Le Deal du moment : -33%
Pack Ecouteurs SAMSUNG Galaxy Buds 2 Noir + Chargeur ...
Voir le deal
99.99 €

Goa, raid secret

4 participants

Aller en bas

Goa, raid secret Empty Goa, raid secret

Message  alderome 13/9/2015, 00:27

Goa,enclave portugaise en Inde et son  port neutre Mormugao  accueille quatre navires de l'Axe internés : l'Ehrenfels, le Drachenfels, le Braunfels et l'Anfora qui est italien.  L' Amirauté constate qu'un certain nombre de navires marchants sont coulés dans l'océan Indien et que les itinéraires sont connus. il y a bien sûr des espions en Inde qui travaillent pour Bose ( https://fr.wikipedia.org/wiki/Subhas_Chandra_Bose ) mais rapidement, l'Ehrenfels est soupçonné de cacher un émetteur radio qui informe les U-Boot.
Le SOE (Special Operations Executive : https://fr.wikipedia.org/wiki/Special_Operations_Executive ) décide de mettre au point un plan secret pour mettre fin aux agissements secrets du navire marchant allemand. Goa est portugais, donc pas question de bombardement naval ou aérien.  C'est un commando qui va se charger de la mission.
Le colonel Pugh qui appartient au SOE et à la fameuse section 136 ( https://fr.wikipedia.org/wiki/Force_136 ) recrute 18 hommes provenant d'un vieux régiment de sa Gracieuse Majesté : le Calcutta Light Horse, ces hommes sont plus habiles au polo qu'au maniement d'armes.
La première partie de la mission consiste à embarquer de Calcutta pour le port de Cochin au sud de l'Inde. Là, une vieille barge les attend, la Phoebe, pour les emmener à Mormugao. C'est tout ce que peut offrir la Royal Navy ! A Mormugao, un agent britannqiue tend un piège pour créer une diversion, des prostituées sont recrutées pour détourner un maximum de matelots de l'Ehrenfels.
Le 10 mars 1943, la barge accoste près du navire marchand allemand, place les explosifs, les Allemands sont surpris et le capitaine tué. Pugh s'empare du transmetteur bien que les codes ont été détruits. Le navire est sabordé. Les raiders remontent sur la barge et quittent Gao avant l'intervention des Portugais. L'opération est une réussite , les jours suivants, les U-Boot couleront moins de navires marchands.
Mais aucun membre de l'équipage n'a été récompensé, en effet, Goa étant neutre, l'action est restée secrète pendant des dizaines d'années.

'Ehrenfels
 https://de.wikipedia.org/wiki/Ehrenfels_%28Schiff,_1936%29
http://www.ddghansa-shipsphotos.de/ehrenfels500.htm

ALEX
alderome
alderome
Général de Brigade
Général de Brigade

Nombre de messages : 657
Age : 58
Localisation : PONTAULT COMBAULT 77
Date d'inscription : 01/07/2008

http://hongrie2gm.creer-forums-gratuit.fr/forum.htm

Revenir en haut Aller en bas

Goa, raid secret Empty Re: Goa, raid secret

Message  Invité 13/9/2015, 10:52

Très intéressant, j'ignorais ce fait ...et bien écrit : j'ai bien aimé les Lights Horses plus habitués à jouer au polo qu'à manier des armes...

Invité
Invité


Revenir en haut Aller en bas

Goa, raid secret Empty Re: Goa, raid secret

Message  alderome 13/9/2015, 12:22

snob a écrit:Très intéressant, j'ignorais ce fait ...et bien écrit : j'ai bien aimé les Lights Horses plus habitués à jouer au polo qu'à manier des armes...
c'est l'impression que m'a donné ce 'club de gentlemen'  ! géné
Ils ont procédé à l'attaque du navire en habits civils, sans pièces d'identité car Goa était neutre, afin d'éviter un casus belli et ont bien accompli la mission.
alderome
alderome
Général de Brigade
Général de Brigade

Nombre de messages : 657
Age : 58
Localisation : PONTAULT COMBAULT 77
Date d'inscription : 01/07/2008

http://hongrie2gm.creer-forums-gratuit.fr/forum.htm

Revenir en haut Aller en bas

Goa, raid secret Empty Re: Goa, raid secret

Message  roger15 13/9/2015, 19:01

Bonjour à tous, Smile

Ce raid a fait l’objet d’un film américano-helvético-britannique "
The Sea Wolves"
en 1980. Lorsqu’il est sorti en France, ce fut sous le titre "Le commando de Sa Majesté" (voir : https://fr.wikipedia.org/wiki/Le_Commando_de_Sa_Majest%C3%A9).


Goa, raid secret Original-323649-430
 
Vous pourrez visionner un extrait de ce film sur ce lien Internet :
https://www.youtube.com/watch?v=UgWISWFSW90.
 



 


Roger le Cantalien.
roger15
roger15
Commandant
Commandant

Nombre de messages : 297
Age : 74
Localisation : Maurs-la-Jolie (Sud-Ouest du Cantal)
Date d'inscription : 04/05/2008

Revenir en haut Aller en bas

Goa, raid secret Empty Re: Goa, raid secret

Message  alderome 30/11/2016, 08:47

Le film est assez conforme au livre de James Leasop qui a servi pour le scénario, cependant il n'existe que peu d'études sur ce raid.
alderome
alderome
Général de Brigade
Général de Brigade

Nombre de messages : 657
Age : 58
Localisation : PONTAULT COMBAULT 77
Date d'inscription : 01/07/2008

http://hongrie2gm.creer-forums-gratuit.fr/forum.htm

Revenir en haut Aller en bas

Goa, raid secret Empty Re: Goa, raid secret

Message  le ronin 30/11/2016, 10:15

Bonjour Alderome .Je viens seulement de prendre connaissance de cette aventure, bien expliquée, que je ne connaissais pas du tout .Merci de ta contribution.A bientôt.



Amicalement,



le ronin.

_________________
....La véritable personnalité d'un homme ne se dévoile qu'au feu, tout le reste n'est que littérature.....


Semper fidelis .
le ronin
le ronin
Police militaire (Modérateur)
Police militaire (Modérateur)

Nombre de messages : 3528
Age : 71
Localisation : Dans l'Hérault, cong!
Date d'inscription : 25/06/2008

Revenir en haut Aller en bas

Goa, raid secret Empty Re: Goa, raid secret

Message  st.ex. 8/2/2023, 02:13

Ha ben oui ce cher et vielle connaissance Alex, toi tu est comme moi, tu n'oublie rien dans les histoires:
Mais moi j'ai trouvé un petit truc, pour ton récit.
Par Paul Fernandes (TNN - 08/03/2014)

PANAJI : Richard ressemble à chaque centimètre carré à un Goan. Il a étudié dans une école locale et, dans sa jeunesse, lui et son frère ont joué au football dans des tournois inter-villages. Aujourd'hui âgé de 58 ans, le vidéaste-photographe vit en semi-retraite à Vasco.

Mais l'apparence d'Adolfina complète ses cheveux dorés et ses yeux bruns, bien que sa peau ait des teintes de Goa. Comme Richard, elle parle couramment le konkani et s'intègre dans l'environnement de Goa, mais dans les deux cas, leurs noms de famille - Sedlezeck et Thamm - les trahissent.

Les Sedlezecks et Thamms font partie des quelques rappels vivants du rendez-vous galant de Goa avec la Seconde Guerre mondiale. Ce sont les descendants des Allemands qui se sont échappés d'un bateau en feu dans le port de Mormugao en 1943 et ont élu domicile à Goa. Certains sont ensuite partis à l'étranger, notamment en Allemagne, mais les descendants de ceux qui sont restés parlent mieux la langue locale que l'allemand.

Au plus fort de l'action de la Seconde Guerre mondiale, Goa, alors gouvernée par les Portugais, est entrée sur la scène de la guerre, mais pas tout à fait à dessein. Trois navires - Ehrenfels, Drachenfels et Braunfels - étaient à l'ancre dans le port de Mormugao. L'un d'eux, Ehrenfels, était connu pour avoir un émetteur à bord. Les messages codés qu'il a envoyés aux sous-marins allemands concernant le mouvement des navires alliés dans l'océan Indien ont aidé les nazis à semer la destruction.

Les Britanniques ont envoyé une équipe de retraités pour couler l'Ehrenfels, ce qui a réussi. L'opération a conduit à un film hollywoodien "Sea Wolves" basé sur le livre de James Leasor "Boarding Party". Il a été tourné à Goa et mettait en vedette Gregory Peck, Roger Moore et David Niven.

Après que les Britanniques ont coulé l'Ehrenfels en 1943, les Allemands ont détruit les deux autres navires. "Mon père Walter Sedlezeck m'a dit que lui et six autres avaient sauté dans la mer depuis l'Ehrenfels et avaient atteint Sinquerim d'une manière ou d'une autre", se souvient Richard.

Les survivants allemands des trois navires ont été détenus dans la prison de Fort Aguada par les Portugais. "Après la fin de la guerre, certains marins allemands sont restés à Goa tandis que d'autres se sont infiltrés en Inde et sont retournés dans leur pays", raconte Bernard Thamm.

Les survivants de l'Ehrenfels se sont rendus aux Portugais et ont obtenu l'asile politique à Goa. "Ils étaient logés à la prison d'Aguada et devaient se présenter au commandant de la prison", raconte Antoneta Thamm, la sœur d'Adolfina. Et ici l'un des romans a fleuri. "Ma mère travaillait pour la famille du commandant portugais comme femme de chambre. Elle aidait Adolf Thamm, mon père, en obtenant certaines choses dont il avait besoin en prison", a-t-elle ajouté.

Après avoir été libérés, la plupart des survivants ont trouvé des épouses locales. "L'ambiance n'était pas bonne en Allemagne à l'époque. Mon papa a reçu une lettre de sa mère, l'exhortant à ne pas retourner en Allemagne", raconte Antoneta.

Walter Sedlezeck a épousé Monica Gomes de Ponda et ils ont vécu à Sinquerim avant de passer à Vasco.

Bernard, qui vit maintenant en Allemagne, est l'un des six descendants de Kurt Gustav Adolf Thamm. "Ils (les survivants) ont travaillé dur et ont énormément aidé les Goans", se souvient-il.

Joanita Neto née Sedlezeck, qui a épousé Vilar Neto, dit que son père était plongeur et mécanicien. "Il était polyvalent et travaillait dur. Il a rejoint un navire allemand, le Garbis, et a travaillé pendant six ans de 1973 à 1979. Je suis née en 1946", se souvient-elle.

Au départ, ils vivaient dans le village côtier de Sinquerim près de la prison de Fort Aguada dans le nord de Goa avec leurs parents. Plus tard, certains des sept enfants - quatre filles et trois fils - ont déménagé à Vasco. "Il a travaillé pour deux sociétés minières en tant que plongeur dans la ville portuaire", explique Joanita. À leur tour, les enfants ont également épousé des habitants et se sont assimilés à la société goanaise. Walter Sedlezeck est décédé en 1989.

En comparaison, les Thamms sont dispersés à Goa et en Allemagne. Adolf qui a quitté l'Allemagne à l'âge de 14 ans et est monté à bord d'un yacht, a été intronisé dans la marine. "Chaque jeune a été forcé de rejoindre l'armée en Allemagne. Son père est mort et sa mère a été faite prisonnière à la frontière de la Russie", se souvient Antoneta.

"Les cinq enfants - trois fils et deux filles - sont nés à Sinquerim. Après la naissance du quatrième enfant, Isabel, Adolf dirigeait un café à Mapusa. "Il apportait des grains de café crus de l'extérieur de Goa, les faisait rôtir dans le magasin. , et les moudre », dit Antoneta. Il a dû baisser les volets après que des personnes aient été trouvées en train de jouer dans le magasin. « La police a scellé le magasin et il a tout perdu », se souvient-elle.

Avec une famille de cinq enfants et une femme à charge, il était dans une situation désespérée. Sa chance a tourné lorsqu'il a rencontré un prêtre allemand. "Cela l'a aidé alors qu'il travaillait comme cuisinier pour le prêtre allemand. Le 23 mars 1965, un jour avant ma naissance, le prêtre allemand a emmené mon père et mon frère aîné Paul en Allemagne après avoir embarqué sur un navire allemand à Mumbai", dit Adolfine.

Il a rejoint un navire marchand allemand et a pris sa retraite après avoir travaillé pendant plusieurs années. En novembre 1973, il retourne à Goa. Après sa retraite, il allait pêcher et cuisinait un plat 'eintopf' dans un grand récipient. "Il l'offrait à ses voisins, qui se joignaient à lui pour boire", se souvient Antoneta.

"Je me souviens d'Euan Lloyd, le producteur de 'Sea Wolves' l'a rencontré avant le tournage du film", se souvient-elle. Il est décédé le 8 avril 1979, quelques mois avant le début du tournage. Le bébé Antoneta s'est assis pour les enfants de Roger Moore pendant le tournage du film.

Alors qu'Adolfina et Antoneta sont installés à Goa, leurs frères Paul et Bernard vivent en Allemagne.

Il n'y a plus de survivants de cet incident à Goa. Le dernier, Fritz Dimsak qui vivait à Porvorim et travaillait comme réparateur de montres à Panaji est décédé en 1998.

st.ex.
Lieutenant-colonel
Lieutenant-colonel

Nombre de messages : 413
Age : 60
Localisation : Husseren-Wesserling france
Date d'inscription : 29/01/2009

Revenir en haut Aller en bas

Goa, raid secret Empty Re: Goa, raid secret

Message  alderome 8/2/2023, 08:58

Merci pour ce complémentet pourton intérêt,  c'est toujours intéressant de connaître le sort de certains protagonistes.
alderome
alderome
Général de Brigade
Général de Brigade

Nombre de messages : 657
Age : 58
Localisation : PONTAULT COMBAULT 77
Date d'inscription : 01/07/2008

http://hongrie2gm.creer-forums-gratuit.fr/forum.htm

Revenir en haut Aller en bas

Goa, raid secret Empty Re: Goa, raid secret

Message  st.ex. 8/4/2023, 22:01

Bien rebonjour! Et pour égayer d'avantage ton sujet. Tu est au courant, que en 1943, les sous marins de la kriegsmarine opérants en Asie c'était le Monsun Gruppe.
Et ici pour le Sud de l'Indes, en 1943, il y avait que un unique sous marin L'U-532, qui avait réussis à torpillé ou plutôt a coulé 4 navires en cette période. Et lui c’était bien un Uboot du type IX C.
https://www.39-45.org/viewtopic.php?f=50&t=48229

Comme tu peut le lire, tout les autres uboot du groupe, on été assigné tous à un endroit spécifique.
Et d'après la date, qui n'a pas été énumérer dans le film, le U-532, a commencé à opérer dans la zone Sud de l'Indes à partir de Septembre 1943 jusqu'au mois d'Octobre. Ou par la suite il est partit pour arrivé à la Base de Penang.

st.ex.
Lieutenant-colonel
Lieutenant-colonel

Nombre de messages : 413
Age : 60
Localisation : Husseren-Wesserling france
Date d'inscription : 29/01/2009

Revenir en haut Aller en bas

Goa, raid secret Empty Re: Goa, raid secret

Message  st.ex. 9/4/2023, 15:29

Mais moi, comme je suis une personne, insatisfait. Comme je vient de te le développé, cela ne ma vas pas.

Ainsi d'une autre source.
Sous-marins allemands dans l'océan Indien

Kapitaen sur See Kurt Freiwald, de l'ex-marine allemande (kriegsmarine), est l'auteur de l'essai dont
les extraits suivants sont utiliser. Freiwald était aide (adjudant) du Grossadmiral Raeder jusqu'à
ce dernier fut démis de ses fonctions de commandant suprême vers le 1er février 1943, après
lequel il est resté avec l'état-major du Grossadmiral Doenitz (en tant qu'assistant) pendant environ 6 mois, puis
s'est vu confier le commandement d'un U-boot opérant en Extrême-Orient, théâtre dans lequel il
resta jusqu'à la fin de la guerre.
Il a tenté de retourner en Allemagne avec son bateau le long vers la fin de la guerre, mais a rencontré des difficultés et a été contraint de retourner au Japon.
Pendant son service dans l'état-major de Raeder et de Doenitz (en tant qu'assistant), il avait sans aucun doute une assez bonne vision des relations germano-japonaises, et après, lors du commandement d'un U-boot dans l'Extrême Orient, a sans aucun doute acquis beaucoup d'informations de première main du côté navale japonais.

Cependant, pour que l'évaluation « experte » de son traité soit disponible auprès de l'ex-allemand
côté navale, ceux de Freiwald ont été référés à d'anciens gradés compétents de la marine allemande

officiers supérieurs de l'O.K.M. dont les commentaires sur des parties particulières sont fournis en note de bas de page.

"Les Allemands ont envoyé 45 sous-marins à plusieurs reprises pour opérer dans l'océan Indien. Parmi ceux-ci, 34 bateaux ont été perdu; 4 ont été internés par les Japonais ; 3 se sont rendus et seulement 4 sont retournés dans leurs ports d'attache.
De l'autre côté du grand livre, les bateaux ont affirmé avoir coulé 170 navires totalisant environ 1 000 000 G.R.
T."
Ex-Capt. Freiwald conclut : « On peut donc dire que si l'on considère les difficultés et
improvisations forcées aux bases, le milieu entièrement nouveau dans lequel les bateaux devaient opérer et
dock, le manque continu de personnel qualifié et les erreurs commises malgré les meilleurs
intentions, les réalisations globales des sous-marins n'ont pas été inférieures à ce à quoi on aurait pu s'attendre."

Les opérations des sous-marins allemands ont d'abord été confinées à la zone au large du Cap et à la zone sud et est de Madagascar.1
http://www.ibiblio.org/hyperwar/Germany/KM/IndianOcean/index.html (1 sur 13) [1/18/2011 17:25:59]

Ici, à la fin de l'automne 1942 et pendant les mois d'été de 1943, 14 sous-marins allemands sont apparus dans deux grandes opérations. Bien que trois bateaux aient été perdus, leurs tactiques surprises ont donné de bons résultats. C'était démontré qu'en se ravitaillant une fois en mer, un grand sous-marin pouvait être utilisé pendant plus de 200 jours, même si la consommation de carburant était relativement élevée car les bateaux opéraient presque entièrement à la surface. Au printemps 1943, après de longues négociations, les Japonais autorisent l'établissement de bases à Singapour et à Batavia pour l'utilisation de navires exécutant le blocus et une à Penang pour l'U-Boot.2

Ainsi, début juillet 1943, un nouveau groupe de 11 bateaux, principalement de type IX C, est nommé le "1er
Monsoon Group" et expédié depuis les ports de l'ouest de la France et de la Norvège vers l'océan Indien. Le plan était de faire opérer les bateaux partout dans la mer d'Oman et les eaux adjacentes, y compris le golfe de Suez, le golfe d'Oman et le golfe Persique. Ils seraient réapprovisionnés et révisé à Penang, puis partit pour une deuxième patrouille d'où ils rejoindraient les bases européennes pour des réparations approfondies.
Seuls cinq de ces bateaux sont arrivés dans l'océan Indien.

Une fois les opérations terminées, quatre bateaux débarquèrent à Penang fin octobre ou début novembre 1943. Ils ont été aménagés et révisés comme prévu et, après avoir accosté à Singapour, ils ont quitté la zone individuellement en janvier 1944 pour de nouvelles opérations dans la même zone.
Bien sûr ce récit ou de l’essai, émane de cette source, et bien sûr aussi, je me suis abstenu, de traduire la partie après le Raid sur Goa.

Ainsi l'insatisfait que je suis, je vais donc compléter avec d'autre fait.
U-boot en Extrême-Orient

Sous-marins de transport italiens - Aquila et Merkator

Lors d'une conférence navale le 20 février 1943,
Le Grossadmiral Donitz, qui vient d'être nommé Grand Amiral de la Kriegsmarine, a informé
Adolf Hitler à propos des pertes inacceptables des navires de surface allemands transportant les matériaux de guerre en provenance et à destination de l'Extrême-Orient. Au cours de cette conférence, Doenitz a suggéré que les grands sous-marins italiens qui n'étaient pas adaptés à la guerre dans l'Atlantique qu'ils devaient être
converti pour les droits de transport vers l'Extrême-Orient.
L'opération Aquila, le plan prévoyait d'envoyer dix sous-marins italiens opérant à partir de Bordeaux pour
subir un programme de conversion de six semaines, qui d'ici là, ils pourraient transporter jusqu'à 150 tonnes de
cargaison. Ils étaient toujours occupés par des équipages italiens et en échange de leurs dix bateaux de l'Atlantique, les Allemands ont fourni dix nouveaux Type VIIC à la marine italienne. Hitler donna son accord mais
en l'occurrence, deux bateau ont été coulés au cours de leur voyage de retour, n'en laissant que huit à convertir. Les deux coulés sont l'Archimede (16 avril 1943) au large de la côte du Brésil et le Léonard de Vinci (24 mai 1943) dans le golfe de Gascogne.
Sur les huit transports, seuls trois réussirent à atteindre Singapour en juillet et août 1943.
Leur mission était de transporter des fournitures vers l'Allemagne. Cependant, aucun n'est revenu à
L'Europe. Un résumé de leurs opérations est décrit ci-dessous.

Cinq sous-marins quittent Bordeaux en mai et juin 1943.

Bien ici la liste de ses 8 bateaux Italiens. Je les ais classé, suivant leurs date de départ de Bordeaux.
Commandante Cappellini, Codé Aquilla III Date de Sortie de Bordeaux 11 Mai 1943
Arrive à Sabang (Sumatra), 9 juillet 1943
Départ de Sabang, 10 juillet 1943
Arrive à Singapour, 13 juillet 1943

Renommé comme UIT-24, 10 septembre 1943

Renommé comme I-503, 10 mai 1943

Rendu à Kobe, 30 août 1945
Sabordé par l'US Navy, 16 avril 1946

Le 11 mai 1943, le Cappellini fut le premier sous-marin à partir pour l'Extrême-Orient, sous le commandement du capitaine de corvette Walter Auconi, transportant 95 tonnes d'acier spécial, d'aluminium, de munitions et de pièces détachées. En raison du mauvais temps et de la consommation imprévue de carburant, le voyage est assez difficile et il faut transiter près des côtes africaines (ce qui augmente le risque d'être attaqué) afin de limiter la consommation de naphte; cependant, le sous-marin, après 57 jours de navigation, arrive à Sabang (Indonésie) et de là, il se rend à Singapour, d'où il devra repartir, pour le voyage de retour, avec 110 tonnes de caoutchouc.

Le sous-marin a eu juste le temps de débarquer sa cargaison dans le port de Singapour, et il n'avait pas encore arrimé toute la quantité de caoutchouc, d'étain et de métaux rares destinée à l'industrie de guerre italo-allemande que, à la nouvelle de l'armistice du 8 septembre, son équipage a été fait prisonniers par les japonais. Après quelques semaines de dure ségrégation, désobéissant aux instructions des officiers, presque tout l'équipage a décidé de continuer à se battre aux côtés des anciens alliés allemands et japonais, rejoignant de fait la République sociale italienne.

Incorporé à la Kriegsmarine avec un équipage italo-allemand, le Cappellini a été rebaptisé UIT-24, mais il n'a pratiquement jamais été employé.

Donc on est d'accord, ce sous marin, ne pouvait pas être le sous marin Allemand qui as attaqué les navires marchands en Indes. Donc autant pas sous les Italiens, que sous la dénomination UIT-24.

Puis le 16 Mai, sortir 2 autres sous marins de Bordeaux.
Le Enrico Tazzoli Codé Aquilla I.
1943

Après ce dernier naufrage, le Tazzoli rentre en France où il arrive le 2 février. À son arrivée, le commandant, C.C. Fecia di Cossato, a été transféré sur le torpilleur Aliseo en Méditerranée. Du 10 février au 1er mai, les sous-marins ont subi des modifications pour équiper le bateau de transport de marchandises vers le Japon. Il quittera Bordeaux le 16 mai avec 165 tonnes de marchandises diverses.

La communication est perdue le 17 et le bateau est présumé perdu entre le 18 et le 24 mai, très probablement dans le Golfe de Gascogne. Après la guerre, la marine italienne a mené une enquête avec l'aide de l' Amirauté britannique et de la marine américaine , mais il n'y a eu aucune confirmation d'une attaque alliée réussie. La Royal Navy a confirmé que l'U.S.N. Mackenzie avait mené deux attaques à la grenade sous-marine le 16 mai à la position 38 53N 20 33W. Une attaque similaire a ensuite été répétée le 22. Avec le bateau, tous les membres d'équipage ont été perdus.

Donc celui ci, non plus pour le Raid de Goa.

st.ex.
Lieutenant-colonel
Lieutenant-colonel

Nombre de messages : 413
Age : 60
Localisation : Husseren-Wesserling france
Date d'inscription : 29/01/2009

Revenir en haut Aller en bas

Goa, raid secret Empty Re: Goa, raid secret

Message  Contenu sponsorisé


Contenu sponsorisé


Revenir en haut Aller en bas

Revenir en haut

- Sujets similaires

 
Permission de ce forum:
Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum