Le Deal du moment : -47%
CONTINENTAL EDISON – Aspirateur balai et ...
Voir le deal
24.99 €

Sur la formation du SS

Page 1 sur 2 1, 2  Suivant

Aller en bas

Sur la formation du SS Empty Sur la formation du SS

Message  eddy marz le Mar 02 Mar 2010, 13:10

Bonjour à tous;

Quelques détails sur la formation et la mentalité SS...

À partir de 1933, Heinrich Himmler ralentit la cadence des engagements à la SS et, jusqu’en 1935, s’emploie à épurer l’organisation de « tout ce qui ne vaut rien ». Résultat, en l’espace de deux ans, 60.000 SS sont licenciés pour motifs divers : alcoolisme, homosexualité avérée, opportunisme manifeste, physique « inapproprié », ascendance aryenne « douteuse »… Le Reichsführer-SS en profite pour évincer aussi nombre de soudards et casseurs des premières heures du mouvement. Utiles au début comme force d’intimidation des adversaires du NSDAP, ils ne correspondent plus désormais à l’idée d’une troupe d’élite telle qu’Himmler se plaît à l’entretenir. Les chômeurs de longue durée sont écartés, eux aussi : « Nous n’avons que faire de ce genre de traînard ». Dès le 1er juin 1935, chaque officier SS à partir du grade de Sturmbannführer (commandant) est tenu de fournir la preuve formelle de son ascendance aryenne depuis 1750 (cette mesure ne sera étendue à l’ensemble de la troupe SS qu’un peu plus tard). C’est donc la ruée sur les registres d’églises et de mairies pour pouvoir présenter à Himmler un arbre généalogique 100% aryen…

Mais tout cela ne suffit pas. Dans l’esprit fertile du Reichsführer, il s’agit de créer une « mentalité », un esprit de corps, un code d’honneur ; bref, de transformer l’organisation SS en « Ordre SS ». Pour Himmler, le modèle est tout trouvé : c’est la Compagnie de Jésus. En effet, il trouve chez les Jésuites les principes nécessaires à la création de cette mentalité : culte de l’organisation, obéissance aveugle… Comme les Jésuites, le fidèle Heinrich caresse le rêve de créer un État SS en dehors du Reich, le Reichsland Burgund, possédant son propre gouvernement, sa propre armée, une administration autonome, et… une ambassade à Berlin. Cette idée fixe, mais passablement modifiée, verra un semblant de commencement en 1942, à l’occasion de la tentative d’implémentation du Generalplan Ost (voir : https://deuxiemeguerremondia.forumactif.com/crimes-de-guerre-et-contre-l-humanite-f18/generalplan-ost-aktion-reinhard-les-hommes-de-lombre-t9850.htm ).

Comme la Compagnie de Jésus, la SS bénéficie d’un statut spécial qui l’affranchie de toute juridiction. Comme elle, elle est protégée par des critères de recrutement spartiates, et sa cohésion interne repose sur le serment de fidélité. Ainsi que le souligne l’historien allemand Heinz Höhne, chez les Jésuites, la question s’est toujours posée de savoir si la contre-réforme devait s’accomplir par le glaive ou par la bonne parole ; de même, à la SS, on ne sait pas toujours si la destination de l’Ordre est d’être le levain spirituel du nazisme ou la police de la dictature. Quoi qu’il en soit, la structure interne de la SS est rigoureusement copiée sur l’ordre Jésuite : Un général à sa tête, non pas assisté d’un conseil ecclésiastique, mais démultiplié par un éventail de services spécialisés (État Major du RFSS, RSHA, SD, WVHA, RuSHA etc.) dirigés par les conseillers personnels d’Himmler.

Sur la formation du SS Ss_ham10
Des SS posent dans la gare de Hambourg (1934-35)

En 1937, le Reichsführer-SS déclare que « la menace de la masse » a pesé sur la SS, et que cette dernière « a reçu dans son sein une foule d’hommes dont les intentions n’étaient pas toujours pures, et qui étaient loin d’être des idéalistes ». Pour autant, ainsi que nous venons de le voir, qu’Himmler s’évertue à y remédier, cet obstacle à son concept idéalisé d’un « ordre de chevalerie national-socialiste » subsistera aussi longtemps qu’existera la SS.

Seuls les candidats appartenant aux groupes « pur nordique », « prépondérance nordique », et « où le mélange entre les caractéristiques nordiques et méridionales s’est effectué harmonieusement », peuvent espérer entrer à la SS. Mais il ne s’agit pas seulement de race… Il faut aussi que le candidat ait un physique équilibré. Himmler déclare : « Il faut que les proportions soient respectées, que la longueur des cuisses soit en rapport avec celle du tronc, ce qui est la condition d’une démarche agréable et efficace » ; car ce qui compte avant tout c’est que le SS « n’ait pas des allures de valet ». Et la sélection est rigoureuse ; sur 100 candidats, seuls 15% environ sont sélectionnés.

Avec Himmler, les degrés du « noviciat » des candidats SS suivent l’éphéméride nationale-socialiste : Le 30 janvier (prise du pouvoir), le Staffelbewerber (aspirant) est muni d’une carte SS provisoire puis, le 20 avril (anniversaire du Führer), il obtient la carte définitive, et prête serment à Adolf Hitler : « À toi, Adolf Hitler, Führer et Chancelier du Reich, je prête serment de fidélité et de courage. Je te jure, à toi et aux chefs par toi désignés, obéissance jusque dans la mort. Que Dieu me soit témoin ».

Cette liturgie est encore plus impressionnante chez la VT (Verfügungstruppe), la future Waffen-SS : Le 9 novembre, en présence du Führer, les candidats prêtent le « serment de minuit » à la lueur des flambeaux sur la Feldernhalle de Munich… Emil Helfferich (cité par Heinz Höhne), membre du NSDAP, se souvient avec émotion : « De beaux jeunes gens, pleins de sérieux, de dignité, sanglés dans leurs uniformes impeccables. Une élite vraiment. Les larmes vous montaient aux yeux quand ces milliers d’hommes prêtaient à la lumière des torches leur serment solennel. Une vraie prière ».

Sur la formation du SS Feldhe10
Le "Serment de Minuit"

Mais la période d’essai du candidat n’est pas achevée pour autant. Il lui faut encore passer le brevet sportif, et apprendre la litanie SS :

Q. : Pourquoi croyons-nous en l’Allemagne et au Führer ?

R. : Nous croyons en l’Allemagne parce que nous croyons en Dieu qui a créé l’Allemagne dans le monde et qui nous a envoyé le Führer pour la diriger.

Q. : Qui devons-nous servir en premier lieu ?

R. : Nous sommes au service de notre peuple et de notre Führer Adolf Hitler.

Q. : Pourquoi obéis-tu ?

R. : Par conviction parce que ma foi appartient à l’Allemagne, au Führer, au Parti, à la SS, et par loyalisme.

Une fois les épreuves sportives et idéologiques accomplies, le candidat doit suivre des stages à l’Arbeitsdienst (service du travail) et dans la Wehrmacht avant d’être définitivement admis à la SS. Il doit également jurer de respecter les directives d’Himmler en matière de mariage, c’est-à-dire les critères raciaux, et de ne convoler qu’avec la permission officielle du RuSHA ou, dans certains cas, d’Himmler lui-même. Lors de la création, en 1931, du RuSHA (Rasse und Siedlungshauptamt), le Bureau pour la Race et le Peuplement, Himmler et l’Obergruppenführer-SS Walther Darré, théoricien de l’idéologie du Sang et du Sol (Blut und Boden), avaient établi très clairement les principes de la sélection raciale. Par conséquent, et compte tenu que l’objectif n’est pas uniquement de former une garde d’élite, mais de créer une réserve génétique de sang Nordique pur pour régénérer la nation allemande dans son ensemble, il est naturel que l’épouse promise se soumette aux mêmes examens que les hommes. Elle doit, elle aussi, subir un examen médical afin de déterminer son origine aryenne sans l’ombre d’un doute et, une fois cette formalité accomplie, les deux tourtereaux doivent encore faire parvenir au RuSHA une photo d’eux-mêmes en maillot de bain pour juger de « l’harmonie du couple »…

Quelqu’un y trouve-t-il matière à ricaner ? Le Reichsführer a la réplique toute prête : Dans son « Décret des Fiançailles & Mariages » (31 décembre 1931), le 10e article proclame fièrement : « La SS est parfaitement consciente d’avoir fait un pas en avant extrêmement significatif. La dérision, le mépris, et l’incompréhension n’ont aucun effet sur nous ; le futur nous appartient ». Cette remarque illustre parfaitement le pouvoir déjà acquis par Himmler à cette époque, et son sentiment de « satisfaction de soi » en produisant une vision grandiose de sa propre importance, et de l’importance de sa tâche. Il n’a non plus aucune difficulté à la mettre en vigueur : Le Mythe Nordique, largement répandu dans la nation durant cette période, est particulièrement plus prononcé chez les individus tentés par un volontariat à la SS, et par conséquent, ceux qui peuvent prouver leur ascendance aryenne en sont naturellement très fiers. Ainsi, le « Décret Fiançailles & Mariages », au lieu d’être perçu comme une contrariété, contribue, au contraire, à flatter leur vision élitiste, et à codifier leur orgueil.

Sur la formation du SS Bundes10
Walther Darré

Ce leitmotiv de « l’Élite » – consciencieusement propagé par Himmler – fait fureur. Par ce biais, l’organisation bénéficie d’un mélange social sans précédent qui lui assure une entrée naturelle dans n’importe quel milieu ; le Reichsführer sait parfaitement s’y prendre pour présenter la SS au public sous son jour le plus attrayant. Les meurtres de la Nuit des Longs Couteaux et des contradicteurs « bourgeois » du Reich Millénaire tombent vite dans l’oubli extasié d’une population reconnaissante, exaspérée par les exactions barbares de la « racaille brune », et soulagée – même au prix du sacrifice de la justice – d’en être enfin débarrassé. Rien à voir avec la SS ! Les SS sont parfaitement conscients de cette admiration ; et tout est fait pour les conforter dans ce sens… L’impeccable uniforme noir, dessiné par le professeur Karl Diebitsch et manufacturé par Boss, la tête de mort en argent, les signes distinctifs d’appartenances, les grades s’affichant en nuances infinies ; tout est mis en œuvre pour flatter le sens du respect de la hiérarchie. Tenue exemplaire, allure pleine de dignité, conscience d’appartenir à une « aristocratie », à une confrérie de « frères nationaux-socialistes unis sous la coupe du sang pur »… L’expression, selon Himmler lui-même, d’une « obéissance et d’une discipline sans faille ». Tous tombent sous le charme. Qui sont-ils ? Au début, les anciens des Freikorps, bien sûr, mais aussi les intellectuels dont les hautes études ont été sabotées par la crise économique, puis s’inscrivent les petits-bourgeois, les membres du NSDAP… Quelques aristocrates aussi tentent l’aventure : le Grand Duc de Mecklenburg, le Prince Von Waldeck und Pyrmont, parmi d’autres… Au printemps 1933, le Prince de Hohenzollern-Ermden et le Comte Von der Schulenburg entrent à la SS, entraînant dans leur sillage toute la fine fleur de l’aristocratie prussienne. Impressionnée, la moyenne bourgeoisie se met alors à se prendre pour le patriciat, et suit le mouvement par vagues successives… Il s’agit maintenant de juristes, d’universitaires, d’individus déjà tous plus ou moins marqués par les mouvements de jeunesses allemands. La plupart de ces derniers arrivants seront, plus tard, dirigés sur le SD pour lui conférer sa touche technocratique. Quant aux « scientifiques », dont les motivations relèvent plutôt du carriérisme que du délire Teutonique, ils formeront l’état-major des industries SS.

Nombre d’ex-membres de la Reichswehr s’inscrivent à leur tour à la VT. Souvent des officiers de carrière monarchistes et conservateurs, ils ne partagent pas pour autant les « valeurs » SS. Militaristes convaincus, ce qui les intéresse avant tout est le caractère « expérimental » de cette troupe en passe de devenir la Waffen-SS. Restent les laissés pour compte, les jeunes paysans sans avenir. La SS leur offre la possibilité d’accéder à une carrière d’officier malgré un niveau d’instruction faible, voire élémentaire. Les « autres » formeront le gros des Totenkopfverbände, et seront chargés de la garde des camps de concentration.

Côté juridique, aucune juridiction extérieure à la SS n’a le pouvoir de juger un membre de l’Ordre. Un tribunal SS couvre l’ensemble de l’organisation : l’Allgemeine-SS, le SD, la VT, les Ordensburgen, les Junkerschulen ; tous échappent à la justice civile… ou à la justice tour court. Dans la période intermédiaire d’escalade des violences antisémites précédant l’institutionnalisation de la Solution Finale, le meurtre d’un Juif, pour quelque motif que ce soit, n’entraîne généralement pour l’assassin qu’une mise à pied symbolique d’un mois ou deux. Comme si ce n’était pas suffisant, un décret stipule que chaque membre de l’Ordre a, non seulement, le devoir, mais le droit de défendre lui-même son honneur et, qui plus est, par les armes s’il l’estime nécessaire – un vestige de l’épopée Teutonique idéalisée par Himmler. De même, il est de « bon ton » pour un SS de se donner lui-même la mort… Ces critères de valeurs, ces usages par lesquels on se différencie de la société des gens « normaux », sont pourvus de symboles mystérieux destinés, non seulement à sublimer le sens de la hiérarchie à l’intérieur de l’Ordre, mais également à susciter et exercer une fascination mêlée d’inquiétude à l’extérieur.

Sur la formation du SS Inspec10
Himmler lors d'une inspection, en 1934

Les SS possèdent deux signes distinctifs particuliers : la bague en argent à tête de mort (Totenkopfring), et la dague cérémoniale. La bague, « symbole de notre appartenance », est d’abord réservée aux combattants de la première heure, puis sera étendue à tous les officiers SS, passé 3 ans de service. La dague est simplement décernée au gré du bon vouloir d’Himmler, à partir du grade d’Untersturmführer ; les « éditions spéciales » (lame avec autographe, inscription, fourreaux à motifs etc.) sont, quant à elles, réservées aux « enfants chéris » du Reichsführer : les candidats ayant subi avec succès les épreuves finales des Junkerschulen, et certains Standartenführers, Obergruppenführers et Oberstgruppenführers. Le nouveau membre de l’Ordre fait désormais partie de cette secte étrange où les comportements féodaux vont de pair avec le fanatisme nazi, et où les mythes Germains accompagnent un sens affiné des affaires économico-politiques – le tout gouverné par la froide raison d’État.

Mais Himmler ne s’arrête pas là. Sa soif de romantisme néo-templier le conduit à poursuivre des recherches dans le but de créer un « centre de méditation » pour Obergruppenführers… Ses prospections le mènent en Westphalie, près de Paderborn, où il achète et restaure un château datant des Huns, mais transformé au XVIIe siècle par le chevalier pillard Wewel Von Büren : le Wewelsburg. Dans son esprit, la SS aura elle aussi, à l’instar des Chevaliers Teutonique, sa propre Marienburg ; un dada qui lui coûte la bagatelle de 13 millions de Reichsmark. Une table ronde où se réunissent les « preux », tapisseries anciennes, ferronnerie d’art, frises aryosophiques, bibliothèque de 12.000 volumes, festivités de moisson et de solstice à dates fixes pour la garnison comme pour les villageois de Paderborn…

Sur la formation du SS Wewels11
Bureau d'étude au Wewelsburg (noter la frise Aryosophique sur le mur)

Himmler donne libre cours à son imagination Arthurienne. Sous le grand hall, se trouve une crypte souterraine : la « Chambre des Morts » où, supposément, sont incinérées les dépouilles des « chevaliers » tombés. S’il est possible que, sous l’égide de Karl-Maria Weisthor (alias Wiligut), certains rituels « païens » y furent célébrés (peut-être inspirés des réunions du Germanenorden), ils restent parfaitement anecdotiques et sans suite. Aucun témoignage ne subsiste relatant de telles pratiques.

Sur la formation du SS Wewels10
L'Empire des Morts, dans les profondeurs du Wewelsburg

Certains auteurs à sensation (particulièrement dans les années 60-70) se complaisent à y voir les preuves du « Satanisme SS », ou de sombres cénacles mystiques au cours desquels des pactes furent scellés avec les « Maîtres de l’Univers », mais ce ne sont que les purs produits de leur imagination romantico-commerciale. Certes, Himmler tente de créer une mystique SS, distribue des chandeliers en argent lors des naissances, nomme Karl-Maria Weisthor responsable de l’élaboration d’un rituel SS… Mais même l’Ahnenerbe, la société SS de recherche en « Héritage Ancestral », considère Weisthor comme un dangereux fantaisiste (voir : https://deuxiemeguerremondia.forumactif.com/l-axe-f3/l-ahnenerbe-t5831.htm?highlight=ahnenerbe ) : bref, il n’en sort rien de concret. Mis à part quelques mariages païens consacrés à titre de propagande dans les années 1935-37, Himmler ne réussira jamais à remplacer le calendrier chrétien par un calendrier païen – les SS ne remplaceront jamais Noël par Julefest. Car la SS, contrairement à l’idée reçue, n’a pas d’idéologie propre, ni même de véritable fantaisie ; elle puise opportunément dans le courant idéologique nazi en général, et dans toutes les tendances correspondant à ses propres lubies (voir : https://deuxiemeguerremondia.forumactif.com/l-axe-f3/occultisme-nazi-racisme-legendes-modernes-1-t5790.htm?highlight=occultisme ). Le RuSHA se plaint d’ailleurs amèrement du manque total d’intérêt des Verfügungstruppe-SS autant que de l’Allgemeine-SS pour les questions d’idéologie et de mysticisme germain.

Sur la formation du SS Symbol10
"Initiation" aux symboles Germains... 1934-35

Ces tentatives néo-germaniques d’Himmler ont d’ailleurs un effet néfaste car ses prescriptions contre l’Église détournent beaucoup de recrues éventuelles ; une partie de la noblesse abandonne la SS pour rejoindre la Reichswehr. Selon l’Obergruppenführer-SS et juriste Werner Best, « ce qui est nécessaire, ce qui est éternel, c’est la lutte. Les buts de la lutte, eux, évoluent au gré des circonstances, au fil du temps. Peu importe donc le résultat, le succès ou l’échec. La morale ne se mesure pas en terme de fond, mais de forme. Elle ne répond pas à la question « pourquoi ? », mais à la question « Comment ? ». Bref, le Wewelsburg finira sa carrière sous l’égide du WVHA, plus comme lieu de « séminaire » pour les banquiers et industriels du Reich – le « Freundeskreis » du Reichsführer (car Himmler ne cherche pas que des recrues, mais aussi des fonds) – que comme « Vatican » SS.

Sur la formation du SS Fanfar10
Fanfare SS, en 1934... Des résonnances de l'Antiquité...

En 1937, Stephen Roberts, un universitaire Australien, écrit que parmi toutes les personnes qu’il avait rencontré, aucune n’était plus normale que Heinrich Himmler… « Le Reichsführer participe aux bivouacs SS, chante avec ses hommes, et s’y sent nettement plus à l’aise que lors de ses nombreuses représentations officielles ; il est d’une courtoisie exquise, et encore intéressé par les choses simples de la vie »… C’est certainement l’image qu’Himmler tente de donner de ses hommes et de lui-même ; sans doute y croit-il réellement et souhaites-t-il que ses troupes en fasse de même. Pourtant, dans la réalité, l’Ordre Noir est un immense organisme de corruption du haut de l’échelle jusqu’en bas, et les « chevaliers » aussi gourmands que qui que ce soit d’autre en matière d’ostentation, d’enrichissement personnel, et de statut. Les salaires sont plutôt modérés, et donc, pour s’assurer la loyauté des membres, sont améliorés par la prise en charge des « dépenses » grâce au compte spécial « S », alimenté par les donations du Freundeskreis, ainsi que par des avantages en nature : hôtels, spas, clubs exclusifs, hôpitaux, tailleurs etc. Ainsi, bien que faisant appel à son « idéalisme », Himmler s’assure également que la SS soit une élite de façon plus terre-à-terre… C'en est fait de Lancelot, de Perceval, du Graal, et des grands idéaux... La légende s'arrête là.

Plus tard, lorsqu’il sera question de meurtres, de massacres, et de la Solution Finale, les harangues d’Himmler destinées à remonter le moral de ses troupes auront pour effet de conforter ces hommes irrémédiablement compromis dans leur idéalisme perverti :

« Nous pouvons affirmer que nous avons accompli cette tâche par amour pour notre peuple. Et nous ne souffrons d’aucun dommage, ni dans notre moi-intérieur, ni dans nos âmes, ni dans nos caractères »…

Merci de votre attention
Eddy

Sources :

- Höhne, Heinz. L’Ordre Noir ; Histoire de la SS – Casterman, 1968

- Krausnick, Helmut & Broszat, Martin. Anatomy of the SS State – Granada Publishing Ltd, London, 1970

- Lewy, Günter. L’Église Catholique et l’Allemagne Nazie – Stock, 1964.

- Lumsden, Robin. The Black Corps – Ian Allan Publishing. Shepperton, 1992

- Mosse, George L. Nazi Culture ; Intellectual, Cultural and Social life in the Third Reich – W.H. Allen, London, 1966

- Padfield, Peter. Himmler ; Reichsführer SS – Papermac, 1995

- Prof. Goodrick-Clarke, Nicholas Occult roots of Nazism

- Prof. Hüser, Karl - Wewelsburg, 1935 bis 1945

- Imperial War Museum
- Suddeutscher Verlag
- Bundesarchiv


Dernière édition par eddy marz le Dim 04 Déc 2011, 18:27, édité 11 fois
eddy marz
eddy marz
Membre légendaire
Membre légendaire

Nombre de messages : 3953
Age : 64
Localisation : England/France/Italia
Date d'inscription : 24/03/2008

Revenir en haut Aller en bas

Sur la formation du SS Empty Re: Sur la formation du SS

Message  Psychopompos le Mar 02 Mar 2010, 14:28

Très intéressant et très instructif. beret
Psychopompos
Psychopompos
Membre d'honneur
Membre d'honneur

Nombre de messages : 1373
Age : 34
Localisation : En Asie
Date d'inscription : 28/04/2009

http://psychopompos.byethost6.com/drupal/index.php

Revenir en haut Aller en bas

Sur la formation du SS Empty Re: Sur la formation du SS

Message  Yeoman 35 le Mar 02 Mar 2010, 15:58

Bravo Eddy ! Très bon travail ! Félicitations Sur la formation du SS Beret
Yeoman 35
Yeoman 35
Membre d'honneur
Membre d'honneur

Nombre de messages : 1222
Age : 33
Localisation : Haute-Minglouffie
Date d'inscription : 09/03/2009

Revenir en haut Aller en bas

Sur la formation du SS Empty Re: Sur la formation du SS

Message  eddy marz le Mar 02 Mar 2010, 16:24

Thank you, gentlemen... clin doeil gri
eddy marz
eddy marz
Membre légendaire
Membre légendaire

Nombre de messages : 3953
Age : 64
Localisation : England/France/Italia
Date d'inscription : 24/03/2008

Revenir en haut Aller en bas

Sur la formation du SS Empty Re: Sur la formation du SS

Message  le ronin le Mar 02 Mar 2010, 23:58

Bonsoir Eddy, excellent comme d'habitude. pouce



Amicalement.



Le ronin.




.....Il n'y a pas de bonne et de mauvaise guerre, il n'y a que la guerre elle même.....




Semper fidelis.
le ronin
le ronin
Police militaire (Modérateur)
Police militaire (Modérateur)

Nombre de messages : 3489
Age : 67
Localisation : Dans l'Hérault, cong!
Date d'inscription : 25/06/2008

Revenir en haut Aller en bas

Sur la formation du SS Empty Re: Sur la formation du SS

Message  Kalendeer le Mer 03 Mar 2010, 12:05

Très bon, oui ^^

Y'avait un passage à ce sujet dans un livre que j'ai emprunté récemment à la biblio, dès que je remets la main dessus je vous transmets le contenu. Il y a beaucoup, beaucoup moins de choses que dans l'article d'Eddy, mais ce ne sont pas les même aspects de la formation qui étaient retenus.
Kalendeer
Kalendeer
Membre d'honneur
Membre d'honneur

Nombre de messages : 742
Age : 30
Localisation : Isère
Date d'inscription : 06/08/2008

http://adler.jdrforum.com/forum.htm

Revenir en haut Aller en bas

Sur la formation du SS Empty Re: Sur la formation du SS

Message  Phil642 le Mer 03 Mar 2010, 12:59

Once again!

Thank you old friend!

C'est agréable de lire un texte aussi court mais d'une densité d'informations intéressantes qui vont droit au but, sans fioritures.


Phil
Phil642
Phil642
Général (Administrateur)
Général (Administrateur)

Nombre de messages : 7791
Age : 54
Localisation : La vie est Belge
Date d'inscription : 09/05/2006

Revenir en haut Aller en bas

Sur la formation du SS Empty Re: Sur la formation du SS

Message  eddy marz le Mer 03 Mar 2010, 13:23

Kalendeer a écrit:mais ce ne sont pas les même aspects de la formation qui étaient retenus.

Salut Kal; Oh, il y a des tas d'autres choses; je n'ai fait que survoler... Si tu nous retrouvais ces autres aspects, nous pourrions les examiner et voir ce que nous avons comme doc pour les étayer.


Phil642 a écrit: Thank you old friend! C'est agréable de lire un texte aussi court mais d'une densité d'informations intéressantes qui vont droit au but, sans fioritures.

You're most welcome my friend clin doeil gri. C'est un sujet plutôt intéressant et certainement plus dense qu'on ne le pense... Englobant l'Histoire, la psychologie, le comportementalisme en situation de politique totalitaire - bref une étape de plus vers la compréhension.

Eddy
eddy marz
eddy marz
Membre légendaire
Membre légendaire

Nombre de messages : 3953
Age : 64
Localisation : England/France/Italia
Date d'inscription : 24/03/2008

Revenir en haut Aller en bas

Sur la formation du SS Empty Re: Sur la formation du SS

Message  panzerblitz le Mer 03 Mar 2010, 16:43

Excellent Eddy, génial à 100% !
panzerblitz
panzerblitz
Police militaire (Modérateur)
Police militaire (Modérateur)

Nombre de messages : 4073
Age : 31
Localisation : Russie - Alsace - Ile de France - Oise
Date d'inscription : 05/05/2008

Revenir en haut Aller en bas

Sur la formation du SS Empty Re: Sur la formation du SS

Message  cpl zatox le Mer 03 Mar 2010, 17:39

bravo pour l'article, celà m'a rafraichi la mémoire, mais je suis forcé d'admettre que je n'ai pas appris grand chose. Non pas que cet article soit pauvre , loin de là, il est même très instructif et riche de détails et surtout très facile à lire (et en français), contrairement à tous ces bouquins ou articles écrits par des grands historiens.

Cependant, j'ai retrouvé il y a quelques années un livre (Dossier Historama n°1 " Histoire du nazisme : Les SS")

Tout y est , de A à Z depuis la création jusqu'a la dispartion. Et en plus c'est plein de photos d'époque.

Malheureusement ce bouquin date de 1975 et je doute que vous puissiez le trouver facilement sauf peut etre chez des bouquinistes d'occasion ou sur internet.

Enfin bref, j'avais juste envie de vous balancer le titre et l'édition de ce livre tout aussi passionnant et facile à lire (je n'aime pas lire mais j'ai avalé les 230 pages de ce livre en à peine une semaine) que l'article d'eddy marz, mais plus complet et très imagé. le prix de ce livre à l'époque était de 5F Sur la formation du SS Etone_gr . Même avec l'inflation celà reste très peu cher pour un ouvrage de cette qualité.

En espérant que certains pourront se le procurer.

Amicalement Cpl Zatox


EDIT: trouvé ici http://cgi.ebay.fr/DOSSIER-HISTORAMA-N%B0-1-%22%22HISTOIRE-DU-NAZISME%2F-LES-SS%22%22_W0QQitemZ260552503061QQcmdZViewItemQQimsxZ20100214?IMSfp=TL100214128001r12815

c'est le premier lien sur Google mais apparement on trouve ce livre un peu partout sur le web Sur la formation du SS Aprouvan
cpl zatox
cpl zatox
Lieutenant
Lieutenant

Nombre de messages : 202
Age : 31
Localisation : Lille
Date d'inscription : 24/09/2008

http://pc-system.fr

Revenir en haut Aller en bas

Sur la formation du SS Empty Re: Sur la formation du SS

Message  eddy marz le Mer 03 Mar 2010, 19:19

cpl zatox a écrit:
Cependant, j'ai retrouvé il y a quelques années un livre (Dossier Historama n°1 " Histoire du nazisme : Les SS")

Tout y est , de A à Z depuis la création jusqu'a la dispartion. Et en plus c'est plein de photos d'époque.

Malheureusement ce bouquin date de 1975 et je doute que vous puissiez le trouver facilement sauf peut etre chez des bouquinistes d'occasion ou sur internet.

Salut cpl zatox;

Merci pour tes généreux commentaires. Je pense que le livre dont tu parles est une compilation de 2 volumes "hors série" (n°20: L'Ordre Noir, et n°21 : L'Enfer Organisé) publiés par Historia en 1971, contenant beaucoups de photos connues - mais souvent mal utilisées (elles ne montrent pas ce que les légendes attachées prétendent etc.) et une multitude d'articles rédigés un peu façon copié-collé en prenant des extraits choisis de plusieurs auteurs (Jean Mabire, Léon Poliakov, André Brissaud, Louis Saurel, et bien entendu Heinz Höhne dont je cite moi-même le livre). C'est une bonne vulgarisation mais souffrant encore de quelques exagérations dues au manque d'infos précises à l'époque, de sensationalisme - surtout concernant les aspects mystiques de la SS, et d'un petit parti pris nationaliste un peu puant concernant les Waffen-SS français... Bref, de bons volumes, mais dépassés depuis longtemps. Nombres de recherches et découvertes ont été réalisées depuis par des chercheurs Allemands, UK, US, Polonais, et notamment depuis la chute du bloc soviétique.

Mon article était bien entendu dédié à ceux qui ne connaissent pas les grandes lignes de cette histoire qui ne demande qu'à devenir plus touffue... J'attend d'ailleurs que Kalendeer nous ressorte ses notes (ça va, on est pas aux pièces, hein) pour engager la recherche plus loin...

Eddy

oui gri
eddy marz
eddy marz
Membre légendaire
Membre légendaire

Nombre de messages : 3953
Age : 64
Localisation : England/France/Italia
Date d'inscription : 24/03/2008

Revenir en haut Aller en bas

Sur la formation du SS Empty Re: Sur la formation du SS

Message  Kalendeer le Mer 03 Mar 2010, 19:32

Moui, il n'est pas très détaillé, en fait le livre parlait de la société allemande sous le troisième Reich. Il y avait un petit encart sur la SS traitant principalement de la formation au sens scolaire ainsi que de quelques aspects psychologiques. L'auteur relevait entre autre que l'idéologie SS en général induisait un doublement de personnalité chez ses membres à cause d'une idéologie de type "sans merci avec les autres, amicaux dans le cadre privé et avec les nôtres", que les méthodes de sélection tendaient à provoquer des sentiments d'échec personnel, voir de rebut pour ceux qui étaient "éjecté" vers les corps SS sans avoir réussi à passer par la formation supérieure...

Un aspect qui m'avait surpris était aussi que l'auteur affirmait qu'en fait, l'ascendance juive n'était pas si problématique et que même si contrairement à Göring ils ne criaient pas qu'ils décidaient qui était juif, les recruteurs passaient dessus s'ils jugeaient le profil suffisamment intéressant.

Je vous retranscrirai ça bien comme il faut quand j'aurai récupéré le livre, avec nom de l'auteur, date de parution et tout.
Kalendeer
Kalendeer
Membre d'honneur
Membre d'honneur

Nombre de messages : 742
Age : 30
Localisation : Isère
Date d'inscription : 06/08/2008

http://adler.jdrforum.com/forum.htm

Revenir en haut Aller en bas

Sur la formation du SS Empty Re: Sur la formation du SS

Message  Jules le Jeu 04 Mar 2010, 07:44

Bravo et merci, Eddy. On en apprend toujours plus.

Eddy Marz a écrit:Les SS possèdent deux signes distinctifs particuliers : la bague en argent à tête de mort (Totenkopfring), et la dague cérémoniale. La bague, « symbole de notre appartenance », est d’abord réservée aux combattants de la première heure, puis sera étendue à tous les officiers SS, passé 3 ans de service.

Je pensais que les Totenkopfring étaient uniquement réservés aux SS ayant fait acte de bravoure et non d'ancienneté. Apparemment ils étaient remis par Himmler lui-même. Par exemple, tous les SS ayant participé à la Nuit des Longs Couteaux en avait reçu un. Je dois faire erreur.
Jules
Jules
Général de Division
Général de Division

Nombre de messages : 2064
Age : 40
Localisation : ici
Date d'inscription : 04/01/2009

Revenir en haut Aller en bas

Sur la formation du SS Empty Re: Sur la formation du SS

Message  cpl zatox le Jeu 04 Mar 2010, 09:23

bonjour, oui il est clair que mon livre date un peu, et comme tu le dis, ce sont des articles collés les uns après les autres, sans grande transition, mais tout de même avec une suite logique. Ce qui rend l'histoire facile à lire et à comprendre.

===============================================

sinon, pour revenir sur les signes distinctifs des SS, avec la tete de mort (totenkopf)

- ok pour la bague (totenkopfring) même si je ne peux pas en dire plus à ce sujet concernant la signification.

- on retrouve souvent aussi une tête de mort sur la casquette des officiers ainsi que sur le coté droit de leur col de vareuse.
et l'inscription Totenkopf sur un brassard. Ici encore je ne connais pas la signification exacte.

photo:
Sur la formation du SS Totenkopf-tunic1

Mais j'ai lu , toujours dans le livre que je cite plus haut:

[...]En raison de l'extension de ses pouvoirs, la SS vit ses effectifs portés à 90.000 hommes. Ils furent partagés en "troupes disponibles" et en formations "tête de mort"[...]

[...]en 1936, la SS comptait 210.000 hommes. le dixième d'entre eux environ formait les compagnies "tête de mort" (totenkopf-standarten). Chaque standarte avait à peu près les effectifs d'un régiment, c'est à dire 3000 hommes. c'est à eux que l'on confia progressivement la direction des camps de concentration déja existants en Allemagne, et la création de nouveaux camps. Ils formèrent les troupes chargées d'exécuter les descisions de la police secrète d'Etat.[...]


Il n'est pas expliqué sur quels principes étaient sélectionnés les membres de la SS qui constituèrent les totenkopf-standarten .
d'ailleurs, y a t'il une différence entre totenkopf-standarten et totenkopf-verbände que tu cites dans ton article?

Encore une question, j'ai vu (sur ce forum il me semble), un membre qui possédait un casque allemand 1ère guerre (un modèle 16, je crois) sur lequel était peint une grosse tête de mort à la peinture blanche. Il voulait la repeindre car il pesait que celà avait été rajouté après guerre pour le fun par un fanatique.

Mais un autre membre apparement expert en matos allemand, lui a répondu qu'il détenit une véritable pièce de musée, car celà signifiait un refus face à la mort de la part du soldat.

Pensez vous que les totenkopf WW2 que les SS potaient sur leurs uniformes avaient la même signification, et par conséquent, que seuls les plus fanatiques d'entre eux composaient les totenkopf-standarten et pouvaient donc porter ces insignes?

merci pour vos réponses, Amicalement Cpl Zatox
cpl zatox
cpl zatox
Lieutenant
Lieutenant

Nombre de messages : 202
Age : 31
Localisation : Lille
Date d'inscription : 24/09/2008

http://pc-system.fr

Revenir en haut Aller en bas

Sur la formation du SS Empty Re: Sur la formation du SS

Message  eddy marz le Jeu 04 Mar 2010, 11:41

Salut Cpl zatox;

Le Totenkopf en argent posé sur la bande des casquettes (et sur certains revers de col) - un des signes les plus distinctifs de la SS (et objet de fascination chez certains) - a une longue histoire...

- C'est avant tout un choix dicté par un rapport émotionnel avec le passé glorieux, et plus particulièrement avec les unités d'élite de l'Allemagne Impériale. En 1740, une tête de mort en argent (sans machoire inférieure) décorait les attributs funéraires du roi de Prusse, Friedrich-Wilhelm I. En sa mémoire, les Leib-Husaren des Régiments 1 et 2, qui formaient les unités de garde personnelle d'élite du souverain défunt, l'adoptent. En 1809, le Totenkopf est adopté à son tour dans l'état de Brunswick par le Hussar Regiment n°17 et le 3e Bataillon d'Infanterie n°92.

- Pendant la WW1, le Totenkopf est choisi comme symbole de reconnaissance des formations d'élite, et particulièrement les troupes d'assaut, les équipes de lance-flammmes, et les tankistes.

- Après 1918, on le retrouve sur les casques et véhicules des Freikorps

Sur la formation du SS Freiko10
Casque modèle Autrichien utilisé par les Freikorps (1919-1920)

- À cause de son association avec les Freikorps, il est finalement adopté en 1923 par la Stosstrupp Adolf Hitler, comme symbole d'audace et de sacrifice de soi en temps de guerre, mais aussi d'aspiration au traditionnalisme anti bolchévique et anti libéral de l'immédiat après guerre (WW1).

- C'est finalement la SS qui le reprend, et qui charge la firme Deschler de Munich de refabriquer une nouvelle série (sans machoire inférieure).

Sur la formation du SS Prussi10
Totenkopf style Prussien, adopté par la Stosstrupp Adolf Hitler, et porté par la SS jusqu'en 1934.

C'est en 1934 qu'il atteint sa forme définitive et, désormais, mondialement connue...

Sur la formation du SS 193410

Concernant les Totenkopfverbände, voici un extrait de compte-rendu par C. Trang :

Au cours de l'été 1933, le SS-Hauptamt ordonne la création de troupes de choc armées qui sont baptisées "SS-Sonderkommandos". Ces unités sont constituées à Ellwangen, Reutlingen, Dresde, Munich, Hamburg et Arolsen. Leur personnel vient de l'Allegemeine-SS. Rapidement, elles prennent en charge la garde de certains camps de concentration. Jusqu'alors, la plupart des camps étaient gérés par la SA. En juin 1933, Theodor Eicke est nommé à la tête du camp de concentration de Dachau. Il organise aussitôt le premier régiment SS de gardiens de camp (Wachtruppe "Oberbayern" der Allegemeine-SS). Il se montre particulièrement efficace dans la tâche qui lui a été confiée, et, le 20 juin 1934, il est promu inspecteur des camps de concentration et des SS-Wachverbände (unité SS de surveillance). il transforme ces unités en les équipant et en les encadrant de façon rigoureuse. Au mois de mars 1935, les SS-Wachverbände suivantes ont été créées :

- SS-Wachtruppe "Oberbayern" (Dachau)
- SS-Wachtruppe "Ostfriesdland" (Esterwegen)
- SS-Wachtruppe "Elbe" (Lichtenburg)
- SS-Wachtruppe "Sachsen" (Sacsenburg)
- SS-Wachtruppe "Brandenburg" (Orianenburg et Columbia-Haus)
- SS-Wachtruppe "Hansa" (Hamburg - Fuhlsbüttel)

Le 26 mars 1936, ces formations deviennent les SS-Totenkopfverbände (unités SS à tête de mort). le 1er avril, elles sont détachées de l'Allegemeine-SS et réorganisées en cinq bataillons. Chacun a la responsabilité d'un camp de concentration :

- SS-Wachsturmbann I "Oberbayern" (Dachau)
- SS-Wachsturmbann II "Elbe" (Lichtenburg)
- SS-Wachsturmbann III "Sachsen" (Sachsenburg)
- SS-Wachsturmbann IV "Ostfriesdland" (Esterwegen)
- SS-Wachsturmbann IV "Brandenburg" (Orianenburg et Columbia-Haus)

Ces 5 bataillons regroupent environ 3.500 hommes. Le 1er juillet 1937, ils sont réorganisés en 3 régiments (Standarten) comprenant un total de 4.449 hommes :

- SS-Totenkopf-Standarte 1 "Oberbayern" (Dachau)
- SS-Totenkopf-Standarte 2 "Brandenburg" (Buchenwald)
- SS-Totenkopf-Standarte 3 "Thüringen" (Sachsenhausen)

Le 1er août, les 7 camps de concentration sont également réorganisés en 3 camps principaux. Un quatrième régiment est mis sur pied en Autriche après l'Anschluss :

- SS-Totenkopf-Standarte 4 "Ostmark", basé à Mauthausen

Le 1er avril 1938, les SS-TV sont ainsi structurées :

- Führungstab avec une Nachrichten-Staffel
- 4 SS-Totenkopf Standarten à trois Sturmbanne chacun. Chaque Sturmbann est formé par 3 Fusshunderschaften (centuries à pied) de 148 hommes chacune et par une MG-Hunderschaft à 150 hommes.
- une SS-Totenkopf-Sanitäts-Abteilung (bataillon sanitaire)
- une SS-Totenkopf-Sanitäts-Hunderschaft (compagnie sanitaire autonome)

En octobre 1938, un SS-Totenkopf-Sturmbann supplémentaire est levé à Berlin - Adlersdorf. En juillet 1939, il sera rebaptisé "SS-Heimwehr Danzig". Au mois de septembre de la même année, la SS-Haupt-Reitschule est transférée de l'Allegemeine-SS aux SS-TV. Celles-ci continuent à se développer avec la création d'un cinquième régiment, la SS-Totenkopf-Standarte 5 "Dietrich Eckhardt".

Avant 1938, servir dans les SS-TV ne dispense pas du service militaire. Les recrues sont acceptées si elles ont plus de seize ans et si elles s'engagent pour 4 ou 12 ans, et 25 ans pour les officiers. Assez paradoxalement, Theodor Eicke encourage ses hommes à faire leur service militaire dans la Wehrmacht car il craint de ne pas les voir revenir au cas ou ils le feraient dans la SS-Verfügungstruppe. Les SS-TV sont cependant des formations armées permanentes de la SS. Elles sont destinées à exécuter des missions spéciales de caractère policier. En temps de guerre, elles doivent être relevées de leur tâche de geôliers pour constituer une réserve des SS-Verfügungstruppe et être remplacée dans les camps de concentration par des membres de l'Allegemeine-SS âgés de plus de 45 ans et ayant reçu une instruction militaire. Le décret promulgué le 18 mai 1939 par Hitler entraîne Himmler a augmenter les effectifs des SS-TV, désormais fixés à 40 ou 50.000 hommes en cas de mobilisation, afin de leur permettre de remplir leur rôle de maintien de l'ordre à l'intérieur du pays en soutien de la police.

Voila...

Eddy
clin doeil gri
eddy marz
eddy marz
Membre légendaire
Membre légendaire

Nombre de messages : 3953
Age : 64
Localisation : England/France/Italia
Date d'inscription : 24/03/2008

Revenir en haut Aller en bas

Sur la formation du SS Empty Re: Sur la formation du SS

Message  LeSieur le Jeu 04 Mar 2010, 15:01

faut pas confondre les SS Totenkopfstandarten et la division Waffen-SS qui elle avait deux tête de mort sur leur col si je me trompe pas ... (eddy?)

livre a lire :

Waffen-SS par George H.Stein...
LeSieur
LeSieur
Général de Division
Général de Division

Nombre de messages : 2598
Age : 26
Localisation : Trois-Rivieres, Canada
Date d'inscription : 13/06/2007

Revenir en haut Aller en bas

Sur la formation du SS Empty Re: Sur la formation du SS

Message  eddy marz le Jeu 04 Mar 2010, 17:20

americanakiller a écrit:faut pas confondre les SS Totenkopfstandarten et la division Waffen-SS qui elle avait deux tête de mort sur leur col si je me trompe pas ... (eddy?)

livre a lire :

Waffen-SS par George H.Stein...

Exact, la Totenkopf Division de la Waffen-SS arbore 2 Totenkopf - un sur chaque revers du col...
eddy marz
eddy marz
Membre légendaire
Membre légendaire

Nombre de messages : 3953
Age : 64
Localisation : England/France/Italia
Date d'inscription : 24/03/2008

Revenir en haut Aller en bas

Sur la formation du SS Empty Re: Sur la formation du SS

Message  sukhoi le Jeu 04 Mar 2010, 17:54

Excusez moi si je déborde quelque peu de la discussion en cours, mais
je me souvient d'un film vu il y'a quelques années qui parle d'une
école spéciale destinée a former de futurs officiers SS: Napola. Savez vous si ce film donne une vision réaliste et pas trop déformées de ce genre d'école? Auquel cas je pense que cela pourrait fournir un complément a ce post.

En tout cas félicitations pour cet article eddy marz, très intéressant... comme d'habitude en fait!

sukhoi
Général de Brigade
Général de Brigade

Nombre de messages : 671
Age : 28
Localisation : Lyon
Date d'inscription : 18/08/2008

Revenir en haut Aller en bas

Sur la formation du SS Empty Re: Sur la formation du SS

Message  eddy marz le Jeu 04 Mar 2010, 19:29

sukhoi a écrit:Excusez moi si je déborde quelque peu de la discussion en cours, mais
je me souvient d'un film vu il y'a quelques années qui parle d'une
école spéciale destinée a former de futurs officiers SS: Napola. Savez vous si ce film donne une vision réaliste et pas trop déformées de ce genre d'école? Auquel cas je pense que cela pourrait fournir un complément a ce post.

En tout cas félicitations pour cet article eddy marz, très intéressant... comme d'habitude en fait!

Salut Sukhoi;

Je ne sais pas, je n'ai pas vu le film "Napola". À savoir tout de même que les NAPOLA, créées en 1934, et au nombre de 11 sur le territoire Allemand, ne "fournissaient" pas une formation idéologique et physique uniquement pour la SS, mais également pour la Wehrmacht, la Polizei, ainsi que d'autres organes militaires politisés. La mainmise SS sur ces centres ne se fera qu'un peu plus tard, aux environs de 1938, si mes souvenirs sont exacts...

Sur la formation du SS Highre10
Adolf Hitler visite une NAPOLA

Eddy
clin doeil gri
eddy marz
eddy marz
Membre légendaire
Membre légendaire

Nombre de messages : 3953
Age : 64
Localisation : England/France/Italia
Date d'inscription : 24/03/2008

Revenir en haut Aller en bas

Sur la formation du SS Empty Re: Sur la formation du SS

Message  Kalendeer le Jeu 04 Mar 2010, 19:52

En gros, Napola suit un jeune d'origine ouvrière repéré pour son talent pour la boxe. Arrivé sur place, il découvre une logique d'humiliation des plus faibles, que l'école ne fait évidemment aucune place à ceux qui pensent différement (qu'ils ne soient pas très chauds pour le nazisme ou pas très combatifs), que l'entraînement est très militaire (un des élèves est tué dans un exercice à la grenade) et, enfin qu'on hésite pas à utiliser les élèves pour aller massacrer des prisonniers de guerre russe dans les bras (qui sont tous très jeunes).

Le film se déroule vers 1943 je pense, le deuxième personnage principal devant être envoyé sur le front de l'Est après une dispute avec son père.
Kalendeer
Kalendeer
Membre d'honneur
Membre d'honneur

Nombre de messages : 742
Age : 30
Localisation : Isère
Date d'inscription : 06/08/2008

http://adler.jdrforum.com/forum.htm

Revenir en haut Aller en bas

Sur la formation du SS Empty Re: Sur la formation du SS

Message  eddy marz le Jeu 04 Mar 2010, 20:07

Kalendeer a écrit:En gros, Napola suit un jeune d'origine ouvrière repéré pour son talent pour la boxe. Arrivé sur place, il découvre une logique d'humiliation des plus faibles, que l'école ne fait évidemment aucune place à ceux qui pensent différement (qu'ils ne soient pas très chauds pour le nazisme ou pas très combatifs), que l'entraînement est très militaire (un des élèves est tué dans un exercice à la grenade) et, enfin qu'on hésite pas à utiliser les élèves pour aller massacrer des prisonniers de guerre russe dans les bras (qui sont tous très jeunes).

Le film se déroule vers 1943 je pense, le deuxième personnage principal devant être envoyé sur le front de l'Est après une dispute avec son père.

Merci Kal clin doeil gri. L'histoire des entrainements "à mort" avec des grenades est également attribuée à d'autres écoles: les Ordensburgen. Les historiens sont un peu divisés sur l'exactitude de ces histoires; mythes des années 60-70 ? Vérité ? Exagération?
eddy marz
eddy marz
Membre légendaire
Membre légendaire

Nombre de messages : 3953
Age : 64
Localisation : England/France/Italia
Date d'inscription : 24/03/2008

Revenir en haut Aller en bas

Sur la formation du SS Empty Re: Sur la formation du SS

Message  Kalendeer le Jeu 04 Mar 2010, 20:39

En fait ce n'était pas un entraînement à mort, les élèves recevaient une grenade et devaient la lancer chacun leur tour (mais loin, et ils étaient dans une espèce de tranchée). L'un des élèves a paniqué et laissé tomber sa grenade dans le trou, un de ses camarades s'est jeté dessus pour que la détonation n'atteigne que lui et BOUM, un élève réduit en morceaux. C'est très clairement accidentel dans le film.

Ce qui me gênait plus, ce sont les russes : ils sont équipés avec des tenus qui semblent être des tenues de camouflage d'hiver, ne sont pas armés et sont loin du front... qu'est-ce qu'ils feraient là si on ne les avait pas placés VOLONTAIREMENT dans cette forêt pour que les élèves les massacrent ? Et surtout, ce sont TOUS des adolescents, donc ce ne seraient même pas de prisonniers de guerre !
Kalendeer
Kalendeer
Membre d'honneur
Membre d'honneur

Nombre de messages : 742
Age : 30
Localisation : Isère
Date d'inscription : 06/08/2008

http://adler.jdrforum.com/forum.htm

Revenir en haut Aller en bas

Sur la formation du SS Empty Re: Sur la formation du SS

Message  eddy marz le Jeu 04 Mar 2010, 20:45

Kalendeer a écrit:Ce qui me gênait plus, ce sont les russes : ils sont équipés avec des tenus qui semblent être des tenues de camouflage d'hiver, ne sont pas armés et sont loin du front... qu'est-ce qu'ils feraient là si on ne les avait pas placés VOLONTAIREMENT dans cette forêt pour que les élèves les massacrent ? Et surtout, ce sont TOUS des adolescents, donc ce ne seraient même pas de prisonniers de guerre !

Si c'est le cas, j'aimerais bien savoir dans quelle doc (ou propa soviétique) le réalisateur a été cherher ça... Jamais entendu parler d'incidents de ce genre.

En fait ce n'était pas un entraînement à mort, les élèves recevaient une grenade et devaient la lancer chacun leur tour (mais loin, et ils étaient dans une espèce de tranchée). L'un des élèves a paniqué et laissé tomber sa grenade dans le trou, un de ses camarades s'est jeté dessus pour que la détonation n'atteigne que lui et BOUM, un élève réduit en morceaux. C'est très clairement accidentel dans le film.

Quand je disais "entraînement à mort", je parlais d'entraînements où, en cas de pépin, le candidat se laissait sauter plutôt que d'afficher sa peur - ce qui correspond un peu à ce que tu me racontes. Mais l'inspiration de cette anecdote reste tout de même sujette à caution.
eddy marz
eddy marz
Membre légendaire
Membre légendaire

Nombre de messages : 3953
Age : 64
Localisation : England/France/Italia
Date d'inscription : 24/03/2008

Revenir en haut Aller en bas

Sur la formation du SS Empty Re: Sur la formation du SS

Message  cpl zatox le Ven 05 Mar 2010, 14:16

Bonjour et merci à tous pour ces compléments d'infos très très complets Sur la formation du SS Pouce_mi
cpl zatox
cpl zatox
Lieutenant
Lieutenant

Nombre de messages : 202
Age : 31
Localisation : Lille
Date d'inscription : 24/09/2008

http://pc-system.fr

Revenir en haut Aller en bas

Sur la formation du SS Empty Re: Sur la formation du SS

Message  navigant le Ven 05 Mar 2010, 20:44

Bravo et merci eddy marz pour ces informations, au sujet des deux têtes de mort sur les cols de la division totenkopf de la waffen ss, il me semble que cette pratique a été limitée dans le temps, n'était pas officielle et surtout réservée au officiers.

navigant
Général de Brigade
Général de Brigade

Nombre de messages : 676
Date d'inscription : 17/12/2007

Revenir en haut Aller en bas

Sur la formation du SS Empty Re: Sur la formation du SS

Message  Contenu sponsorisé


Contenu sponsorisé


Revenir en haut Aller en bas

Page 1 sur 2 1, 2  Suivant

Revenir en haut


 
Permission de ce forum:
Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum