-30%
Le deal à ne pas rater :
Remise de 30% sur les chaussures Nike Air VaporMax 2019
133 € 190 €
Voir le deal

Oeuvre nationale Balilla

Aller en bas

Oeuvre nationale Balilla Empty Oeuvre nationale Balilla

Message  laurentlemiltonien le Ven 28 Nov 2008, 10:49

L’Opera Nazionale Balilla était une institution fasciste crée par
Benito Mussolini, à caractère paramilitaire, fondée en 1926 et dissoute
en 1937. Elle fusionna par ordre du Duce avec la Gioventù Italianna del
Littorio (GIL), directement dépendante du parti fasciste.
Les deux
groupes étaient éduqués selon le culte de Mussolini et selon la
doctrine fasciste. Des marches militaires étaient organisées, ainsi que
des exercices paramilitaires, défilés et parades.
L’organisation
prend son nom de Giovan Battista Perasso dit Balilla, le jeune génois
qui selon la tradition aurait donné le signal de la révolte contre
l’occupant autrichien en 1746 : une image modèle révolutionnaire chère
au régime fasciste.

Origines

Le
fascisme des origines se concevait comme un mouvement de rupture par
rapport à l’état libéral de Giolitti et ses institutions, y compris
l’école. Dans ce sens, dès 1919 un futuriste et fasciste de la première
heure comme Filippo Tommaso Marinetti avait proposé l’institution «
d’école du courage physique et du patriotisme » dans laquelle « les
cours préhistoriques et troglodytes de grec et de latin » seraient
remplacés par des exercices basé sur ceux des Arditi pendant la
première guerre mondiale : « avance à quatre pattes sous le tir nourri
des mitrailleuses ». Contemporainement, entre 1919 et 1922 se forment
les premiers noyaux d’étudiants fascistes : les Avanguardie Giovanili
Fasciste et les Gruppi Universitari Fascisti.

Fondation

Après
la marche sur Rome, le régime mussolinien naissant veut fasciser la
société, et dès le plus jeune âge : en 1926, Mussolini ordonne à l’ex
Ardito Renato Ricci de réorganiser la jeunesse du point de vue moral et
physique. Pour l’occasion Ricci prend contact en Angleterre avec
Baden-Powel, fondateur du scoutisme et en Allemagne avec des
représentants de Bauhaus.
Une loi du 3 avril 1926 officialisa
ainsi la naissance de l’ONB, que Ricci dirigera pendant onze ans. En
complément à l’institution scolaire, l’ONB était « destinée à
l’assistance, à l’éducation physique et morale de la jeunesse ». Les
jeunes de 8 à 18 ans en font partie, répartis en deux sous-institutions
: les Balilla et les Avanguardisti.

L’ONB ne visait pas
seulement l’éducation morale, culturelle et religieuse mais aussi
l’instruction paramilitaire, sportive, professionnelle et technique. Le
but de l’ONB était d’inculquer aux jeunes le goût de la discipline et
de l’éducation militaire et les rendre responsable de leur italianité
et de leur rôle de « fascistes de demain ».

En 1937, le régime
fasciste dissout les organisations de jeunesse non fascistes, dont les
associations de scout (les scouts continuèrent leurs propres activités
en clandestinité et participèrent activement à la lutte anti fasciste),
l’exception de la Gioventù Italianna Cattolica, qui dut tout de même
réduire ses activités.

Développement

Fortement
centralisée, l’ONB fut dès sa fondation conçue par les fascistes comme
un instrument de pénétration dans les institutions scolaires.
L’enseignement de l’éducation physique dans les écoles était confié à
l’ONB ; les directeurs et enseignants devaient « ouvrir leurs portes »
des structures scolaires à l’ONB, et à inviter tous les étudiants à y
adhérer. L’ONB gérait également des cours de formation et d’orientation
professionnelle, des cours pour adultes, des cours de puériculture et
d’économie domestique pour les femmes, plus des écoles rurales (plus de
6 000 en 1937).
Structure

L’ONB était divisé ainsi :
- Balilla : jeunes garçons de 8 à 14 ans
- Piccole italiane : jeunes filles de 8 à 14 ans
- Avanguardisti : adolescents de 14 à 18 ans
- Giovani italiane : adolescentes de 14 à 18 ans
- Figli della lupa : enfants de 6 à 8 ans (ajoutés plus tardivement)

Entre
18 et 22 ans, les jeunes entraient ensuite dans les « Fasci Giovanili
di Combattimento » et dans « Giovani Fascisti » (groupes externe à
l’ONB). Les étudiants universitaires et des écoles supérieurs devaient
adhérer aux GUF, Gruppi Universitari Fascisti (eux aussi, externes à
l’ONB).
Outre les Balilla existaient les Marinaretti, qui
constituaient une institution paramilitaire de marine à laquelle on
accédait après avoir obtenu un nihil obstat de sa légion
d’appartenance. A Rome par exemple, on se retrouvait le samedi sur les
bords du Tibre où il y avait un voilier à trois mâts sur lequel on
s’exerçait. Leur uniforme était bleu, le bleu de la marine militaire.

Habillement

Chemise
noire, foulard bleu ciel, pantalon gris-vert, écharpe noire et un fez.
L’uniforme des Balilla trahissait l’identité paramilitaire de l’ONB.
Manifestation
En
supplément des exercices et des « samedis fascistes », l’ONB mobilisait
ses adhérents pour des rassemblements et des camps école (comme les
Campi Dux), rassemblement national des meilleurs Balilla et
Avanguardisti).

Dans ces occasions le régime fasciste donnait la
preuve d’un processus de fascisation de la jeunesse désormais accompli.
En réalité, les inscriptions à l’ONB ne dépassèrent jamais les 50 % du
total des jeunes, ni même après 1937, quand la Gioventù del Littorio
demanda l’inscription obligatoire.

Principe éducatif

«
L’éducation fasciste », prétendait Mussolini, « est morale, physique,
sociale et militaire : c’est une révolution de créer l’homme
complètement harmonieux, c’est-à-dire fasciste comme nous le voulons ».
Pour former le « caractère » il était fondamental de susciter
l’émotivité des jeunes plus que leur sens critique : « l’enfance comme
l’adolescence… ne peut être alimentées seulement par des concepts, des
théories, d’enseignements abstraits. Les vérités que nous voulons leur
enseigner doivent parler en premier à leur fantaisie, à leurs cœurs ».
A l’abstraction de l’enseignement traditionnel s’oppose « la valeur
éducative de l’action et de l’exemple ». La conception anti
scientifique et irrationnelle de la réalité défendue par le fascisme
tendait à l’intériorisation non critique de modèles comportementaux
déterminés à travers l’activisme collectif, par le maintient constant
d’une tension émotive.

Le jeune devait s’uniformiser à l’image
d’une société dynamique, poussée vers des objectifs grandioses ; en
même temps, il lui était demandé de s’insérer dans un système rigide,
centralisé et hiérarchique. Au sommet de la hiérarchie, le Duce était
montré comme le sublime exemple de l’Italien nouveau », et en dérivait
un vrai culte de la personnalité.
laurentlemiltonien
laurentlemiltonien
Adjudant-chef
Adjudant-chef

Nombre de messages : 101
Age : 40
Localisation : J'y suis !
Date d'inscription : 30/03/2008

http://www.histoquiz-contemporain.com/forum/index.php

Revenir en haut Aller en bas

Oeuvre nationale Balilla Empty Re: Oeuvre nationale Balilla

Message  laurentlemiltonien le Ven 28 Nov 2008, 10:49

laurentlemiltonien
laurentlemiltonien
Adjudant-chef
Adjudant-chef

Nombre de messages : 101
Age : 40
Localisation : J'y suis !
Date d'inscription : 30/03/2008

http://www.histoquiz-contemporain.com/forum/index.php

Revenir en haut Aller en bas

Oeuvre nationale Balilla Empty Re: Oeuvre nationale Balilla

Message  alderome le Mer 21 Jan 2009, 22:17

Bonsoir Laurent, mon père a été balilla, pas longtemps avant que les Ricains débarquent avec la mafia dans leurs bagages.
alderome
alderome
Général de Brigade
Général de Brigade

Nombre de messages : 656
Age : 54
Localisation : PONTAULT COMBAULT 77
Date d'inscription : 01/07/2008

http://hongrie2gm.creer-forums-gratuit.fr/forum.htm

Revenir en haut Aller en bas

Oeuvre nationale Balilla Empty Re: Oeuvre nationale Balilla

Message  Bal.Moschettiere le Mar 28 Juil 2009, 18:34

Bonsoir alderome tu parle de ton pere qui a été Balilla et donc il doit avoir mon age...J'ai été moi même figlio della Lupa et Balilla Moschettiere et j'en suis encore fier de l'avoir été
Bal.Moschettiere
Bal.Moschettiere
Soldat 1ère classe
Soldat 1ère classe

Nombre de messages : 1
Age : 89
Localisation : France
Date d'inscription : 26/07/2009

Revenir en haut Aller en bas

Oeuvre nationale Balilla Empty Re: Oeuvre nationale Balilla

Message  Phil642 le Mar 28 Juil 2009, 19:05

Bal.Moschettiere a écrit:Bonsoir alderome tu parle de ton pere qui a été Balilla et donc il doit avoir mon age...J'ai été moi même figlio della Lupa et Balilla Moschettiere et j'en suis encore fier de l'avoir été

Bonsoir Monsieur,

Avant de vous montrer fier d'avoir été dans un mouvement fasciste collaborateur des nazis, vous serait-il possible de vous présenter comme le prévoit le réglement du forum?

Merci par avance,


Phil
Phil642
Phil642
Général (Administrateur)
Général (Administrateur)

Nombre de messages : 7791
Age : 54
Localisation : La vie est Belge
Date d'inscription : 09/05/2006

Revenir en haut Aller en bas

Oeuvre nationale Balilla Empty Re: Oeuvre nationale Balilla

Message  alderome le Dim 30 Aoû 2009, 17:25

On ne peut pas affirmer que l'Opera Nazionale Balilla fut complice des nazis, d'ailleurs les fascistes virent d'un mauvais oeil l'arrivée des Allemands. L'antisémitisme d'Etat ne fot jamais appliqué par l'administration italienne, peut-être par des ultra comme Farinacci, ils furent protégés même de la police de Vichy dans la zone d'occupation italienne.
Quant aux opposants aux régimes, "il n'y eut" (je n'aime pas ce terme) que 25 exécutions dont les frères Rosselli, comparé à l'Allemagne nazie ou à l'oeuvre de Staline qui causèrent des millions de morts.
Ce qui furent mis en résidence surveillée comme Malaparte, le furent dans les iles du sud (Pantelleria et Lipari) et ce n'était pas Dachau.
Avoir été Balilla, ce n'est pas une honte, c'était obligatoire, d'ailleurs l'église avait aussi ses oeuvres comme les scouts.
Bien entendu, je ne veux pas faire l'apologie du régime fasciste, l'assassinat de Mateotti particulièrement odieux, commis par des exaltés sera le début de la dictature, l'opposition choisissant d'aller camper sur l'Aventin, laissant le champs libre à Mussolini. Il ne faut pas oublier que durant cette période, Staline assassinait en masse des innocents au nom du prolétariat et de se dictatre.
Oeuvre nationale Balilla 00519
Vittorio et Bruno MUSSOLINI
ALEX
alderome
alderome
Général de Brigade
Général de Brigade

Nombre de messages : 656
Age : 54
Localisation : PONTAULT COMBAULT 77
Date d'inscription : 01/07/2008

http://hongrie2gm.creer-forums-gratuit.fr/forum.htm

Revenir en haut Aller en bas

Oeuvre nationale Balilla Empty Re: Oeuvre nationale Balilla

Message  Contenu sponsorisé


Contenu sponsorisé


Revenir en haut Aller en bas

Revenir en haut


 
Permission de ce forum:
Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum