Le degré d'implication de la wehrmacht dans les crimes nazis

Page 2 sur 3 Précédent  1, 2, 3  Suivant

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas

Re: Le degré d'implication de la wehrmacht dans les crimes nazis

Message  mcouioui le Ven 12 Jan 2007, 7:49 pm

Ont ils vraiment eu le choix? Et en avaient ils un autre? Il y a plusieurs facteurs qui rentrent en ligne de compte et la discipline en est un, mais ce n'est certes pas le seul, le fait que ce soit leur pays qu'ils défendent en est un autre, le nationalisme exacerbé peut aussi expliquer bon nombre d'aveuglément, le fait que le Nazisme est redonnez ses lettres de """Noblesse""" à une armée détruite par Versailles en est un autre, le fait que les premiers temps aient toujours menés à la victoire, encore un, la nature humaine tout simplement, le plus juste à mes yeux, etc. Et je suis sur que la liste est longue et que chacun des membres de ce forum pourrait en rajouter mainte et mainte à celle que je viens de faire s'en y penser vraiment.
Je ne suis pas un adepte du théorème dit de "l'arbre de gauche" mais ton interrogation est légitime, on peut effectivement humainement se demander quelles sont les causes d'un tel aveuglement...
avatar
mcouioui
Général de Division
Général de Division

Nombre de messages : 1381
Age : 49
Localisation : Nanterre
Date d'inscription : 08/01/2007

http://www.louisianarebels.com

Revenir en haut Aller en bas

Re: Le degré d'implication de la wehrmacht dans les crimes nazis

Message  Phil642 le Ven 12 Jan 2007, 9:11 pm

Il ne faut pas oublier que l'antisémitisme était "à la mode" même dans les démocratie, que celle-ci soit plus prononcée dans un pays plutôt qu'un autre m'a semblé lâchement toléré par les démocraties .. .du moins au début.

Alors si on additionne tous les facteurs déjà cités on comprend (sans l'excuser bien sûr) ce qui peut mener certains à commettre le pire surtout si la hiérarchie, si elle ne donne pas les ordres, ferme les yeux ...
avatar
Phil642
Général (Administrateur)
Général (Administrateur)

Nombre de messages : 7674
Age : 51
Localisation : La vie est Belge
Date d'inscription : 09/05/2006

Revenir en haut Aller en bas

Re: Le degré d'implication de la wehrmacht dans les crimes nazis

Message  mcouioui le Ven 12 Jan 2007, 9:19 pm

Je suis d'accord avec toi, bien d'accord pouce gri
avatar
mcouioui
Général de Division
Général de Division

Nombre de messages : 1381
Age : 49
Localisation : Nanterre
Date d'inscription : 08/01/2007

http://www.louisianarebels.com

Revenir en haut Aller en bas

Re: Le degré d'implication de la wehrmacht dans les crimes nazis

Message  Invité le Sam 13 Jan 2007, 5:18 am

Bonjour,
Les facteurs qui expliquent pourquoi et comment de nombreux officiers allemands (Pour ne pas dire la plupart) sont devenus des complices objectifs du nazisme (Complices actifs ou passifs) sont de 2 types :

1 - Terreau fertile :

- La caste des officiers de la Reichwehr descends en droite ligne des junker prussiens du Kaiser et, avant lui, de Bismark. Ces hommes se sentent la "perle" du pays, ce sont eux qui, par la guerre, ont permis l'unification allemande. Ils ne sont pas la pour le pays mais le pays est la pour eux. Sur d'eux, arrogants, anti-democrates, anti-republicains, ils regrettent la dynastie des Hohenzolern qui avait fait d'eux l'elite du pays.

- Ils ne se sentent pas responsables de la defaite de 1918. Ils ont rapidement oublie le fait que c'est l'Armee qui a demande au Kaiser de deposer les armes et suivent allegrement la legende du "coup de couteau dans le dos" (Donc des civils democrates de la Republique de Weimar) et de la "trahison" menant au "Diktat de Versailles".

- Les junker prussiens sont affectes par le racisme anti-slave depuis toujours (Les chevaliers Teutons esclavagisaient les Slaves des terres conquises plus de 500 - 600 ans avant eux, ils ont des racines !). C'est donc sans peine qu'ils rajouterons l'antisemitisme, latent dans toute l'Europe, surtout de l'Allemagne a la Russie en passant par la Pologne.

- Reduite a 100 000 hommes et peu ou pas de materiel lourd, la Reichwehr est une sorte d'armee croupion. Ils revent tous de lui redonner le brillant et la puissance d'avant 1914. C'est meme une obsession et ils reussiront a convaincre la Republique de Weimar de commencer une timide mais bien reelle campagne de rearmement clandestin.

- La discipline, le respect des ordres et des serments d'allegeance jusqu'a la mort si necessaire sont depuis des siecles une tradition fortement implantee aussi bien chez les militaires que chez les civils en Allemagne.

2 - La ruse Nazie :

- Hitler abonde dans leur sens quant a la theorie du "coup de poignard dans le dos". Il clame qu'il veut annuler le Traite de Versailles et rearmer. Voila un language que les militaires aiment.

- Lorsqu'il prend le pouvoir en 1933, les premiers gestes d'Hitler sont contre ceux-la meme qui risquent d'empecher les militaires de regagner leurs privileges : Les communistes, les socialistes et les syndicalistes.

- Le 21 mars 1933, a l'occasion de la seance d'inauguration du nouveau Reichtag elu le 5 mars, Hitler et Goebbels montent une grandiose ceremonie qui est un coup absolument genial : L'inauguration se tient en effet dans l'eglise de la garnison de Potsdam, le grand autel du prussianisme, la ou se trouvent les restes de Frederic le Grand. De plus, le 21 mars est l'anniversaire du jour ou Bismark a cree le IIeme Reich, unifiant l'Allemagne pour la 1ere fois.

Retransmise en direct a la radio, la ceremonie acceuille certes les deputes mais aussi toutes les vieilles gloires de l'armee du Kaiser, tous en grand uniforme, ainsi que l'Etat-Major au grand complet.
Hindenbourg, en entrant, s'incline devant le siege, vide, du Kaiser.
Hitler rend un vibrant hommage au vieux Marechal-president et a "l'union [qui] a ete celebree entre l'ancienne grandeur et la force nouvelle". Hindenburg, ainsi que de nombreux militaires, en a les larmes aux yeux.

- Un coup encore plus genial : La nuit des longs couteaux. En assassinant Roehm et quelques autres cadres de la SA, Hitler rassure l'armee et s'engage, apparemment, a lui laisser l'exclusivite des armes. Les officiers jubilent (Ils ne sentent pas venir la SS et la Waffen-SS, les pauvres). Ils jubilent tant qu'ils font semblant de ne pas remarquer que les generaux von Schleicher et von Bredow, qui avaient eu le malheur de s'opposer a Hitler avant la prise du pouvoir, sont egalement assassines. Personne ne proteste au sujet de ces meurtres de collegues.... Le petit doigt est dans l'engrenage nazi. L'armee pense avoir ainsi renforce son independance et son exclusivite des armes alors qu'en fait elle vient de se compromettre en acceptant que soient assassines des Allemands, dont des militaires, sans aucun jugement et ce pour des raisons uniquement politiques.

- Il y eu ensuite l'affaire Blomberg-von Fritsh. Les 2 generaux les plus haut places dans la structure de commandement sont victimes d' accusations personnelles graves (Homosexualite pour l'un, avoir epouse une ex-prostituee pour l'autre). Les dossiers sortent tout droit des officines de la Gestapo. Ils sont traines dans la boue et forces a demissionner. Hitler peut alors enlever tout pouvoir a l'etat major en creant l'OKW, s'en octroyant le commandement supreme et en y installant des hommes qui ne le contrediront pas (Keitel, Jodl). Personne ne proteste vraiment. L'accusation etant cousue de fil blanc, les 2 officiers superieurs seront plus tard rehabilites... mais pas reintegres ! La, c'est toute la main dans l'engrenage.

Artiste manipulateur, maitre dans les techniques de compromission de ses subordonnes, Hitler fera passer, petit a petit, toute la Wehrmacht dans l'engrenage de la nazification.


Dernière édition par le Sam 13 Jan 2007, 9:34 am, édité 2 fois

Invité
Général de Division
Général de Division

Nombre de messages : 7344
Date d'inscription : 16/07/2006

Revenir en haut Aller en bas

Re: Le degré d'implication de la wehrmacht dans les crimes nazis

Message  mcouioui le Sam 13 Jan 2007, 8:24 am

Beau plaidoyer, bravo, et tellement juste, un plaisir à lire, serviteur, Monsieur pouce gri pouce
avatar
mcouioui
Général de Division
Général de Division

Nombre de messages : 1381
Age : 49
Localisation : Nanterre
Date d'inscription : 08/01/2007

http://www.louisianarebels.com

Revenir en haut Aller en bas

Re: Le degré d'implication de la wehrmacht dans les crimes nazis

Message  Invité le Sam 13 Jan 2007, 9:20 am

mcouioui a écrit:Beau plaidoyer, bravo, et tellement juste, un plaisir à lire, serviteur, Monsieur
Arf, spamafote , ouille, mes chevilles, pitie.
On est la pour ca.
Tous.
Toi, moi et les autres
p31

Invité
Général de Division
Général de Division

Nombre de messages : 7344
Date d'inscription : 16/07/2006

Revenir en haut Aller en bas

Re: Le degré d'implication de la wehrmacht dans les crimes nazis

Message  mcouioui le Sam 13 Jan 2007, 9:57 am

Oui mais quand même mort de rir gri chapeau bas, sans aucune léche, j'ai juste apprécié le ton et la forme clin doeil gri n'y vois pas une preuve d'amour non plus mort de rir gri
avatar
mcouioui
Général de Division
Général de Division

Nombre de messages : 1381
Age : 49
Localisation : Nanterre
Date d'inscription : 08/01/2007

http://www.louisianarebels.com

Revenir en haut Aller en bas

Re: Le degré d'implication de la wehrmacht dans les crimes nazis

Message  Invité le Sam 13 Jan 2007, 10:51 am

mcouioui a écrit:n'y vois pas une preuve d'amour non plus mort de rir gri
Mon epouse est rassuree.
yeu gri
Ivy, y a mcouioui qui me fait dire n'importe quoi, il faut sevir, chef.

Invité
Général de Division
Général de Division

Nombre de messages : 7344
Date d'inscription : 16/07/2006

Revenir en haut Aller en bas

Re: Le degré d'implication de la wehrmacht dans les crimes nazis

Message  Baugnez44 le Sam 13 Jan 2007, 1:05 pm

Daniel Laurent a écrit:
mcouioui a écrit:Beau plaidoyer, bravo, et tellement juste, un plaisir à lire, serviteur, Monsieur pouce gri pouce
Arf, spamafote , ouille, mes chevilles, pitie.
On est la pour ca.
Tous.
Toi, moi et les autres
p31

Le compliment est parfaitement justifié.

Ce n'est plus de l'analyse, c'est de la dissection au scalpel (faite post mortem, comme il se doit). Parfaitement exacte de surcroît.

To the point, comme on dit de l'autre côté de la Manche.
avatar
Baugnez44
Général (Administrateur)
Général (Administrateur)

Nombre de messages : 2673
Age : 61
Localisation : Suisse
Date d'inscription : 04/01/2007

Revenir en haut Aller en bas

Re: Le degré d'implication de la wehrmacht dans les crimes nazis

Message  Dan*. le Sam 13 Jan 2007, 4:11 pm

Tout à fait d'accord avec toi Daniel pouce gri
C'est vraiment cela.

Si je puis ajouter quelque chose:



- La caste des officiers de la Reichwehr descends en droite ligne des junker prussiens du Kaiser et, avant lui, de Bismark. Ces hommes se sentent la "perle" du pays, ce sont eux qui, par la guerre, ont permis l'unification allemande. Ils ne sont pas la pour le pays mais le pays est la pour eux. Sur d'eux, arrogants, anti-democrates, anti-republicains, ils regrettent la dynastie des Hohenzolern qui avait fait d'eux l'elite du pays.

Il faut remarquer que cette caste est très "pro-Kaiser" si j'ose dire. Hitler eporte au contraire une haine au Kaiser qu'il méprise.
C'est encore un succès de la ruse nazie d'avoir fait croire aux officers prussiens qu'ils avaient devant eux de nouveau un Kaiser tel qu'était Wilhelm II.
Ces officiers se rendirent compte plus tard, que ce n'était pas le cas, mais bien trop tard...
avatar
Dan*.
Colonel
Colonel

Nombre de messages : 534
Localisation : Paris, France
Date d'inscription : 28/09/2006

Revenir en haut Aller en bas

Re: Le degré d'implication de la wehrmacht dans les crimes nazis

Message  Invité le Dim 14 Jan 2007, 4:36 am

Dan*. a écrit:Si je puis ajouter quelque chose:
Tu ne peux pas, tu DOIS.
beret

Il est vrai qu'Hitler eprouvait pour le Kaiser (Et pour tous ceux qui s'appellent von quelquechose) un mepris tres roturier.
Pour lui, la capacite d'etre un chef (Fuhrerprinzip) n'est pas hereditaire...

Mais il roule tous ces "von quelquechose" dans la farine. En "dissequant" (Merci Baugnez) la facon dont Hitler a embobine l'Armee, les industriels, les puissants en Allemagne et TOUS les dirigeants politiques du monde jusqu'en 1939, il y a des jours ou je dois me forcer a me souvenir de la ou cela nous a emmene, sinon je rigole...

Invité
Général de Division
Général de Division

Nombre de messages : 7344
Date d'inscription : 16/07/2006

Revenir en haut Aller en bas

Re: Le degré d'implication de la wehrmacht dans les crimes nazis

Message  Invité le Dim 21 Jan 2007, 4:33 am

Il suffit de regarder la diversité des idées de hitler et pouvoir comprendre que ces idées etaient justement "globaliste". Faite pour faire adherer le plus d'allemands possible au NSDAP, ou a voter pour lui. L'opportunisme saisi au bon instant politiquement parlant. Contenter les differentes classes de la societé allemande...

Ex: la famille de Von Kagueneck (?) votai Deutschnational mais etaient seduit par les idées de Hitler. Ceci explique cela.

Je suis ok avec Daniel pour dire que la WH etait au courant mais ne generalisons surtout pas, ce serai commettre une faute.

En tout homme, meme soldat, se revele une part d'humanité, qui ne le fait certes pas toujours agir mais seulement desaprouver... et desaprouver c'est deja dire non.

Hitler aurai été en france, l'armée n'aurai pas suivi, c'est donc un probleme typiquement allemand... je suis desolé pour nos collegues d'outre rhin (dont le jeune homme 23 ans, celibataire acceuille les touristes blonde a forte poitrine volontiers) de dire ca mais le peuple allemand a toujours cru a celui qui criai le plus fort.

Enfin il y'a eu des cas a part, j'aimerai bien les defendre mais je ne m'en sens pas le courage... ni l'envie... j'ai toujours du respect pour le soldat allemand qui s'est gelé devant moscou ou stalingrad.

J'ai justement discuté avec daniel une fois et nous etions d'accord que la preparation psychologique y etait pour beaucoup. Moule HJ...

Enfin... je vais suivre le debat de pres.

Invité
Invité


Revenir en haut Aller en bas

Re: Le degré d'implication de la wehrmacht dans les crimes nazis

Message  Laurent "Pink panth le Ven 26 Jan 2007, 3:36 pm

Une intervention interessante de Cédric 13dble, sur le site http://italie1935-45.aceboard.fr/97185-3230-6759-0-Bataille-Desert-guerre-Fair-play.htm:

Le problème est que les méthodes brutales des armées étaient communément répandues durant tout le XIXème sièce. Mais l'armée allemande a la particularité de maintenir ces méthodes durant tout le XXème sièce, et ce au plus haut niveau : que l'on se souvienne des ravages de la Belgique en 1914 (sac de l'université de Louvain et de sa bibliothèque, usage des civils en bouclier des colonnes d'attaques, pillages, viols...).
C'est choquant à deux points de vue :
- ces pratiques (pris d'otages...) sont prohibés par les convention de La Haye (fin XIXème) sauf pour les guerres coloniales bien sûr
- ces pratiques sont générales et tolérées au plus haut niveau du commandement prussien. Ce n'est pas l'apanage de l'armée hitlérienne...

Si les désordres et les pillages des armées prussiennes (et russes, et pas seulement les cosaques) en Alsace et en Champagne en 1814-1815 sont malheureusement conformes aux pratiques des temps (et des armées napoléoniennes, en Espagne notamment, mais aussi dans le Tyrol, en Allemagne, en Ukraine, dans le Piémont...), ce n'est plus tolérable par la suite.

Le refus de respecter les règles de la guerre apparaît alors comme un "système de guerre" organisé et privilégié par l'Allemagne (et ce bien avant l'arrivée au pouvoir de Hitler qui y ajouta une dimension raciale...) : assurer l'ordre par la terreur des civils, les déportations, les pillages (et les déportations de civils dans la Belgique occupée ou le nord-est de la France, c'est dès 1916-17).

C'est cela qui est criminel et condamnable.

Je ne suis pas sûr d'être clair. Pour finir et répondre à ta question, le mot "guerrilla" et le terme guerrilleros viennent de la guerre d'Espagne (18108-1814) qui vit le peuple espagnol (et portugais) se soulever contre les armées napoléoniennes (français mais aussi belges, hollandais, allemands, italiens, napolitains, polonais...). Cette guerre fut terrible et vit les pires atrocités (cf les tableaux et gouaches de Goya) : tortures et sévices (et notamment de la vieille garde impériale de Dorsenne, qui y gagna une réputation de "boucher"), otages, déportations, pillages et sacs de ville (sac de Badajoz par l'armée de Wellington en 1812) et viols des deux cotés...
Et le résultat fut dès l'époque considéré comme "contre-productif" par les officiers français. Cette leçon se révèle globalement intégrée par l'armée française (sans faire d'angélisme, la campagne d'Algérie est un exemple d'une particulière retenue des soldats vis à vis des civils) : on ne parvient à rien par la force et la terreur. D'ailleurs, le seul succès fut la campagne de contre-guérrilla en Catalogne de Suchet (qui y gagna son baton de Maréchal, le seul conquis en Espagne) : associer des opérations militaires ciblées à une action économique, politique et "médiatique" (la tactique est la même aujourd'hui encore... il faut "gagner les coeurs").

Force est de constater que l'armée prussienne puis allemande est manifestement passée à coté de ces enseignements puisqu'en 1870-71, en 1914-18 et en 1939-45, elle pratiqua la même stratégie de brutalité en violation des conventions internationales à l'égard des civils : stratégie planifiée, organisée et assumée au plus haut niveau de la hiérarchie... sans attendre l'arrivée des nazis ! Les barons prussiens en 1914 ou en 1870 fusille les femmes, les enfats et les vieillards dans chaque village français sans sourciller (la peur du franc-tireur est forte dans les rangs allemands).

Donc pour conclure ce (long) post limite hors-sujet : non les soldats prussiens ne sont pas criminels lors de leur avance sur Sadowa (la règle n'est pas encore clairement posée), mais oui à partir de 1870/1914...

Et c'est une spécificité allemande, car aucune armée d'une des puissances occidentales n'a théorisé et pratiqué avec autant de constance et d'entêtement les violences à l'égard des civils (dans un conflit européen bien sûr, les guerres coloniales étant considérées par nos grands esprits de l'époque comme "hors" conventions de Genève...) : ni les français, ni les anglais, ni les italiens, ni les russes, ni les turques, ni les austro-hongrois...

Bien entendu ce n'est que mon point de vue...


Je crois qu'il me permetrait de transposer son inter ici, tout comme je pense qu'il est plus simple, dans ce cas-ci, de ne pas me limiter à mettre le lien clin doeil gri )
avatar
Laurent "Pink panth
Lieutenant-colonel
Lieutenant-colonel

Nombre de messages : 377
Date d'inscription : 12/07/2006

http://1dfl.francaislibres.net/

Revenir en haut Aller en bas

Re: Le degré d'implication de la wehrmacht dans les crimes nazis

Message  Baugnez44 le Ven 26 Jan 2007, 4:19 pm

C'est très intéressant.

Comme le relève l'auteur de cette intervention, l'armée allemande a maintenu cette tradition d'exaction contre les civils en 1914 très certainement, et à un degré moindre en mai-juin 1940 (sur le front de l'ouest en tous cas).

Le manque de retenue de l'armée allemande après la première guerre mondiale peut s'expliquer par le fait que l'Allemagne n'a jamais reconnu officiellement les exactions de 1914. Et je doute fort qu'on les ait évoquées dans les casernes pour dissuader les jeunes recrues de recommencer.

Ce qui explique que, peut-être, les soldats de la Wehrmacht se sentaient autorisés à s'en prendre à tout ce qui pouvait, de près ou de loin ressembler à un franc-tireur (c'est-à-dire les résistants, partisans et autres).

En revanche, côté belge et français, on avait pas oublié 1914, ce qui explique l'exode massif des civils.

Dans ce contexte, l'apparente retenue des soldats de la Wehrmacht (dont il est fait état dans Wikipedia - http://fr.wikipedia.org/wiki/Atrocit%C3%A9s_allemandes) ne serait due qu'à des ordres supérieurs (suivez mon regard) ayant pour but de se ménager les populations locales.

Encore que malgré cette retenue, le naturel soit remonté à la surface en certaines occasion (massacre de civils belges à Vinkt et de prisonniers de guerre dans la poche de Dunkerque).

_________________
Toutes les vertus secondaires comme le courage, la discipline, la fidélité, l'endurance n'ont un effet positif qu'aussi longtemps qu'elles servent une cause positive. Si une cause positive devient négative, les vertus secondaires deviennent problématiques
avatar
Baugnez44
Général (Administrateur)
Général (Administrateur)

Nombre de messages : 2673
Age : 61
Localisation : Suisse
Date d'inscription : 04/01/2007

Revenir en haut Aller en bas

Re: Le degré d'implication de la wehrmacht dans les crimes nazis

Message  Invité le Sam 27 Jan 2007, 8:24 am

Bonjour,
Merci Laurent, enfin merci 13dble, d'avoir ainsi illustre de maniere convaincante mon axiome 'Un terreau fertile" quant a la nazification de la Wehrmacht.

Invité
Général de Division
Général de Division

Nombre de messages : 7344
Date d'inscription : 16/07/2006

Revenir en haut Aller en bas

Re: Le degré d'implication de la wehrmacht dans les crimes nazis

Message  Baugnez44 le Mer 31 Jan 2007, 1:54 pm

Je viens de me rendre compte qu'il y avait sur Wikipedia anglais tout une page non pas sur le degré d'implication de la Wehrmacht dans les crimes nazis, mais sur les crimes de guerre de la Wehmacht: http://en.wikipedia.org/wiki/War_crimes_of_the_Wehrmacht.

De quoi clouer le bec à ceux qui, du côté de la Wehrmacht, viennent nous sortir la tristement célèbre phrase "wir haben es nicht gewußt".

Je n'ignore pas que Wikipedia doit être abordé avec prudence, mais l'énumération dans cet article laisse peut de doute sur l'implication de la Wehrmacht dans les crimes nazis.

En témoigne par exemple le "décret Barbarossa" de Keitel que je traduis ici de l'article Wikipedia: Le décret, émis par Keitel quelques semaines avant l’opération Barbarossa, soustrayait les infractions punissables commises par les civils ennemis (en Russie) à la juridiction de la justice militaire. Les suspects devaient être déférés à un officier qui déciderait s'ils devaient être ou non abattus. La même décret précisait que les infractions commises contre des civils par des membres du Wehrmacht n’était pas requise à moins que le maintient de la discipline ne le rende nécessaire.

Dommage qu'il n'y ait pas de source pour cette phrase.

Par ailleurs, dans le même article on trouve cette très intéressante référence dont je vous recommande la lecture (en plus elle est d'origine allemande): http://www.verbrechen-der-wehrmacht.de/pdf/vdw_en.pdf.

Je crois bien que cet article va être le tout prochain que je vais traduire de l'anglais en français.

_________________
Toutes les vertus secondaires comme le courage, la discipline, la fidélité, l'endurance n'ont un effet positif qu'aussi longtemps qu'elles servent une cause positive. Si une cause positive devient négative, les vertus secondaires deviennent problématiques
avatar
Baugnez44
Général (Administrateur)
Général (Administrateur)

Nombre de messages : 2673
Age : 61
Localisation : Suisse
Date d'inscription : 04/01/2007

Revenir en haut Aller en bas

Re: Le degré d'implication de la wehrmacht dans les crimes nazis

Message  Phil642 le Mer 31 Jan 2007, 3:41 pm

Baugnez44 a écrit:
Par ailleurs, dans le même article on trouve cette très intéressante référence dont je vous recommande la lecture (en plus elle est d'origine allemande): http://www.verbrechen-der-wehrmacht.de/pdf/vdw_en.pdf.

Je crois bien que cet article va être le tout prochain que je vais traduire de l'anglais en français.

Pas la peine de traduire le pdf, il existe en Français et à été publié en page 2 de ce topic:

"Exposition "Crimes de la Werhmacht" de l'Institut de Recherches Sociales de Hambourg.

Un superbe travail de recherches et de doumentations, à télécharger:

http://www.verbrechen-der-wehrmacht.de/pdf/vdw_fr.pdf "
avatar
Phil642
Général (Administrateur)
Général (Administrateur)

Nombre de messages : 7674
Age : 51
Localisation : La vie est Belge
Date d'inscription : 09/05/2006

Revenir en haut Aller en bas

Re: Le degré d'implication de la wehrmacht dans les crimes nazis

Message  Baugnez44 le Mer 31 Jan 2007, 4:13 pm

C'est l'article Wikipedia que je vais traduire, pas les 37 pages du document PDF.

Et merci pour le lien, il m'avait échappé.

_________________
Toutes les vertus secondaires comme le courage, la discipline, la fidélité, l'endurance n'ont un effet positif qu'aussi longtemps qu'elles servent une cause positive. Si une cause positive devient négative, les vertus secondaires deviennent problématiques
avatar
Baugnez44
Général (Administrateur)
Général (Administrateur)

Nombre de messages : 2673
Age : 61
Localisation : Suisse
Date d'inscription : 04/01/2007

Revenir en haut Aller en bas

Re: Le degré d'implication de la wehrmacht dans les crimes nazis

Message  Dan*. le Mer 31 Jan 2007, 8:36 pm

Oui, ce décret avait pour but de pousser les soldats aux exactions. Hitler trouvait les soldats ordinaires de la Wehrmacht trop "mous" comparés à ses Waffen SS.

dan
avatar
Dan*.
Colonel
Colonel

Nombre de messages : 534
Localisation : Paris, France
Date d'inscription : 28/09/2006

Revenir en haut Aller en bas

Re: Le degré d'implication de la wehrmacht dans les crimes nazis

Message  Baugnez44 le Jeu 01 Fév 2007, 12:19 am

Voilà, j'ai traduit l'article de Wikipedia anglais dans la langue de Voltaire: http://fr.wikipedia.org/wiki/Crimes_de_guerre_de_la_Wehrmacht

Si vous voulez l'améliorer, libre à vous.

_________________
Toutes les vertus secondaires comme le courage, la discipline, la fidélité, l'endurance n'ont un effet positif qu'aussi longtemps qu'elles servent une cause positive. Si une cause positive devient négative, les vertus secondaires deviennent problématiques
avatar
Baugnez44
Général (Administrateur)
Général (Administrateur)

Nombre de messages : 2673
Age : 61
Localisation : Suisse
Date d'inscription : 04/01/2007

Revenir en haut Aller en bas

Re: Le degré d'implication de la wehrmacht dans les crimes nazis

Message  Phil642 le Jeu 01 Fév 2007, 10:01 am

Beau boulot!

Deux petites remarque cependant: Atrocités au cours de la Bataille de France c'est en fait durant la Campagne des 18 jours en Belgique, ce qui est le nom attribué à cette période de la guerre.

Et puis je ne comprend pas ceci: En Italie, des soldats refusant de soutenir la cause allemande ont été massacrés par la Wehrmacht sur l’île grecque de Céphalonie. c'est sans doute une tournure de phrase à adapter.

Sinon, rien à redire pouce
avatar
Phil642
Général (Administrateur)
Général (Administrateur)

Nombre de messages : 7674
Age : 51
Localisation : La vie est Belge
Date d'inscription : 09/05/2006

Revenir en haut Aller en bas

Re: Le degré d'implication de la wehrmacht dans les crimes nazis

Message  Invité le Jeu 01 Fév 2007, 10:33 am

Cephalonie? Encore un dossier que Wiesenthal a été un des premiers a deterrer. Je ferai un post la dessus une fois que j'aurai fini mon "reportage" sur Mr Edgerton

Invité
Invité


Revenir en haut Aller en bas

Re: Le degré d'implication de la wehrmacht dans les crimes nazis

Message  Baugnez44 le Jeu 01 Fév 2007, 11:44 am

Phil642 a écrit:Beau boulot!

Deux petites remarque cependant: Atrocités au cours de la Bataille de France c'est en fait durant la Campagne des 18 jours en Belgique, ce qui est le nom attribué à cette période de la guerre.

Et puis je ne comprend pas ceci: En Italie, des soldats refusant de soutenir la cause allemande ont été massacrés par la Wehrmacht sur l’île grecque de Céphalonie. c'est sans doute une tournure de phrase à adapter.

Sinon, rien à redire pouce

Je suis bien d'accord sur l'appellation un peu bancale "Bataille de de France", mais c'est celle qui a été retenue dans Wikipedia pour l'ensemble de la campagne qui commence le 10 mai 40 pour se terminer le 18 juin. J'ai donc dû m'y raccrocher pour pouvoir maintenir un wikilien vers cette bataille.

Pour Céphalonie, je vais tourner la phrase autrement. C'est vrai qu'elle donne une impression un peu curieuse.

_________________
Toutes les vertus secondaires comme le courage, la discipline, la fidélité, l'endurance n'ont un effet positif qu'aussi longtemps qu'elles servent une cause positive. Si une cause positive devient négative, les vertus secondaires deviennent problématiques
avatar
Baugnez44
Général (Administrateur)
Général (Administrateur)

Nombre de messages : 2673
Age : 61
Localisation : Suisse
Date d'inscription : 04/01/2007

Revenir en haut Aller en bas

Re: Le degré d'implication de la wehrmacht dans les crimes nazis

Message  Phil642 le Jeu 01 Fév 2007, 12:10 pm

Il faudrait que quelqu'un ponde un texte sur la Campagne des 18 jours ...











Pourquoi vous me regardez comme ça? maleureu gri
avatar
Phil642
Général (Administrateur)
Général (Administrateur)

Nombre de messages : 7674
Age : 51
Localisation : La vie est Belge
Date d'inscription : 09/05/2006

Revenir en haut Aller en bas

Re: Le degré d'implication de la wehrmacht dans les crimes nazis

Message  Baugnez44 le Jeu 01 Fév 2007, 12:15 pm

Phil642 a écrit:Il faudrait que quelqu'un ponde un texte sur la Campagne des 18 jours ...











Pourquoi vous me regardez comme ça? maleureu gri

Je te rassure, il y en a déjà un. C'est en fait un article rattaché à l'histoire de Belgique: http://fr.wikipedia.org/wiki/Histoire_de_Belgique_de_1914_%C3%A0_1945#La_campagne_des_18_jours

Mais tu es évidemment libre de le modifier ou de le compléter.

_________________
Toutes les vertus secondaires comme le courage, la discipline, la fidélité, l'endurance n'ont un effet positif qu'aussi longtemps qu'elles servent une cause positive. Si une cause positive devient négative, les vertus secondaires deviennent problématiques
avatar
Baugnez44
Général (Administrateur)
Général (Administrateur)

Nombre de messages : 2673
Age : 61
Localisation : Suisse
Date d'inscription : 04/01/2007

Revenir en haut Aller en bas

Re: Le degré d'implication de la wehrmacht dans les crimes nazis

Message  Contenu sponsorisé


Contenu sponsorisé


Revenir en haut Aller en bas

Page 2 sur 3 Précédent  1, 2, 3  Suivant

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut

- Sujets similaires

 
Permission de ce forum:
Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum