Un jour comme tous les autres..."

Page 1 sur 2 1, 2  Suivant

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas

Un jour comme tous les autres..."

Message  Tankiste44 le Ven 11 Jan 2008, 6:56 pm

4 heure: le réveil.
Des hurlements vous sortent de votre sommeil de plomb. Vite, il faut se lever, récupérer ses chaussures (si on ne vous les a pas volées...) et s'attaquer au "bettenbau". Il faut faire un lit parfait, avec la couverture parfaitement alignée sur le matelas et les coins parfaitement réguliers. La tâche est quasi impossible et cela sert de prétexte au kapo pour distribuer des coups de matraques à tour de bras.Le lit terminé, il est l'heure de la toilette. Selon le camp, vous vous lavez dans un tonneau d'eau glaciale ou vous courez vers les lavabos ou déjà des centaines d'autres prisonniers se précipitent. Il n'y a que quelques éviers et robinets pour des centaines de prisonniers. Vous n'avez que quelques minutes car l'appel du matin approche et les kapos n'hésitent pas à battre à coup de gourdin les malheureux traînards...

Le petit déjeuner.
Vous avez votre gamelle en main. Un kapos donne une 300 gr. de pain et une tasse de "café" à chaque prisonnier. Quelquefois, il y a un peu de margarine ou une tranche de saucisson. Le pain est noir et le "café" n'est qu'une infâme lavasse tiède. Ce pain est tout ce que vous recevrez comme nourriture solide jusqu'au lendemain. Lors de la distribution, quelquefois, le kapo s'amuse: il verse le café à terre ou jette le pain dans la boue... D'autre fois, avec le pain et le café, le kapo distribue des coups. Si vous renversez votre gamelle, plus rien ne vous sera distribué et vous risquez en outre d'être puni...

L'appel du matin:
Vous et vos compagnons vous vous alignez par rangée de 10 sur la place d'appel. Tous les prisonniers doivent être présents à l'appel, y compris les morts de la nuit, rangés devant vous ou devant votre block. Sous la surveillance des gardes et officiers SS, les kapos comptent et recomptent les milliers de prisonniers. Une erreur et tout recommence, jusqu'à ce que le compte soit enfin juste. Pendant tout l'appel, vous restez immobile, qu'il pleuve, qu'il vente ou qu'il neige. Votre pauvre costume rayé, fait d'un tissu rugueux et grossier, ne protège pas du froid et nombreux sont les prisonniers qui meurent des suites de refroidissement du à un appel prolongé dans l'air glacial du matin. Déjà, des prisonniers s'écroulent. Après l'appel, ils seront emportés avec les morts de la nuit vers les crématoires...

Départ pour le travail:
Les équipes de travail sont formées sous les hurlements constants des kapos. Vous vous apprêtez à quitter le camp sous la garde des SS. Vous rejoindrez le chantier à pied bien sûr, même si celui-ci est situé à plusieurs kilomètres du camp. Dans certains camps, un orchestre accompagne le départ des équipes de travail. Dans d'autres, les SS ordonnent aux prisonniers de chanter durant la marche vers le chantier. Vous passez entre une rangée de SS qui attendent à la porte du camp. Des coups, des injures, des hurlements, encore et encore...

Le chantier:
Si vous avez de la chance, vous avez un outil de qualité: un pelle une pioche. Sinon, il vous faudra travailler à main nue. Le travail est incroyablement dur et souvent stupide: déplacer des sacs de ciments ou des poutres d'un point à un autre, extraire des blocs de pierre et les déplacer sur votre dos, creuser des tranchées, des tunnels.
Peut-être travaillez vous dans une usine. Mais cela ne change rien à votre condition de vie, c'est l'extermination par le travail. Tout doit être fait à un rythme effrené, sous les coups et les hurlements des surveillants SS et autres. Malheur à vous si l'un d'entre eux estime que vous n'êtes pas assez rapide: une pluie de coups s'abattra sur vous ou pire, il vous tuera. A aucun moment, il ne vous est permit de vous reposer, ni même de ralentir la cadence. Ce serait du sabotage et cela signifie la mort.

Pause de midi:
Un coup de sifflet annonce la pause de midi. Le manque de nourriture fait que vous êtes exténué. Une soupe est servie aux prisonniers. La soupe n'est en fait que de l'eau chaude avec quelques légumes flottant par-ci par-là. Vous avalez votre soupe en vitesse, peut-être avec un morceau du pain que vous avez reçu le matin.

Le travail reprend:
Un coup de sifflet annonce la fin de la pause. Une fois encore, le travail reprend, toujours à une cadence infernale. L'après-midi est encore plus dure car la faim est omniprésente et les efforts du matin font que vos forces diminuent. Un prisonnier s'écroule, épuisé, et aussitôt des gardes le rouent de coups pour le faire se relever. Si ce malheureux ne se relève pas, il faudra le traîner jusqu'au camp ce soir, pour l'appel du soir... Bientôt d'autres compagnons de misère s'écroulent... La journée est longue, 12 ou 14 heures de travail...

Retour vers le camp:
Les prisonniers se rassemblent pour rentrer au camp, les survivants portant les morts et les blessés. Vous vous traînez jusqu'au camp, et peut-être les gardes vous font-ils chanter en chemin. Arrivé au camp, des SS contrôlent le nombre de prisonniers. Nouvelle occasion pour eux de frapper, de tuer...

L'appel du soir:
Tous les prisonniers se rangent à nouveau sur la place d'appel, par rangées de 10. Les kapos comptent les morts et les vivants. Si un prisonnier s'est échappé, tous les prisonniers devront rester immobiles sur la place d'appel jusqu'à ce que l'évadé soit repris. L'appel du soir dure des heures, quelquefois des dizaines d'heures en cas d'évasion ou de punitions collectives. Dans de nombreux camps, l'appel du soir est aussi le moment des punitions et des pendaisons. Souvent, après une pendaison, tous les prisonniers doivent défiler devant le gibet et regarder le pendu...

Le repas du soir:
L'appel a enfin pris fin. Vous vous précipitez vers la distribution de "soupe". Tout comme au matin, celle ci donne l'occasion aux kapos de distribuer des coups.

Le coucher:
Vous retournez enfin vers votre baraque. Le couvre-feu va bientôt retentir et sous aucun prétexte vous ne pourrez quitter votre baraque jusqu'au lendemain. Le "blockfürher" est là. Peut-être vous laissera-t-il tranquille, peut-être pourrez vous enfin vous reposer un peu et vous endormir d'un sommeil de plomb. Mais peut-être décidera-t-il de "s'amuser", de faire faire des exercices physique à tous les prisonniers, de les faire sauter, ramper ou courir dans le block, avec en prime toujours des coups de matraque... Vous vous couchez enfin. Vous êtes à 5 par lit, tellement serrés que si un prisonnier se retourne, tous les autres doivent en faire autant. Vous vous endormez, dans les gémissements des camarades malades ou mourants. Vous avez survécu un jour de plus...


La seule question qui vient c'est celle-ci : Comment peut-on traiter des hommes comme ça ?

http://www.jewishgen.org/Forgottencamps/Camps/MainCampsFr.html

Tankiste44 maleureu gri maleureu gri
avatar
Tankiste44
Colonel
Colonel

Nombre de messages : 484
Age : 24
Date d'inscription : 20/12/2007

Revenir en haut Aller en bas

Re: Un jour comme tous les autres..."

Message  tayp' le Ven 11 Jan 2008, 7:13 pm

Salut,
Merci pour ce texte qui est très intéressant je trouve...
Et en plus y a la source clin doeil gri


Dernière édition par le Ven 11 Jan 2008, 7:43 pm, édité 1 fois

_________________
avatar
tayp'
Police militaire (Modérateur)
Police militaire (Modérateur)

Nombre de messages : 4020
Age : 26
Localisation : Paris
Date d'inscription : 20/11/2006

Revenir en haut Aller en bas

Re: Un jour comme tous les autres..."

Message  Goliath le Ven 11 Jan 2008, 7:39 pm

oui, très interressant.
Merci Tankiste !

goliath maleureu gri
avatar
Goliath
Général de Division
Général de Division

Nombre de messages : 2830
Age : 24
Localisation : Autriche-France (95)
Date d'inscription : 20/10/2007

http://sturmovik.histoquiz-contemporain.com/

Revenir en haut Aller en bas

Re: Un jour comme tous les autres..."

Message  Tom Zanovich le Ven 11 Jan 2008, 7:50 pm

merci pour le document Crying or Very sad
avatar
Tom Zanovich
Général de Brigade
Général de Brigade

Nombre de messages : 780
Age : 48
Localisation : région parissiennne
Date d'inscription : 19/11/2006

Revenir en haut Aller en bas

Re: Un jour comme tous les autres..."

Message  Invité le Ven 11 Jan 2008, 7:59 pm

Tankiste44 a écrit:


La seule question qui vient c'est celle-ci : Comment peut-on traiter des hommes comme ça ?

http://www.jewishgen.org/Forgottencamps/Camps/MainCampsFr.html

Tankiste44 maleureu gri maleureu gri

Merci Tankiste pour cette intéressante chronologie (et pour la source, que je connaissais pas encore)
En fait, on ne traiterait pas des chiens comme ça.
Je pense, en lisant cela que l'on comprend aisément pourquoi les camps de concentration se sont transformés en camps de la mort.
L'ironie du sort est que beaucoup de détenus furent exploités à mort pour construire des camps d'extermination... Le paroxysme du dynisme.

Une fois de plus, ce témoignage réfute les thèses négagas qui tendent à minimiser le génocide (style "les camps de travail, ce n'était pas si dur que cela")
Les témoignages de déportés que j'ai pu recevoir faisaient parfois état de bien pires conditions (pas d'hygiène et peu de nouriture d'où scorbut et vermine).
Donc, à chaque fois que quelqu'un tente de minimiser cette humanité, il faut lui rappeler ces "détails" qui menèrent à la mort des MILLIONS d'êtres humains.

Invité
Invité


Revenir en haut Aller en bas

Re: Un jour comme tous les autres..."

Message  Tankiste44 le Ven 11 Jan 2008, 8:09 pm

Merci a vous. Mais qu'est-ce que les kapos ?
avatar
Tankiste44
Colonel
Colonel

Nombre de messages : 484
Age : 24
Date d'inscription : 20/12/2007

Revenir en haut Aller en bas

Re: Un jour comme tous les autres..."

Message  Goliath le Ven 11 Jan 2008, 8:12 pm

Les Kapos sont les gardiens du camps, après les SS. Mais je crois
qu'ils avaient aussi le statu de prisonnier, ou en était des anciens mis dans les camps
pour se faire "pardonner", quelquechose du genre.
Laverdure va te donner surement plus d'infos.



goliath beret
avatar
Goliath
Général de Division
Général de Division

Nombre de messages : 2830
Age : 24
Localisation : Autriche-France (95)
Date d'inscription : 20/10/2007

http://sturmovik.histoquiz-contemporain.com/

Revenir en haut Aller en bas

Re: Un jour comme tous les autres..."

Message  tayp' le Ven 11 Jan 2008, 8:20 pm

Les Kapos étaient généralement des prisonniers de droits commun allemand (pas sur pour Allemand) et qui avaient pour tâche de maintenir l'ordre... Les SS leur refilaient le sale boulot!!
Prisonnier de droit commun = meurtriers, voleurs...
Je pense aussi que laverdure dévelopera

_________________
avatar
tayp'
Police militaire (Modérateur)
Police militaire (Modérateur)

Nombre de messages : 4020
Age : 26
Localisation : Paris
Date d'inscription : 20/11/2006

Revenir en haut Aller en bas

Re: Un jour comme tous les autres..."

Message  bigbasketeur le Ven 11 Jan 2008, 8:39 pm

- Pour te répondre Tankiste44 :


Qu'est-ce qu'un kapo ? Qui sont les kapos ? Pourquoi y avait-il des kapos. ?

Dans les camps de concentration nazis, c'était un détenu, généralement de droit commun (un criminel ou un bandit) qui était chargé de commander énergiquement les déportés, résistants ou raciaux, pour les services du camp ou pour les travaux extérieurs.
Le mot vient probablement d'un emprunt. à l'italien capo qui veut dire « chef ». D'ailleurs souvent orthographié "capo".

Ces kapos sont évidemment privilégiés : ils échappent aux travaux forcés et peuvent se procurer plus facilement de la nourriture. Ils logent dans une chambre particulière,à l'une des extrémités de la baraque.

On classe dans cette catégorie des "Kapos", les "Blockälteste", chefs de baraque (littéralement, "doyen du Block") qui faisaient régner l'ordre dans les baraques des camps ; et aussi, les chefs d'équipe au travail, dirigeant un commando de travailleurs.
Ils avaient leurs adjoints : le "chef de block" est secondé par le "Schreiber", un secrétaire et par l'équipe des "Stubendienste", des "hommes de peine" qui sont chargés, à l’intérieur d’un block, de la discipline, de la distribution de la soupe et des vêtements, de l’exécution des corvées, du lever et du coucher des détenus du block. Un peu moins important dans la hiérarchie du "Block", le "Friseur", le barbier qui rase les déportés et veille à l’hygiène.

Qui étaient-ils ?

Les S.S. ne pouvaient être partout et pour faire "régner l'ordre" dans le camp, ils choisissaient des déportés, le plus souvent parmi les triangles vert, les criminels, les voleurs... et leur donnaient une matraque et le pouvoir de frapper les déportés.
Il y avait des kapos à l'intérieur du camp et aussi dans les kommandos de travail.

- Tu as le complément a ce lien fortement intérréssent : http://pagesperso-orange.fr/d-d.natanson/kapos.htm , il te donneras pas mal d'informations a ta questions et merci pour ton sujet , A+ . pouce
avatar
bigbasketeur
Général de Division
Général de Division

Nombre de messages : 4594
Age : 36
Localisation : Toulouse .
Date d'inscription : 29/06/2006

http://www.histoquiz-contemporain.com/forum/index.php?sid=39a430

Revenir en haut Aller en bas

Re: Un jour comme tous les autres..."

Message  le serpent mexicain le Ven 11 Jan 2008, 9:43 pm

Merci bien, c'est horrible !

maleureu gri
avatar
le serpent mexicain
Général de Division
Général de Division

Nombre de messages : 1823
Age : 27
Localisation : ds le maquis du gers
Date d'inscription : 27/08/2006

http://www.maquisard32.skyblog.com

Revenir en haut Aller en bas

Re: Un jour comme tous les autres..."

Message  glider82 le Ven 11 Jan 2008, 10:03 pm

Merci Tankist pour ton post très interessant.
Il montre encore une fois la duretée des prisoniers de guerre(ou les prisoniers tous court)....
avatar
glider82
Général de Division
Général de Division

Nombre de messages : 1413
Age : 24
Localisation : Cholet (Maine et Loire)
Date d'inscription : 24/11/2007

http://airborne82.skyrock.com/

Revenir en haut Aller en bas

Re: Un jour comme tous les autres..."

Message  Invité le Ven 11 Jan 2008, 10:06 pm

As usual, Big a très bien développé et je n'ai pas grand chose à ajouter ! pouce
si ce n'est que le site de Dominique NATANSON indiqué plus haut est à mon avis l'un des meilleurs sur la question, vu par des déportés. N'hésitez pas à aller lire les fiches pédagogiques (très bien faites, claires et précises) et si vous ne trouvez pas des réponses aux questions que vous vous posez, M.Natanson est à vote écoute car il fait un ENORME boulot de sensibilisation des jeunes.
Ah, si ! une dernière chose : il est vrai que les Kapos furent d'abord recrutés parmi les "droits communs" (qui étaient parfois des "politiques") mais par la suite, il y eut également des recrutements parmi les déportés eux-mêmes, ceux qui pouvaient "servir" avant d'être eux-mêmes mis à mort.
Leur régime de faveur était tout relatif. Il existe des témoignages de certains d'entre eux (faut juste que je retrouve ça dans ma doc) et si certains d'entre vous avaient la tentation de dire "quelle horreur d'être chef de ses compagnons", pensez à ce que ça a été aussi pour les Kapos de s'occuper des montagnes de corps...
(c'est bien pour ça que les nazis les avaient assignés à ces tâches, il ne fallait pas se salir les mains et surtout, ne pas démoraliser les hommes).
Donc, gardez-vous de juger ces hommes, posez-vous plutôt la question de savoir quel genre d'organisation pouvait ériger l'utilisation de l'instinct de survie d'êtres humains en système pour faire fonctionner une industrie "rentable" de mort.

Invité
Invité


Revenir en haut Aller en bas

Re: Un jour comme tous les autres..."

Message  Invité le Dim 13 Jan 2008, 8:50 am

Bonjour,
Merci Tankiste, interessant et moi non plus je ne connaissais pas la source.
Tankiste44 a écrit:La seule question qui vient c'est celle-ci : Comment peut-on traiter des hommes comme ça ?
"On" peut traiter des hommes comme cela car "on" ne les considere PAS comme des hommes.

Revenons a ce que fut l'analyse nazie des Juifs, des Tziganes, des Slaves, des Communistes et autres gibiers de camp de la mort : C'etait des rebus de l'humanite, des "sous-hommes", etc.

J'ai un exemple, pas parfait, mais qui aide a comprendre :

Tu vois un cafard sur le sol de ta cuisine. Comment reagis-tu ?
C'est ecoeurant, ca se trimballe dans les egouts, c'est porteur de germes dangereux, ca va essayer d'aller se promener sur ma nourriture, beurk !

Si c'est une invasion de cafards chez toi, tes parents ne feront pas dans la dentelle.
Ils appeleront une societe specialisee et ce sera l'extermination integrale.
Penible d'avoir a balayer tous les "cadavres" mais necessaire.

Voila, c'est EXACTEMENT comme cela que les SS reagissaient face a un deporte.
Penible, ecoeurant mais necessaire.

Face au Juif, ou autre, les nazis reagissaient comme toi et moi face a un cafard.
Et, quand la societe specialisee a termine son travail et s'en va, tes parents et toi n'auront pas de remords, juste un soulagement, ouf, on a regle le probleme.
Pareil pour les SS.

C'est ignoble, je sais, mais c'est comme cela que ca s'est passe !


Dernière édition par le Dim 13 Jan 2008, 10:11 am, édité 1 fois

Invité
Général de Division
Général de Division

Nombre de messages : 7344
Date d'inscription : 16/07/2006

Revenir en haut Aller en bas

Re: Un jour comme tous les autres..."

Message  lio le Dim 13 Jan 2008, 9:47 am

Non,c'est pire qu'ignioble,c'est inhumain!!!! enérvé
avatar
lio
Général de Brigade
Général de Brigade

Nombre de messages : 724
Age : 24
Date d'inscription : 02/01/2008

Revenir en haut Aller en bas

Re: Un jour comme tous les autres..."

Message  Invité le Dim 13 Jan 2008, 10:14 am

lio a écrit:Non,c'est pire qu'ignioble,c'est inhumain!!!! enérvé
C'est nazi et notre dictionnaire est pauvre pour trouver les mots qu'il faut...

Invité
Général de Division
Général de Division

Nombre de messages : 7344
Date d'inscription : 16/07/2006

Revenir en haut Aller en bas

Re: Un jour comme tous les autres..."

Message  glider82 le Dim 13 Jan 2008, 11:29 am

C'est un facon de penser completement folle!
Ce qui m'étonne c'est que quelqu'uns est penssé ca,ok, ils sont fous, ils ont été endoctrinés et ont penssez que les juifs devaient être exterminés. Mais que tous les SS, et certains de la wermarcht pensse aussi cela, ca me parait incroyable! Comment tant de gens se sont laissés emportés dans une théorie qui incriminerait les juifs et surtout qui supprimerait les juifs. Les allemands avaient en 1933 a l'élection de Hitler autant d'humanité que nous les francais ou tout autre peuple.... Pourquoi tant d'allemands avec de la barbarie?
avatar
glider82
Général de Division
Général de Division

Nombre de messages : 1413
Age : 24
Localisation : Cholet (Maine et Loire)
Date d'inscription : 24/11/2007

http://airborne82.skyrock.com/

Revenir en haut Aller en bas

Re: Un jour comme tous les autres..."

Message  Invité le Dim 13 Jan 2008, 11:47 am

Bonjour,
glider82 a écrit:Pourquoi tant d'allemands avec de la barbarie?
Tu es au coeur du probleme, Glider !
Comment Hitler et ses complices nazis ont-il pu reussir a transformer le peuple allemand, l'un des plus cultive et avance de l'Europe entre-deux-guerres, en un ramassis de criminels ?

C'est la ou se trouve la funeste capacite du mensonge nazi : Compromettre, petit a petit et sans en avoir l'air, les elites d'abord et le peuple ensuite. Faire mettre le petit doigt dans l'engrenage fatal a des gens qui, a priori, n'etaient pas des criminels en puissance, etc...

J'ai ecrit par ailleurs : "Qu’il est fascinant, flamboyant, le mensonge nazi ! Capable, comme le soleil, de brûler les yeux et, comme Belzébuth, de polluer les âmes de ceux qui osent le regarder en face".

Et, a lire les stocks de betises crasses disponibles sur le Net et ailleurs de nos jours, il n'a pas finit, le nazisme, de tenter de polluer nos pensees.

Invité
Général de Division
Général de Division

Nombre de messages : 7344
Date d'inscription : 16/07/2006

Revenir en haut Aller en bas

Re: Un jour comme tous les autres..."

Message  glider82 le Dim 13 Jan 2008, 12:03 pm

Donc a l'inverse, si hitler(ou un autre avec les memes idées) avait été élu en france, on aurait eu des nazis francais?? Le peuple aurait été conquitet mis a l'état de barbare??
avatar
glider82
Général de Division
Général de Division

Nombre de messages : 1413
Age : 24
Localisation : Cholet (Maine et Loire)
Date d'inscription : 24/11/2007

http://airborne82.skyrock.com/

Revenir en haut Aller en bas

Re: Un jour comme tous les autres..."

Message  Tom Zanovich le Dim 13 Jan 2008, 12:05 pm

pouce gri oui gri

tu a tout dit daniel yes-sir
avatar
Tom Zanovich
Général de Brigade
Général de Brigade

Nombre de messages : 780
Age : 48
Localisation : région parissiennne
Date d'inscription : 19/11/2006

Revenir en haut Aller en bas

Re: Un jour comme tous les autres..."

Message  Invité le Dim 13 Jan 2008, 12:23 pm

Bonsoir,
glider82 a écrit:Donc a l'inverse, si hitler(ou un autre avec les memes idées) avait été élu en france, on aurait eu des nazis francais?? Le peuple aurait été conquitet mis a l'état de barbare??
Mais c'est partiellement ce qu'il s'est passe !

Petain a ete "elu" avec le meme genre d'escroquerie et de magouilles antidemocratiques qu'au cours de "l'election" d'Hitler et Vichy, a plas ventre devant les nazis, a livre les Juifs et les autres, a participe au pillage de la France par le Reich, a genere des unites militaires pro-nazies, dont la Milice, entre autres, a livre a Sauckel des travailleurs du STO, etc, etc...

On a eu des nazis francais ! Doriot, Deat, Bucart, Deloncle, etc.
Et Darnand !
Et les autres...

Invité
Général de Division
Général de Division

Nombre de messages : 7344
Date d'inscription : 16/07/2006

Revenir en haut Aller en bas

Re: Un jour comme tous les autres..."

Message  Invité le Dim 13 Jan 2008, 12:24 pm

Tom Zanovich a écrit:tu a tout dit daniel
Merci, mais pas encore, j'ai toujours quelques bricoles a preciser dans ce domaine
beret

Invité
Général de Division
Général de Division

Nombre de messages : 7344
Date d'inscription : 16/07/2006

Revenir en haut Aller en bas

Re: Un jour comme tous les autres..."

Message  Narduccio le Dim 13 Jan 2008, 1:26 pm

Daniel Laurent a écrit:
lio a écrit:Non,c'est pire qu'ignioble,c'est inhumain!!!! enérvé
C'est nazi et notre dictionnaire est pauvre pour trouver les mots qu'il faut...

C'est pour cela aussi qu'il faut veiller au bon usage des mots. Quand on les utilise à tort et à travers, on les galvaude et ils perdent de leur force.Il ne faut pas appeler n'importe quel massacre un "génocide". Le génocide a une définition bien précise, il ne veut pas dire massacre de grande envergure comme certains tendent à le faire croire. Tu peux tuer UNE personne et réaliser un génocide, s'il s'agit de la dernière personne d'un groupe ethno-culturel et que tu la tue pour cette seule et unique raison. Tu peux tuer 100 millions de personne et ce ne sera pas un génocide, si tu choisi tes victimes au hasard ou pour des raisons qui n'ont rien a voir avec l'appartenance ethno-culturelle de cette personne.

Quand on traîte un homme politique de fasciste, de nazi (mais ça compte aussi pour les staliniens), à tort et à travers, on fait perdre au mot nazi de sa signification. Un nazi, ce n'est pas un homme politique démocrate, mais un peu démagogue qui veut que les immigrés soient boutés en dehors de notre pays (je ne vise pas un certain borgne qui lui est très proche ou a été très proches d'une certaine mouvance).

J'insiste : utilisez les bons mots, c'est important.

Narduccio
Général (Administrateur)
Général (Administrateur)

Nombre de messages : 4686
Age : 58
Localisation : Alsace
Date d'inscription : 05/10/2006

Revenir en haut Aller en bas

Re: Un jour comme tous les autres..."

Message  Invité le Dim 13 Jan 2008, 4:30 pm

Nardu a raison : il faut utiliser les mots justes.
Par exemple, faire la différence entre nazi et fasciste. (eh oui, il y a des différences)
Entre dictateur et homme politique démocratiquement élu (forcément démocrate ?).
Mais pour illustrer ce dernier propos, je vous rappelerai juste qu'Hitler a été démocratiquement élu, et qu'il ne s'est transformé en dictateur qu'APRES...
(psssst, Nardu, c'est ça que tu voulais dire ? clin doeil gri )

Et pour revenir à ce que disait Daniel et à la question (les, en fait) de Glider, il faut rappeler combien l'antisémitisme était présent dans toute l'Europe dans les années 20-30. C'était un mode de pensée "normale".
L'antisémitisme est profondément enraciné en Europe, et ce depuis le Moyen Age. Au fil des siècles, les Juifs ont été virés de pas mal de pays, on les a souvent utilisés comme boucs-émissaires des maux des sociétés d'alors. Hitler a "juste" remis la question sur le tapis une fois de plus et a attisé la rancoeur jusqu'à ce qu'elle devienne haine et dégoût.
C'est un procédé qui sert souvent, sur tous les continents et à toutes les époques, avec les minorités ethniques ou religieuses. Les Tziganes (ou Roms) en ont fait les frais et encore aujourd'hui, ils rencontrent d'énormes difficultés, provenant notamment du fait qu'ils font partie des derniers peuples nomades. (ce qui a l'air d'emm... certains, on se demande pourquoi). Hitler ne les a pas épargnés non plus.

Invité
Invité


Revenir en haut Aller en bas

Re: Un jour comme tous les autres..."

Message  glider82 le Dim 13 Jan 2008, 4:36 pm

A propos des tziganes, je pense qu'une mauvaise réputation les suit depuis longtemps. Style dans le journal il y'en a un qui a volé une voiture, tout de suite on va dire que les tziganes c'est des voleurs etc... Comme partout y'a des gens biens et moins biens. Et ensuite faut voir en France dans certaines villes comment ils son recus... On les mets la ou y'a de la place et si il faut c 'est a coté de la décharge... Faut pas s'étonner si y'en a qui s'énerve.
avatar
glider82
Général de Division
Général de Division

Nombre de messages : 1413
Age : 24
Localisation : Cholet (Maine et Loire)
Date d'inscription : 24/11/2007

http://airborne82.skyrock.com/

Revenir en haut Aller en bas

Re: Un jour comme tous les autres..."

Message  lio le Dim 13 Jan 2008, 6:04 pm

oui tout a fait d'accord,c'est une question de mentalité à mon avi. oui gri
avatar
lio
Général de Brigade
Général de Brigade

Nombre de messages : 724
Age : 24
Date d'inscription : 02/01/2008

Revenir en haut Aller en bas

Re: Un jour comme tous les autres..."

Message  Contenu sponsorisé


Contenu sponsorisé


Revenir en haut Aller en bas

Page 1 sur 2 1, 2  Suivant

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut

- Sujets similaires

 
Permission de ce forum:
Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum