Forum Vert
Vous souhaitez réagir à ce message ? Créez un compte en quelques clics ou connectez-vous pour continuer.
-35%
Le deal à ne pas rater :
Pack LEGO Super Mario – La forteresse de la Plante Piranha
32.48 € 49.99 €
Voir le deal

Les opération secrète du S.D.

Aller en bas

Les opération secrète du S.D. Empty Les opération secrète du S.D.

Message  Gerarddu68 le Lun 30 Mar 2020, 15:36

Bonjour tout le monde.
Oui, j'ai bien remarqué que il y'a déjà quelques un qui ont écrit des sujets sur le Sicherheit Dienst de Heydrich. ou sur Heydrich lui même.
Mais ici ce sujet abordera uniquement les opérations secrète. Soit l'équivalence de L'abwehr.
Ont sais par exemple, que Heydrich avait envoyé des agents en 1936-1937 en Espagne chez franco, donc ici le S.D. souhaitait avoir ses propres renseignement. Et je suppose aussi que Hitler lui même, il se méfiait déjà de l'Abwehr et de Canaris. Et aussi les renseignement du S.D. avait aussi un tout autre contenu, tandis que l'Abwehr eux n'était pas aussi regardant sur la nature du renseignement politique, mais se basais plus sur les affaires militaires.

Alors qu'es ce que ce sujet vas nous apprendre?
Tout sauf d'aborder les affaires de déportation et ce des camps de concentration. Je vous l'avoue, moi les récits de torture et de barbarie, je ne suis pas un adepte, moi les récits d’espionnage et les champs de bataille sont ma limite à ne pas franchir, et ici je ne ferais aucun éloge au S.D. ni à leurs chef, mais plus justement pour ne que ses personnes tombe ne tombe pas dans l'oublie totale, parce que ont parle bien aussi aujourd'hui de l'histoire de Neron, Cesar et compagnie, donc ses noms là, ne doivent non plus passé à la trappe. 

Ainsi remontons à la source. Je vous donnerais à la fin le nom du livre, et de son auteur.
Les origines des SS sont indissociables de l'histoire de l'émergence du mouvement nazi au cours du printemps trépidant de la guerre de 1919, lorsque des détachements de volontaires (Freikorps)  et des parties de la Reichswehr  Ont réussi à expulser la direction des rouges de la Bavière.
L '«obstétricien» involontaire du national-socialisme était destiné à devenir l'historien munichois, le professeur Karl Alexander von Müller. Il a maintenu des contacts étroits avec un officier nationaliste qui s'était emparé de l'arène politique de Munich à l'époque. Lors de l'un des rassemblements de soldats, Müller a attiré l'attention sur un jeune orateur qui s'est distingué par son éloquence spectaculaire.
"J'ai vu", a déclaré plus tard Müller, "un visage pâle et mince, une frange qui ne tombait pas sur son front, une courte moustache recadrée. Cependant, ce qui m'a frappé, ce sont les yeux bleus anormalement grands, qui brillaient d'un fanatisme glacial. »
Muller se tourna vers l'ancien camarade de classe à côté de lui - le capitaine de l'état-major général Mayr.
- Savez-vous que parmi vos pupilles il y a un gars au talent naturel d'orateur?
Karl Mayr, le chef du département chargé de la propagande et travaillant avec la presse au siège de la IVe circonscription militaire, déployé en Bavière, a immédiatement compris qui était en cause.
- Voici le caporal Hitler du régiment "List" ... Hé Hitler, viens vite me voir!
Le caporal s'approcha docilement. Dans ses mouvements enchaînés et quelque peu maladroits, Mueller ressentit un mélange particulier de doute de soi et d'obstination.
Cette scène illustre clairement la dépendance du premier Adolf Hitler vis-à-vis des officiers de la Reichswehr bavaroise, le respect de la subordination, son sens caractéristique de la servilité envers ses aînés de rang militaire, dont le futur Fuhrer du "Grand Empire allemand" n'a pu se débarrasser pendant de nombreuses années.
Depuis juin 1919, le département Mayr, situé dans le siège du district du ministère bavarois de la Guerre sur la Schönfelderstrasse de Munich, a commencé à recruter des informateurs dans diverses unités militaires stationnées en Bavière. Les noms d'Adolf Hitler figuraient sur les listes d'agents. Partout où Mayr avait besoin de soutien sur le front idéologique, il envoyait là-bas un informateur à Hitler, prêt à livrer la «dernière» bataille «rhétorique». Au fil du temps, le caporal est devenu si indispensable que le capitaine en correspondance avec lui a changé le ton de son commandant en une forme plus polie, s'adressant à lui: "Cher M. Hitler!" Bientôt, l'Autrichien est devenu non seulement un visiteur fréquent de la Schönfelderstrasse, mais a également reçu le droit d'être appelé «l'officier politique» du capitaine Mayr. Lorsque le danger de révolte d'un soldat est apparu dans le camp de démobilisation de Lehfeld, il y a envoyé Hitler..........

Bien sûr ici le Freikorps était celui de Epp, Heydrich lui se trouvait dans le Freikorps Maercker.

Gerarddu68
Sergent
Sergent

Nombre de messages : 44
Age : 56
Localisation : Wesserling
Date d'inscription : 29/03/2020

Revenir en haut Aller en bas

Les opération secrète du S.D. Empty Re: Les opération secrète du S.D.

Message  Phil642 le Lun 30 Mar 2020, 22:19

Si vous avez des limites dans l'apprentissage de l'histoire, je ne peux que vous conseille la fiction pouce
Phil642
Phil642
Général (Administrateur)
Général (Administrateur)

Nombre de messages : 7793
Age : 54
Localisation : La vie est Belge
Date d'inscription : 09/05/2006

Revenir en haut Aller en bas

Les opération secrète du S.D. Empty Re: Les opération secrète du S.D.

Message  Gerarddu68 le Lun 30 Mar 2020, 23:41

Bonjours, le problème que moi j'ai, ce n'est pas réellement un problème, perso, j'aime bien classer les histoires dans un ordre chronologique, et ici entre Toukhachevsky, l'espagne et les autres, il faut que je fouine dans les différents livres, pour pouvoir continuer l'historique.
Parce que Alfred Naujocks et Hötll, pour eux apparemment ils sont entré à l'état major de Heydrich entre 1937-1938.
identiquement pour Schellenberg.
Et ici il manque les mains, qui ont exécuté les travaux des ordres de Heydrich entre 1932 et 1936.

Déjà, entre 1932 et 1934, Heydrich a du faire fasse à plusieurs accusations que son père, avait changer de nom, en raison de ses origines de descendance israélites (Suss ou Süss l'ancien nom). Et ou Heydrich avait même ordonné que ses origines dans les documents soit détruite.

Es ce vrai ou faux? Dans tout les cas beaucoup de sources l’énumère.

Et Heydrich a trois fois gagné les procès en justice.

Et là je vais une fois voir, la petite histoire, de 1922-1924, ou Heydrich était copain, avec le grand maître des espion Canaris. Et ou pour le moment, je lis, que Heydrich a appris beaucoup de l’espionnage par Canaris.
Encore une nouvelle fois, je posterait toutes mes sources à la fin.

Gerarddu68
Sergent
Sergent

Nombre de messages : 44
Age : 56
Localisation : Wesserling
Date d'inscription : 29/03/2020

Revenir en haut Aller en bas

Les opération secrète du S.D. Empty Re: Les opération secrète du S.D.

Message  Gerarddu68 le Mar 31 Mar 2020, 12:45

Donc voiçi la suite provenant de deux sources.

Vers 1922, alors qu'il était à Kiel, Canaris, qui avait alors le grade de Kapitän-Leutnant et avait un excellent bilan, a rencontré et s'est lié d'amitié avec un grand et jeune officier de la marine, modestement nommé Reinhard Heydrich. Le fait que les deux hommes, avec une différence d'âge considérable, soient devenus des proches compagnons, n'était pas inhabituel. Les deux étaient des solitaires et des étrangers et aimaient également la musique. Heydrich a souvent visité la maison Canaris et, tout en assistant à des soirées musicales, a joué du violon avec Erika, douée musicalement. Professionnellement, Canaris a enflammé le jeune Heydrich avec un amour des agents, des codes, de l'espionnage. De telles relations, étudiant et enseignant, ont continué tout le temps que Heydrich a servi dans la Marine. Lorsque Heydrich est entré dans la Gestapo, les relations se sont compliquées et ont encore changé lorsque l'ancien élève est monté en grade.Mais dans ces premières années, Canaris avait un étudiant et un ami qu'il consacrait à tous les secrets de l'espionnage. C'est Canaris qui a convaincu Heydrich de l'importance d'assurer une communication fiable, grâce à quoi ce dernier a suivi une formation d'officier dans ce domaine.
 
Rejoindre les SS
 
En avril 1931, Heydrich est renvoyé du service de la Marine. L'explication officielle était la suivante : une fille est tombée enceinte de lui et il a refusé de l'épouser. En juin, Heydrich a rejoint le NSDAP. Formé à la sagesse de l'espionnage par Canaris lui-même, Heydrich a reçu ses premières nominations dans les villes portuaires de Hambourg et de Brême, où il a surveillé les militants gauchistes. Il est très probable que le renvoi de Heydrich, le grand amiral Raeder, le commandant en chef de la marine, ait dissimulé le transfert du jeune officier aux SS sous le commandement de Himmler. Ce dernier avait déjà nommé en 1931 un novice à la tête du service de renseignement SS. Les deux conspirateurs de la marine, Canaris et Raeder, espéraient sans doute que Heydrich deviendrait leur «taupe» dans les SS si les nazis arrivaient au pouvoir. Ils s'attendaient à le contrôler et à le manipuler de la même manière comment les industriels et les conservateurs espéraient contrôler Hitler. Hitler est devenu le maître de l'Allemagne et Heydrich le maître des SS, SD et l'un des pires ennemis de Canaris.
 et la deux
 
Le 6 juin 1932, un événement s'est produit qui a littéralement remué la règle du NSDAP à Munich.
 Dans une lettre adressée au Reichsleiter sur des questions d'organisation à Gregor Strasser, le Gauleiter de la province de Halle-Merseburg Rudolf Jordan a dit des choses étonnantes: un agent de la communauté juive mondiale a pénétré le cercle intérieur d'Adolf Hitler!

«Comme j’ai réussi à le découvrir», a écrit Jordan, «un certain Reinhard Heydrich siège au conseil du parti, dont le père, Bruno Heydrich, vit à Halle. Il y a tout lieu de croire que cette personne est juive ... Il serait souhaitable de confier à l'administration des cadres du parti une enquête sur ce fait. »
Gauleiter a joint une copie d'un article de l'Encyclopédie musicale de Hugo Riemann, dans lequel les principaux Parteigenossen de Munich ont pu lire ce qui suit:
"HEYDRICH, Bruno (vrai nom - Suess), genre. 23 février 1865 dans la ville de Loiben (Saxe) ... "
Strasser a ordonné que le dossier personnel du suspect lui soit remis, d'où il a découvert que le SS Sturmbanführer Reinhard Heydrich travaillait effectivement dans la direction SS depuis le 1er octobre 1931 et dirigeait une petite organisation plutôt mystérieuse appelée «SS Reichsführer Sicherheit Dienst».
La question se pose: Heinrich Himmler peut-il confier la sécurité du parti sur les questions ardentes antisémites aux mains d'un juif?!
Strasser a appelé le service de la généalogie la plus autorisée du parti, le Dr Achim Gercke, et lui a ordonné de reprendre le pedigree du suspect. Il a fallu deux semaines pour une enquête approfondie, sur la base de laquelle, le 22 juin 1932, une "conclusion sur l'origine raciale du lieutenant à la retraite Reinhard Heydrich" est apparue. Il a déclaré sans équivoque :
«Il ressort des extraits ci-joints que le lieutenant ... Heydrich est allemand de naissance. Aucune impureté de sang coloré ou juif n'a été trouvée ... Toutes les données obtenues sont documentées, leur authenticité est vérifiée. »
Selon les recherches de Gercke, la rumeur sur les racines juives de Heydrich était liée au fait que sa grand-mère, Ernestine Wilhelmina Heydrich, née Lindner, était mariée à l'assistant mécanicien Gustav Robert Süss dans son deuxième mariage et appelait souvent ses nombreux enfants de son premier mariage avec Bruno Heydrich lui-même - Suess-Heydrich. Il convient également de noter que l'assistant serrurier Suess n'était pas une personne d'origine juive. "
Gercke a en outre rapporté : «Le deuxième mariage de la mère de Heydrich a conduit à la déclaration erronée publiée dans l’Encyclopédie musicale de Riemann en 1916:« HEYDRICH (vrai nom - Süss) ». Dans les éditions ultérieures de l'encyclopédie, cet addendum a été omis à la demande de la famille Heydrich.
La généalogie a considéré que cela pourrait être la fin de l'affaire Heydrich. En réalité, l'histoire de l'origine du chef du diabète vient de commencer. Plus Reinhard a gravi les marches raides de la hiérarchie nationale-socialiste, se transformant, comme l'écrivait le Suisse Burkhart, en «jeune dieu sinistre de la mort du Troisième Reich», plus la rumeur a grandi : «Le SS n°2 est juif».
Après la chute du régime hitlérien, les contemporains et les historiens ont continué, non sans jubilation, à savourer l'énigme généalogique du chef du SD, et tout le monde a essayé de compléter la version de l'origine non aryenne de Heydrich avec de nouveaux détails.
Ainsi, l'ancien chef adjoint du groupe dans le département des renseignements étrangers du SS Obersturmbannführer Wilhelm Höttl a déclaré qu'au milieu des années 30, Heydrich aurait poursuivi trois fois et remporté trois procès contre des personnes qui l'appelaient ouvertement un non-aryen. "De plus," se souvient Höttl, "Heydrich aurait ordonné de détruire non seulement tous les documents relatifs à son origine, mais aussi la pierre tombale sur la tombe de sa grand-mère juive Sarah Heydrich dans le cimetière de Leipzig."
L'ancien médecin personnel de Himmler, le Dr Felix Kersten (*), a écrit que peu de temps après la prise du pouvoir, Hitler, ayant appris la vérité sur l'origine de Heydrich, semblait se prononcer en sa faveur.
À son tour, l'ancien SS Obergruppenführer Wilhelm Stuckart a indiqué qu'il avait entendu le directeur ministériel de Goering que Heydrich "était considéré comme juif ou juif partiel".

(*) Alors Kersten, ce que lui il a écrit, moi je me méfie comme de la peste.
Parce-que Kersten était uniquement le masseur de Himmler, et Himmler ne se serait jamais confié à son masseur sur le sujet des affaires délicates.

Gerarddu68
Sergent
Sergent

Nombre de messages : 44
Age : 56
Localisation : Wesserling
Date d'inscription : 29/03/2020

Revenir en haut Aller en bas

Les opération secrète du S.D. Empty Re: Les opération secrète du S.D.

Message  Gerarddu68 le Mar 31 Mar 2020, 20:20

3ème Sources:
Heinrich Himmler est l'un des principaux criminels de guerre. Depuis 1925 -il est membre du parti ouvrier socialiste allemand du NSDAP.
Des janvier 1929 - il est nommé Reichsfuhrer des SS, en 1931, il organise le service Sicherheit Dienst des SS Reichsführer le SD. Himmler était l'un des initiateurs de la création de camps de concentration, la terreur de masse contre les opposants nazis. En 1934, il dirigeait la direction opérationnelle de la Gestapo en Prusse et, depuis 1936, il était devenu le chef de la police secrète allemande. (Geheime Staatspolizei), le système des corps de détective politique et de contre-espionnage de l'Allemagne nazie, avec la police criminelle, qui a formé la "police de sécurité" - 3 DPS. SiPo)
Hitler a activement participé à la préparation et au déclenchement de la Seconde Guerre mondiale, une attaque contre l'URSS. Élaboration et mise en œuvre d'une politique de destruction forcée des peuples slaves et autres peuples d'Europe centrale, orientale et du sud-est, vol de la population des territoires occupés vers l'Allemagne……………………
Pendant un certain temps, pour la sécurité entourant Hitler, Hitler a attribué à Himmler la nomination de SS Reichsfuhrer en janvier 1929, d'une importance particulière. À leurs yeux, il ne s'agissait que du poste de chef de la garde personnelle du Führer - une position responsable et honorable, mais cela n'avait rien à voir avec la grande politique.
La première année, Himmler avait sous ses ordres la force des SS à mille personnes mais il n'allait pas s'arrêter là. Officiellement, il avait le droit de n'avoir dans les rangs des groupes de sécurité que 10% du nombre, tandis que le SA, qui était alors à 60 000. Hitler a soutenu le Reichsfuhrer en tout et en 1930, en fait, a accordé aux SS l'indépendance complète. À la fin de cette année, l'effectif des SS avait triplé et aucun des chefs des SA n'avait désormais le droit de donner des ordres aux unités de garde du Führer.
En décembre 1931, il y avait déjà près de 15 000 combattants dans les rangs des SS, en juin 1932 - déjà 30 000!
Rejoindre les SS n'a pas été facile. La procédure s'est étendue dans le temps et à chaque étape, le candidat a été soumis à une étude et à une vérification minutieuses.
Des jeunes qui répondaient à des normes physiques élevées,  et qui non jamais été condamnés, qui n'avaient pas de mauvaises habitudes, étaient inconditionnellement fidèles au Führer Adolf Hitler et respectaient des normes strictes de pureté raciale qui ont été demandé pour être admis chez les SS. Un candidat souhaitant entrer chez les SS devait documenter la clarté de son sang aryen jusqu'en 1800, en postulant pour un grade d'officier - jusqu'en 1750. Les mêmes exigences élevées ont été imposées aux épouses des SS. À l'âge de 25 à 30 ans, l'homme SS a dû fonder une famille. (Donc, la vie de célibataire serein de la série tv russe  "standartführer Stirlitz" était impensable depuis le début. Il devrait au moins devenir veuf ...)
Le moment est venu où Hitler l'a jugé nécessaire, ou plutôt a décidé qu'il était temps de créer ses propres renseignements et contre-espionnages du parti. Pour un parti parlementaire légal, la décision est sans précédent. Et le Reichsführer des SS a été chargé de le former sur la base et dans le cadre des SS. Et Himmler, en un temps étonnamment court, a créé ses propres services de renseignement politique et de police, et en ce qui concerne la collecte d'informations est beaucoup plus efficace que les petits services de police politique existant dans la police criminelle de l'État.
Si Hitler a chargé Himmler de résoudre ce problème, alors le Reichsführer s'est également trouvé, comme il s'est avéré, la personne la plus appropriée pour sa mise en œuvre pratique.
Son nom était Reinhard Tristan Eugen Heydrich. Reinhard Heydrich est né en 1904 dans la ville de Halle dans la famille du compositeur et directeur du conservatoire local. Toute la famille était musicale et Reinhardt jouait parfaitement du violon depuis son enfance. (D'où son deuxième surnom dans la SS - «Violoniste».) Les experts lui ont prédit un brillant avenir dans ce domaine ...

Ainsi je commence à comprendre, que en 1931-1932, le rôle de Heydrich et de son SD, était uniquement la sécurité de Himmler et de Hitler. Ou son service, ont mis de côté tout les opposants à la politique de Hitler.
Et uniquement après en 1933, lorsque Hitler as été élu, ainsi à partir de cette période, commença les actions d'éliminations de toutes les personnes qui était contre Hitler.
Et c'est bien dans ce domaine, que le SD, avait commencer à récolter des informations.

Gerarddu68
Sergent
Sergent

Nombre de messages : 44
Age : 56
Localisation : Wesserling
Date d'inscription : 29/03/2020

Revenir en haut Aller en bas

Les opération secrète du S.D. Empty Re: Les opération secrète du S.D.

Message  Gerarddu68 le Mer 01 Avr 2020, 21:44

une autre source:
À l'été 1931, Himmler prit une autre décision qui devait être des conséquences de grande envergure; il a décidé de mettre en place un service de renseignement séparée des SS. La personne qu'il a choisie pour cette tâche était Reinhard Heydrich. Heydrich avait été renvoyé de la Marine en avril 1931 après avoir rompu un engagement et a été reconnu coupable de conduite déshonorante par une cour d'honneur navale.Il avait fait la connaissance de Himmler par le biais du SS Gruppenführer Friedrich Karl Freiherr von Eberstein. Après avoir rejoint les SS de Hambourg en juillet 1931, il fut reçu par le Reichsführer des SS,
Himmler était impressionné par l’ancien poste que Heydrich avait exercé en tant que «Nachrichtenoffizier» («Responsable de l'information» - ne réalisant pas à l'époque que Heydrich avait été un officier des signaux, pas un officier du renseignement). Le 1er août 1931, Heydrich a commencé son service à la tête du nouveau «service Ic» (Service de renseignement d'une armée), en tant qu’agence, en utilisant le jargon militaire,
a été appelé.

Dans un ordre secret de septembre 1931, Himmler a défini la structure d'un
réseau de renseignement qui devait atteindre le niveau Standarte. Cependant pour le début, Heydrich était le seul membre de l'organisation. Mais la donne changea après l'exclusion des SA des SS en avril 1932, lorsque le service de renseignement a été provisoirement camouflé sous le nom de service d'information de la presse. Au cours des mois suivants, Heydrich a réussi non seulement à établir un QG mais aussi à recruter des collaborateur dans tout le
Reich, qui lui on fait part de ses observations indépendamment des rapport de la Standarte. Le 19 juillet 1932 - l'exclusion a été levée envers les SA, en juin - Himmler avait nommé Heydrich chef du Service de sécurité du Parti (SD) et dix petit jours plus tard, il est promu au rang de Standartenführer.............

Le fait qu'en juin 1933 le chef des SA, Röhm, fut nommé commissaire de la police auxiliaire en Prusse, tandis que Himmler fut nommé commissaire de la police politique auxiliaire, était une autre indication de la façon dont les choses se passaient. En fait, Diels a alors informé Daluege qu'à l'avenir seuls les candidats à la Gestapo qui étaient membres des SS seraient acceptés, annulant ainsi les dispositions formelles pour les nominations à la Gestapo. Göring a donné son approbation rétrospective à ce sujet. En outre, en tant que commandant de la police auxiliaire attachée à la Gestapo, Himmler avait son propre officier de liaison à la Gestapa sous la forme de l'Untersturmführer Walter Sohst, et lui et Heydrich ont pu établir un certain nombre d'autres contacts au siège de la Gestapo.
Le 2 août 1933, au lendemain de l'annonce par Hitler de la fin de la «révolution nationale-socialiste», Göring dissout la police auxiliaire et, le 1er octobre, Diels organise les auxiliaires SS qui ont été renvoyés dans un commando SS Gestapo sous le SS-Brigadeführer Max Henze. Le commando a pris le contrôle de la célèbre prison informelle de Columbia House et y a établi sa base, physiquement séparé du siège de la Gestapo au palais du Prince Albrecht.
………
En revanche, il est vite devenu clair que les activités du SD à Berlin n'étaient pas particulièrement utiles. Bien que Heydrich ait déplacé le QG du SD de Munich à Berlin après la prise de pouvoir nazie, dans la pratique, ses nouvelles tâches en Bavière l'empêchaient de fonctionner efficacement.
De plus, le service de renseignement du parti, qui à ce stade peut avoir une trentaine à quarante membres dans l’ensemble du Reich, en est encore à ses balbutiements. Surtout, cependant, au cours de l'été 1933, le SD est entré dans une grave crise parce que, à la suite de ses différends avec la direction du parti à Hambourg et à Brunswick mentionnés ci-dessus, il a été accusé par des personnalités de premier plan de s'ingérer dans les affaires internes du parti. En réponse, au cours de cet même été, Heydrich a ramené le QG du SD à Munich et l'a réorganisé. Himmler a maintenant renforcé la position de Heydrich en le promouvant en juillet auprès du chef de cabinet du SD pour diriger le service. Il lui a également apporté son soutien en négociant à l’automne un accord avec Rudolf Hess en vertu duquel le SD n’interviendrait à l’avenir dans les affaires internes du parti qu'avec la permission de ce dernier. En retour, Hess a publié une instruction du parti le 13 novembre qui annonçait qu'Hitler avait expressément ordonné que le SD continue de fonctionner, réfutant ainsi les rumeurs contraires.
Quatre jours plus tôt, le 9 novembre 1933, Himmler avait élevé le SD au rang de bureau (Amt) au sein des SS et promu Heydrich au rang de Brigadeführer. Enfin, Heydrich restructura le SD en créant trois départements opérationnels - Les affaires intérieurs, les affaires étrangère et le service des Francs-maçons - qui, au début de 1934, étaient représentés dans les sept Oberabschnitte régionaux. Le 9 juin 1934, Hess, en sa qualité d’adjoint du Führer pour les affaires du parti, a annoncé qu’à l’avenir le SD devait être le service de renseignement officiel du NSDAP.

Donc la ont le remarque bien, en apercevant la structure du SD.
Et qui au tout début, Heydrich était l'unique personne, à travailler dans le service.
Et même à la suite, ou uniquement 30-40 membres dans tout le reich, ici Heydrich, a du surement faire appel dans sa mémoire, (si c'est la vérité), de ses rencontres dix ans plutôt avec Canaris. Et ou il as doucement créer son propre réseau.

Mais ici je pense que c'est la vérité, en raison, que comme c'était énumérer, que Himmler avait fait l'erreur de penser qu'il a appartenu au service de renseignement. En ne détenant aucune notion de renseignement, Heydrich, n'aurais jamais pu développé un réseau, Bien sûr, Tout le monde connait "l'affaire Pujol Garcia" mais lui-même il as juste créer des personnage espion fictif, tandis que Heydrich, lui il as créer un service, avec du réel.

Gerarddu68
Sergent
Sergent

Nombre de messages : 44
Age : 56
Localisation : Wesserling
Date d'inscription : 29/03/2020

Revenir en haut Aller en bas

Les opération secrète du S.D. Empty Re: Les opération secrète du S.D.

Message  Gerarddu68 le Jeu 02 Avr 2020, 08:31

Parallèlement au développement et au renforcement de la SS dans son ensemble, Heydrich a créé un réseau d'informateurs dans tous les secteurs de la société allemande et aussi - il regardait loin - et à l'étranger. Tout d'abord, il a recruté certains agents parmi les Allemands de souche qui gardaient le contact avec le Vaterland, ainsi que les personnes d'origine non allemande mais partageant l'idéologie nazie. On en trouva même parmi l'aristocratie britannique et chez les musulmans arabes.
Ainsi, dans les entrailles du NSDAP, en 1933-1934, le noyau d'un véritable service de renseignement s'est formé, qui deviendra très vite l'un des plus efficaces et des plus cruels du monde.
Après 1933, le NSDAP était le seul parti au pouvoir au monde qui, en présence des services spéciaux de l'État (police politique et criminelle, contre-espionnage militaire - abwehr) avait son propre service spécial, servant par l'intermédiaire du Reichsfuhrer SS personnellement Adolf Hitler, qui est également le chancelier du Reich, c'est-à-dire le chef du gouvernement, et le Fuhrer du parti.
Cependant, étant un puissant service de renseignement extérieur et intérieur, il est toujours resté un organe purement du parti, formellement dépourvu de toute autorité, par exemple, il ne pouvait pas effectuer des perquisitions, des détentions, des arrestations, donner des ordres de détention préventive dans un camp de concentration, etc.
Certes, le SD n'était pas particulièrement nécessaire. Le fait est que les chefs des deux forces de police de l'État avec une telle autorité - le chef de la Gestapo Heinrich Muller et le chef de la police criminelle (KriPo) Arthur Nebe - étaient eux-mêmes des officiers de haut rang du SD au rang de gruppenfuhrer. De plus, plus tard, ils ont directement commencé à faire des rapports à Himmler lorsque il est devenu le chef de toute la police allemande, et ... à Heydrich, quand lui, en plus du SD, a également dirigé la police d'État (SiPo), qui comprenait la Gestapo et la KriPo.
Heydrich était bien conscient qu'il serait assez difficile de trouver des personnes aptes à un bon travail professionnel parmi les hommes SS ordinaires. Et il a tourné ses yeux vers les endroits où les locuteurs nazis à haute voix regardaient rarement : vers les universités, les centres et les sociétés scientifiques, vers les cercles de l'élite juridique, créative et technique.
Leurs représentants les plus éminents étaient Walter Schellenberg et Otto Olendorf, qui ont fait une carrière sérieuse, et Adolf Eichmann, officiers de rang intermédiaire.
Le 10 avril 1934, Himmler est nommé «inspecteur de la Police secrète de l'état en Prusse ». L’intention était que Heydrich, agissant en tant que son adjoint, devrait prendre la tête du bureau de la police politique secrète (Gestapa), tandis que Göring restait officiellement le chef de la Police Secrète de l'état (Gestapo).
Donc ici pour les personnes, qui pensait que j'avais fait une erreur Avec Gestapa et Gestapo.
Ici c'est bien défini, La Gestapa était la police Secrète politique, et la Gestapo la police secrète.

Début 1934, les opposants au Parti le SA, La Gestapa et la Reichswehr - commencent à se mobiliser. Rudolf Diels, le chef de la Gestapa prussienne, a affirmé dans ses mémoires avoir été chargé par Hitler de collecter du matériel contre les SA. Début février, les dirigeants de la Reichswehr ont donné des instructions identiques à leurs subordonnés.
Après que Himmler et Heydrich eurent pris le contrôle de la Gestapa en avril, la recherche de matériel compromettant s'est manifestement intensifiée. La Reichswehr a également commencé une campagne de propagande en avril au cours de laquelle l'armée a été proclamée comme l'unique ayant droit de porter des armes dans le pays, un affront évident à ceux du SA.
En mai, les agences militaires ont de nouveau été invitées à effectuer une nouvelle séparation du SA de l'accord conclu en février. Le même mois, la Gestapo et le Département du renseignement du ministère de la Guerre ont entamé une marche de plus, en échangeant des informations sur le SA. Werner Best, qui avait été nommé à la tête de l'organisation du SD en mars, s'est également concentré sur l'obtention d'informations sur le SA, en plus de sa tâche de réorganisation et de la construction de l'état major du SD, qui à l'époque était encore basé à Munich. Dans le même temps, Röhm, qui n’était pas inconscient de ces activités, a donné des instructions pour collecter des informations concernant les «activités hostiles aux SA».
......
Ainsi, fin juin 1934, le piège se refermait sur la direction du SA. Des préparatifs pratiques pour son élimination avaient déjà été faits au début du mois. Theodor Eicke, le commandant de Dachau, avait effectué un déploiement d'entraînement des troupes SS dans la région de Munich. Fin juin, les commandants SS et SD de l'Oberabschnitt se sont réunis dans la capitale bavaroise, où Himmler et Heydrich les ont informés qu'une révolte des SA allait se produire; des «contre-mesures» appropriées ont ensuite été effectuer. Il est prouvé que la Reichswehr faisait des préparatifs similaires pour faire face à ce scénario.
Le 30 juin, Röhm et d'autres hauts dirigeants du SA ont été arrêtés à Bad Wiessee, où Röhm séjournait en vacances. Des arrestations similaires ont eu lieu en Silésie, à Berlin et ailleurs. Environ 150 à 200 personnes ont été exécutées : outre les nombreux dirigeants du SA, il y avait des politiciens conservateurs, notamment l'ancien chancelier du Reich, le général von Schleicher, les associés du vice-chancelier von Papen Herbert von Bose et Edgar Jung, ainsi que l'ancien chef, du département de la police du ministère de l'Intérieur prussien et principal représentant de l'organisation des actions laïque catholique Erich Klausener. De plus, un certain nombre d'ancien règlement de compte ont été réglés. Gustav Ritter von Kahr, qui, en qualité de commissaire d'état de la Bavière Le commissaire avait empêché le putsch hitlérien en novembre 1923;……………

Gerarddu68
Sergent
Sergent

Nombre de messages : 44
Age : 56
Localisation : Wesserling
Date d'inscription : 29/03/2020

Revenir en haut Aller en bas

Les opération secrète du S.D. Empty Re: Les opération secrète du S.D.

Message  Gerarddu68 le Jeu 02 Avr 2020, 22:21

Bien à présent, pour les personnes sceptique, je vous donne ce lien.
cia.gov/library/readingroom/docs/BERNHARDT%2C%20JOHANNES_0001.pdf
Rajouté juste les 3w au début, en raison, de mon non droit jusqu'à présent, de poster des liens.

Alors oui, ici ce sont bien des documents déclassé de la CIA.
Et ici ajouter à chaque fois un chiffre au fichier .pdf. parce que le dossier ne contient pas uniquement ses quelques documents. mais cela grimpe vite, et oui, un dossier de la CIA, ne contient pas uniquement 1 document, et puis ont s'arrête.

Et ce nom de Johaness Bernhard, est bien énumérer par quelques uns des chercheurs historien, sur le SD.
La société Hisrowak et Sofindus, eux ont été utiliser par l'Abwehr de Canaris, pour le transfert d'armes légère à Franco.
Révolvert et Fusils.

Gerarddu68
Sergent
Sergent

Nombre de messages : 44
Age : 56
Localisation : Wesserling
Date d'inscription : 29/03/2020

Revenir en haut Aller en bas

Les opération secrète du S.D. Empty Re: Les opération secrète du S.D.

Message  bigbasketeur le Ven 03 Avr 2020, 14:07

Gerarddu68 a écrit:
Rajouté juste les 3w au début, en raison, de mon non droit jusqu'à présent, de poster des liens.

Bonjour .

Elles est bien bonnes celle-la
bigbasketeur
bigbasketeur
Général de Division
Général de Division

Nombre de messages : 4723
Age : 39
Localisation : Toulouse .
Date d'inscription : 29/06/2006

http://www.histoquiz-contemporain.com/forum/index.php?sid=39a430

Revenir en haut Aller en bas

Les opération secrète du S.D. Empty Re: Les opération secrète du S.D.

Message  Narduccio le Ven 03 Avr 2020, 15:05

Faudra actualiser votre lien, il pointe sur une page disant que l'adresse a changée.

Narduccio
Général (Administrateur)
Général (Administrateur)

Nombre de messages : 4810
Age : 61
Localisation : Alsace
Date d'inscription : 05/10/2006

Revenir en haut Aller en bas

Les opération secrète du S.D. Empty Re: Les opération secrète du S.D.

Message  Gerarddu68 le Ven 03 Avr 2020, 15:29

Bonjours, euh, chez moi cela fonctionne, donc comme vous le devez le savoir, après http: il y'a les 3w mais il y'a aussi le point, qu'il ne faut pas oublier.
pdf 0001 = 19 pages rien que pour ce fichier pdf.
soit vous y arrivé soit, vous devez attendre, que le temps réglementaire de 1 semaine, soit passé pour moi, pour pouvoir vous transmettre le lien direct.

Ici aussi, comme vous devez le savoir, il suffit juste d'insérer www avec le point, pas besoin de Http:
pour que une adresse soit active.

ici pour que chez moi cela à fonctionné, j'ai juste recopier toute la ligne, que je vous ais donné, et j'ai rajouter devant www avec le point.

moi je me suis arrêter à 0034.pdf, donc je ne connait pas exactement le nombre de fichier que la CIA à détenu sur l'ancien SS.

Gerarddu68
Sergent
Sergent

Nombre de messages : 44
Age : 56
Localisation : Wesserling
Date d'inscription : 29/03/2020

Revenir en haut Aller en bas

Les opération secrète du S.D. Empty Re: Les opération secrète du S.D.

Message  Gerarddu68 le Ven 03 Avr 2020, 17:14

Bien revoyons en détail la chronologie de la guerre d'Espagne.

25 juillet L'Ambassadeur d'Allemagne Ulrich von Hasseil appelle les Affaires étrangères italiennes

Le ministre Comte Ciano discutera de l'Espagne.

Hitler décide à Bayreuth de lancer l'opération Feuerzauber, aide à Franco.

Mussolini décide d'envoyer des avions bombardiers Savoia au Maroc espagnol.

Le cabinet Split in Blum développe son aide à l'Espagne.

25-28 juillet Comte Jose Quinones de Leön, «ambassadeur» rebelle autoproclamé

Paris, envoie un agent à Berlin pour faire appel aux armes pour le général Emilio Mola. Les agents de Mola rencontrent Canaris.

26 juillet Le général Miguel Cabanellas établit la junte nationaliste à Burgos.

La réunion du Comintem à Prague discute de l'Espagne.

Göring crée Sonderstab W [ilberg] à Berlin pour diriger l'intervention allemande.

27 juillet Séville sous le contrôle insurgé du général Gonzalo Queipo de

Llano; renforcement par air du Maroc.

29 juillet Bernhardt reprend par avion de Berlin et Bayreuth à Séville.

Des Ju 52 allemands commencent le transport aérien du Maroc à Séville.

30 juillet Arrivée au Maroc du premier vol de Savoias au départ de Rome.

31 juillet Bernhardt et Fernando Carranza organisent à Tetuän la Sociedad

Hispano-Marroquf de Transportes (HISMA), Ltd., contrôle légal mené sur une base 50-50.

Le major Alexander von Scheele et 85 «volontaires» allemands partent de Hambourg pour Cädiz à bord du SS Usaramo.

Août. La marine allemande est temporairement contrainte de désactiver le service secret d'approvisionnement

plans pour l'Espagne.

insiste pour que la juridiction économique de Göring soit élargie grâce à un plan quadriennal.

6 septembre Warlimont, Canaris et Roatta s'entretiennent avec Franco à son siège social.

à Cäceres.

9 sept. Première réunion du comité de non-intervention (NIC), Londres.

Alexander Orlov de NKVD arrive en Espagne.

Hitler annonce publiquement le plan quadriennal, avec Göring comme commissaire, lors de la fête du jour à Nuremberg.

13 sept. Le ministre des Finances, le Dr Juan Negrfn, autorisé à cacher des réserves d'or

appartenant à la Banque d'Espagne.

14 septembre. Le pape Pie XI, s’adressant aux réfugiés espagnols, déplore «un véritable satanisme

haine de Dieu »affichée en République espagnole.

19 septembre Hitler étend son intervention militaire avec l'opération Otto.

22 septembre Roatta retourne en Italie.

23 sept. Des renforts italiens se dirigent vers l'Espagne.

Hans Frank, agent d'Hitler, assure à Mussolini à Rome que la Méditerranée est «une mer purement italienne» et que la Baltique est la Méditerranée allemande.

25 sept. Le SS soviétique Neva arrive à Alicante avec de la nourriture, des armes secrètes et

munitions.

27 sept. Le gouvernement républicain réorganise la compagnie pétrolière CAMPSA

pour former une société commerciale monopolistique générale pour le commerce soviétique, CAMPSA-Gentibus.

28 sept. Les rebelles prennent Tolède avec la participation allemande. NIC refuse d'entendre

charges contre le Portugal.

Bernhardt et Warlimont en mission spéciale à Göring pour établir une nouvelle société commerciale allemande, ROWAK.

29 septembre. La Junta de Defensa Nacional ratifie la décision prise par les généraux rebelles

21 septembre réunion et désigne Franco Jefe del Estado y Gener-aUsimo de los Ejercitos.

La victoire navale nationaliste au Cap Espartel réalise la suprématie navale. Fin septembre, Franco déménage son quartier général militaire à Salamanque, mais politique

le centre de la junte nationaliste reste à Burgos.

Le 30 septembre, Franco se rend à Burgos pour assumer le pouvoir exécutif du gouvernement Nationaliste.

Octobre Bataille aux portes de Madrid, participation allemande.

1er octobre Franco a nommé publiquement généralissime et chef de l'État.

3 octobre Franco crée un cabinet (Junta Töcnica del Estado) composé de trois

généraux et un diplomate, avec son frère Nicoläs comme secrétaire général.

6 oct. Les Soviétiques déclarent qu'ils ne seront pas liés par un accord de non-intervention

pas plus que le Portugal, l'Italie et l'Allemagne.

10 octobre. Göring discute de l’offre de Frank dans la sphère d’influence avec Ciano

Budapest.

11 octobre. Opération Feuerzauber terminée.

15-18 octobre. Göring et son secrétaire d'État à la Luftwaffe, le général Erhard Milch, s'envolent pour Rome, s'entretiennent avec Duce et les chefs de file de l'aviation italienne. 15-22 octobre Himmler et Heydrich visitent Rome.

Donc, la société His = pour Hispano et Rowak elle a bien été créer par ce même SS.

Ainsi à présent ce paragraphe à tous son sens, puisque au début, je ne voyait vraiment pas, à quel poste se trouvait se Bernhard.

Gerarddu68
Sergent
Sergent

Nombre de messages : 44
Age : 56
Localisation : Wesserling
Date d'inscription : 29/03/2020

Revenir en haut Aller en bas

Les opération secrète du S.D. Empty Re: Les opération secrète du S.D.

Message  Piermanu le Ven 03 Avr 2020, 19:08

Gerarddu68 a écrit:

Hitler décide à Bayreuth de lancer l'opération Feuerzauber, aide à Franco.
Feuerzauber signifie en gros "nettoyage par le feu".

Piermanu
Lieutenant
Lieutenant

Nombre de messages : 203
Age : 60
Localisation : Franche-Comté
Date d'inscription : 05/04/2013

Revenir en haut Aller en bas

Les opération secrète du S.D. Empty Re: Les opération secrète du S.D.

Message  Gerarddu68 le Ven 03 Avr 2020, 23:36

Bonjour Piermanu.
Feuer = Feu ont est d'accord, et Zauber = Magique
Les Anglais dénomme l'opération Magic Fire.

Mais dit moi es ce que tu connait l'opéra, tout spécialement "La walkyrie".
Et ici tu retrouvera le nom de l'opération au 3ème Acte.
Du moins, en langue Allemande, c'est bien dénommé.

welt.de/geschichte/article157230186/Wie-Wagner-Geburtshelfer-der-Legion-Condor-wurde.html
la source en langue Allemande.
veuillez rajouter les 3w plus le point.

Gerarddu68
Sergent
Sergent

Nombre de messages : 44
Age : 56
Localisation : Wesserling
Date d'inscription : 29/03/2020

Revenir en haut Aller en bas

Les opération secrète du S.D. Empty Re: Les opération secrète du S.D.

Message  Piermanu le Sam 04 Avr 2020, 04:13

Gerarddu68 a écrit:Bonjour Piermanu.
Feuer = Feu ont est d'accord, et Zauber = Magique
Les Anglais dénomme l'opération Magic Fire.
Merci pour ces indications.
veuillez rajouter les 3w plus le point.

Avec Firefox il le fait tout seul.

Piermanu
Lieutenant
Lieutenant

Nombre de messages : 203
Age : 60
Localisation : Franche-Comté
Date d'inscription : 05/04/2013

Revenir en haut Aller en bas

Les opération secrète du S.D. Empty Re: Les opération secrète du S.D.

Message  Gerarddu68 le Sam 04 Avr 2020, 21:47

re-bonjour piermanu!
le problème est que toutes les personnes, n'utilise pas forcément les mêmes navigateurs.
Et ici dans ce sujet, je ne vais surement pas me lancé, dans une discussion technique sur les navigateurs et les raisons.

Gerarddu68
Sergent
Sergent

Nombre de messages : 44
Age : 56
Localisation : Wesserling
Date d'inscription : 29/03/2020

Revenir en haut Aller en bas

Les opération secrète du S.D. Empty Re: Les opération secrète du S.D.

Message  Gerarddu68 le Dim 05 Avr 2020, 10:07

me revoilà, avec un nouveau lien, en langue Anglaise.
Attention, toutes ses personnes, non pas forcément été en Espagne, mais protégé par l'Espagne.
je vous laisse lire par vous même et retenez bien les noms qui vont apparaître en relation avec Langenheim et  Bernhardt.

Parce que tout commence avec ce paragraphe.
jstor.org/stable/20081828?seq=1
ou ont trouve bien les deux noms, Langenheim et Bernhardt

Ainsi la liste des noms:
archive.org/details/THEFACTUALLISTOFNAZISPROTECTEDBYSPAIN/mode/1up/search/langenheim

ici il vous faudra juste changer le nom de Langenheim avec Bernhardt ou un autre des noms pour retrouver d'autre subalterne du SD. et le SiPo. Allemande, qui ont enseigner au Policier Espagnol,et ainsi que eux même ont perfectionner  la technique interrogatoire (avec l'aide de la torture).
c'était cela leurs fonctions en Espagne entre 1936-1939.

apparemment les 7 jours ne sont pas encore passé. Alors rajouter 3w plus le point au lien jstor
et pour le lien des archives pour lui c'est uniquement l'entête http avec les double points et les //.

Et juste un petit rappel pour les jeunes qui ne sont pas au courant, l'OSS = l'ancien CIA.

Et pour l'abréviation sous Jstor soit AO = Ausland Organisation du NSDAP.
Tandis que pour l'Abwehr, eux ils utilisaient KO soit Kampf Organisation Spanien, c'était sous cette même dénomination, que en 1939, ont retrouve les premiers membres de la Zbv.800 entrer en action avec les actions en franchissant le col Tchec- Pol.

Gerarddu68
Sergent
Sergent

Nombre de messages : 44
Age : 56
Localisation : Wesserling
Date d'inscription : 29/03/2020

Revenir en haut Aller en bas

Les opération secrète du S.D. Empty Re: Les opération secrète du S.D.

Message  Gerarddu68 le Lun 06 Avr 2020, 08:37

Alors pour les noms des sociétés Hisma = Sociedad Hispano-Marroqui de Transportes (Société Hispano-Marocaine de Transport) la malgré que le nom a été mal camouflé, ont devine vite que c'était sous cette société que Franco avait utiliser pour transporter ses hommes du Maroc Espagnol vers l'Espagne.

Pour la Rowak = Rohstoff-Waren-Kompensation Handelsgesellschaft AG (Société de commerce compensation des matières premières) Et avec His = Hispano.

Et la fameuse Sofindus.= Sociedad Financiera e Industrial (Société de financement et industriel)

Alors pour mieux comprendre je vous traduit donc en premier cela:
Bien que ces deux études portent principalement sur les deux à trois premières années de la Seconde Guerre mondiale, le livre de Klaus-Jorg Ruhl, Spanien im Zweiten Weltkrieg (l'Espagne dans la seconde guerre mondiale), couvre les relations de l'Espagne avec l'Allemagne pour toute la période 1940-1945. Malgré sa date de publication (1975) et l'absence compréhensible de documents espagnols, l'étude de Ruhl reste l'examen général le plus utile, voire le seul, des relations de l'Allemagne nazie avec l'Espagne de franco pendant la Seconde Guerre mondiale. Pourtant, même l'étude détaillée de Ruhl ne peut prétendre fournir une analyse satisfaisante de la relation économique entre les deux états.
En dehors de l'article susmentionné de Ruhl et des recherches de Vinas
apport, cette thèse constituera donc la première grande analyse des relations économiques de l'Allemagne nazie avec l'Espagne de franco pendant toute la période de 1936 à 1945. Plusieurs questions importantes seront identifiées et discutées concernant une relation économique qui s'est développée presque exclusivement dans le cadre de la guerre. Dans un premier temps, la thèse analysera les origines des relations économiques entre le régime nazi et les forces insurgées en Espagne dans le contexte des premiers stades de l'intervention de l'Allemagne dans la guerre civile espagnole. Le premier chapitre a donc préparé le terrain en présentant au lecteur les premières mesures organisationnelles prises après qu'Adolf Hitler avait décidé de soutenir Franco. Plus important encore, la création de HISMA en Espagne et de ROWAK en Allemagne sera discutée. Les deux sociétés sont devenues la pièce maîtresse des relations de l'Allemagne avec le territoire contrôlé par les insurgés en Espagne. Tandis que Le rôle de HISMA a finalement été considérablement réduit après la fin de la guerre Civil, ROWAK a continué à être le pivot de presque tous les transactions financières avec l'Espagne jusqu'à la capitulation de l'Allemagne en 1945. Un examen des société HISMA / ROWAK, ainsi que du successeur de HISMA en Espagne,
SOFINDUS, sera donc au cœur de cette thèse. D'autres questions importantes sur la discussion au chapitre I comprendront les premières tentatives des nationales-socialistes (NSDAP) de modifier la structure des échanges avec l'Espagne nationaliste. Ces deux tentatives et la fondation de HISMA / ROWAK seront placées dans le contexte du nouveau plan quadriennal émergent en Allemagne et une attention particulière sera attirée sur le rôle d'Hermann Goering dans les relations économiques avec l'Espagne nationaliste.

Comme vous l'aurez compris, ici c'est une thèse, qui as été effectuer en se basant sur le livre de Ruhl ainsi que avec les recherches que l'Espagnol Vinas avait effectuer.
Donc la ont sait déjà ou furent créer les deux société.

Et ici Herman Goering, ils s'était fait des ..... en or,avec les transactions de vente de revolver et des fusils, (sous une société Allemande), et le tout était payé en prix or.
Aux républicains, le transfert des armes c'était fait à travers la société d'armement Grecque, et pour Franco, a travers la société Allemande. Les armes pour les Républicains, était de piètre qualité, tandis que pour les Franco, les armes était meilleurs.

Gerarddu68
Sergent
Sergent

Nombre de messages : 44
Age : 56
Localisation : Wesserling
Date d'inscription : 29/03/2020

Revenir en haut Aller en bas

Les opération secrète du S.D. Empty Re: Les opération secrète du S.D.

Message  Gerarddu68 le Lun 06 Avr 2020, 13:07

je continue donc ma traduction!
Et le voilà!
Le 21 juillet 1936, Johannes E.F.Bernhardt, citoyen allemand résidant à Tétouan, la capitale du Maroc espagnol, a pris la décision présomptueuse d'offrir son aide au général Francisco Franco, l'un des chefs de la rébellion espagnole contre le gouvernement espagnol à Madrid. L'insurrection avait commencé le 17 juillet au Maroc espagnol et a éclaté sur le continent espagnol le lendemain. Dans les régions où il a réussi, il a rapidement été dirigé par une direction de trois généraux, le général Franco contrôlant les possessions nord-africaines d'Espagne et les Canaries, le général Queipo de Llano en
responsable des insurgés en Andalousie et du général Emilio Mola dans le nord de l'Espagne. Bien que la décision de Bernhardt semblait presque insolente compte tenu de la non-entité qu'il était, elle est devenue la première étape vers l'intervention de l'Allemagne dans la guerre civile espagnole. Tetuan s'est avéré être le tremplin de Bernhardt pour devenir l'un des Allemands les plus influents de l'Espagne franco pendant la guerre civile et la Seconde Guerre mondiale. Son passé, cependant, n'augurait rien de bon pour son
future carrière. Dans les années 1920, Bernhardt avait connu ses hauts et ses bas en tant qu'homme d'affaires. En fait, à la fin de 1929, sa carrière avait atteint un creux lorsque son entreprise à Hambourg s'est effondrée et il a été confronté à plusieurs mandats d'arrêt. Il décide donc de quitter l'Allemagne et de chercher fortune à l'étranger, plus précisément au Maroc espagnol. Une fois sur place, il a immédiatement trouvé un emploi dans la petite entreprise H&O Wilmer. Sucesores
de H. Tonnies à Larache. En tant que directeur des ventes, il a contribué de manière significative à l'expansion de l'entreprise, d'abord à Tetuan où elle a finalement déménagé son siège social, puis à d'autres endroits dans le protectorat. Progressivement, la société a élargi ses activités à partir de son activité d'import-export d'origine et elle est devenue le représentant commercial de plusieurs sociétés allemandes, notamment dans le domaine technique et scientifique. Contacts étroits avec civils et militaires
des autorités ont été créées pour promouvoir et vendre les produits allemands. Bernhardt était généralement responsable de ces ventes, qui comprenaient des câbles, des congélateurs, du matériel de cuisine et des produits électriques et optiques. Comme il s'est également impliqué dans la production locale de cibles d'entraînement pour l'artillerie espagnole, il a eu de nombreuses occasions de se familiariser avec les officiers de l'armée espagnole. De manière significative, il s'agissait de nombreux officiers qui devaient jouer un rôle important dans la rébellion contre le gouvernement espagnol, notamment le général
Mola, le colonel Juan Yague Blanco, le colonel Juan Beigbeder y Atienza et le colonel Carlos Asensio Cabanillas. En fait, la décision de Bernhardt d'approcher Franco était plus probablement basée sur ses contacts commerciaux que sur sa position au sein de l'organisation du parti nazi au Maroc espagnol avec ses petits membres entre 30 et 35.
membre du parti nazi depuis le début de 1933, Bernhardt est apparemment devenu collaborateur du Sicherheitsdienst un an plus tard. Au moment de l'arrivée de Franco au Maroc espagnol le 19 juillet 1936, Bernhardt était probablement Wirtschaftsstellenleiter de l'Auslandsorganisation (AO) à Tetuan bien que Vinas soit convaincu que les responsabilités exactes de Bernhardt n'étaient pas si clairement
défini. Pourtant, ce n'est qu'après avoir déjà offert ses services à Franco qu'il a informé le chef nazi local, Adolf Langenheim. À ce moment-là, Bernhardt avait déjà reçu une réponse positive de Franco. Malgré la position supérieure de Langenheim, un homme décrit par le consul général de Grande-Bretagne à Tétouan comme `` virtuellement le consul allemand '' au Maroc espagnol, c'est Bernhardt qui a pris l'initiative et a utilisé les développements qui en ont découlé pour sortir de l'obscurité de son travailler au Maroc espagnol. Malgré sa présence à l'un des moments les plus décisifs du développement des relations entre l'Allemagne nazie et - ce qui allait devenir - l'Espagne franco, Langenheim a cessé de jouer un rôle sans importance.

Lorsque Franco est arrivé au Maroc espagnol, lui et ses compagnons insurgés ne s'attendaient pas à ce que leur rébellion se transforme en une affaire prolongée et, finalement, en une guerre civile à grande échelle. Cependant, en quelques jours, la lenteur des progrès des rebelles sur le continent a donné une importance accrue à la disponibilité rapide des troupes de Franco au Maroc espagnol. Combinant environ 5 000 soldats espagnols
Légion étrangère, 17 000 réguliers maures et 17 000 appelés espagnols, ils étaient considérés comme les * soldats les mieux entraînés, les mieux dirigés, les mieux équipés, les plus sévèrement disciplinés et les plus aptes au combat de l'armée.

Initialement, il avait été prévu de transporter ces troupes à travers le détroit de Gibraltar à bord de navires de la marine espagnole. Cependant, les rebelles n'avaient pas prévu que la plupart des marins espagnols agiraient contre les officiers de la marine rebelle et prendraient le contrôle de leurs navires. Les rebelles n'ont réussi à transporter que plusieurs centaines de soldats marocains avant que la route maritime ne soit bloquée par des navires fidèles à la République. Le transport aérien, en revanche, était limité par le manque d'avions à la disposition des insurgés.
C'est à ce moment que Bernhardt se met à la disposition de Franco et le général réagit immédiatement. Il a décidé que Bernhardt et Langenheim, les plus haut dignitaire nazi se trouvant au Maroc espagnol, devraient transmettre un message aux dirigeants nazis en Allemagne. Dans sa courte lettre qu'il a écrite à Adolf Hitler, Franco a demandé dix avions de transport, des mitrailleuses antiaériennes, cinq avions de chasse et d'autres équipements. Dans le même temps, il a également tenté de contacter l'attaché militaire allemand à Paris, le général Erich Kuhlental, par l'intermédiaire de l'un de ses officiers subordonnés les plus proches, le colonel Beigbeder. Dans un télégramme à Kuhlental, il a communiqué au ministère allemand des Affaires étrangères le 23 juillet, Franco et Beigbeder ont demandé dix avions pour le transport de troupes. Le ministère s'est immédiatement prononcé contre cette demande, y a ajouté un commentaire et a transmis le télégramme au ministère de la Guerre. Le ministère des Affaires étrangères n'avait aucune intention d'impliquer l'Allemagne dans la lutte en cours en Espagne. Le ministre des Affaires étrangères archi-conservateur, le baron Konstantin von Neurath, a partagé la préoccupation d'Hitler
le danger de la propagation du communisme et admis autant en référence à la guerre civile espagnole en décembre 1936:

Cette fameuse lettre que Franco avait écrit, elle a été reconstituer.
la voici:
Excelencia,

        Nuestros movimiento nacional y militar tiene como objecto la lucha contra la democracia corrupta en nuestro pais y contra las fuerzas destructivas del communismo, organizadas bajo el mano de Rusia.

        Me permito dirigirme a S.E. Con esta carta, que le será entregada por dos señores alemanes que comparten con nosotras los trágicos acontecimientos actuales.

        Todos los buenos españoles se han decidado firmemente a empezar esta gran lucha para el bien de España y de Europa.

        Existen severas dificultades para transportar rápidamente a la Peninsula las bien comprobadas fuerzas militares de Marruecos, por falta de lealtad en la Marina de Guerra española.

        En mi calidad de Jefe Supremo de estas fuerzas ruego a S.E. me facilite las medios de transporte aéreo :

10 aviones de transporte de la mayor capacidad possible.
        Además pido :

20 piezas antiaéreas de 20 m/m
6 aviones de caza « Heinkel »
la cantidad máxima de ametralladoras y de fusiles cons sus municiones en abundancia.
Además bombas aéreas de varios tipos, hasta 500 kgs.
        Excelencia, España a cumplido en toda su historia con sus compromisos. Con Alemania se tiene más unida que nunca en estas horas de su cruzasa en la lucha contra el communismo.  

                             Francisco Franco y Bahamonde

                             Jefe Supremo de la Fuerzas militares en  Marruecos español



        Excellence

        Notre mouvement national et militaire a pour objet la lutte contre la démocratie corrompue en notre pays et contre les forces destructrices du communisme, organisées sous les ordres de la Russie.

        Je me permets de m’adresser à Votre Excellence par cette lettre, qui vous sera remise par deux messieurs allemands qui vivent avec nous les événements tragiques actuels.

        Tous les bons Espagnols sont fermement résolus à commencer ce grand combat, pour le bien de l’Espagne et de l’Europe.

        Il existe de sévères difficultés à transporter rapidement sur la Péninsule, à cause du manque de loyauté de la Marine de guerre espagnole, les forces militaires du Maroc, qui ont largement fait leurs preuves.

        En ma qualité de commandant en chef de ces troupes, je demande à Votre Excellence de me procurer les moyens de transport aérien :

10 avions de transport de la plus grande capacité possible
        en outre, je demande :

20 canons antiaériens de 20 mm
6 avions de chasse « Heinkel »
la plus grande quantité possible de mitrailleuses et de fusils avec leurs munitions en abondance.
En outre des bombes pour avion de divers types, jusqu’à 500 kilos.
        Excellence, au cours de son histoire, l’Espagne a honoré ses engagements. Elle se sent plus unie que jamais à l’Allemagne en ces heures de sa croisade dans la lutte contre le communisme.

                            Francisco Franco y Bahamonde

                            Commandant en chef des Forces armées du Maroc espagnol    

Et ici oui bien sur, 4 personnes se trouvèrent au rendez vous avec Hitler à Bayreuth.
Ainsi Langenheim et Bernhardt était deux d'entre eux.

Gerarddu68
Sergent
Sergent

Nombre de messages : 44
Age : 56
Localisation : Wesserling
Date d'inscription : 29/03/2020

Revenir en haut Aller en bas

Les opération secrète du S.D. Empty Re: Les opération secrète du S.D.

Message  Contenu sponsorisé


Contenu sponsorisé


Revenir en haut Aller en bas

Revenir en haut

- Sujets similaires

 
Permission de ce forum:
Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum