Le Deal du moment :
Captive : où acheter le Tome Captive 1.5 en ...
Voir le deal
26.90 €
Le deal à ne pas rater :
TV LED 32” Continental Edison CELED32SAHD24B3
139.99 €
Voir le deal

1.SS Panzer-Division Leibstandarte Adolf Hitler

2 participants

Aller en bas

1.SS Panzer-Division Leibstandarte Adolf Hitler Empty 1.SS Panzer-Division Leibstandarte Adolf Hitler

Message  HURudel 28/8/2010, 17:01

Un bataillon isolé choisi dans les rangs de la division Leibstandarte sélectionné et fut exterminé en défendant le bunker de Berlin….(à l’image de la Garde de Napoléon à Waterloo)

Dans le contexte difficile de la république de Weimar, les tensions entre les différents parties à la conquête du pouvoir, dégénéraient souvent en violence physique (défiler sous la bannière nazi n’était pas une sinécure), A.Hitler créa un groupe pour sa protection, connu sous le nom de « troupe de choc » , ces nazi les plus fanatique était commandé par un voyou qui était un homme de confiance d’Hitler Sepp Dietrich, membre de la première heure et des Kampfgenossen (camarades de combat), décoré de la croix de fer de 1ere et 2em classe lors de la 1ere guerre mondiale.

En 1933, Sepp Dietrich reçoit l’ordre de former le SS Stabwache (garde SS d’Etat major), unité qui prendra le nom de Leibstandarte SS Adolf Hitler, elle devait devenir, sous l’inspiration de l’ère Napoléonienne et de la Rome antique, la vielle Garde ou la Garde Prétorienne, une armé dans l’armé.

Hitler résuma dans un discours les raisons de la création de cette formation d’élite « en 1923, j’ai pris la décision de créer les troupes de choc « A.Hitler », elles devaient être composées d’hommes prêt à la révolution et qui savaient que les jours à venir allaient être terribles »

Durant toutes ses années de pouvoir, Hitler n’eut de cesse de mettre en place une administration des plus obscures telle une usine à gaz, les tensions entre les différentes branches pouvant être aisément exploités par Hitler, le seul à avoir une vue générale de la situation , cette politique était aussi appliqué à l’armée avec la création des Waffen SS, une armée dans l’armée, Hitler se méfiait du corps des officiers, auprès desquels il se sentait inférieur, lui le simple caporal sujet de moqueries de la part de simple généraux.
Avec son « armée personnel » , il se mettait à l’abrit d’un coup d’état, tout en se mettant hors de cause en cas de problème, renvoyant la faute à l’un ou l’autre des services qu’il avait volontairement dédoublés et rendu très confus (diviser pour mieux régner), il pensait aussi que la solution venait des conflits.
Pour s’assurer de la loyauté de la Waffen SS, Hitler, en rempli les rangs avec les fidèles des premiers jours, avec à leur tête H.Himmler, qui avait garanti à Hitler que la SS serait une force politique profondément loyale, contrairement à l’armée régulière, moyennement endoctrinée, loyale mais non fanatique. Celui désigné pour représenter les forces armées SS représenté par la Leibstandarte Division, était Sepp Dietrich, doté d’une intelligence très médiocre, mais néanmoins très efficace car très reconnu dans le monde rude des SS, il est souvent à l’avant de ses troupes, faisant le coup de feu comme un simple soldat !, respecter de ses soldats et méprisé des autres généraux qui le considérait stupide, incapable de lire une situation sur une carte (Hitler le considérai comme sournois, énergique et brutal, à l’image de sa division.) Malgré sa bêtise légendaire, il se verra confier le commandement d’un corps d’armée en 1944.

La Leibstandarte était une division privilégiée sur la fourniture d’équipement et la priorité de déplacement, comme les autres divisions SS.

Cette division allait grossir jusqu’à 20.000 hommes et participer au plus violent combat de la 2eme GM, composée dès le début de volontaires sélectionnés d’après des critères très haut , leurs dévouement devait être total, Hitler ne s’est jamais senti en sécurité et voulait être entouré des personnes les plus sûres.

Lors de l’invasion de la France et après la décision rationnel d’Hitler de stopper l’avancée de ses forces à Dunkerque, S.Dietrich et sa division, furent les seuls à désobéir aux ordres en s’emparent des collines autour de la ville (c’était pourtant une division sous le commandement directe d’Hitler !) S.Dietrich, fidèle de Hitler, était un des rares à pouvoir lui désobéir.
Une anecdote qui résume l’esprit de la division s’est produit en Grèce, trouvant ses soldats clouée sur place par les violents tirs ennemis dans un défilé, le commandant du bataillon, enleva la goupille d’une grenade et la lança à coté de l’homme le plus en retrait de sa section, ce qui poussa les homme vers l’attaque, plus tard, le commandant aimait raconter ce fait d’arme qui permis de remporter la bataille.

En raison des pertes, la division fut détruite et reconstruite au moins trois fois, on estime à environ 60.000 hommes qui ont combattus dans cette division, composer aussi d’éléments recrutés en Norvège, France, Hollande, Hongrie et en Pologne, justifié par le fait que la « race arienne » (critère premier de sélection) ne se trouvait pas qu’en Allemagne, mais était dispersée dans toute l’Europe, pouvant former une « armée Européenne » en croisade contre le bolchevisme et la juiverie. Himmler évoqua même l’idée de recruter des SS en Amérique.

Sur le front russe, en représailles de l’exécution et de torture de soldats allemands, S.Dietrich ordonna l’exécution de tout prisonnier fait par sa division pendant 3 jours.

La division A.Hitler n’a pas participé à la bataille de Stalingrad, mais à la bataille de Karkov en tant que 1er SS Panzer Corps, regroupant la Leibstandarte Div, Das Reich Div et Totenkopf Div sous les ordre de P.Hausser, en Février 43, le 1er SS Pz Corps, malgré de très gros succès, risque l’encerclement, c’est alors qu’Hitler lança un de ses fameux ordres « tenez à tout prix » , suivre cette ordre, c’était suivre le sors des défenseurs de Stalingrad et P.Hausser ordonna le retrait de la ville qui fut reprise par les troupes russes, Hitler, furieux, demanda des explications à V.Manstein et réclama la reconquête immédiate de Karkov, ce qui fut fait le 16 Mars 43, ce fut aussi la dernière victoire de ce Corps. Le calme qui suivi préparait l’opération Citadelle (la bataille de Koursk), dont il est à noter que l’homme des ordres « tenez à tout prix » ordonna l’arrêt de la bataille (très indécise) contre l’avis de Von Manstein qui voyait l’encerclement des soviétiques proche.

Le Corps combattis en Normandie ,dans les Ardennes puis dans l’opération « réveille de printemps en Roumanie », la division ayant battu en retraite face au rouleau compresseur russe, Hitler ordonna que ces divisions enlèvent tout les emblèmes portant son nom , les officiers auraient fait parvenir à Hitler, leurs médailles dans un pot de chambre. La division se rendis aux américains en Autriche, ceux qui furent capturés par les russe n’eurent pas un sort enviable.

Sepp Dietrich fut condamné (pour des crimes contre les Anglo-Américains) et libéré en 1956, recondamné par les allemands pour sa participation à « la nuit des longs couteaux » et de nouveau relâché en 1959, la demande d’extradition de l’URSS et de la Roumanie n’ayant jamais été satisfaites (Guerre froide !), il meurt en 1966 à 74 ans.
HURudel
HURudel
Aspirant
Aspirant

Nombre de messages : 155
Age : 62
Localisation : Ste Hélène
Date d'inscription : 04/10/2009

Revenir en haut Aller en bas

1.SS Panzer-Division Leibstandarte Adolf Hitler Empty Re: 1.SS Panzer-Division Leibstandarte Adolf Hitler

Message  Königstiger 28/8/2010, 17:15

"en tant que 1er SS Panzer Corps, regroupant la Leibstandarte Div, Das Reich Div et Totenkopf Div sous les ordre de P.Hausser, en Février 43, le 1er SS Pz Corps, malgré de très gros succès"
Ce n'est pas le I. SS Panzer Korps "Leibstandarte" mais le II. SS Panzer Korps.
Königstiger
Königstiger
Capitaine
Capitaine

Nombre de messages : 233
Age : 26
Localisation : Centre
Date d'inscription : 31/07/2010

Revenir en haut Aller en bas

Revenir en haut


 
Permission de ce forum:
Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum