Le Deal du moment :
Smartphone Redmi Note 10 Pro Officiel 64 Go à ...
Voir le deal
163.93 €

Kurt-Meyer

+3
Invité
Dick Winters
Greg "Pappy"
7 participants

Aller en bas

Kurt-Meyer Empty Kurt-Meyer

Message  Greg "Pappy" 13/8/2006, 09:40

C'est à Jerxheim, le 23 décembre 1910 que naît Kurt Meyer, fils d'un ouvrier sidérurgique et d'une mère sans emploi. Les revenus familiaux sont modestes, mais malgré tout suffisants pour éduquer correctement le jeune garçon. Quatre années après sa naissance, la Grande Guerre éclate. Le père de Kurt trouve la mort sur les champs de bataille.

Au milieu des années 20, le jeune Meyer suit pendant trois années un cursus pour devenir commercial, mais il doit l'interrompre afin d'aider sa mère, désormais privée de ressources. La maigre pension versée par le gouvernement ne suffit même pas à acheter suffisament de nourriture. Par la force des choses, Kurt doit trouver un travail et gagner suffisament d'argent pour sa famille. En avril 1928, il envisage d'entrer dans une compagnie minière, ce qu'il finit par faire en octobre 1929. Jour après jour, il descend dans des tunnels étouffants, risquant sa vie, s'épuisant à extraire du charbon, pour gagner un maigre salaire. Si Meyer n'a pas suivit une scolarité exemplaire, il n'en demeurre pas moins qu'il reste un jeune homme plein d'ambition.

C'est cette ambition, ainsi que sa volonté de ne pas passer sa vie sous terre, qui le conduisent à s'engager dans la Landespolizei à Mecklenburg. Là, il gravit les échelons sans beaucoup de difficulté. Il quittera la police en mai 1934 au grade d'Oberwachmeister. Sportif, nationaliste, Meyer rejoint les Hitlerjugend en mai 1925, avant de s'inscire, comme des milliers d'autres Allemands, dans les SA en avril 1928. Le 01 septembre 1930, notre homme, à peine agé de 20 ans, rejoint le N.S.D.A.P d'Adolf Hitler. Parfait "produit" hitlérien, Meyer adhère à la presque totalité des thèses nazies. C'est donc tout naturellement, qu'il cherche à rejoindre l'élite militaire du Parti, la Allgemeine-SS. Kurt quitte les SA de Röhm et se présente le 15 octobre 1931 à Schwerin, à la caserne du 22.SS-Standarte alors commandé par le SS-Standartenführer Fritz Montag. Sur place, il passe de nombreux tests aussi bien intellectuels que physiques et parvient à prouver la pureté de son ascendance aryenne. Le 15 février 1932, il est reçu et devient SS-Mann. Commence alors pour Kurt Meyer une très longue carrière dans la SS.

C'est au rang de SS-Untersturmführer que le 15 mai 1934 Kurt Meyer est transféré dans l'unité la plus prestigieuse de la SS, la Leibstandarte commandée par Josef "Sepp" Dietrich. Il devient chef de section en 1935, puis chef de compagnie en 1936. L'ascension du jeune SS est impresionnante. Il faut dire que Meyer est particulierement représentatif de l'élite militaire du Parti : jeune, athlétique, bon camarade, vigoureux, dynamique, etc. Le 14 septembre 1936, Meyer devient le premier "patron" de la toute nouvelle compagnie antichar de la Leibstandarte, la 14. Panzerabwehr Kompanie. Le 12 septembre 1937, il apprend sa promotion au grade de SS-Hauptsturmführer. Dans la foulée, début 1938, il part pour Klausdorf afin d'y suivre un stage sur les techniques du génie. C'est ensuite les cours à l'école des officiers de Mülhausen dont il sort diplômé.

Notre homme participe ensuite à la campagne de Pologne, pendant laquelle il est décoré de la Croix de Fer de seconde classe (25 septembre 1939) et du badge noir des blessés (le 07 septembre, il fut légérement blessé à l'épaule par une balle polonaise). A son retour en Allemagne, Meyer prend la tête de la compagnie d'éclairage motocycliste de la Leibstandarte. C'est à ce poste, qu'il fait la campagne de mai-juin 40, où son dynamisme est récompensé par la Croix de Fer de première classe, le 31 mai 1940. Pendant l'été, le régiment motorisé Leibsandarte subit un certain nombre de refontes. La 15. Kradschützen Kompanie de Meyer devient un abteilung, dont notre homme garde la tête. Promu SS-Sturmbannführer le 01 septembre 1940, à moins de trente ans, Meyer s'annonce être un officier de grande classe et un tacticien de talent.


KURT MEYER AU COMBAT
Crédit Photo : Signal / Coll. Y. KADARI
En 1941, la Leibstandarte est engagée dans l'opération "Marita", la conquete de la Yougoslavie et de la Grèce. Kurt Meyer est une fois de plus dans le coup, dirigeant d'une main de maître son SS-Aufklärungsabteilung. L'attaque des Waffen-SS coupe la retraite du III Corps d'armée grec, jusque là engagé en Albanie contre les italiens de Mussolini. Kurt Meyer parvient à prende la passe de Klissura où sont retranchées de nombreuses forces ennemies et à conquerir la ville de Kastoria puissament défendue par la 20e division d'infanterie grecque. Le 15 avril, tout est fini, avec des pertes mineures le bataillon de reconnaissance de Meyer vient de réussir un exploit ! Une fois de plus, l'energie et l'audace de celui qui sera bientôt surnommé "Panzer Meyer" ou "Schnell Meyer" venait de payer. Pour ce fait d'arme Kurt est décoré de la Croix de Chevalier le 18 mai 1941.

Néanmoins, 1941 marque aussi et surtout l'année de l'invasion de l'U.R.S.S par les forces de l'Axe. Le 19 août 1941, Meyer et ses hommes prennent la ville de Cherson sur les rives du Dniepr. Le 12 septembre, l'avance allemande se poursuit à un rythme effrené; Kurt Meyer et ses hommes capturent la cité de Nowaja Majarschka, puis s'engagent sur les arrières de la IXe armée soviétique qui cherche à retraiter afin d'éviter l'encerclement. Meyer disperse l'état-major de l'armée russe et fait prisonniers plusieurs officiers de haut-rang. Au cours de ces journées, le SS-Aufklärungsabteilung s'empare d'un train russe de ravitaillement militaire destiné au front. Les Waffen-SS mettent ainsi la main sur plus d'une centaine de véhicules et des milliers d'armes. Un peu plus tard, début octobre, c'est au tour de la ville de Berdjansk de tomber entre les mains de Meyer. Epuisé, ce dernier tombe malade et doit quitter son unité jusqu'en janvier 1942. Hugo Krass le remplace.

Rien ne semble être en mesure de stopper la progression des armées allemandes. Jours et kilomètres défilent, tandis que les puissantes Panzer-Divisionnen manoeuvrent dans les vastes étendues soviétiques à l'instar d'escadres navales. Mais le revers de la médaille existe bel et bien. Les SS de Meyer ne rencontrent que désolation lorsqu'ils entrent dans les villages russes, incendiés par les habitants. C'est la politique de la terre brûlée. Le camarade Staline ne l'a t-il pas exigé ? Rien ne doit tomber entre les mains des hordes fascistes ! de plus le matériel et les hommes commencent à sérieusement souffrir. La logistique allemande est mise à mal et déjà sur les arrières, naissent les premiers groupes de Partisans. Au fil de son avance, Meyer commence à devoir faire face à des contre-offensives soviétiques. Certes ces dernières sont encore mal organisées et mal conduites par des officiers encore bien inexpérimentés, mais elles portent en elles la volonté du Kremlin ne peut pas rendre les armes. Malgré tout, les SS avancent toujours...

Mais tandis que 1941 s'estompe pour laisser place à 1942, le constat est là. Malgré la brillante offensive allemande, les symboliques et stratégiques cités de Moscou et de Leningrad ne sont pas tombées. Pire, l'hiver décime les troupes du IIIe Reich, alors même que devant Moscou justement, elles doivent affronter les contre attaques soviétiques. Au printemps 42, l'avance reprend, principalement dans le Sud de l'U.R.S.S. Kurt Meyer, décoré de la Croix Allemande en Or le 08 février dernier repart de l'avant, droit vers l'Est.

En octobre 1942, le SS-Obersturmbannführer Meyer (promu à ce rang le 09 novembre 1942) pénétre dans Mariupol, puis c'est au tour de Tschugujew de tomber. A Malinowka, "Schnell" Meyer, loin en pointe devant le gros de le Leibstandarte, s'accroche avec le puissant 12e Corps de Tanks soviétique qui a décidé de reprendre Charkow. La situation est délicate et les Grenadiers de la 198. Infanterie-Division sont encerclés. Meyer organise une défense élastique, s'appuyant sur de petits Kampfgruppen autonomes et mobiles. La supériorité tactique allemande joue à fond. Là, où les tankistes russes, privés de moyens de communication à courte portée, attaquent en masse compacte, les SS ripostent en imaginant d'ingénieux dispositifs de défense. Si Meyer cherche à gagner du temps, c'est qu'il sait que l'arrivée sur place de sa division est imminente. Ce bientôt chose faîte.

Ainsi se poursuit la carrière de Meyer à l'Est, constellée d'exploits guerriers. En 1943, il est par exemple à l'origine de la destruction du 6e Corps de Cavalerie russe ou encore d'éléments de la 6e Dvisision de Fusiliers. Le 23 février, il reçoit des mains de Hitler en personne les Feuilles de Chêne pour sa Croix de Chevalier... A la fin du printemps 1943, nous retrouvons notre homme en Allemagne où il suit des cours afin de devenir commandant de régiment. C'est chose faîte en juin 1943, puisque "Panzer Meyer" prend la tête du SS-Panzer-Grenadier regiment 25, de la 12. SS-Panzer-Division "Hitlerjugend". Nommé SS-Standartenführer le 21 juin 1943, il part à Wünsdorf pour suivre un stage d'un mois sur les tactiques de combat des Panzers et la coopération de l'infanterie portée. Suivent plusieurs mois de formation pour la tout nouvelle 12. SS-PzD.

En juin 1944, la division est engagée contre les troupes alliées qui viennent de débarquer. Kurt Meyer et ses Grenadiere reçoivent l'ordre de barrer la route de Caen. Mais, le chef de corps de Meyer, le général SS Fritz Witt est tué le 14 juin 1944, par un obus de gros calibre de la marine alliée. Josef "Sepp" Dietrich, chef du I. SS Panzer-Korps, décide de confier le commandement de la "Hitlerjugend" à Kurt Meyer. Le 28 juin, les SS de la "Hitlerjugend" s'opposent à l'offensive de trois divisions britanniques, dont la 11th Armoured Division. Sous la pression alliée et malgré ses efforts, Meyer est obligé de se retirer de Caen début juillet. Plus d'une centaine de blindés anglais et canadiens sont détruits par les Panzerfaust et les canons de Pak de la division de Meyer. Ce dernier installe une nouvelle ligne de défense juste au Sud de la ville. Plus tard, il affronte les Polonais de la 1st Polish Tank Division, qui perdent environ 90 chars en quelques jours de combats. Comme à son habitude, Meyer visite réguliérement les lignes avancées, n'hésitant pas à se mettre personnellement en danger. Il parle avec simplicité avec ses hommes et les encourage à résister. Les résultats sont là, les SS de la "Hitlerjugend" se battent avec furie et acharnement. Neanmoins, certains parmi eux, fanatisés à l'extrême, vont jusqu'à commetre des crimes de guerre, massacrant des prisonniers canadiens désarmés. Le 09 août 1944, Kurt Meyer, désormais SS-Oberführer et SS-Brigadeführer depuis le 01 août, doit faire face à une nouvelle attaque, cette fois-ci menée par les régiments canadiens de la 4th Canadian Tank Division. En récompense de ses efforts et de son abnégation, "Panzer Meyer" reçoit les Glaives pour sa Croix de Chevalier le 27 août 1944.

Cependant, les alliés sont les plus forts et les plus nombreux, le front allemand s'effondre sous la terrible pression et les coups de butoir. La bataille de Normandie s'achéve avec l'épisode du chaudron de la poche de falaise, où les troupes du Reich, prises au piège, se font étriller. En septembre, la "Hitlerjugend" se replie en désordre, passe la Seine et se dirige vers l'Est. C'est au cours de cette retraite que Kurt Meyer est capturé par des partisans belges près de Liège, à Durnal, le 06 septembre 1944. Il est rapidemment remis aux autorités militaires britanniques qui décident de le traduire en justice en raison des massacres et des crimes perpétrés par les hommes de la division Hitlerjugend.

Il est emprisonné à Aurich, en Allemagne. Condamné à mort par le tribunal présidé par le Major General H.W. Foster, commandant de la 7th Canadian Infantry Brigade, sa peine est commuée en emprisonnement à vie en janvier 1946. Il part alors pour le Canada, où il est emprisonné au pénitentier de Dorchester (New Brunswick


source http://1939-45.org/bios/meyer.htm
Greg
Greg "Pappy"
Caporal
Caporal

Nombre de messages : 19
Date d'inscription : 09/08/2006

Revenir en haut Aller en bas

Kurt-Meyer Empty Re: Kurt-Meyer

Message  Dick Winters 13/8/2006, 09:59

Merci pour ces informations !
Dick Winters
Dick Winters
Major
Major

Nombre de messages : 134
Age : 29
Localisation : Troyes
Date d'inscription : 09/08/2006

http://www.overlord.skyblog.com

Revenir en haut Aller en bas

Kurt-Meyer Empty Re: Kurt-Meyer

Message  Greg "Pappy" 13/8/2006, 21:05

pas de problem
Greg
Greg "Pappy"
Caporal
Caporal

Nombre de messages : 19
Date d'inscription : 09/08/2006

Revenir en haut Aller en bas

Kurt-Meyer Empty Re: Kurt-Meyer

Message  Invité 16/8/2006, 11:00

Bonjour,
Merci Greg, Panzer Meyer a vraiment eu une vie "a part".
Mais il manque la fin :

Apres 9 ans de prison, Kurt Meyer a ete libere le 7 septembre 1954, est rentre en Allemagne travaille pour les Brasseries Andreas a Hagen.

Il a ete tres actif dans l'association des veterans Waffen-SS (HIAG), et a mene une dure bataille pour que les anciens Waffen-SS aient droit aux meme retraites que les anciens de la Wehrmacht.

Il a publie ses memoires "Grenadiers" en 1957 ou, bien sur il se defend des accusations de crimes de guerre, mais fait l'eloge de ses soldats et reprends son combat pour les retraites de "ses" Gremadiers.

Ayant laisse sa sante sur le front de l'Est, Meyer a subi 3 attaques cardiaques en 1961, mourant de la 4eme a Hagen, Westphalie le 23 decembre 1961, jour de son 51eme anniversaire.

Invité
Général de Division
Général de Division

Nombre de messages : 7342
Date d'inscription : 16/07/2006

Revenir en haut Aller en bas

Kurt-Meyer Empty Re: Kurt-Meyer

Message  Ivy mike 16/8/2006, 13:21

Très interessant merci beaucoup pappy

_________________
Kurt-Meyer Mini_673326snocxuatromcopie1jpg
___________________________________________

TOGETHER WE CAN ACTUALLY MAKE A DIFFERENCE
www.ifaw.org
International Fund for Animal Welfare
Le monde animal a besoin de nous !
Ivy mike
Ivy mike
Général (Administrateur)
Général (Administrateur)

Nombre de messages : 9350
Date d'inscription : 16/06/2005

Revenir en haut Aller en bas

Kurt-Meyer Empty Re: Kurt-Meyer

Message  Andreas1984 15/8/2007, 12:28

édité


Dernière édition par Andreas1984 le 1/12/2008, 21:39, édité 2 fois

Andreas1984
Adjudant
Adjudant

Nombre de messages : 78
Date d'inscription : 12/04/2007

Revenir en haut Aller en bas

Kurt-Meyer Empty Re: Kurt-Meyer

Message  MacGoy 15/8/2007, 14:28

L'"inconnu" c'est Otto Günsche.

Mac
MacGoy
MacGoy
Sergent-chef
Sergent-chef

Nombre de messages : 62
Date d'inscription : 13/11/2006

Revenir en haut Aller en bas

Kurt-Meyer Empty Re: Kurt-Meyer

Message  bigbasketeur 15/8/2007, 17:15

Kurt Meyer dit "Panzermeyer"

Kurt-Meyer KurtMeyer




















Décorations:

Croix de fer II: 25 Septembre 1939

Croix de fer I: 31 Mai 1940

Croix de chevalier: 18 Mai 1941

Croix allemande or: 8 Février 1942

Médaille front Est: 4 Septembre 1942

Feuilles de chênes: 23 Février 1943

Epées: 27 Août 1944

Promotions:


SS-Obersturmführer: 10 Mars 1935

SS-Hauptsturmführer12 Septembre 1937

SS-Sturmbannführer: 1 Septembre 1940

SS-Obersturmbannführer: 9 Novembre 1942

SS-Standartenführer: 21 Juin 1943

SS-Oberführer: 1 Août 1944

SS-Brigadeführer: 1 Septembre 1944

- La suite : http://perso.orange.fr/did.panzer/Kurt_Meyer.htm
bigbasketeur
bigbasketeur
Général de Division
Général de Division

Nombre de messages : 4814
Age : 41
Localisation : Toulouse .
Date d'inscription : 29/06/2006

http://www.histoquiz-contemporain.com/forum/index.php?sid=39a430

Revenir en haut Aller en bas

Kurt-Meyer Empty Re: Kurt-Meyer

Message  Andreas1984 18/8/2007, 16:23

Des photos de Kurt Meyer:

http://forum.axishistory.com/viewtopic.php?t=122620&highlight=kurt+meyer

Cordialement!

Andreas

Andreas1984
Adjudant
Adjudant

Nombre de messages : 78
Date d'inscription : 12/04/2007

Revenir en haut Aller en bas

Kurt-Meyer Empty Re: Kurt-Meyer

Message  Contenu sponsorisé


Contenu sponsorisé


Revenir en haut Aller en bas

Revenir en haut

- Sujets similaires

 
Permission de ce forum:
Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum