intégration des FFI dans l'armée régulière.

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas

intégration des FFI dans l'armée régulière.

Message  betacam le Mar 15 Jan 2008, 5:34 pm

bonjour,

dans René Bousquet (Collaborations ) Daniel Laurent me demandait d'ouvrir un fil sur ce sujet. ( avec un peu de retard, je viens peu sur le forum en ce moment).

je n'ai pas retrouvé le bouquin cité, mais de toute façon il ne s'agit pas de polémiquer mais de citer certains faits, même si cette intégration c'est très bien passé la plupart du temps.

à propos de De Lattre : source google.

Débarquant le 16 août 1944 en Provence, à la tête de la 1ère armée française, il remonte les vallées du Rhône et de la Saône et réalise le difficile amalgame des troupes FFI et de sa propre armée.Après avoir franchi le Rhin, il pousse son avance en Allemagne jusqu'au Danube (d'où le nom de Rhin et Danube). Dans la nuit du 8 au 9 mai 1945, il signe à Berlin, pour la France, l'acte de capitulation de l'Allemagne.

dans l'armée Française à nouveau :

Après la libération, les FTP-MOI, faisant partie des FFI, sont intégrés dans la nouvelle armée Française. Je reçois la mission de rassembler nos combattants à la caserne Reuilly, afin d'y constituer une unité militaire.
le 20 septembre 1944, les anciens FTP-MOI, les combattants soviétiques ainsi que les nouveaux engagés pour la durée de la guerre, forment la première unités sous le nom de 1er régiment de Paris.

près de la moitié de l'effectif est composé de combattants soviètiques, provenant de différents maquis.Etant en instance de rapatriement, ils ne se sont pas engagé pour la durée de la guerre et ont constitué un groupe à part dirigé par le Capitaine D'infanterie Ganotchka et le lieutenant Valentine. Tous faisaient partie de l'armée rouge et leurs grade ont été reconnus par l'attaché militaire de l'ambassade soviétique. le 1er régiment se transforme aussitôt en
bataillon 51/22 de l'armée régulière.

je suis promu au grade de commandant et désigné pour commander le bataillon, avec comme adjoint Jaroche Klecszelski, ex-membre de deuxième détachement et promu au même grade.

le bataillon est composé de deux compagnies italiennes commandées par les capitaines Charpier et Rinaldi.
les juifs d'origine Polonaises composent aussi deux compagnies. Ces deyx compagnies sont commandées par le lieutenant Jacques Tancerman et ke sous-lieutenant Sigmund Tumin.
les combattants d'autres nationalités ( Espagnols, Roumains, Hongrois, Tchèques et Français ) ont constitué uns compagnie mixte commandé par le capitaine Mihaly Grünperger.

Nous disposons, maintenant , de tenues militaires et d'un assez bon armement léger et nos effectifs continuent de progresser. Chacun brûle du désir de poursuivre le combat.
Sans doute, nous heurtons-nous, au sein de l'état-major, au mêmes hésitations qu'au début de la guerre à faire combattre des immigrés, surtout des communistes.
A l'exception d'un nombre réduit de camarades qui, sous divers prétextes ont réussi à se faufiler dans la colonne Fabien, le reste du bataillon est au repos forcé.

Au fur et à mesure que nous poursuivons nos démarches, il apparaît que les autorités militaires préfèrent nous savoir dans notre caserne qu'au combat.
le 20 novembre je suis détaché au ministère de la guerre, avec mossion de représenter toutes les unités militaires constituées d'immigrés.
j'espère, grâce à mes nouvelles attributions, pouvoir intervenir plus efficacement pour satisfaire le désir de tous les camarades : aller au combat. Encore une fois, en vain.

Finalement, le 8 juin 1945, après avoir quitté la caserne de Reuilly pour la caserne Beaurepaire à Coulommiers l'intendant militaire de seine-et-marne décide la dissolution du régiment 51/22.

les polonais sont affectés à la 1ère Française, les Français et les juifs ayx 46è et 48è régiments d'infanterie à Provins et les Italiens au 14è GIPE à bordeaux, les autres au 11è Gi à Mautauban.

le 21 juillet nous étions tous démobilisés.

tel fut l'épilogue de ce batailoon dont les hommes brûlaient du désir de participer aux combats.

sources :

Le Testament - Boris Holban

betacam
Commandant
Commandant

Nombre de messages : 283
Date d'inscription : 05/05/2007

Revenir en haut Aller en bas

Re: intégration des FFI dans l'armée régulière.

Message  tayp' le Mar 15 Jan 2008, 7:44 pm

Jaquemart pourra encore en dire deux mots, mais il est aussi entré dans l'armée régulière après avoir été FFI!
Intéressant...
Sinon je vois pas ce que ça fait dans "collaboration"!!

_________________
avatar
tayp'
Police militaire (Modérateur)
Police militaire (Modérateur)

Nombre de messages : 4020
Age : 26
Localisation : Paris
Date d'inscription : 20/11/2006

Revenir en haut Aller en bas

Re: intégration des FFI dans l'armée régulière.

Message  betacam le Mer 16 Jan 2008, 5:05 pm

erreur yeu gri

j'aurai dû choisir résistance.

betacam
Commandant
Commandant

Nombre de messages : 283
Date d'inscription : 05/05/2007

Revenir en haut Aller en bas

Re: intégration des FFI dans l'armée régulière.

Message  Contenu sponsorisé


Contenu sponsorisé


Revenir en haut Aller en bas

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut

- Sujets similaires

 
Permission de ce forum:
Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum