"La Mort est mon métier" Robet Merle

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas

"La Mort est mon métier" Robet Merle

Message  Chapiou le Ven 02 Déc 2011, 9:23 pm

Ce roman m'a été conseillé par mon professeur d'histoire/géographie après avoir lu "Inconnu à cette adresse". Curieuse comme je suis, j'ai cédé à la tentation et j'ai acheté ce livre.
Je viens juste de débuter la lecture de ce livre, et j'en suis déjà à plus la moitié tant j'ai été absorbé par l'histoire d'Adolf Hoes ou Adolf Lang dans l'histoire. Cela m'a fait réfléchir autant sur le comportement d'un futur tueur de masse, que ce qui peut pousser un homme à devenir un machine sans coeur.

Et vous qu'en pensez vous ? Avez vous aimé ce livre ? Sans plus ? Detesté ?

Après avoir entendu beaucoup de critiques venant de mes professeurs, ou bien lu de critiques sur la toile, je viens demander vos avis de connaisseurs du sujet. Et si vous avez d'autres livres à me conseiller je vous suis toute ouïe pouce .

On repproche beaucoup de choses à Robert Merle, vu que la partie enfance d'Aldolf Lang est tiré du dossier du psychologue qui l'a consulté, la deuxième partie celle sur le procès est conçu à partir du procès de Nuremberg.
Est ce donc trahir la réalité historique en romançant d'une certaine manière l'histoire du futur dirigeant d'Auscwitch ?
Ma deuxième interogation se pose sur le fait que, était se un pari osé de faire ce livre à la première personne, en tentant de comprendre, de parler, de penser à la manière de ce criminel de guerre.
Je m'arrête à ces deux remarques car la fatigue de la journée étant présente, j'ai du mal à réunir mes idées.
Merci à vous si vous consacrez du temps pour me répondre

Cordialement le Chapiou beret
avatar
Chapiou
Sergent
Sergent

Nombre de messages : 53
Age : 23
Localisation : Quelque part sur un terrain de bicross un crayon et une feuille blanche
Date d'inscription : 23/01/2009

Revenir en haut Aller en bas

Re: "La Mort est mon métier" Robet Merle

Message  Luhkah le Sam 03 Déc 2011, 8:12 am

Personnellement, c'est un livre que j'ai fort apprécié.

Pour moi, il pointe du doigt certain élément prépondérant des hommes qui ont aidé à faire le troisième reich : un manque du sens des responsabilité, d'empathie, de caractère et d'imagination assez aiguisé.

Les valeurs qui ont été inculquées au ersonnage principal sont les qualités Prussiennes poussées à l'extrême, et plus tard, elle sont hantées par le vieux mensonge du "coup de poignard dans le dos".

C'est ssez réaliste, selon moi, il existe des gens qui sont ainsi. Même Himmler avait un problème pour accepter la solution finale autrement que comme une froide abstraction.

Mais cela n'en fait pas moins des êtres humains et non des machines à tuer. Ils sont capable d'ambition, de sentiment, mais tout tourne essentiellement autour de leur personne où du système de valeur qui les aide a justifier un certain équilibre psychique auquel il se raccroche souvent désespérément.

Cependant, des hommes comme Rudolf Hoess ne sont qu'une partie de l'équation nazie : on trouve de véritables criminels sociopathes, des arrivistes et des opportunistes tel le Gauleiter Koch qui est un modèle de monstruosité totalement dépourvu de conscience. On trouve des gens a priori "correct" qui se retrouve embringué dans des choses qui les dépassent, parcequ'ils ont été bernés, et/ou qu'ils n'ont pas réfléchis plus loin que le bout du nez par paresse intelectuel. (OK, des abrutis, quoi ! mort de rir gri ) qui reste par lâcheté ou peur des représailles.

Malgré ce qe l'on peut croire, il est très facile de se retrouver embarquer dans ce genre de gouvernement, surtout lorsqu'il vous offre une revanche sur une vie qui jusqu'ici à été frustrante. C'est le méchanisme des sectes, et d'ailleurs, un historien avait décris le nazisme comme étant plutôt un organisme s'apparentant plus à une religion qu'à une organisation politique.
avatar
Luhkah
Lieutenant-colonel
Lieutenant-colonel

Nombre de messages : 439
Age : 38
Localisation : Bruxelles
Date d'inscription : 31/05/2010

Revenir en haut Aller en bas

Re: "La Mort est mon métier" Robet Merle

Message  Phil642 le Sam 03 Déc 2011, 9:14 am

Merci de faire des recherches avant d'ouvrir un nouveau sujet.

http://deuxiemeguerremondia.forumactif.com/t4672-la-mort-est-mon-metier?highlight=m%E9tier
avatar
Phil642
Général (Administrateur)
Général (Administrateur)

Nombre de messages : 7673
Age : 51
Localisation : La vie est Belge
Date d'inscription : 09/05/2006

Revenir en haut Aller en bas

Re: "La Mort est mon métier" Robet Merle

Message  eddy marz le Sam 03 Déc 2011, 11:20 am

Chapiou a écrit:
Et vous qu'en pensez vous ? Avez vous aimé ce livre ? Sans plus ? Detesté ?

Le livre de Merle est une fiction romancée adaptée des mémoires réelles de Rudolf Höss, commandant d'Auschwitz, écrites par lui en prison à Cracovie, quelques semaines avant son exécution. Ce sont ces dernières que le professeur aurait du conseiller. Une fiction - surtout en cours d'Histoire - ne peut en aucun cas faire office de source de renseignements. De plus, les mémoires de Höss sont courtes et très faciles à lire car il n'avait pas beaucoup d'instruction...

Eddy clin doeil gri
avatar
eddy marz
Membre légendaire
Membre légendaire

Nombre de messages : 3953
Age : 61
Localisation : England/France/Italia
Date d'inscription : 24/03/2008

Revenir en haut Aller en bas

Re: "La Mort est mon métier" Robet Merle

Message  Contenu sponsorisé


Contenu sponsorisé


Revenir en haut Aller en bas

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut

- Sujets similaires

 
Permission de ce forum:
Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum