Quand les gendarmes écrivaient l'occupation .

Page 1 sur 2 1, 2  Suivant

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas

Quand les gendarmes écrivaient l'occupation .

Message  bigbasketeur le Sam 09 Fév 2008, 5:35 pm

- Extrait du journal "La dépéche" du Jeudi 7 février 2008 .

- Quand les gendarmes écrivaient l'occupation .

- Le devoir de mémoire ne doit pas étre sélectif . Aussi la petite phrase prononcé n 2005 par le Directeur général de la Gendarmerie Nationale : "Il faut regarder notre histoire en face ." a alerté Jean-Marie Pontaut et Eric Pellétier , journaliste a l'Express . Soixante ans aprés la derniére guerre , les archives sont accéssibles . L'occasion , a travers des milliers de pages de dossiers , de retrouvé notre passé par le petit de la lorgnette des gendarmes ... .
- "C'est une France que l'on a pas l'habitude de voir , explique Eric Pellétier , un France rurale , ou les gendarmes sont a la fois acteurs , témoins et greffiers de ce qui se passe devant eux . On ressent d'une maniére inédite l'antisémitisme latent qui pesent sur les esprits . Ainsi , cette histoire dans la Creuse ou un médecin va tenter d'ecrasé un juif avec sa voiture . Les gendarmes l'interpellent , et celui-ci déclare tranquillement qu'il s'est renseigné auprés de son beau-frére magistrat , et que ce dernier lui a affirmer qu'il ne risquait rien ! . "On retrouve ainsi des scénes de la vie quotidienne de la vie quotidienne qui sont incroble de nos jours , précise Jean-Marie Pontaut . Il y a l'anecdote de cet anthropologue qui se proméne avec un quartier de viande de boeuf caché dans un cercueil ! Les enfants ne vont pas a l'école car on a pas de quoi les vétir . On vole de l'herbe pour les lapins ... ."
- Plus tard , "On est stupéfait par la violence qui se déchaine a la libération " observe Jean-Marie Pontaut .
- Alors de quel coté etaient les gendarmes ? "A l'image de la France , estime Eric Pellétier . Derriére Petain , par fidélité militaire au héros de Verdun , puis il y a eu une période de doute jusqu'a l'arivé des Alliés . Il n'y a pas eu de mouvement de résistance organisée chez les gendarmes , comme cela s'est passé dans la police . Mais des individus qui n'ont pas voulu obéir aus Allemands , ne pas se déshonorer . Il y a eu la méme quantité de Résistants et de salopard que dans le reste du pays ".
- Par Dominique Delpiroux .

- Chronique d'une France occupé 1940-1945 , les rapports confidentiels de la gendarmerie , de Jean-Marie Pontaut et Eric Pellétier . Michel Laffont .
avatar
bigbasketeur
Général de Division
Général de Division

Nombre de messages : 4581
Age : 36
Localisation : Toulouse .
Date d'inscription : 29/06/2006

http://www.histoquiz-contemporain.com/forum/index.php?sid=39a430

Revenir en haut Aller en bas

Re: Quand les gendarmes écrivaient l'occupation .

Message  Codis_warrior le Sam 09 Fév 2008, 6:23 pm

Bonjour,
A signaler afin de relativiser quelques phrases de l'article cité, l'ouvrage de Pierre Accoce, "Les gendarmes dans la résistance", paru il y a quelques années (2001 ?). Très accessible bien qu'un peu "fouilli", le livre raconte des initiatives, locales ou d'un niveau plus élevé, aboutissant parfois à des réseaux importants (cf la gendarmerie de Vannes si je me souviens bien).

La quatrième de couverture:
"Le rôle de la gendarmerie sous l'occupation n'a jamais fait l'objet d'une étude sérieuse, objective et exhaustive. Il est encore largement occulté par toutes sortes de déformations et de confusions qui n'ont jamais été scrupuleusement éclaircies.

Non, la gendarmerie n'a pas été un instrument zélé au service de l'Etat vichyste.

Non, la gendarmerie n'a pas été unr elais docile de la politique de collaboration.

Non, la gendarmerie n'a pas été massivement complice des rafles et des déportations.

Au contraire, de nombreux soldats bleus, écoutant leur conscience, ont rejoint très tôt la Résistance. Ils ont oeuvré dans les réseaux existants, créé leurs propres antennes, combattu dans l'ombre contre l'occupant.

C'est le souci de rétablir une vérité historique ignorée qui a inspiré cet ouvrage à Pierre Accoce.

Ils furent au total 12 000 gendarmes, le quart d el'effectif de l'arme, à participer activement à la Résistance. Un pourcentage dont aucun autre corps de métier ne peut se prévaloir et qui témoigne de l'enracinement des valeurs patriotiques et républicaines chez ces gardiens de l'ordre et de la sécurité."

Codis_warrior
Soldat 1ère classe
Soldat 1ère classe

Nombre de messages : 6
Age : 29
Date d'inscription : 26/01/2008

Revenir en haut Aller en bas

Re: Quand les gendarmes écrivaient l'occupation .

Message  generalwolf le Sam 09 Fév 2008, 6:52 pm

Et toujours mes frères Bretons pouce
avatar
generalwolf
Général de Brigade
Général de Brigade

Nombre de messages : 712
Age : 39
Localisation : la ferté bernard (72) breton expatrié
Date d'inscription : 16/06/2007

Revenir en haut Aller en bas

Re: Quand les gendarmes écrivaient l'occupation .

Message  Thomasp86 le Sam 09 Fév 2008, 6:53 pm

Merci des infos, un sujet très intéressant et a creuser.
avatar
Thomasp86
Colonel
Colonel

Nombre de messages : 598
Age : 31
Localisation : Brabant Wallon (Belgique)
Date d'inscription : 31/01/2008

Revenir en haut Aller en bas

Re: Quand les gendarmes écrivaient l'occupation .

Message  doc roe le Sam 09 Fév 2008, 11:26 pm

Comme quoi plus de 60ans après il y a encore beaucoup de choses à dire dans des domaines inexplorés.
avatar
doc roe
Major
Major

Nombre de messages : 149
Age : 29
Localisation : 08
Date d'inscription : 07/02/2008

Revenir en haut Aller en bas

Re: Quand les gendarmes écrivaient l'occupation .

Message  Invité le Dim 10 Fév 2008, 9:11 am

Bonjour,
@codis-warrior : Merci d'avoir cite cet ouvrage.
Auteur : Pierre Accoce
Date de parution : 17/05/2001
Editeur :PRESSES DE LA CITE



Pour ma part, je peux vous citer quelques anecdotes que je tiens de mon grand-pere :
Dans sa petite ville, l'adjudant de la brigade de gendarmerie du coin allait regulierement boire l'apero avec son adjoint dans un cafe dont le patron avait le contact avec la resistance et ils le savaient parfaitement.

La, ils "etudiaient" a haute voix le prochain parcours de leur patrouille de nuit. On demarre a 20 h par le chemin X, on passe vers 21 h au bois Y et vers 22h on revient par la route Z.

Etrangement, ils ne sont jamais tombes en patrouille sur le maquis du coin...
clin doeil gri

Le plus beau coup me fut raconte le 11 novembre 1967, j'avais 15 ans. Il y avait la mon grand-pere, le patron de cafe retraite et l'adjudant de gendarmerie en retraite lui aussi. Il s'agissait de la combe aux lapins. Cette poche de terrain, celebre parmi les chasseurs pour etre riche en lievres, presentait l'avantage d'etre egalement un terrain de parachutage ideal.

L'adjudant prevoit, devant le patron de cafe, vers le printemps 1944, d'y passer vers 21 h.
Le patron sert un coup a boire sur son compte et fait remarquer que cette combe est glaciale la nuit et que donc ils feraient mieux d'y passer avant, vers 20 heures, ce qu'ils firent volontiers. Le parachutage d'armes de 21h30 s'est tres bien passe, merci, et, racontant cela plus de 20 ans apres, les interesses etaient tous plies de rire et votre serviteur fort impressionne.

Invité
Général de Division
Général de Division

Nombre de messages : 7344
Date d'inscription : 16/07/2006

Revenir en haut Aller en bas

Re: Quand les gendarmes écrivaient l'occupation .

Message  Goliath le Dim 10 Fév 2008, 9:41 am

merci Daniel pour cette anecdote ! Intéressant de voir les différentes façons de faire de la résistance ou en l'aidant. Je suppose qu'après, le patron transmettait les heures de patrouilles et de passage à la résistance qui organisait leur opération en fonction de ces horaires.
Mais qu'aurait il fait si les gendarmes et les maquisards se seraient retrouvés face à face ? Je ne pense pas qu'ils auraient tirés, mais quelle aurait été leur réaction...? spamafote Le patron n'a jamais été soupçonné ?

goliath beret
avatar
Goliath
Général de Division
Général de Division

Nombre de messages : 2830
Age : 24
Localisation : Autriche-France (95)
Date d'inscription : 20/10/2007

http://sturmovik.histoquiz-contemporain.com/

Revenir en haut Aller en bas

Re: Quand les gendarmes écrivaient l'occupation .

Message  Invité le Dim 10 Fév 2008, 10:11 am

Goliath a écrit:Mais qu'aurait il fait si les gendarmes et les maquisards se seraient retrouvés face à face ? Je ne pense pas qu'ils auraient tirés, mais quelle aurait
été leur réaction...? spamafote Le patron n'a jamais été soupçonné ?
Je ne sais pas, le cas ne m'a jamais ete raconte.
J'ai par contre entendu parler de certaines rencontres en Bretagne ou les gendarmes furent tout a coup pris d'une violente envie collective de faire pipi, le dos tourne, bien sur, aux "promeneurs de la nuit".

Quand au patron, qui pouvait le soupconner ?
Pas d'Allemands dans son bar, du moins quand les gendarmes "etudiaient leurs parcours" et, dans une petite ville de moins de 2000 habitants, les collabos etaient suffisamment reperes pour que, devant eux, rien ne se dise.

Invité
Général de Division
Général de Division

Nombre de messages : 7344
Date d'inscription : 16/07/2006

Revenir en haut Aller en bas

Re: Quand les gendarmes écrivaient l'occupation .

Message  bigbasketeur le Dim 10 Fév 2008, 11:05 am

- Pour faire suite au témoignage de ton papi que tu as raconté plus haut , a ce sujet , le mien m'a raconté une anecdote a se sujet . Lorsqu'il etait dans la resistance dans le Tarn-et-Garonne ( juste avant de s'engager dans l'armée ) , dans le petit village ou il etait , il me raconter qu'il y avait 2 gendarmes qui était venue le voir pour savoir comment rentrer dans la resistance ; il va donc voir son "chef de réseau" ( je ne sais plus comment il m'a dit ca ) , qui les connaissait aussi trés bien , les 2 gendarmes se sont donc fait intégrés , mais d'une maniéres assez prenante ( j'aime bien ce passage du récit de mon papi ) .
- Les 2 gendarmes devait etre "de garde de nuit" deux jours plus tard , et ils devaient recevoir ce soir la une commande de matériel ( fusils etc etc ... ) ce soir justement . Ils ont donc dits ( a quelque chose pres ) : "Plutots que de démmissionner de notre poste de gendarme , nous , on préfére que , comme par hasard , vous ( les resistants donc ) nous enleviez tous les deux , avec le matériel qui va avec !"
- Et mon grand-pére m'a dit que l'opération c'etait plutot bien passé , les maquisard ont eu le renford des deux gendarmes ainsi que le matériel destinés a la gendarmerie .
avatar
bigbasketeur
Général de Division
Général de Division

Nombre de messages : 4581
Age : 36
Localisation : Toulouse .
Date d'inscription : 29/06/2006

http://www.histoquiz-contemporain.com/forum/index.php?sid=39a430

Revenir en haut Aller en bas

Re: Quand les gendarmes écrivaient l'occupation .

Message  LPX974 le Lun 11 Fév 2008, 11:17 am

interresant tout ça (je suis moi même petit fils, fils et frère de gendarme) mais il s'agit que de hasard..^^
avatar
LPX974
Adjudant
Adjudant

Nombre de messages : 87
Age : 29
Localisation : en plein milieu de l'océan indien ^^974
Date d'inscription : 08/01/2008

http://www.missing-lynx.com/

Revenir en haut Aller en bas

Re: Quand les gendarmes écrivaient l'occupation .

Message  Invité le Lun 11 Fév 2008, 12:45 pm

Bonjour,
LPX974 a écrit:je suis moi même petit fils, fils et frère de gendarme
Tu devrais te procurer le livre cite plus haut, et peut-etre d'autres, et nous en faire un compte-rendu.
A ma connaissance, la Gendarmerie fut l'un des corps constitues de le Republique Francaise qui a ete le moins pollue par le Petainisme.
Il doit y avoir des raisons pour cela et peut-etre que les membres de ta famille pourraient te donner un coup de main pour nous l'expliquer.
Eux qui, tous les matins, enfilent un uniforme qui en font des cibles, sont tres probablement competents pour te parler de ce que resistance republicaine veut dire, en 1940 ou en 2008.

Invité
Général de Division
Général de Division

Nombre de messages : 7344
Date d'inscription : 16/07/2006

Revenir en haut Aller en bas

Re: Quand les gendarmes écrivaient l'occupation .

Message  Narduccio le Lun 11 Fév 2008, 12:55 pm

Dans une France rurale, la gendarmerie était la police de proximité. Les gendarmes connaissaient souvent très bien ce qui se passait dans leur secteur. Ils savaient plus ou moins qui étaient les bons et qui étaient les méchants. Ce qui peu expliquer bien des choses.

Narduccio
Général (Administrateur)
Général (Administrateur)

Nombre de messages : 4665
Age : 58
Localisation : Alsace
Date d'inscription : 05/10/2006

Revenir en haut Aller en bas

Re: Quand les gendarmes écrivaient l'occupation .

Message  Somua le Lun 11 Fév 2008, 8:11 pm

Tout a fait d'accord avec les dernieres paroles de narduccio , et loin de moi l'idée de refuter le fait que les "gendarmes etaient parfois aveugles ou jamais au bon endroit au bon moment" .
Ceci dit , n'oubliez pas que les gendarmes , c'est des militaires, et qu'ils obeissent au gouvernement , tout n'a pas été rose non plus de leur coté , bon ou mal gré .
N'allez donc pas imaginer que tous les gendarmes ont toujours été les gentils franchouillards qui pactisaient avec la resistance .
D'autres n'ont pas eu le choix .

Alain
avatar
Somua
Lieutenant-colonel
Lieutenant-colonel

Nombre de messages : 445
Date d'inscription : 19/11/2007

Revenir en haut Aller en bas

Re: Quand les gendarmes écrivaient l'occupation .

Message  generalwolf le Lun 11 Fév 2008, 8:25 pm

mais des gendarmes sont bien mort pour la France pour fait de résistance ?
avatar
generalwolf
Général de Brigade
Général de Brigade

Nombre de messages : 712
Age : 39
Localisation : la ferté bernard (72) breton expatrié
Date d'inscription : 16/06/2007

Revenir en haut Aller en bas

Re: Quand les gendarmes écrivaient l'occupation .

Message  Goliath le Lun 11 Fév 2008, 8:26 pm

:confused: Moi, je croyais que justement la gendarmerie était un des corps qui avait le plus été
"pétainiste" pendant la SGM...a moins que ce ne soit la Police.. scratch
en tout cas, quand on regarde l'historique de beaucoup d'unités policières, on voit souvent "créée en 1941", bref, pendant
Vichy...donc c'est la Police ?
Dans la région de mes grands-parents, dans une des petite ville voisine, Orgelet, les gendarmes étaient connus pour leur rapprochement avec le Maquis, qui venait depuis le Haut-Jura pour se réapprovisionner et avoir des informations à Orgelet. Par contre à Lons, préfecture du Jura, la gendarmerie était du côté de l'occupant, et à dénoncé des résistants et saboteurs, dont plusieurs dizaines furent fusillés dans le centre-ville.


goliath
avatar
Goliath
Général de Division
Général de Division

Nombre de messages : 2830
Age : 24
Localisation : Autriche-France (95)
Date d'inscription : 20/10/2007

http://sturmovik.histoquiz-contemporain.com/

Revenir en haut Aller en bas

Re: Quand les gendarmes écrivaient l'occupation .

Message  generalwolf le Lun 11 Fév 2008, 8:34 pm

on ne peut juger tout un corps comme ça

"ya des cons partout" navré du terme mais il faut bien dire les choses.

comme ds toute corporation on trouvera tout les genres d'homme. pouce
avatar
generalwolf
Général de Brigade
Général de Brigade

Nombre de messages : 712
Age : 39
Localisation : la ferté bernard (72) breton expatrié
Date d'inscription : 16/06/2007

Revenir en haut Aller en bas

Re: Quand les gendarmes écrivaient l'occupation .

Message  Somua le Lun 11 Fév 2008, 8:37 pm

De mémoire ( mais je suis tres loin d'etre specialiste ) , une reorganisation des brigades de gendarmerie intervint apres la cessation des hostilités en 40 . Je vais demander a l'un des collaborateurs d'ATF40 , qui est gendarme de carriere , s'il en sait plus .
J'ai cependant pu visionner un documentaire sur cette periode , qui concerne aussi bien la police que la gendarmerie , et cela reste une "période noire" dans leur histoire , mais je le repete : ils etaient au service de l'etat , et devaient suivre les ordres .
On trouvera donc des gendarmes ou des policiers plutot enclins a aider la resistance que le contraire, tout est histoire de moralité , mais concernant les gendarmes, si le devoir ( avec un grand D ) passait avant les considerations personnelles, ils etaient contre les resistants , et on ne peut les en blamer .

Alain
avatar
Somua
Lieutenant-colonel
Lieutenant-colonel

Nombre de messages : 445
Date d'inscription : 19/11/2007

Revenir en haut Aller en bas

Re: Quand les gendarmes écrivaient l'occupation .

Message  Goliath le Lun 11 Fév 2008, 8:37 pm

Bien sûr, je ne met pas tout hommes de ces corps dans le même sac, mais suis intrigué par le fait
qu'on parle de beaucoup de corps créé en 1941 sous Vichy, mais je me demande si ils sont dans la Police ou dans la gendarmerie, et
laquelle des deux a été la plus "pétainisée", dans un sens. oui gri beret
avatar
Goliath
Général de Division
Général de Division

Nombre de messages : 2830
Age : 24
Localisation : Autriche-France (95)
Date d'inscription : 20/10/2007

http://sturmovik.histoquiz-contemporain.com/

Revenir en haut Aller en bas

Re: Quand les gendarmes écrivaient l'occupation .

Message  Somua le Lun 11 Fév 2008, 8:40 pm

Toujours de mémoire ( et toujours avec reserve ) , il s'agit de la police , car Vichy n'avait pas beaucoup de prise sur la gendarmerie pour les raisons evoquées ci-haut ( presence locale , connaissance des gens ) .

EDIT : je crois que le plus simple est de vous proposer le visionnage du documentaire en question . faut juste que je prenne le temps de l'uploader sur internet .

EDIT II : je vais essayer , mais le doc fait plus de 500 mo , ça va prendre des heures .
avatar
Somua
Lieutenant-colonel
Lieutenant-colonel

Nombre de messages : 445
Date d'inscription : 19/11/2007

Revenir en haut Aller en bas

Re: Quand les gendarmes écrivaient l'occupation .

Message  generalwolf le Lun 11 Fév 2008, 8:45 pm

le fait d'etre "au service de l'état" et "d'avoir des ordres" ont disait ca aussi dans la Gestapo.

mon post n'est absolument pas agressif mais juste interrogatif
avatar
generalwolf
Général de Brigade
Général de Brigade

Nombre de messages : 712
Age : 39
Localisation : la ferté bernard (72) breton expatrié
Date d'inscription : 16/06/2007

Revenir en haut Aller en bas

Re: Quand les gendarmes écrivaient l'occupation .

Message  Somua le Lun 11 Fév 2008, 9:06 pm

Je vais laisser tourner la machine cette nuit , le documentaire en question merite d'etre vu ( doc TV , pas de problemes de droits particuliers ) . J'espere juste ne pas avoir de coupure adsl car j'attaque en FTP direct sur le serveur ATF , a priori , 5 heures d'upload .

Et j'ai bien compris le sens de tes propos , pas d'inquietude .
avatar
Somua
Lieutenant-colonel
Lieutenant-colonel

Nombre de messages : 445
Date d'inscription : 19/11/2007

Revenir en haut Aller en bas

Re: Quand les gendarmes écrivaient l'occupation .

Message  Goliath le Lun 11 Fév 2008, 9:10 pm

merci Somua ! comandan

on te devras une bonne facture EDF ! mort de rir gri
avatar
Goliath
Général de Division
Général de Division

Nombre de messages : 2830
Age : 24
Localisation : Autriche-France (95)
Date d'inscription : 20/10/2007

http://sturmovik.histoquiz-contemporain.com/

Revenir en haut Aller en bas

Re: Quand les gendarmes écrivaient l'occupation .

Message  cavalier jacobin le Mar 12 Fév 2008, 7:09 pm

les rapports de gendarmerie, d'une manière générale, sont des sources extrêments intéressantes et souvent ingorées.
Pour la période allant jusqu'en juillet 1940, on peut les trouver dans les série 4M des archives départementales de votre coin ainsi que certains en série U (qui couvre la période 39-45).
Certains PV sont conservés dans la série W des archives départementales car de grosses "collectes" de procès verbaux ont été fait à la Libération, notamment concernant les crimes de guerre Nazis et collborationnistes afin d'instruire les procès.
J'ai pas mal travaillé avec ces procès verbaux et ils présentent, de nos jours encore, un intérêt incroyable car ils permettent d'entre voir la vie humaine par le petit bout de la lorgnette dans tout ce qu'elle a de meilleure et malheureusement très souvent dans ce qu'elle a de pire.
Mon grand-père (comme moi) a été gendarme, ainsi que mon arrière grand père.
Ce dernier, qui a fait 14-18, a démissionné de la Gendarmerie en 1941 et demandé sa retraite. Il estd evenu maire de son patelin en 1944 et l'est resté jusqu'en 1964.
Mon grand père, prisonnier de guerre en 1940, s'évade de son stalag, le XIII comme dans papa Schultz, car il était condamné à mort. il parvient à rejoindre la France caché sur les essieux d'un train, comme dans la Vache et le Prisonnier, et s'engage dans la Gendamerie en 1942. Il participe à la LIbération de Lyon entre juin et août 1944 puis part à la prévoté en Autriche jusqu'en 1946 date où il est envoyé dans les Colonies. il a reçu la médaille militaire pour ces faits de guerre.
avatar
cavalier jacobin
Major
Major

Nombre de messages : 147
Age : 45
Localisation : Bresse
Date d'inscription : 03/02/2008

http://39-45.over-blog.com/

Revenir en haut Aller en bas

Re: Quand les gendarmes écrivaient l'occupation .

Message  Somua le Mer 13 Fév 2008, 7:25 pm

Somua a écrit:Je vais laisser tourner la machine cette nuit , le documentaire en question merite d'etre vu ( doc TV , pas de problemes de droits particuliers ) . J'espere juste ne pas avoir de coupure adsl car j'attaque en FTP direct sur le serveur ATF , a priori , 5 heures d'upload .

Et j'ai bien compris le sens de tes propos , pas d'inquietude .

Et bien finalement , ça ne semblera pas possible .
Apres plusieurs tentatives, le chargement echoue toujours .
avatar
Somua
Lieutenant-colonel
Lieutenant-colonel

Nombre de messages : 445
Date d'inscription : 19/11/2007

Revenir en haut Aller en bas

Re: Quand les gendarmes écrivaient l'occupation .

Message  Goliath le Jeu 14 Fév 2008, 9:13 am

maleureu gri dommage...peut être qu'il éxiste sur le net.
C'était quelle chaîne ? peut être que leur site montre encore ce doc si il n'est pas trop ancien. spamafote



goliath
avatar
Goliath
Général de Division
Général de Division

Nombre de messages : 2830
Age : 24
Localisation : Autriche-France (95)
Date d'inscription : 20/10/2007

http://sturmovik.histoquiz-contemporain.com/

Revenir en haut Aller en bas

Re: Quand les gendarmes écrivaient l'occupation .

Message  Contenu sponsorisé


Contenu sponsorisé


Revenir en haut Aller en bas

Page 1 sur 2 1, 2  Suivant

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut

- Sujets similaires

 
Permission de ce forum:
Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum