Quand Le Pen voulait rejoindre les FFI

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas

Quand Le Pen voulait rejoindre les FFI

Message  stan_hudson le Mar 18 Sep 2007, 7:07 pm

Quand Le Pen voulait rejoindre les FFI

En cherchant des infos sur les FFi du Loir & Cher qui ont combattu par la suite sur le front de Lorient je viens de découvrir ça :
Raymond Casas, ancien FTP, est l'un des fondateurs du Musée de la Résistance de Blois.

Romain Rosso Raymond Casas, 81 ans, ancien sergent des Forces
françaises de l'intérieur (FFI), raconte pour la première fois à
L'Express comment Jean-Marie Le Pen a essayé d'entrer dans la
Résistance, en novembre 1944. Il est persuadé que Le Pen n'a jamais
"digéré" ce refus Un ancien sergent des Forces françaises de
l'intérieur (FFI), Raymond Casas, 81 ans, raconte pour la première
fois à L'Express comment Jean-Marie Le Pen a essayé d'entrer dans la
Résistance, en novembre 1944. Natif de La Trinité-sur-Mer (Morbihan),
le jeune Jean-Marie, 16 ans, a tenté de s'engager dans les FFI, dans
le corps franc du colonel Henri de La Vaissière, alias «Valin», héros
de la Résistance, en se présentant au PC de Sainte-Anne-d'Auray, puis
à celui de Carnac. Cette unité de 1300 hommes était issue du Loir-et-
Cher, seule force non bretonne intégrée à la 19e division
d'infanterie, aux côtés des Alliés. Le Pen aurait déclaré à Valin:
«Mon colonel, vous êtes une unité de durs, de "rouges", de
révolutionnaires. Vous avez sans doute dans vos compagnies des jeunes
de mon âge. Je désire les rejoindre.» Valin: «Oui, un certain nombre
de jeunes se sont vieillis en signant leur acte d'engagement à l'insu
de leurs parents. Plusieurs ont été tués. Désormais, ordre est donné
de s'assurer que nos volontaires ont bien 18 ans révolus. Tu es
pupille de la nation: songe à ta mère! Nous t'offrons l'école
militaire.» Raymond Casas, alors représentant des Jeunesses
communistes, fondateur du musée de la Résistance et de la Déportation
de Blois, est persuadé que Le Pen n'a jamais «digéré» ce refus - ce
qui expliquerait son aversion à l'égard des FFI (voir notre article du
22 février). Toutefois, Casas estime que le colonel Valin a eu tort:
«En nous rejoignant, le jeune Le Pen aurait trouvé la "fratrie" qui
lui a manqué à 16 ans. Je pense que l'orientation de sa vie eût été
changée.» Le Pen précise à L'Express: «Je ne réponds pas de
l'exactitude [des propos], mais l'esprit en a été conservé. Je n'ai
cependant pas conçu de ressentiment, seulement du dépit.»
http://www.lexpress.fr/info/france/elysee_2007/actu.asp?id=10247
Autres options 30 mar, 08:48

Groupes de discussion : fr.soc.politique, fr.soc.histoire,
qc.politique, soc.culture.quebec, can.francais, soc.culture.belgium
De : "john" <j...@yahoo.fr>
Date : Fri, 30 Mar 2007 08:48:08 +0200
Local : Ven 30 mar 2007 08:48
Objet : Quand Le Pen voulait rejoindre les FFI
Répondre | Répondre à l'auteur | Transférer | Imprimer | Message
individuel | Afficher l'original | Signaler ce message | Rechercher
les messages de cet auteur
Quand Le Pen voulait rejoindre les FFI
Romain Rosso

Raymond Casas, 81 ans, ancien sergent des Forces françaises de
l'intérieur (FFI),
raconte pour la première fois à L'Express comment Jean-Marie Le Pen a
essayé
d'entrer dans la Résistance, en novembre 1944. Il est persuadé que Le
Pen n'a jamais
"digéré" ce refus


Un ancien sergent des Forces françaises de l'intérieur (FFI), Raymond
Casas, 81 ans,
raconte pour la première fois à L'Express comment Jean-Marie Le Pen a
essayé
d'entrer dans la Résistance, en novembre 1944. Natif de La Trinité-sur-
Mer (Morbihan),
le jeune Jean-Marie, 16 ans, a tenté de s'engager dans les FFI, dans
le corps franc du
colonel Henri de La Vaissière, alias «Valin», héros de la Résistance,
en se présentant
au PC de Sainte-Anne-d'Auray, puis à celui de Carnac. Cette unité de
1300 hommes
était issue du Loir-et-Cher, seule force non bretonne intégrée à la
19e division d'infanterie,
aux côtés des Alliés.


Le Pen aurait déclaré à Valin: «Mon colonel, vous êtes une unité de
durs, de "rouges",
de révolutionnaires. Vous avez sans doute dans vos compagnies des
jeunes de mon âge.
Je désire les rejoindre.» Valin: «Oui, un certain nombre de jeunes se
sont vieillis en signant
leur acte d'engagement à l'insu de leurs parents. Plusieurs ont été
tués. Désormais, ordre
est donné de s'assurer que nos volontaires ont bien 18 ans révolus. Tu
es pupille de la nation:
songe à ta mère! Nous t'offrons l'école militaire.»


Raymond Casas, alors représentant des Jeunesses communistes, fondateur
du musée de
la Résistance et de la Déportation de Blois, est persuadé que Le Pen
n'a jamais «digéré»
ce refus - ce qui expliquerait son aversion à l'égard des FFI (voir
notre article du 22 février).
Toutefois, Casas estime que le colonel Valin a eu tort: «En nous
rejoignant, le jeune Le
Pen aurait trouvé la "fratrie" qui lui a manqué à 16 ans. Je pense que
l'orientation de sa vie
eût été changée.» Le Pen précise à L'Express: «Je ne réponds pas de
l'exactitude [des propos],
mais l'esprit en a été conservé. Je n'ai cependant pas conçu de
ressentiment, seulement du dépit.»


http://www.lexpress.fr/info/france/elysee_2007/actu.asp?id=10247


SOURCE :


http://mailgate.dada.net/soc/soc.culture.breton/msg41975.html
avatar
stan_hudson
Général de Division
Général de Division

Nombre de messages : 1017
Age : 41
Localisation : 10 kms de Chambord
Date d'inscription : 10/09/2006

http://museeresistance41.free.fr/

Revenir en haut Aller en bas

Re: Quand Le Pen voulait rejoindre les FFI

Message  Tabor30 le Mar 18 Sep 2007, 7:17 pm

Pourquoi ce topic ? Il n'apporte rien au sujet de la deuxième guerre mondiale. Mon père m'a toujours dit que Le Pen était un grand Français qui défendait son pays, comme Abd El Krim avait été un grand Marocain qui s'était battu pour l'indépendance du Maroc.
Il a été honnête (peut-être naïf ?) de dire son âge, et dire qu'il a gardé rancune de son rejet, prouve au moins qu'il voulait se battre contre les Allemands !

Tabor30
Caporal-chef
Caporal-chef

Nombre de messages : 25
Age : 52
Date d'inscription : 16/09/2007

Revenir en haut Aller en bas

Re: Quand Le Pen voulait rejoindre les FFI

Message  tayp' le Mar 18 Sep 2007, 7:26 pm

Tabor30 a écrit:Pourquoi ce topic ? Il n'apporte rien au sujet de la deuxième guerre mondiale.
Merci de laisser tout le monde s'exprimer, je ne savais pas que le Pen avait voulu être résistant...
J'ai trouvé personnelement ce topic interressant!!

_________________
avatar
tayp'
Police militaire (Modérateur)
Police militaire (Modérateur)

Nombre de messages : 4020
Age : 26
Localisation : Paris
Date d'inscription : 20/11/2006

Revenir en haut Aller en bas

Re: Quand Le Pen voulait rejoindre les FFI

Message  Invité le Mar 18 Sep 2007, 7:39 pm

Tabor30 a écrit:Pourquoi ce topic ? Il n'apporte rien au sujet de la deuxième guerre mondiale. Mon père m'a toujours dit que Le Pen était un grand Français qui défendait son pays, comme Abd El Krim avait été un grand Marocain qui s'était battu pour l'indépendance du Maroc.
Il a été honnête (peut-être naïf ?) de dire son âge, et dire qu'il a gardé rancune de son rejet, prouve au moins qu'il voulait se battre contre les Allemands !

Mmm... C'est un point de vue en effet.
J'ajoute que les FFI ont un rapport direct avec la Seconde Guerre mondiale.
Mmm... Staline aussi voulait se battre contre les Allemands.
Pourquoi comparer Abdelkim avec Le Pen?

Invité
Invité


Revenir en haut Aller en bas

Re: Quand Le Pen voulait rejoindre les FFI

Message  generalwolf le Mer 19 Sep 2007, 5:58 am

j'ignorais cette anecdote, merci
avatar
generalwolf
Général de Brigade
Général de Brigade

Nombre de messages : 712
Age : 39
Localisation : la ferté bernard (72) breton expatrié
Date d'inscription : 16/06/2007

Revenir en haut Aller en bas

Re: Quand Le Pen voulait rejoindre les FFI

Message  Tabor30 le Mer 19 Sep 2007, 8:22 am

motpulk a écrit:
Tabor30 a écrit:Pourquoi ce topic ? Il n'apporte rien au sujet de la deuxième guerre mondiale. Mon père m'a toujours dit que Le Pen était un grand Français qui défendait son pays, comme Abd El Krim avait été un grand Marocain qui s'était battu pour l'indépendance du Maroc.
Il a été honnête (peut-être naïf ?) de dire son âge, et dire qu'il a gardé rancune de son rejet, prouve au moins qu'il voulait se battre contre les Allemands !

Mmm... C'est un point de vue en effet.
J'ajoute que les FFI ont un rapport direct avec la Seconde Guerre mondiale.
Mmm... Staline aussi voulait se battre contre les Allemands.
Pourquoi comparer Abdelkim avec Le Pen?

C'est mon père qui dit ça ! Parceque Abd El Krim était un grand nationaliste marocain, peut-être !

Tabor30
Caporal-chef
Caporal-chef

Nombre de messages : 25
Age : 52
Date d'inscription : 16/09/2007

Revenir en haut Aller en bas

Re: Quand Le Pen voulait rejoindre les FFI

Message  Contenu sponsorisé


Contenu sponsorisé


Revenir en haut Aller en bas

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut

- Sujets similaires

 
Permission de ce forum:
Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum