Madagascar 1942

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas

Madagascar 1942

Message  Somua le Jeu 17 Aoû 2006, 7:40 pm

Je commence ici un fil qui j'espere sera long sur cette bataille assez etrange opposant les britaniques aux forces de Vichy .
Comme vous n'etes pas sans l'ignorer , c'est le premier réel debarquement de troupes alliées depuis Gallipoli en 1915 ( et trois mois avant Dieppe ) .

Voici ou en sont mes recherches sur les effectifs ( je n'arrive pas a remettre la main sur un document dont je dispose concernant les fortifications de l'ile ... ) :


Madagascar 1942 – Operation Ironclad

Forces Britanniques ( Force 121 )
Combined Commander : Amiral Syfret
Military Commander : General Sturges
Military Assault commander : General Festing

Forces navales Britanniques ( Force F)
Porte avions Illustrious
Porte avions Indomitable
Cuirassé Ramillies
Croiseur hermione
Croiseur Devonshire
11 Destroyers ( Active , Anthony , Duncan , inconstant , Javelin , Laforey , Lightning , Lookout , pakenham , Paladin , Panther )
8 corvettes ( Freesia , Auricula , Nigella , Fritillary , Genista , Cyclamen , Thyme , Jasmine )
4 Dragueurs de mines ( Cromer, Poole , Romey , Cromarty )
5 Transports d’assaut ( Winchester Castle , Royal Ulsterman , Keren , Karanja , Sobieski )
2 Transports speciaux ( Derwentdale , Bachaquero )
3 Transports de troupes ( Oronsay , Duchess of Atholl , Franconia )
6 Cargos ( Empire Kingsley , Thalatta , Mahout , City of Hong Kong , Mairbank , Martand )
1 navire hopital ( Atlantis )

Forces terrestres Britanniques
29e Brigade
- QG de brigade
- Special service squadron : 6 chars valentine + 6 chars tetrarch ( capitaine Palmer )
- 455th light battery ( RA) ( 2 canons de 25 livres , 4 howitzers de 96 mm)
- une compagnie de mitrailleurs
- 2nd East Lancashire Regiment
- 2nd Royal Welsh Fusiliers
- 2nd South Lancashire Regiment
- 1st Royal Scots Fusiliers

Commando n° 5

17e Brigade ( 2e vague )
- 2nd Royal Scots Fusiliers
- 2nd Northamptonshire Regiment
- 6th Seaforth Highlanders
- 9th Field Regiment ( RA )

13e Brigade ( 3e vague )
- 2nd Cameronians
- 2nd Royal Inniskilling Fusiliers
- 2nd Wilshire Regiment





Forces aeriennes Britanniques
A bord de l’Illustrious :
-881st Squadron : 12 Grumman martlet III
-882nd Squadron : 8 Grumman martlet III + 1 Fairey Fulmar NFI
-810th Squadron : 10 Fairey Swordfish
-820th Squadron : 10 Fairey Swordfish

A bord de l’Indomitable :
-800th Squadron : 8 Fairey Fulmar
-806th Squadron : 4 Fairey Fulmar
-880th Squadron : 6 Hawker Sea hurricane
-827th Squadron : 12 Fairey Albacore
-831st Squadron : 12 Fairey Albacore

20th SAAF Squadron ( colonel SA Melville )
-Flight 32 : 6 Martin Maryland
-Flight 36 : 6 Bristol Beaufort
-Flight 37 : 6 Bristol Beaufort
+12 Lodestar de transport
+6 Lysander ( 1433rd flight )



Repartition des debarquements
Red beaches : Commando n°5 + 1 cie du 2nd East Lancashire Regiment ( Cie B )

White Beach : 2nd Royal Welsh Fusiliers( Cies A et B ) , 2nd South Lancashire Regiment , QG 29e Bde

Blue Beach : 2nd East Lancashire Regiment ( Cies A et C ) , 2nd Royal Welsh Fusiliers( Cie C)

Green Beach : 1st Royal Scots Fusiliers



Forces Aeriennes Françaises
-Groupe aerien Mixte (escadrille 565 et 555) ( Ivato-Tananarive ) . Capitaine Leonetti
6 Potez 63.1 (Lieutenant le Bouedec)
18 MS 406 ( Capitaine Baché )
quelques Potez 25TOE
quelques Caudron Pelican
quelques Potez 29
Note : un detachement de quelques MS406 et Potez 63.11 compris dans les effectifs ci-dessus se trouve a Diego Arrachart et est commandé par le lieuteant Rossigneux

Forces terrestres françaises
- 1er Regiment Mixte Malgache ( 3 Bns )
- 2e Regiment Mixte Malgache ( 3 Bns )
- Bataillon de Tirailleurs malgaches
- 1 compagnie du genie
- 1 detachement motorisé de reconnaissance
- 2 sections d’artillerie de 65mm
- 2 sections de reservistes et volontaires
- GAAC Emyrne
- GAAC Diego-Suarez

Defense navale
Batterie n°7 : 4 canons de 155mm
Batterie n°8 : n’existe pas : erreur de renseignements britanniques

Forces navales
Croiseur auxiliaire : Bougainville
Sous marin : 4 (Béveziers, Monge , Le Heros , Glorieux )
Aviso : 2 (D’entrecasteaux , D'Iberville)



Bilan des combats
Angleterre
77 tués ( +28 morts de leurs blessures )
4 disparus
283 blessés
Soit 392 dont 37 officiers

France :
150 tués, 500 blessés
3500 prisonniers : 1068 français dont 90 officiers, 2151 malgaches, 363 senegalais , 10 indochinois

Somua
Invité


Revenir en haut Aller en bas

Re: Madagascar 1942

Message  Panzer5 le Ven 18 Aoû 2006, 10:36 am

Salut Somua,

Je crois que je dois pouvoir t'aider en ce qui concerne les fortifications et les pièces d'artillerie de l'île (essentiellement fin XIXe siècle je crois).
Je me rapelle avoir un vieux numéro du magazine 39-45 traitant du sujet chez moi, je ferai une petite recherche lors de mon prochain week end.
avatar
Panzer5
Général de Division
Général de Division

Nombre de messages : 1843
Age : 36
Localisation : Charente maritime
Date d'inscription : 29/08/2005

Revenir en haut Aller en bas

Re: Madagascar 1942

Message  Somua le Ven 18 Aoû 2006, 6:37 pm

panzer5 a écrit:Salut Somua,

Je crois que je dois pouvoir t'aider en ce qui concerne les fortifications et les pièces d'artillerie de l'île (essentiellement fin XIXe siècle je crois).
Je me rapelle avoir un vieux numéro du magazine 39-45 traitant du sujet chez moi, je ferai une petite recherche lors de mon prochain week end.

C'est justement celui la que je recherche dans mes piles , dans la categorie Bunkearcheo . Sinon , pour les chiffres ci-dessus, j'ai utilisé plusieurs documents dont un autre article tiré de 39-45 mag , d'un connaissance de l'histoire, de quelques documents du net , et je compte completer d'ici peu avec les données que l'on trouve par exemple dans les Lee sharp et quelques autres articles que j'ai, par exemple sur les RMM .

A suivre donc .
J'invite tous ceux qui ont des données sur le sujet a participer afin d'etablir le meilleur odb possible .
Ensuite, il ne restera qu'a expliquer les combats et le timing d'arrivée de sunités, puis illustrer par quelques cartes .

Somua
Invité


Revenir en haut Aller en bas

Re: Madagascar 1942

Message  Invité le Sam 19 Aoû 2006, 10:39 am

Bonjour Alain,
Comme tu t'en doutes bien, ce n'est pas moi qui pourras t'apporter des precisions sur les OdB a Madagascar.
Par contre, replacer cette bataille dans le contexte politique de l'epoque, volontiers.
Chacun son boulot.
beret

Craignant une isolation de l'Inde, Churchill fait débarquer deux brigades britanniques (Euh, ou plus, ou moins, j'en sais rien) le 5 mai 1942 à proximité de Diego Suarez (Antsiranana). C'est l'opération Ironclad, qui s'achève le 8 mai par la défaite des troupes françaises et malgaches.

Les actions menées par les sous-marins japonais dans le canal du Mozambique poussent les Britanniques à s'emparer de la totalité de Madagascar. Tananarive est prise le 23 septembre, et l'armistice est signé le 5 novembre.

Cette opération fut ressentie par les Français Libre comme un second Mers-el-Kebir. Personne n’a juge utile d’en informer Charles de Gaulle. Il l’apprend le 5 mai 1942 a 3 heures du matin par un coup de téléphone d’un journaliste de l‘Associated Press !

Cela fait des mois qu’il invite les Britanniques a l’aider à intervenir dans cette Ile Française. Ils ont à chaque fois refuse pour agir enfin, seuls et sans le prévenir. Volonté évidente de prendre partout la place de la France, d’abuser de sa faiblesse momentanée.

Sa réaction face a cette atteinte a la souveraineté nationale sera rapide, violente, extrême et sans appel, bref Gaullienne.

D’une part, il se rend au petit matin a Carlton Garden ou il a convoque tout son état-major :
« Messieurs, je vous rends votre liberté. J’ai voulu ici organiser le gouvernement. J’ai signe des accords avec les Britanniques. Ils ne les respectent pas et son en train de s’emparer de Madagascar. Ils prétendent l’administrer directement. Nos accords sont rompus. […] Engagez-vous dans l’armée canadienne, au moins vous combattrez les allemands. La France Libre, c’est fini ! Messieurs je vous salue. »

Puis il envoie un message dans le même sens aux cadres FLL non présents a Londres.

Et obtient exactement le résultat qu’il recherchait : Panique à bord chez les cadres des FFL, Leclerc, Catroux, Eboue, d’Argenlieu, Larminat et d’autres font part, avec véhémence, aux représentants britanniques de leur fidélité a de Gaulle.

Cette nouvelle sème l’inquiétude a Downing Street et au Foreign Office. Les journaux Britanniques sont remplis d’éloges pour les soldats français qui pendant ce temps la, se battent à Bir Hakeim, de dénonciation de la barbarie nazie en France (55 fusilles le 5 mai a Lille, 40 a Caen le 6 mai) et d’admiration pour les Français qui, le 1er mai, ont manifestes en France, répondants a l’appel de de Gaulle a la BBC.

Eden demande à le rencontrer «d’urgence ». Charles de Gaulle attendra 2 jours, le temps que la presse Britannique, qui a toujours soutenu la France Libre, exprime doutes et inquiétudes.

L’entretien est glacial.
« - Pourquoi adoptez-vous à notre égard une attitude qui sème le trouble dans nos rangs ? Je vous rencontre partout sur ma route. En Syrie, par exemple, vous nous créez de graves difficultés.
- Les difficultés ne viennent pas seulement de nous, dit Eden, elles viennent bien souvent de vous.
- Mais c’est vous qui les cherchez ! »
Il ne serre pas la main d’Eden en sortant.

Tension extrême, contact coupe avec les Britanniques. Churchill donne l’ordre de ne pas le laisser quitter les Iles Britanniques.

Charles de Gaulle joue alors la carte Soviétique. Il reçoit Bogomolov, l’ambassadeur soviétique a Londres, puis rencontre Molotov qui l’assure du soutien de l’URSS a la France Libre, trop heureux de gêner un peu les Britanniques et les Américains. La constitution de l’escadrille Normandie Niemen, prévue auparavant, s’accélère.

De ces rencontres naîtra la légende d’un de Gaulle prévoyant un repli a Moscou. Il en a parle, mais, bien évidemment, n’y a jamais songe sérieusement, il s’agissait simplement de faire plier les Britanniques avec les maigres armes dont il disposait.

La crise durera jusqu’en janvier 1943, date à laquelle les Forces Françaises Libres prennent enfin le contrôle de l’île.

Le général Le Gentilhomme, mandate gouverneur par Charles de Gaulle, vire à toute allure le gouverneur Vichyste Annet avec lequel les Britanniques, comme il se doit, avaient traite. Le Gentilhomme sera remplacé en mai par le gouverneur général de Saint Mart.

Ce fut la l’une des plus difficiles page de l’histoire de la France Libre.

Invité
Général de Division
Général de Division

Nombre de messages : 7344
Date d'inscription : 16/07/2006

Revenir en haut Aller en bas

Re: Madagascar 1942

Message  Panzer5 le Mer 23 Aoû 2006, 1:49 pm

Salut Somua, j'ai récupéré le magazine en question. Dis moi ce qui t'intéresse et je t'envoie tout ça! beret
avatar
Panzer5
Général de Division
Général de Division

Nombre de messages : 1843
Age : 36
Localisation : Charente maritime
Date d'inscription : 29/08/2005

Revenir en haut Aller en bas

Re: Madagascar 1942

Message  Somua le Jeu 24 Aoû 2006, 6:31 pm

panzer5 a écrit:Salut Somua, j'ai récupéré le magazine en question. Dis moi ce qui t'intéresse et je t'envoie tout ça! beret

Identifions si c'est le meme ( je cannibalise les revues, donc impossible d'identifier le numero ) . Est ce que titre de l'article c'est "madacascar 1942" avec une photo de commandos britanniques sur les 3/4 de la premiere page et signé de Y.Buffetaut ?

Somua
Invité


Revenir en haut Aller en bas

Re: Madagascar 1942

Message  Panzer5 le Jeu 24 Aoû 2006, 6:36 pm

Il faut que je vérifie, je l'ai pas au boulot avec moi.
Tu auras ça demain!
avatar
Panzer5
Général de Division
Général de Division

Nombre de messages : 1843
Age : 36
Localisation : Charente maritime
Date d'inscription : 29/08/2005

Revenir en haut Aller en bas

Re: Madagascar 1942

Message  Panzer5 le Ven 25 Aoû 2006, 11:39 am

Voilà pour les fortifications:

En 1912 les défenses étaient les suivantes:

Front de mer
-Orangea: batterie du phare 4 canons G de 14cm MLe 1875-76, batterie de la pointe de l'Aigle 4 canons M de 194mm Mle 1870-93, batterie du Glacis 4 mortiers G de 270mm Mle 1889, batterie de rupture du Cap Miné 4 canons M de 32cm Mle 1870-81, batterie du poste Optique 4 canons M de 138,6mm Mle 1870, batterie de la baie des Boutres 4 canons M 138,6 et 4 canons de 47 Mle 1885.

-Vatomainty: batterie de Vatomainty 4 canons G de 19cm Mle 1875-76.

-Cap Diego: batterie d'Andrahompotsy 4 canons M de 24cm Mle 1870, batterie de l'Hôpital 5 canons M de 138,6mm Mle 1870.

-Antsirane: batterie du Lazaret 4 canons de 138,6mm Mle 1870.

Front de Terre:
-Orangea: fort D ou d'Ankorika 2 canons de 95mm Mle 1888 et 2 mitrailleuses, fort E ou du Mamelon Vert 2 canons de 95 Mle 1888 et deux mitrailleuses, batterie du champ de tir 4 canons de 155 L.

-Cap Diego: fort A ou des Mapous 2 canons de 95 mle 1888 et deux mitrailleuses, fort B ou du Centre 4 canons de 95 mle 1888 et 4 mitrailleuses, fort C ou du Cap Bivouac 2 canons de 95 mle 1888 et deux mitrailleuses.

-Antsirane: fort G ou de la Bétaïtra 2 canons de 95 mle 1888 et deux mitrailleuses, idem pour le fort H ou d'Anamakia, batterie du Caïman 4 canons de 155 L.

Les canons de 95 sont sur affûts de côte, installés sous casemates de Bourges.
En 1914, en raison des progrés de l'arrtillerie, la défense du front de mer était en grande partie obsolète.

Entre 1918 et 1939, on ajoutte 8 canons de 75 mle 1897. la première guerre avait prélevé 16 canons de 95 du front de terre, 8 canons de 155L et les 4 mortiers G de 270mm.
Rapport du 10 janvier 1931: "La seule batterie en état de tirer est celle du cap Miné, qui dispose de 23 coups complets. La situation générale est la suivante: matériel désué, à la portée et à la cadence de tir ridicules. Pas de possibilité de tir indirect, pas de direction de tir organisée, batteries visibles du large, pas de munitions utilisables."

Entre 1938 et 1942, c'est la modernisation.
-batterie de 4 pièces de 164 mle 1893-96 sur affût C mle 23 à Orangea dotée d'un télémètre à coïncidence de 5m et d'un projecteur.
-batterie de deux pièces de 90 CCA (côte et contre-avion) au Lazaret.
-une batterie de 4 canons de 105 mle 1897-17 au Poste Optique.
-une batterie de 4 canosn de 138 mle 1917 à la baie du Courrier.

Le front de terre est renforcé par la construction de 4 blockhaus en béton, dont pour canons de 75 mle 1897 sur affût 1916 à hauteur des forts H et G.

Voilà, ces infos sont tirés du Mag 39-45 n° 212 (05/2004).

Si vous voulez plus de détails, faîtes le moi savoir!
avatar
Panzer5
Général de Division
Général de Division

Nombre de messages : 1843
Age : 36
Localisation : Charente maritime
Date d'inscription : 29/08/2005

Revenir en haut Aller en bas

Re: Madagascar 1942

Message  Somua le Ven 25 Aoû 2006, 11:44 am

Est ce qu'il y a des infos sur les artilleurs , par exemple des unités definies ?

Somua
Invité


Revenir en haut Aller en bas

Re: Madagascar 1942

Message  Panzer5 le Ven 25 Aoû 2006, 11:51 am

On parle de groupe d'artillerie hétéroclite au moment d'Ironclad, je pense qu'il faut comprendre qu'on a formé des fantassins au tir de canons mais pas de véritables artilleurs.
avatar
Panzer5
Général de Division
Général de Division

Nombre de messages : 1843
Age : 36
Localisation : Charente maritime
Date d'inscription : 29/08/2005

Revenir en haut Aller en bas

Re: Madagascar 1942

Message  Somua le Sam 26 Aoû 2006, 7:22 pm

Panzer, je crois savoir que tu as quelques precisions sur les troupes terrestres .
Je suis particulierement interessé concernant les deux regiments mixtes malgaches , sur lesquels les informations divergent .
Certains parlent de 5 bataillons , d'autres de 3 , voir uniquement 2 pour le 2e RMM .
Mon opinion est que le 1er RMM a été monté jusqu'a 5 bataillons a la mobilisation , puis a été eclaté en deux regiments ( donc 1er RMM : 3 Bns , 2e RMM : 2 Bns ) , puis , je pense qu'un 3e Bn/2e RMM a été formé lorsque le BTM ( qui est monté a de gros effectifs ) a été ramené a une dotation normale pour un bataillon .
Tes sources donnent quoi ?

Somua
Invité


Revenir en haut Aller en bas

Re: Madagascar 1942

Message  Panzer5 le Dim 27 Aoû 2006, 10:34 am

Alors moi j'ai le 2e RMM commandé par le colonel Rouves avec 3 bataillons. Le fer de lance est composé d'un détachement de reco motorisé et une compagnie portée (tirailleurs malgaches et sénégalais).
-1er Bat. est stationné à Antsirane
-2e Bat. au camp d'Ambre
-les compagnies du 3e Bat. sont dispersées au cap Diego (n°1), en protection des batteries d'Orangea (n°2) et la troisième éclatée entre la batterie de la baie du Courrier, la baie d'Ampasindava et l'observatoire de Windsor Castle.

Au fait, j'ai un groupe d'artillerie au moment d'Ironclad (contrairement à ce que je t'avais dit): c'est un escadron commandé par un certain Maubert, doté de canons de 75 sur affût crinoline (dont certains utilisés comme anti-char dans les blockhaus G et H), de 75 court et de 65 de montagne ainsi que 4 vieux canons de 80C à Ankorika et au Mamelon Vert.

J'ai aussi des infos sur les forces navales et aériennes en présence si tu es preneur.

Cordialement
Hugo
avatar
Panzer5
Général de Division
Général de Division

Nombre de messages : 1843
Age : 36
Localisation : Charente maritime
Date d'inscription : 29/08/2005

Revenir en haut Aller en bas

Re: Madagascar 1942

Message  Somua le Lun 28 Aoû 2006, 6:54 pm

Toute information est bonne a prendre ... Ne serait ce que pour recouper .

Somua
Invité


Revenir en haut Aller en bas

Re: Madagascar 1942

Message  Contenu sponsorisé


Contenu sponsorisé


Revenir en haut Aller en bas

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut

- Sujets similaires

 
Permission de ce forum:
Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum