Le Deal du moment : -25%
PC portable GIGABYTE AERO 16 15.6” Ultra HD ...
Voir le deal
1499 €

Friedrich Hielscher, et l’exécution de Wolfram Sievers

2 participants

Aller en bas

Friedrich Hielscher, et l’exécution de Wolfram Sievers Empty Friedrich Hielscher, et l’exécution de Wolfram Sievers

Message  eddy marz 4/9/2009, 12:02

Bonjour à tous ;

Une autre courte biographie des plus singulières (comme l’histoire du IIIe Reich en est truffée), comportant également quelques bizarreries qui devrait ravir les amateurs du « Dark Side »…

Friedrich Hielscher, fils d’un négociant en textile de Guben, est né dans le Vogtland le 31 mai 1902. À peine diplômé du Lycée Humaniste de Plauen à l’âge de 17 ans, il s’engage dans une unité du Freikorps Baltikum, guerroyant en Haute Silésie contre les groupements Polonais. Son unité est ensuite incorporée dans la Reichswehr. Du 13 au 17 mars 1920, c’est le Putsch de Wolfgang Kapp ; Hielscher refuse d’y participer, quitte l’Armée, et s’inscrit à l’Université de Berlin et à la Faculté des Sciences Politiques. Durant ses études, il rejoint le corps de duellistes étudiant « Normannia », rencontre Theodor Heuss (futur président de la RFA – 1949) avec qui il lie une amitié durable, et devient de plus en plus politisé

Friedrich Hielscher devient momentanément membre du Reichsclub du Parti du Peuple Allemand National-Libéral. Le Parti défend la notion « spécifiquement allemande » d’une « alliance entre une nostalgie réactionnaire, qu'on rattacherait ailleurs au seul conservatisme, et la pensée économique ou antiautoritaire de la bourgeoisie capitaliste ». Ses membres considèrent que « les idéologies libérales et nationales sont toutes deux progressistes ; elles attirent ceux qui veulent faire évoluer l'ordre ancien dans le sens de l'autonomie —qu'il s'agisse de libertés individuelles à faire prospérer par des Constitutions libérales ou de l'autodétermination du peuple allemand conduisant à son unité ». Hielscher fréquente les milieux « Gauchistes de Droite » et les clubs de « Nouveaux Nationalistes », des organismes qui tentent, par l’édition et les voies de presse, de combler le fossé entre l’arrière-plan intellectuel du mouvement des travailleurs socialistes et celui du nationalisme traditionnel…

Friedrich Hielscher, et l’exécution de Wolfram Sievers Hielsc10
Hielscher et sa femme, Gertrud, en 1940

À la même époque, il rencontre le philosophe culturel Oswald Spengler, et Elizabeth Förster-Nietzsche, la sœur de Friedrich Nietzsche. En 1926, Hielscher boucle son parcours universitaire avec une thèse intitulée Die Selbstherrlichkeit ; Versuch einer Darstellung des deutschen Rechtsgrundbegriffes » (« La souveraineté : un essai de présentation de la base de la loi allemande »), obtient un double doctorat cum laude en Philosophie du Droit, et trouve un emploi de clerc juridique. Mais cette activité bureaucratique ne lui convient guère. En 1927, à sa propre demande, il est déchargé de la fonction publique, et vivra le reste de son existence en qualité d’universitaire, subvenant à ses besoins avec les maigres revenus de publications, de cours universitaires, et de commissions de recherches occasionnelles.

Friedrich Hielscher, et l’exécution de Wolfram Sievers Bildar10
Elizabeth Förster-Nietzsche et Adolf Hitler - Octobre 1935 (source : Bildarchiv Preussischer Kulturnesitz)

Entre temps, Hielscher a développé des rapports privilégiés avec l’écrivain Ernst Jünger, et participe activement aux divers journaux liés au « Nouveau Nationalisme National-Révolutionnaire ». Son premier essai, Innerlichkeit und Staatskunst » (« Intériorité et art étatique ») parait à la fin de 1926 dans la revue Neue Standarte-Arminius : Kampfschrift für deutsche Nationalisten. Hielscher précise qu’il ne s’occuperait pas d’activités politiques superficielles, car les choses n’en étaient pas « au commencement d’un nouveau départ, mais plutôt à la fin du vieil effondrement ». Cet effondrement ne pourrait être affronté que par une nouvelle « foi » « qui portera l’avenir allemand et sans laquelle le nouveau travail ne sera pas commencé ».

En novembre 1929 il envoie à Jünger une « déclaration de foi » idéologico-religieuse, et parle de la nécessité de créer une « Eglise invisible » qui serait efficace en termes de foi et de politique. Logeant dans un presbytère dans le Lichtenberg, Hielscher travaille sur son livre « Das Reich », qui est publié en 1931. Un cercle d’apôtres se forme, essentiellement à partir des lecteurs du livre, et dans les rangs du Mouvement de la Jeunesse et des groupes de jeunesse Nationaux-Révolutionnaires.

Berlin le 27 août 1933 a lieu la première « observance » de l’« Église ». Désormais, elle se nommera « Unabhängige Freikirche » (UFK), « l’Eglise Libre Indépendante ». Entre 1932 et 1935, le cercle grandit à la fois comme « résistance contre la populace, et comme une Église ». En effet, Hielscher considère les Nazis comme une « populace » contre laquelle il doit s’ériger pour des raisons idéologico-religieuses. Il définit sa théologie, et sa vision particulière sur Dieu, les dieux, et l’homme comme « païenne ». Sa perception de Dieu est « panenthéiste » ; c’est-à-dire « l’Eternel, en qui tout est contenu ». Dieu n’est pas extérieur au monde, mais au contraire le monde est en Lui. Hielsher extrapole l’idée de devenir « avec le monde éternellement en devenir ».

Pour Hielscher et l’UFK, son « Église Invisible », la résistance contre le Nazisme s’articule autour de sources religieuses. Il affirme qu’à cause de son manque d’attaches transcendantales, le règne Nazi est un niveau décadent d’Etat, une forme de règne de la populace qui – en particulier à cause de son idéologie raciale biologique – était devenue asservie à la « matière », et à ce qui est purement matériel.

Hielscher décide d’infiltrer la sphère nazie et de tenter de la renverser de « l’intérieur ». Mais la faiblesse numérique de l’Église s’avère limitante. Plusieurs membres du cercle occupent des positions de niveau intermédiaire dans la Wehrmacht, le SD, la SA, et la SS. Ils rassemblent des informations, réussissent parfois à fournir une aide aux victimes de la persécution politique (y compris quelques Juifs), mais c’est à peu près tout…

Un des amis de Hielscher se trouve être le Standartenführer-SS Wolfram Sievers, Reichsgeschäftsführer de l’Ahnenerbe (voir : https://deuxiemeguerremondia.forumactif.com/l-axe-f3/l-ahnenerbe-t5831.htm?highlight=ahnenerbe ). Wolfram Sievers est également membre de l’UFK. Grâce à lui, Hielscher obtient des commissions de recherches temporaires de l’Ahnenerbe relatives au patrimoine folklorique et historico-culturel allemand. Les activités de Hielscher au sein de l’Ahnenerbe sont combinées – toutes les fois qu’il le peut – avec des expéditions de recherches pour secourir des personnes politiquement ou racialement persécutées. Il établit également des contacts avec plusieurs groupes de résistance antinazie mais, en septembre 1944, est arrêté par la Gestapo en raison de l’attentat manqué contre Hitler par le comte Von Stauffenberg, torturé, et enfermé plusieurs mois. Wolfram Sievers intervient en sa faveur. Hielscher est libéré sous « condition de servir au front »…

Friedrich Hielscher, et l’exécution de Wolfram Sievers Ahnene10
Wolfram Sievers lors de son arrestation, 1945 (Source : USHMM)

Après la défaite de l’Allemagne, Friedrich Hielscher témoigne à Nuremberg en faveur de Wolfram Sievers. Il affirme que son ami est un anti-nazi infiltré dans la SS et dans l’Ahnenerbe à des fins de résistance, et que les expériences médicales criminelles auxquelles ses services participèrent furent conduites en dépit de sa forte désapprobation religieuse. Sievers se serait trouvé dans l’impossibilité d’agir ouvertement pour les empêcher. Hielscher tente jusqu’à la fin d’obtenir la grâce de Sievers, mais ce dernier est condamné à mort par le Tribunal International et pendu à Landsberg, le 2 juin 1948…

Friedrich Hielscher, et l’exécution de Wolfram Sievers Copyri10
Friedrich Hielscher témoignant à Nuremberg (copyright : CORBIS)

Friedrich Hielscher, et l’exécution de Wolfram Sievers Siever10
Wolfram Sievers pendant son procès; 1945 (Source : US Army Archives)

Toutefois, juste avant l’exécution, Friedrich Hielscher fut exceptionnellement autorisé à rendre visite à Sievers en prison, et célébrer avec lui un office d’adieu religieux, en accord avec les observances de son Eglise païenne. C’est cet événement particulier qui donnera lieu plus tard à de nombreuses spéculations, plus farfelues les unes que les autres (à ce sujet, voir en particulier Le Matin des Magiciens de L. Pauwels et J. Bergier, et Hitler et l'Ordre Noir d'André Brissaud)…

Après la guerre, Hielscher "disparait de la circulation" pour ne plus se concentrer que sur sa philosophie et les questions religieuses. Il meurt en 1992...

Eddy
clin doeil gri


Dernière édition par eddy marz le 20/11/2012, 22:07, édité 1 fois
eddy marz
eddy marz
Membre légendaire
Membre légendaire

Nombre de messages : 3953
Age : 67
Localisation : England/France/Italia
Date d'inscription : 24/03/2008

Revenir en haut Aller en bas

Friedrich Hielscher, et l’exécution de Wolfram Sievers Empty Re: Friedrich Hielscher, et l’exécution de Wolfram Sievers

Message  Gloire 27/11/2010, 21:21

D'une certaine manière F. Hielscher avait du courage pour affirmer sont opposition à l'idéologie nazie et même à Hitler!

Pas dépourvu d'humanité pour porter assistance aux victimes du racisme et aux résistants!....

Qu'en est-il de son travail pour W. Siewers dans l'haneneb, a-t-il participé aux expériences?

Je ne savais pas qu'il avait écrit un livre intitullé Das Reich. La division du même non a pris ce nom en référence au contenu de l'ouvrage?

J'ai posé une question sur cette division qui a fait des horreurs ds le Limousin d'ou ma famille est originaire!

Gloire
Caporal-chef
Caporal-chef

Nombre de messages : 28
Age : 74
Localisation : Toulouse
Date d'inscription : 19/11/2010

Revenir en haut Aller en bas

Friedrich Hielscher, et l’exécution de Wolfram Sievers Empty Re: Friedrich Hielscher, et l’exécution de Wolfram Sievers

Message  eddy marz 28/11/2010, 09:33

Gloire a écrit:D'une certaine manière F. Hielscher avait du courage pour affirmer sont opposition à l'idéologie nazie et même à Hitler!

Pas dépourvu d'humanité pour porter assistance aux victimes du racisme et aux résistants!....

Qu'en est-il de son travail pour W. Siewers dans l'haneneb, a-t-il participé aux expériences?

Je ne savais pas qu'il avait écrit un livre intitullé Das Reich. La division du même non a pris ce nom en référence au contenu de l'ouvrage?

J'ai posé une question sur cette division qui a fait des horreurs ds le Limousin d'ou ma famille est originaire!

Bonjour Gloire;
Non, le "Das Reich" de Hielscher n'a rien à voir avec la Division SS du même nom, ni avec aucune des idées Hitlériennes; il prône au contraire une vision impériale et antiraciste de la société. Son objectif est de recruter dans les milieux sociologiques importants, l’armée, la SS, l’Administration, l’économie, l’agriculture, des hommes et des femmes prêts à résister en recueillant grâce à leur position les informations nécessaires pour aider les personnes menacées ou poursuivies, les protéger contre l’emprisonnement, avant de procéder à la phase de renversement du régime.

Hielscher n'a pas participé aux expériences médicales criminelles.


eddy marz
eddy marz
Membre légendaire
Membre légendaire

Nombre de messages : 3953
Age : 67
Localisation : England/France/Italia
Date d'inscription : 24/03/2008

Revenir en haut Aller en bas

Friedrich Hielscher, et l’exécution de Wolfram Sievers Empty Re: Friedrich Hielscher, et l’exécution de Wolfram Sievers

Message  Gloire 28/11/2010, 20:19

Bonsoir eddy,

Merci, j'avais bien compris que ce garçon était un résistant courageux et un idéologue humaniste, à l'occasion peut être lire ce livre!

Cordialement

Gloire
Caporal-chef
Caporal-chef

Nombre de messages : 28
Age : 74
Localisation : Toulouse
Date d'inscription : 19/11/2010

Revenir en haut Aller en bas

Friedrich Hielscher, et l’exécution de Wolfram Sievers Empty Re: Friedrich Hielscher, et l’exécution de Wolfram Sievers

Message  Contenu sponsorisé


Contenu sponsorisé


Revenir en haut Aller en bas

Revenir en haut

- Sujets similaires

 
Permission de ce forum:
Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum