Les chiens de traîneaux pendant la deuxième guerre mondiale

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas

Les chiens de traîneaux pendant la deuxième guerre mondiale

Message  Maquis Surcouf le Lun 04 Juil 2011, 5:37 pm

L’histoire des chiens de traîneaux durant la deuxième guerre mondiale est étroitement liée à celle d’un célèbre musher : Norman Vaughan.

Quand les USA entrent en guerre, Norman est mobilisé sur une base du Labrador avec le grade de capitaine. C’est là que l’amiral Byrd, une vieille connaissance ( voir lien ci-dessus ), le nomme à la tête d’une unité d’Air Force de recherche et de sauvetage avec le grade de colonel. Son unité se compose de 26 hommes et de 425 chiens de traîneaux, et a pour rôle de récupérer les équipages des avions perdus dans les régions polaires. Il réussit à en sauver 24 à lui seul, et son unité en sauvera près d’une centaine jusqu’à la fin de la guerre.

Ses compétences en matière d’attelage de chiens le désignent pour une mission ultrasecrète au Groenland. L’inlandsis est alors occupé à la fois par les allemands sur la côte est et par les américains à l’ouest. Le colonel Vaughan doit récupérer du matériel confidentiel et dangereux (un système de visée nocturne ultrasecret) dans le ventre d’un bombardier B17 écrasé sur un glacier. Il reçoit pour mission de détruire le système ou de le rapporter . Débarqué par le Comanche USCGC, douze jours de « route », leurs seront nécessaires à lui et ses 6 chiens pour ramener le système. En effet, une dangereuse partie de cache-cache eue lieu contre l’équipage d’un sous-marin allemand débarqué sur place pour la même opération. Il dira par la suite : «En rentrant, j'avais l'impression d'avoir gagné la guerre à moi tout seul.»

Pendant l’hiver 1944-1945, en plein cœur de la bataille des Ardennes, il plaida pendant près d’un mois auprès de hauts-gradés que seuls les chiens pouvaient évacuer les blessés des premières lignes et apporter du ravitaillement . Le général Patton prit la décision d’envoyer les chiens trop tard car à ce moment-là, la neige s’était transformé en boue. Cependant, de nombreux blessés américains ont pu être évacués à l’aide de 209 chiens répartis sur 17 traineaux ! Par la suite, Norman regrettera que «Si tout était allé plus vite, on aurait sans doute sauvé beaucoup plus de vies humaines».

En 1992, il repart au Groenland pour retrouver ce qui reste des bombardiers ensevelis sous la glace et dont il a sauvé les équipages. Avec l’aide de la Pizzagalli Construction Company, ils creusent un puits de 78m de profondeur dans la glace. Ils en extraient un chasseur Lockeed P38 Lightning abattu en Juillet 1942. L’appareil mesure 16m d’envergure et est démonté pièce par pièce au fond du gouffre de glace. Il est reconstruit quelques mois plus tard au Kentucky et vole de nouveau aujourd’hui.
avatar
Maquis Surcouf
Lieutenant-colonel
Lieutenant-colonel

Nombre de messages : 378
Age : 27
Localisation : Seine Maritime
Date d'inscription : 23/09/2008

Revenir en haut Aller en bas

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut

- Sujets similaires

 
Permission de ce forum:
Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum