Le Deal du moment :
Soldes Nike : remise supplémentaire de 15% ...
Voir le deal

Encyclopédie de l'Ordre Nouveau - Français sous l'uniforme allemand Partie III : LVF

Aller en bas

Encyclopédie de l'Ordre Nouveau - Français sous l'uniforme allemand Partie III : LVF Empty Encyclopédie de l'Ordre Nouveau - Français sous l'uniforme allemand Partie III : LVF

Message  encyclo-collaboration le 2/12/2020, 14:13


Grégory Bouysse vous présente la sortie de son nouvel ouvrage : « Encyclopédie de l'Ordre Nouveau – Hors-série – Français sous l'uniforme allemand Partie III : Légion des Volontaires Français contre le bolchevisme » ! Disponible sur Amazon : https://www.amazon.fr/dp/B08P5Y2W2F?ref_=pe_3052080_397514860
Encyclopédie de l'Ordre Nouveau - Français sous l'uniforme allemand Partie III : LVF Maquet10
Cet ouvrage comporte 484 pages, environ 350 notices biographiques principales (de quelques lignes à plusieurs pages), environ 400 photos et de multiples annexes (dont des organigrammes et des listing inédits).
Dans les deux volumes précédents étaient présentés les hommes ayant appartenu à un moment ou à un autre à la Waffen-SS (principalement la Sturmbrigade « Frankreich » let 33ème Division de grenadiers SS « Charlemagne »). Mais il exista antérieurement une autre grande unité de volontaires français en uniforme allemand : la Légion des Volontaires Français contre le bolchevisme, ou Infanterie-Regiment 638 pour la Wehrmacht. Elle dépendait de la Heer, l'armée de terre allemande. Sa création est une initiative privée, décidée en juillet 1941 par les chefs des partis collaborationnistes à Paris, suite à l'attaque de l'URSS par l'Allemagne. Non reconnue par le gouvernement de Vichy, elle prend la forme d'une association loi 1901 ! A partir de février 1943, elle sera officiellement reconnue d'utilité publique par les autorités civiles et militaires de l’État Français, qui au départ voyait d'un mauvais œil cette initiative privée partis fascistes, tout comme les Allemands, qui freineront initialement le recrutement de la LVF. D'abord limité à 15 000 hommes maximum sur décision d'Hitler, ce chiffre ne sera jamais atteint.
Ainsi, en 1943-1944, la LVF était en quelque sorte considérée par l'Etat Français comme un régiment de l'armée française (rappelons que la France n'a plus d'armée après le sabordage de la flotte de Toulon en novembre 1942, et la dissolution de l'armée d'armistice) portant l'uniforme allemand sur le front de l'est. Les volontaires de la LVF étaient donc autorisés à porter un uniforme français quand ils étaient sur le territoire national. Bien entendu, sur le front de l'est, la LVF était militairement subordonnée à l'état-major de la Wehrmacht.
Mise sur pied entre juillet et octobre 1941, elle compte près de 2300 hommes en octobre 1941, chiffre qui ne sera jamais atteint à nouveau par la suite. Elle monte en première ligne, et combat devant Moscou début décembre 1941, par des températures et des conditions épouvantables. Décimée par le froid et la maladie plus encore que par les attaques soviétiques, la LVF est retirée du front pour être reconstituée. Désormais, elle sera employée contre les partisans, dans les forêts et marais impénétrables de Russie centrale et Biélorussie, de mai 1942 à juin 1944, participant à plusieurs opérations de grande envergure. Fin juin 1944, l'armée rouge progresse, et la LVF se retrouve à nouveau, par la force des choses, en première ligne. Près de 600 légionnaires combattront en première ligne, à Bobr, tenant tête à des forces en surnombre. Un rapport de l'Armée Rouge parlera de « deux divisions françaises » ! La LVF est chassée de Biélorussie et retraite avec le reste de l'armée allemande vers l'ouest.
A travers les trois années de son existence (juillet 1941 à août 1944), la LVF a vu passer dans ses rangs près de 6000 hommes (les chiffres varient de 5800 à 6400). En août 1944, les légionnaires au repos apprennent qu'ils vont être versés à la Waffen-SS, joignant d'autres français en uniforme allemand, pour former une seule grande unité ! L'on sait désormais que près de 1500 légionnaires ont été intégrés à la Waffen-SS à dater du 1er septembre 1944. Il restait donc potentiellement 4500 hommes, à être précédemment passés dans ses rangs, mais qui, à l'été 1944, avaient déjà été démobilisés, démissionnaires, tués ou blessés à travers les trois précédentes années. Bien entendu, comme pour les deux premiers volumes, il est quasiment impossible à l'heure actuelle de lister tous les volontaires.

Ce volume comprend donc la biographie de 187 officiers (et aspirants) de la LVF, et une centaine de sous-officiers et soldats parmi les plus marquants. Deux chapitres sont consacrés à la Légion Tricolore (36 officiers hors LVF) et à la Phalange Africaine (21 officiers hors LVF). Cette dernière unité, de la taille d'une grande compagnie, fut formée au début de 1943, après le débarquement des Alliés en Afrique du nord. Portant un mélange d'uniforme français et allemand, la Phalange combattra en avril 1943 au cotés des Allemands contre les troupes du Commonwealth en Tunisie. Peu d'entre eux parviendront à gagner la métropole, après la prise de Tunis début mai 1943. Les phalangistes seront rétroactivement considérés comme des membres de la LVF.

L'auteur reste disponible et prêt à aider d'éventuels chercheurs, amateurs et descendants à l'adresse e-mail suivante : encyclo-collaboration@hotmail.com
Ci-joint un lien pour télécharger un extrait du livre : https://www.sendspace.com/file/479570

Grégory BOUYSSE
Encyclopédie de l'Ordre Nouveau - Français sous l'uniforme allemand Partie III : LVF 810Encyclopédie de l'Ordre Nouveau - Français sous l'uniforme allemand Partie III : LVF 910

encyclo-collaboration
Caporal
Caporal

Nombre de messages : 21
Age : 35
Localisation : France
Date d'inscription : 09/06/2016

Revenir en haut Aller en bas

Encyclopédie de l'Ordre Nouveau - Français sous l'uniforme allemand Partie III : LVF Empty Re: Encyclopédie de l'Ordre Nouveau - Français sous l'uniforme allemand Partie III : LVF

Message  encyclo-collaboration le 2/12/2020, 14:14

SOMMAIRE 

-Addendas Parties I & II, Addendas Wallonie
Jean AUVERGNE (W-Oscha.)
Jean SEPCHAT (W-Rttf.)
Maurice TACUSSEL (W-Oscha.) - biographie rénovée du volume 2 -

Partie I : Officiers de la LVF
ADAMOVITCH
Paul ALINOT
Alfred ANTONIAZZO
Paul ARNAULD
Émile ARNUS De FERRER
BALAY
Charles BARBE
Léon BARRÉ
Joseph De BARTHÈS De MONTFORT*[url=#sdfootnote1sym]1[/url]
Jean BASSOMPIERRE*
Élie BATARD
Christian BÂTONNEAU
Edmond BATTANCHON*
Louis BAUD
Octave BELLET
Georges BÉNARD
Gérard BERTRAND
Paul BESSON
Henry BILLIET
Pierre BLAISE
Raymond BLANC
Abel BLANCHARD
Jean BLANCHARD
Bernard BOILLOT
Léopold BONDY
Yves BONSIGNOUR
Pierre De BOREICHA De BOREML
Pierre BORLENGUY
Jean BORTOLI
Abel BORVO
Louis BOURGUEL*
Jacques BOURIN
Albert BOUYOL
Georges BUISSON
Paul BURTIN
Paul CABOCHE
Jean CAËL
Georges CANTEAU
Émile CARBONNEL
Jacques CARRÈRE
Georges CARTAUD
Antoine CASABIANCA
Alfred CATON*
André CATTEAU
Max CHATEAU
Lucien CHRISTOPHE
Pierre CLÉMENTI
Louis CODET
Élie COFFANI
Jacques COLLAS De GOURNAY
Paul COMÈS
Paul COPPIN
Jacques CORRÈZE
Pierre COSTANTINI
Henri CURNIER
Raoul DAGOSTINI
Maurice DALLANT
Gérarld DEBECKER*
Marc DECARPENTRIES
Henri DECHEZELLES
André DEMESSINE
Auguste DEMOGE
Pierre DESCHAMPS
Roger DESMET
Joseph DIÉPART*
Gaston DIVES
Albert DOUILLET
Henri DUBUC
Albert DUCROT
Fernand DUFOUR
Maurice DUGLOUD
André DUPUIS
Eugène DUPUIS
Jean DUTEIL
Georges DUVAL*
Georges ESCRIBE
Ernest ESTEL
Roger EUZIÈRE
FERTINEL
Jean FILIOL
Jean-Baptiste FILIPPI
Jean FONTENOY
André FOURNIER
François GAUCHER
Jean GAULTIER De KERMOAL
Jean GENEST
André GIRARDEAU
Alphonse GODIN*
Aimé GRAND
André GUILLERMIN
Henri GUIRAUD
Gaston HAMER
Alphonse HAYS
Georges HERCHIN
Marcel-Louis HERPE*
Michel HIRSCH
Jean HUGLA
Aimé INGLÈS
JACOB
Raymond JEANVOINE
Charles KELLER
Friedrich-Wilhelm KILFITT
Dimitri KOPTEV
Roger LABONNE
Marcel LABORDE
Henri LACROIX
René LANZ
Joseph LAPART
Philippe LAPLACE
Joseph LAPORTE
Louis LECLERCQ
Edouard LONGUE
Jacques MADEC
André MALLARDIER
Francis MANGIN
Louis MANONVILLER
Gino MARIOTTI
Léon MAROT
Jean Le MARQUER*
Henri MARSANG
Robert MASSON
Louis MATIEUX
Pierre MAYAUX
Henri MERLE
Lucien MESLÉARD
Pierre MICHEL*
Guy MOLINIÉ
Charles MOREAU
MOURIAUX
Pierre Louis De La NEY Du VAIR
Rémy OURDAN
Eugène PANNÉ
Léonce PASQUET De La FOREST
Yves PÉAN
Maurice PERNEL
Hubert PICARD
Don PIETRI
Émile PIGNEUR
Noël PIQUÉ
Maurice De PLANARD De VILLENEUVE
Frédéric POMPIDOU
Alain PRÉVOST
Jean-Marie PRUVOST
Roger RACLOT
Louis RAFFOUX
Armand RAGON
Marcel RENAUD
Georges REYNAUD
Gaston RICHARD
Paul RIGAUDY
Léon RIMAUD
Léon ROLIN
Jean ROLLET
Georges De ROQUEFEUIL
Pierre ROUSSE
René RUSSEL
Clément SAMBOEUF
Paul SAUREL
Yves SAUVAIN
Pierre SELTZER
Paul SÉNÉCHAL
Guy SERVANT
Jacques SEVEAU
Jean SIMONI
Camille SINNIGER
Henri SIRJEAN
Armand SOREL De NEUFCHÂTEAU
Henri SPYKER
Albert STREIT
Élie SUBE
TARDY
Charles TENAILLE
Wladimir TIRBAKH
Jean-Baptiste TISSIER
TIXIER
VANACKER
Jean VANOR
Alphonse WERMUTH
Fernand WIRTZ
Serge YOURIEVITCH
Michel ZÈGRE
Maurice ZELLER
Alexandre ZINANI

Partie II : Sous-officiers & hommes du rang de la LVF
Constantin AMILAKVARI
Francis ANDRÉ
Lionel ARTOIS
Paul AUBER
BARBARA
François BÉGOT
Jean BELLEC
Gabriel BÉNONI
Jean BENVOAR
Michel BERNARDON
Luigi-Angelo BIONAZ
Joseph BOCCONI
Albert BONALY
Pierre BONHOMME
Jean BONNÉLYE De LAUBERTIE
Albert BOSSARD
Henri BOSSUT
BRAUD
Albert BUISSONNIÈRE
Adrien CACINI
Fernand CARON
André CHAPUS
André CHARLOT
Louis CHEVAL
Antoine CHEVRON
Alfred CHIOCCA
Charles CLERC
Jean CLERC
Théophile COUSIN
René DAMOTTE
Joseph De COSTANZO
Lucien DELAIGUE
Salvator DELAPLACE
Léon DELARUELLE
Paul DELRIEU
Norbert DÉSIRÉE
DESLIENS
Guy DOMERC
Louis DOUILLET
Maurice DOUSSET
André DUFRAISSE
Fernand DUTAUR
Mohamed EL-MAADI
Auguste EVENO
René FAIVRE
Léopold FILLANG
Gilbert GALLIEN
Jean GILLET
Laurent GUILLERMIN
Marcel GUILLEUX
René HAMARD
Georges JACOULET
Louis JOACHIM-EUGÈNE
Georges KAN d'HEGMOND
Raymond KELILOU
André KERAVIS
André LABDOUCHE
Albert LABORDE-REY
Edmond LACOMBE
Maxime LAGUERRE
Kléber LANGE
Georges LARGER
Georges LATASTE
André LEFORT
Constantin LIPKO
Max LORILLOU
Serge MARC
Roger MARIAGE
Bernard MAURICE
Raphaël MAZELLA
Daniel MERCIER
Louis MONTEL
Jean-François OLMO
Roger PÈCHE
Louis PELLEGRINI
Raymond Du PERRON De MAURIN
Marc PINSOLLE
René POINTU
Bernard De POLIGNAC
Lucien QUÉREILHAC
Georges QUIRIN
RED
Michel RIEHL
Pierre ROUX
François SABIANI
Michel De SAINT-HILAIRE
Guy SERGEANT
Georges STEIN
Léon STUPNICKI
André THIOLLIER
René TRICHELAIR
Auguste VALLON
Leo VATCHNADZE
Joseph VERDY
Roger VIDALIE
Jean VILLARD
Pierre WALLET
Auguste ZEIMANN

Partie III : Officiers de la Légion Tricolore
Victor BARB
Joseph BELLET De TAVERNOST
Vincent De Paul BIDET
Jean Du BOUËTIEZ De KERORGUEN
Edouard BOUZIGUES 
Maurice BUNEL
Hubert De CARPENTIER
Jean CHESNÉ 
Jean COMBES
Louis CREVAU
Georges DURANCEAU
Jacques DUTEY-HARISPE
Georges FALZON
Michel FORGET
Pierre FRICOTTE
Edouard GALTIER d'AURIAC
Pierre GATTY
Émile GOYNE
Raymond GRANET
Marcel GUITTENY
Abel HOMMEAU
Henri JULIENNE
Edmond LATHAM
Yves LECLERC
André LEROUX
Jean LESAGE
Isidore LOPEZ*
Henri-Grégoire MARLIN
Ferdinand MOREAU
Henry PERIE
Pierre PERRIN*
Pierre PILAPRAT
Paul PRUVOST
Jean THOMAS
Pierre VIGOUROUX
Adrien VILLEDIEU

Partie IV : Officiers, Sous-officiers & Hommes du rang de la Phalange Africaine
Joseph BARREAU
BAUDRY
André BECK
Salah Ben HAMIDAH
Marcel BERTRAND
Jean-Pierre CAMPANE
Henry CHARBONNEAU
Georges CLERMONT
Pierre CRISTOFINI
Henri FORTIER
Marcel GOUSSAL
Raymond JEANNIN
Jacques LAMORÈRE
Gaston LEFÈVRE
Daniel PELTIER
Joseph RÉMY
Christian SARTON Du JONCHAY
VINTMIL
Nicolas WIAZMITINOFF 
Vincent ZAMMIT

Dominique BORG
Michel KLOTOV
Marcel LLORENS
Jean MARCILLET
François OTTAVJ
François PERISSE
Alfred PICOT

-Lettre du général Weber, commandeur de la 334ème division d'infanterie, au commandant Curnier, chef de la Mission militaire française en Tunisie, datée du 19 avril 1943
-Allocution du général Weber aux troupes de la Phalange Africaine, 20 avril 1943


ANNEXES
-Annuaire de volontaires divers sous l'uniforme allemand
-Organigrammes de la LVF (Mark I septembre 1941 – mars 1942 ; Mark II avril 1942 – septembre 1943 ; Mark III septembre 1943 – août 1944)
-Rapport concernant l'esprit, l'organisation et l'activité de la Légion Française Antibolchévique, par le lieutenant Rémy Ourdan
-Rapport du commandant Jean Simoni sur la situation du Ier Bataillon LVF
-Citations à titre posthume de la LVF
-Les morts de la LVF


[url=#sdfootnote1anc]1[/url]Le sigle * signifie que la biographie a déjà été publiée dans les volumes 1 ou 2 consacrés à la Waffen-SS. En général il s'agit d'officiers LVF démobilisés qui s'engagèrent ensuite à la SS (sans être forcément officiers dans cette dernière formation).

encyclo-collaboration
Caporal
Caporal

Nombre de messages : 21
Age : 35
Localisation : France
Date d'inscription : 09/06/2016

Revenir en haut Aller en bas

Revenir en haut


 
Permission de ce forum:
Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum