Le Deal du moment : -59%
TEFAL Marmite 28 cm inox – Tous feux dont ...
Voir le deal
21.99 €

Kokoda Track - Campagne de Nouvelle Guinée

Aller en bas

Kokoda Track - Campagne de Nouvelle Guinée Empty Kokoda Track - Campagne de Nouvelle Guinée

Message  Yeoman 35 28/4/2009, 19:04

Voici un résumé de la bataille de la piste Kokoda qui s'est déroulée du 21 juillet au 16 novembre 1942 entre Australiens, aidés de leurs auxiliaires papous, et Japonais.

Source : Wikipédia.org (traduction de l'anglais)

La piste Kokoda est en fait un simple "chemin" qui part des abords de Port Moresby sur la Mer de Corail et parcourt entre 60 et 100 km entre les Monts Owen Stanley et les basses terres de la côte au-delà de la Mer des Salomon. Sauf que certains de ses tronçons peuvent percher à près de 2 500 m (Mount Bellamy) sans ajouter les maladies tropicales, dont la malaria, les nuits froides et l'humidité. Ajoutons aussi qu'elle est vitale pour l'approvisionnement logistique bien qu'elle n'est abordable qu'à pied.

Situation

Les Japonais comptaient s'emparer de Port Moresby afin de mettre l'Australie à portée de canon et de contrôler les routes maritimes entre l'Océan Indien et l'Océan Pacifique. Sauf que ces ambitions avaient été empêchées par la bataille de la Mer de Corail. L'issue pricipale pour l'Empire du Soleil Levant était de lancer un assaut amphibie en Papouasie-Nouvelle Guinée et de s'arroger le contrôle des Monts Owen Stanley.

Surveillant de près l'avance japonaise dans cette partie du front du Pacifique, le commandant en chef de la zone du Sud Pacifique, Douglas McArthur décida de renforcer les forces alliées en vue d'une attaque majeure afin de s'emparer de la base japonaise de Rabaul.
Conscient qu'un débarquement ennemi à Buna menacerait la piste Kokoda puis Port Moresby, McArthur demanda à son commandant des forces terrestres alliées, Sr Thomas Blamey de sécuriser Buna et Kokoda. A son tour, Blamey ordonna au Maj. Gen. Basil Morris, commandant des forces de Nouvelle Guinée, de se préparer à repousser les assauts japonais. Morris créa donc la Maroubra Force, en fait des éléments Australiens du 39th Battalion chargé de lancer des patrouilles le long de la piste, pendant que d'autres seraient tenus de contrôler les proches versants des Monts Owen Stanley.

Débarquement japonais

21 juillet 1942 : Débarquement et établissement de trois têtes de pont à Gona, Buna et Sanananda.
Une section d'un bataillon d'infanterie papoue (PIB), commandée par le Lt. John Chalk, entre en contact avec les forces japonaises. Chalk et sa quarantaine d'indigènes s'emploient alors à communiquer l'annonce du débarquement nippon et à tendre des embuscades.

25 juillet : Arrivée d'un autre convoi japonais.

29 juillet : Les Alliés coulent un second convoi.

31 juillet : Un troisième est repoussé.

14 août : Malgré le mauvais temps, les Zero permettent au convoi du vice amiral Gunichi Mikawa de débarquer 3 000 soldats japonais et travailleurs de Formose et de Corée des 14e et 15e unités de construction navale.

17 août : La force spéciale de débarquement de Sasubo ainsi que des éléments du 144e Régiment du Lt.Col. Hatsuo Tsukamoto, du 55e régiment d'artillerie de montagne, du 47e régiment léger d'artillerie antiaérienne, et du 55e régiment de cavalerie arrivèrent sous la direction du Col. Yosuke Yokoyama.

21 août : Arrivée de deux bataillons du 41e Régiment.


Première bataille de la piste Kokoda

Entre le 25 et le 27 juillet les éléments du PIB, commandés alors par le Lt. Col. Owen résistèrent face aux attaques des Japonais, qui malgré leurs attaques répétées ne parvinrent pas à percer face à des troupes pourtant en nombre inférieur. Les documents japonais font état de 1 200 soldats alliés mis en déroute alors qu'il ne se trouvait que 77 Australiens et Papous. Cepedant, Owen avait demandé des renforts à Port Moresby, mais les pilotes américains refusèrent de se poser sur le terrain d'atterrissage contrôlé par les forces australiennes de peur que les Japonais ne les prennent à partie quand leurs avions seraient au sol. De plus; Owen blessé à mort, doit être remplacé par le Major Watson.

29 juillet : Finalement, les soldats alliés sont refoulés et doivent se replier sur Deniki, assurant ainsi aux forces nippones le contrôle du petit terrain d'atterrissage.


Les Australiens renforcent leur dispositif

La perte du terrain d'aviation de Kokoda force les commandants australiens à expédier le reste de la 30th Militia Brigade - soit les 49th et 53rd Battalions. Sauf que peu d'avions sont disponibles à Port-Moresby (seulement deux !). De plus l'acheminement de l'approvisionnement qui se faisait auparavant grâce aux soins de l'USAAF doit se faire à pied, par les porteurs papous.

Première semaine d'août : Les premiers renforts australiens, sous la conduite du Major Cameron arrivent à Port-Moresby.

9 août : Le QG du Ist Australian Army Corps du Lt. Gen Sydney Rowell arrive à Port-Moresby.

18 août : Rowell assure dès lors le commandement des forces de Nouvelle Guinée.
Blamey ordonne à la 7th Australian Division du Maj. Gen. Arthur "Tubby" Allen de s'embarquer pour la Nouvelle Guinée. La 18th Brigade est envoyée à Milne Bay tandis que les 21st et 25th Brigades sont orientées sur Port Moresby.

La 21st Infantry Brigade du Brig. Arnold Protts (2/14th, 2/16th et 2/27th Battalions) arrive à Port Moresby. Les 2/14th et 2/16th sont immédiatement expédiés le long de la piste afin de renforcer la force "Maroubra". Le 2/27th reste à Port Moresby comme réserve de la division et pour veiller à toute entreprise nippone dans ce secteur.
Yeoman 35
Yeoman 35
Membre d'honneur
Membre d'honneur

Nombre de messages : 1222
Age : 36
Localisation : Haute-Minglouffie
Date d'inscription : 09/03/2009

Revenir en haut Aller en bas

Kokoda Track - Campagne de Nouvelle Guinée Empty Re: Kokoda Track - Campagne de Nouvelle Guinée

Message  Yeoman 35 28/4/2009, 20:57

La seconde bataille de Kokoda

A l'arrivée du 39th Battalion, son commandant, le Lt. Col. Ralph Honner décida de reprendre Kokoda en lançant ses unités dans des directions différentes.

8 août : Trois compagnies (A,C et D) s'élancèrent vers Kokoda, mais seule la A Company du Capt. Symington put atteindre le village. Les C et D Companies étant bloquées par les hommes du Col. Tsukamoto menaçant ainsi sérieusement Symington. Après la mort de son commandant, la C Company dut se retirer sous un feu nourri.

9 août : Après avoir repoussé les C et D Companies, Tsukamoto décida de reprendre Kokoda. Les Japonais répétèrent leurs attaques contre Symington et la bataille se poursuivit pendant la nuit où les soldats nippons réussirent à pénétrer dans le périmètre australien provoquant un violent corps-à-coprs. Une tentative de renforcer la A Company par l'acheminement d'éléments ponctionnés au 49th Battalion, échoua du fait que la reconnaissance aérienne ne put établir que le petit aérodrome près de la piste était entre les mains des Australiens. Dans la fin de l'après midi, la A Company avait consommé toutes ses vivres et ses munitions.
Symington dut ordonner une retraite vers Deniki, mais ne pouvant percer les lignes ennemies, il dut s'enterrer à Nauro. Cependant, il réussit à envoyer un messager à Deniki et, le Warrant Officer Wilkinson arriva avec une patrouille d'indigène à Nauro et guida les rescapés et leurs blessés à Isurava derrière les lignes japonaises.


Bataille d'Isuvara

Le Colonel Tomitaro Horii mit le premier ses troupes en mouvement en expédiant un détachement de 2 500 hommes contre le 39th Battalion et des éléments des 49th et 53rd Battalions. Les unités japonaises se confrontèrent à la force "Maroubra" et commencèrent à lancer des attaques frontales contres les défenseurs enterrés avec l'appui de canons de montagne.

La reconnaissance japonaise releva qu'il y avait une piste parallèle à Isuvara, position défendue par le 53rd Battalion. Les Japonais s'élancèrent pour forcer le passage et le succès fut d'abord au rendez-vous. Le 53rd dut se retirer derrière Isurava et plusieurs officiers dont son commandant, le Lt. Col. Ward furent tués.

Au plus fort de la bataille, une première section du 2/14tharriva afin de renforcer le 39th. Potts prit alors le commandement de la force "Maroubra", déploya le 2/14th à Isurava et envoya le 2/16th défendre la position du 53rd sur le point de céder. Mais pendant que le 2/14th se déployait les Japonais réussirent à rameuter près de 5 000 hommes et étaient prêts d'obtenir un rapport de forcede cinq contre un.

A noter que depuis la campagne de Malaisie, les tactiques japonaises n'avaient guère changées. Elles consistaient en des attaques frontales chargées de fixer l'adversaire en attendant que d'autres unités le contournent.

Cependant, à mesure que les combats duraient, les pertes australiennes augmentaient pendant que la quantité de munitions s'amenuisait. Les Japonais menaçaient d'effectuer une percée au niveau de la piste secondaire et Horii avait déployé plusieurs compagnies qui menaçaient les flancs et les arrières des 2/14th et 39th Battailons.
Potts ordonna aux 39th Battalion,49th et 53rd d'évacuer leurs positions sur Nauro et Menari.
Yeoman 35
Yeoman 35
Membre d'honneur
Membre d'honneur

Nombre de messages : 1222
Age : 36
Localisation : Haute-Minglouffie
Date d'inscription : 09/03/2009

Revenir en haut Aller en bas

Kokoda Track - Campagne de Nouvelle Guinée Empty Re: Kokoda Track - Campagne de Nouvelle Guinée

Message  Yeoman 35 28/4/2009, 22:07

la bataille de Brigade Hill

Les soldats en retraite, les porteurs papous ainsi que les blessés empruntèrent la piste qui allait bientôt devenir un bourbier. Toutefois, aucun ne fut abandonné étant donné que les patrouilles japonaises mutilaient et achevaient des blessés ou utilisaient les blessés pour prendre les soldats australiens en otage. 750 soldats blessés furent ainsi transportés saufs.

La force "Maroubra" fit retraite sur le point le mieux défendable de la piste, une position connue sous le nom de "Mission Ridge". Suivant le blocage des Japonais à Milne Bay, Allen décida alors de libérer le 2/27th de la réserve divisionniare de Port Moresby. Après avoir progressé le long de la piste, le 2/27th regoignit finalement la force "Maroubra" à "Mission Ridge" et le Brig. Potts put aligner toute sa brigade en vue de la bataille.
Prenant position sur une hauteur dominant la piste, qui sera connue plus tard sous le nom de "Brigade Hill", la force "Maroubra" attendit l'arrivée des forces japonnaises. Les attaques japonaises se produisirent bientôt sur les éléments de tête australiens. L'affrontement devint si intense que la compagnie du Capt. Sims n'utilisa pas seulement son seul approvisionnement en grenades et en munitions mais celui de son bataillon tout entier. Les Japonais lancèrent alors une violente attaque de flanc qui coupa la force "Maroubra" en deux, séparant le QG de la brigade de ses trois bataillons. Avec son QG et les éléments de l'arrière, le Brig. Potts dut se retirer sur Menari.

Désormais encerclés, les 2/14th et 2/16th Battalions chargèrent sur les lignes japonaises mais ne purent les briser. Menacés d'encerclement et de destruction, les hommes de la 21st Brigade reçurent l'ordre individuel de "gagner la jungle". Les Japonais se lancèrent à leur poursuite mais une action d'arrière garde de deux compagnies du 2/27th permirent de briser le contact. Les 2/14th et 2/16th réussirent à rejoindre le QG de Potts et constituèrent un groupement de défense à Imita Ridge, mais le 2/27th qui devait suivre une piste parallèle avec ses blessés ne réussit que bien plus tard.

La retraite forcée de la 21st Brigade marqua la fin de la défense menée par la force "Maroubra"

8 - 10 septembre : Blamey et Rowell se mirent d'accord pour relever Potts. Celui-ci fut convoqué à Port-Moresby pour "consultation" mais fut remplacé dans l'immédiat par Selwyn Porter.
Autre conséquence, les rapports furent tendus entre les Américains et les Australiens. McArthur informa personnellement Marshall que les Australiens étaient "incapables de défaire l'ennemi en combat de jungle" et "manquait d'esprit agressif".
D'autre part, Rowell restait à la tête du Ist Australian Army Corps, mais se voyait remplacé à la tête des forces de Nouvelle Guinée par Edmund Herring, d'autant plus que Blamey estimait qu'il était désormais incapable de travailler avec lui.


Ioribaiwa et Imita Ridge

Atteignant Ioribaiwa, les soldats Japonais eurent bientôt un sentiment de triomphe en voyant les lumières de Port Moresby et la Mer de Corail au loin.
Toutefois, le Maj. Gen. Horii ordonna à ses soldats de s'enterrer sur la ligne de crête étant donné que sa ligne logistique qui partait de Buna était en train de s'effriter à grand pas. Aucun ravitaillement n'était parvenu et les seules denrées prises aux soldats australiens étaient totalement insiffuisantes, d'autant plus que bon nombre des rations avaient été contaminées dans la retraite des australiens et bon nombre de soldats nippons souffrirent de malnutrition, de typhoïde et de dysentrie.

Toutefois, les soldats malheureux et épuisés de la force "Maroubra" furent relevés par la 16th Infantry Brigade de Lloyd et la 25th Brigade d'Eather, composentes de la 6th Australian Division du Maj. Gen. George Vasey, unités vétérantes des batailles de Grèce et de Crète.
Les brigades australiennes s'enterrèrent à Imita Ridge près du début de la piste Kokoda, donc juste aux abords de Port Moresby et étaient soutenues par les canons de 25 livres.

Il faut aussi ajouter qu'avec l'échec de la contre-attaque de Guadalcanal, les officiers supérieurs japonais décidèrent qu'il était presque impossible de tenir deux fronts à la fois. Le Lt. Gen. Harukichi Hyakutake estima qu'il était donc plus utile d'expédier davantage d'hommes pour tenir Guadalcanal en vue de reprendre "Henderson Field".


Contre-offensive australienne

Les Japonais avaient établi de solides positions défensives, notamment au carrefour Templeton et à Eora Creek ralentissant l'avance alliée avec de lourdes pertes. Insatisfait de la tournure des évènements, Herring releva Allen de son commandement et le remplaça par Vasey.

2 novembre : Reprise de Kokoda
13 novembre : Les 16th et 25th Brigades franchissent la rivière Kumusi à Wairopi.
Dans un jeu de circonstances aussi dramatique qu'étrange, le Maj. Gen. Horii disparu
alors qu'il traversait la rivière Kumusi avec ses troupes.

Rowell estimait qu'il pouvait dès lors repousser les Japonais avec les troupes supplémentaires, suaf que McArthur était davantage partant pour effectuer une manoeuvre d'envergure sur les flancs des Japonais avec la 32nd US Infantry Division amenée en Nouvelle Guinée depuis ses bases d'Australie.

20 novembre : Après 42 jours de marche (départ le 14 octobre) dans des massifs montagneux recouverts de jungle, mais sans avoir rencontré d'ennemis, les hommes du 126th US Inf. Regt., du 114th Engineer Combat Bn et du 19th Portable Hospital commandés par le Lt. Col. Henry A. Geer, atteignirent Soputa. Pendant ce temps, le 128th US Inf. Regt surgit de Wanigela et commença à engager l'ennemi. Mais dès lors que le 126th engagea le combat contre les forces nippones à Buna, les maladies tropicales commencèrent à faire des ravages dans les rangs américains.
C'est dans ces conditions que s'engagea la bataille pour Buna et Gona.
Yeoman 35
Yeoman 35
Membre d'honneur
Membre d'honneur

Nombre de messages : 1222
Age : 36
Localisation : Haute-Minglouffie
Date d'inscription : 09/03/2009

Revenir en haut Aller en bas

Kokoda Track - Campagne de Nouvelle Guinée Empty Re: Kokoda Track - Campagne de Nouvelle Guinée

Message  Contenu sponsorisé


Contenu sponsorisé


Revenir en haut Aller en bas

Revenir en haut

- Sujets similaires

 
Permission de ce forum:
Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum