Unité allemande : 21. Panzer-Division juin 1944

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas

Unité allemande : 21. Panzer-Division juin 1944

Message  Yeoman 35 le Mer 03 Juin 2009, 10:57 am

21. PANZER-DIVISION (Juin 1944)
Commandant : Generalleutnant Edgar Feuchtinger

- Panzer-Aufklärung-Abteilung 21

- Panzer-Regiment 22 (Oberst Hermann von Oppeln-Bronikowski)
- Abteilung I
- Abteilung II

- Panzer-Grenadier-Regiment 125 (Major Hans von Luck)
- Abteilung I
- Abteilung II

- Panzer-Grenadier-Regiment 192 (Oberstleutnant Rauch)
- Abteilung I
- Abteilung II

- Panzer-Artillerie-Regiment 155 (Oberst Hühne)
- Gruppe I
- Gruppe II
- Gruppe III

- Panzerjäger-Abteilung 200 (Major Becker)
- Panzer-Sturm-Artillerie-Abteilung 200
- Flak-Abteilung 305

- Panzer-Pionier-Bataillon 220 (Major Högl)
- Panzer-Nachrichten-Bataillon 200

Sources : Georges Bernage, De Mortain à Argentan, Heimdal
Yves Buffetaut, La Bataille de Caen, Militaria, Histoire et Collections
avatar
Yeoman 35
Membre d'honneur
Membre d'honneur

Nombre de messages : 1222
Age : 31
Localisation : Haute-Minglouffie
Date d'inscription : 09/03/2009

Revenir en haut Aller en bas

Re: Unité allemande : 21. Panzer-Division juin 1944

Message  Charlemagne le Ven 05 Juin 2009, 1:03 am

Le 22.Panzer-Regiment comprenait aussi la 315.(FKL)Panzer-Kompanie.

tu cites la " Panzer-Sturm-Artillerie-Abteilung 200", je pense que la dénomination est fausse et qu'il s'agit en fait du Sturmgeschütz-Abteilung.200. Cela peut sembler tatillon mais le terme que tu emploie désigne en fait une abteilung d'artillerie lourde blindé.
De plus je note une petite confusion:
Le Sturmgeschütz-Abteilung.200 est commandé par le celebre major Becker et non pas le Panzerjäger-Abteilung.200 qui lui est commandé par l'Oberstleutnant der Reserve Werner Freiherr von Lyncker (source Lexicon der Wehrmacht).

Voici une ébauche d'un texte que j'avais rédigé dans le temps sur la 21.Pz-D au mois de juin 1944:
"La division est recréée à Rennes le 15 juillet 1943. Le noyau de la division est formé par les vétérans/survivants de l'Afrique, toute unitée confondus mais ils ne représente que 700 hommes pour la plus par évacué en Europe avant la capitulation pour des raisons sanitaires. Les unités qui composent la nouvelle division proviennent en grande partie de la Schnelle-Brigade.931 et le nouveau commandant est le Generalmajor Edgar Feuchtinger qui dirigait le Panzer-Artillerie-Regiment.931. Pendant un an, la division est complétée, organisée et entrainée. A partir du 26 avril, la division quitte la région de Rennes pour le secteur de Caen et quatre jours plus tard, Rommel qui dirige le Heeres-Gruppe B donne ses ordres à la division: repousser le débarquement.

Malgrès l'importance capitale de la tache qui lui est confiée, la composition de la 21.Panzer-Division est trés loin des standards de l'époque. Ainsi, si le Panzer-Regiment comprend 85 Panzer IV ( dont 6 à canon de 7,5cm court), on n'y trouve aucun des 70 Panther réglementaire. Parcontre on y trouve 35 chars Somua S 35 complétement dépassés ainsi que 10 StuG III et des chars téléguidés (315.(FKL)Pz-Kp). L'artillerie est elle composé aussi bien de pièce allemande que de pièces russes ou yougoslaves. La 10.Kompanie du Pz-Artillerie-Rgt.155 est même composé de quatre "Orgues de Staline" sur chassis de semi-chenillé "Unic" français. L'artillerie automotrice est principalement composé de 36 obusiers de 10,5 cm monté sur des chassis Hotchkiss. Le Panzer-Jäger-Abteilung.200 ne dispose d'aucun chasseurs de chars automoteur comme cela devrais l'être, néanmoins il dispose de 24 PaK 43 de 8,8cm ce qui lui donne une grande puissance de feu mais une mobilitée limitée. Quand au Sturmgeschütz-Abteilung.200, il est composé de 30 PaK 40 sur chassis Hotchkiss, Lorraine ou Somua et de 20 obusiers de 10,5 cm sur chassis Hotchkiss ou Lorraine. Du côté des deux Panzer-Grenadier-Regiment, on retrouve des PaK 40 sur chassis de semi-chenillé Somua MCG S 307 ou des FlaK 38 sur semi-chenillé "Unic".
Comme on peut le voir, la division dispose d'un matériel trés hétéroclite et les engins bricolés par les ateliers du major Becker constituent une bonne partie des moyens anti-char, anti-aérien et de l'artillerie. Néanmoins, cette grande diversitée ne doit pas faire croire que la division dispose d'un armement médiocre. Certe les Panzer IV kurz et les Somua S 35 sont dépassés en 1944 mais la 21.Pz-D dispose de nombreuses pièces de 88 et de PaK 40 automoteur ce qui lui donne un fort potentiel anti-char.
avatar
Charlemagne
Police militaire (Modérateur)
Police militaire (Modérateur)

Nombre de messages : 4794
Age : 29
Localisation : Montpellier
Date d'inscription : 11/02/2006

Revenir en haut Aller en bas

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut

- Sujets similaires

 
Permission de ce forum:
Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum