sont plus qu'à 15 km de Budapest, arrivant par le sud et le sud-est.

3 nov : Le 4 Corps mec. Garde ( ) bouscule à Soroksàr dans la banlieue est de Budapest -Pest- la 22 SS Kav. Div Maria Theresa
, mais les para hongrois (Szent-Laszlo) repoussent les assaillants.






à suivre...


Dernière édition par alderome le Ven 22 Jan 2010, 5:24 pm, édité 2 fois
avatar
alderome
Colonel
Colonel

Nombre de messages : 646
Age : 52
Localisation : PONTAULT COMBAULT 77
Date d'inscription : 01/07/2008

http://hongrie2gm.creer-forums-gratuit.fr/forum.htm

Revenir en haut Aller en bas

Re: Le siège de BUDAPEST

Message  panzerblitz le Jeu 21 Jan 2010, 10:40 pm

Très intéressant beret

J'ai quelques peu retouché la forme ,mais c'est très bien pouce !

_________________
http://www.youtube.com/watch?v=wgmxc-X3XZ4&feature=related
avatar
panzerblitz
Police militaire (Modérateur)
Police militaire (Modérateur)

Nombre de messages : 4073
Age : 28
Localisation : Russie - Alsace - Ile de France - Oise
Date d'inscription : 05/05/2008

Revenir en haut Aller en bas

Re: Le siège de BUDAPEST

Message  alderome le Ven 22 Jan 2010, 10:58 pm

Anecdote : à Pestszentimre, quartier est de Pest, lors de l'attaque du 2e Corps Mec. Garde les Gendarmes royaux vont s'y opposer par l'intervention des tankettes Ansaldo, obsolètes depuis des années. 3 tankettes sur 5 sont instantanément détruites


6 novembre : au sud, la 46e armée réussit à traverser le petit Danube et débarque sur l'immense ile de Csepel, repoussés par un bataillon de Huszar. Les Russes enverront les unités disciplinaires s'immoler et après 5 assauts repoussés, ils ne prennent pied sur l'ile que le 21 novembre.

LES TËTES DE PONTS
La 46 Armée (2e Fr. Uk.) reussit a établir une tête de pont à Ercsi, au sud de Budapest (BP)

9 nov. : au nord( 20 km) de BP, la ville de Vac au nord sur le Danube est prise par la 6 armée (Garde)
à suivre
avatar
alderome
Colonel
Colonel

Nombre de messages : 646
Age : 52
Localisation : PONTAULT COMBAULT 77
Date d'inscription : 01/07/2008

http://hongrie2gm.creer-forums-gratuit.fr/forum.htm

Revenir en haut Aller en bas

Re: Le siège de BUDAPEST

Message  alderome le Lun 25 Jan 2010, 10:16 pm


9 nov. : Le 3 Front d'Ukraine (Tolboukhine) ouvre une tête de pont à Kisköseg et Apatin ouvrant les portes de la Transdanubie. La ligne Margit, protégée faiblement est atteinte le 9 décembre. Les combats sont d'une extrème violance, les villages changeant de mains plusieurs fois par jour. La manoevre de Tolboukhine est d'encercler Budapest par le sud-ouest, en partant des têtes de pont sur le Danube, puis par un movement tournant, en franchissant la ligne Margit, couper la route de Vienne et arriver par l'ouest.
En fait, 3 lignes de défenses protègent BP : Atilla I, II et III mais sont tournées vers l'est.
Les bataillons d'assaut soviétiques, composées d'unités disciplinaires attaquent à Ercsi, pour atteindre l'autre rive du Danube. Elles sont décimées, beaucoup de noyades dans le fleuve à l'eau glaciale.
a suivre...
avatar
alderome
Colonel
Colonel

Nombre de messages : 646
Age : 52
Localisation : PONTAULT COMBAULT 77
Date d'inscription : 01/07/2008

http://hongrie2gm.creer-forums-gratuit.fr/forum.htm

Revenir en haut Aller en bas

Re: Le siège de BUDAPEST

Message  alderome le Lun 01 Fév 2010, 8:28 pm

La progression russe se poursuit tout le long du mois de novembre, à Hatvan (qui signifie 60 car à 60 km de BP), à l'est, le 2 Fr. Uk. (Malinovski) réussit à percer, la brèche ne pouvant être contenue faute de moyens et le 9 décembre, la 6 armée blindée de la Garde, est à Vac, à 10 km de BP. C'est la pince nord-est.
Dans le sud, en Transdanubie, l'OKH décide de mettre en oeuvre une contre-attaque sur le ligne Margit (entre le lac Velence et le lac Balaton) : c'est l'opération Spätlese, mais le terrain boueux retarde l'offensive. Ce retard profite au 3 Fr. Uk. (Tolboukhine) qui ne va pas perdre de temps en engageant une puissante offensive le 20 décembre.
L'offensive russe par l'ouest surprend les état-majors germano-hongrois, Szekesfehervar (entre le lac Velence et BP) est pris le 23 décembre, et les troupes de Tolboukhine (3 F.Uk.) atteignent rapidement la périphérie ouest de Budapest, coupant la route pour Vienne.

Furieux, Hitler relève Fretter Pico (6.Armee) et Friessner (HG Süd) qui sont remplacés respectivement par Hermann Balck et Otto Wohler. Il refuse l'autorisation de se retirer de Pest et déclare Budapest Festnüng(forteresse).
Craignant une sédition de la population civile, le général SS Pfeffer Wildenbruch -spécialiste des opérations de police, à la tête du IX Gebirgs Korps- est nommé responsable de la défense de BP. Cet ancien kommandeur de la 4 SS Polizei division n'a pas les compétences militaires pour mener à bien la défense de la capitale hongroise.
Karl Pfeffer-Wildenbruch


Au nord de Budapest, le 2 Corps Mécanisé de la Garde traverse la zone montagneuse des monts Pilis, atteint Esztergom, sur la courbe du Danube. La garnison évacue la ville, les derniers à passer sont les paras hongrois de la Szent-Laszlo.
Le pont Maria-Valeria (fille de Sissi) est détruit, il relie en face la ville de Parkany (aujourd'hui Sturovo) en Slovaquie. Il ne sera reconstruit que 60 ans plus tard.


La prise d'Esztergom constitue l'encerclement total de BP. Le 24 décembre, les habitants de BP, fêtent Nöel, sans réellement prendre conscience du drame dans toute son ampleur. Les services publics continuent à fonctionner -eau, électricité,gaz)
Désormais sur la plus haute colline de Budapest : le Janos Hegy, flotte le drapeau rouge.


A suivre.
ALEX
avatar
alderome
Colonel
Colonel

Nombre de messages : 646
Age : 52
Localisation : PONTAULT COMBAULT 77
Date d'inscription : 01/07/2008

http://hongrie2gm.creer-forums-gratuit.fr/forum.htm

Revenir en haut Aller en bas

LE SIEGE DE BUDAPEST

Message  alderome le Mar 02 Fév 2010, 12:19 am

LE SIEGE DE BUDAPEST
[/b]
] Le Pont des Chaines (Lanchid)

LA GARNISON DE BUDAPEST
Estimée à 70 000 hommes (37000 Hongrois, 33000 Allemands). Il est difficile d'en établir un chiffre exact, de nombreuses unités disparates étant prises au piège, certains combattants tentèrent de rejoindre les lignes amies avant que l'encerclement ne soit total, d'autres se cachèrent où ne prirent pas part aux combats et enfin il y eut les déserteurs.

1er Corps d'armée hongrois
Commandé par le lieutenant général Ivan HINDY (1890-1946)
10e division d'infanterie -colonel Sandor ANDRAS, il passera à l'ennemi, le 15 janvier 1945, arrêté, jugé en 1946, il sera libéré lors des évènements de 1956 et s'enfuira au Canada, puis s'installe en Autriche où il décèdera en 1985;
12e division d'infanterie -major général Istvan BAUMANN-
1 division blindée (quelques Turan et Panzer IV)- colonel général Janos Vertessy-
Groupe Billnitzer (canons d'assaut), "Bill" lors de la tentative de percée sera blessé et fait prisonnier par les Russes. Erno Billnitzer décèdera à Budapest en 1976
Le bataillon Vannay, composé d'agents municipaux, vétérans de la Grande Guerre, des membres des Croix-Fléchées,des cadets d'écoles militaires
Le bataillon de la Garde Royale (800 hommes)
I et II bataillon d'assaut Universitaire (1000 hommes)
Bataillons de Gendarmes Royaux 1000 hommes
et encore 1 bataillon parachutiste, un groupes de Huszar, des unités anti-aériennes, le bataillon Pronay...

§§§§§§§§§§§§§§§§§§§§§§§§§§§§§§§§§§§§§§§§§§§§§§§§§§§§§§§§§§§§§§§§§§§§§§§§§§§§§§


Dernière édition par alderome le Dim 07 Fév 2010, 9:01 pm, édité 1 fois
avatar
alderome
Colonel
Colonel

Nombre de messages : 646
Age : 52
Localisation : PONTAULT COMBAULT 77
Date d'inscription : 01/07/2008

http://hongrie2gm.creer-forums-gratuit.fr/forum.htm

Revenir en haut Aller en bas

Re: Le siège de BUDAPEST

Message  alderome le Mar 02 Fév 2010, 1:24 am

Le bataillon Vannay
Organisation para-militaire dirigée par Laszlo Vannay, composée de Croix-Fléchées (pour le peu qui participèrent aux combats, les autres semant la terreur dans le Ghetto), d'employés municipaux (eau, gaz, connaissant bien les souterrains de BP), cadets des écoles militaires tel que Ervin Galantay agé de 14 ans qui publiera son histoire :Boy Soldier . Ce bataillon servit principalement à Pest. Ne faisant pas de prisonniers, les russes exécutaient systématiquement tout membre de cette unité. Vannay sera tué lors dela tentative de percée en fev. 1945.
avatar
alderome
Colonel
Colonel

Nombre de messages : 646
Age : 52
Localisation : PONTAULT COMBAULT 77
Date d'inscription : 01/07/2008

http://hongrie2gm.creer-forums-gratuit.fr/forum.htm

Revenir en haut Aller en bas

Re: Le siège de BUDAPEST

Message  marthus le Jeu 04 Fév 2010, 7:56 pm

bonjour à tous

pour information sur la bataille et le siège de Budapest il doit sortir un nouveau livre sur ce sujet , en principe en Avril 2010 !

auteur : Kamen Nevenkin " Entrapment " chez hélion&company ( voir aussi sur amazon )
en principe c'est du lourd , Kamen Nevenkin a déjà fait paraitre un livre :
"fire brigades " historiques des panzers divisions de 1943 à 1945 ..... super bouquin , une mine de renseignements mais malheureusement en Anglais !....

marthus
Sergent
Sergent

Nombre de messages : 53
Age : 66
Localisation : Saint Cyr sur loire
Date d'inscription : 02/02/2010

Revenir en haut Aller en bas

Re: Le siège de BUDAPEST

Message  panzerblitz le Jeu 04 Fév 2010, 8:20 pm

Berf ,en même temps si l'on reste en français c'est des clopinettes !

C'est bien ça le soucis ...Et ça ne concerne pas que les bouquins ,le web francophone aussi reste relativement peu côté !
Les Tchèques et les Russes se dépatouillent par contre ,et même mieux que ça ...Cependant faut aussi reconnaître qu'ils ne sont pas toujours très respectueux des droits d'images (et pas que ...).

_________________
http://www.youtube.com/watch?v=wgmxc-X3XZ4&feature=related
avatar
panzerblitz
Police militaire (Modérateur)
Police militaire (Modérateur)

Nombre de messages : 4073
Age : 28
Localisation : Russie - Alsace - Ile de France - Oise
Date d'inscription : 05/05/2008

Revenir en haut Aller en bas

Re: Le siège de BUDAPEST

Message  alderome le Jeu 04 Fév 2010, 8:29 pm

Le livre actuel de reférence est celui d'Ungvary : Battle for Budapest
Ce post est un peu lent et long mais je le terminerai bientôt.
ALEX
avatar
alderome
Colonel
Colonel

Nombre de messages : 646
Age : 52
Localisation : PONTAULT COMBAULT 77
Date d'inscription : 01/07/2008

http://hongrie2gm.creer-forums-gratuit.fr/forum.htm

Revenir en haut Aller en bas

Re: Le siège de BUDAPEST

Message  marthus le Jeu 04 Fév 2010, 8:50 pm

je trouve quand même que cela s'arrange un peu en France avec ces derniers temps la parution
de livres sur ce conflit avec notamment les trois livres de Jean Lopez chez Enomiqua
-KOURSK
-STALINGRAD
-BERLIN , ce dernier livre étant un énorme pavé sur le conflit Germano-Soviétiques sur l'année 45
de la Vistule à L'oder en passant par les combats en Prusse ( Konisberg et Etc... )

il y a aussi les nombreuses revues ( peut être même un peut trop pour la survie de celles ci à terme )
-39/45
-Militaria
-Champs de batailles ( et ses multiples HS )
-Batailles et Blindés
-Batailles
-Ligne de front
et Etc......

marthus
Sergent
Sergent

Nombre de messages : 53
Age : 66
Localisation : Saint Cyr sur loire
Date d'inscription : 02/02/2010

Revenir en haut Aller en bas

Re: Le siège de BUDAPEST

Message  alderome le Jeu 04 Fév 2010, 9:50 pm

Les livres de Lopez sont à prendre avec circonspection, Stalingrad et Koursk contiennent beaucoup d'inexactitudes, http://www.strategikon.info/phpBB3/viewtopic.php?f=16&t=4507
avatar
alderome
Colonel
Colonel

Nombre de messages : 646
Age : 52
Localisation : PONTAULT COMBAULT 77
Date d'inscription : 01/07/2008

http://hongrie2gm.creer-forums-gratuit.fr/forum.htm

Revenir en haut Aller en bas

Re: Le siège de BUDAPEST

Message  marthus le Jeu 04 Fév 2010, 10:07 pm

alderome

tu peux me donner quelques exemples de ces erreurs ?

merci

marthus
Sergent
Sergent

Nombre de messages : 53
Age : 66
Localisation : Saint Cyr sur loire
Date d'inscription : 02/02/2010

Revenir en haut Aller en bas

Re: Le siège de BUDAPEST

Message  alderome le Jeu 04 Fév 2010, 10:46 pm

Sur le lien, il y a un débat assez vif, malheureusement je ne dispose pas assez de temps pour exposer les griefs contre Lopez, dont un et non des moindres est de ne pas avoir consulté les archives militaires allemandes, problème de langue ?
Je profite également pour dire que je n'ai pas oublié ce post sur Budapest, mais il demande beaucoup de temps et je tiens à ce qu'il ne soit pas trop rébarbatif, donc il faut trouver des illustrations ....
A+
ALEX
avatar
alderome
Colonel
Colonel

Nombre de messages : 646
Age : 52
Localisation : PONTAULT COMBAULT 77
Date d'inscription : 01/07/2008

http://hongrie2gm.creer-forums-gratuit.fr/forum.htm

Revenir en haut Aller en bas

Re: Le siège de BUDAPEST

Message  marthus le Jeu 04 Fév 2010, 11:06 pm

OK Alex

pour ma part une des reproches que je pourrais lui faire et notamment dans son dernier livre " Berlin "
c'est de peut être trop glorifier les grands chefs Soviétiques en omettant de dire que c'était facile et
surtout dans les deux dernières années du conflit d'être de grands stratèges quand on dispose de forces aussi colossales .... et d'oublier de dire que comme nos généraux dans les grandes offensives de 1915 et 1916 ils
étaient pas économe de la vie de leurs soldats
par contre pour ce qu'il dit au sujet des généraux allemands qui ont écrits leur mémoires après la guerre en se
dédouanant systématiquement sur Hitler pour les erreurs et leur échecs ....

par contre si à un moment tu as un peu de temps merci de me donner des exemples flagrants d'erreur de Lopez
car dans l'ensemble j'ai trouvé ces 3 bouquins d'un bon niveau !

merci

marthus
Sergent
Sergent

Nombre de messages : 53
Age : 66
Localisation : Saint Cyr sur loire
Date d'inscription : 02/02/2010

Revenir en haut Aller en bas

Re: Le siège de BUDAPEST

Message  Goliath le Jeu 04 Fév 2010, 11:20 pm

ben sans trop faire HS, "l'esprit" militaire soviétique n'est pas celui des "hordes rouges" tant aimé par les propagandistes nazies et néo-nazes actuels, mais en 1944-45, l'Armée Rouge avait un niveau tactique élevé : les pilotes étaient mieux entraînés et formés que tout pilote allemand (pour un matériel égal voir supérieur en terme de rusticité), et le tankiste bien entraîné, bien qu'il ait fallut du temps pour que la radio, communication moderne et tactiques efficaces puissent s'installer.
L'infanterie soviétique savait notamment parfaitement s'adapter à la présende de chars, et était très "polyvalente" ... les chocs avec les troupes d'assaut sovs étaient violents pour les bons teutons !

certes, les états-major soviétiques étaient moins soucieux de la vie de leurs hommes que leurs équivalents Alliés, et la vie du soldat russe, outre les risques élevés, était très rude, car même en 45, l'approvisionnement, notamment en terme de nourriture, était très aléatoire ... les portions capitalistes américaines servirent très bien, et encore en 46-47 ... les russes l'oublient souvent, sans elles, les sodlats (et parfois civils) auraient crevés de faim !!
De même, l'Armée Rouge souffrait d'un déficit en mécanisation (camions) important au vu de sa taille, et là encore, les Studebaker US firent des merveilles !
Donc non, les généraux soviétiques n'auraient pas pu se permettre de se "casser les dents" sur Berlin, Staline souhaitant une prise rapide !! Malgré l'acharnement des défenseurs, l'Armée Rouge était nettement plus efficace en 45 qu'en 41 !!

Les "vagues rouges" ne sont pas d'actualité en 45, bien que les grands assauts soient de la partie (et figurant encore durant la Guerre Froide, l'Armée Rouge souhaitant le nombre ET la qualité, ce qu'elle n'obtint jamais sur tous les fronts) ... de ce côté, je me pencherais vers l'Armée chinoise en Corée !!
Au contraire, les sovs se sont donnés de moyens (à quel coût cela dit) pour mettre en place un système offensif sans pareil.
Cela dit, ça n'empêchèrent pas des pertes importantes dans les rangs, ainsi que des heurts défensifs violents, notamment à Seelöwe, où les teutons eurent leur mot à dire !
avatar
Goliath
Général de Division
Général de Division

Nombre de messages : 2830
Age : 24
Localisation : Autriche-France (95)
Date d'inscription : 20/10/2007

http://sturmovik.histoquiz-contemporain.com/

Revenir en haut Aller en bas

Re: Le siège de BUDAPEST

Message  marthus le Ven 05 Fév 2010, 9:41 am

bonjour Goliath

il est certain qu'en 1945 le niveau de l'armée rouge était bien supérieur à celui de 1941 !
la plupart des matériels aubsolétes dont disposaient les Russes en 41 ( avions et chars ) avaient
disparus et ils étaient maintenant équipés d'un excellent matériel
en outre la plupart de leurs chars étaient maintenant équipés de radio ce qui n'était pas le cas
en 41/42 et 43 , ce qui rendait leur emploi très hasardeux avec des pertes en conséquence !
en 44 et 45 la plupart des divisions Soviétiques avaient des effectifs moyens inférieurs à 5000 hommes
ce qui en faisaient des unités trés autonomes et très souples et dotées d'un puissant matériel offensif !

a l'inverse les allemands avaient leurs qualités ( hommes et matériel ) qui avaient été fortement émoussées
au cours des 4 années précédentes
a titre d'exemple les panzers divisions qui avaient été le fer de lance de l'armée allemandes les années précédentes n'avaient en général ( fin 44 et en 45 ) au mieux la force équivalente à une brigade de combat !
autre exemple en ce qui concerne l'entrainement des pilotes allemands en raison de la pénurie de carburant
leurs heures d'entrainements avaient été divisées par 3 ou 4 ce qui n'allait pas sans avoir de lourdes onséquences lors des combats aériens !!

fin 1944 et en 1945 le plus gros problème des forces allemandes était le manque de carburant qui immobilisait
ses forces mécanisées et limitait leurs possibilités de contre-attaque !
voir par exemple le livre du général Raus ( 3 ème PZA fin 44 ) ou il explique ces problèmes du au manque de carburant et en conséquence la façon dont devaient se déplacer ses troupes ( un camion en tirant 2 ou 3 autres )

pour terminer avec la faiblessesdes moyens allemands ( surtout aérien ) les généraux Soviétiques pouvaient se
permettre des risques stratégiques énormes sans beaucoup de conséquence
exemple lorsque Konev en juillet 44 a engagé à brody contre le G.A Nord Ukraine dans un étroit couloir à la suite et l'une derrière l'autre deux armées blindées , cela aurait pu tourner à la catastrophe si les allemands avaient pu disposer d'un minimum de moyens aériens !! , il est certain que face aux moyens aériens des allies , Konev aurait couru à la catastrophe !
idem Joukov le 16/04/45 sur les hauteurs de Seelow !

marthus
Sergent
Sergent

Nombre de messages : 53
Age : 66
Localisation : Saint Cyr sur loire
Date d'inscription : 02/02/2010

Revenir en haut Aller en bas

Re: Le siège de BUDAPEST

Message  Invité le Sam 06 Fév 2010, 10:44 pm

Félicitation à Alderon pour le sujet et pour avoir trouvé cette photo de Friessner que je ne connaissais pas.

La première carte est tirée de la revue seconde guerre mondiale. ;)

Le contenu est en fait l'opération Jassy-Kischinev (20/30 aout 1944), qui un des plus grands revers militaires allemands toutes guerres confondues, certes sur un terrain secondaire, voire terciaire, alors que Le Reich joue sa survie sur plusieurs fronts.(ouest/Est/italie). A ce moment exacte, c'est Paris qui 'tombe'.

Evidemment, Hitler, comme pour sa première 6. Armee de Stalingrad, refuse le retrait et condamne une seconde fois la 6. armée.

Le général Friessner porte également une énorme responsabilité dans cette défaite stratégique bien qu'il ait tenté de se dédouaner dans son ouvrage publié après la guerre. Son QJ était tellement loin du front qu'il ne pouvait même pas réagir.

Mettre des forces allemandes en avant, sans possibilité de retrait, avec des roumains à droite et à gauche n'avait pas été une bonne idée...Visiblement les allemands n'avaient pas fait de reconnaissances aériennes, n'avaient pas envoyés de hiwis ou espions. Par ailleurs, les leçons de l'attaque massive soviétique au printemps certes sous un autre général disposant lui de plus de tanks et de ce qu'on appelle les "pompiers du Reich" n'ont pas été retenues par Friessner.

Le changement de côté roumain, pendant la bataille, a donné un caractère de perfection à la catastrophe. Il était pourtant prévisible. Le roi de Roumanie, d'origine allemande, porte, ici, la responsabilité principale. A la lacheté, peut lui être en outre reproché sa maladresse: pensait-il conserver son pouvoir sous le communisme??? Antonescou, s'il a fait preuve d'un courage militaire personnel a aussi trompé Hitler en le rassurant, alors qu'il négociait une sortie de guerre utopique en Scandinavie.
Enfin, les soviétiques ont été brillants et ont disposé d'énormément de mathos.(thanks Oncle Sam!): 2000 avions +1500 tanks, le reste des troupes largement mécanisé. (1)

Il faut noter que les troupes allemandes, qui ne disposaient pas plus de 150 panzer (800 avions il paraît, très vite absents du ciel) étaient épuisées: s'il s'agissait de militaires extrèmement expérimentés, jusqu'à 1/3 des unités étaient affectées par la malaria. Les généraux de corps d'armées portent ensuite, après Friessner, la responsabilité de la défaite pour ne pas avoir dominés la situation, ne s'être pas réoccupés de ce qui dépassait leur secteur, alors que le front craquait manifestement.

stratégiquement: Les russes ont fixé les allemands sur l'ensemble du front mais réalisés des percées en profondeur juste à quelques endroits choisis où se trouvaient les roumains. Les deux percées massives pour la prise en tenaille se sont faites à environ 170km de distances (niveaux Volnesti et Bendery).
Les XXXXIV, VII et LII après une retraite de quelques dixaines de Km et une percée sous feu enemi de tout calibres, y compris par le ciel, se trouvent bloqués, épuisés, presque sans munitions et incapables de franchir rapidement le large fleuve Pruth entre Husi et Leova: les ponts avaient été dynamités et les russes étaient déjà de l'autre côté. Les russes déploraient surtout beaucoup de pertes mécaniques (avions et chars), finallement peu en hommes.

"Les troupes allemandes ont combattu fidèlement jusqu'à leur fin amère...Ils sont irresponsables à leur lourd destin." Heinz Guderian dans "Souvenir d'un soldat"



Résultat: 200 000 hommes perdus (6. Armee et une partie 8.)*, le pétrol roumain, un pays allier et en fait l'ensemble des Balkans.

Friessner parvient en Hongrie à remporter la dernière bataille de chars (Debrecen) alors que Hitler fait bombarder en Octobre Budapest pour sa "trahison".

Cette bataille a probablement servi de modèle pour les soviétiques durant la Guerre Froide contre les petits chauvins de l'ouest et le reste des nazis de l'Ouest.

(1) Soit 12 armées fraîches-des levées en masse au printemps-bien entrainées contabilisant 1 300 000 soviétiques contre 450 000 allemands déduction faite des roumains.

*sauf pour les camps, le goulag et le tiphus

Voilà, vous avez le meilleur résumé de ce qu'on trouve en fra, all, ang et probablement en russes.

en français:
-Revue Historique des Armées Bataille de Roumanie Août 1944, Colonel Merglen, Edition : Ministère des Armées, Paris 1966. clair, brillant, pas très détaillé
-Historia magazine du 3 avril 1969-2° Guerre Mondiale Opération Jassy-Kichinev par le Maréchal R. Malinovski et le général Choumilov il semble

ang: Wikipedia. Operation Jassy-Kichinew. très correcte.


all:
-Verratene Schachten von Generaloberst Johannes Friessner
-Jassy, Schiksal einer Division oder einer Armee par Walter Rehm
-Die Zerschlagung der Heeresgruppe Südukraine : Aug.-Sept. 1944
de Maculenko.
-Die Katastrophe in Rumänien par H. Kissel
-Die Kämpfe der Wehrmacht in Rumanien 1944" par Lt-Col. Klaus Schonherr dans Das Deutsche Reich und der Zweitte Weltkrieg, Band 8 (aussi en roumain et je crois en anglais)
-http://forum.panzer-archiv.de/viewtopic.php?t=3784&postdays=0&postorder=asc&start=0
-rumaniensituation.pdf

Invité
Invité


Revenir en haut Aller en bas

Re: Le siège de BUDAPEST

Message  alderome le Sam 06 Fév 2010, 11:03 pm

Merci pour ces précisions complémentaires, avant d'aborder le sujet central : le siège de Budapest, j'ai essayé de synthétiser (peut-être trop hâtivement) l'invasion de la Hongrie, le plan Zigeuner Baron (dont il est assez difficile de trouver des renseignements et il m'a fallu l'expliquer brièvement car les combats étaient très confus), l'offensive à partir des têtes de pont de la Tisza puis du Danube.
Ce topic est en cours, je vais aborder le coeur du sujet bientôt. Vos remarques ou toute autre rectification ou précision est la bienvenue.
Enfin, pour les cartes, je me suis résolu à scanner celle parue dans 2 GM (oublié de le préciser), celles en hongrois ne permettent pas d'identifier correctement les unités (ex : Corps = Hadtest, difficile pour les foromeurs peu adepte au magyare). Pour la suite, lorsque le scanner acceptera de fonctionner, je mettrai des cartes plus personnelles.
Cordialement
ALEX
avatar
alderome
Colonel
Colonel

Nombre de messages : 646
Age : 52
Localisation : PONTAULT COMBAULT 77
Date d'inscription : 01/07/2008

http://hongrie2gm.creer-forums-gratuit.fr/forum.htm

Revenir en haut Aller en bas

Re: Le siège de BUDAPEST

Message  Invité le Dim 07 Fév 2010, 10:45 am

Störtebeker a écrit:
Voilà, vous avez le meilleur résumé de ce qu'on trouve en fra, all, ang et probablement en russes.
Trop aimable, vraiment. Et en tchèque?


Cette bataille a probablement servi de modèle pour les soviétiques
durant la Guerre Froide contre les petits chauvins de l'ouest et le
reste des nazis de l'Ouest.

Pourriez-vous expliciter cette phrase svp?

Invité
Invité


Revenir en haut Aller en bas

Re: Le siège de BUDAPEST

Message  panzerblitz le Dim 07 Fév 2010, 4:25 pm

Enfin, les soviétiques ont été brillants et ont disposé d'énormément de mathos.(thanks Oncle Sam!): 2000 avions +1500 tanks, le reste des troupes largement mécanisé. (1)

Faux ,archi faux ...

Quelques centaines ,tout au mieux ...La bataille de Hongrie fut marquée par un large affaiblissement des forces soviétique ,qui avaient bien besoin des coup de pouces roumains .

"1500 tank" (D'ailleurs qu'appelez vous "tank" ,un T-34 ,une BA-64 ??? ) ...C'est juste l'effectif de trois armées !!!


-Historia magazine du 3 avril 1969-2° Guerre Mondiale Opération Jassy-Kichinev par le Maréchal R. Malinovski et le général Choumilov il semble

Un article écrit par des pontes soviétiques pendant la guerre froide ne me semble nullement une source valide .


Il faut noter que les troupes allemandes, qui ne disposaient pas plus de 150 panzer (800 avions il paraît, très vite absents du ciel) étaient épuisées:

Faux encore, 450 zinc de combats modernes de la MHKL ,plus deux ou trois unités allemandes ,dont la redoutable SG-2 (l'escadrille de Rudel) ...Des effectifs sensiblement égaux au soviétiques dans le secteur .
(Source ; "Hungarian air foce" ,George Punka ,squadron signal )

Pour les blindés ,je vous invite a lire "Magyar Steel" de Csaba Beckze ...350 blindés pour l'axe ,en estimation basse .


Friessner parvient en Hongrie à remporter la dernière bataille de chars (Debrecen) alors que Hitler fait bombarder en Octobre Budapest pour sa "trahison".

Légende de la guerre froide .Avec les pilotes de la Luftwaffe logeant à l'intérieur même de Budapest depuis mars 1944 ,j'aurai du mal à la croire .
Sinon donnez moi le nom des unités aérienne allemandes engagées clin doeil gri .
L'opération Panzerfaust est par contre l'opération massive allemande sur Budapest ,mais à priori sans un seul coup de feu .

Je vous invite dans tout les cas à lire mon article ici ;

http://deuxiemeguerremondia.forumactif.com/les-blindes-f37/40m-turan-i-t9723.htm

Les évènements abordés dans le chapitre "engagement" furent élaborés grace aux documents fournis par le département d'étude hongroise de Strasbourg ,donc je pense que c'est juste un ptit peu solide .

_________________
http://www.youtube.com/watch?v=wgmxc-X3XZ4&feature=related
avatar
panzerblitz
Police militaire (Modérateur)
Police militaire (Modérateur)

Nombre de messages : 4073
Age : 28
Localisation : Russie - Alsace - Ile de France - Oise
Date d'inscription : 05/05/2008

Revenir en haut Aller en bas

Re: Le siège de BUDAPEST

Message  Invité le Dim 07 Fév 2010, 5:02 pm

J'ai parlé de jassy Kichinev, pas de n'importe quoi. Sinon, valorise toi comme tu peux.

Invité
Invité


Revenir en haut Aller en bas

Re: Le siège de BUDAPEST

Message  Contenu sponsorisé


Contenu sponsorisé


Revenir en haut Aller en bas

Page 1 sur 4 1, 2, 3, 4  Suivant

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut

- Sujets similaires

 
Permission de ce forum:
Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum