Ubik83 : projet de roman

Page 1 sur 19 1, 2, 3 ... 10 ... 19  Suivant

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas

Ubik83 : projet de roman

Message  ubik83 le Mer 12 Mai 2010, 12:59 pm

Bonjour,
Je me présente ici en tant qu'écrivain. J'ai déjà publié des romans, mais ils n'étaient pas reliés à l'histoire.
Depuis pas mal de temps, j'étais "hanté" par des scènes se passant pendant la seconde guerre mondiale et je me disais : attention, sujet dangereux. D'abord, il faut s'y connaître. Ensuite, vu que c'était connecté à la Shoah, sujet sensible. J'ai tourné et viré, j'ai remis... Peu à peu, le projet s'est imposé à moi, à force de me harceler. Je me suis mis au travail.

Je décris l'enfance de Wolfgang, un garçon ordinaire, un peu rêveur et timide, qui change complètement le jour où il rencontre Franz. Ce nouveau copain, qui devient vite un ami, est un bagarreur, et il prend Wolfgang sous son aile. Processus d'influence mutuelle, entrée dans l'adolescence, ponctuent ce récit, pendant que Weimar s'effondre, que le nazisme monte. le père de Wolfgang se laisse lui aussi gagner par la peste brune. Notable de sa petite ville, il en devient le responsable local du NSDAP. Entre son père et Franz, Wolfgang ne peut que suivre...

Ils vont passer par la Hitlerjungen, que je décris par le menu, puis entrer à l'école SS de Bad Tolz.

Après 340 pages, j'en suis à la fin de mon chapitre 12, au terme duquel ils seront envoyés en Pologne, parmi les unités Einsatzgruppen.

Plus je me rapproche de ce chapitre 13, plus je m'entoure de précautions. Autant j'avais des éléments suffisants pour décrire le background politique et social, l'enfance, la mise en place du prestige paternel, tous les mécanismes du début, autant maintenant je me dois de tout vérifier par le détail...

J'en suis là. Je vous demanderai peut-être votre aide pour rester précis et éviter les écueils, pièges et chausse-trappes... Mon approche n'est pas celle d'un historien, mais celle d'un écrivain. Je n'ai pas vos connaissances ni votre rigueur. Mais écrire est quelque chose d'ambitieux et difficile, qui comporte ses propres impératifs. J'essaie de tout concilier. Je ne veux pas produire un navet bien documenté, ou un thriller hurluberlu et pas crédible. Je vais donc tenter de faire une côte mal taillée entre les deux, mettre mon exigence au maximum sur tous les plans, tout en sachant que c'est avant tout le cadre des nécessités intérieures du roman qui primera, en dernier ressort.

D'avance, merci...

Ubik.
avatar
ubik83
Lieutenant-colonel
Lieutenant-colonel

Nombre de messages : 364
Age : 58
Localisation : nullepart
Date d'inscription : 11/05/2010

Revenir en haut Aller en bas

Re: Ubik83 : projet de roman

Message  Psychopompos le Mer 12 Mai 2010, 6:07 pm

Ca peut être intéressant. Je suis en train d'écrire un roman (sans lien avec la Seconde Guerre mondiale et sans intention de le publier pour l'instant) ; bon courage. Smile
avatar
Psychopompos
Membre d'honneur
Membre d'honneur

Nombre de messages : 1373
Age : 31
Localisation : En Asie
Date d'inscription : 28/04/2009

http://psychopompos.byethost6.com/drupal/index.php

Revenir en haut Aller en bas

Dick.

Message  ubik83 le Jeu 13 Mai 2010, 10:14 pm

Psychopompos a écrit:Ca peut être intéressant. Je suis en train d'écrire un roman (sans lien avec la Seconde Guerre mondiale et sans intention de le publier pour l'instant) ; bon courage. Smile

Salut,

Sans indiscrétion, c'est sensé parler de quoi ?
Je vois que tu cites Dick dans ta signature. C'est un de mes auteurs préférés.
As-tu lu l'excellente biographie qu'Emmanuel Carrère lui a consacré ?
A te lire,

Ubik.
avatar
ubik83
Lieutenant-colonel
Lieutenant-colonel

Nombre de messages : 364
Age : 58
Localisation : nullepart
Date d'inscription : 11/05/2010

Revenir en haut Aller en bas

Re: Ubik83 : projet de roman

Message  tayp' le Jeu 13 Mai 2010, 10:22 pm

C'est un bon projet que tu nous présentes là camarade !! Le sujet du livre est très intéressant, peut être déjà abordé mais plus dans la légèreté (la bande dessinée "Alternative"). En tout cas pose des questions précises si tu as besoin car là on ne peut pas trop t'aider. C'est sur que abordant un sujet comme ça il faut y aller avec des pincettes et bien peser ce qu'on dit!

_________________
avatar
tayp'
Police militaire (Modérateur)
Police militaire (Modérateur)

Nombre de messages : 4020
Age : 26
Localisation : Paris
Date d'inscription : 20/11/2006

Revenir en haut Aller en bas

Re: Ubik83 : projet de roman

Message  Psychopompos le Jeu 13 Mai 2010, 11:03 pm

ubik83 a écrit:
Psychopompos a écrit:Ca peut être intéressant. Je suis en train d'écrire un roman (sans lien avec la Seconde Guerre mondiale et sans intention de le publier pour l'instant) ; bon courage. Smile

Salut,

Sans indiscrétion, c'est sensé parler de quoi ?

De la SF post-apocalyptique où, dans le futur, l'essentiel du monde est plongé dans un état de ténèbres permanents et dirigé par un régime théocratique autoritaire. J'ai des idées pour en écrire au moins quatre sur ce thème ; j'en ai terminé un et je suis sur le deuxième.
Enfin, quand je dis "sans lien avec la Seconde Guerre mondiale", j'avoue que j'y ais glissé quelques clins d'oeils.

Je vois que tu cites Dick dans ta signature. C'est un de mes auteurs préférés.
As-tu lu l'excellente biographie qu'Emmanuel Carrère lui a consacré ?

Je n'ai pas lu ce livre, je note la suggestion. Smile

Si n'importe qui sur le forum est intéressé par une lecture de mon premier machin, qu'il me prévienne par MP. Smile
avatar
Psychopompos
Membre d'honneur
Membre d'honneur

Nombre de messages : 1373
Age : 31
Localisation : En Asie
Date d'inscription : 28/04/2009

http://psychopompos.byethost6.com/drupal/index.php

Revenir en haut Aller en bas

Re: Ubik83 : projet de roman

Message  naze le Ven 14 Mai 2010, 12:18 am

Moi aussi je suis écrivain mais aussi rappeur et poète

naze
Capitaine
Capitaine

Nombre de messages : 269
Age : 24
Localisation : Le Mans
Date d'inscription : 25/01/2009

Revenir en haut Aller en bas

Questions précises pour les besoins d'un roman.

Message  ubik83 le Sam 15 Mai 2010, 5:46 pm

Bonjour,

Engagé dans un processus devant aboutir à la rédaction d'un épais roman, je me tourne vers vous pour des questions précises. Je pense que je posterai lesdites questions ici, plutôt que les éparpiller un peu partout...

Je présente donc ma démarche. Veuillez pardonner la longueur de cet exposé.

J'en suis à 340 pages et quelques, à la fin de mon chapitre 12, qui clôt la première partie.

Celle-ci raconte l'enfance de Wolfgang, un garçon rêveur, réservé, issu d'un milieu aisé, dans une petite ville de Westphalie. Son père est un ex-officier et médecin. Mère femme au foyer, et petite soeur complètent la famille ( Wolfgang et sa soeur sont en constante compétition ). En 1928, moment où s'ouvre le roman, Wolfgang, qui a 9 ans, fait la connaissance de Franz, un bagarreur, qui le prend sous son aile et l'influence, l'amène à une toute autre tournure d'esprit ; le sort de ses rêves pour l'obliger à entrer dans la réalité.

Le père de Wolfgang s'engage dans le NSDAP et devient le responsable du parti dans leur petite ville. Parallèlement, Franz joue le rôle de mentor, d'initiateur, pour le fils, sous le regard bienveillant du père. De fil en aiguille et par l'influence de Fritz Baumann ( S.A. ami du père ), les gamins entrent dans la Hitlerjungen, y gagnent du galon. Puis, beaucoup plus tard, ils décident d'entrer dans l'école SS de Bad Tolz. Ils ont à présent 20 ans.

J'ai réussi à émailler cette première partie d'une foule d'anecdotes, de milliers de petites choses qui rendent mes personnages crédibles, fouillés, profonds. Qui appuient et montrent ce processus de séduction de la jeunesse, de la "ruse nazie" à l'œuvre. J'ai largement pris le temps de montrer comment la famille de Wolfgang se disloque : dissensions politiques entre les parents, refus de la mère de voir son fils porter l'uniforme, puis lâcher prise de la mère, fuite dans la dépression, puis l'alcool. Egalement, lutte sournoise entre Wolfgang et sa soeur, qui entre au BDM pour ne pas rester sur la touche. J'ai parlé aussi du foyer de Franz : il a perdu son père à la guerre, sa mère l'a élevé seule un moment, vivotant grâce à de petits boulots, puis s'est mise en ménage avec un peintre que le gamin ne peut pas voir, qu'il considère comme un bon à rien, un parasite, ayant des sympathies communistes de surcroit. Franz est farouchement nationaliste, antisémite et anticommuniste. C'est un gamin solitaire, taciturne, élevé à la dure, traînant dans les rues, se livrant à divers chapardages. Avant sa rencontre avec Wolfgang, il est seul et ne s'en plaint pas. Il est l'élément farouche, instinctif, bestial, du roman. Il est relié aux Wanderwögel ( son cousin Wilhelm en fait partie ) et c'est lui qui endoctrine Wolfgang et l'introduit aux thèmes du culte de la nature, de l'exercice physique, et autres.

C'est donc une solide amitié, doublée d'un processus d'influence et de fascination mutuelle, à travers le cadre de la montée du nazisme et de l'agonie de Weimar.

Voilà pour la présentation d'ensemble. J'en suis maintenant à Bad Tolz. Il a fallu que je me documente sur les écoles d'élite nazies et j'ai trouvé matière à étayer mon propos et imaginer des incidents.

Le bouillant Franz s'est déjà battu deux fois avec un autre cadet et a fait, à la seconde occasion, une semaine de cachot.

Maintenant, voilà ce que j'ai prévu : un groupe de cadets, dont mes deux lascars, est envoyé en mission à Berlin en petite équipe. Confiés à la seule garde d'un SS-Oberschütze, Heffner, les cadets se détendent le dernier soir de cette mission, avant de reprendre le train le lendemain. Sans que ce soit prémédité, un des cadets, Janke, va saouler Heffner en lui offrant bière après bière. Quand l’Oberschütze sera hors de combat, Janke va proposer à ses copains d’aller dans un cabaret ( en fait, un bordel ).
Les autres se laisseront tenter. Le lendemain, de retour à la caserne, Heffner fait un rapport à l’Unterscharführer, Von Hagen, qui prend des sanctions. Franz Willerts, durement apostrophé par Von Hagen, réagit en lui cassant la gueule. Il est muté par le SS-Sturmbannführer qui commande le camp : direction les unités Eisatzgruppen. Wolfgang demande à accompagner son ami.

L'intérêt de la chose est pour moi de montrer la shoah par balles à travers deux personnages différents : un qui hait les juifs et utilise facilement la violence. L'autre qui est convaincu de leur infériorité mais n'est pas si violent et va devoir affronter la chose, se cramponner, et ne tiendra qu'en sombrant dans l'alcoolisme, suivant ainsi sa mère sur la pente descendante.

Concrètement, ma première question porte sur cette mission à Berlin. Je voulais un prétexte en cadre urbain pour leur virée, celle-ci m'intéresse certes, mais surtout pour ses conséquences, à savoir la mutation dans les Einsatzgruppen. Mais elle m'intéresse aussi car Wolfgang est parfaitement puceau, et donc faire en sorte qu'il se retrouve dans un bordel est pour moi quelque chose de très stimulant sur le plan littéraire.

Voilà donc ce qu'on m'a suggéré. Je cite : "je propose également une "affectation" à Berlin, soit dans le corps de garde de la "Nouvelle Chancellerie", soit dans le service de sécurité rapproché des dignitaires nazis à l'occasion du défilé militaire qui s'est tenu dans la capitale du Reich allemand le 2 juin 1939, devant Hitler et son invité, savoir le Prince Paul de Yougoslavie;

Berlin est idéal, car c'est içi qu'Hitler recevait le plus souvent les ambassadeurs étrangers... Les "gus" en question étant une fois de plus de garde dans le parking souterrain de la Nouvelle Chancellerie ou dans les jardins alentours... Dans des endroits pareils, les conneries peuvent être tentantes pour des hommes tels que les "charlots" de l'Ordre Noir du roman d'Ubik... Pour information, c'est également dans la capitale allemande que s'est tenue
la gigantesque fête nocturne du 21 juin 1939, dans l' "Olympia Stadium" pour être plus précis, à l'occasion de la célébration de la fête du solstice d'été, cérémonie dont le rituel païen et mystique électrisait les foules"...



Je voudrais savoir ce que vous pensez de cette suggestion. Je peux effectivement imaginer que ma petite troupe soit affectée à Berlin pour ces quelques jours. Mais pour les besoins de mon roman, il est impératif qu'ils soient en civil. J'imagine mal qu'on les accueille où que ce soit en uniforme, surtout pas dans un cabaret. Cela limiterait beaucoup le champ des possibles et je veux savoir si d'après vous, les missions en extérieur pouvaient se faire en civil.

Autre chose, que j'aborde plus vaguement : jusqu'à présent, on m'a beaucoup parlé de Waffen-SS. Or, d'après les livres que j'ai consultés, les Einsatzgruppen étaient constitués essentiellement d'Algemeine SS, d'anciens de la Kripo ou de la Sipo, du RHSA... j'avoue que ça me file le tournis et que j'ai du mal à m'y retrouver...

Bon, pour me faire pardonner la longueur de cet exposé, je promets de poster ici le passage en question si je réussis à l'écrire. Et en attendant, je mettrai des extraits dans ce fil pour vous donner une idée de l'ambiance de ce roman. Là, pas tout de suite car j'ai gambergé assez pour ce message et j'ai la tête qui chauffe.

J'attends de voir si des réponses me viennent, et si mon projet vous intéresse.

Merci à tous, quoi qu'il en soit.

Ubik.
avatar
ubik83
Lieutenant-colonel
Lieutenant-colonel

Nombre de messages : 364
Age : 58
Localisation : nullepart
Date d'inscription : 11/05/2010

Revenir en haut Aller en bas

Re: Ubik83 : projet de roman

Message  eddy marz le Sam 15 Mai 2010, 5:55 pm

ubik83 a écrit:
Autre chose, que j'aborde plus vaguement : jusqu'à présent, on m'a beaucoup parlé de Waffen-SS. Or, d'après les livres que j'ai consultés, les Einsatzgruppen étaient constitués essentiellement d'Algemeine SS, d'anciens de la Kripo ou de la Sipo, du RHSA... j'avoue que ça me file le tournis et que j'ai du mal à m'y retrouver...

Les Einzatsgruppen sont exclusivement une création du SD. Les affectations dans ces unités de nettoyeurs ethniques (camouflé sous la notion de "nettoyage politique") n'étaient pas le fait du volontariat, et n'avaient rien à voir avec l'Allgemeine-SS. Au printemps 1941, l'Académie de Police de Pretzsch (50 km sud-ouest de Berlin) devint le centre de formation (4 semaines) technique et idéologique des Einzatsgruppen; c'est là que les recrues étaient informées (24h avant le départ) de leurs missions respectives. Sa fréquentation était décidée par les hautes instances concernées (SD/RSHA) :

- Waffen-SS : 34%
- SD, STRAPO, ORPO, KRIPO et Auxiliaires (de rangs subalternes ou moyens) : 39%
- Chauffeurs, opérateurs radio, administration etc.: 27%

Eddy
avatar
eddy marz
Membre légendaire
Membre légendaire

Nombre de messages : 3953
Age : 62
Localisation : England/France/Italia
Date d'inscription : 24/03/2008

Revenir en haut Aller en bas

Re: Ubik83 : projet de roman

Message  ubik83 le Sam 15 Mai 2010, 6:58 pm

eddy marz a écrit:
ubik83 a écrit:
Autre chose, que j'aborde plus vaguement : jusqu'à présent, on m'a beaucoup parlé de Waffen-SS. Or, d'après les livres que j'ai consultés, les Einsatzgruppen étaient constitués essentiellement d'Algemeine SS, d'anciens de la Kripo ou de la Sipo, du RHSA... j'avoue que ça me file le tournis et que j'ai du mal à m'y retrouver...

Les Einzatsgruppen sont exclusivement une création du SD. Les affectations dans ces unités de nettoyeurs ethniques (camouflé sous la notion de "nettoyage politique") n'étaient pas le fait du volontariat, et n'avaient rien à voir avec l'Allgemeine-SS. Au printemps 1941, l'Académie de Police de Pretzsch (50 km sud-ouest de Berlin) devint le centre de formation (4 semaines) technique et idéologique des Einzatsgruppen; c'est là que les recrues étaient informées (24h avant le départ) de leurs missions respectives. Sa fréquentation était décidée par les hautes instances concernées (SD/RSHA) :

- Waffen-SS : 34%
- SD, STRAPO, ORPO, KRIPO et Auxiliaires (de rangs subalternes ou moyens) : 39%
- Chauffeurs, opérateurs radio, administration etc.: 27%

Eddy

Merci,

C'est bien ce qu'il me semblait... On dirait qu'il y a un os dans le potage.

Bon, ça, c'est 41. Mais avant ? Le point dont je parle dans mon roman se situe pendant l'été 39, donc juste avant la guerre.

Ensuite, mes zigotos ne sont pas passés, ni par la Kripo ni rien de ce genre, ils n'en ont pas eu le temps. Ils ont fait Bad Tolz et peu avant d'en sortir, ils ont trempé dans l'histoire que je décris, que j'essaie de cadrer pour l'instant. A la suite de quoi, on les a "jetés" dans les Einsatzgruppen. Est-ce à dire que donc mon scénario ne peut pas fonctionner ? Pourtant je sais que des gens qui avaient commis des fautes, venant de la Wehrmacht ou autres, étaient mutés dans les bataillons de "nettoyeurs", à titre disciplinaire. Alors, à quoi vais-je pouvoir me raccrocher pour pouvoir écrire ce roman ?

Merci de m'éclairer...


Ubik.
avatar
ubik83
Lieutenant-colonel
Lieutenant-colonel

Nombre de messages : 364
Age : 58
Localisation : nullepart
Date d'inscription : 11/05/2010

Revenir en haut Aller en bas

Re: Ubik83 : projet de roman

Message  eddy marz le Sam 15 Mai 2010, 7:33 pm

ubik83 a écrit:
C'est bien ce qu'il me semblait... On dirait qu'il y a un os dans le potage.

Bon, ça, c'est 41. Mais avant ? Le point dont je parle dans mon roman se situe pendant l'été 39, donc juste avant la guerre.

Ensuite, mes zigotos ne sont pas passés, ni par la Kripo ni rien de ce genre, ils n'en ont pas eu le temps. Ils ont fait Bad Tolz et peu avant d'en sortir, ils ont trempé dans l'histoire que je décris, que j'essaie de cadrer pour l'instant. A la suite de quoi, on les a "jetés" dans les Einsatzgruppen. Est-ce à dire que donc mon scénario ne peut pas fonctionner ? Pourtant je sais que des gens qui avaient commis des fautes, venant de la Wehrmacht ou autres, étaient mutés dans les bataillons de "nettoyeurs", à titre disciplinaire. Alors, à quoi vais-je pouvoir me raccrocher pour pouvoir écrire ce roman ? Merci de m'éclairer... Ubik.

La première fois que des unités Einzatsgruppen furent créées et utilisées fut lors de l'invasion de la Pologne en 1939. Il s'agissait de 5 commandos de 100 à 150 hommes appartenant au SD, dont la mission était cachée à la Wehrmacht. Leur tâche était d'arrêter ou de liquider les professeurs, les instituteurs, les médecins, les universitaires, les propriétaires terriens, les prêtres, et l'aristocratie, selon des listes préparées à l'avance. Les "coupables" étaient rassemblés dans des camps temporaires, et exécutés pour la plupart. Ces unités SD furent très largement appuyées par les Allemands installés en Pologne, qui se vengeaient de la propagande anti-allemande et des arrestations orchestrées par les Polonais au tout début de la guerre. Les Einzatsgruppen de 1939 n'avaient cependant pas la mission de procéder à des assassinats en masse de populations entières et de Juifs comme les 4 Einzatsgruppen en URSS lors de Barbarossa. Ces derniers ne sont connectés en aucune façon à ceux qui sévirent en Pologne, ni même de façon organisationnelle. Le seul élément constant reste que les Einzatsgruppen - en Pologne et en URSS - furent la création d'Heydrich et du SD. Les éléments Polizei ne furent rattachés qu'à partir de Barbarossa (les policiers, des "civils" aux yeux de la SS, furent également rattachés aux camps d'extermination AR, mais sommés de revêtir un uniforme Waffen-SS)...

Les Einzatsgruppen opérant en URSS à partir de Barbarossa furent tous formés à Pretzsch. Les mutations "disciplinaires" n'eurent lieu qu'en URSS; la campagne de liquidation Polonaise n'ayant duré que peu de temps.

Eddy
avatar
eddy marz
Membre légendaire
Membre légendaire

Nombre de messages : 3953
Age : 62
Localisation : England/France/Italia
Date d'inscription : 24/03/2008

Revenir en haut Aller en bas

Re: Ubik83 : projet de roman

Message  ubik83 le Sam 15 Mai 2010, 7:51 pm

eddy marz a écrit:
ubik83 a écrit:
C'est bien ce qu'il me semblait... On dirait qu'il y a un os dans le potage.

Bon, ça, c'est 41. Mais avant ? Le point dont je parle dans mon roman se situe pendant l'été 39, donc juste avant la guerre.

Ensuite, mes zigotos ne sont pas passés, ni par la Kripo ni rien de ce genre, ils n'en ont pas eu le temps. Ils ont fait Bad Tolz et peu avant d'en sortir, ils ont trempé dans l'histoire que je décris, que j'essaie de cadrer pour l'instant. A la suite de quoi, on les a "jetés" dans les Einsatzgruppen. Est-ce à dire que donc mon scénario ne peut pas fonctionner ? Pourtant je sais que des gens qui avaient commis des fautes, venant de la Wehrmacht ou autres, étaient mutés dans les bataillons de "nettoyeurs", à titre disciplinaire. Alors, à quoi vais-je pouvoir me raccrocher pour pouvoir écrire ce roman ? Merci de m'éclairer... Ubik.

La première fois que des unités Einzatsgruppen furent créées et utilisées fut lors de l'invasion de la Pologne en 1939. Il s'agissait de 5 commandos de 100 à 150 hommes appartenant au SD, dont la mission était cachée à la Wehrmacht. Leur tâche était d'arrêter ou de liquider les professeurs, les instituteurs, les médecins, les universitaires, les propriétaires terriens, les prêtres, et l'aristocratie, selon des listes préparées à l'avance. Les "coupables" étaient rassemblés dans des camps temporaires, et exécutés pour la plupart. Ces unités SD furent très largement appuyées par les Allemands installés en Pologne, qui se vengeaient de la propagande anti-allemande et des arrestations orchestrées par les Polonais au tout début de la guerre. Les Einzatsgruppen de 1939 n'avaient cependant pas la mission de procéder à des assassinats en masse de populations entières et de Juifs comme les 4 Einzatsgruppen en URSS lors de Barbarossa. Ces derniers ne sont connectés en aucune façon à ceux qui sévirent en Pologne, ni même de façon organisationnelle. Le seul élément constant reste que les Einzatsgruppen - en Pologne et en URSS - furent la création d'Heydrich et du SD. Les éléments Polizei ne furent rattachés qu'à partir de Barbarossa (les policiers, des "civils" aux yeux de la SS, furent également rattachés aux camps d'extermination AR, mais sommés de revêtir un uniforme Waffen-SS)...

Les Einzatsgruppen opérant en URSS à partir de Barbarossa furent tous formés à Pretzsch. Les mutations "disciplinaires" n'eurent lieu qu'en URSS; la campagne de liquidation Polonaise n'ayant duré que peu de temps.

Eddy

Je ne sais pas quoi faire. Mes personnages ne sont que des cadets de Bad Tolz, ils ne sont pas passés par le SD et la Kripo, rien de ce genre. J'ai l'impression que je me suis farci 340 pages de roman pour aboutir à une impasse.

Bon, temps mort. Sur ce coup, je sèche.

A plus tard,

Ubik.
avatar
ubik83
Lieutenant-colonel
Lieutenant-colonel

Nombre de messages : 364
Age : 58
Localisation : nullepart
Date d'inscription : 11/05/2010

Revenir en haut Aller en bas

Re: Ubik83 : projet de roman

Message  LeSieur le Sam 15 Mai 2010, 7:58 pm

j'ai une idée ... fait la combattre dans une idée de la Waffen S.S en france ou ils prouverent leurs valeur au combats , ensuite , rendu a barbarossa quelques mois plus tard , fait leurs faires une bourde ;)

ps: excellent livre a lire sur la Waffen S.S pour faire avancer le tout: waffen S.S. de George H.Stein
avatar
LeSieur
Général de Division
Général de Division

Nombre de messages : 2598
Age : 23
Localisation : Trois-Rivieres, Canada
Date d'inscription : 13/06/2007

Revenir en haut Aller en bas

Re: Ubik83 : projet de roman

Message  eddy marz le Sam 15 Mai 2010, 8:01 pm

ubik83 a écrit:Je ne sais pas quoi faire. Mes personnages ne sont que des cadets de Bad Tolz, ils ne sont pas passés par le SD et la Kripo, rien de ce genre. J'ai l'impression que je me suis farci 340 pages de roman pour aboutir à une impasse.
Bon, temps mort. Sur ce coup, je sèche. A plus tard, Ubik.

Ne désespère pas tout de suite... Il y a sûrement une solution; quitte à modifier tes prémisses, ou tes conclusions - un roman évolue longtemps avant sa forme finale (je travaille avec des scénarios, et c'est le même type de problème). Il est évident que des jeunes gens admis à Bad-Tölz (donc pour devenir officiers) n'étaient pas (et de loin) le premier choix pour enrôler dans les Einzatsgruppen. Il fallait à Heydrich des hommes aguerris à la violence, ayant déjà été sous le feu, et habitués aux opérations policières (rafles, interrogatoires, tabassages...).

Courage...
Eddy
clin doeil gri
avatar
eddy marz
Membre légendaire
Membre légendaire

Nombre de messages : 3953
Age : 62
Localisation : England/France/Italia
Date d'inscription : 24/03/2008

Revenir en haut Aller en bas

Re: Ubik83 : projet de roman

Message  LeSieur le Sam 15 Mai 2010, 8:15 pm

eddy marz a écrit:
ubik83 a écrit:Je ne sais pas quoi faire. Mes personnages ne sont que des cadets de Bad Tolz, ils ne sont pas passés par le SD et la Kripo, rien de ce genre. J'ai l'impression que je me suis farci 340 pages de roman pour aboutir à une impasse.
Bon, temps mort. Sur ce coup, je sèche. A plus tard, Ubik.

Ne désespère pas tout de suite... Il y a sûrement une solution; quitte à modifier tes prémisses, ou tes conclusions - un roman évolue longtemps avant sa forme finale (je travaille avec des scénarios, et c'est le même type de problème). Il est évident que des jeunes gens admis à Bad-Tölz (donc pour devenir officiers) n'étaient pas (et de loin) le premier choix pour enrôler dans les Einzatsgruppen. Il fallait à Heydrich des hommes aguerris à la violence, ayant déjà été sous le feu, et habitués aux opérations policières (rafles, interrogatoires, tabassages...).

Courage...
Eddy
clin doeil gri

c'est pour sa que les faires combattre dans la SS en france serait bien nan? ensuite en russie, ils pourront intégrer les einstaz....?
avatar
LeSieur
Général de Division
Général de Division

Nombre de messages : 2598
Age : 23
Localisation : Trois-Rivieres, Canada
Date d'inscription : 13/06/2007

Revenir en haut Aller en bas

Re: Ubik83 : projet de roman

Message  ubik83 le Sam 15 Mai 2010, 8:51 pm

Suis sincèrement désolé, mais je ne vois pas de solution pour le moment. J'envisageais de les faire passer par la Pologne, mais qu'ils y restent stationnés ensuite, qu'ils participent à la mise en place du ghetto de Varsovie, qu'ils soient ensuite versés dans une des unités qui séviront ensuite ou là ou ailleurs... Je me suis braqué tout le boulot pour qu'ils soient versés à Bad Tolz directement, parce qu'ils ont quelqu'un dans la place, qui est instructeur, et que par ailleurs ils étaient déjà chefs de section dans la Hitlerjungen. Alors si maintenant il faut qu'ils soient passés par la Kripo ou le SD... Ils n'ont que 20 ans, ça me parait juste. Ils sortent à peine de leur adolescence et sont entré à Bad Tolz comme d'autres dans les Napola, voilà tout.
Je ne vois aucune perspective et me sens un peu découragé, là, pour l'instant.
Bon, on verra plus tard. Là, ça vient au point où je finis par en avoir marre. Tout ce boulot, peut-être pour rien...

A la prochaine,

Ubik.
avatar
ubik83
Lieutenant-colonel
Lieutenant-colonel

Nombre de messages : 364
Age : 58
Localisation : nullepart
Date d'inscription : 11/05/2010

Revenir en haut Aller en bas

Re: Ubik83 : projet de roman

Message  Kalendeer le Sam 15 Mai 2010, 9:05 pm

T'as qu'à dire que l'un d'eux a couché avec la femme d'un type qui pouvait les intégrer (ou si l'un d'eux est gay, qu'il a carrément couché avec le type en question). Le sexe, ça justifie toujours un tas de trucs tordus et pas réguliers.
avatar
Kalendeer
Membre d'honneur
Membre d'honneur

Nombre de messages : 742
Age : 27
Localisation : Isère
Date d'inscription : 06/08/2008

http://adler.jdrforum.com/forum.htm

Revenir en haut Aller en bas

Re: Ubik83 : projet de roman

Message  Narduccio le Sam 15 Mai 2010, 9:26 pm

ubik83 a écrit:Suis sincèrement désolé, mais je ne vois pas de solution pour le moment. J'envisageais de les faire passer par la Pologne, mais qu'ils y restent stationnés ensuite, qu'ils participent à la mise en place du ghetto de Varsovie, qu'ils soient ensuite versés dans une des unités qui séviront ensuite ou là ou ailleurs... Je me suis braqué tout le boulot pour qu'ils soient versés à Bad Tolz directement, parce qu'ils ont quelqu'un dans la place, qui est instructeur, et que par ailleurs ils étaient déjà chefs de section dans la Hitlerjungen. Alors si maintenant il faut qu'ils soient passés par la Kripo ou le SD... Ils n'ont que 20 ans, ça me parait juste. Ils sortent à peine de leur adolescence et sont entré à Bad Tolz comme d'autres dans les Napola, voilà tout.
Je ne vois aucune perspective et me sens un peu découragé, là, pour l'instant.
Bon, on verra plus tard. Là, ça vient au point où je finis par en avoir marre. Tout ce boulot, peut-être pour rien...

A la prochaine,

Ubik.

Tu a dit que tu es à l'été 39 ? Ils ne pourraient pas être renvoyés directement dans une unité combattante en Pologne sans terminer leurs classes à Bad Tolz. Ensuite, il "suffira" de trouver un autre évènement pour les faire rester en Pologne.

Admettons, ils se sont mal conduits et leurs supérieurs décident de les verser tout de suite dans une unité qui va vers le front et il finiront leur cursus lors d'une prochaine session. Histoire de les mater.

Narduccio
Général (Administrateur)
Général (Administrateur)

Nombre de messages : 4666
Age : 58
Localisation : Alsace
Date d'inscription : 05/10/2006

Revenir en haut Aller en bas

Re: Ubik83 : projet de roman

Message  ubik83 le Sam 15 Mai 2010, 9:45 pm

Oui, depuis tout à l'heure je ne cesse d'y penser, et ça me fout la tête en ébullition... Je me suis braqué, par le menu détail, toute l'histoire de ces deux gamins, depuis l'âge de 9 ans jusqu'à celui de 20, en passant par les initiations, les peines de coeur de Wolfgang, les bagarres de Franz, l'ascension du père au sein du parti, et tutti quanti, ça n'est pas pour laisser tomber comme ça.

Je me disais, et je me préparais à poser la question : si on garde l'histoire du cabaret ( et éventuellement du bordel ) pour plus loin, quelque part en Pologne occupée ou ailleurs, et si on leur fait finir leurs classes normalement ? La guerre gronde, une fois qu'ils sont SS, on peut les envoyer là-bas... A charge pour moi, avec votre aide, de trouver le biais pour qu'ils soient versés ensuite au SD, ou que sais-je. Un biais est toujours possible.

Ils pourraient donc être envoyés à Varsovie pour superviser la liquidation de l'intelligentsia Polonaise, être mutés dans un service d'ordre, participer à la mise en place du ghetto. Je pourrais imaginer aussi qu'ils soient "présentés" à Heydrich ou un autre gros bonnet, ce qui influencerait leur trajectoire.

Je ne me souviens plus comment Max Aue, dans les Bienveillantes, est muté dans les Einsatzgruppen. Je sais qu'il entre par pur hasard dans la SS, mais je n'ai pas voulu relire ce bouquin depuis que j'ai attaqué le mien : je voulais éviter tout effet de ressemblance ou contamination.

Si vous m'aidez et me sortez de ce pétrin, je vous en serai gré et citerai votre participation ( si mon éditeur veut du résultat, évidemment ).

Bon, mine de rien, ceci est un appel au secours. Dans quoi me suis-je lancé, inconscient que je suis ?

Merci.

Ubik.
avatar
ubik83
Lieutenant-colonel
Lieutenant-colonel

Nombre de messages : 364
Age : 58
Localisation : nullepart
Date d'inscription : 11/05/2010

Revenir en haut Aller en bas

Re: Ubik83 : projet de roman

Message  gloryorfree le Dim 16 Mai 2010, 11:19 am

Bonjour

si j'ai bien compris vous cherchez donc un "prétexte" pour qu'ils aillent dans une ville leur de leur fameuse virée si je puisse dire sous le commandement d'un supérieur et avec d'autres cadet ? Berlin semble en effet un bon choix vue que c'est la "ville principale" décoré de surcroit par d'immense monument et effigie nazi redécorant la ville façon Rome (donc passage descriptif émerveillement des 2 héros venant de la campagne) je pensais que recommandé par Fritz Baumann qui vois en eux un formidable essor qui prouverai au plus aux dignitaire de la hitlerjungend ses méthodes pour les avoir recrutés et ainsi se faire bien valoir , une sorte de stage dans la grande ville ou simplement participé a un défilé où l'on pourrais voir les idée de l'ami du héro renforcé par toute cet propagande , et le héro lui même qui cherche un refuge parmis son amie le voir transformé de plus en plus sous la propagande total , et prendre conscience du danger , même s'il reste convaincue que les "juif reste inférieur". Pris en charge par les organismes de Berlin on pourrais raconté les oppositions de caractère entre les cadets pendant une durée déterminé avant leur soirée où ils soulent leur supérieur , et pris de confiance décide d'allez dans un cabaret en volant les papiers de leur supérieur pour faire croire qu'ils en ont le droit et ainsi accroitre sa colère plus tard (donc encore plus de raison de la bagarre l'ami du héro ayant pris encore plus d'assurance et de violence) .Ce qui pourrais être mis en lien c'est la tension se passant dans la ville à ce moment là , juste avant la guerre , des milliers de gens passant en uniformes sur le qui-vives et un engrenage pour le héro qui suis toujours son amie ou son penchant pour l'alcool sera d'ailleurs dévelloper durant se séjour. Et pourquoi pas une amourette lors de la soirée dans le cabaret pour le héro , qui s'avère connaitre des haut officier et qui l'aidera pour rejoindre son ami muter .

je sais pas si tout çà vous aidera , et si je me suis pas trompé sur ce que vous recherchiez mais sais t-on jamais.
avatar
gloryorfree
Adjudant
Adjudant

Nombre de messages : 74
Age : 27
Localisation : perpignan
Date d'inscription : 30/06/2009

Revenir en haut Aller en bas

Re: Ubik83 : projet de roman

Message  ubik83 le Lun 17 Mai 2010, 1:15 am

gloryorfree a écrit:Bonjour

si j'ai bien compris vous cherchez donc un "prétexte" pour qu'ils aillent dans une ville leur de leur fameuse virée si je puisse dire sous le commandement d'un supérieur et avec d'autres cadet ? Berlin semble en effet un bon choix vue que c'est la "ville principale" décoré de surcroit par d'immense monument et effigie nazi redécorant la ville façon Rome (donc passage descriptif émerveillement des 2 héros venant de la campagne) je pensais que recommandé par Fritz Baumann qui vois en eux un formidable essor qui prouverai au plus aux dignitaire de la hitlerjungend ses méthodes pour les avoir recrutés et ainsi se faire bien valoir , une sorte de stage dans la grande ville ou simplement participé a un défilé où l'on pourrais voir les idée de l'ami du héro renforcé par toute cet propagande , et le héro lui même qui cherche un refuge parmis son amie le voir transformé de plus en plus sous la propagande total , et prendre conscience du danger , même s'il reste convaincue que les "juif reste inférieur". Pris en charge par les organismes de Berlin on pourrais raconté les oppositions de caractère entre les cadets pendant une durée déterminé avant leur soirée où ils soulent leur supérieur , et pris de confiance décide d'allez dans un cabaret en volant les papiers de leur supérieur pour faire croire qu'ils en ont le droit et ainsi accroitre sa colère plus tard (donc encore plus de raison de la bagarre l'ami du héro ayant pris encore plus d'assurance et de violence) .Ce qui pourrais être mis en lien c'est la tension se passant dans la ville à ce moment là , juste avant la guerre , des milliers de gens passant en uniformes sur le qui-vives et un engrenage pour le héro qui suis toujours son amie ou son penchant pour l'alcool sera d'ailleurs dévelloper durant se séjour. Et pourquoi pas une amourette lors de la soirée dans le cabaret pour le héro , qui s'avère connaitre des haut officier et qui l'aidera pour rejoindre son ami muter .

je sais pas si tout çà vous aidera , et si je me suis pas trompé sur ce que vous recherchiez mais sais t-on jamais.

Salut,

Merci pour les idées. Je verrais. Entre temps, si j'ai bien suivi, il est possible que je change totalement ma version des choses, car il est peu probable qu'ils soient versés tels quels dans les Einsatzgruppen comme je le prévoyais. Donc la "virée" pourrait avoir lieu plus tard, ailleurs, dans d'autres circonstances ( car je tiens à cette nouvelle "épreuve initiatique", le Franz s'en donnant à coeur joie, le Wolfgang se révélant incapable de se laisser aller et restant spectateur, dans un coin, discutant à moitié ivre mort avec une vieille putain désabusée ).
Quoi qu'il en soit, la version 1 me paraît compromise, il faut donc que j'enchaîne sur la version 2, sans esclandre à la fin de leur temps dans l'école SS, et une suite logique passant par une affectation en Pologne au moment où la guerre se déclenche. Dans quelle unité ? Ma foi... De préférence à Varsovie même, afin qu'ils soient présents lors de l'édification du ghetto. Mais pour l'instant, je n'en sais pas plus...

A voir,

Merci encore,

Ubik.
avatar
ubik83
Lieutenant-colonel
Lieutenant-colonel

Nombre de messages : 364
Age : 58
Localisation : nullepart
Date d'inscription : 11/05/2010

Revenir en haut Aller en bas

Re: Ubik83 : projet de roman

Message  LeSieur le Lun 17 Mai 2010, 1:50 am

si tu veux vraiment les faires passés dans varsovie, tu peux les envoyer dans la totenkopf, avant qu'elle soit une division S.S ... eddy , la toten. passa-t-elle a varsovie ?

sinon comme dit plus haut , avant de les mettre directement dans l'horreur des bourreaux, pourquoi ne pas les mettre en entrainements dans une divison de la waffen S.S. pendant la pologne ensuite les faire combattre en france dans la leibstandarte... ensuite ils pourront désobéir soit en france ou en russie peu plus tard , ensuite ils seront verser dans les einstazgruppen comme sa , tu rajoutes beaucoup de page interessante et en plus , ton personnage plus ''mechant'' pourra se forger le caractere par la propagande dans la Waffen S.S. ... tu auras donc plus d'idées et plus de ''porte de sorti'' dans la suite des évènements...
avatar
LeSieur
Général de Division
Général de Division

Nombre de messages : 2598
Age : 23
Localisation : Trois-Rivieres, Canada
Date d'inscription : 13/06/2007

Revenir en haut Aller en bas

Re: Ubik83 : projet de roman

Message  ubik83 le Lun 17 Mai 2010, 9:08 am

Merci,
Je vais laisser décanter tout ça. Possible qu'ils passent par les unités Totenkopf ou la Waffen SS, mais en ce cas, se pose la question de leur admission, comment est-ce supposé se passer ? A l'heure actuelle, dans mon roman, ils sont à Bad Tolz, au cours de l'été 39, à deux doigts de finir leurs classes. Si je garde sous le coude les idées que j'avais pour les éventuelles virées nocturnes, je trouverai bien moyen de les caser plus loin. Le problème est d'ordre structurel, stratégique : quelle carte dois-jouer ? Une fois que j'aurai déterminé un parcours plausible, je n'aurai plus qu'à le suivre et l'émailler d'anecdotes et de descriptions, trouver des personnage secondaires, etc.
Mais pour l'instant, je dois faire mon choix, ou mes choix, et me baser sur vos suggestions. Il faut que peu à peu, quitte à s'y prendre à plusieurs et y revenir, peaufiner, on détermine cet itinéraire géographique et statutaire, on pose les phases essentielles de qui a fait quoi, où, dans quelle unité, sous quel commandement.

Vaste entreprise !...

C'est un réseau qu'on doit tisser patiemment, chacun proposant ce qui lui semble cohérent.

A suivre, et merci...

Ubik.
avatar
ubik83
Lieutenant-colonel
Lieutenant-colonel

Nombre de messages : 364
Age : 58
Localisation : nullepart
Date d'inscription : 11/05/2010

Revenir en haut Aller en bas

Re: Ubik83 : projet de roman

Message  eddy marz le Lun 17 Mai 2010, 9:40 am

ubik83 a écrit:
Mais pour l'instant, je dois faire mon choix, ou mes choix, et me baser sur vos suggestions. Il faut que peu à peu, quitte à s'y prendre à plusieurs et y revenir, peaufiner, on détermine cet itinéraire géographique et statutaire, on pose les phases essentielles de qui a fait quoi, où, dans quelle unité, sous quel commandement.

Vaste entreprise !...

C'est un réseau qu'on doit tisser patiemment, chacun proposant ce qui lui semble cohérent.

A suivre, et merci...

Ubik.

Si je puis modestement me permettre, lorsqu'on se lance dans une entreprise comme la vôtre - traitant d'une période et d'organisations qui suscitent, aujourd'hui encore, des réactions si polarisées - il convient de se documenter hyper solidement (quitte à reprendre des pans entiers de l'écriture) afin de se préserver des critiques négatives qui ne tarderaient pas à affluer pour manque de rigueur. Il ne faut pas "rafistoler", mais installer les personnages dans un fonctionnement logique et indéboulonnable qui devrait être établi dans ses lignes principales en plan de travail & documentation avant d'entamer l'écriture. Il ne convient pas de tordre les évènements pour que les personnages puissent s'y insérer, mais d'insérer les personnages dans une situation prouvée, c'est à dire une situation à laquelle le lecteur (spécialiste ou néophyte) puisse s'identifier. Seulement ainsi prendront-ils la dimension que vous souhaitez leur conférer.

Cordialement
Eddy Marz
avatar
eddy marz
Membre légendaire
Membre légendaire

Nombre de messages : 3953
Age : 62
Localisation : England/France/Italia
Date d'inscription : 24/03/2008

Revenir en haut Aller en bas

Re: Ubik83 : projet de roman

Message  gloryorfree le Lun 17 Mai 2010, 11:28 am

oui surtout que c'est une période particulièrement chaotique de l'histoire ou nombres de débats on encore lieux.pourquoi ne pas simplement dévellopper que Franz ai eu l'échos des "meilleurs soldats" dans les einstaz et décide donc de prouvé sa valeur et s'engager , sans connaître les terribles faits de cet unités , aider par la propagande et envoyer par train en Pologne. Je sais sa fait un peu raccourcie mais vous pourrez continuez à dévellopper votre histoire , il serait dommage de laisser tomber !
avatar
gloryorfree
Adjudant
Adjudant

Nombre de messages : 74
Age : 27
Localisation : perpignan
Date d'inscription : 30/06/2009

Revenir en haut Aller en bas

Re: Ubik83 : projet de roman

Message  ubik83 le Lun 17 Mai 2010, 12:12 pm

Hello,

Je dois partir en urgence et je ne reprendrai contact que ce soir tard - et encore, si je peux repasser par chez moi. Mais avant de m'en aller, je voulais vous suggérer une piste :

Wolfgang ( le suiveur et narrateur ) est le fils d'un Junker, le docteur Ström, ancien officier et médecin, qui a intégré le NSDAP et a fondé dans leur petite ville une antenne du parti. Donc, un notable local et un des nombreux nazis convaincus. Le grand-père Ström était lui-même un héros de la bataille de Tannenberg. Il y a donc un background familial important, de nationalisme farouche et d'antisémitisme. Ceci est un des premiers facteurs qui influent de façon latente le destin de Wolfgang. La rencontre et la relation avec Franz servira de puissant catalyseur.

Fritz Baumann, ami du docteur Ström, est un ancien S.A. qui, pendant la guerre, avait été tireur d'élite et instructeur. Après la nuit des longs couteaux, il est passé pendant un moment au S.D. puis, ayant émis le désir de redevenir instructeur, il a été versé dans la SS et à Bad Tolz, avec le grade d'Obersturmführer. Il a un lien de parenté avec Baldur Von Schirach, qui est intervenu pour appuyer sa demande, laquelle a été finalement approuvée par Himmler.

Je me demande donc si Baumann ne pourrait pas intervenir à l'issue des classes de Wolfgang et Franz afin que ceux-ci soient versés au SD, ce qui faciliterait ensuite leur incorporation dans les Einsatzkommandos. Ou, éventuellement, un peu plus tard. Disons que c'est une carte que je peux encore jouer, qui est crédible.

Il me faut absolument constituer l'historique, le parcours de mes deux lascars... Une fois que j'aurai une trame cohérente, je n'aurai plus qu'à la suivre en imaginant des péripéties, des anecdotes, des personnages, et là encore je demeurerai ouvert à toute source ou idée. Mais dans un premier temps, il faut que je me construise une représentation mentale de ce parcours.

J'ai constitué un chronologique précis du roman, mais il menait jusqu'à l'été 39. Il me faut maintenant le compléter et si j'ai les dates clés de cette période de l'histoire, ce qui suffisait en temps de paix, pour la guerre c'est un peu juste, il faut des données plus précises, qui sont de votre ressort je pense. Qui commandait quelle unité, qui était où quand, qui a participé à quoi, etc.

Donc je vais tenter de mettre au point ce parcours et soit j'attends et vous le soumets, soit vous pouvez d'ores et déjà me proposer des pistes ( l'un n'excluant pas l'autre ).

Au lieu de jouer sur une gaffe importante de mes deux cadets à la fin de leur promotion, je pourrais au contraire faire en sorte que malgré les incidents ( bagarres ) qui ont parsemé le parcours du bouillant Franz, mes deux lascars soient considérés comme d'excellents éléments, ceci combiné avec l'influence de Baumann pouvant me servir à les faire nommer dans une unité "intéressante" pour moi...

Je vous retrouve dès que possible et vous laisse cogiter à la question - si vous le voulez bien.

Quelle que soit la nature de vos efforts, je mesure votre sympathie et votre accueil. Merci à tous,

Ubik.
avatar
ubik83
Lieutenant-colonel
Lieutenant-colonel

Nombre de messages : 364
Age : 58
Localisation : nullepart
Date d'inscription : 11/05/2010

Revenir en haut Aller en bas

Re: Ubik83 : projet de roman

Message  Contenu sponsorisé


Contenu sponsorisé


Revenir en haut Aller en bas

Page 1 sur 19 1, 2, 3 ... 10 ... 19  Suivant

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut

- Sujets similaires

 
Permission de ce forum:
Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum