Scandale sexuel à Auschwitz

Page 1 sur 2 1, 2  Suivant

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas

Scandale sexuel à Auschwitz

Message  eddy marz le Mar 08 Avr 2008, 4:55 pm

Yes, I know, c'est un peu "Beurk", mais c'est quand-même l'Histoire...

En Automne 1943, sur ordre d’Himmler, le Sturmbannführer SS et Juge Konrad Morgen est dépêché à Auschwitz pour enquêter sur les innombrables cas de corruption au sein même du camp.

Comme il le déclarera plus tard à Nuremberg : « La conduite du staff SS dépassait de loin tout ce qu’on est en droit de s’attendre de la part de soldats ; ils donnaient l’impression de brutes parasites fortement démoralisées ». Une fouille organisée des casiers personnels des SS du camp révèle une fortune en or, perles, bagues, et devises de toutes origines. Mais ce n’est pas tout. Au grand étonnement de la hiérarchie SS, Morgen découvre – au-delà de la corruption financière – les preuves de pratiques sexuelles répréhensibles. Plus choquant encore, le commandant du camp, Rudolf Höss, est lui-même impliqué…

Morgen, réputé pour sa ténacité, harcèle Höss pendant plus d’un an, mais c’est en octobre 1944, dans un hôpital-prison de Munich qu’il déniche enfin son témoin n° 1 : Eleonore Hodys.

Hodys était une prisonnière politique Autrichienne internée à Auschwitz, arrivant au camp dans un des premiers convois de femmes, en mars 1942. Classé « Reichsdeutsche » (citoyenne du Reich Allemand), elle fut immédiatement placée dans une section privilégiée du camp, et choisie pour travailler dans la maison de Höss, en qualité de servante. En mai 1942, profitant d’une absence de sa femme, Höss lui fait des avances et tente de l’embrasser. Paniquée, Eleonore Hodys s’enfuit et se cache dans les latrines. D’après son témoignage, recueilli par Morgen, elle fut convoquée quelques semaines plus tard par Frau Höss, tandis que le commandant était à l’hôpital, et licenciée.

Hodys fut ensuite emprisonnée ; pas au tristement célèbre Block 11, mais dans la prison spéciale sous le bâtiment administratif principal ; prison normalement réservée aux SS coupables de transgressions graves.

Hodys déclare à Morgen : « Une nuit, je dormais déjà, lorsque Höss apparut dans ma cellule. Je l’entendis dire ‘Chut !’, puis il alluma une torche électrique et je vis son visage. Il s’assied sur le bord du lit, puis tenta de m’embrasser. Lorsque je résistais, il me demanda pourquoi j’étais si réservée. Je répondis ‘parce que vous êtes le commandant et un homme marié’ ; puis il s’en alla ». Pressée par Morgen, Hodys avoue finalement que Höss revint plusieurs nuits de suite et que « nous eûmes des rapports sexuels ». Afin d ‘éviter les gardes SS, Höss était entré dans la prison par un chemin détourné : l’abri anti-aérien souterrain longeant le bâtiment. Ayant réussi à persuader Hodys de s’abandonner à lui, ils eurent des rapports à plusieurs reprises. Hodys raconte même qu’une fois qu’ils étaient au lit, la sirène d’alarme se déclancha dans le camp et Höss en fut « réduit à se cacher tout nu dans un coin de la cellule ».

Après plusieurs semaines dans la prison SS, Hodys est finalement transférée au Block 11, mais la situation a changée… Elle est maintenant enceinte. Afin de se protéger, Höss lui fait signer un document dans lequel elle déclare avoir couché avec un prisonnier du camp. Emprisonnée encore plusieurs mois dans le block, Hodys tente d’avorter par ses propres moyens. Relâchée du block, elle réintègre Birkenau et – selon ses dires – réussit à avorter.

Certaines légendes ont courues, affirmant que Hodys était Juive, ce qui est faux, et que Höss avait tenté de la tuer pour la faire taire, mais Hodys n’en avait jamais fait mention à Morgen.

Bien que Eleonore Hodys soit la seule témoin de ce qu’elle avance, le Juge Morgen semble l’avoir prise très au sérieux. De plus, Hodys venait d’être relâchée d’Auschwitz lorsqu’elle fut interviewé par Morgen, et n’aurait certainement rien eue à gagner à « fantasmer » sur une relation avec Höss.

Höss, de son côté, n’a jamais mentionné cette histoire – ni dans ses « mémoires », ni devant le Dr. Gilbert de l’US Army qui l’interroge à Nuremberg. Il lui avouera cependant que sa femme et lui n’avait que rarement des rapports sexuels, et plus particulièrement depuis qu’elle avait appris en quoi consistait son « travail » à Auschwitz.

En octobre 1944, lorsque Morgen interroge Hodys, l’Armée Rouge n’est plus loin, et il est évident pour la SS que le camp d’Auschwitz n’en a plus pour longtemps. L’enquête de Morgen est stoppée net.

Eddy

Source :
- Herman Langbein « Menschen in Auschwitz » Frankfurt am Main 1980
- Robert Jay Lifton « The Nazi Doctors ; a study in the psychology of evil » Papermac, 1987


Dernière édition par eddy marz le Jeu 07 Mar 2013, 4:35 pm, édité 5 fois
avatar
eddy marz
Membre légendaire
Membre légendaire

Nombre de messages : 3953
Age : 61
Localisation : England/France/Italia
Date d'inscription : 24/03/2008

Revenir en haut Aller en bas

Re: Scandale sexuel à Auschwitz

Message  adriano76 le Mar 08 Avr 2008, 5:06 pm

merci eddy. Mais comment Juge Konrad Morgen a eut des soupçons a propos des pratiques sexuels. Encore heureux que Hodys n'était pas juive sinon son témoignage aurait surement était sans importance aux yeux de Morgen ...
avatar
adriano76
Lieutenant-colonel
Lieutenant-colonel

Nombre de messages : 408
Age : 23
Localisation : Seine-Maritime
Date d'inscription : 31/03/2007

http://militaria-allemand-ww2.skyrock.com/

Revenir en haut Aller en bas

Re: Scandale sexuel à Auschwitz

Message  eddy marz le Mar 08 Avr 2008, 5:11 pm

Les soupçons étaient justifiés parce que les pratiques sexuelles en échange de petits privilèges étaient monnaie courante à Auschwitz.

Eddy
avatar
eddy marz
Membre légendaire
Membre légendaire

Nombre de messages : 3953
Age : 61
Localisation : England/France/Italia
Date d'inscription : 24/03/2008

Revenir en haut Aller en bas

Re: Scandale sexuel à Auschwitz

Message  navigant le Mar 08 Avr 2008, 5:23 pm

Il y avait donc une "certaine moralité", dans la ss et un controle des camps.
En principe le sadisme était interdit, sauf les exécutions pour raison disciplinnaires, "raison d'état" et les exterminations de masses décidée par le rsha ?
Si auschwitz existait maintenant, avec l'évolution des moeurs depuis les années 60, en plus des exécutions de masse, les "ss new look" se lanceraient dans les pires orgies pornogrphiques, être marié ne serait plus un obstacle.

navigant
Général de Brigade
Général de Brigade

Nombre de messages : 674
Date d'inscription : 17/12/2007

Revenir en haut Aller en bas

Re: Scandale sexuel à Auschwitz

Message  Thomasp86 le Mar 08 Avr 2008, 5:24 pm

Je n'avais pas connaissances de ce genre de pratiques...

Est-ce généralisé ou spécifique a Auschwitz ?
avatar
Thomasp86
Colonel
Colonel

Nombre de messages : 598
Age : 31
Localisation : Brabant Wallon (Belgique)
Date d'inscription : 31/01/2008

Revenir en haut Aller en bas

Re: Scandale sexuel à Auschwitz

Message  Narduccio le Mar 08 Avr 2008, 5:31 pm

navigant a écrit:Si auschwitz existait maintenant, avec l'évolution des moeurs depuis les années 60, en plus des exécutions de masse, les "ss new look" se lanceraient dans les pires orgies pornogrphiques, être marié ne serait plus un obstacle.

Franchement, je trouve cette intervention d'un goût très douteux. Vraiment très douteux.

Narduccio
Général (Administrateur)
Général (Administrateur)

Nombre de messages : 4663
Age : 58
Localisation : Alsace
Date d'inscription : 05/10/2006

Revenir en haut Aller en bas

Re: Scandale sexuel à Auschwitz

Message  eddy marz le Mar 08 Avr 2008, 5:33 pm

Je pense que c'était généralisé dans les camps de "concentration". Auschwitz est un camp d' "extermination" ET de concentration. Une énorme population y travaille, et y vit. Les réflexes humains reprennent le dessus. De rares relations sexuelles se nouèrent entrent déportés (dont 2 cas avec des SS - dont un tomba amoureux; ses complices se chargèrent de faire disparaître la fille) des centres d'extermination d'Aktion Reinhard, épargnés quelques jours ou quelques semaines, mais semblent plus avoir été dictés par un besoin de chaleur humaine et de réconfort avant de mourir.

Eddy
avatar
eddy marz
Membre légendaire
Membre légendaire

Nombre de messages : 3953
Age : 61
Localisation : England/France/Italia
Date d'inscription : 24/03/2008

Revenir en haut Aller en bas

Re: Scandale sexuel à Auschwitz

Message  Baugnez44 le Mar 08 Avr 2008, 5:45 pm

Narduccio a écrit:
navigant a écrit:Si auschwitz existait maintenant, avec l'évolution des moeurs depuis les années 60, en plus des exécutions de masse, les "ss new look" se lanceraient dans les pires orgies pornogrphiques, être marié ne serait plus un obstacle.

Franchement, je trouve cette intervention d'un goût très douteux. Vraiment très douteux.

Et même de très mauvais goût...

_________________
Toutes les vertus secondaires comme le courage, la discipline, la fidélité, l'endurance n'ont un effet positif qu'aussi longtemps qu'elles servent une cause positive. Si une cause positive devient négative, les vertus secondaires deviennent problématiques
avatar
Baugnez44
Général (Administrateur)
Général (Administrateur)

Nombre de messages : 2673
Age : 60
Localisation : Suisse
Date d'inscription : 04/01/2007

Revenir en haut Aller en bas

Re: Scandale sexuel à Auschwitz

Message  Narduccio le Mar 08 Avr 2008, 5:50 pm

Baugnez44 a écrit:
Narduccio a écrit:
navigant a écrit:Si auschwitz existait maintenant, avec l'évolution des moeurs depuis les années 60, en plus des exécutions de masse, les "ss new look" se lanceraient dans les pires orgies pornogrphiques, être marié ne serait plus un obstacle.

Franchement, je trouve cette intervention d'un goût très douteux. Vraiment très douteux.

Et même de très mauvais goût...

Je suis d'accord, j'ai même trouvé cela de tellement mauvais goût que j'ai failli écrire en gras rouge

Narduccio
Général (Administrateur)
Général (Administrateur)

Nombre de messages : 4663
Age : 58
Localisation : Alsace
Date d'inscription : 05/10/2006

Revenir en haut Aller en bas

Re: Scandale sexuel à Auschwitz

Message  Baugnez44 le Mar 08 Avr 2008, 6:04 pm

Dans un régime totalitaire, la liberté sexuelle est rarement encouragée, comme c'est le cas de tout ce qui implique le mot "liberté", sauf bien entendu pour les élites qui peuvent se permettent quelque(s) license(s) (pour autant que cela reste discret bien entendu). Le régime nazi n'a pas fait exception à cette règle.

_________________
Toutes les vertus secondaires comme le courage, la discipline, la fidélité, l'endurance n'ont un effet positif qu'aussi longtemps qu'elles servent une cause positive. Si une cause positive devient négative, les vertus secondaires deviennent problématiques
avatar
Baugnez44
Général (Administrateur)
Général (Administrateur)

Nombre de messages : 2673
Age : 60
Localisation : Suisse
Date d'inscription : 04/01/2007

Revenir en haut Aller en bas

Re: Scandale sexuel à Auschwitz

Message  Ming le Mar 08 Avr 2008, 6:22 pm

Dites-moi si je me trompe mais il y a bien eu des "maisons de tolérance" dans les camps de concentration, avec détenues bénéficiant d'un statut privilégié par rapport aux autres, et de mémoire il y a eu une théorie ss à ce sujet relative à la fougue au combat et aux rapports sexuels.

Fondamentalement et comme le précisent Eddy aussi bien que Baugnez, ce qui est "curieux" c'est que la ss tolère le sadisme et les executions arbitraires selon son propre code "légal". Le dépasser c'est s'exposer à un passage devant un tribunal et une éventuelle radiation du corps.

_________________


Patrie, Courage, Foi. Regarde Saint Michel et saute rassuré.

Wenn de net wellcht metkommen, los es stehn !

Membre du club des survivants du péril thaïlandais, du canon de 88 sulfateur de l'infâme colonel Olrik (rebus: oui russe, non russe, liquide, vomi)

Clairement, je suis ami avec les touffes

http://pbycatalina.wordpress.com

http://thehighflight.wordpress.com/
avatar
Ming
Général (Administrateur)
Général (Administrateur)

Nombre de messages : 5777
Age : 45
Localisation : MingLouffie occidentale
Date d'inscription : 04/10/2007

Revenir en haut Aller en bas

Re: Scandale sexuel à Auschwitz

Message  Phil642 le Mar 08 Avr 2008, 6:24 pm

Il y avait un bordel aussi à Auschwitz (bloc 24), organisé sur orde d'himmler lui-même, pour les gardiens et certains prisonnieres et kapos qui n'étaient pas dans la catégorie des untermensch ...

Il va sans dire que les dames qui y "travaillaient" étaient des prisonnières forcées.

Le bordel a commencé de fonctionner en juin 1943 jusqu'en juin ou juillet 1944.

Le sort réservé à celles qui tombaient malade ou enceinte est facile à imaginer.
avatar
Phil642
Général (Administrateur)
Général (Administrateur)

Nombre de messages : 7673
Age : 51
Localisation : La vie est Belge
Date d'inscription : 09/05/2006

Revenir en haut Aller en bas

Re: Scandale sexuel à Auschwitz

Message  Thomasp86 le Mar 08 Avr 2008, 6:39 pm

Phil642 a écrit:

Le sort réservé à celles qui tombaient malade ou enceinte est facile à imaginer.

A gerber
avatar
Thomasp86
Colonel
Colonel

Nombre de messages : 598
Age : 31
Localisation : Brabant Wallon (Belgique)
Date d'inscription : 31/01/2008

Revenir en haut Aller en bas

Re: Scandale sexuel à Auschwitz

Message  Phil642 le Mar 08 Avr 2008, 6:44 pm

Ming a écrit:
Fondamentalement et comme le précisent Eddy aussi bien que Baugnez, ce qui est "curieux" c'est que la ss tolère le sadisme et les executions arbitraires selon son propre code "légal". Le dépasser c'est s'exposer à un passage devant un tribunal et une éventuelle radiation du corps.

Les meurtres étaient tolérés voir encouragés aux alentours des chambres à gaz, "afin de faciliter le travail" ou seulement en cas de tentatives d'évasion.

En ce qui concerne les meurtres des gens ayant des capacités professionelles, "les spécialistes" (vitriers, charpentiers, etc ..." ils n'étaient en général punis si le gardien ne trouvait pas une raison valable en cas d'écart, les "spécialistes" étaient nécessaire à l'effort de guerre.

Souvent, les meurtres avaient lieu entre prisonniers, les kapos, blockältesters, lagerälteste, blockführer, rottenführer, aufseherin, oberscharführer, stubendienst, ... tous des grades, donnés à des prisonniers, généralement de droit commun et qui leur donnait droit de vie ou de mort sur leurs co-détenus.

Beaucoup de ces prisonniers furent d'ailleurs condamnés à de lourdes paines, allant jusqu'à la mort, lors des procès des camps et ce pour leur sadisme en général.

L'organisation ss comptait beauoup sur la soumission de ces individus pour que les basses besognes et la discipline soit maintenue, au gré des fantaisie de gens déjà corrompus qui survivaient grâce à leurs "petits pouvoirs" et la maîtrise de leurs groupes qu'ils avaient tout avantage à démontrer à leurs seigneurs.

Il est à souligner également que la discipline en la matière dépendait directement du commandant de camps, si celui-ci "montrait l'exemple" en matière de cruauté, il était certain que les subalternes cherchaient à l'imiter.
avatar
Phil642
Général (Administrateur)
Général (Administrateur)

Nombre de messages : 7673
Age : 51
Localisation : La vie est Belge
Date d'inscription : 09/05/2006

Revenir en haut Aller en bas

Re: Scandale sexuel à Auschwitz

Message  adriano76 le Mar 08 Avr 2008, 6:51 pm

il y a eu aussi un bordel a Buchenwald ... Les pratiques y était ignobles, les femmes morte d'une maladie n'était pas bruler mais confier a la femme du directeur du camp pour qu'elle fasse des abajoues avec la peau des détenues immonde.
avatar
adriano76
Lieutenant-colonel
Lieutenant-colonel

Nombre de messages : 408
Age : 23
Localisation : Seine-Maritime
Date d'inscription : 31/03/2007

http://militaria-allemand-ww2.skyrock.com/

Revenir en haut Aller en bas

Re: Scandale sexuel à Auschwitz

Message  Baugnez44 le Mar 08 Avr 2008, 7:00 pm

Les abats-jours (et non les abajoues!) fait parties de certaines légendes qui ciruclent encore toujours (comme le savon fait avec les Juifs). C'est vrai qu'il y eut quelques (rares) objets fabriqués avec la peau de détenus qui portaient des tatouages, mais pour autant que je sache, cette pratique fut loin d'être généralisée.

_________________
Toutes les vertus secondaires comme le courage, la discipline, la fidélité, l'endurance n'ont un effet positif qu'aussi longtemps qu'elles servent une cause positive. Si une cause positive devient négative, les vertus secondaires deviennent problématiques
avatar
Baugnez44
Général (Administrateur)
Général (Administrateur)

Nombre de messages : 2673
Age : 60
Localisation : Suisse
Date d'inscription : 04/01/2007

Revenir en haut Aller en bas

Re: Scandale sexuel à Auschwitz

Message  eddy marz le Mar 08 Avr 2008, 7:08 pm

Les bordels dans les camps n'étaient pas des établissements anarchiques dans lesquels se déroulaient des orgies sado-maso, mais un moyen de récompense pour les détenus les plus méritants (sauf les Juifs, bien entendu), et par ce biais, une façon concrète de faire baisser la pression. À noter que nombre de publications (ou films de série Z) ont divaguées sur ce thème, y amenant des légendes glauques qui ne correspondent pas à la réalité. Les "filles" des bordels d'Auschwitz, Buchenwald et autres lieux étaient (à 98%) des "professionnelles" purgeant des peines relativement légères. Les passes étaient facturées entre 1,5 et 3,5 Reichsmark.

Eddy
avatar
eddy marz
Membre légendaire
Membre légendaire

Nombre de messages : 3953
Age : 61
Localisation : England/France/Italia
Date d'inscription : 24/03/2008

Revenir en haut Aller en bas

Re: Scandale sexuel à Auschwitz

Message  Phil642 le Mar 08 Avr 2008, 7:27 pm

Un bon-prime "Prämienschein" d'un demi Reichsmark


Source: http://pagesperso-orange.fr/d-d.natanson/prime.htm

@ Eddy, pour ma part, j'ai plutot entendu que que les femmes prostitués l'étaient de force et ne l'étaient pas à la base.

Comme ça a été expliqué lors de l'expo sur le sujet à Ravensbrück

http://www.spiegel.de/international/0,1518,459704,00.html

http://www.spiegel.de/international/0,1518,338815,00.html
avatar
Phil642
Général (Administrateur)
Général (Administrateur)

Nombre de messages : 7673
Age : 51
Localisation : La vie est Belge
Date d'inscription : 09/05/2006

Revenir en haut Aller en bas

Re: Scandale sexuel à Auschwitz

Message  eddy marz le Mar 08 Avr 2008, 7:55 pm

Bonsoir Phil ;
Non, je crois que l’idée de prostitution forcée est une légende, ou alors une généralité déduite à partir de cas extrêmement rares. Himmler dans sa pruderie et son sens dévoyé de l’honneur ne l’aurait jamais cautionné. Tuer oui, mais faire des choses « sales », non. D’après mes notes, les « filles » des bordels des camps étaient pour la vaste majorité des prisonnières déportées d’Allemagne et classées « asociales ». (c’est-à-dire envoyée en camp pour racolage sur la voie publique et prostitution privée – type call-girl). Elles furent bien entendu immédiatement exploitées par la SS – par exemple à Flossenburg – dans une série d'expériences destinées à guérir les détenus homosexuels qui y étaient envoyés dans ce but. C’est peut-être de ça que tu as entendu parler. Dans le cadre de ces expériences, elles étaient effectivement forcées à avoir des rapports – mais étaient payées (allez chercher la logique !).

Elles étaient considérées « Asociales Allemandes » de par leur « métier » qui mettait en péril la santé et l’hygiène des « bons Allemands » et, malgré des contrôles médicaux de pure forme, il ne semblait pas important aux SS que des déportés, étrangers ou tout simplement communistes ou homosexuels, attrapent des maladies vénériennes.

Bien que des débordements eurent sûrement lieu, il n’existe aucune preuve concrète de bordels fréquentés par les SS.

Cheers
Eddy
avatar
eddy marz
Membre légendaire
Membre légendaire

Nombre de messages : 3953
Age : 61
Localisation : England/France/Italia
Date d'inscription : 24/03/2008

Revenir en haut Aller en bas

Re: Scandale sexuel à Auschwitz

Message  tayp' le Mar 08 Avr 2008, 7:58 pm

Intéressant comme informations...
Tout cela à été prouvé finalement? Ou ça en est resté là?
merci

_________________
avatar
tayp'
Police militaire (Modérateur)
Police militaire (Modérateur)

Nombre de messages : 4020
Age : 26
Localisation : Paris
Date d'inscription : 20/11/2006

Revenir en haut Aller en bas

Re: Scandale sexuel à Auschwitz

Message  Phil642 le Mar 08 Avr 2008, 8:08 pm

@ Eddy, pour ma part, j'ai lu sur les sites dont les liens sont plus haut qu'il y eu des prisonnières forcées d'origine polonaise et qu'il y en eu en tout entre 300 et 400 ce qui est fort peu vu le nombre de camps durant une période si longue, tout ça pour des peines "légères"?
avatar
Phil642
Général (Administrateur)
Général (Administrateur)

Nombre de messages : 7673
Age : 51
Localisation : La vie est Belge
Date d'inscription : 09/05/2006

Revenir en haut Aller en bas

Re: Scandale sexuel à Auschwitz

Message  navigant le Mar 08 Avr 2008, 8:09 pm

Des ss pratiquant des viols en série, dans des baraquements cela n'existait pas ?
Ils étaient plus "vertueux" que les milices Serbes en Bosnie ?
Ou c'est une question de d'époque en causé par l'infuence de la pornographie qui est mise en accusation lors de viols dans des faits divers chez les jeunes dans les "tournantes" ?
Ce sont peut être la peur des maladies vénériennes, et les lois raciales qui freinaient ces comportements Himmler y veillait.

navigant
Général de Brigade
Général de Brigade

Nombre de messages : 674
Date d'inscription : 17/12/2007

Revenir en haut Aller en bas

Re: Scandale sexuel à Auschwitz

Message  Phil642 le Mar 08 Avr 2008, 8:15 pm

Les témoignages, entre autres rapportés au Père Desbois racontent que les ss et les autres commettaient surtout les viols à l'arrière des lignes, avant ou pendant les turies.

Il faut écouter l'interview du père Desbois accordée à la RTBF, le lien est en podcast dans le sujet ad hoc.

http://deuxiemeguerremondia.forumactif.com/musee-memorial-vestiges-f47/exposition-la-shoah-par-balles-t3434.htm
avatar
Phil642
Général (Administrateur)
Général (Administrateur)

Nombre de messages : 7673
Age : 51
Localisation : La vie est Belge
Date d'inscription : 09/05/2006

Revenir en haut Aller en bas

Re: Scandale sexuel à Auschwitz

Message  Ming le Mar 08 Avr 2008, 8:46 pm

Baugnez44 a écrit:Les abats-jours (et non les abajoues!) fait parties de certaines légendes qui ciruclent encore toujours (comme le savon fait avec les Juifs). C'est vrai qu'il y eut quelques (rares) objets fabriqués avec la peau de détenus qui portaient des tatouages, mais pour autant que je sache, cette pratique fut loin d'être généralisée.

Le savon n'est pas une légende. J'ai connu un survivant d'Auschwitz qui a gardé du savon corporel et du savon à barbe, que les nazis nommaient "savon juif propre" et qu'il a exhibé dans une boître translucide et dont il s'était servi. Il me l'a montré et l'a montré par la suite à des élèves qu'il emmenait sur le site même du camp de concentration pour des visites éducatives, il y a moins de dix ans de cela.

_________________


Patrie, Courage, Foi. Regarde Saint Michel et saute rassuré.

Wenn de net wellcht metkommen, los es stehn !

Membre du club des survivants du péril thaïlandais, du canon de 88 sulfateur de l'infâme colonel Olrik (rebus: oui russe, non russe, liquide, vomi)

Clairement, je suis ami avec les touffes

http://pbycatalina.wordpress.com

http://thehighflight.wordpress.com/
avatar
Ming
Général (Administrateur)
Général (Administrateur)

Nombre de messages : 5777
Age : 45
Localisation : MingLouffie occidentale
Date d'inscription : 04/10/2007

Revenir en haut Aller en bas

Re: Scandale sexuel à Auschwitz

Message  Ming le Mar 08 Avr 2008, 8:48 pm

Phil642 a écrit:
Ming a écrit:
Fondamentalement et comme le précisent Eddy aussi bien que Baugnez, ce qui est "curieux" c'est que la ss tolère le sadisme et les executions arbitraires selon son propre code "légal". Le dépasser c'est s'exposer à un passage devant un tribunal et une éventuelle radiation du corps.

Les meurtres étaient tolérés voir encouragés aux alentours des chambres à gaz, "afin de faciliter le travail" ou seulement en cas de tentatives d'évasion.

En ce qui concerne les meurtres des gens ayant des capacités professionelles, "les spécialistes" (vitriers, charpentiers, etc ..." ils n'étaient en général punis si le gardien ne trouvait pas une raison valable en cas d'écart, les "spécialistes" étaient nécessaire à l'effort de guerre.

Souvent, les meurtres avaient lieu entre prisonniers, les kapos, blockältesters, lagerälteste, blockführer, rottenführer, aufseherin, oberscharführer, stubendienst, ... tous des grades, donnés à des prisonniers, généralement de droit commun et qui leur donnait droit de vie ou de mort sur leurs co-détenus.

Beaucoup de ces prisonniers furent d'ailleurs condamnés à de lourdes paines, allant jusqu'à la mort, lors des procès des camps et ce pour leur sadisme en général.

L'organisation ss comptait beauoup sur la soumission de ces individus pour que les basses besognes et la discipline soit maintenue, au gré des fantaisie de gens déjà corrompus qui survivaient grâce à leurs "petits pouvoirs" et la maîtrise de leurs groupes qu'ils avaient tout avantage à démontrer à leurs seigneurs.

Il est à souligner également que la discipline en la matière dépendait directement du commandant de camps, si celui-ci "montrait l'exemple" en matière de cruauté, il était certain que les subalternes cherchaient à l'imiter.

Oui pour les droits communs -nombreux ont été ceux de cette catégorie qui ont été nommés kapo ou oberkapo- comme de reste pour les explications que tu donnes. Mais je parlais des ss eux-mêmes et non pas de leurs sbires.

_________________


Patrie, Courage, Foi. Regarde Saint Michel et saute rassuré.

Wenn de net wellcht metkommen, los es stehn !

Membre du club des survivants du péril thaïlandais, du canon de 88 sulfateur de l'infâme colonel Olrik (rebus: oui russe, non russe, liquide, vomi)

Clairement, je suis ami avec les touffes

http://pbycatalina.wordpress.com

http://thehighflight.wordpress.com/
avatar
Ming
Général (Administrateur)
Général (Administrateur)

Nombre de messages : 5777
Age : 45
Localisation : MingLouffie occidentale
Date d'inscription : 04/10/2007

Revenir en haut Aller en bas

Re: Scandale sexuel à Auschwitz

Message  Contenu sponsorisé


Contenu sponsorisé


Revenir en haut Aller en bas

Page 1 sur 2 1, 2  Suivant

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut

- Sujets similaires

 
Permission de ce forum:
Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum