Le Deal du moment : -25%
PC portable GIGABYTE AERO 16 15.6” Ultra HD ...
Voir le deal
1499 €
-25%
Le deal à ne pas rater :
PC portable GIGABYTE AERO 16 15.6” Ultra HD 120Hz RAM 16 Go
1499 € 1999 €
Voir le deal

Rudolf Hess : Profil Neuro-psychiatrique

+8
Mithridate
Luhkah
malinwa
Jules
sukhoi
Val number 1
Goliath
eddy marz
12 participants

Aller en bas

Rudolf Hess : Profil Neuro-psychiatrique Empty Rudolf Hess : Profil Neuro-psychiatrique

Message  eddy marz 28/4/2008, 14:56

Bonjour à vous tous ;

Voici le « profil psychologique » de Hess que j’avais promis. Cette étude du « Dauphin du Führer » a fait l’objet d’une thèse de Doctorat soutenue à la Sorbonne le 1er juillet 1952 par le Dr. François Bayle (Médecin en Chef de 2e Classe de la Marine ; Spécialiste en neuropsychiatrie), sous le titre « Psychologie & Éthique du National Socialisme ; Étude Anthropologique des dirigeants SS ». Comme son titre l’indique, cette étude est concentrée sur les SS (Généraux, Commandants d’Einsatzgruppen, Docteurs criminels), mais contient une section sur Rudolf Hess (ainsi que sur Himmler, mais c’est une analyse post-mortem à partir de photos et d’exemplaires de son écriture – et donc moins fiable). Il convient tout de même de noter que les techniques d’analyses graphologiques (et psychiatriques) ont grandement évolué depuis 1952 ; ceci expliquant cela…

Quelques détails biographiques…

Rudolf Hess est né en Egypte, à Alexandrie, le 26 Avril 1896 (son grand-père y avait émigré et fondé un commerce de gros, repris par Fritz Hess, le père de Rudolf). Il fréquenta le lycée français d’Alexandrie jusqu’à l’âge de 12 ans, et fut envoyé en Allemagne pour de venir pensionnaire de l’Evangelisches Pädagogium de Bad-Godesberg. Puis, à quinze ans, son père l’envoie à l’École Supérieure de Commerce de Neufchâtel, en Suisse. Quatre ans plus tard, la 1e Guerre Mondiale éclate. Rudolf s’engage (avec empressement) dans le 1er Régiment Bavarois d’Infanterie. Envoyé sur le front occidental, il est blessé 2 fois, la deuxième fois, aux poumons. Démobilisé et désoeuvré, il fréquente des milieux et des clubs nationalistes antisémites, dont la Société Thulé (dont il ne sera jamais membre mais uniquement invité occasionnel). En 1920, il s’inscrit à l’université de Munich (en Histoire et Économie Politique) ; c’est là qu’il devient l’élève du Professeur Karl Haushofer (et de son fils Albrecht), spécialiste en Géopolitique. La même année, il s’inscrit à l’embryon du NSDAP, mais ne rencontre Hitler que 3 ans plus tard, dans la prison de Landsberg où il est lui-même enfermé pour sa participation au putsch manqué de Munich.

À la suite de cette rencontre, Hitler et Hess se lient étroitement, Rudolf vouant à Adolf une admiration et un attachement sans limites…

Concernant les conclusions du Dr. François Bayle, elle sont très longues, très médico-techniques, et rébarbatives (pour ne pas dire quasiment incompréhensibles) pour une personne non initiée aux arcanes de la neuropsychiatrie ; je me suis donc limité à vous soumettre les éléments les plus significatifs (j’espère que vous ne m’en voudrez pas).

Segment céphalique :

Vu de face, le visage à peau mate est franchement rectangulaire, large et régulièrement évasé en allant vers le bas. Le front est moyennement développé, surtout au niveau de son étage inférieur, qui surplombe nettement les cavités orbitaires profondes.

Les yeux sont gris-bleu, avec prédominance du gris au centre, mais surtout du bleu très clair qui leur donne, à peu de distance, un éclat très particulier. Les sourcils très abondants se rejoignent pour constituer une ligne horizontale ininterrompue, qui ajoute à l’expression inquiète et interrogative des yeux, un caractère de rudesse et d’intrépidité.

Mains :

Les nombreuses lignes des paumes, et leurs différences sensibles d’une main à l’autre, sont significatives d’une forte dominance nerveuse secondaire, et de sous-dominances sanguines et lymphatiques assez faibles, mais également caractéristiques d’un naturel très particulier et très rarement rencontré.

La présence d’un anneau de sensibilité, au dessus de la ligne transversale, apporte un élément sensible très spécial qui, avec la fusion des trois plis principaux, confère une grande hypersensibilité, et rend le sujet victime d’obsessions irrésistibles. L’ensemble des plis dans les deux mains présente un tableau confus qui annonce clairement le déséquilibre du caractère.

Rudolf Hess : Profil Neuro-psychiatrique Rh_han10

Examen Graphologique :

- Vitesse : Abrégée, inhibée, mouvementée, dynamogéniée
- Pression : Acérée, spasmodique
- Forme : Arquée, simplifiée, jointoyée, à harpons
- Dimension : Dilatée, inégale, surhaussée
- Direction : Centrifuge, dextrogyre, sinueuse
- Continuité : Automatique, instable, faiblement organisée
- Ordonnance : Claire, espacée, stéréotypée

Rudolf Hess : Profil Neuro-psychiatrique Rh_wri10

Toutes ces caractéristiques sont ensuite analysées techniquement sur plusieurs pages. Conclusion du test graphologique :

Aspect mental :

- Le caractère est profondément instable et tissé de contradictions qui s’opposent sans se résoudre ; il démontre une discordance profonde qui l’infériorise gravement.

- L’intelligence, qui se manifeste parfois avec netteté, est obscurcie et amoindrie par la discordance ; des idées originales avoisinent des idées insignifiantes et médiocres, qui vont jusqu’à des pensées franchement pathologiques. Des habilités créatrices se font jour à côté de bizarreries, d’idées irréalisables, et d’une sottise prétentieuse ; des opérations intellectuelles vives côtoient une routine bête ainsi qu’une imagination chimérique, puérile, et versatile.

- L’activité provient de l’emportement et du besoin de mouvements épisodiques, auquel s’opposent l’inertie et l’obsession.

- La volonté véritable est faible, peu organisée et assez suggestible. Elle s’exprime avec rétivité et entêtement.

Il existe un degré non négligeable d’intuition lié à l’instinct (pas au raisonnement), mais l’ensemble met en évidence un profond déséquilibre de la personnalité, ou les antinomies s’opposent d’une façon épuisante et stérile…

Rudolf Hess : Profil Neuro-psychiatrique Rh10
"La conscience du Parti" - portrait officiel (1934 env.)

Merci de votre attention

Eddy
Sources :
- Bayle, Dr. François. Psychologie et Ethique du National-Socialisme ; étude anthropologique des dirigeants SS – (Thèse) Presse Universitaire de France. 1953

clin doeil gri


Dernière édition par eddy marz le 29/4/2008, 11:25, édité 1 fois
eddy marz
eddy marz
Membre légendaire
Membre légendaire

Nombre de messages : 3953
Age : 67
Localisation : England/France/Italia
Date d'inscription : 24/03/2008

Revenir en haut Aller en bas

Rudolf Hess : Profil Neuro-psychiatrique Empty Re: Rudolf Hess : Profil Neuro-psychiatrique

Message  Goliath 28/4/2008, 16:41

Merci beaucoup Eddy ! beret
Très intéressant, notamment sa biographie "médicale-psychiatrique". Je ne savais pas que le personnage avait tant habité et vécu à l'étranger ... l'egypte, ça a dû lui faire surgir quelques souvenirs quand Rommel en était à 150 km près d'El Alamein ...

Thanks a lot eddy !

Goliath
Goliath
Goliath
Général de Division
Général de Division

Nombre de messages : 2830
Age : 29
Localisation : Autriche-France (95)
Date d'inscription : 20/10/2007

http://sturmovik.histoquiz-contemporain.com/

Revenir en haut Aller en bas

Rudolf Hess : Profil Neuro-psychiatrique Empty Re: Rudolf Hess : Profil Neuro-psychiatrique

Message  Val number 1 12/5/2008, 09:50

Merci beaucoup cher Eddy.
Sais tu ou je pourrais trouver cette these de doctorat sur les SS?et sur Himmler en particulier?(encore merci d'avance.)

Ce genre de "profil" medico-psychatrique est trés interessant pour comprendre qui etait ces personnes et qu'elle etait leur intelligence réel.

Val number 1
Lieutenant-colonel
Lieutenant-colonel

Nombre de messages : 383
Age : 31
Localisation : Pas-de-Calais
Date d'inscription : 10/05/2008

Revenir en haut Aller en bas

Rudolf Hess : Profil Neuro-psychiatrique Empty Re: Rudolf Hess : Profil Neuro-psychiatrique

Message  eddy marz 12/5/2008, 10:24

Hi Valn°1;

"Psychologie et Ethique du National-Socialisme ; étude anthropologique des dirigeants SS" – Dr. François BAYLE (Thèse) Presse Universitaire de France. 1953, ne sera facile à trouver, j'en ai peur. Il te faudra probablement passer par un organisme de recherche de livre, ou par la Presse Universitaire de France pour voir s'il l'ont en stock. Tu peux aussi essayer de te lancer dans des recherches par le net sur www.chapitre.com/ ce n'est pas assuré du tout, mais j'y ai déjà trouvé des bouquins des années 40 et 50... ça dépend. Au sujet du livre de Bayle, sache qu'il est gros, comporte des photos, et ne sera peut-être pas "donné". À savoir qu'il a également publié un énorme bouquin, gros comme deux bottins, (également truffé de photos) uniquement sur les médecins nazis - "Croix gammée contre Caduccée"...

Good luck
Eddy
eddy marz
eddy marz
Membre légendaire
Membre légendaire

Nombre de messages : 3953
Age : 67
Localisation : England/France/Italia
Date d'inscription : 24/03/2008

Revenir en haut Aller en bas

Rudolf Hess : Profil Neuro-psychiatrique Empty Re: Rudolf Hess : Profil Neuro-psychiatrique

Message  Val number 1 12/5/2008, 10:27

Merci beaucoup cher eddy, je vais essayer de me les proccurer.
Merci encore.

Val number 1
Lieutenant-colonel
Lieutenant-colonel

Nombre de messages : 383
Age : 31
Localisation : Pas-de-Calais
Date d'inscription : 10/05/2008

Revenir en haut Aller en bas

Rudolf Hess : Profil Neuro-psychiatrique Empty Re: Rudolf Hess : Profil Neuro-psychiatrique

Message  sukhoi 21/7/2011, 22:54

Voici une page de l'histoire de Hess qui se referme:

http://www.lemonde.fr/europe/article/2011/07/21/la-tombe-du-nazi-rudolf-hess-a-ete-detruite_1551356_3214.html#xtor=RSS-3208

Il va être incinéré et ses cendres dispersés en mer.

sukhoi
Général de Brigade
Général de Brigade

Nombre de messages : 671
Age : 31
Localisation : Lyon
Date d'inscription : 18/08/2008

Revenir en haut Aller en bas

Rudolf Hess : Profil Neuro-psychiatrique Empty Re: Rudolf Hess : Profil Neuro-psychiatrique

Message  Jules 22/7/2011, 08:15

C'est odieux de détruire une tombe, peu importe l'individu qu'il y a en-dessous.
Jules
Jules
Général de Division
Général de Division

Nombre de messages : 2070
Age : 42
Localisation : ici
Date d'inscription : 04/01/2009

Revenir en haut Aller en bas

Rudolf Hess : Profil Neuro-psychiatrique Empty Re: Rudolf Hess : Profil Neuro-psychiatrique

Message  malinwa 22/7/2011, 08:41

bonjour,
fort interessant ce sujet, mais je reste asser dubitatif.
la science neuro-psychiatrique des années 50 n'a plus rien a voir avec celle de maintenant.
il faudrait aussi savoir sur quelles bases cette étude à été réalisée (entretiens? documents? résumé de plusieurs médecins?)
Hess à été vu par d'innobrables médecins, dont de nombreux psychiatres directement après avoir posé les pieds sur le sol anglais (écossais plustot pouce ), et ceux ci étaient très loin d'avoir le même avis sur le cas Rudolf Hess.
Mettez trois psychiatres en face du même patient, et vous risqué d'avoir des diagnostiques fort différents mort de rir gri
Pour ce qui est de la petite biographie présentée de Hess, je suis assez surpris (mais je ne suis qu'un amateur et ce n'est pas une critique) d'apprendre qu'il a été dans une école française en Egypte. Dans la pluspart des livres que j'ai lu sur Hess, il ne fait pas mention de cela. Hess a bien appris le français (mais a quel niveau?) en Suisse, mais en Egypte ?
D'après ce que j'ai appris au fil de mes lectures, au début les enfants Hess avaient une sorte de précepteur, puis Hess fut envoyé dans une école allemande (la communauté allemande était bien présente en Egypte, il y a peut être des infos sur ce sujet) à Alexandrie avant d'être envoyé en Allemagne.

malinwa
Sous-lieutenant
Sous-lieutenant

Nombre de messages : 186
Age : 45
Localisation : Belgique
Date d'inscription : 11/07/2008

Revenir en haut Aller en bas

Rudolf Hess : Profil Neuro-psychiatrique Empty Re: Rudolf Hess : Profil Neuro-psychiatrique

Message  eddy marz 22/7/2011, 10:53

malinwa a écrit:bonjour,
fort interessant ce sujet, mais je reste asser dubitatif.
la science neuro-psychiatrique des années 50 n'a plus rien a voir avec celle de maintenant.
C'est certain. Toutefois, c'est tout ce que nous avons à notre disposition. Toute étude psychiatrique nouvelle ne pourrait que se baser sur le travail déjà établi et, en l'absence du sujet, ne pourrait proposer que des hypothèses savantes - et encore, selon les différentes écoles.
malinwa a écrit:il faudrait aussi savoir sur quelles bases cette étude à été réalisée (entretiens? documents? résumé de plusieurs médecins?)
Cette étude a été réalisée à Nuremberg, pendant les procès, à partir d'entretiens directs entre Hess et le Dr. François Bayle, psychiatre et graphologue attaché à la Marine Française.

malinwa a écrit:Hess à été vu par d'innobrables médecins, dont de nombreux psychiatres directement après avoir posé les pieds sur le sol anglais (écossais plustot pouce ), et ceux ci étaient très loin d'avoir le même avis sur le cas Rudolf Hess.
Mettez trois psychiatres en face du même patient, et vous risqué d'avoir des diagnostiques fort différents mort de rir gri
C'est exact. Pour ma part, je pense que, nonobstant la qualité des psychiatres, la nature intime d'un homme reste profondément insondable. Il y a des choses qui échappent la science, et malgré d'incontestables succès dans certains domaines, la psychiatrie demeure une 'science' inexacte et sujette à de multiples et permanentes fluctuations.

malinwa a écrit:Pour ce qui est de la petite biographie présentée de Hess, je suis assez surpris (mais je ne suis qu'un amateur et ce n'est pas une critique) d'apprendre qu'il a été dans une école française en Egypte. Dans la pluspart des livres que j'ai lu sur Hess, il ne fait pas mention de cela. Hess a bien appris le français (mais a quel niveau?) en Suisse, mais en Egypte ?
D'après ce que j'ai appris au fil de mes lectures, au début les enfants Hess avaient une sorte de précepteur, puis Hess fut envoyé dans une école allemande (la communauté allemande était bien présente en Egypte, il y a peut être des infos sur ce sujet) à Alexandrie avant d'être envoyé en Allemagne.
Hess est né en 1894 à Alexandrie, mais effectivement, il y a erreur : Il fréquenta une mini 'école' d'une seule salle de classe réservée à la communauté Allemande, puis la famille repartit pour l'Allemagne et le jeune Rudolf termina son éducation à domicile par les bons soins de sa mère et de quelques tuteurs dont un - semble-t-il - Français (sources très vagues).
eddy marz
eddy marz
Membre légendaire
Membre légendaire

Nombre de messages : 3953
Age : 67
Localisation : England/France/Italia
Date d'inscription : 24/03/2008

Revenir en haut Aller en bas

Rudolf Hess : Profil Neuro-psychiatrique Empty Re: Rudolf Hess : Profil Neuro-psychiatrique

Message  malinwa 22/7/2011, 12:43

en ce qui concerne la "destruction" de la tombe de la famille Hess, je suis asser surpris, en effet la femme de Rudolf Hess est décèdée en 1995 et à été enterrée dans le caveau familiale.
Je ne savais pas que cela était autorisé de raser une tombe après si peux de temps.
Je trouve (mais ce n'est que mon avis) que c'est une très mauvaise idée, j'aurais bien voulu visiter cette tombe (pas pour me recuiellir), cela reste une preuve d'histoire passée, raser cette tombe, c'est un peu nier qu'elle a existé.
si c'est juste pour éviter les manifestation de néo-nazis, je trouve la décision de la commune assez primitive et sans respect pour l'histoire (pas pour l'homme) il y aurait sans doute été possible de trouver d'autre solution.
Sinon autant raser la tombe des parents d'Hiter, et aussi celle de sa soeur et ainsi de suite avec toute les tombes allemandes en lien avec les nazis (bonjour le travail)

malinwa
Sous-lieutenant
Sous-lieutenant

Nombre de messages : 186
Age : 45
Localisation : Belgique
Date d'inscription : 11/07/2008

Revenir en haut Aller en bas

Rudolf Hess : Profil Neuro-psychiatrique Empty Re: Rudolf Hess : Profil Neuro-psychiatrique

Message  eddy marz 22/7/2011, 14:53

malinwa a écrit:en ce qui concerne la "destruction" de la tombe de la famille Hess, je suis asser surpris, en effet la femme de Rudolf Hess est décèdée en 1995 et à été enterrée dans le caveau familiale.
Je ne savais pas que cela était autorisé de raser une tombe après si peux de temps.
Je trouve (mais ce n'est que mon avis) que c'est une très mauvaise idée, j'aurais bien voulu visiter cette tombe (pas pour me recuiellir), cela reste une preuve d'histoire passée, raser cette tombe, c'est un peu nier qu'elle a existé.
si c'est juste pour éviter les manifestation de néo-nazis, je trouve la décision de la commune assez primitive et sans respect pour l'histoire (pas pour l'homme) il y aurait sans doute été possible de trouver d'autre solution.
Sinon autant raser la tombe des parents d'Hiter, et aussi celle de sa soeur et ainsi de suite avec toute les tombes allemandes en lien avec les nazis (bonjour le travail)

En fait, c'est un peu le paradoxe de tout ce drame : Il faut à tout prix préserver la mémoire du Génocide, mais il faut à tout prix effacer toute trace du nazisme - cela semble un non-sens quelque part, non ?
eddy marz
eddy marz
Membre légendaire
Membre légendaire

Nombre de messages : 3953
Age : 67
Localisation : England/France/Italia
Date d'inscription : 24/03/2008

Revenir en haut Aller en bas

Rudolf Hess : Profil Neuro-psychiatrique Empty Re: Rudolf Hess : Profil Neuro-psychiatrique

Message  Luhkah 23/7/2011, 11:24


en ce qui concerne la "destruction" de la tombe de la famille Hess, je suis asser surpris, en effet la femme de Rudolf Hess est décèdée en 1995 et à été enterrée dans le caveau familiale.
Je ne savais pas que cela était autorisé de raser une tombe après si peux de temps.
Je trouve (mais ce n'est que mon avis) que c'est une très mauvaise idée, j'aurais bien voulu visiter cette tombe (pas pour me recuiellir), cela reste une preuve d'histoire passée, raser cette tombe, c'est un peu nier qu'elle a existé.
si c'est juste pour éviter les manifestation de néo-nazis, je trouve la décision de la commune assez primitive et sans respect pour l'histoire (pas pour l'homme) il y aurait sans doute été possible de trouver d'autre solution.
Sinon autant raser la tombe des parents d'Hiter, et aussi celle de sa soeur et ainsi de suite avec toute les tombes allemandes en lien avec les nazis (bonjour le travail)

C'est vrai que la décision semble un peu rude, mais maintenant, je me met à la place des locaux qui voient défiler des dizaines, voires des centaines de skinheads à date plus ou moins fixe.

On aurait put évacuer la tombe, mais après ? Ou ça ? Qui voudra de la tombe d'un ancien nazi ? en sachant pertinemment bien que ces adorateurs crétins vont suivre ? Au pire, elle va être installé dans un coin bien receptif a ce genre d'idée et les manifestations seront encore plus importantes...

Ce qui est ironique, c'est qu'il s'agit de la tombe d'un type qui a trahis Adolf Hitler... c'est un peu comme célébrer Brutus quand on vénère César. (Enfin, ce n'est pas la rationnalité et la connaissance qui ont distingué ce genre d'individus...)
Luhkah
Luhkah
Lieutenant-colonel
Lieutenant-colonel

Nombre de messages : 438
Age : 43
Localisation : Bruxelles
Date d'inscription : 31/05/2010

Revenir en haut Aller en bas

Rudolf Hess : Profil Neuro-psychiatrique Empty Re: Rudolf Hess : Profil Neuro-psychiatrique

Message  malinwa 23/7/2011, 12:34

personnellement, j'aurais bien vu la pierre tombale dans le musée anglais ou sont montré les restes de sont avion

malinwa
Sous-lieutenant
Sous-lieutenant

Nombre de messages : 186
Age : 45
Localisation : Belgique
Date d'inscription : 11/07/2008

Revenir en haut Aller en bas

Rudolf Hess : Profil Neuro-psychiatrique Empty Re: Rudolf Hess : Profil Neuro-psychiatrique

Message  Luhkah 23/7/2011, 12:36

malinwa a écrit:personnellement, j'aurais bien vu la pierre tombale dans le musée anglais ou sont montré les restes de sont avion

Bien vu, je n'y avais pas penser. pouce

Même si on peut ce demander ce que ça donnerait à la longue de collectionner les tombes de personnages historiques dans les musée.
Luhkah
Luhkah
Lieutenant-colonel
Lieutenant-colonel

Nombre de messages : 438
Age : 43
Localisation : Bruxelles
Date d'inscription : 31/05/2010

Revenir en haut Aller en bas

Rudolf Hess : Profil Neuro-psychiatrique Empty Re: Rudolf Hess : Profil Neuro-psychiatrique

Message  Jules 23/7/2011, 13:00

Luhkah a écrit:
C'est vrai que la décision semble un peu rude, mais maintenant, je me met à la place des locaux qui voient défiler des dizaines, voires des centaines de skinheads à date plus ou moins fixe.

Mouais. Personnellement j'y crois pas trop, d'autant que Hess est loin d'être leur "préféré".

Si les Allemands veulent détruire tout ce qui pourrait servir de "lieu" de pèlerinage, ils n'ont pas fini !

Jules
Jules
Général de Division
Général de Division

Nombre de messages : 2070
Age : 42
Localisation : ici
Date d'inscription : 04/01/2009

Revenir en haut Aller en bas

Rudolf Hess : Profil Neuro-psychiatrique Empty Re: Rudolf Hess : Profil Neuro-psychiatrique

Message  Mithridate 2/9/2011, 17:13

eddy marz a écrit:
malinwa a écrit:en ce qui concerne la "destruction" de la tombe de la famille Hess, je suis asser surpris, en effet la femme de Rudolf Hess est décèdée en 1995 et à été enterrée dans le caveau familiale.
Je ne savais pas que cela était autorisé de raser une tombe après si peux de temps.
Je trouve (mais ce n'est que mon avis) que c'est une très mauvaise idée, j'aurais bien voulu visiter cette tombe (pas pour me recuiellir), cela reste une preuve d'histoire passée, raser cette tombe, c'est un peu nier qu'elle a existé.
si c'est juste pour éviter les manifestation de néo-nazis, je trouve la décision de la commune assez primitive et sans respect pour l'histoire (pas pour l'homme) il y aurait sans doute été possible de trouver d'autre solution.
Sinon autant raser la tombe des parents d'Hiter, et aussi celle de sa soeur et ainsi de suite avec toute les tombes allemandes en lien avec les nazis (bonjour le travail)

En fait, c'est un peu le paradoxe de tout ce drame : Il faut à tout prix préserver la mémoire du Génocide, mais il faut à tout prix effacer toute trace du nazisme - cela semble un non-sens quelque part, non ?

Pas particulièrement ca rentre en cohérence totale avec la damnatio memoriæ de l'époque Romaine.
(La damnatio memoriæ consistais a une condamnation judiciaire post-mortem d'un individus jugé particulièrement ignoble et ont annulmait tous les honneurs auquel il a pu prétendre de son vivant, son nom était effacer des lieux publiques, son anniversaire était considérer comme un jour néfaste et en Grèce (d'où vient ce type de condamnation) il pouvait être aussi interdit de prononcer le nom de la personne en question.

Sinon pour cet excellent document, j'ai rechercher sur le SUDOC (catalogue du Système Universitaire de Documentation) la trace de cette thèse mais il semble quelle ne soit disponible nulle part dans les archives très larges que regroupe le SUDOC.

Mithridate
Major
Major

Nombre de messages : 127
Age : 34
Localisation : Brie
Date d'inscription : 28/07/2011

Revenir en haut Aller en bas

Rudolf Hess : Profil Neuro-psychiatrique Empty Re: Rudolf Hess : Profil Neuro-psychiatrique

Message  le ronin 25/10/2011, 18:52

Bonsoir Nabil1990.Comme stipulé dans notre règlement, il convient de se présenter avant de commencer à poster. Merci .


Le lien: https://deuxiemeguerremondia.forumactif.com/f1-presentation-des-nouveaux-membres


le ronin.

_________________
....La véritable personnalité d'un homme ne se dévoile qu'au feu, tout le reste n'est que littérature.....


Semper fidelis .
le ronin
le ronin
Police militaire (Modérateur)
Police militaire (Modérateur)

Nombre de messages : 3522
Age : 70
Localisation : Dans l'Hérault, cong!
Date d'inscription : 25/06/2008

Revenir en haut Aller en bas

Rudolf Hess : Profil Neuro-psychiatrique Empty Re: Rudolf Hess : Profil Neuro-psychiatrique

Message  eddy marz 25/10/2011, 21:19

Nabil1990 a écrit:A partir du moment ou les nazis ont perdu la guerre il est logique qu'ils soient considéraient comme des personnes déséquilibrées... etc etc etc
(Dans les propos de table d'Hitler 1942) lui même disait lucidement que si il gagnait cette guerre il serait vénéré, par contre si il devait perdre il servirait de paillasson au dernier des derniers.
L'histoire est écrite par les vainqueurs, j'ai tjrs considéré qu'il y avait l'histoire officielle que nous apprenons à l'école etc et l'histoire officieuse que nous ne connaîtrons jamais.
Personne n'est tout blanc n'y tout noir même si c'est dangereux de dire ça de nos jours.

Bonsoir Nabil;
Tes propos ne font, malheureusement, qu'enfoncer des portes ouvertes... Bien sûr que les vainqueurs ont "écrit" l'Histoire (dans le même ordre d'idée, d'autres - particulièrement les négationnistes - disent "la Justice des Vainqueurs"); et alors ? Franchement, le contraire eut été bien singulier, tu ne trouves pas ? Et il en est ainsi de toutes les guerres. Adolf Hitler pouvait très facilement s'imaginer qu'il servirait de "paillasson" aux Alliés - car il savait aussi pertinemment bien que les crimes incroyables et les infractions au Droit qu'il commettait, et faisait commettre à ses apôtres, le mènerait droit au billot s'il était pris vivant. C'est aussi pour cela qu'il s'est suicidé. Bien sûr qu'il y a une Histoire "officielle"; cela semble tellement évident. C'est ce qu'on appelle le langage 'exotérique', destiné aux masses (journaux, radios, médias etc.). L'Histoire y est obligatoirement réduite pour de simples raisons de compréhension - nul n'étant égal du point de vue de l'éducation et de l'intellect - afin que qui que ce soit puisse saisir le sens général de tel ou tel évènement. Sinon, il serait impossible de s'instruire. En Histoire universitaire, il faut parfois plus de 500 pages (lorsque ce n'est pas 2000) pour saisir le sens profond d'un évènement. Bien sûr qu'il y a une histoire officieuse; mais contrairement à ce que tu t'imagines, elle ne change pas le fond du problème; elle ne fait qu'apporter un éclairage plus clinique sur les évènements. Et bien sûr qu'au sein de tous les pouvoirs (de gauche comme de droite) certaines sympathies oeuvrent toujours à cacher les traces d'agissements jugés peu reluisants. Mais ça c'est de la politique...

Et alors, que voulons nous dire ? Que les Alliés ont eux aussi commis des crimes de guerre ? C'est parfaitement vrai - mais absolument incomparables aux exactions commises par les nazis, leurs alliés, et leurs collaborateurs. Les nazis ont provoqué une guerre d'agression expansionniste dans la tentative de s'approprier l'ensemble de l'Europe Centrale et de l'Est jusqu'à la chaîne de l'Oural, en exterminant non seulement les Juifs, mais également les Slaves, et en continuant dans les hôpitaux Polonais, Ukrainiens, Lettons, Lituaniens etc. à assassiner les handicapés de la même façon qu'ils le faisaient à leurs propres frères en Allemagne. Et si tu n'y crois pas, cela voudrait dire que tu n'as rien lu. Toutes les règles d'humanité, d'honneur, de générosité, et magnanimité, furent foulées au pied, non dans un délire, mais avec conscience, fanatisme, préparation, étude, et une volonté inébranlable. Il faut lire les transcriptions des débats lors des procès (pas seulement ceux de Nuremberg) car il y eut une foule de procès de 'dénazification' jusque dans les années 70, et pas seulement les avis des Historiens (de gauche ou de droite ?). Surtout, il faut se faire une opinion personnelle honnête intellectuellement parlant.

Eddy Marz
eddy marz
eddy marz
Membre légendaire
Membre légendaire

Nombre de messages : 3953
Age : 67
Localisation : England/France/Italia
Date d'inscription : 24/03/2008

Revenir en haut Aller en bas

Rudolf Hess : Profil Neuro-psychiatrique Empty Re: Rudolf Hess : Profil Neuro-psychiatrique

Message  Visiteur 8/3/2014, 10:06

Il existe un autre rapport d'expertise, psychiatrique qui a eté effectué par un medecin militaire Francais Dans sa cellule a spandau.
J'ai eu l'occasion de le feuilleter il y a fort longtemps,je vais me mettre en quete de le retrouver....mais j'ai bien peur qu'il ai ete detruit.

Visiteur
Soldat 1ère classe
Soldat 1ère classe

Nombre de messages : 2
Age : 72
Localisation : France
Date d'inscription : 08/03/2014

Revenir en haut Aller en bas

Rudolf Hess : Profil Neuro-psychiatrique Empty Re: Rudolf Hess : Profil Neuro-psychiatrique

Message  bandofbrother 8/3/2014, 18:45

Le devoir de mémoire doit passer dans la préservation de certains sites qui ont marqués l'Histoire Mondiale. Est-ce que tous les sites doivent être conservé ?? oui à partir du moment où l'on peut maîtriser les conséquences car tous ne viendront pas exercer le même devoir de mémoire. Autrement dit il faut pouvoir avoir la maîtrise des dommages et effets secondaires. Si tel n'est pas le cas alors oui une tombe peut être détruire ...Dans notre société actuelle, même sans la tombe de Rudolf Hess ou d'un autre, nous aurons toujours à faire face à ce passé car il a servi à la construction de notre société d'aujourd'hui....
bandofbrother
bandofbrother
Adjudant-chef
Adjudant-chef

Nombre de messages : 100
Age : 41
Localisation : 06-59
Date d'inscription : 11/09/2007

http://www.bandofbrother101airborne.overblog.com

Revenir en haut Aller en bas

Rudolf Hess : Profil Neuro-psychiatrique Empty Re: Rudolf Hess : Profil Neuro-psychiatrique

Message  Visiteur 9/3/2014, 18:10

Visiteur a écrit:Il existe un autre rapport d'expertise, psychiatrique qui a eté effectué par un medecin militaire Francais Dans sa cellule a spandau.
J'ai eu l'occasion de le feuilleter il y a fort longtemps,je vais me mettre en quete de le retrouver....mais j'ai bien peur qu'il ai ete detruit.
 Je l'ai retrouvé, une copie originale d'epoque  jaunie sur papier pelure, en fait il s'agit de la 3 eme expertise, apres celle de du medecin americain N.Walsh et celle du medecin de la marine Francaise L.Bayle

Visiteur
Soldat 1ère classe
Soldat 1ère classe

Nombre de messages : 2
Age : 72
Localisation : France
Date d'inscription : 08/03/2014

Revenir en haut Aller en bas

Rudolf Hess : Profil Neuro-psychiatrique Empty Re: Rudolf Hess : Profil Neuro-psychiatrique

Message  le ronin 10/3/2014, 10:47

Bonjour Visiteur. Comme stipulé dans le règlement, il convient de se présenter avant de poster .Merci. Le lien ci dessous :






https://deuxiemeguerremondia.forumactif.com/f1-presentation-des-nouveaux-membres




le ronin.

_________________
....La véritable personnalité d'un homme ne se dévoile qu'au feu, tout le reste n'est que littérature.....


Semper fidelis .
le ronin
le ronin
Police militaire (Modérateur)
Police militaire (Modérateur)

Nombre de messages : 3522
Age : 70
Localisation : Dans l'Hérault, cong!
Date d'inscription : 25/06/2008

Revenir en haut Aller en bas

Rudolf Hess : Profil Neuro-psychiatrique Empty Re: Rudolf Hess : Profil Neuro-psychiatrique

Message  Phil68 8/4/2014, 08:19

Quelqu'un pourrait-il expliquer de quoi Hess est exactement coupable ?

Le bonhomme s'est trouvé rapidement hors-jeu (mai 1941). Il n'a joué aucun rôle dans la solution finale puisque celle-ci n'est mise en place par Goering et Heydrich qu'à partir de l'automne 41.

A Nuremberg, il reçoit la parpétuité alors qu'un Speer - esclavagiste (usines d'armement), et receleur d'oeuvres d'arts volées à des Juifs - s'en tire avec seulement 20 ans.

Quant à von Braun , il n'a même pas été inquiété. Ses fusées V2 ont pourtant tué 2x plus de prisonniers-esclaves dans l'usine de Peenemünde qu'elles n'ont fait de victimes en tant que bombes. Vous lisez bien : la fabrication des V2 a fait 2x plus de victimes parmi les déportés en Allemagne que son emploi militaire ! L'impact des V2 sur le déroulement de la guerre a été insignifiant; c'était une arme psychologique qu'on n'entendait pas venir.
Des témoins ont vu von Braun ordonner personnellement de faire rouer de coups des prisonniers quand la finition d'une fusée n'était pas assez parfaite à son goût.


Sinon, pour en revenir à R. Hess, j'ai découvert un combattant de 14-18 zélé, dévoué, toujours volontaire pour des missions périlleuses et qui termina la guerre comme pilote.
Plus tard, pendant les années NSDAP, Hess ne semble pas avoir recherché de prestige ou de pouvoir personnel; il a continué d'habiter une maison modeste avec son épouse.

Je m'étonne donc de la rigueur de sa condamnation et des conclusions "Aspect Mental" des psychiatres, qui tendent à dépeindre ce militaire courageux comme une nouille : volonté faible, puéril, versatile... (ai moi aussi déjà été victime de tests graphologiques à l'embauche; ce sont des méthodes très controversées)
Phil68
Phil68
Major
Major

Nombre de messages : 112
Age : 54
Localisation : Bruxelles
Date d'inscription : 14/11/2010

Revenir en haut Aller en bas

Rudolf Hess : Profil Neuro-psychiatrique Empty Re: Rudolf Hess : Profil Neuro-psychiatrique

Message  Contenu sponsorisé


Contenu sponsorisé


Revenir en haut Aller en bas

Revenir en haut

- Sujets similaires

 
Permission de ce forum:
Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum