Il y a 70 Ans Jour pour Jour !

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas

Il y a 70 Ans Jour pour Jour !

Message  Invité le Dim 05 Oct 2014, 9:22 pm

Voila, aujourd'hui,


Je vous présente une petite opération militaire qui a eu lieu il y à 70 ans jour pour jour, en Alsace.


Lieu :





Ligne Siegfried


Elle fut construite dans les années 1930 en face de la ligne Maginot et était appelée Westwall par les Allemands. La ligne Siegfried, ou Westwall, était un système de défense s'étendant sur plus de 630 km, avec plus de 18 000 bunkers, des tunnels et des dents de dragon. Elle s'étirait de Clèves à la frontière néerlandaise jusqu'à Weil-am-Rhein (le village en face du mien) , à la frontière
Suisse.


Plus précisément près du village allemand de Märkt.





Résumé :


Vers a fin de la Deuxième Guerre Mondiale, le 7 octobre 1944, le barrage de Märkt , a été attaqué par une escadrille britannique de bombardiers "Lancasters", le 617th Bomber Squadron "Dambuster", dans le but de neutraliser l'ouvrage. Les Alliés craignaient en effet un manœuvre rapide et simultanée des 5 vannes par l'armée allemande, provoquant ainsi une vague de fond par le déferlement brutal de toute la retenue d'eau, ce qui aurait provoqué des inondations dévastatrices dans la plaines du Rhin et contrecarré les opérations de franchissement du fleuve à l’aval. Les dégâts causés par le bombardement se limitèrent à la destruction d'une seule vanne par une "Tallboys", provoquant écoulement
"temporisé" de ta retenue. Un des "Lancasters", un Mark III [LM482 KC-Q] touché par la D.C.A., s'écrasa près du proche village de Märkt. Les huit hommes d'équipage âgés de 21 a 28 ans, périrent dans le crash. Un deuxième "Lancaster" Mark I [NG180 KC-S], gravement touché, plongea dans le Rhin sur la rive française au nord de Kembs, l'équipage séchappe, trois atteignent la rive française, mais ne seront jamais revu. Le Sqn.Leader Wyness et trois autres ont pris de l'annexe, en rejoignant la rive Allemande, près de Rheinweller. Plus tard un agent de la Gestapo "Meissner", et le Kreisleiter Grüner (District / Thann) de Lörrach les capturent, et les tue, puis jette les corps dans le Rhin.




Les aviateurs tués reposent aujourd'hui au cimetière militaire allié de Durnbach en Bavière et un Monument leur fait honneur au cimtière de Choloy en France.




Équipages :




Mark I (NG180) KC-S, Operation Kembs Dam 7-10-44


· S/L D R C Wyness DFC
· F/S T J Hurdiss
· F/L R H Williams DFC
· F/O H W Honig
· F/O B J Hosie RNZAF
· F/S T Horrocks
· F/O G E Cansell


Mark III (LM482) KC-Q, Operation Kembs Dam 7-10-44


· F/L C J G Howard
· P/O F C Hawkins
· F/L T J Tate
· P/O E A Hartley
· P/O R D Lucan DFM
· W/O P E Woods
· F/S H G Clarke MID
· F/O D T Watkins DFc






Ils ont décollé à 13.10 de Woodhall Spa. En s'approchant du point , à 600 pieds, ils ont été visés par la "flak". En feu avec deux "Lancasters" détruit, ils se sont posé sur le Rhin, près de la ville frontière de Chalampe. On estime qu'ils ont tous survécu, e que c'est seulement dans l'après-midi, qu'ils seront assissinés.

Il y avait des nuage à 3,000 pieds, mais au dessus de l'objectif le ciel etait dégagée.
- 13 Bombardiers "Lancasters" ont participé au raid, accompagné d'un Mosquito ( Photographie) A/C et de 34 Chasseurs Mustang III P-51B.
Chaque "Lancaster", a emporté une bombe "Tallboy" avec un délai de 25 secondes .









L'attaque, était prévue pour fin d'après-midi et le rendez-vous avec l'escorte devait se faire Dungeness. Tait avait ordonné à l'escadron de voler à 4,000 pieds (1200 mètres), et demandé aux Wing CommanderJan Zumbach, le leader des P-51B (129 Sqn), de les rejoindre en quelques minutes, pour se mettre en formation . Le 129 Squadron devait couvrir les bombadiers, le 315 le bombardement et le 306 mitraillerait la "flak". Jamais un homme navait ordonné de faire quelque chose qu'il ne ferait pas lui-même, Tait menait la force de basse altitude, laissant Fawke responsable du haut. Les nuage indiquaient que les sept "Lancasters" au-dessus de lui, aurait une certaine couverture, mais il n'y aurait aucun chasseur à disposition, pour les protèger d'une quelconque attaque aérienne.
Bien que sa hauteur d'attaque n'est pas été basse, si un "Lancaster", était touché le seul espoir de survie serait un atterrissage en catastrophe. Le Rhin, couvert par le feu ennemi, ne serait pas un endroit où attérir. Non loin était la frontière Suisse, mais celle-ci n'était pas non plus accueillante, comme Watts l'avait découvert, quand il a survolé des canons antiaériens 'neutres' trop proche qui ont touché son moteur. Il s'est ensuite balancé à gauche, ce qui lui à permis de continuer.





En dehors de ceci, le vol en direction de la ville française de Besançon était assez calme. A Besançon, l'escorte a fait demi-tour et le 129 Squadron (Mustang P-51B) a rejoint le groupe de Fawke. Pendant le vol, ils 'nont pas rencontré beaucoup de flak . Arrivé à Bâle, Tait pouvait voir le feu nourri de la "flak" dirigé vers la formation de Fawke, suivi par une série d'éclaboussement provoqué par l'explosion de leurs "Tallboys" dans le Rhin.
Les défenses étaient plus lourdes qu'attendu et là son appel des Mustangs du 306 Sqn ont plongé du soleil vers la flak. Pendant un instant Tait a pensé que les canons antiaériens ne l'avaient pas vu, jusqu’à ce que des traçanctes blanches en provenance de la rive est viennent vaciller au tour de son "Lancaster". Lors de l'explosion sa bombe, Tait a senti son avion sauté, et a accéléré tout en entandant son mitrailleur arrière tirer en direction du barrage.







Tait à commenté les faits par la suite : 


"Le temps, était nuageux, mais la cible, elle-même était dégagée, l' altitude et la visibilité était bonne. Les autres "Lancasters", avaient bombardé la cible avant que je n'aie atteint l'objectif et toutes les traces d'explosions avaient disparu, avant que je n'ai pu évaluer le bombardement et aie semblé ne voir aucun dégât sur la cible. Toutes les vannes ont été fermées. Ma bombe s'est écasée dans une position correcte 10 mètres avant la cible et n'a pas rebondi."




Manque de coordination, de nombreuses "Tallboys" ont été aléatoirement larguées. Deux d'entre elles se sont écrasées à environs 550 mètres à l'ouest du barrage. Puis deux autres se sont écrasées à 30-40 mètres plus loin. Par chance, la bombe de Tait a frappé le côté gauche du barrage. Watts a largué sa bombe 50 mètre après le barrage, tout comme Martin, lors de son second passage. Sayer, lors de son second passage, n'a pu suite à un problème électrique larguer sa bombe, qui est tombée prématurément. Cockshott frappa le sillage de Tait, se qui provoqua la chute de sa "Tallboys". Sander et Joplin dépassèrent de 50 mètres l'objectif, ce qui provoqua, la chute de leur bombe dans le Rhin.
En raison d'une sortie tardive et précipitée, la bombe de Gingles s'écrasa sur une ligne de chemin de fer.
La "Tallboys" d'Iveson frappa la rive, à environ 400 mètres du barrage, tandis que celle de Castagnola s'écrasa entre le premier et second pilier du barrage. Fawke ne lâcha sa bombe (manuellement), qu'a son troisième passage, mais elle ne se décrocha que cinq secondes plus tard, et s'écrasa sur la rive ouest du Rhin.




Deux avions on été touché, presque inévitablement, par des tirs de flak de basse altitude.
Wyness a été touché à plusieurs reprises, mais réussi lâché sa bombe avant de s'écraser dans le Rhin, près de la ville frontière franco-allemande de Chalampe. Une bombe raccrochée faite
Howard choisit faire un dernier passage à basse altitude car s'était détachée et n'était pas larguée. C'est alors, que des tirs de flak, ont détruit une de ses ailes, et quelques minutes plus tard, il s'est écrasé dans le village d'Efringen-Kirchen, en Allemagne. Il n'y avait aucun survivant de l'un ou l'autre équipage. Un Mustang du 306 Sqn a été touché, mais son pilote a réussi maintenir l'avion et rentrer avec les autres.
Trois "Lancasters" sont revenus à la maison endommagés, y compris Tait, qui avait été touché à aile et au train d'atterrissage.
Non moins dangereuse, était la tâche de l'équipage du Mosquito, du 627. Flight lieutenants Hanlon et Tice qui ont survolé l'objectif, à deux reprises, à 1740 et 3000 pieds, puis à 6,000 pieds onze minutes plus tard. Au premier passage, ils virent l'explosion d'une bombe à environ deux cents mètres au sud d'ouest du barrage, bientôt suivi par une seconde explosion qui détruit la vanne ouest.
L'eau a commencé à s'écouler par la vanne et provoqué du remous en amont. Cette opération n'a pas été un succès mais pas non plus un échec à proprement parlé, car les "Tallboys" avaient détruit le premier et deuxième pilier du barrage côté ouest. Causant ainsi une dramatique chute d'eau en amont.






La presse allemande ne pouvait rien dire, contrairement au journal national suisse qui rapporte :


"La brèche du Barrage de Kembs a fait baissé le niveau d'eau du bassin du Rhin à Bâle, nécessitant le transfert des bateaux du premier bassin au second. À 21H00 heures le niveau du Rhin a augmenté de trois mois à trois mètres et demi. A Kembs l'inondation est liée aux millions de mètres cubes d'eau qui n'ont pu être stoppés par le barrage. Les autorités allemandes ont donné l'alarme d'eau. Jusqu'ici on ne sait pas si la navigation sur le Rhin sera complètement suspendue."






La Seconde guerre mondiale entrait dans son dernier hiver alors que deux régiments coloniaux français, se battaient et progressaient à travers les villages du Sundgau. Ils atteignirent, le Rhin, que le 19 novembre.
Les combats en Alsace étaient souvent entendus à Bâle et dans la vallée de la Leimen. Plus loin, en aval les Américains avait planifié traverser le Rhin, près de Mainz, à 8 km de la
Marktplatz de Bâle, il y avait un barrage, endiguant le Rhin, construit dans les années 20 pour permettre aux cargos d'atteindre Bâle à tout moment. Les Allemands pourraient l'ouvrir pour empêcher, en inondant, que les Américains traversent le Rhin.




L'armée américaine, avait alors incité la Royal Air Force à détruire le barrage. Le 617 Squadron, étant célèbre pour ces 'Bombes Ricochets', qui avaient en 1943, détruit de nombreux barrages dans la Ruhr, avec des méthodes alors secrètes, impliquant de lourdes bombes.
Ils avaient un nombre inhabituel de décorations, mais aussi d’effrayantes pertes.




Le 7 octobre 1944, le Wing Commandant Willie Tait qui menait alors 617's "Lancasters" Squadron, a donner l'ordre d'attaquer le barrage de Märkt. Sept "Lancasters" volaient à 6000 pieds en direction d'Altkirch et six autres volaient à 1000 pieds en provenance du sud afin de contourner la frontière et d'arriver par la Suisse. C'étais un brumeux samedi à Bâle quand soudain à 16.45 des sirènes et le son de lourds moteurs d'avion à bas niveau se firent entendre.




Seulement une bombe atteint sa cible, ce qui suffit pour ouvrir une brèche et libérer les eaux. A Bâle, les barges s'échouèrent lorsque la rivière et le port se vidèrent.
Il a fallu deux ans avant que le trafic fluvial ne reprenne. Les Américains ne pouvaient pas traverser le Rhin, car ils étaient retenu plus au Nord, par la résistance allemande dans la "poche de Colmar", laquelle ne fut prise que le 2 février. La première traversée se fit à Remagen en mars 1945.
Les documents capturés ont confirmé que l'armée allemande avait en effet eu l'intention
d'ouvrir le barrage de Kembs, et également le barrage
du Schluchsee, dans la forêt noire, et encore les barrages de Laufenburg et
Rheinfelden. Grüner, qui avait tué Wyness et ses équipiers, a été capturés à
Lörrach, le 6 mai 1945, emmené à Strasbourg et condamnés à la mort. Il
s’échappera et ne sera jamais retrouvé.




Cet article est basé sur des rapports du journal suisse le Basler Nachrichten, datant d'octobre 1944, sur des recherches effectuées par la société d'aviation du Lincolnshire et biensur par moi mème.




Remerciement à Prosper Vandenbroucke pour ses précieuses aides.







Adrien

Invité
Invité


Revenir en haut Aller en bas

Re: Il y a 70 Ans Jour pour Jour !

Message  route66 le Lun 06 Oct 2014, 5:47 am

Un grand merci pour ce reportage .... pouce

Phil
avatar
route66
Général de Brigade
Général de Brigade

Nombre de messages : 670
Age : 49
Localisation : Breton dans le desert du Nevada USA
Date d'inscription : 07/04/2012

Revenir en haut Aller en bas

Re: Il y a 70 Ans Jour pour Jour !

Message  riderdigeste le Lun 06 Oct 2014, 10:04 am

Excellent !
Je me souviens d'un film vu dans ma jeunesse clin doeil gri  à propos des destructeurs de barrage,
c'était la Möehne je pense...ça m'avait impressionné par le côté entraînement; pas facile
à larguer juste ces engins, et quelle grosseur !!
avatar
riderdigeste
Colonel
Colonel

Nombre de messages : 617
Localisation : Le Plat pays (BW)
Date d'inscription : 31/05/2008

Revenir en haut Aller en bas

Re: Il y a 70 Ans Jour pour Jour !

Message  Prosper Vandenbroucke le Lun 06 Oct 2014, 12:33 pm

Bonjour, voici deux extraits de You tube à ce sujet.
Il s'agit bien du 617 RAF Bomber Squadron surnommé "The Dambusters". 




Bien amicalement
Prosper clin doeil gri
avatar
Prosper Vandenbroucke
Général de Brigade
Général de Brigade

Nombre de messages : 774
Age : 67
Localisation : Braine le Comte (Belgique)
Date d'inscription : 24/09/2008

http://www.freebelgians.be/news/news.php

Revenir en haut Aller en bas

Re: Il y a 70 Ans Jour pour Jour !

Message  riderdigeste le Lun 06 Oct 2014, 3:37 pm

merci Prosper. Sacré Richard Todd, un acteur apprécié.
avatar
riderdigeste
Colonel
Colonel

Nombre de messages : 617
Localisation : Le Plat pays (BW)
Date d'inscription : 31/05/2008

Revenir en haut Aller en bas

Re: Il y a 70 Ans Jour pour Jour !

Message  Contenu sponsorisé


Contenu sponsorisé


Revenir en haut Aller en bas

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut

- Sujets similaires

 
Permission de ce forum:
Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum