Il était une fois, en mai 1940, la Belgique...

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas

Il était une fois, en mai 1940, la Belgique...

Message  Invité le Jeu 06 Jan 2011, 6:04 pm

Bonjour,
je vais ici créer un topic regrouppant quelques combats/anecdotes des troupes Belges dans les jours qui ont suivit le 10 mai.
Le but est de donner connaissance de quelques combats de l'armée Belge à Bodange, Eben -Emael, villages de Nives et Witry.
Si vous avez des anecdotes et autres faits d'armes de l'armée Belge n'hésitez pas !


CONTEXTE:

Le 10 mai 1940, Fall Gelb, le "plan jaune", fut lancé par la Wehrmacht contre l'ouest de l'Europe.
Les troupes allemandes entrèrent aux Pays-Bas et en Belgique, puis avancèrent vers la France en contournant la ligne Maginot. La riposte alliée fut le "plan Dyle", le mouvement de tout le corps de manoeuvre allié en Belgique afin de stopper l'ennemi sur la Dyle (rivière).
Mais le Général Gamelin était tombé dans un piège: pendant que les meilleures divisions françaises et le Corps expéditionnaire Britanique (BEF) montaient en Belgique, sept Panzerdivisions traversèrent les Ardennes pour atteindre la Meuse en trois jours et écraser les unités plus faibles qui défendaient Sedan.
Le "Sichelschnitt", le coup de faucille venait de porter un coup fatal aux alliées. Débouchant sur les arrières de leur corps de manoeuvres, les Panzerdivisions foncèrent vers la mer qu'elles atteignirent à Abbeville le 20 mai 1940.
Les contres-attaques alliées ne purent enrayer la progression allemande qui mena à l'inéluctableanéantissement des armées encreclées en Belgique.
La campagne s'acheva sur les plages de Dunkerque le 4 juin 1940....
Voila pour la recontextualisation... beret

Bodange:

10 mai 1940, Après avoir franchi la frontière belge, les unités de la 1er et de la 2eme Division blindée allemande se heurtèrent aux obstacles et aux points d'appui de la 1er Division de Chasseurs Ardennais.
La 5ème Compagnie du commandant Bricart avait pour ordre de résister sur place afin de couvrir le repli de son régiment.
Les pelotons de Chasseurs établis à Bodange, Wissembach et Strainchamps résistèrent aux assauts des fusillers allemands. Débordée par la gauche (à Strainchamps), la 5eme Compagnie se replia derrière la ligne de crète, laissant le 2eme peloton en couverture à Bodange. Pour ces hommes, il s'agissait d'une mission de sacrifice!
Les Chasseurs Ardennais résistèrent jusqu'à la fin de l'après midi ava,t d'être à court de munition. ENcerclés, les quelques survivants n'eurent d'autres choix que de se rendre (eh oui nous n'avons pas la mentalité du soldat japonnais spamafote ).
La marche des Panzers avait été cependant bloquée toute une journée...

Eben - Emael:

Le 10 mai 1940, Un peu avant 5h du matin, 9 planeurs DFS-230 se posèrent sur les superstructures du fort belge d'Eben - Emael qui protégeait les ponts sur la Meuse à Maastricht.
Les équipes du génie qui en sortirent s'élancèrent sur les coupoles de tir, tourelles à éclipse et blocs de mitrailleuse qui constituaient leurs objectifs.
En l'espace de 10 minutes, le fort fut pratiquement neutralisé et ses principaux postes de tir avaient sautées sous les charges d'explosifs déposées par les sapeur allemands.
Dans la journée, une faible tentative de contre-attaque se déroula sur le toit du fort, mais les soldats belges démoralisés ne parvinrent pas à déloger la soixantaine de sapeurs parachutistes qui y étaient retranchés.
Le 11 mai à midi, toute la garnison du fort se rendit aux troupes allemandes. Ce fort était réputé imprenable était tombé en moin d'une journée laissant la porte ouverte à l'invasion de la Belgique.

J'ai (tres) fort résumé ici car c'est un sujet déja dvp sur ce forum.
Je vous mets néamoins ce documentaires en plusieurs parties assez bien fait sur la prise du fort: http://www.youtube.com/watch?v=iD_rX71O78I

Villages de Nives et de Witry

Pour effectuer le coup de faux qui devait couper les armées alliées en deux, les allemands devaient faire traverser les Ardennes belges aux Panzers du Gruppe Von Kleist.
Il fallait agir vite car l'objectif était de faire passer la Meuse aux Panzers avant le 15 mai.
L'Etat major allemand avait donc prévu une opération aéroportée qui permettrait à des fantassins de s'emparer, puis de tenir les principaux carrefours du massif forestier.
Ainsi, les divisions de Panzers ne seraient pas arrêtées par les bouchons défensifs mis en place par les Chasseurs Ardennais.
Parachutés autour des villages de Nives et Witry depuis des avions Fieseler "Storch" (un pilote et deux passsagers), les fantassins allemands réussirent à tenir les carrefours importants le temps que les Panzers les rejoingnent, et ce malgré les contre-attaques belges et Françaises.
La Meuse fut traversée à Sedan le 13 mai 1940 soit avec deux jours d'avance sur les meilleures prévisions allemandes.
A noter que les Chasseurs ardenais étaient équipés de T-13 et de T-15.

La bataille de la LYS"

Le 23 mai, les restes de la petite armée belge s'étaient repliés sur la Lys, ultime ligne de défense.Parmis ces unités, la 1er Division de Chasseurs-Ardennais était positionnée entre les localités de Lootenhulle et Vinkt.
Au matin du 25 mai, les fantassins allemands de la 225eme Division d'Infanterie franchirent le canal de dérivation à hauteur de Meigem et avncèrent vers Vinkt.
Les Chasseurs Ardennais réussirent non seulement à tenir leurs positions, mais en plus, ils allèrent jusqu'à contre-attaquer plusieurs fois l'ennemi et lui infliger des pertes sévères (1500 à 3000 pertes selons les sources).
Les Belges aux bérets verts se battirent héroïquement pendant trois jours et au soir du 27 mai le village de Vinkt était toujours tenu par les Chasseurs Ardennais invaincus.
L'armée belge avait rempli son engagement en tenant sur la Lys jusqu'au bout de ses forces, permettant ainsi au BEF et au 1er groupe d'armées Français de se replier sur Dunkerque pour y être évacués...


Voila pour ces petites précisions de la campagne de 40 en Belgique, merci de m'avoir lu et n'hésitez pas à continuer l'histoire....



Le renard de Bruxelles...

Invité
Invité


Revenir en haut Aller en bas

Re: Il était une fois, en mai 1940, la Belgique...

Message  Prosper Vandenbroucke le Ven 07 Jan 2011, 2:49 pm

Bonjour Fox from Brussels ou "Renard de Bruxelles " .
Je ne connais pas les sources de tes comptes rendus très succints au sujet de l'Armée Belge en mai 1940 (Tu ne cites aucune source), cependant je pense - en ce qui te concerne - qu'il serait opportun que tu ailles consulter des sites et/ou de lire des livres à ce sujet.
La campagne de l'Armée Belge - dite "Campagne des 18 jours" - entre le 10 mai 1940 et le 28 mai 1940 est autrement plus importante que les faits que tu évoques.
Pour ta gouverne et pour démentir ce que tu écris au sujet de l'opération "Ni-Wi".
Jamais, au grand jamais, il n'y a eu de parachutages. Les fantassins allemands étant amenés sur place par des Fi-156, lesquels se posèrent en pleine campagne, déposèrent les deux passagers, repartirent et revinrent avec deux autres passagers.
Il y a une grande différence entre déposer des fantassins et de les parachuter.
En ce qui concerne les Chasseurs Ardennais, va lire cette page très complète:
http://www.freebelgians.net/pages/sujet.php?id=fb1&su=136
Cela te sera bénéfique pour ta compréhension au sujet de ce corps d'élite.
Et pour finir........consulte des ouvrages concernant cette campagne. Tu verras que tout n'a pas été aussi simple que tes écrits veulent bien vouloir croire à un lecteur inculte.
Des ouvrages au sujet de la "campagne des 18 jours" font légion.
Je pense notamment aux remarquables ouvrages suivants
"La campagne de l'Armée Belge - mai 1940" par de Fabribeckers.
"Mai 1940" par Peter Taghon
"Panorama d'un défaite" par Henri Bernard
"Allons enfants de la Belgique" par Jean Pierre du Ry
"Les 469 heures du Fort de Tancrémont" par le colonel B.E.M. e.r. A. de Wergifosse
"Miracle à Dunkerque - La fin d'un mythe" par Jean Vanwelkenhuyzen
"Chronique du 2° régiment de Chasseurs Ardennais" par Roger Georges
"Les paras allemands au Canal Albert" par Jean Louis Lhoest.
et la liste n'est pas exhaustive.
Désolé de devoir te répondre ainsi, mais ce que tu as écrit ne reflète en rien - ou presque rien - les faits historiques.
Amicalement
Prosper



avatar
Prosper Vandenbroucke
Général de Brigade
Général de Brigade

Nombre de messages : 755
Age : 67
Localisation : Braine le Comte (Belgique)
Date d'inscription : 24/09/2008

http://www.freebelgians.be/news/news.php

Revenir en haut Aller en bas

Re: Il était une fois, en mai 1940, la Belgique...

Message  velovert1962 le Mar 27 Sep 2011, 5:26 am

Comme pour Asterix, a la capitulation belge, toute l'armée ne s'était encore rendue. Car le fort de Tancrémont, ne se rendit pas, mais a été obliger de capitulé a cause de l'armistice ( bien leur en a pris), Nous étions alors le 29 Mai a 11heures (si je ne me trompe)
Les 469 heures de tancrémont

velovert1962
Caporal
Caporal

Nombre de messages : 11
Age : 55
Localisation : Beyne-heusay
Date d'inscription : 15/08/2011

Revenir en haut Aller en bas

Re: Il était une fois, en mai 1940, la Belgique...

Message  Contenu sponsorisé


Contenu sponsorisé


Revenir en haut Aller en bas

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut

- Sujets similaires

 
Permission de ce forum:
Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum